Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 13h09
 

Tribune libre

Communiqué de l’Arema-France

jeudi 2 août 2007

« Devant la continuation et l’intensification des actes antidémocratiques et barbares perpétrés par Marc Ravalomanana, notamment les intimidations, arrestations et condamnations arbitraires de toutes personnes ne partageant pas ses idées, et critiquant sa mauvaise gouvernance.

L’AREMA section en France, réuni ce jour, le 28 juillet à Paris :

- Saisit cette occasion pour adresser ses remerciements aux partis politiques et associations et tous ceux qui ont la même vision politique que lui.

- Salue et félicite les militants et responsables AREMA d’avoir pu tenir avec courage et détermination la récente rencontre du Collège national, et ce, en dépit des obstacles érigés et menaces proférées par ce régime agonisant.

- Est indigné et interpellé par les diverses décisions prises récemment par le dictateur Ravalomanana, notamment celle relative à l’amnistie fiscale, et à la dissolution de l’Assemblée nationale, dont la cause déterminante est inexistante. Décisions tendancieuses ayant pour seul objectif le renforcement de son pouvoir et la protection de ses intérêts personnels, le tout, au détriment du peuple asservi et de plus en plus appauvri.

- Appelle à tous les partis politiques, à toutes les associations et autres entités épris de démocratie, de transparence et de liberté, à être vigilants dans toutes les élections organisées par Ravalomanana et ses nervis.

- Estime que sans les préalables (bulletin unique, comité électoral indépendant, nouveau code électoral, etc.) exigés par l’ensemble de la communauté internationale et religieuses, et tous les autres partis politiques, hormis Tim, toute élection organisée par ce régime n’est que mascarade dont le résultat en sa faveur est prévisible. Les soi-disant pannes d’électricité et d’ordinateurs durant le dépouillement des résultats de précédentes consultations populaires doivent être prise en compte dans toutes les réflexions et débats. Les fraudes, tricheries et autres manipulations en vue de remporter les élections sont les maîtres mots de ce régime.

- Exhorte, en conséquence, toutes les forces vives de la Nation éprise de paix et de changement de régime à s’armer de courage et de détermination et à s’unir en vue de rétablir la démocratie, les droits de l’Homme, l’unité nationale dans le respect du « Fihavanana Malagasy », et de redorer le blason de la justice à ce jour entre les mains d’un seul homme ».

Fait à Paris le 28 août 2007
AREMA France

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS