Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 octobre 2020
Antananarivo | 01h18
 

Santé

Universités d’Andrainjato et Laurentienne

Contre le Vih-SIDA et le cancer du col de l’utérus

samedi 12 mai 2007 | Volana R.

Une initiative d’une ressortissante malgache, professeur de biologie à l’Université Laurentienne (Canada), Docteur Annick Ratiarson ! Le 17 mai prochain s’effectuera à Sudbury (Canada), la signature d’un accord de partenariat entre l’Université Andrainjato à Fianarantsoa et l’Université Laurentienne à Sudbury. L’université Laurentienne, l’Université Andrainjato ainsi que le secrétariat exécutif du Comité national de lutte contre le Sida (SE/CNLS) se sont en effet associés afin de mettre en place le « Projet de lutte contre le VIH/SIDA et le cancer du col utérin à Madagascar ». L’initiative vient du docteur Annick Ratiarson, professeur au département de Biologie de cette université canadienne.

Il s’agira, à travers le projet, de renforcer les actions de lutte contre le VIH/SIDA et le cancer du col utérin en mettant en place une filière de biologie moléculaire et de biotechnologie à la faculté des Sciences de l’Université de Fianarantsoa. Dans la même optique, un laboratoire de microbiologie moléculaire sera installé au centre hospitalier régional de référence (CHRR) Tambohobe de Fianarantsoa. La réhabilitation de l’incinérateur de cet établissement hospitalier est également prévue. Enfin, le projet appuiera la mise en place d’un nouveau centre de dépistage à Fianarantsoa et veillera à ce que des actions et des stratégies de sensibilisation soient menées pour un changement de mentalité et de comportement.

« Les activités commencent cette année et se termineront en 2012 », note Josuah Paul Razafimandimby, vice-président de l’université de Fianarantsoa et coordinateur du projet à Madagascar. Il annonce l’arrivée du docteur Annick Ratiarson et son équipe pour ce mois de juillet et celle des matériels de laboratoire pour le mois de novembre. « Des étudiants de l’université ainsi que des membres du personnel de l’hôpital seront formés au Canada et des professeurs de l’Université Laurentienne viendront dispenser des formations à l’université Andrainjato », précise-t-il. Le projet se chiffre à 1,4 millions de dollars canadiens, de la part de l’ACDI (Agence canadienne pour le Développement international).

Monsieur Ratsimbazafy, Président de l’Université Andrainjato, voit en cet accord le signe manifeste d’une ouverture. « Le projet entre dans le cadre des coopérations internationales et l’Université de Fianarantsoa s’ouvre à toutes les collaborations », dit-il. D’autant que son établissement, fort de six départements et abritant aujourd’hui près de 5000 étudiants, basculera progressivement à partir de 2008 vers le système Licence-Maîtrise-Doctorat (LMD).

Cette initiative vient à point nommé pour la capitale de la Haute Matsiatra, où 56% des jeunes filles âgées de 15 à 19 ans ont déjà eu leur premier rapport sexuel. 5% des filles enquêtées l’ont même déjà eu avant leurs premières menstruations.

« Il existe aujourd’hui trois centres de dépistage volontaire (CDV) à Fianarantsoa ville et 12 centres de santé qui inscrivent la prévention de la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant, dans leur mission », note Rakotovao Nirisoa Hasindaza, coordonateur technique régional de la lutte contre le VIH/SIDA.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS