Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 09h29
 

Enseignement

Ispnmad

Agréé mais non homologué !

lundi 19 novembre 2007 | Ax’s

Les étudiants sortant de l’ « Institut Supérieur Privé des Novateurs de Madagascar » (ISPNMAD) souffrent le martyr. En effet, après avoir déposé leurs dossiers d’inscription pour le concours national de l’ENAM, avec une caution de 50 000 Ar, à leur grande surprise, on leur a appris qu’ils sont d’office disqualifiés. Simplement parce que leur établissement d’origine n’est pas homologué par l’Etat.

Depuis octobre 2005, le gouvernement malgache a suspendu l’arrêté d’une homologation pour les instituts supérieurs privés de la capitale. De ce fait, les établissements ayant un agrément sans être toutefois homologués font face actuellement à de grandes difficultés. Près de 400 établissements supérieurs privés ont les mains et pieds liés face à cette situation. Toutefois, il est à rappeler que le 25 septembre 2007 dernier, une lettre faisant référence à la publication et une large diffusion incessante d’un texte transitoire sur ces établissements non homologués mais agréés a été acceptée verbalement par le MENRS. N’ayant reçu aucun écho, une réunion avec le MENRS, différentes entités de l’éducation, les directeurs des établissements s’est tenue le 6 novembre dernier. Ces derniers se sont convenus pour la mise en place de cette homologation et accréditation facultative dans un premier temps à compter du 12 décembre 2007 à 2010, mais obligatoire après 2010. Malheureusement, jusqu’à l’heure actuelle, aucun texte transitoire entre l’homologation et accréditation n’a fait l’objet de diffusion. Le président de l’ISPNMAD Razanadrakoto Rolland Albert, avec les directeurs des instituts privés font appel au MENRS et à l’Etat de publier le plus rapidement ce texte, vu que nombre d’étudiants en souffrent surtout ceux qui souhaitent passer les concours administratif et national.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS