Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 23h18
 

Société

Behajaina dans la Région Ihorombe

« Combattre l’insécurité et la corruption »

samedi 2 juin 2007 | Nivo T. A.

Le développement lié à la sécurité. C’était au centre d’un atelier régional qui s’est tenu dans le chef-lieu de la région d’Ihorombe, il y a quelques jours. Dirigé par le ministre de la Défense nationale, le Général Petera Behajaina, cet atelier a réuni plus d’une centaine de participants composés des différents responsables chargés de la sécurité (gendarmes, polices, militaires, justice), des autorités locales, des opérateurs économiques. Cet atelier entre dans le cadre des stratégies mises en place par le ministère de la Défense Nationale pour combattre l’insécurité.

Les facteurs favorisant l’insécurité

Ce fut une occasion de connaître les obstacles favorisant l’insécurité dans cette région d’Ihorombe. Cette rencontre a permis de dégager un certain nombre de raisons qui ont amené les forces de l’ordre à être démotivées, dont citons, entre autres, le fait que les malfaiteurs pris en flagrant délit auraient bénéficié d’une liberté. Il y a aussi ces malfaiteurs célèbres qui n’ont pas été sanctionnés. L’assistance a également dénoncé les autres problèmes qui favorisent l’insécurité dans cette région dont l’application du « dina », la non- exploitation des livrets de bovidés, la réticence de la communauté locale sur la dénonciation des malfaiteurs, l’insuffisance des matériels des forces de l’ordre. Des solutions ont été ainsi avancées pour résoudre ces problèmes car un développement harmonieux n’est pas possible sans une sécurité pérenne.

Au cours de cette rencontre à Ihosy, le ministre de la Défense nationale a souligné que l’instauration de la sécurité requiert la prise de responsabilité de tout un chacun. Et lui de confirmer sa détermination dans la lutte contre l’insécurité et la corruption. Les autres responsables de la sécurité se sont également engagés de faire de leur mieux pour instaurer la sécurité dans cette région dont les actes de banditisme et les vols de bœufs commencent à connaître une nette baisse, surtout après le démantèlement du « réseau Ikelihorombe » par la compagnie de la gendarmerie d’Ihosy.

Par ailleurs, dans le domaine de développement, le ministre Behajaina, en tant que coach de la région d’Ihorombe, a promis qu’une autre rencontre sera organisée incessamment pour mieux se pencher sur les possibilités de dévelopement de la région.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS