Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 16 octobre 2019
Antananarivo | 15h46
 

Editorial

Air Madagascar : turbulences confirmées

mercredi 20 avril 2011 | Ndimby A.

À travers un communiqué mis en ligne sur son site, l’Union européenne a officiellement annoncé le 19 avril 2011 qu’Air Madagascar fera partie de la prochaine mise à jour de la liste noire des transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation dans son espace aérien.

Selon ledit communiqué, « La Commission européenne a adopté aujourd’hui la 17ème mise à jour de la liste des compagnies aériennes interdites d’exploitation dans l’Union européenne. (…) Tous les transporteurs aériens certifiés au Mozambique font dorénavant l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE, de même que deux aéronefs spécifiques d’Air Madagascar en raison de manquements graves appelant une action ferme. (…) Afin de garantir l’absence de tout risque pour la sécurité lié aux activités de certains transporteurs aériens, la Commission, avec le soutien unanime des membres du comité de la sécurité aérienne, a décidé d’imposer des restrictions d’exploitation dans deux cas. Tout d’abord, elle a imposé une interdiction d’exploitation à tous les transporteurs aériens certifiés au Mozambique (…). La Commission a également imposé des restrictions d’exploitation aux deux aéronefs de type Boeing 767 exploités par Air Madagascar compte tenu de manquements non résolus en ce qui concerne leur exploitation et leur surveillance. ».

La Conférence européenne pour l’aviation civile (CEAC), l’instance européenne chargée de contrôler le niveau de sécurité de tous les appareils desservant l’Europe, a contrôlé sur le tarmac de l’aéroport Charles de Gaulle (Paris) en janvier 2011 un des appareils B767 de la Compagnie nationale malgache, comme le sont régulièrement tous les appareils se posant sur le sol européen. L’inspection détermine alors une anomalie qu’elle qualifiée de « grave » et de « problème de sécurité majeur » au niveau d’une trappe du fuselage. Quelques semaines plus tard, le contrôle du second B 767-300 de la compagnie malgache laisse également apparaître un certain nombre de manquements aux règles européennes de sécurité.

Le seul point de consolation dans ce communiqué est qu’Air Madagascar fait partie des dix transporteurs aériens « autorisés à exercer leurs activités dans l’UE tout en étant soumis à des restrictions d’exploitation strictes et à des conditions ». Autrement dit, Air Madagascar peut continuer à vendre des billets d’avion vers l’Europe, mais devra utiliser des appareils autres que les deux B767 blacklistés. Il ne reste donc plus à Air Madagascar qu’à louer un appareil pour continuer à opérer vers l’Europe, et continuer éventuellement d’exploiter ces deux aéronefs vers l’Asie. Cela comporte cependant des impacts dans la confiance des passagers et des assureurs, car l’image d’Air Madagascar va en prendre un sacré coup. C’est une situation qui va entrainer des surcoûts importants et imprévus pour la Compagnie, et donc en grever encore plus le budget. De plus, les conditions léonines des contrats de location telles qu’expliquées par Andry Rajoelina lors de son talk-show de dimanche dernier vont causer de lourdes dépenses, même en cas de non-exploitation des avions.

Il y a deux ans exactement, je publiais Air Madagascar : bientôt les ailes brisées ?. Même si j’eus aimé avoir tort, force m’est de constater que ce que je prévoyais dans cet article d’avril 2009 commence à devenir une réalité. Premièrement, le coup d’État ne pouvait que mener Air Madagascar vers la catastrophe. Deuxièmement, à la mode habituelle des irresponsables et du régime hâtif, la recherche de bouc émissaire est en marche. Marc Ravalomanana et les Allemands de Lufthansa qui avaient dirigé la Compagnie nationale ont donc été désignés d’office par Andry Rajoelina. Mais est-ce que c’est Marc Ravalomanana qui était le mécanicien de ces avions depuis deux ans ? Sont-ce les Allemands qui ont manqué de rigueur dans les plannings de maintenance ? Cette fuite en avant à travers des accusations fallacieuses pour se défausser de sa propre culpabilité n’est pas étonnante, et est bien conforme à la mentalité de certains de nos compatriotes sans éducation et sans instruction. Les responsables du régime hâtif feraient donc mieux de cesser de se ridiculiser en cherchant à rejeter sur d’autres la responsabilité de leurs propres turpitudes, insuffisances et incompétences depuis deux ans, et de chercher intelligemment des solutions. Car on n’a jamais vu une autruche de mauvaise foi raisonner avec l’acuité de jugement nécessaire. Mais bon, le comportement actuel des hâtifs sur ce dossier est une preuve supplémentaire que le ridicule ne tue donc toujours pas.

En fait, les problèmes actuels d’Air Madagascar ne montrent que trois choses.

D’abord, l’impact économique du coup d’État sur la vie des entreprises. Les problèmes actuels d’Air Madagascar sont en fait un résultat quasiment mathématique. Crise financière internationale + crise financière nationale = impact sur le tourisme = impact sur la trésorerie d’Air Madagascar. Maintenant, la Compagnie nationale traverse des zones de turbulences qui émeuvent tous les malgaches. Mais cela ne doit pas faire oublier le sort des entreprises pillées par les gros bras, de celles qui ont fermé, des autres qui ont dû laisser partir leurs employés en chômage, ainsi que de ceux qui ont investi dans le tourisme et l’hôtellerie en prévision du Sommet de l’Union africaine et celui de la Francophonie ?

Ensuite, le manque de compétence de Roland Ranjatoelina, ancien d’Air Madagascar nommé à la tête du Ministère des transports, et qui n’a même pas été fichu de faire en sorte que la maintenance se fasse correctement depuis deux ans, avec ou sans Lufthansa. Il faut saluer son limogeage du gouvernement lors du dernier remaniement. Mais une question également se pose : qu’en est-il de la compétence réelle de ces cadres malgaches actuellement en charge d’Air Madagascar et qui avaient tout fait pour provoquer la rupture du contrat avec Lufthansa afin de devenir calife à la place du calife ? Ce n’est pas tout de demander le gâteau et de le manger, encore faut-il savoir le digérer : comme on dit au pays de Gbagbo, qui avale une noix de coco a confiance en son anus.

Enfin, quand on entend toutes les explications fallacieuses d’Andry Rajoelina pour mettre sur le dos d’autrui (« ce n’est jamais de ma faute, c’est toujours celle du voisin ») la responsabilité, on ne peut que se rendre compte une fois de plus que grande gueule ne rime pas toujours avec la performance. Comme disait Rama Yade, « Je me suis longtemps méfiée de l’engagement politique, en particulier des beaux parleurs qui ne sont pas toujours là pour assumer ». Surtout quand ça va mal. Car il est également bien connu que « La victoire a cent pères, mais la défaite est orpheline » (John Fitzgerald Kennedy).

Le jour où les putschistes commenceront à assumer leurs propres erreurs, on aura effectivement changé quelque chose dans ce pays. Faut pas rêver. Mais en tous cas, l’initiative curieuse de célébrer le cinquantenaire de la Compagnie nationale dans une boite de nuit au début de cette année ne lui aura pas porté chance.

67 commentaires

Vos commentaires

  • 20 avril 2011 à 07:44 | râleur (#3702)

    Merci Ndimby d’avoir eu raison avant les autres.

    La gestion d’une compagnie aérienne demande une attention particulière de dirigeants compétents. C’est une activité à risque.

    Vous avez raison de souligner qu’Air Mad aura du mal à remonter cette pente.

    Comme le rôle d’un pouvoir de Transition c’est de gérer le long termes, on va passer vite fait, et sans appel d’offres, un contrat de longue durée, avec de belles commissions à la clé, pu financer les élections. Le CT ou le CST, censés contrôler Exécutif, approuvera !

    On est dans le gouffre !

    • 20 avril 2011 à 09:18 | Rakitoza (#689) répond à râleur

      Mba ho tonga saina ve ny mpiasa ao fa misy andraikiny ? Ny bagage very, ny ropilanina tara lava, anefa ny sarany lafo dia lafo, ny "service" tsy mahafa-po. Dia izao indray ny fikojakojana ny fiara-manidina no lasa kizarizary.

      Ka inona tokoa moa izany no vatan’ireo Malagasy mpiasa ao nitaky ny fialan’ny Lufthansa nanomboka tamin’ny 2002 ? Fara faharatsiny, tamin’ny teo i Lufthansa tsy mba nisoratra t@ liste noire.

      Tsy maninona ary rariny ny "nationalisme". Fa raha ampiarahana amin’ny ambom-po diso tearana dia lasa resa be fotsiny.

    • 20 avril 2011 à 11:31 | rabri (#2507) répond à Rakitoza

      Ndimby qui s’attaque maintenant à la compétence des cadres malgaches d’Air Mad, surtout quand on voit les bons résultats d’Air Mad depuis 2 ans sur les ouvertures de ligne un peu partout !!
      C’est Ndimby malgache patriote réaliste qui parle là ou Ndimby collaborateur de la Banque Mondiale, du FMI ou du PNUD. La contamination par son compère George Rabehevitra semble commencer à gagner du terrain. Dommage !!

      Cela conforte un extrait d’enquêtes d’une thésarde malgache auprès d’une 50ne de chef d’entreprises malgaches : "Tsy mahay mifanaja isika malagasy ka sarotra ny miara-miasa. Aiza moa ny vazaha no tsy hajahajaina sy hanjakajaka !!"

    • 20 avril 2011 à 12:27 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à rabri

      rabri,

      vous avez retrouvé les deux termes que j’ai cherchés depuis "x" temps.

      Vazaha "ha..." sy "..."

      Il faut chasser tous ça de notre esprit malgache.

      50/50 ou foutez le camp !!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 14:40 | rabri (#2507) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Autre question à Ndimby : peux-tu me donner des preuves que Ranjatoelina a été limogé du gouvernement Vital 1 par incompétence ???
      Rappel : Ranjatoelina (transports), Andréas (tourisme), Fienena (Economie) ont été les ministres du 1°gvnt proposés par les professionnels dans leur secteur respectif, du jamais vu dans l’histoire des républiques instituées à Mada. Ces 3 ministres ont été parmi ceux qui ont donné le plus de satisfaction pendant ces 2 ans de transition.
      Ils ont été sacrifiés lors du dernier remaniement pour que ce gvnt ait l’allure d’un gvnt d’union nationale. Si ces 3 ministres étaient maintenus en plus des Finances,de la Population, de la Justice et de l’énergie, tes admirateurs sur ce site auraient eu la joie de savourer ton titre d’édito qui aurait pu être : "ON RECOMMENCE TOUT ET ON REPREND LES MEMES "

      Je t’invite à bien te renseigner ou bien vérifier tes sources d’infos mais de mon côté, Ranjatoelina a été l’un de ceux qui ont donné le plus de satisfaction parmi les ministres sortants. Ce sont des professionnels ( les 1° concernés) qui ont jugé mais pas les badauds de la rue

    • 20 avril 2011 à 15:10 | Ndimby A. (#444) répond à rabri

      Rabri a !

      Un peu d’objectivité kosa azafady !

      La compétence des cadres qui dirigent la Compagnie depuis deux ans est automatiquement en cause dans cette décision qui intervient maintenant, et ils sont bel et bien des compatriotes. Poser la question de leur performance n’a rien à avoir avec les principes de la mondialisation cités de temps à autre par mon ami G. Rabehevitra.

      L’article est basé sur une problématique principale : la mauvaise foi de ceux qui cherchent des boucs émissaires pour justifier de ce problème. J’aurais aimé que vous réagissiez sur cela. Car votre réaction semble vouloir inviter à faire le silence sur les défaillances de nos compatriotes, juste parce qu’ils sont des compatriotes.

      Et quant à votre remarque plus bas sur la performance à travers les ouvertures de lignes, il me semble qu’en toute logique, ce n’est pas ouvrir des lignes qui est le plus important, mais les rentabiliser pour les garder.

      Am-panajàna

    • 20 avril 2011 à 19:44 | ragasy (#5559) répond à Rakitoza

      REsaka masiso be io ry zareo a ! lainga be an vazaha jiaby fa ny tena marina mila mividy AIRBUS any am nEuropéen ny malagasy ! mercenaires daoly natao hipetraka teo amn toerany ireo dirigeant mba hanatateraka mission, ny HAT no topon’ andaikitra voalohany amzany ! natao ze hapiletika an’io orinasa io, naninona tsy nokarakaraina tsara atramzay ny avion ? efa tsy tokony hanidina de lazaina foana fa mbola ao anaty MEL io fa mandeha foana, de nendrasan vazaha kendritohana, ny piasa madinika no mapalelo fa ry AD inona moa no rarahiny an io e ??? efa nendrasana mits oe rovina iany ary vao ho tonga amzay le interdiction .... tonga izy zao ka de ho azony amzay ny milliard maromaro fa nahavita ny mission ny izy ko !! de hahazo ny anjarany amn airbus koa i Andry eee !!! tsy maintsy vidin lisany ny airbus !!! vendrana ny anadahinao ry Voahirana a !!

  • 20 avril 2011 à 08:27 | Mahiratra (#5552)

    Merci Ndimby
    Tena mba tsara raha mba publié amin’ny gazety maro mpiseho isan’andro ity article ity mba ho fantatry ny maro fa be loatra ny lainga afahana ny olona momba ity Air Mad ity

  • 20 avril 2011 à 08:38 | poiuyt (#584)

    L’incapacité, l’inaptitude, l’incompétence sont donc ainsi à différents niveaux du pseudo-gouvernement.

    Constat personnel : dans les cadres d’Air-Mad, nombreux sont ceux qui n’avalaient pas du tout joel, le traitant d’incapable. On peut estimer qu’ils sont ultra-majoritaires aujourd’hui.

    On peut se demander s’il faut perdre du temps à réfléchir sur les déclarations littéralement idiotes et consécutives, à tout propos. Dans un entretien d’embauche, le jury aurait dit "Next" à la deuxième bourde.

    On comprend aujourd’hui ce que voulait dire "je me ferai candidat à la présidence si je suis sûr de gagner" ; celle-là on peut être sûr qu’elle est du terroir tellement c’est une phrase qui n’a pas de sens ; l’individu se trompe complètement de jugement ; il irait mesurer le volume de sa chambre avec un thermomètre étalon à ultra-violet ! c’est par ce qu’on a un projet pour son pays que l’on se propose de le diriger si le peuple le veut bien. Mais les notions contenues dans ma dernière petite phrase sont inconnues au bataillon. Et c’est justement avec un bataillon qu’il se fait fort. La tête vide d’un écervelé, mécréant qui s’ignore, inculte qui s’ignore, le joel est évidement dépassé. Dans sa tête, commençait juste à cheminer la petite idée suivante : "Le jour où j’aurai réussi à empêcher le Président Ra8 de participer, je serai moi candidat." ; une idée qui n’est même pas bien pensée. Mais dites-moi : "Qu’est-ce qu’il pense bien" ; à cette petite proposition, je vous offre le choix de mettre, ou un point d’exclamation, ou un point d’interrogation, cela me va !

    Le système de joel est désormais insensibilisé contre la honte. Ses trachées ont été anesthésiées au moment de toute honte bue.

    Tout cela pour vous dire que joel a du mal à se faire élire ; il lui faut qu’il fasse éliminer tous les autres par ses patrons, mais surtout Ra8 et Monja. Pour cette fois il a raison, de bonnes raisons objectives, sorties du terroir !

    • 20 avril 2011 à 09:58 | elena (#3066) répond à poiuyt

      IRRESPONSABLE !

      Pouyit,il faut rajouter ce qualificatif.

      Le joel n’est jamais responsable de rien,il le dit lui-même. Normalement,les irresponsables sont enfermés ou mis sous tutelle. Dans son cas,on sait déjà sous quelle tutelle,il est.

      Pendant 2 ans,il ne s’est préoccupé que de sa 4x4 plutôt que d’Air Madagascar. Maintenant,c’est de son bateau de pirates. Comme nous le rappelle Da Fily,c’est l’intérêt de sa ration et de celle de ses copains:en avant,toute !!!

      On frémit d’avance à la pensée de ce qui va nous tomber dessus encore.

      Pauvres de nous !!!

    • 20 avril 2011 à 10:21 | elena (#3066) répond à elena

      Et je ne vous dis pas les conséquences sur le tourisme !!
      Il y a déjà 2 grands hôtels qui sont en vente dont l’Hotel du Louvre à Antaninarena

      Il faudra à s’attendre à une baisse des rentrées de devises !Et d’autres pertes d’emploi !

      http://www.tourmag.com/europe-air-madagascar-n-a-plus-que-des-sieges-en-code-share-avec-air-france_a44242.html

      Plutôt que d’envoyer des notam à tout va,et d’empêcher les avions d’atterrir,il y avait mieux à faire.

    • 20 avril 2011 à 12:30 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      elena/pouyit,une belle paire pour enc...le Président Andry Nirina RAJOELINA.

      Tout,c’est la faute au jeune Andry Nirina RAJOELINA

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 13:09 | elena (#3066) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Ô adray !!Basile !Comment un homme respectable comme vous peut il tenir un tel langage ? Je trouve que vous vous relâchez ces derniers temps.
      Mais bon si c’est pour attirer l’attention !
      J’aurai fait ma bonne action aujourd’hui en vous répondant.

    • 20 avril 2011 à 13:22 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à elena

      elena,

      Même en France,des grands hôtels sont entre la main des prédateurs étrangers.

      elena,comme vous êtes sensé(e) d’être au courant des méfaits de Monsieur le Président Andry Nirina RAJOELINA :

      A combien s’élèvent-ils les frais de location des hôtels pour les différentes réunions nationales ou internationales ???,En particulier ,ce fameux CARLTON ??

    • 20 avril 2011 à 14:15 | elena (#3066) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      moi pas comprendre quoi toi vouloir dire

    • 20 avril 2011 à 14:37 | diego (#531) répond à elena

      moi comprendre ce que vous avez voulu dire....ha ha ha

      Bonjour elena !

    • 20 avril 2011 à 14:57 | elena (#3066) répond à diego

      Bonjour diego :-)

    • 20 avril 2011 à 15:37 | niry (#210) répond à elena

      Bonjour Elena,

      N’empêche, Ravalo devrait avoir un droit de réponse contre les accusations portées contre lui gratuitement par le Joel.. On va avoir si il va agir puerilement, façon Joel, "c’est pas ma faute, c’est la faute à untel" ou bien "J’ai fait de mon mieux, mais personne n’aurait pu envisager des circonstances pareilles à l’époque"..

      Pour Basilou, c’est la première fois que je vous lis aussi spontané et explicite.. c’est vrai que c’est un très mauvais point pour la transition qui dure et qui dure..il faut faire avec, Basilou !! La barque de votre petit protégé se charge et se charge !!..en 2 ans beaucoup + rapidement que d’autres en 7 ans..mdr

    • 20 avril 2011 à 18:42 | elena (#3066) répond à niry

      Bonjour Niry,

      Encore faut-il qu’on donne à Ravalo les moyens pour s’expliquer.

      Mais nous sommes dans un pays où il y a la liberté d’expression,où il n’y a pas de censure,où nous avons une place de la Démocratie !

      Ravalo va donc bientôt s’exprimer librement sur nos ondes nationales !!!!!

  • 20 avril 2011 à 09:29 | da fily (#2745)

    Turbulences sur toute la ligne, le fiasco d’Air Mad n’est qu’un volet faisant suite à d’autres et préfigurant le reste en cas de prolongation de cette hat. Et il faut se rendre peut-être compte de la gangue dans laquelle on va finir à ce rythme, et du "mal" que nous a fait 7 ans d’administration Ra8 dixit le chef-hâtif !

    Nous avons les finances à zero, quoiqu’en disent nos plus brillants économistes locaux, la gymnastique qui consiste à faire dire ce qu’on veut aux chiffres, est un sport national. Consacrer une partie du fond de cette bourse à la location d’aéronefs à destination de l’Europe n’est pas réaliste financièrement, le bénéfice retiré ne pourra être qu’un fond de roulement qui se terminera par la réduction des rotations. Nous faire croire le contraire sera un énième mensonge, le "partenaire" turc qui a été annoncé sera-t-il prêt à pallier efficacement notre vacance ? Est-ce que Air Mad et cette administration pourront trouver les finances pour la remise aux normes de nos 2 longs courriers ? Car c’est là qu’il faut acter au plus vite, sous prétexte de se faire supprimer pour longtemps le ciel européen. Et clamer qu’on peut de toutes façons naviguer vers l’Asie, n’est pas responsable et réaliste par rapport aux vrais problèmes qui se posent.

    Des questions par dizaine, par centaine qui n’ont comme réponse qu’esquives et autres bouffonnades qui mettent en lumière l’amateurisme de ces hommes et femmes qui n’ont rien préparé en matière de stabilité et de probité pour le tenue des affaires de notre pays. Des amateurs, des vrais de vrais...sauf dans le paraître et la quête de la ration.

    • 20 avril 2011 à 09:57 | poiuyt (#584) répond à da fily

      DaFily Président !

      Doit-on rappeler que le colonisateur avait usé efficacement de voies ferrées pendant des décennies, et que les trains étaient réguliers à Tana. Et ils se sont faits de + en + rares. On a comme la sensation que les voies aériennes aussi vont disparaitre petit à petit. Où trouver l’esplication de la différence entre la compétence locale et étrangère quand à la gestion de Madagascar ? A présent, en tout cas, il n’y a pas photo : l’étranger est maître

    • 20 avril 2011 à 09:59 | Rakitoza (#689) répond à da fily

      Effectivement, l’histo risque de faire pschiit.
      Comme les princes arabes.
      Ou le marchand de "Tapie"

    • 20 avril 2011 à 10:00 | Rakitoza (#689) répond à Rakitoza

      lire "L’histoire turque" dans mon post précédent

    • 20 avril 2011 à 10:56 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Rakitoza

      Rakitoza,

      L’histoire turque,comme vous dîtes ,en prévision de remplacement de ces 2 boeing en difficulté.Merci au Gouvernement turque ;

      Vous sautez sur l’occasion pour mettre "TOUT" sur le dos de Monsieur Andry Nirina RAJOELINA.

      Quel raccourci ,facile et très payant !!!

      Pauvre de NOUS !!!

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 12:07 | Jipo (#4988) répond à da fily

      Vous pouvez detacher vos ceintures, terminus tout le monde descend.
      Encore une preuve de changement promis, de quoi se plaint - on ?
      Les étudiants Malagasy du Maroc n’ont plus qu’à venir à dos de chameaux, s’ils ne tombent pas dans les mains de pirates de " mer ", ceux des airs étant " ceinturés " et neutralisés.
      je ne peux que regretter, qu’une compagnie comme Air Mad tombe dans l’air less, de cette manière, la preuve manifeste que personne n’est à l’abri d’un" trou d’air", On attend avec impatience, que les masques à oxygène tombent, sur le plancher des "omby ".

    • 20 avril 2011 à 12:33 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Jipo

      jipo,

      Votre histoire d’étudiants ou étudiantes au Maroc ????

      Donnez-nous quelques détails.

      Un Etat-providence....????,

  • 20 avril 2011 à 09:46 | racynt (#1557)

    Tena mampalahelo e, il faut dire que cette compagnie aérienne a toujours été politisé que ce soit au temps de Ratsiraka que Ravalomanana ou pire Rajoelina. Je mets tous les trois dans le même lot bien qu’à une certaine époque de Ratsiraka , elle a été le fleuron de l’entreprise malgache , mais lorsque Ratsiraka est revenu en 1997, il n’était plus question de redorer l’image de la compagnie mais plutôt de tous faire pour la couler afin de trouver un prétexte pour la revendre à son neuveumoureux , je n’épargnerai pas non plus Ravalomanana , qui malgré ces initiatives avec les allemands n’a pas pu sauver la compagnie , à moins que cela ne fut volontaire pour qu’il puisse le transformer en tiko air ou le céder à des repreneurs afin que lui et son entourage (idem à Ratsiraka) en tirent le plus de profit possible. Car tu l’as bien dit , lorsque tu as écris « AIR MADAGASCAR bientôt les ailes brisées », c’était il y a deux ans, au tout début de la crise, ce serait donc trop facile d’imputer au coup d’Etat et à Rajoelina uniquement ce qui se passe aujourd’hui et je le dis sans aucun parti prix, même si je reconnais évidemment que ce coup d’Etat n’a rien arrangé et n’a fait qu’aggraver ce qui était déjà sur le point de couler à l’époque de Ravalomanana.

    Air Madagascar est exactement à l’image de notre pays qui à chaque crise politique s’affaiblit et subit les conséquences du non professionnalisme de ces directeurs et cadres nommés, non pas parce qu’ils ont les compétences requises mais parce que tous les tenants du pouvoir qui se sont succéder de Ratsiraka à Ravalomanana jusqu’à Rajoelina préfèrent privilégier les copains et coquins sur des postes à responsabilité plutôt que de privilégier ceux qui possèdent le profil idéal pour le poste.

    Et ajouter à ça la rivalité entre boeing et air bus qui veulent avoir chacun leur part du marché. Air Madagascar est la preuve que la soit disante communauté internationale n’a que faire des malgaches et de leur crise politique, ils sont là juste pour surfer sur toutes les occasions ,profiter de notre fragilité pour s’accaparer des marchés et de tous ce qui les intéressent. Ils n’ont même pas fini d’amortir ces deux boeings qu’ils affrètent déjà d’autres avions air bus pour au moins assumer tous les vols qui ont été planifiés et réservés sur au moins un an.

    • 20 avril 2011 à 10:30 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à racynt

      racynt,

      Depuis 1972 et NON en 1997.

      Merci,

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 12:19 | racynt (#1557) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Non Basile au milieu des années 80 elle a quand même connu un peu de prestige. Je dirais que c’était au début des années 90 que les problèmes ont commencé pour air Mad . Et pour Ndimby, dans l’article "air Mad bientôt les ailes brisées " j’ai oublié de relever l’histoire des fameux 300 postes jugés superflus pour restriction budgétaire : un gros barratin , s’il s’agissait vraiment de postes superflus alors pourquoi les dirigeants n’ont jamais été capable de désigner véritablement les postes concernés par cette suppression mais ont demandé seulement des départs volontaires de n’importe quel personnel a n’importe quel poste qu’il soit superflus ou pas d’ailleurs. D’ ailleurs ce qui tout de même été louche c’est que les critères de suppression n’était pas basés sur l’utilité d’un poste ou non mais sur des critères d’age des salariées et s’ils ont renoncé a cette décision ce n’est pas parce que les syndicats ont su résister mais c’est pour des raisons financières car voulant se débarrasser des anciens pour soit disant rajeunir l’image de la compagnie en échange de prime mais qui dit prime dit aussi prise en compte de l’ancienneté du personnel et plus le personnel a d’ancienneté plus la prime devrait augmenter, or il n’était déjà pas en mesure d’assumer de tel charge. Pourtant comme les nouveaux venus a l’époque sont pour la plupart des pistonnés du régime, il n’était donc pas question de les licencier eux. Mes parents ont servi cette compagnie depuis trente ans et ont vu tous les dirrigeants et les personnels qui s’y sont succéder et au delà de la politisation , ont constatés que les jeunes cadres d’aujourd’hui depuis Ra8 et plus encore avec TGV n’ont pas le même esprit d’équipe et de challenge que les anciens, les dirigeants ne prennent même pas en compte les expériences des anciens, surtout ceux qui ont su apporter du positif a la compagnie a une certaine époque. C’est toujours un peu a l’image de la politique aujourd’hui ou l’on veut balayer les anciens comme s’ils n’ont vraiment rien apporter de positif au pays. Sinon a part ça tous ce qui a été dit dans ce précédent article se rapproche de la vérité .

    • 20 avril 2011 à 12:41 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à racynt

      Faire partie de l’équipe d’Air Madagascar :

      1-Est-ce pour le salaire ???

      2-les avantages qu’on peut tirer ???

      3-faire partie d’un clan dominant :

      (de la bourgeoisie merina)/Ratsiraka etc.....

      A chacun ,son interprétation !!!

      La première équipe d’Air Mad c’est "ESCA".Point barre,sous l’impulsion de PRUNERAC.

    • 20 avril 2011 à 13:04 | racynt (#1557) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Mais Basile tu crois que les salaries gagnent des milles et des cents avec tant de déficit . LOL. Et pour ce qui est des avantages, a moins que tu sois jaloux , je ne vois pas ou est le problème a moins que tu voudrais que ce soit juste les hauts dirrigeant et le régime qui en tire profit et dire que les agents d’air Mad font partis de la haute bourgeoisie merina alors la hi hi hi hi hi tu me fais trop marrer LOL et relol

    • 20 avril 2011 à 13:24 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à racynt

      racynt,

      PRESTIGE ne suffit pas.

    • 20 avril 2011 à 14:10 | racynt (#1557) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Basile si t’as rien d’ intéressant a nous dire tu la fermes et point barre ;)

    • 20 avril 2011 à 23:34 | diego (#531) répond à racynt

      racynt,

      Vos parents doivent être bien déçus ces jours.

      J’adore les anciens, ce sont des livres, surtout chez nous...

  • 20 avril 2011 à 10:16 | Al Djamaal (#5102)

    Quoiqu’il en soit il y a la main de La France derrière cette interdiction de vol à destination de l’UE des aéronefs d’Air Mad [peut-être pour que La France ait la main-mise sur cette compagnie aérienne ou peut-être aussi pour pour favoriser airbus au détriment de boeing !?? ou les deux à la fois]. RAN est visiblement une marionnette (éhonté, et disons même trop visible) de La France, ce qui fait poser la question : est-ce aussi une façon de le déstabiliser pour pouvoir le remplacer sans trop de casse à court terme ? Ou est-ce aussi une façon d’exprimer que la France impose un dirigeant ignare(1) aux Malagasy pour faire comprendre que malgré les protestations critiques et les mouvements de contestation, les tenants du pouvoir à tous les échelons (qui sont et seront des zélateurs le plus souvent) se plieront aux volontés de la marionnette et que soit à Madagascar ce que La France veut ?
    (1) dirigeant ignare parce que apparemment tenant de tout le pouvoir de décision il ne sait même pas prévoir, planifier, s’imposer et imposer des normes internationales à une compagnie nationale de transport d’envergure internationale, compagnie dont il voulait s’en faire l’une de ses fiertés !

    • 20 avril 2011 à 10:27 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Al Djamaal

      Al Djamaal,

      Arrêtez de raconter des conneries.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 14:34 | DIPLOMAT (#846) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Votre poste vis à vis de ALdjamal est excellent !
      Il faut qu’il arrête de dire des conneries en effet !

    • 20 avril 2011 à 14:41 | Rabe (#3378) répond à Al Djamaal

      ...bien vu Al Djamaal...
      ...ce n’est pas la 1ère fois ni la dernière fois que la France lorgne sur ce joujou...

      ...avec ce KO d’airmad, elle se prete volontier à venir comme secouriste...avant d’achever son ambition

      ...le dj/menteur n’a que d’embarras de choix, la Turquie a déjà manifesté...mais le choix legitime pour un rajakombazaha est connu d’avance...et ce n’est pas un arrière petit enfant qui va me dementir...

      ... heu...au suivant !

    • 20 avril 2011 à 15:50 | niry (#210) répond à DIPLOMAT

      Je dénonce systématiquement l’intervention masquée de la France dans chaque évènement que je peux objectivement analyser comme tel.

      Je pense, sincèrement, qu’ici Air Madagascar est plutot une victime collatérale de la collusion France/Rajoelina. Il faut savoir raison garder. Dire que la France use de son lobbying européen pour couler air Mad, favoriser Air France, voir Air Austral, pousser à l’achat d’un airbus, etc.. bref faire d’une pierre, vingt-six coups est un pas que je n’oserai franchir, cette fois-ci... Ca à l’air complètement tiré par les cheveux, même si au final, c’est vrai, Elle en tire quelques bénéfices certains (ou certains bénéfices).. Mais penser que quelqu’un, au sommet de l’état français, échafaude et prévoie tout ce plan machiavélique, serait vraiment sur-estimer les têtes blondes pensantes du quai d’Orsay. Ce n’est qu’un malheureux concours de circonstances mais conséquences innattendues, certes, du soutien implicite à un coup d’état 2 ans plus tôt...

    • 20 avril 2011 à 16:58 | da fily (#2745) répond à niry

      oui Niry, il faut plus que raison garder quand la question de l’immixtion française est abordée, mais le loup guette (pas seulememnt le conseiller de son excellence d’Iavoloha), il se trouve bien d’avisés observateurs ayant une calculette dans la tête attendant l’occasion propice. Et on sait que les moribonds engraissent les bien-portants.

      La mésaventure d’AirMad n’est pas innocente, et encore moins injuste. Il m’avait semblé que le personnel de notre agence nationale savait déja depuis bien lurette qu’un jour le couperet allait s’abattre sur les ailes de nos Boeings. Il faut aussi mentionner la perceptible ambiance de joyeux bowdel au sein de cette entreprise, qui miraculeusement, tient le coup face à une concurrence de plus en plus aiguisée. Comme relaté ailleurs, une compagnie qui oublie systématiquement l’horaire au plus juste, dénote une certaine légèreté dans sa gestion, et compter uniquement sur le personnel navigant, charmant et disponible pour redorer la pillule ternie, peut laisser dubitatif. Ces dernières années, on a pu se plaindre de diverses déconvenues avec AirMad, que les avions eux-memes en soient affectés ne m’étonne guère. Et le sursis accordé concerne toute la flotte, il faut l’entendre de cette manière.

      Est-ce que ce mini-désastre coincide avec cette administration hative ? On ne peut pas honnêtement l’affirmer comme tel, mais le pays et ses entreprises ne sont-elles pas à l’effigie de ceux qui les dirigent ? Vaste question maintes fois abordée et douloureusement débattue. Il faut arrêter le couplet indigeste du "responsable mais pas coupable".

    • 20 avril 2011 à 18:20 | DIPLOMAT (#846) répond à niry

      Bonjour Niry,

      Nous nous sommes rejoints à juste titre sur les mêmes points de vue.
      Il se trouve que pour le cas d’AIR MAD, cette compagnie n’ absolument eu besoin de personne pour se saborder.

      La mauvaise maintenance , et la mauvaise gestion, n’ont pas besoin de quiconque pour aboutir par des interdictions de vols ...

      Il est donc absolument diffamatoire, pour le coup, de voir derrière cette opération AIR FRANCE,AIR AUSTRAL, AIRBUS, ANTONOV. EMBRAIR, ILLOUCHINE ou Benoit XVI...

      Les seuls responsables sont aux comités de Direction de la compagnie.
      Dans ce comité de Direction figurent des administrateurs nommés par le gouvernement.
      Ces personnes n’ont ni réagit, ni pris les mesures adequates.... il faut rendre des comptes, et assumer...

    • 21 avril 2011 à 17:34 | Al Djamaal (#5102) répond à DIPLOMAT

      Messieurs Basile et Diplomat,
      Je ne RACONTE pas des CONNERIES ! J’analyse les faits ( les faits ici sont l’interdiction de vol pour l’UE des aéronefs d’Air Mad, ceux qui pourraient en être les motifs y compris le comportement responsable et/ou irresponsable des tenants du pouvoir [leur Chef RAN en est le premier responsable quoiqu’il en soit] ), si vous voulez disons que je ne fais que commenter les conneries des responsables de cette interdiction de vol UE de Air Mad. C’est simple non !?

  • 20 avril 2011 à 10:19 | Antso (#5384)

    Ry Vorom-bery dia…

    Indrisy… mahonena
    Ny rehareham-pirenena
    Nitondra antsika aman-taona
    Nitety tany sy havoana
    Voarara tsy hisidina
    Lahatra sa lohan’angidina ?

    Ilay vorom-by tsy notahiana
    Sao hono « vola ariana »
    Tsy nefainy ny adidy
    Ny fanahy moa namidy
    Sady izy tsy mimalo
    Ny diso hono : ‘reo « fahavalo »

    Mitohy ihany ny hadalana
    Tsy fanarahana lalàna
    Ka ny ain’ireo mpandeha
    Natakalo vola ve ?
    Fahazarany tokoa
    Ilay manao kitoatoa

    Voalohany an-tantara
    Ho an’i Air Madagascar
    Ny tsy hisidina an’i Eoraopa
    Indrisy mantsy fa voaraoka !
    Ô ry « voron-tsara dia » :
    Toloko anie ny foko ety…

    Antso

    • 20 avril 2011 à 11:40 | da fily (#2745) répond à Antso

      misaotra anao ry Antso, enga anie mba hisy handre izao antsonao izao, mampitoreo tokoa, no sady mahamenatra izao mahazo izao.

      Mba faly sy miambo ery ny tena rehefa mba tonga any ivelany any tonga miaraka @ raoplanina malagasy, indrisy fa dia eso sy fandraràna sisa angamba no ho haino ato ato.

  • 20 avril 2011 à 10:20 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Cher Ami,Ndimby A.

    Merci de votre texte sur Air Madagascar.

    Un mal qui peut faire du bien pour notre Pays "MADAGASCAR".

    Seulement,il ne faut pas mettre sur le dos d’Andry Nirina RAJOELINA cette atteinte à la fierté nationale.

    Air Madagascar doit profiter de cette volonté de changement pour,à Madagascar.

    Basile RAMAHEFARISOA

    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 11:42 | Andry (#5555) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Un remarque pour Basile,

      Effectivement, c’est une fierté nationale. Par ailleurs, vouloir toujours défendre Andry Nirina R, sans reconnaître sa part de responsabilité dans cette histoire je trouve lamentable comme attitude.
      Lui qui prétend être Président ! Président ! vous connaissez très bien qu’il existe ce qu’on appelle "continuité de l’Etat".
      Alors, il faut qu’il assume sa responsabilité parce que le futur président va assumer aussi à son tour les impacts de toutes mauvaises gestions de régime hâtif actuel (affaire bois de rose, contrat avec le chinois...).

    • 20 avril 2011 à 12:17 | Jipo (#4988) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      "Fierté nationale " , ya vraiment de quoi ! , bonne continuation, il faut savoir ou s’arrete la détermination et ou commence l’obstination ; heureusement ,comme le ridicule, la fierté ne tue pas .

    • 20 avril 2011 à 12:50 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à Andry

      Andry,

      je vis à l’étranger mais j’ai toujours suivi la vie de cette société nationale "AIR MADAGASCAR".Beaucoup ont fait leur beurre en profitant de cette société nationale,y compris des français retraités sous forme de coopération technique.

      Bien sûr,nos techniciens "formés" sont partis ailleurs,débauchés,c’est le vrai terme.

      Vous allez sauter en l’air,Air Madagascar doit chercher une compagnie associée pour l’exploitation internationale.

      Pour quoi pas KLM-Air France !!!

      Le ciel de l’océan indien sera Air-Bus.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 20 avril 2011 à 16:03 | niry (#210) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      Beurk !!

      "KLM-Air France-Air Mad" !!?? "Océan indien : un ciel purement airbus" ?? Mais vous avez perdu la tête, Basilou !! Votre admiration pour Reny Malala vous fait complètement délirer les yeux ouverts ?...

      Dites moi simplement que vous avez des actions chez Airbus, ce sera plus simple ! Parce que, sinon, rien ne justifie un léchage de botte aussi assidu, Basilou ! Et la libre concurrence dans tout ça ? Savez vous que Air Austral a une flotte constituée de Boeing 777 ?? Même vos propres "compatriotes" (qui partage votre patrie de coeur) peuvent choisir des avions américains dans leur appel d’offre ?

      Moi, je vois un renforcement régional, à présidence tournante, de type Comores-Madagascar ou bien Mozambique-Madagascar, ou South africa-Madagascar.. Qu’est-ce que Air France-KLM va vouloir d’une compagnie moribonde malgache ? Je cois même qu’elle veut se débarrasser de son boulet KLM maintenant..

    • 20 avril 2011 à 17:08 | Stomato (#3476) répond à niry

      Air France Flotte long et moyen courrier

      Airbus A318-100 18
      Airbus A319-100 39
      Airbus A319-100LR 6
      Airbus A320-200 55
      Airbus A321-100 5
      Airbus A321-200 18
      Airbus A330-200 15
      Airbus A340-300 19
      Airbus A380-800 4
      Boeing B747-400 13
      Boeing B777-200ER 25
      Boeing B777-300ER 30
      Total 252

      Soit 68 Appareils Boeing.

      Air Austral a effectivement une flotte essentiellement Boeing (dont deux 737), mais a passé un protocole d’achat pour 2 Airbus A380-800.

      La plupart des compagnies aériennes sérieuses ne sont pas mono-fournisseur. La plupart des sociétés sérieuses n’ont pas qu’une seule banque.
      Les gammes Boeing et Airbus ne sont pas composées d’éléments identiques. Chaque appareil a des caractéristiques propres qui font qu’un avion donné est plus adapté à un type de trafic donné.
      Pour des raisons historiques indéniables Air Madagascar s’est équipée d’avions Boeing, à une époque où Airbus ne fabriquait pas l’avion qu’il fallait à Air Mad. Passer à Airbus ne serait pas un choix judicieux, ni économiquement, ni techniquement.

      Air Mad aurait besoin à petite échelle ce dont la pays aurait besoin à grande échelle. Cesser de se voiler la face en cherchant ailleurs ses propres responsabilités, ce qui équivaut à rechercher l’anus derrière l’oreille.

  • 20 avril 2011 à 11:53 | ikoto (#4912)

    rabri a écrit plus haut :

    "Ndimby qui s’attaque maintenant à la compétence des cadres malgaches d’Air Mad, surtout quand on voit les bons résultats d’Air Mad depuis 2 ans sur les ouvertures de ligne un peu partout !!
    C’est Ndimby malgache patriote réaliste qui parle là ou Ndimby collaborateur de la Banque Mondiale, du FMI ou du PNUD. La contamination par son compère George Rabehevitra semble commencer à gagner du terrain. Dommage !!

    Cela conforte un extrait d’enquêtes d’une thésarde malgache auprès d’une 50ne de chef d’entreprises malgaches : « Tsy mahay mifanaja isika malagasy ka sarotra ny miara-miasa. Aiza moa ny vazaha no tsy hajahajaina sy hanjakajaka !! »"

    Izao : rehefa misy tsy mety dia "misy tsy mety" ary tsy hadisoan’i Ndimby izany na koa heverinao fa nfindran’ny aretin’Ing. Rabehevitra i Ndimby ! Tsia, olona mazava saina fa "tsy bontolo izy ary tsy manao tsingala mahalala ombin-tena" !

    Tsy azoko ilay "Vazaha manjakazaka" ! Tsarovy fa AZY ALOHA HATRETO NY FENITRA (normes) HARAHINA ! Mba manorita "fenitra" mihoatra ny an’ny Vazaha isika dia tereo ny Vazaha mba hanaraka izany ! Koa diso fianefa ihany ity nambaran-d"rabri" ity, raha ny fijeriko ! Ny hevitra moa tera-bary ka samy mamoaka ny ao am-pony"

    ikoto

    • 20 avril 2011 à 14:59 | racynt (#1557) répond à ikoto

      Tsy izany ry ikoto fa krizy be rabri fa Tsy omen n’y vazaha reconnaissance TGV d’ Lazainy fa manjakazaka n’y vazaha.marina mihitsy n’y an Ikoto fa tsy Fitiavana hampilentika na hanjakzaka akory no nanaovana ireny fenitra ireny fa fitsinjovana ny mpandeha Mba Tsy ho voan n’y Loza .

  • 20 avril 2011 à 12:39 | izaho91 (#3427)

    En tant qu’étranger et simple client obligé de la compagnie pour les vols intérieurs, laissez moi vous dire que je ne suis guère rassuré par la décision de la CEE.
    L’état des avions visibles à l’extérieur du pays est donc sujet à de graves manquements de maintenance. Mais Quid de ceux qui vont continuer à voler à Mada ?
    Déjà que c’est très difficile de tenir un horaire tant la désinvolture de la compagnie est grande : vols annulés en dernière minute, vols "directs" transformés sans préavis sérieux par des détours qui doublent ou triplent le temps du voyage, pannes à répétition,...Mais si, en plus, un lourd doute sur la sécurité des vols s’installe, je crois que je vais aimer les taxi brousse. En cas d’accident on a, dans ce cas, une chance d’en réchapper.

    • 20 avril 2011 à 12:58 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à izaho91

      izaho91,

      L’avion est un taxi-brousse à Madagascar,vue le la topographie de Madagascar.

      Du temps de DC3,j’étais un seul passager de Majunga à Maintirano,mais l’avion doit assurer le trajet.

      Après,les retraités d’Air France se casent ,pour 2 ans ,à Madagascar et les jeunes sont débauchés.

      Air Madagascar a aidé Air Martius et maintenant quoi ???

      Air Madagascar doit profiter du changement pour,à Madagascar pour se réorganiser complètement.

      Basile RAMAHEFARISOA

      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 20 avril 2011 à 13:31 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Eh oui Ndimby !!! encore heureux qu’il n’y ait eu d’accidents graves

    A part le lècheur rabrisure ici plus personne ne fait confiance aux soit disant cadres gasy d’Air Mad

    Allez rabrisure chante avec pierrot

  • 20 avril 2011 à 16:02 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je ne connais pas Air Mad. Je ne sais donc pas comment cette Cie est gérée. Mais le problème qu’on nous avance ici est visiblement un problème technique, par défaut des moyens ? Affaire des professionnels donc. Il y a quelques jours seulement lors de mes conversations avec le respecté MIHAINO, j’ai tenté d’expliquer brièvement que Madagascar est signataire de la convention de CHICAGO ( 1944), qui fixe les droits et obligations des tous les états contractants en matière d’aviation civile, prescrit l’adoption de normes et de pratique recommandées pour régit la navigation aérienne Internationale et faciliter les transports aériens. L’équipe dirigeante d’une X Compagnie Aérienne signataire de cette convention doit donc prendre connaissance de la dite Convention pour bien accomplir ses devoirs et respecter ses engagements. Visiblement, cher Air Mad, ces jours et en tout cas depuis quelques temps, ce n’était plus le cas.

    Si Air Mad revient aux normes et aux pratique recommandées, la Cie aura le feu vert d’opérer de nouveau. Mais les dirigeants seront-t-ils à la hauteurs ? Et la finance de la Cie ?

    Les Malgaches viennent d’apprendre que si on tolère l’IMPROVISATION chez nous, les autres ne sont pas prêts à le faire.

    La crise économique est mondiale et les conséquences les sont aussi. Mais personne n’a poussé les politiciens Malgaches d’accepter et de se complaire dans une crise dont-ils savent que cela va être meurtrière pour l’économie, déjà pauvre, de notre pays. On ne doit pas gérer une Cie Nationale comme une PME. Mais nous en sommes là parce que tout simplement :

    - la HAT et ses alliés ne sont que des incapables. La HAT est incapable de diriger le pays, de nous sortir de cette crise. Gouverner un pays ne s’improvise pas. On commence à voir là la compétence d’un DJ, aucune surprise pour beaucoup d’entre nous, MADAGASCAR sera en faillite.

    Imaginez un peu. Si la HAT ne sait pas et n’est pas à la hauteur pour diriger et encadrer Air Mad, vous pensez qu’elle serait capable de gérer et gouverner le pays ? Si on parle de quelques centaines des personnes cher Air Mad, Madagascar compte plus de 20 millions de têtes ! - IMAGINE - in peu comme disait un chanteur célèbre

    Les problèmes de MADAGASCAR s’appelle la HAT. Elle est en train de ruiner le pays. RAJOELINA se comporte et depuis toujours comme le Président élu de Madagascar et de décider l’avenir de pays comme bon lui semble. Ce qui arrive à Air Mad aujourd’hui arrivera au pays dans peu de temps, si ce n’est déjà le cas. Qu’il assume donc. Beaucoup des Compatriotes le demandent ici, bien avant moi.

    Est-ce que l’ETAT Malgache encore capable de pays ses dépenses courantes ? Il y en a qui disent oui, la HAT et ses alliés nous disent même que le pays est capable d’organiser une élection tout seul. Que RAJOELINA assume là aussi. Parce que les mauvaises nouvelles vont tomber compatriotes. Une à une, elles vont nous tomber dessus.

    La crise qui secoue Air Mad est une crise très profonde. Contourner les cieux Européens ne pas la solution. Il nous faut se plier aux règlements et se conduire comme des professionnels enfin d’être respecté. Si nos connaissances dans la gestion d’une Cie Aérienne est trop juste, il faut apprendre. Et enfin, Madagascar compte beaucoup des gens compétents et qui ont beaucoup d’expériences, qu’on leur mette au bonne endroit et qu’on leur soutienne. UN DJ ne comprendrait pas cela.

    Il faut faire attention et tout faire à ce qu’on ne nous enlève pas notre licence d’exploitation, qui serait le signe d’une faillite, comme un défaut des payement d‘ailleurs. Air Mad est comme notre pays, désormais la Cie est ouverte à tout vent, notre pays est ouvert à tout vent depuis DEUX ANS compatriotes.

    Et il y en a qui pensent encore qu’il faut reconnaître le pouvoir de RAJOELINA et de facto son gouvernement illégal. En quelque sort, les Européens viennent de nous rappeler qu’on a le droit de se masturber mais pas chez eux…..allons voir en Asie ? ZZ suis sceptique, sceptique…..

    • 20 avril 2011 à 16:06 | niry (#210) répond à diego

      clap clap clap..mes respects, Diego..

    • 20 avril 2011 à 16:35 | Raguy (#4141) répond à niry

      Tsy raharahan’ny gasy kely mafy ady tena mitolona isan’andro @ crise sy fiainana zany e ! Aza be resaka eo.Izy ireo tsy hitaingina izany naoviana naoviana na foana na tsy foana ny vol any Europa any.Taxi-be dia efa ampy azy ireo .Tsy important izany par rapport ny fijaliana mahazo azy ireo. Io jerevana vaha olana raha tena tia ny mpiray tanindrazana aminareo nareo.

    • 20 avril 2011 à 17:02 | diego (#531) répond à niry

      Au plaisir niry !

    • 20 avril 2011 à 17:09 | basyvava (#4699) répond à niry

      Les turbulences confirmées d’Air Mad cachent un problème autrement plus grave : la compagnie a de sérieux problèmes financiers, des problèmes de trésorerie. Cette compagnie est au bord du dépôt de bilan, mais l’Etat (principal actionnaire) n’a pas les moyens de recapitaliser Air Mad. Cela on ne dit pas à l’opinion publique.

      Solution : tôt ou tard, il va falloir ouvrir le capital d’Air Mad et retirer l’Etat de cette affaire. L’Etat est un très mauvais actionnaire ; non seulement il politise l’entreprise, il se sert dans la caisse, il ne paye pas toujours les billets (pour les personnalités du régime en déplacement), mais en plus il n’a pas les moyens de recapitaliser l’entreprise pour permettre de soutenir les investissements. Une compagnie aérienne est difficile à gérer, la concurrence est rude, il faut de vrais professionnels et éviter l’intervention de l’Etat.

      Il faut laisser de côté le "ambo-po vita gasy" si on veut qu’une compagnie aux couleurs de Madagascar puisse continuer à servir des destinations un peu partout dans le monde, il va falloir privatiser tôt ou tard. Le plus tôt sera le mieux, peu importe qui sera l’actionnaire majoritaire, l’essentiel c’est de sauver l’entreprise et ses salariés. Par ailleurs, dans un schéma de privatisation, il faut encourager la participation des salariés au cpital afin de les motiver et de les impliquer dans le processus de redressement (qui sera dur à avaler).

      C’est complétement stupide de vouloir garder l’Etat actionnaire majoritaire d’une compagnie aérienne, c’est un concept qu’on a hérité des français. Même le gouvernement français a compris qu’il fallait ouvrir le capital d’Air France et l’introduire sur les marchés financiers pour continuer à lever des fonds nécessaires à la poursuite des activités de la compagnie. Aux Etats-Unis, toutes les compagnies sont privées, elles sont obligées de se bagarrer, les actionnaires choisissent les meilleurs dirigeants pour permettre aux compagnies de gagner des parts de marché.

      L’Etat doit concentrer ses efforts et les finances publiques dans les domaines prioritaires : l’éducation, la santé, la sécurité, et laisser au secteur privé la gestion des compagnies qui évoluent dans un système fortement concurentiel.

      Voilà une des solutions au lieu de passer son temps à critiquer et chercher des boucs émissaires, ça ne nous fait pas beaucoup avancer.

      Ando Rabekoto.

    • 20 avril 2011 à 17:14 | diego (#531) répond à Raguy

      Raguy,

      Zany no ilaza eto fa tokony miala teo aminy fitondrana RAJOELINA fa hanimba ny firenena.

      Raha mitohy ny krizy dia ho hitantsika eto fa tsy maintsy hisy ny tsy ho fisiany SOLIKA sy hiakatra be ny vidiny. Ka hampedehanina aminy RANO ny TAXI-BE VE ?

      Raha ny ao ambony no efa mijaly sy misy olona toy izao, dia azo antsaina tsara ny fijaliany ao ambany. Efa eo ANTENDAN-TSIKA ny RANO raguy.

      Amicalement,

      NB :

      - Je connais bien le Taxi-be Raguy, ny fitenenanay azy dia ny hoe, handeha garabanakoho rehefa tonga ny fialantsasatra ka hody any ambanivohitra ny mpianatra, zahay zay.

    • 20 avril 2011 à 18:26 | DIPLOMAT (#846) répond à diego

      Bravo Diego pour cette trés belle analyse.

      Le problème est parfaitement bien posé.

      Encore Bravo vraiment !

    • 20 avril 2011 à 20:20 | diego (#531) répond à DIPLOMAT

      Bonjour DIPLOMAT,

      Merci bien.

      Tenez, BASYVAVA vient d’ouvrir une discussion qui mérite qu‘on s‘y attarde :

      - l’etat Malgache doit rester le seul maître à bord ou doit-on ouvrir aux privés le capital de notre Compagnie Nationale ? Cela mérite réflexion.

      Si tout n’est pas perdu pour tout le monde, même en période de crise, le pays est le perdant pendant la période d’une Transition, même si elle se passerait bien et chez nous, rien ne se passe comme cela doit être.

  • 20 avril 2011 à 17:32 | racynt (#1557)

    En fait au delà du coté politique de la chose, on occulte un peu la responsabilité des techniciens et mécaniciens qui ont fait du bricolage sans autorisation de Boeing , il faut dire que les anciens mécaniciens d’air Mad ont eu une telle réputation vers les années 80/90 qu’ils ont pour la plupart été engagée par des compagnies au US et ailleurs dans le monde, les meilleurs étant tous partis s’expatrier , il ne reste plus que les cancres et les sans expériences qui restent chez air Mad depuis quelques années, c’est aussi le prémices des conséquences des fuites de cerveaux dans notre pays. Sans oublier aussi la responsabilité de l’ACM, a quoi sert donc l’aviation civile de Madagascar si elle n’est même pas capable de contrôler les normes techniques de tous les appareils sui circulent dans notre espace aérien ?

    • 20 avril 2011 à 18:33 | gasy tsotrizao (#3859) répond à racynt

      ACM est occupée à suivre l’application des NOTAM et n’a pas le temps de vérifier les avions !

  • 20 avril 2011 à 18:47 | Lekivy (#1953)

    A ceux qui défendent les cadres d’Air Mad, il faut leur préciser qu’il faudrait remercier la Commission Européenne d’avoir pris cette mesure au lieu d’attendre qu’une catastrophe ne se produise.
    Ndimby a pourtant bien démontré que la baisse de rendement d’Air Mad depuis la crise ne pouvait qu’avoir des conséquences négatives sur les trésoreries d’Air Mad et donc de limiter ses capacités à se conformer aux normes d’entretiens et de maintenance de ses appareils.
    Il faut être animé d’une mauvaise foi extraordinaire pour ne pas reconnaître que jamais depuis sa création, Air Mad n’avait rencontré autant de difficultés au niveau du respect de ses programmes de vol que depuis cette crise.
    Et justement, une erreur fatale commise par les dirigeants d’AIr Mad et de la HAT c’est d’avoir annulé le partenariat avec LUFTHANSA. A la limite, on aurait remplacé la compagnie Allemande par une autre comme Air France ou une autre, on aurait limité les dégâts. Mais voilà ce qui arrive quand on est obnubilé par l’idée d’effacer à tout prix toute trace de ce que le Président Ravalomanana avait mis en place. C’est du patriotisme ou du chauvinisme mal placé que la HAT veut nous inculquer. Et encore, si on n’était pas au fait de ce flirt flagrant entre le pouvoir Français et le pouvoir de fait, on aurait pu penser qu’il étaient sincères.
    Le fait est là et le pouvoir a du mal à masquer ses maladresses.
    Heureusement que nos vaillants et généreux amis les Turcs veillent aux grains et proposent déjà une solution immédiate. C’est sûr que la HAT ne va pas snober cette main tendue venant d’un pays AMI.

  • 20 avril 2011 à 19:12 | maminah (#2788)

    Avec ce verdict européen, c’est un flambeau de l’industrie nationale qui s’effondre. Et notre tourisme dans tout ça ? Il faudra se faire à l’idée qu’il se fera sans la compagnie nationale.

    Et ce n’est pas la perspective, contrairement au cas du Mozambique, de pouvoir continuer à se poser sur le sol de l’Union Européenne mais avec d’autres aéronefs, qui nous aidera beaucoup, vu les coûts financiers, techniques et humains que cela suppose.

    Prions seulement que ce naufrage ne soit pas le début d’une longue débandade.

    C’est facile de déconstruire. Mais où trouver les ressources pour tout reconstruire ? Affligeant !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS