Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 novembre 2021
Antananarivo | 20h02
 

Politique

Gouvernance

Andry Rajoelina rencontre les PTF à Iavoloha

vendredi 22 octobre | Mandimbisoa R.

Des sujets d’actualité et de fond sur le développement ont été évoqués hier à Iavoloha, lors de la rencontre semestrielle des autorités malgaches, dirigées par le président de la République, Andry Rajoelina et les ambassadeurs ainsi que les partenaires techniques et financiers. Ainsi, la famine ou kere qui sévit dans le sud de Madagascar, la protection de l’environnement et du changement climatique, la vaccination contre l’épidémie de Covid ont, entre autres, été au cœur de leur discussion.

En vue de la réouverture des frontières avec les premiers vols des compagnies aériennes mauricienne et réunionnaise à partir du 23 octobre, les questions de vaccination ont particulièrement été évoquées. Pour la partie malgache, la large campagne de vaccination après l’adhésion à l’initiative Covax est un droit fondamental auquel les dirigeants veillent à garantir pour tous les citoyens. La population malgache dispose ainsi désormais d’un large choix de vaccins.

Concernant l’insécurité alimentaire dans le sud, l’État et les partenaires s’accordent à dire que les aides d’urgence déployée jusqu’ici doivent s’accompagner d’un renforcement de la résilience des populations afin de les sortir du cercle vicieux de l’aide-permanente d’où l’accélération des démarches pour la mise en œuvre partielle du Plan émergence du sud avec les fonds propres de l’État malgache. « Nous soutenons les projets liés à l’agriculture et à l’élevage pour créer des emplois et pour promouvoir la résilience communautaire en attribuant des parcelles de terrain, des semences, entre autres  » a déclaré le chef de l’État.

22 commentaires

Vos commentaires

  • 22 octobre à 10:42 | Midabetsy (#8062)

    Salama daholo ndray.
    1 - tsy mila mpamatsy vola zany fa isika no hampindrana.
    2 - CVO de mety fa tsy mila vakisiny.
    3 - sao dia ataoanao fa d’efa afobe ary ny eto. tsisy olona sahirana izany eto fa efa mandroso M/car vec n tauc de croissance de - 6.7%
    Very ary ny tenanay ankehitriny.

  • 22 octobre à 11:03 | Isandra (#7070)

    "Nous soutenons les projets liés à l’agriculture et à l’élevage pour créer des emplois et pour promouvoir la résilience communautaire en attribuant des parcelles de terrain, des semences, entre autres ».

    C’est pourquoi, il a mis en place les différents projets tels Fihariana, Titre vert, fandroso, ainsi que les projets pour les femmes, projet ampela mahefa, etc.

    L’objectif, c’est d’offrir la possibilité aux gens, homme et femme de décider, d’assurer, de maitriser leur propre avenir,...mais, de ne plus attendre l’Etat et dépendre des autres.

    • 22 octobre à 11:08 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra vieille foza pleine de betsabetsa, tu te rends compte encore une fois de ce que tu dis ?
      ".....mais, de ne plus attendre l’Etat et dépendre des autres."
      Mais c’est l’Etat même qui dépend des autres au travers des dons et des prêts à intérêts d’usure, et c’est donc le peuple lui aussi qui en dépend.
      Quelle vieille conasse tu fais !

    • 22 octobre à 11:09 | bekily (#9403) répond à Isandra

      Isandra
      l’agriculture doit être une PRIORITE sinl’on veut sortir le pays de la pauvreté
      Une PRIORITE qui ne peut se satisfaire de cataplasme !
      priorité pour la sécurité alimentaire , sésame contre la pauvreté , l’agriculture mérite beaucoup plus que tous les efforts prodigués à l’égard du SECTEUR TOURISTIQUE q’affectionne votre DJ (soient toutes vos inaugurations bling bling )

    • 22 octobre à 11:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Bekily,

      Justement, à part ces projets, c’est la raison pour laquelle ce régime a prévu dans le budget général, l’aménagement de terres agricoles de 9.000 ha/an, sans parler de différent.

      Par ailleurs, la vulgarisation des semences de qualité et la technique d’agricole qui peut augmenter la production.

      Et en plus de tout ça, la promotion de la politique de l’agro-business pour inciter les investisseurs à s’y mettre aussi, en facilitant l’acquisition de terrains, etc.

      Nous n’aurons jamais la suffisance alimentaire, si on se contente de cette culture traditionnelle.

    • 22 octobre à 11:40 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Savez -vous pourquoi notre Etat dépend financièrement des autres ?

      Parce que le taux de pression fiscale est très bas, 11% seulement en 2020 et que le nombre des contribuables n’est que 310.000/28.000.000 hab.

      C’est pourquoi, ce régime met en place plusieurs projets pour que des nouveaux opérateurs et acteurs économiques se surgissent, non seulement, dans le but d’augmenter les richesses nationales, mais, aussi d’augmenter le nombre de contribuables et le nombre d’emplois crées, etc

    • 22 octobre à 12:37 | lé kopé (#10607) répond à Isandra

      Votre Calife change de discours comme une girouette au gré du vent . Après avoir incité nos agriculteurs à produire de l’Artémésia , car pourvoyeur de devises, et délaisser la culture du riz , notre moyen de subsistance traditionnel , il revient à la raison en "soutenant les projets liés à l’agriculture et à l’élevage pour créer des emplois, et promouvoir la résilience communautaire en attribuant des parcelles de terrain , des semences entre autres". On préférerait son option pour l’autosuffisance alimentaire , malgré la cession de 60000 HA de terrain aux Arabes . Mais il a oublié que ,l’objet de sa revendication , qui a provoqué la chute du laitier était un ...projet de location de nos terres ,avec le groupe Coréen Daewo .Ainsi va la vie avec les caciques du régime , car ce que l’on a rejeté hier , avec tambours et trompettes , revient au goût du jour le lendemain , quand la passion s’est muée en réflexion . Malgré votre réticence à l’avouer , votre idole a annoncé devant toute le population Malagasy et d’ailleurs ,( les archives des Media peuvent le prouver), que notre Pays ne se développera jamais , que ce soit en 2030 ou 2050 , si l’on attend toujours le soutien des Bailleurs de fond , et des partenaires Techniques ,et Financiers .Quelle est donc la nécessité de cette réunion à Iavoloha ? Même pas honte ? On pourra même prêter aux Comores , qui nous dépasse actuellement en PIB, mais aussi au niveau sportif (ils sont qualifiés à la CAN ). Bref , on ne change pas une équipe de bras cassés qui ...gagne pour des intérêts occultes , malgré les promesses d’ivrogne comme la création d’une station Thermale digne de Vichy , mais aussi la création de centrales hydrauliques à Namorona II (Ifanadiana), l’extension d’Andekaleka , et surtout la production d’énergie avec le charbon de la Sakoa dans le Sud , et les différents sites pour bénéficier des énergies renouvelables dans le Pays . Les moyens Financiers et humains étaient déjà disponibles , et il n’attendait que son élection pour débuter les travaux ? Après presque ...3 ans de règne , la population vit encore d’une façon plus inquiétante qu’avant , en attendant le prix des carburants qui va monter incessamment , et créer un vent de panique jamais connu sur tout le territoire. Mais comme vous dites , tout va très bien Madame La Marquise , et le Traffic de toutes sortes continue , malgré la fermeture des frontières. Qui vivra verra !!! Salut les Copains .

  • 22 octobre à 11:35 | Besorongola (#10635)

    RAJOELINA A DÉCIDÉ D’OFFRIR 4 milliards d’Ar SOIT PLUS DE 800.000 euros AU CLUB DE FOOT D’ANDOHARANOFOTSY.
    C’EST COMME ÇA QU’IL DÉPENSE L’ARGENT DU PEUPLE.
    Parce que ce Club de Foot était battu au match aller 3-0 par une équipe d’Angola alors ses dirigeants décident de se déclarer forfait au match retour. Et au lieu d’utiliser l’argent prévu pour leur déplacement pour d’autres utilités publiques , c’est Rajoelina qui a pris la décision de leur donner quand même CE montant pour’ qu’ils puissent, soi-disant, construire un Stade manarampenitra avec !
    Quel est le business qui lie Rajoelina avec le président de ce club ?

    https://m.facebook.com/groups/262269127501972/permalink/1443765822685624/

    • 22 octobre à 11:54 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Parce que selon vous, les frais de déplacement de ce Club pour aller en Angola coutent 800.000 Euros ?

      Le Président a juste promis d’aider ce Club aux frais de déplacement, comme ils ne sont pas parti, cette ne partie de cette somme financera le paiement de la pénalité, et la reste pour ce stade,...En tout cas, pas 800.000 Euros comme vous balancez ici.

    • 22 octobre à 13:39 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      4 000 000 000 Ariary égal
      867 738,61 Euro
      22 oct., 10:33 UTC · Clause de non-responsabilité

    • 22 octobre à 15:11 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Aza mamorona eto, fa tena maha menatra amin’ny maha ianao ianao.

      Arakan’ny tombatombana dia latsakan’ny 2 Milliards ny Frais de déplacement mankany Angola, ary efa nanao taty rakitra ny tompon’andraikitran’io Club io, ankoatran’ny vola efa eo ampelantan-drizareo.

      Ampahany amin’io vola io ihany no saika haloan’ny filoha, ka io havadika kianja synthétique io, toy izay haverina any ampaosin’ny filoha indray.

  • 22 octobre à 11:46 | ANTICASTE (#10704)

    Békily,
    Vous savez ce coup d’état en gestation ,parait-il ,contre ANR, votre clan des ex dirigeants Andriana va t-il proposer un candidat a la succession ?
    Après tout les rois et reines c’est fait pour gouverner ,non ?
    Peut être en descendante directe seriez vous sur la short list ?
    J’attends ,je ne vous le cache pas ,ce moment avec impatience !
    Nous pourront ainsi juger sur pièces les qualités de votre famille !
    Avez vous déjà choisit votre couronne de reine des pu..,pardon de Madagascar ?

  • 22 octobre à 12:01 | ANTICASTE (#10704)

    Isandra,
    Suite aux rumeurs de coup d’état contre votre champion, quel serait ,selon vous, le clan le plus acharné qui pourrait tenter l’opération ?
    Personnellement je pense que les rouges ,l’ex Arema et consorts sont en tète de liste !
    Ben oui la disparition d’Airmad et la privatisation de la Jirama via l’EBDM sont des coups sévères contre eux !
    En effet par différents systèmes de Magouilles ces gens là tiraient beaucoup de revenus de ces deux sociétés, que pensez vous faire pour les dédommager avant d’arriver à l’affrontement ?

  • 22 octobre à 13:15 | Ra-Jao (#282)

    Pourquoi aider financierement 1 club de foot ? Je ne comprend vraiment qu’est ce prezida a derrière la tête ? C’est un vrai mépris vis a vis de ces foyers de revendication a travers tout le pays pour salaire, bourse non payes depuis des mois. Quand on pense que c’est la survie de toute une famille derrière ces réclamations, et mossieu prezida indifférent a tout ça considère comme priorité la construction d’un terrain de foot pour 1 club de foot. C’est a n’y rien comprendre. Peut être que les inconditionnels ont une justification irréfutable !

  • 22 octobre à 13:49 | Vohitra (#7654)

    On dirait un dialogue de sourd-muet…

    Un régime qui fait la promotion de la kakistocratie et pratiquant une gouvernance de crétin sous la direction d’un hubris…

    Et en face, des créanciers qui raisonnent en termes de productivité et de croissance…espérant un cadrage macro-économique favorable à la création de valeur-ajoutée permettant de faire face aux multiples priorités pouvant améliorer les conditions de vie et cadre de vie de la population…et surtout en faveur de la grande majorité de la masse rurale du pays.

    Des actions de saupoudrage et de pose éternelle de première pierre ici et là, des projets ponctuels qui ne peuvent même pas servir de modèle approprié à disséminer faute de réalisme et de pragmatisme, d’inadéquation manifeste avec le contexte de paupérisation incessante et d’éloignement par rapport aux priorités du moment, de difficulté de réplication et de vulgarisation appropriée, de manque d’adhésion faute d’insertion sociétale adéquate… et surtout ne permettant jamais de résorber ou de réduire un tant soit peu la plus grande et cruciale problématique nationale qu’est l’aggravation de l’insécurité alimentaire du pays !

    Mais ce qui est grave dans la situation, c’est que l’hubris et ses thuriféraires patentés n’en soient même pas conscients du tout, faute de capacité et de compétence avérée pour y faire face !

    Il faut toujours le marteler sans relâche : ce qui manque cruellement ici, au niveau des interlocuteurs de ces PTF, c’est le savoir faire…l’expérience…la compréhension du contexte socio-démographique d’intervention comme réceptacle des actions publiques…la défaillance manifeste en matière d’intégrité morale…et l’absence de volonté affirmée dans la lutte contre la corruption…la carence manifeste en matière de transparence de la vie publique…l’inexistence de l’obligation de rendre des comptes…et la défaillance de la nécessité de redevabilité sociale en contrepartie des dépenses publiques !

    Pour le moment, rien que des manœuvres dilatoires et de diffusion à une échelle industrielle de la manipulation de masse ! et la gigantesque surproduction de mensonges d’Etat !

    La première des priorités reste, de tout temps et partout à travers le pays, c’est l’atteinte de la sécurité alimentaire à grande échelle…en développant l’agriculture familiale à travers une réforme agraire adéquate et l’investissement public dans les infrastructures agricoles ainsi que le développement d’intrants et d’équipements adaptés !

    C’est ainsi que s’initiera l’ébauche et le tremplin vers l’industrialisation du pays par le biais de la transformation…appuyée par une politique de décentralisation affirmée et la bonne gestion des richesses du sous sol !

    Mais le management de crétin, victime du syndrome d’hubris, prend toujours le dessus annihilant tout espoir de décision rationnelle en faveur d’un changement positif…avec un régime politique infesté de kléptocrates !

    • 22 octobre à 16:58 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Dialogue de sourd ?

      Ce qu’on peut lire sur le site de FMI, l’un des PTF, concernant Madagscar :

      « Les autorités mettent en œuvre les mesures nécessaires pour créer un espace budgétaire pour les dépenses et les investissements sociaux indispensables. Il s’agit notamment des efforts de mobilisation des recettes à moyen terme et de l’amélioration de la qualité des dépenses publiques.

      « Considérant que le risque de surendettement de Madagascar reste à un niveau modéré, les autorités prévoient de suivre une stratégie de gestion de la dette prudente s’appuyant sur des financements concessionnels pour accroître les investissements et sur l’amélioration de la gestion des investissements. Elles envisagent également d’élaborer des plans de contingence et d’atténuer les risques budgétaires, notamment en traitant le problème des passifs en lien avec la tarification des carburants et en mettant en œuvre le plan de redressement de la société JIRAMA avec l’appui de la Banque mondiale. Elles ont également élaboré une stratégie de gestion des risques de catastrophe pour évaluer et gérer les risques liés aux aléas climatiques.

      « Les autorités ont progressé en vue de tenir leurs engagements en termes de transparence en lien avec la COVID-19, y compris avec la publication d’informations sur les dépenses destinées à atténuer la pandémie et la publication de contrats publics. Elles s’emploient à renforcer encore la transparence budgétaire et à mettre en œuvre les engagements de transparence non encore tenus.

      « Pour améliorer l’environnement des affaires et attirer les investissements privés indispensables, les autorités se sont engagées à mettre pleinement en œuvre le cadre juridique de lutte contre la corruption. Elles prévoient également de continuer à améliorer le cadre de la politique monétaire, à développer et à renforcer le secteur financier et à stimuler l’inclusion financière. »

    • 22 octobre à 17:38 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Entre une lecture et un constat...il y a des pas à franchir !

      De plus, on n’a pas besoin du FMI pour constater de visu que le pays est tout près d’une situation de défaut de paiement...

      Et enfin, jusqu’à preuve du contraire, le FMI n’ a, à aucun moment, fait un démenti sur l’inexistence de détournements de destination des fonds d’aide pour la résilience contre la pandémie au cous de l’année 2020...

      Même les 4 euros journalier que tu reçois comme récompenses pour les désinformations et affabulations incessantes ici, les contribuables Malagasy vont les rembourser jusqu’au dernier euro !

    • 22 octobre à 18:43 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      A tous les foza…y compris isandra

      Un extrait de « L’archipel du Goulag », Alexandre Soljenitsyne…

      « Nous savons qu’ils mentent…ils savent qu’ils mentent…ils savent que nous savons qu’ils mentent…nous savons qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent…Pourtant, ils continuent de mentir… »

  • 22 octobre à 17:01 | bekily (#9403)

    prevoyons ? prevoyez ?
    et pendant ce temps là mieux vaut se gondoler....
    y croient , ce qui ont envie de faire semblant d’y croire ....

  • 22 octobre à 17:41 | Jacques (#434)

    Rencontre ou pas avec les PTF, cela ne change pas grand-chose, le pays est gouverné par des voyous et incompétents de surcroît, rien à en espérer. Qu’avait-il (IL c’est le dedaka vantard bokassa gasy bac-3) dit lors de la campagne électorale, que l’argent et les "experts" étaient déjà là. Ensuite il y a eu cette immense manne déversée dans le pays pour la gestion du covid mais qui, malheureusement, a été utilisée ailleurs.

    Que dire des nouvelles informations quant à l’ouverture des frontières ! On a plutôt l’impression que les vahiny ne seront pas les bienvenus lorsqu’on décortique les nouvelles règles qui leur sont imposées :

    https://www.koolsaina.com/le-parcours-du-combattant-des-futurs-voyageurs-a-destination-de-madagascar/

    https://www.koolsaina.com/schema-des-procedures-en-vigueur-entree-territoire-malgache-madagascar/

    Quand on ne laisse pas les ministres travailler quand bien même ces derniers sont eux aussi des incapables, quand on veut tout tout seul alors qu’on ne sait rien faire, il n’y aura pas de miracles. Le bac-3, lui, ne pense qu’à l’odeur de l’argent, ses raffuts et autres werawera ne sont que des réflexes du roublard aux fins de calmer les esprits déjà las du vahoaka.

    http://www.lagazette-dgi.com/?p=64784

  • 22 octobre à 18:07 | Albatros (#234)

    Extrait de "l’IEM" en page 20 ! :

    ""L’instauration d’une gouvernance rationnelle qui offre dans tout Madagascar les infrastructures nécessaires pour une action économique et sociale pérenne" !!!!!!.

    C’est pas moi qui le dit !.

    Exemples : le "Colisée " ?, "Miami Beach" ?.

  • 22 octobre à 18:16 | Albatros (#234)

    Autre extrait de l’ IEM. (Page 21).

    "Afin d’atténuer la dureté de la vie et aider les couches vulnérables à se relever, le plan appel à prendre des mesures sociales à court terme. Dans la lutte contre la malnutrition et le travail des enfants, il s’agit d’octroyer des packs alimentaires moyennant la scolarisation des enfants." !.

    Dans l’extrait ci-dessus, vous noterez le : "à court terme" !.
    C’est pas dans 50 ans !.

    Où en est-on de la mise en place de ces "packs alimentaires" ?.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS