Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 21h44
 

Sport

Sport Auto

Coup d’œil sur le rétro !

jeudi 27 décembre 2007 | Rata

Sans la moindre hésitation, l’année 2007 est celle de la relève ! Les fanas du rallye malgache ne jurent que sur les Mathieu Andrianjafy, Mickaël Rabesaotra, Laza Randriamifidimanana ou encore Nashemy. Ces pilotes ont su profiter de l’année sabbatique des Joda ou Roi Lion pour prendre les rênes du rallye malgache et le cœur des adeptes de la vitesse réglementée. Les détrôner du Top ne sera plus une mince affaire. L’aiguille de l’applaudimètre oscillait vers le maximum pour Mathieu Andrianjafy qui, en parvenant à s’installer sur le trône national à 22 ans devient le plus jeune champion de Madagascar des rallyes. Un sacre plus que prévisible pour ce pilote talentueux qui, deux années plus tôt, trustait déjà le titre de vice-champion. Et la démonstration réalisée avec une petite 205 lors d’un slalom hors championnat au début de la saison 2007 n’a fait que conforter l’hypothèse. Loin d’un fruit du hasard, il a tissé ce sacre suprême dès le début de la saison. Une place au pied du podium à la manche inaugurale, une marche de plus à la manche suivante et ainsi de suite au fil des épreuves, Mathieu Andrianjafy finit par bouder des fois de suite la plus haute marche. Au bout des six manches du championnat national, le pilote de la « Subaru Otis Climatel » à l’instar de son navigateur, Teddy Rahamefy, dame les pions aux vieux briscards en s’installant sur le toit du rallye de la Grande île.

Un sacre rendu possible grâce au professionalisme du milieu de l’automobile malgache qui, à travers la fédération nationale et ses clubs composants, ont pu réaliser ses programmes d’activités de l’année, du moins pour le rallye. Les six épreuves annoncées au début de l’année ont été disputées au rythme d’une manche par mois, presque sans anicroches sauf le rallye de l’Asacm, dont la première journée fut ébranlée par une grève des étudiants en perte de vitesse.

Pour rester dans le volet des clubs, la palme revient au « Team Mika Faniry » et au « Firaisana Malagasy Mpanao Spaoro Auto Moto » (Fmmsam). Le premier, malgré son jeune âge, a réalisé un tour de force en organisant deux rallyes, le rallye Jovenna (1ère manche) et le rallye du Boeny (4e manche). Pour sa part, le Fmmsam place pour la troisième année consécutive un de ses poulains à la tête du classement final, Emontspool en 2005, Louvel Gérard en 2006 et Mathieu Andrianjafy en 2007. Les autres clubs vont tenter sans doute de mettre un coup de frein à cette hégémonie l’année prochaine. Mais en attendant, l’équipe du Président Eric Razafitsifera peut encore jubiler de sa suprématie.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS