Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 16 juin 2024
Antananarivo | 02h26
 

Société

Elaboration du plan d’urbanisme à Fort Dauphin

Ar 150 millions mis en jeu

samedi 18 octobre 2008 |  1230 visites  | Nivo T. A.
Fort-Dauphin n’est pas seulement un site touristique…

Etant une ville touristique par excellence, Fort Dauphin dispose déjà d’un plan d’urbanisme directeur. En collaboration avec le projet PIC (Pôle Intégré de Croissance) et le ministère de la Réforme Foncière, des Domaines et de l’Aménagement du territoire, cette commune entend mettre en place un programme d’action en vue d’élaborer un plan d’urbanisme détaillé qui ciblera les quartiers. Cette information s’est dégagée de la Semaine de l’Urbanisme qui s’est tenue récemment à Fort Dauphin.

Ainsi, une enveloppe financière de 150 millions d’Ariary seront débloquées, à cet effet. Deux quartiers, à savoir, Esokake et Ambinanibe seront ciblés dans un premier temps. Pour Esokake, des occupations anarchiques, le manque de réseau d’assainissement, une forte concentration de la population sur une superficie assez étroite sont signalés et qui réclament bien entendu des aménagements appropriés aux exigences du plan d’urbanisme, surtout pour une agglomération comme Tolagnaro. Notons qu’à cause de ces anomalies d’infrastructures, ce quartier a déjà connu un grave incendie, il y a quelques années, au cours duquel 200 maisons furent détruites par le feu.

Un comité municipal

Par ailleurs, pour Ambinanibe, qui est une zone portuaire, de nouvelles infrastructures et de construction répondant aux normes seront mises en place puisqu’il n’y existe pas encore d’espaces habitables.

Pour ce faire, une commission municipale d’urbanisme composée d’un représentant du district, du maire, un membre du bureau exécutif, deux conseillers municipaux, les chefs du fokontany est créée pour débattre et valider les études sur l’application du plan d’urbanisme détaillé. Des services déconcentrés comme ceux relevant des domaines, de la topographie, de la santé, de la Justice, de la Défense, du tourisme, de l’Education auront également droit de cité au sein de ladite commission.

Notons que le plan d’urbanisme directeur constitue un outil de planification et de gestion du territoire communal pour définir les orientations générales d’aménagement et de développement, tandis que le plan d’urbanisme détaillé possède une dimension plus élargie puisqu’il s’étend sur les quartiers mais non pas seulement au niveau du chef-lieu de la commune.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS