Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 11 août 2020
Antananarivo | 10h42
 

Société

Paludisme et insécurité dans le Sud

Christian Ntsay sort du silence

samedi 2 mai | Mandimbisoa R.

Si Christian Ntsay, le premier ministre est resté discret depuis le début de la crise sanitaire qui secoue le pays et le monde, hier il était accompagné de quelques membres du gouvernement et a effectué une descente dans les districts de Vondrozo, région Atsimo Atsinanana et, d’Iakora, région Ihorombe. Lors de ce déplacement, il a rencontré les différents responsables régionales et de districts durant laquelle les questions sanitaires, notamment la lutte contre le paludisme et du coronavirus, l’insécurité et le développement en général ont été évoqués.

Le Chef du gouvernement a déclaré que l’État va effectuer un effort particulier dans le cadre de la recrudescence du paludisme touchant déjà 9 districts où le taux de prévalence est assez élevé, dont Vondrozo et Iakora. Ces efforts se concentreront au niveau des tests et de ravitaillement en médicament ainsi qu’au niveau des soins et de l’amélioration des infrastructures. Christian Ntsay a indiqué qu’il faudra surveiller de près la recrudescence du paludisme dans les zones où il n’y a pas de centre de soins.

Des instructions ont été données pour la mise en place d’un comité de suivi composé de responsable de santé, à tous les niveaux et des élus au niveau de chaque région. Tout cela pour mettre en œuvre les stratégies mises en place dans le cadre de la lutte contre la propagation du paludisme dans ces régions. La mise en place d’une cantine scolaire pour renforcer la capacité immunitaire des élèves face à une éventuelle maladie a également été évoquée.

En matière de sécurité, le Premier ministre a révélé qu’elle reste encore précaire dans la partie sud de Madagascar en dépit des efforts déployés. Il a ainsi indiqué la nécessité de mettre en place de nouvelles stratégies, comme l’installation d’une base opérationnelle avancée à Iakora et d’un détachement spécial de sécurité à Vondrozo, pour faire face l’insécurité grandissante qui y règne.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 2 mai à 10:29 | rayyol (#110)

    C est bien aussitôt demande aussitôt fait Une réponse pas de l indifference Beaucoup de chose a ameliorer a Madagascar C est a tous et chacun de prendre ses responsabilitees Il y a un debut a tout

  • 2 mai à 10:30 | rayyol (#110)

    Comme on dit action, reaction et positive en plus

  • 2 mai à 11:28 | MALIBUC (#9345)

    Le PM est comme le lion à l’affut dans la savane.
    Il ne dit rien, on ne le voit plus mais il attends son heure. Il se dit que quand ça tournera mal il sera là et on ne pourra rien lui reprocher.....
    Toutes les places sont bonnes à prendre, même les plus hautes......

    • 2 mai à 12:49 | lé kopé (#10607) répond à MALIBUC

      Contrairement à ce que vous dites , le PM a pris ses initiatives en dehors des sentiers battus et de toute publicité mensongère .Il laisse au Calife les prérogatives qui lui sont dévolues ,et s’occupe du Paludisme ,dans le District de Vondronzo et Iakora ,dans la région d’Ihorombe .J’ai essayé depuis plusieurs jours ,d’alerter les autorités ,mais aussi les journalistes "d’investigation " sur ce fléau qui tue chaque année plusieurs centaines de nos compatriotes .Les Nations Unies ont accompagné les instances Nationales, dans leur programme intitulé "Global Fund" ou fond Mondial ,une fondation internationale à but non lucratif ,pour lutter contre le paludisme ,le Sida et la tuberculose .Les fonds alloués à cette institution ,ont été transférés et gérés par la Présidence de la République ,sous la transition au nom de je ne sais quel ... objectif inavouable.
      Même les véhicules 4*4 ,destinés à finaliser ce projet , devaient être immatriculé à la Présidence ,et non aux instances médicales initialement prévues à cet effet . Comme ce qui se passe actuellement pour le Coronavirus , les partenaires techniques et financiers (PTF), ont déversé une somme considérable pour aider la population ,mais la gestion de cette manne financière est elle transparente ??? Pour terminer ,plusieurs Ministères se souviennent à cette époque (2009) que des 4*4 ont été dérobés, et vendus à des civils ,ainsi que les véhicules de prestige , prévus pour les invités du fameux Sommet Africain en 2010 . On ne saura jamais qui a bénéficié des subsides issus de la revente de ces véhicules ; ce que je sais c’est que dans ma région , des voitures de luxe étaient proposées par des vendeurs véreux à moitié prix . Pour preuve , une de mes connaissances ,d’origine apatride et commerçant , s’en vantait devant tout le monde . Drôle de connaissance ...En tout cas , après un moment de flottement ,et après s’être muré dans le silence (voulu ou pas), le PM a pris son bâton de pèlerin et se lance dans une croisade dont on saura bientôt le dénouement !!! y a-t-il de l’eau dans le Gaz ? N’allons pas si vite en besogne ...

    • 2 mai à 20:40 | lé kopé (#10607) répond à MALIBUC

      Personne ne s’en doute mais le vent semble tourner vers le ...littoral , comprendras qui veut !!!
      Depuis que l’Amiral rouge est proche de la barre ,mais ne la tient pas , on sent les prémices d’une mode de gouvernance tout terrain . L’emprisonnement des journalistes engagées ,n’est que le prélude d’un ouragan tropical . Advienne que pourra .

  • 2 mai à 12:49 | akam (#7944)

    - J ai cru qu il a ete confine dans ces hopitaux de haute qualite !
    - Si c est reellement un etat “huile” dans le droit que tu diriges, va conquerir l ile et laisse Tana et Tamatave s enivrer au rythme des vinyles manipules par DJ.
    - Car en ce temps de crise d immunodeficience anti-covid t as des pans entiers de l ile a conquerir que t es credible. L après confinement ne sera pas radieux car l histoire repose continuellement sur un cercle vicieux qui n a ni d age ni de frontieres.

  • 2 mai à 13:22 | Vohitra (#7654)

    On a l’habitude dire que quand il n’y a pas de visibilité, une réapparition est la meilleure des postures…comme Kim Jong Un… tout au mois pour se rappeler et marquer la conscience collective de son existence…

    Et les mots et discours sont les plus puissants des outils à l’œuvre…on peut en citer avec des illustrations :

    -  La lutte contre le paludisme et du coronavirus, l’insécurité et le développement ont été évoqués…
    -  Il a déclaré que l’Etat va effectuer un effort particulier…
    -  Il a indiqué qu’il faudra surveiller de près la recrudescence du paludisme…
    -  Des instructions ont été données pour la mise en place d’un comité de suivi…
    -  La mise en place d’une cantine scolaire a été évoquée…
    -  Il a révélé qua la sécurité reste encore précaire…
    -  Il a indiqué la nécessité de mettre en place de nouvelles stratégies…

    Mais, il est patent de constater qu’aucun parmi les volets abordés n’a enregistré encore jusqu’à maintenant des résultats palpables et significatifs…fort heureusement pour les fonctionnaires locaux qu’il n’y avait pas eu de diatribes et remontrances à leurs endroits cette fois ci…

    Et comme « voandalana » pour les Régions, apparemment, il n’a rien apporté du tout provenant de la capitale…tels les « vatsy tsinjo » ou du « tosika fameno »…

    • 6 mai à 01:29 | radom (#8877) répond à Vohitra

      1000 fois merci. Kabary lava sy promesses d"ivrognes foana no hita. Vous avez raison. Reunion avec des whiskys. Résultat = zero.

    • 6 mai à 01:30 | radom (#8877) répond à Vohitra

      1000 fois merci. Kabary lava sy promesses d"ivrognes foana no hita. Vous avez raison. Reunion avec des whiskys. Résultat = zero.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS