Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 avril 2024
Antananarivo | 11h50
 

Société

Week-end pascal meurtrier à Tana

7 décès et plus de 260 consultations à l’HJRA

mercredi 3 avril | Mandimbisoa R.

Le week-end pascal a été mouvementé à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) d’Antananarivo, avec un afflux important de patients aux services d’urgences. Au service de réanimation médicale, une trentaine de personnes ont été admises en urgence, parmi lesquelles six ont dû être hospitalisées. Les motifs d’admission les plus fréquents étaient liés à l’abus d’alcool, l’intoxication alimentaire et les tentatives de suicide, entraînant malheureusement sept décès.

Dans le service des urgences chirurgicales, la situation n’était pas moins intense, avec 269 consultations enregistrées pendant les festivités pascales. Soixante-neuf patients ont dû être hospitalisés, principalement en raison d’accidents de la route et d’autres accidents à responsabilité civile. Comparativement à l’année précédente, où 159 consultations avaient été enregistrées, le nombre de patients ayant nécessité une hospitalisation a augmenté de manière significative.

Ces chiffres alarmants soulignent l’importance de la prévention et de la sensibilisation lors des périodes de festivités. Les autorités sanitaires rappellent l’importance de la modération dans la consommation d’alcool et la prudence sur les routes pour éviter des situations tragiques comme celles observées ce week-end à l’HJRA. Des mesures de sensibilisation et de prévention sont nécessaires pour garantir la sécurité et le bien-être de tous lors des prochaines célébrations.

-----

2 commentaires

Vos commentaires

  • 3 avril à 13:42 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Et cette isandra de dépeindre la quiétude et le plaisir retrouvé des Malgaches qui déambulaient « tranquillement » dans les parcs, aux bords du lac ou autres fadaises .
    J’ imagine bien les Tananariviens découvrir isotry les bains ou 67ha / mer, la joie de vivre ( en famille) enfin retrouvée garce à eunuque 1er et qui du temps de la dictature de Ravalomanana n’ existait pas ...
    Bon ce n’ est pas quelques alcoolos qui vont nous gâcher la tawa , dans l’ ensemble les fêtes Pascales ont été un succès grâce à eunuque 1er est ses 6 dan laborieusement acquises à l ’ image de sa candidature .

  • 3 avril à 15:05 | Albatros (#234)

    Pour « compléter » le post de Jipo, ci-dessus, je ne peux m’empêcher de « re-citer » le post de la « petite main » de service hier :

    - « Pendant ce temps, la population essai de se faire plaisir avec les moyens du bord, et les infrastructures. On remarque quand même, ils ont de pouvoir d’achat. »Cette année, le week-end pascal a été particulièrement long, ce qui a permis à la population de reprendre son souffle. Les tumultes de la vie quotidienne ont été mis de côté en l’espace de quelques jours, le temps de savourer quelques instants de bonheur.

    De bon matin, on assiste à un spectacle qui change du quotidien. Des enfants accompagnant leurs parents main dans la main ou portés sur les épaules, des adultes qui portent des sacs à dos ou des paniers, arpentent les rues des quartiers. Les habitants du centre-ville ont afflué massivement vers les jardins publics, tandis que ceux qui vivent en périphérie ont préféré aller au bord des eaux. Malgré toute cette effervescence, les bus de transport public ont été assez rares, créant une petite marée humaine qui attendait à l’arrêt surtout le soir, pourtant cela n’a pas empêché l’organisation des excursions, les familles ont été préparées psychologiquement à profiter des excursions que cela implique de se déplacer en taxi-be ou à pied. « Nous n’avons pas de voiture, chacun des membres de la famille a apporté sa contribution en apportant les plats et les ustensiles dans les sacs à dos », témoigne un père de famille.

    Le bonheur à portée de main pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer. Pour ceux qui n’ont pas pu aller à des spectacles ou sortir de la ville d’Antananarivo, il y a bien entendu les lieux publics que la commune a déjà dédié aux divertissements tels que les jardins d’Ambohijatovo, Antaninarenina, Anosy ou encore Andohalo. Comme à l’accoutumée, le parc botanique et zoologique de Tsimbazaza et le palais de Manjakamiadana figurent parmi les lieux les plus visités. Un bon nombre de personnes ont aussi opté pour la promenade sur l’Avenue de l’Indépendance, qui rentre dans le cadre de l’action « tsangatsanga’Iarivo » où la vente de boissons alcoolisées a été proscrite. Pour cet événement, l’accès devant l’Hôtel de ville a été interdit aux automobilistes pour permettre à la population de se divertir. En soirée, la population était subjuguée par les nombreuses lumières qui ont été installées sur l’avenue une semaine auparavant. Des éléments de la police nationale et de la police communale ont été dispersés dans toute la ville afin de garantir la sécurité et d’éviter tout débordement. Bien que Madagascar soit classé à la 123e place sur 143 pays dans le « rapport mondial sur le bonheur », il est à noter que le week-end pascal a permis à la population de se détacher de ses soucis quotidiens et de vivre des instants de joie. Cette courte période a aussi permis aux commerçants de faire de bonnes affaires, vu que le week-end pascal a coïncidé avec la fin du mois".

    La « petite main » en question me pardonnera sûrement, car les « petites mains » aiment bien les copier-coller !.😜

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS