Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 09h01
 

Médias

Carte des journalistes

847 demandes agréées

mardi 24 juillet 2007

847 journalistes issus des radio-télévisions et de la presse écrite figurent sur la liste provisoire publiée par la Commission de la délivrance de carte professionnelle des journalistes. 150 autres demandes n’ont pas rempli les conditions fixées par l’ordonnance 90/031 et quelques-unes sont encore en instance.

Au total, la Commission a reçu 1097 demandes en provenance des quatre coins de l’Ile. La liste a été affichée depuis hier à l’entrée de la Radio nationale et au CRM à Ambatonakanga.

Au cours d’un point de presse d’hier, les membres de la Commission ont expliqué aux journalistes les difficultés rencontrées lors de l’examen des dossiers des « postulants » ainsi que les démarches à suivre afin d’assainir le monde du journalisme à Madagascar.

En fait, la Commission ne fait qu’appliquer les dispositions de l’ordonnance citée ci-dessus.

366 stations et périodiques

L’occasion d’hier a été mise à profit par la Commission de délivrance de carte des journalistes de dévoiler à la presse le nombre des radios et télévisions ainsi que des périodiques dans la Grande Ile. Au total, Madagascar compte actuellement 366 stations radio-télévisées et presse écrite. Sur les 245 stations radios recencées dans toute l’Ile, 12 sont illégales, 38 sont en cours de régularisation, tandis que les 37 télévisions (6 services publics, 19 stations privées et 12 en cours de régularisation) sont légales. Concernant la presse écrite, 84 périodiques ( quotidiens, hebdomadaires, mensuels...) sont repértoriées au niveau du ministère des Télécommunications, de la Poste et de la Communication. Notons que les radios rurales et confessionnelles occupent également une place importante dans le paysage audio-visuelle malgache. Au total, le pays compte 19 radios rurales éparpillées dans des diverses régions de l’Ile. Quant aux stations dites confessionnelles, la communauté Catholique arrive au premier rang avec 20 stations, 3 pour les Protestants, 2 pour les Adventistes et les Musulmans, 1 pour les Luthériens et les Baptistes. Les autres communauté réligieuse ont 28 stations. Bref, depuis le mouvement populaire de 1991, on assiste à une floraison des stations privées. Toutefois, selon toujours le ministère de tutelle, le taux de couverture des communes reste encore très faible avec 23% pour la télévision et 28% pour la radio. En revanche, les journaux on line commencent à s’implanter à Madagascar, mais le texte régissant le monde médiatique semble caduc.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS