Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 5 décembre 2022
Antananarivo | 22h15
 

Politique

Session parlementaire

Assemblée Nationale : La loi sur la nationalité revient à l’ordre du jour

vendredi 21 octobre | Mandimbisoa R.

La loi sur la nationalité revient à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale dans le cadre de sa deuxième session ordinaire. La proposition de loi figure parmi les sujets évoqués lors d’un atelier de relance entre les auteurs des textes et les commissions parlementaires.

Elle a été portée par le député élu à Betafo, Lovanirina Célestin Fiarovana depuis l’année dernière mais les élus ont décidé de reporter son examen vu que le sujet a suscité de vives polémiques dans la mesure où il touche le statut des apatrides.

Une autre proposition de loi portant sur l’ orientation générale du système éducatif à Madagascar sera également à l’ordre du jour de la chambre Basse. Son adoption prévue vendredi prochain sera précédée de trois jours de travaux pour les différentes commissions concernées (éducation nationale, enseignement technique, enseignement supérieur).

Un autre important sujet de l’ordre du jour qui court jusqu’au 28 octobre : l’accord d’entraide judiciaire en matière pénal entre Madagascar et l’île Maurice. Il devra faire l’objet d’une ratification lors de cette session. Selon le programme, l’adoption du projet de loi 013/2022/20 juillet 2022, portant l’autorisation de cette ratification aura lieu le jeudi 27 octobre prochain.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 21 octobre à 10:27 | arsonist (#10169)

    Ha - haaaa !
    Angamba mety ho tsy sans-papiers intsony ve aho k’le !
    Tsy koaaah anefa izany, satria izay rehetra mahita maso ahy, tonga dia mahatsikaritra avy hatrany fa gasy ny dimbaka !

    • 21 octobre à 10:30 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      ingahibe veta "anticaste’’
      dia manoratra mazava fa
      "tsy ampy vazahalahy apitombo isa ny mponina hono any amintsika e’’ !

      [20 octobre à 17:14 observateurtrèslucide (#11344)]

      arsonist, des bêtises tiens lis cela :La-grossesse precoce touche 48% des jeunes filles
      cela fait plus d’un million de cas
      Des obsédés sexuelles locaux
      c’est pas les vazaha qui font cela
      il n’y a pas assez de vazaha à Madagascar pour faire cela !

      Comments :

      (i) Fantatra fa avobe mihitsy [mihaotra lavitra be ny antonony] ny tahan’ny fitombon’isan’ny mponina any amintsika !

      (ii) Fantatra koa fa,
      momba ny fahazoana taranaka,
      dia amin’ny andron’ny fahatanoràna no tena mahavokatra tokoa ny ranon’aina,
      fa tsy amin’ny andron’ny fahanterana akory !

      io no mampikatso ny isan’ny mponina any amin’ny firenena izay ambany loatra ny tahan’isan’ny tanora any aminy !
      [Tsy hanonona anarana firenena toy izany aho, fa azo zahana ao amin’ny aterineto izany]

      (iii) Nisy lahatsoratra nasehoko teto,
      iray taona lasa angaha izay,
      mitsikera masiaka ny valan-dresaka tamin’ny fahita-lavitra nataona fozalahy,
      filoha lefitri’ny Antenimiera,
      fa hoe :
      "Rehefa mahatratra 120 tapitrisa hono ny isan’ny mponina ao amin’ny Nosy, izay vao ho ampy isa ny olona hapandroso ny firenena !"
      Asa ! Mba nandranto fianarana ve ilay fozalahy iny ? Sa entin’ny hanafanam-po dangitrabe fotsiny tsy ampiheverana ?

      (iv) Ka ny hanararaotra io teniteny foana nataona fozalahy filoha lefitrin’ny Antenimiera io no mahamendimendy an’ingahibe veta "anticaste’’ te ho any Madagougou e !

  • 21 octobre à 10:47 | Isandra (#7070)

    Optimiser la nationalité, la nationalité liée au devoir :

    - La délivrance de nationalité pour les étrangers, qui sont prêts à développer ce pays avec nous, paient les impôts pendant plusieurs années,...

    - La déchéance pour les andafy(non étudiants), ayant double nationalité, ne paient pas des impôts, qui ne font que mépriser son pays.

    • 21 octobre à 13:43 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Quand cesserez vous de raconter des inepties ???
      Vous approuvez avoirs la nationalité Française, mais quand il s’ agit de renvoyer l’ ascenseur voir de faire pareil : tsisy mialy !
      vous êtes confondant de médiocrité et petitesse si ce n’ est bassesse !
      Même ceux qui contrairement à vos élus viennent investir au Pays y enfanter vous ne leurs donnez pas la nationalité !
      Je ne parlerai pas des zanatany et droit du sol que vous avez pratiqué ! ah mais là c ‘est fady n’ est-ce pas ? même pas les 1+1 d’ affronter et assumer ... par contre pour taper le genre et frimer là vous êtes forts : même pas honte !
      De plus quand c ‘est un babakomba qui engrosse une française vous donnez la nationalité mais quand c ‘est une femme malagasy, : non !
      Faut reconnaitre que c ‘est plus facile pour une femme de trouver un papy lasoupy qu’ un Homme de subvenir aux besoins d’ une Européenne , mais quand même , vous faites du sexisme et du machisme et voulez faire comme vos voisins Mauriciens ! commencez par etre moins sectaires, et surtout moins kons !
      Toute une éducation non pas à refaire mais juste à faire : vous commencez quand ???

    • 21 octobre à 15:30 | Stomato (#3476) répond à Isandra

      >>- La déchéance pour les andafy(non étudiants), ayant double nationalité, ne paient pas des impôts, qui ne font que mépriser son pays.<<

      Tout à fait d’accord avec vous, déchéance de la nationalité française pour les andafy devenus comme tel après avoir mis Madagascar à feu et a sang et affamé le peuple.
      Comme le deux présidents malagasy qui se sont courageusement réfugiés en France après des bontés accordées au peuple en leur tirant dessus à balle réelles.

  • 21 octobre à 10:49 | Isandra (#7070)

    ANTANANARIVO,

    "(...)Question, la ville d’Antananarivo est-elle ingérable ? Toutes les équipes d’élus qui se sont succédé à la Mairie butèrent au mur inébranlable de l’indiscipline sauf exception à celle dirigée par un certain Guy Willy Razanamasy (1995 – 1999). Ce dernier qui survolait le clientélisme politique avait réussi à faire régner la discipline dans la Capitale malagasy. En général, les intérêts politiques partisans dominaient. Le clientélisme politique des partis politiques tels l’AKFM ou AKFM-Fanavaozana, le TIM, prima au détriment des intérêts de la population méritant quand même une condition de vie digne des valeurs humaines.
    Durant l’époque coloniale et une bonne partie de la Première République, la ville des Mille brillait par sa propreté, l’hygiène sociale (époque où les inspecteurs de voirie contrôlent la salubrité des quartiers, etc. ), le respect du code la route, la sécurité (le contrôle systématique des cartes d’identité nationale se faisait surtout la nuit jusque dans les ruelles de quartier, les lèche-vitrines dans les arcades faisaient le plaisir des amateurs de promenades nocturnes jusque tard dans la nuit, …). C’est du passé ! L’équipe de Marc Ravalomanana, maire de la Capitale de 1999 à 2002, tentait de faire mieux mais elle ne pouvait agir tellement à cause de l’éternel clientélisme politique. Rajoelina Andry, maire TGV élu d’Antananarivo (2007 à 2009), n’a pu faire beaucoup comme il l’entendait à cause du blocage télescopé par le Chef de l’Etat Marc Ravalomanana. Les présidents de délégation spéciale n’avaient pas pu non plus faire grand-chose autre que gérer les affaires. Le fait d’être un responsable non élu les handicape.
    Le retour du TGV sinon l’IRD, la plate-forme soutenant l’actuel Chef de l’Etat, dans la gestion de la ville des Mille porte un réel espoir dans la remise aux normes de la Capitale. Une affaire complexe et difficile du fait de l’enracinement profond du mal parmi les gens de la Capitale. Le respect de la discipline manque terriblement chez les Tananariviens. Le maire élu issu de la majorité présidentielle Naina Andriantsitohaina se démarque des anciens premiers magistrats se succédant à la Mairie d’Antananarivo. Fort de la vision héritée du leader de la révolution Orange à travers les 13 points du Velirano et confortée par le « Veliranon’Iarivo », le maire Andriantsitohaina est en train d’opérer le vrai changement à Antananarivo. Il milite en collaboration avec toute l’équipe de l’Exécutif à faire régner la discipline. Le travail n’est pas de tout repos.
    L’exemple de l’intégration des marchands ambulants dans le secteur formel témoigne parmi tant d’autres de la ténacité de Naina à changer les choses de la ville pour devenir « manara-penitra ». En fait, une ville respectant les normes requises fait partie de l’objectif majeur du premier magistrat Naina Andriantsitohaina. Il a réussi à convaincre les représentants des marchands ambulants des grands quartiers de la Capitale à intégrer leurs activités dans le formel.
    Une ville « manara-penitra » ne sera plus un rêve."

    • 21 octobre à 17:14 | vatolahy (#11348) répond à Isandra

      tiens !quelqun qui se souvient de ce que fut la capitale coloniale= c’est du passé

    • 22 octobre à 08:31 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      On ne peut que constater que ce texte n’ est pas écrit par la personne qui habituellement écrit sous ce pseudo ...

  • 21 octobre à 16:34 | arsonist (#10169)

    Mbola ingahibe veta "anticaste" ihany e !
    Hoy izy :

    21 octobre à 10:44

    (i) Il y a des apatrides à Madagascar ,quelle est la raison de ce scandale ?

    Comments :
    ié ! Misy apatrides any aminay !

    (ii) Un mérina de nul part serait-il tout simplement un apatride ?

    Comments :
    ié ! Apatride Merina de partout et de nulle part aho !

    (iii) Père d’enfants binationaux Franco /Gasy ,pourrais-je demander la nationalité Gasy ?

    Comments :
    Ha ! Dia hanao inona raha nationalité gasy tokoa !
    Hanambany tena ve ?

    • 21 octobre à 17:10 | vatolahy (#11348) répond à arsonist

      enfantillage !allez jouer aux billes

  • 21 octobre à 16:58 | arsonist (#10169)

    Hoy i be-sy-leo foza femelle couillue anti ambaniandro isandra hoe :

    21 octobre à 10:47

    Optimiser la nationalité, la nationalité liée au devoir :
    La déchéance pour les andafy(non étudiants), ayant double nationalité, ne paient pas des impôts, qui ne font que mépriser son pays

    Comments :
    Indray maka izay, tafaresaka tamina Gasy tia hehy izay koa ny dimbaka teto Parisy, MA ville.
    Dia hoy izy :
    "ialahy io anie raha tonga any amin’ny tanàna any, dia mety ho aterin’ny polisy eny amin’ny aéroport, roahany hiverina eto Parisy raha tsy manana taratasy ara-dalàna e !"
    Dia hehy saika tsy nisy farany re izao no tohin’ilay resaka e !

    Fanamarihana :
    Tsy double nationalité izany ny dimbaka !
    Fa sans-papiers fotsiny izao !

    • 22 octobre à 17:31 | vatolahy (#11348) répond à arsonist

      ""ils ne paient d’impots mais la sécurite sociale française les fait vivre ""

  • 21 octobre à 18:30 | arsonist (#10169)

    Arakin’ny fiheverako dia :
    mety mirehitra tsara ny vatan’i holy va ;
    indrindra moa fa osorana menak’i holy va ilay izy, alohan’ny handrehetana azy.

    Ka ery amin’ny tora-pasika ery no hanaovana ny fitonoana !

    Sanina bia !

  • 22 octobre à 16:21 | Kobbe (#11248)

    CITOYENNETÉ INCLUSIVE & EDUCATION HYBRIDE POUR LE MADAGASCAR
    La conquête de l’Afrique et la colonisation de ses territoires ont fait beaucoup de mal, déchiquetant les peuples. Le choix judicieux serait une citoyenneté malgache inclusive. Enfin et surtout, la réforme de l’éducation est de loin une question importante, le système éducatif malgache doit être hybride, pas uniquement basé sur le système français : Madagascar doit avoir un système éducatif qui correspond à l’identité et à l’environnement malgache, donnant aux écoliers la possibilité à renforcer la connaissance de leur culture, de leur langue, mais aussi avoir une chance d’apprendre des langues internationales telles que le mandarin et l’anglais à un stade précoce.

    Ainsi, Madagascar a besoin d’une citoyenneté qui ne divise pas mais qui inclu, et d’un système éducatif hybride.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS