Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 5 mars 2021
Antananarivo | 13h46
 

Développement

Formation des chefs fokontany

80% pour le développement

mercredi 8 août 2007 | Volana R.

Si les 17.433 fokontany se prennent en main, Madagascar entrera sur le chemin du changement « Positif, », a ajouté le président de la République, Marc Ravalomanana, hier, au Palais d’Etat de Mavoloha.

Structures administratives de base, les fokontany sont, dès aujourd’hui, voués à démontrer leur savoir-faire, mais surtout leur esprit de compétitivité à tous les niveaux et dans tous les domaines. « Je ne peux accepter de statu quo », a-t-il encore lancé. Désormais, le rôle du Chef de Fokontany (CFKT) consiste à répartir son temps, soit 80% pour le développement, et seulement 20% pour l’administration.

Ainsi, les CFKT doivent savoir identifier les opportunités et les partenaires. De plus, il a lancé un appel aux « olomanga » de chaque contrée. « Revenez dans votre village natal pour apporter votre contribution. N’attendez plus ! ».

Parmi les devoirs du CFKT figure, à court terme, le recensement de sa population et l’élaboration des listes électorales, en vue des députations du 23 septembre prochain. « Vous allez recevoir une formation de leaders et je peux me fier à votre volonté ».

Quatre priorités

Déjà, Madagascar est pris en modèle dans toute l’Afrique. En matière de développement, par exemple. Etant la plus grande ile de l’Océan Indien, Madagascar bénéficie ainsi d’une proximité et d’une facilité d’accès avec d’autres continents (Afrique, Europe, Moyen-Orient, Chine, Australie). « Ceci nous donne une chance de concourir au sein de la mondialisation. A vous de jouer ».

Le slogan « primaire » du président, celui de travailler ensemble et d’un même élan, devient le deuxième leitmotiv de changement. « Dans le cadre des priorités, il faut que la production alimentaire soit multipliée par trois ».

A l’Education revient la troisième place. « La production est étroitement liée avec la nutrition des enfants, et la scolarisation des enfants sera fonction du dévouement des CFKT à sensibiliser les parents ».

Le quatrième changement conclut le tout. Cette formation de trois jours donnera aux CFKT le savoir-faire dans la communication. « Assumer ses responsabilités, c’est aussi faire preuve d’amabilité et de respect envers chaque catégorie de personnes. Le CFKT revêt le pouvoir de proximité, c’est-à-dire qu’aucun individu ne peut se promouvoir tout seul sans l’apport de tous ».

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS