Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 septembre 2021
Antananarivo | 13h45
 

Société

Trafic de 73,5 kg d’or

Afrique du Sud : La demande de liberté sous caution des accusés rejetée

vendredi 7 mai | Mandimbisoa R.

Un nouveau rebondissement dans l’affaire de trafic d’or en provenance de Madagascar en Afrique du sud. Les trois personnes impliquées dans ce dossier et détenues dans le pays de Nelson Mandela resteront en prison. Leur nouvelle demande de liberté provisoire sous caution a été refusée par la Justice sud-africaine le 4 mai dernier.

Dans son communiqué, le ministère des Affaires étrangères malgache indique que l’existence de la demande d’extradition de ces trois personnes et les accusations pèsent sur elles à Madagascar. A cela s’ajouterait également l’hypothèse des autorités sud-africaines selon lesquelles ces trois individus pourraient sortir des frontières dès qu’ils obtiendront leurs libertés. Mais elles pensent aussi qu’ils portent atteinte à l’ordre public dans ce pays.

Le ministre de la Justice sud-africain aurait accepté d’examiner le dossier de ces trois individus ainsi que la demande des autorités malgaches y afférentes. Et selon le ministère des Affaires étrangères de la Grande île, les négociations avec le gouvernement de ce pays se poursuivent pour le rapatriement des 73,5k et l’extradition de ces principaux auteurs du trafic qui devraient alors être jugés à Madagascar.

Le ministère chargé des affaires diplomatiques malgache précise que la demande d’extradition de ces trois présumés trafiquants d’or, doit passer par plusieurs procédures. Le président sud-africain aurait donné son approbation au ministre de la justice de son pays pour l’étude de cette demande. C’est à travers son ambassade en Afrique du Sud que Madagascar suit de près l’évolution du traitement de ce dossier.

Outre les accusations qui pèsent sur ces trois individus, la justice sud-africaine les poursuit également pour infraction de la loi sur les procédures douanières.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 7 mai à 14:53 | Shalom (#2831)

    Resake ray trano ...

  • 7 mai à 16:06 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Mr Ramaphosa d’Afrique du Sud n’est pas Rajoelina Rafoza de Madagascar

    En revanche, les businessman GUPTA Indiens d’Afrique du Sud semblent se comporter comme les businessman indo-pakistanais de Madagascar.

    - Qui sont les équivalents des GUPTA & Co à Madagascar ?

    https://www.bbc.com/news/world-africa-48980964
    https://www.france24.com/fr/20180706-focus-afrique-sud-guptaleaks-collusion-marches-publics-zuma

    L’Afrique du Sud a longtemps été sous l’emprise d’une très riche famille indienne qui entretenait des relations au plus haut sommet du pouvoir : les Gupta. Pots-de-vin, marchés publics truqués, népotisme... la liste est longue. Les Gupta sont même accusés d’avoir "capturé" l’État sud-africain au sens propre. Ce scandale politico-financier, le plus important en Afrique du Sud depuis la fin la fin de l’apartheid, tient la nation arc-en-ciel en haleine. Ils sont aujourd’hui confrontés à la justice.

    • 7 mai à 21:19 | lysnorine (#9752) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      « les businessman GUPTA Indiens d’Afrique du Sud comme les businessman INDO-PAKISTANAIS DE MADAGASCAR. » : cf 2009, COUP D’ÉTAT « FRANCO-KARANA »

      Re LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR 7 mai à 16:06
      « QUI SONT LES ÉQUIVALENTS des GUPTA & Co À MADAGASCAR ?

      1) Lettre manuscrite du Lieutenant Colonel ANDRIANASOAVINA Charles
      « TSIAFAHY, LE 14 JANVIER 2011
      « CHRONOLOGIE DES FAITS RELATIFS AU COUP D’ÉTAT DU 17 MARS 2009 »
      http://www.ordiecole.com/mada2012/journaux/20090317_coup_d_etat.pdf

      [p.11 lettre manuscrite] :
      « Sans les financements apportés par les groupes et les personnalités dont les noms suivent, le DOUBLE COUP D’ÉTAT COMMANDITÉ PAR RAJOELINA n’a pas pu être réalisé :

      – Monsieur SAÏD, QUINCAILLERIE SAMBATRA à Andravoahangy
      Montant du financement : 02 Milliards d’ariary

      – Monsieur GALIB, QUINCAILLERIE "2000" à Andravoahangy
      Montant du financement : 1,6 Milliard d’ariary

      – Groupe RAJABALY [SIDEF, SCB, CIMELTA, Hotel Soanambo Sainte Marie]
      Montant du financement : 03 milliards d’ariary

      – Groupe SIPROMAD : Monsieur ELIAS [AKBARALY]
      Montant du financement : 04 milliards d’ariary

      – Groupe MAMY RAVATOMANGA
      Montant du financement : 01 milliard d’ariary

      – Groupe Sylvain RABETSAROANA
      Montant du financement : 200 millions d’ariary

      – Monsieur ALAIN et NADINE RAMAROSON
      Montant du financement : 200 millions d’ariary

      - Un particulier français
      Montant du financement : 200 millions d’ariary (100 000 dollars)

      - Monsieur Edgar Razafindravaha
      Mise à la disposition d’Andry Rajoelina de la station Radio Antsiva (incitation à la haine contre les responsables proches du régime légal)

      [signature]
      Lieutenant Colonel ANDRIANASOAVINA Charles

      2) ZUMA ET LES GUPTA
      https://www.koaci.com/article/2019/10/12/afrique-du-sud/politique/afrique-du-sud-les-freres-gupta-frappes-par-des-sanctions-americaines_135767.html

      LA RICHISSIME FAMILLE INDIENNE , GUPTA soupçonnée de TRAFIC D’INFLUENCE du temps du Président Zuma , a été frappée par des SANCTIONS DES AUTORITÉS AMÉRICAINES.

      Washington a placé trois membres de la famille Gupta , proche de l’ex Président Jacob Zuma pour avoir mis en place un IMPORTANT RÉSEAU DE CORRUPTION en Afrique du Sud.

      Les frères Ajay, Atul et Rajesh Gupta sont accusés d’être engagés « dans une vaste pratique de CORRUPTION ET DE POTS-DE-VIN POUR OBTENIR DES CONTRATS GOUVERNEMENTAUX » en Afrique du Sud et d’avoir

      « VOLÉ DES CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS à travers des stratagèmes illicites avec le gouvernement » de Pretoria, a annoncé le TRÉSOR AMÉRICAIN dans un communiqué.

      Ces sanctions visant les frères Gupta consistent en un gel de leurs éventuels avoirs sur le territoire américain et INTERDISENT À TOUTE ENTITÉ AMÉRICAINE DE FAIRE DES AFFAIRES AVEC EUX.

      Accusés de trafic d’influence au plus haut sommet de l’ Etat , les GUPTA avaient
      PRÉCIPITAMMENT QUITTÉ L’AFRIQUE DU SUD , après le départ du pouvoir du président Jacob Zuma ,englué dans une marre de scandales de corruption.

      3) AFRIQUE DU SUD : L’IMPOSSIBLE EXTRADITION DES FRÈRES GUPTA, EN FUITE À DUBAÏ
      Publié le : 22/12/2019 - 19:23
      https://www.rfi.fr/fr/afrique/20191222-afrique-sud-impossible-extradition-freres-gupta-fuite-dubai

      « L’Afrique du Sud tente de faire revenir au pays les Gupta, SUSPECTÉS D’AVOIR DÉTOURNÉ DES CENTAINES DE MILLIONS D’EUROS LORS DES DEUX MANDATS DE JACOB ZUMA, POUR LES TRADUIRE EN JUSTICE. La famille a fui le pays en 2018 et se trouve désormais aux Émirats arabes unis.

      « Le ministre sud-africain de la Justice, Ronald Lamola, a passé une partie de la semaine dernière aux Émirats arabes unis, officiellement pour participer à une conférence des Nations unies sur la lutte contre la corruption. Cette conférence idéalement placée tombe à point nommé pour l’Afrique du Sud, désireuse de ramener les trois frères Gupta et un de leurs associés dans le pays.

      « Les Gupta vivent aujourd’hui entre Dubaï et l’Inde mais ne sont pour le moment pas inquiétés. La raison est simple : l’Afrique du Sud et les Émirats ont signé un traité d’extradition l’an dernier, que les Émirats se refusent toujours à ratifier pour, officiellement, des problèmes de traduction.

      « Ne pas se transformer en « paradis de la corruption »

      « Le ministre Lamola a alors haussé le ton lors de la conférence. « Les États qui repoussent toujours la ratification des traités risquent de se transformer en PARADIS DE LA CORRUPTION », a-t-il déclaré.

      « En réalité, UN TRAITÉ INTERNATIONAL, l’UNCAC (« United Nations Convention Against Corruption »), PERMETTRAIT TECHNIQUEMENT L’EXTRADITION DE LA FAMILLE D’HOMMES D’AFFAIRES, mais il n’est pas utilisé par l’Afrique du Sud. Si une extradition paraît encore lointaine, l’étau se resserre sur les Gupta. LES ÉTATS-UNIS ONT RÉCEMMENT DÉCIDÉ DE PLACER LA FAMILLE SUR LA LISTE NOIRE DES SANCTIONS. Ils auraient ‘’VOLÉ DES CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS à travers des stratagèmes illicites avec le gouvernement’’ »

    • 8 mai à 11:38 | Stomato (#3476) répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      Le 7 mai à 21:19 | lysnorine (#9752) répondait à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      Évangile selon Matthieu chapitre 7, versets 3 à 5 :
      « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. »

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS