Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 25 février 2020
Antananarivo | 19h24
 

Politique

Antananarivo Renivohitra

Andry TGV immobilisé

mercredi 13 août 2008 | Eugène R.
Son conflit avec le Préfét ne date pas d’ hier.

Le maire de la Capitale Andry TGV n’est pas maître dans sa circonscription alors qu’il est le premier magistrat de la ville des Mille. Sa décision d’autoriser une manifestation à caractère politique doit être toujours soumise à l’aval du Préfet de Police, une personnalité désignée par l’Etat pour le représenter au niveau de la circonscription. La procédure est imposée par l’ordonnance n° 60-086 qui stipule que tout rassemblement de la population doit obtenir une autorisation préalable de la part du représentant de l’Etat compétent d’Antananarivo, que ce soit dans une salle ou sur un espace non couvert. Ce conflit de compétences entre le maire Andry Rajoelina et le pouvoir central représenté par le Préfet de Police Edmond Rakotomavo ne date pas d’aujourd’hui. On se souvient encore du fait qu’au lendemain des élections municipales à Tana, le gouvernement a privé le maire du pouvoir de désigner les chefs Fokontany.

Désespoir

Avec ces nouveaux textes réglementaires, qui réduisent les pouvoirs du maire Andry TGV dans sa circonscription, les citoyens qui n’ont pas les mêmes convictions politiques que les gens au pouvoir ne peuvent pas se réunir pour s’exprimer dans la Capitale. Tous ceux qui ont propulsé Andry Rajoelina à la mairie pour pouvoir par la suite dominer la Capitale où l’histoire de Madagascar se fait et se défait ne peuvent désormais que désespérer. La Capitale, reste toujours sous la domination et le contrôle du pouvoir central, bien que la mairie ait échappé au parti au pouvoir. En tout cas, les débats sont ouverts sur le maintien de l’ordre public dans une salle ou dans un espace couvert comme le "Tranompokonolona d’Analakely" ou l’historique Place du 13 Mai. Tenir une réunion publique dans l’Auditorium de Magro d’Ankorondrano nécessite-il également l’autorisation préalable du Préfet de Police ? La question est cruciale car plus d’un se souviennent encore du fait qu’à l’époque, le Leader Fanilo du feu Herizo Razafimahaleo a été interdit d’organiser une réunion dans un hôtel privé de Diégo.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS