Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h53
 

Santé

Pandémie

67 Ha et Ambaniala Itaosy, nouveaux quartiers populaires touchés par le coronavirus

mardi 28 avril | Fano Rasolo

Les quartiers où l’on découvre des cas communautaires du coronavirus se multiplient encore à Antanananarivo. Les quartiers des 67 Ha et d’Ambaniala Itaosy viennent d’être touchés par la maladie virale, dont le premier, qui est un quartier très populaire où les gens circulent à longueur de journée malgré le confinement.

Trois cas contacts ont été recensés dernièrement dans ces deux endroits, dont deux aux 67 Ha et un autre à Ambaniala Itaosy, selon les informations recueillies auprès du CCO-Covid-19.

Durant le confinement total, le quartier des 67 Ha fourmillait toujours de badauds qui faisaient fi des mesures de confinement. Les rues et ruelles regorgeaient de piétons tandis que le marché du "Coum" grouillait de vendeurs et d’acheteurs. De même, en cette période de déconfinement progressif, la plupart des gens circulent partout sans masque de protection, notamment durant la semaine dernière où les sanctions à l’encontre des contrevenants au port du masque n’étaient pas encore sévères. Par exemple, dimanche dernier, au cours d’une séance de sensibilisation d’une heure autour du port de masque effectuée par des agents de police aux 67 Ha, il y a eu cent soixante-huit (168) personnes recensées qui ne portaient pas de masque de protection, selon le rapport de la Police municipale.

Un responsable auprès du ministère de la Santé publique a indiqué que «  la découverte des deux cas communautaires dans le quartier des 67 Ha est le fruit des recherches actives de toutes les personnes ayant été en contact avec la personne contaminée à Antetezanafovoany, il y a quelques semaines. Par ailleurs, le quartier d’Ambaniala sera aussi l’objet d’une enquête et de recherches de tous les sujets contacts avec la personne qui vient d’y être testée positive au Covid-19 ».

Pour rappel, les quartiers d’Isotry, d’Itaosy, d’Alasora, d’Ankadifotsy, d’Ambondrona ,d’Ampitatafika, d’Antetezanafovoany, de Faravohitra et de Soanierana sont les quartiers où des cas communautaires ont été récemment découverts dans la Capitale.

3 commentaires

Vos commentaires

  • 28 avril à 13:45 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    On commence à maitriser le mode opératoire pour circonscrire les cas contacts et le "covid-organics" aidant : Il n’y pas de quoi à s’inquiéter concernant le covid-19 contrairement à la situation socio-économique du pays qui mérite plus d’attention pour que le remède (le confinement) ne soit pire que le mal (le covid-19 avec zéro mort au pays).

    • 28 avril à 17:39 | dominique (#9242) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Bjr Maitriser les cours en d’air oui ! mais ne vous inquiétez surtout pas Astérix a sa potion magique et vous verrez bien le résultat attendez !

  • 4 mai à 11:26 | bekily (#9403)

    Nous avons un esprit grégaire indécrotable et de plus la saleté est quasiment généralisée, surtout dans les grandes villes .....
    ILY A DU BOULOT à conjuguer surpopulation ("croissez et multipliez vous" : d’application endémique et cullturel au pays ), et misere profonde = difficile à gérer de manière rationnelle ....
    Je n’en dirai pas plus pour éviter toute connotation fasciste....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS