Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 octobre 2020
Antananarivo | 23h16
 

Socio-économique

2è édition du Salon de l’Entrepreneuriat et de l’Emploi

Aider les jeunes

samedi 10 mai 2014 | Haingo

La deuxième édition du Salon de l’Entrepreneuriat et de l’Emploi a ouvert ses portes ce vendredi 9 mai 2014 à l’Hôtel de Ville d’Analakely en présence de hautes personnalités dont le président de la Délégation spéciale (PDS) de la capitale, Ny Hasina Andriamanjato. Le salon a pour objectif d’aider les jeunes en difficultés dans la recherche d’emplois et d’activités à conduire. Une soixantaine participants dans plusieurs domaines tels que la technologie, l’informatique, la communication… tiennent leurs stands dans l’enceinte de l’Hôtel de Ville.

D’après le bilan de la première édition, le nombre de jeunes à la recherche d’emploi ne cesse de croître chaque année. Si les organisateurs avaient attendu quelque 3000 visiteurs lors de la précédente édition, ils étaient plutôt 17000 visiteurs à faire le déplacement. C’était aussi le cas pour le nombre des Curriculum Vitae (CV) que chaque stand a reçu. Près de 1300 CV avaient été recueillis par un seul stand si les organisateurs ne prévoyaient que 500 CV par stand. Ces chiffres montrent que 80% des jeunes ont des problèmes d’emploi en ce moment.

Des conférences sur de nombreux thèmes portant sur l’entrepreneuriat ont été au programme de ce salon à savoir « la protestation des jeunes sur les références nécessaires quant à l’entrée du monde de l’entrepreneuriat », « l’accompagnement et formation relatifs aux besoins du marché de travail » ainsi que sur « la création d’un réseau par le biais d’un site web ». Des formations sur la préparation du CV ou encore d’une lettre de motivation mais également sur la création de plan de financement et de business plan font aussi partie du programme des organisateurs.

Des recrutements directs et sur place sont aussi attendus durant l’évènement. Et en vue d’appuyer les jeunes en matière de l’entrepreneuriat, les organisateurs ont prévu un concours de simulation d’entreprises et de créativité des nouveaux projets. Les gagnants auront ainsi des accompagnements requis pour leurs projets. La perspective des organisateurs pour la prochaine édition de ce salon est d’élargir ce genre d’évènement annuel aux autres provinces.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 10 mai 2014 à 14:23 | Turping (#1235)

    - Aider les jeunes ,c’est la première perspective à entreprendre de la part gouvernementale .

    - Les jeunes constituent la majorité des populations malgaches dans l’état actuel des choses .

    - Plusieurs générations de jeunes ont été sacrifiées ,ce qui explique la paupérisation extrême actuelle où les politicards véreux n’ont pas satisfait ce coté "jeune " ,l’entreprenariat,....les formations professionnelles qui débouchent sur des emplois .

    - L’adage malgache dit : samy manana ny talenta nomen-janahary azy avy "izay tsy mahay fatam-pery mahay vodim-tsombika " .Chacun a ses talents selon ses compétences ,ses aspirations....

    - Tout le monde ne peut pas devenir bureaucrate ni fonctionnaire ....donc les diversités ,les compétences qui se complémentent sont nécéssaires si on veut parler de dévéloppement .
    - Les jeunes d’aujourd’hui sont l’avenir du demain de notre pays .Il était temps à ce que le gouvernement agisse sur ce côté là .

    • 10 mai 2014 à 14:24 | Turping (#1235) répond à Turping

      ....l’entrepreneuriat....

    • 10 mai 2014 à 17:21 | Razaka (#7817) répond à Turping

      Salut l’Ami Turping ;

      J’ai donc lu l’Annonce du Programme du Gouvernement et sa Politique de Mise en œuvre.
      On peut relever dans l’Annonce du PM les 4 Rubriques suivantes qui concernent DIRECTEMENT ou INDIRECTEMENT les JEUNES :
      1° _ Mais les compétences demandées par le marché de l’emploi ne sont pas dispensées par les structures de formation.
      2° _ L’éducation et la formation professionnelle ne répondent pas aux besoins du développement.
      3° _ Dans le monde rural, le développement se trouve également freiné par la technicité́ trop limitée des acteurs et l’insuffisance des moyens matériels et financiers disponibles. Alors que la majorité́ de la population vit du secteur primaire, la croissance de la productivité́ n’y dépasse presque jamais le taux de croissance démographique. Ce qui explique la pauvreté chronique qui y sévit.
      4°_ A côté́ d’une industrie embryonnaire mais vieillissante, il existe un immense secteur informel. Il emploie la majeure partie des actifs des grandes agglomérations. Dans l’anarchie totale, il n’est pas connu de l’administration fiscale. Les activités essentielles du secteur informel se trouvent être le commerce. Chaotique et désorganisé, le secteur informel freine le développement.

      # Comme j’avais toujours dit ici que la pauvreté se trouve en majorité dans le monde rural. Si l’âge médian est de 19ans, en matière de démographie et que si au moins 85% des malgaches sont pauvres, ils se trouvent que beaucoup de Jeunes n’ont rien, même s’ils ont la volonté de réussir. D’ailleurs les Jeunes plus ou moins diplômés dont on parle dans cet article le montrent cruellement.

      # Je n’étais pas à ce Salon de l’Entreprenariat, mais à en croire, il se trouve que ce Salon n’est pas encore ce qu’il devait être. Bon mieux que rien et pour le moment ce n’est pas trop grave, mais il faut que le Ministère y mette de l’Ordre très RAPIDEMENT, si non la démarche ne correspondra pas aux 4 Rubriques de l’Annonce du PM ci-dessus et même au risque de devenir des Actions Informelles (tant évoquées à ce Programme gouvernemental).
      Ce que je vais dire aussi, c’est que je ne vois pas encore dans le Programme Général (PG) du PM, un vrai planning jalonné dans le temps pour un vrai ‘’Result’s Checking’’.
      Car il faut faire attention : Créer des Entreprises OUI c’est très bien même, mais non seulement il faut y mettre de l’ordre mais surtout, que les démarches soient cohérentes aux vrais besoins actuels.
      Au risque de transformer toute action comme étant à nouveau Informelle et non compatible aux annonces évoquées par le PM.

      # Pour une fois qu’on parle officiellement des Jeunes, un sujet que j’en parle ici en longueur de temps depuis toujours, j’aurais aimé qu’on parte avec de bonnes Bases, afin de ne pas perdre du temps et surtout pas de l’argent également.
      J’attends donc de voir :
      ** surtout en matière de Formation Professionnelle pour les Jeunes qui n’ont rien du tout. ** une meilleure orientation des Jeunes diplômés là où ils seront vraiment utiles, mais il faudra se structurer aussi pour cela
      ** qu’il y ait ENFIN un vrai développement INCLUSIF du Tourisme et de l’Agriculture que j’ai évoqués hier et la semaine passée. 2 Secteurs clé qui me semblent plus facile à mettre en œuvre rapidement compte tenu de ce que j’ai évoqué au début, en matière de démographie, dont le but principal n’est autre, qu’une Lutte acharnée contre toute forme de pauvreté.

      Nothing to run,
      Start with a good Foundation

    • 10 mai 2014 à 22:22 | Turping (#1235) répond à Razaka

      L’ami Razaka ,
      Vous avez de bonnes visions pour les jeunes .
      - Oui,le secteur de l’agriculture ressortant de l’agronomie est un avenir pour Madagascar,particulièrement les jeunes.
      - Les agronomes malgaches devraient travailler sur ce secteur en travaillant sur le rendement .
      - Sur la technicité ,comparé aux pays asiatiques nous sommes très en retard en terre de rendement (par exemple ,la production de riz de tonne par hectare est très insuffisant) ,ce qui explique déraisonnablement que Madagascar autrefois un grand producteur et exportateur de riz est devenu un importateur .Ce n’est pas normal !
      - L’état doit consacrer des moyens matériels et logistiques afférents pour développer ce secteur .
      - Les terrains vagues ,arables et fertiles appartenant à l’état ou aux particuliers doivent faire l’objet d’un projet de cultures en repectant l’environnement.

      - De même du côté élevage ,les bétails,les zébus font l’objet des trafics illicites ,des vols destinés aux destinations mafieuses où les corrompus ,les hauts placés du pouvoir ,des militaires y sont impliqués depuis longtemps(avec proliférations d’armes et de bandes biens organisées).
      - Le saviez -vous ,il y a 50ans ,il y avait autant de zébus que de malgaches en nombre.
      - Les autres secteurs sont intéressants :avicoles ;piscicultures ,....
      - En parlant du secteur de tourisme ,cela va de pair avec les constructions de routes ,des infrastructures ....
      - Pour ce faire ,l’état devrait travailler aussi parallèlement sur l’état sécuritaire ,l’état de droit dans ce pays afin que la justice ,les forces de l’ordre puissent travailler ensemble ,efficacement .
      - L’evènement de Nossy Be ,récemment avec les touristes lynchés ,puis brûlés donnent une image négative à notre pays si rien de concret ne sera fait.
      - La démocratie ,la souveraineté doit-être respectée afin que l’innovation ,la création de la richesse humaine profite irrémédiablement à tout le monde sur le moyen ou le long terme.
      Dans l’attente du concret !
      We are waiting for the great action governemental !
      Good week end !

    • 10 mai 2014 à 22:26 | Turping (#1235) répond à Turping

      M’excuse,erreurs de frappe : en terme de rendement ; en respecant.

    • 10 mai 2014 à 22:27 | Turping (#1235) répond à Turping

      ....en respectant...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS