Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 23 septembre 2019
Antananarivo | 03h19
 

Politique

« Ni, ni »

Andry Rajoelina de nouveau à Dar-es-Salaam

vendredi 11 janvier 2013 | Valis

Sans tambour ni trompette, le président de la transition, Andry Rajoelina, est de nouveau parti à Dar-es-Salaam (Tanzanie) très tôt ce matin du 11 janvier 2013. Un simple communiqué diffusé par mailing, accompagné par un autre communiqué pour constituer des éléments explicatifs de ce déplacement, informe donc le public que ces fréquents déplacements entrent dans le cadre de la poursuite des consultations auprès des partenaires concernés par la cirse malgache et sa résolution dans la feuille de route. Dans ce sens, Andry Rajoelina est ainsi parti pour Dar-es-Salaam « afin de conforter sa position et transmettre en toute transparence les aspirations du Peuple Malagasy, quant à l’évolution du processus électoral à Madagascar, ainsi que pour s’assurer que la date des élections, prévues se tenir au mois de Mai prochain, sera respectée. Tout ceci, au cours d’une rencontre qu’il aura avec les trois Chefs d’Etat de la Troïka - SEM Jakaya KIKWETE (Président de la République Unie de Tanazanie), SEM Hifikepunye POHAMBA (Président de la République de Namibie) et SEM Jacob ZUMA (Président de la République d’Afrique du Sud) - et celui de la SADC , SEM Armanda GUEBUZA (Président de la République du Mozambique). »

Une conférence de presse est prévue par le président de la transition à son retour ce samedi 12 janvier 2013, à l’aéroport de la BANI Ivato.

Ce bref séjour en Tanzanie intervient alors que la SADC est en train de se pencher de nouveau sur le problème malgache et sur les propositions de « ni, ni » qui sont depuis plusieurs mois dans le feu de l’actualité politique. D’ailleurs même si le communiqué de la Communication de la Présidence de la transition ne le dit pas expressément, il le fait savoir indirectement. La rencontre Andry Rajoelina et Troïka de la SADC et le président du Mozambique sera l’occasion pour le président de la transition qu’il est attaché à la feuille de route mais qu’il a aussi ses partisans qui le soutiennent dans sa décision « souveraine », en référence aux divers appels des politiciens tels Elysée Ratsiraka, Naivo Raholdina, Maharante Jean de Dieu, le TGV, le RPSD…. Mais aussi aux divers programmes « présidentiels » que le « peuple » acclame. Et en référence, il faut le dire, au discours pompeux de la cérémonie de présentation de vœux à Iavoloha du 9 janvier 2012.

La conférence de presse de ce samedi 12 janvier répondra-t-elle aux attentes de la population ou à celles des politicards ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS