Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 7 juin 2020
Antananarivo | 07h13
 

Environnement

Reboisement

60 millions de jeunes plants à planter cette année

lundi 20 janvier | Mandimbisoa R.

« Nous allons transformer cette île rouge, en île verte », a martelé le président Andry Rajoelina hier lors de la cérémonie de lancement de la campagne de reboisement national à Ankazobe. 1 200 000 jeunes plants ont été plantés dans ce plateau à moitié aride de la partie occidentale d’Antananarivo. Plus de 12 000 fonctionnaires et organismes ont répondu à l’appel du ministère de l’Environnement et du développement durable pour ce reboisement national.

L’objectif est de planter 60 millions de jeunes plants cette année, a indiqué le Chef de l’Etat. Cela fait notamment référence à la célébration des 60 ans de retour de l’Indépendance dans le pays. Une grande mobilisation citoyenne est attendue à travers les quatre coins du pays. Il y aura également un déploiement d’avions et de drones capable de reboiser une surface de 8 Ha par jour, selon Andry Rajoelina.

« La forêt est garant d’un avenir meilleur pour un pays. Elle conditionne le climat mais également l’obtention d’eau qui est une autre source fondamentale de la vie » a poursuivi Andry Rajoelina dans son discours hier.

Le pays va appliquer sa politique de reboisement national et augmenter au fur et à mesure ses surfaces cultivables en forêt d’où l’initiative du Ministère de l’Environnement de mettre en place des pépinières au niveau de chaque district. De nouvelles options de reboisement seront ainsi mis à l’oeuvre dont la technique de seed-bomb, une alternative pour planter les arbres ou encore des boules d’argiles contenant des graines en interne et qui permet de couvrir plusieurs hectares de terres.

Malgré cette grande mobilisation hier, des critiques ont toutefois été émises par certains fonctionnaires issus du Ministère de l’Environnement. Ils déplorent le fait que cela ait été organisé un dimanche et que certains plants utilisés ne soient pas adaptés au climat des hautes terres.

L’ambassade des Etats-Unis à Madagascar a de son côté félicité les Malgaches du lancement de cette campagne nationale à Ankazobe. A travers son agence de développement USAID, les Etats-Unis investit actuellement plus de 57 millions de dollars dans plusieurs projets d’appui à la préservation de la forêt et de la biodiveristé de Madagascar.

20 commentaires

Vos commentaires

  • 20 janvier à 09:32 | lancaster (#10636)

    Il faut féliciter tous ceux qui ont contribué à cette première et grandiose manifestation de reboisement. Mais il faut reconnaître que c’est largement insuffisant.
    Il est indispensable de professionnaliser le métier de silviculteur à travers des pme ou même des grandes entreprises de reboisement, de protection et d’entretien des forêts.
    Il ne s’agit d’exploitants forestiers intéressés par le bois et qui replantent pour leur seul intérêt. D’ailleurs cela n’a jamais augmenté les surfaces de forêts.
    Comme les routes sont considérées comme des investissements publics, les forêts doivent aussi être parmi les investissements d’interet public et donc figurer dans le budget national .
    Comme le ministère de l’environnement n’est pas un organisme d’operation, il doit créer des agences d’interet public charger de la maîtrise d’ouvrage déléguée des travaux de reforestation et d’entretien des forêts.
    Alefa Malagasy.

    • 20 janvier à 10:53 | Dadazily (#10654) répond à lancaster

      Bonjour à tous,

      Effectivement, l’initiative prise par le PRM et l’Etat en général est louable mais il ne faut pas perdre de vue que ces histoires de reboisement ne datent pas d’aujourd’hui. Depuis le retour de l’indépendance, je crois que tous les dirigeant ont fait ou ont incité les gens à faire du reboisement mais pour cette fois-ci, la politique et le tam tam qui font la différence.
      Je ne suis pas un expert en la matière mais permettez-moi de faire quelques remarques objectives :
      - objectifs pour 2020 = 60 000 000 plants sur 40 000 ha, soit une densité de 1500 pieds / ha
      - pour hier à Ankazobe, 1 200 000 plants sur 500 ha (d’après le reporter de TVM), soit une densité de 2400 pieds / ha
      Vous les responsables, merci de nous donner les chiffres exacts et réalistes.
      On a dit au TVM que 1 200 000 plants avec 50 variétés (ou essences) différentes ont été plantés. Est-ce que 12000 fonctionnaires en plus des populations locales présentes sur place arrivent-ils à planter ces plants en l’espace de quelques heures, après les kabary, prises de photos, selfies, etc ... ?
      Si j’ai regardé l’image par drone projetée par TVM, effectivement, il n’y avait au maximum que 20000 personnes et en se référant aux normes habituelles de 30 à 50 plants mis en terre par par personne pour une journée entière, j’ai peur que 1200000 pieds n’étaient pas réellement plantés !!!
      Techniquement, les personnels du ministère de tutelle ont parfaitement raison. Comment peut-on imaginer un jeune plant venant de la SAVA par exemple s’adapter facilement aux conditions agro-climatiques et écologiques sur Analamanga. Soyons logiques envers nous-même. Il y a un grand risque de faible taux de reprise.

    • 20 janvier à 22:15 | Ibalitakely (#9342) répond à lancaster

      Tena manja kosa nama iny fambole-kazo teny Ankazobe omaly iny an !! & tsy mahay manisa daholo ianareo fa mihoatra lavitra betsaka noho ny voalaza na ny zanan-kazo na ny olona tonga teny. Ny mahafinaritra koa dia ny nahafantarana fa efa vonona ny fanaraha-maso, ohatra ry zareo pompiers ao Tsaralalàna handeha any matetika anondraka na amono afo & ny miaramila ao @ prezidansy & ny primatiora iambona ny omby tsy anitsaka ny voly vao natao. Sao dia lasa maitso loatra noho ny any Ambila Lemaitso !! Dia tokony alefa ihany koa ny drôna andatsaka vary mora eo Analakely .. & Ambohitrimanjaka.

  • 20 janvier à 11:02 | Isambilo (#4541)

    Le premier résultat à attendre est l’augmentation des naissances d’ici quelques mois, comme d’habitude.
    Est-il possible de vérifier les chiffres avant d’éditer ? 57 millions de dollars, ça fait beaucoup trop.

  • 20 janvier à 11:30 | Hery Rak (#10294)

    Ny Mobilisation omaly kosa aloha tena tsara, alefa lavitra ilay izy satria tsy antananarivo irery ihiany no namboly hazo omaly fa ny faritra rehetra. Eny fa na ny teto antananarivo aza nizara satria Imeritsiatosika otrany nisy ihiany koa. Raha ny hetsiky ny Misitéran’ny Tontolo iainana omaly iny satria izy ireo no tompon’andraikitra voaloha dia nety ihiany ilay safidin’ny toerana eny fa na dia somary lavitra sy nanahirana aza satria dia toerana misy mpanara-maso no nanaovana azy. Raha vao fanombohana ny omaly, Ny fanentanana no tokony hamafisina hoan’ny olompirenena, orin’asa sy fikambanana samy hafa mba hanatontosa izany.
    Ny tena andrasana ihiany koa dia ny amin’ny taona hoavy satria dia any atsimo indray no vinavinaina hambolena hazo, araka ny fomba filazan’ny filoha azy dia ampianarina ary amporisihina hamboly hazo izy ireo. Mila miketrika izany ireo teknisianina ny amin’izany

    • 20 janvier à 11:54 | Dadazily (#10654) répond à Hery Rak

      Ny teknisiana anie miketrika foana fa ny tery vay manta avy any ambony no manimba zavatra matetika. Ahoana no haneken’ny teknisiana hoe tsy maintsy mandefa zanakazo hambolena ao Ankazobe ny faritra maro ho an’iny hetsika omaly iny nefa azo antoka fa ny ankamaroan’izy ireo tsy haniry satria tsy mitovy ny toe-tany sy ny toetr’andro niaviany ? Aleo tsy misy toy izay polisy hoy ny sangisangin’ny ankizy izay fa raha mobilisation olona an’arivony no atao nefa ny vokatra ho ratsy dia aleo mandinika zavatra hafa.
      Ny tena mahamenatra dia rehefa mihaino RNM na mijery TVM ianao dia mitovy ny voalaza "TRATRA NY TANJONA". Tsy vaovao intsony izany fa films efa nandeha ary raha izay tanjona maro tratra izay no atambatrambatra nandritra ny ampolo-taonany maro, tena efa nandroso i Madagasikara an !
      Mila mandini-tena koa angamba ireo mpanome vaovao na mpibaiko ny haino aman-jerim-panjakana fa toa mamitaka ihany ny vaovao alefa sy ny tena zava-misy marina.

  • 20 janvier à 12:42 | Vohitra (#7654)

    Qui oserait dire dans le contexte mondial et dans la situation particulière de la grande île que le lancement d’une campagne de reboisement ne soit bénéfique pour le cadre de vie humain ?

    Avec un déboisement avoisinant les 100.000 hectares annuellement, planter des arbres est un acte citoyen, et réussir un reboisement est encore plus méritant, et préserver les ressources forestières existantes est plus qu’honorable…

    Mais techniquement, la réussite d’un grand chantier de reboisement au niveau national ne se fait pas de cette manière, il faudra qu’on soit plus rigoureux dans le respect des pratiques sylvicoles en matière d’afforestation et de reforestation…

    D’abord, le groupage de pépinière n’est pas du tout indiqué car le transport dans des endroits éloignés risquent d’endommager les jeunes plants

    Ensuite, le Georget est visiblement en train de mener en bateau son calife…les plants ayant fait objet de reboisement sont encore issus de graines forestières mises directement dans les sachets remplis de terreau…et ces jeunes plants sont de ce fait des plantules à peine sortie d’une levée de dormance biologique et qui ne sont pas encore destinées à la plantation de plein champ, on verra le taux de réussite une fois la saison sèche arrivée…

    Et la dessus, je ne parle plus du diamètre indiqué et conseillé pour les gaines de reboisement, ce ne sont pas du tout celles requises pour ce genre d’action…

    Et puisque c’étaient les fonctionnaires qui étaient sollicités pour la mise en œuvre du lancement d’hier, comment se fera dès aujourd’hui même pour la réalisation de l’entretien y afférent ?

    Et compte tenu du contexte du pays, parler de technique de seed bomb avec des drones à titre d’alternatives à la pratique actuelle de reboisement, c’est de la pure ineptie tout simplement…revenez sur terre de temps en temps ne serait-ce que pour faire face à a réalité…

    Bref, si on revient dans les coûts des programmes environnementaux (trois phases) que le pays a connu depuis le début de la décennie 1990, Madagascar aurait dû être couverte d’arbres jusqu’à la limite des frontières maritimes…au bas mot, plus de 350 millions de dollars de don de la banque mondiale y était englouti jusqu’à maintenant…pour aboutir à la situation actuelle.

    Aussi, pour arriver à des actions tangibles dans ce sens, il faudra relancer un programme communautaire de reboisement avec des incitations adéquates, et commencer d’abord par l’afforestation au niveau des zones tampon dans les limites des aires protégées, et se lancer davantage dans des actions de vulgarisation à outrance de pépinières villageoises…

    • 20 janvier à 12:53 | lancaster (#10636) répond à Vohitra

      Bref, une fois de plus les pressions de là-haut pour que la journée de dimanche se réalise, n’ont fait que favoriser les précipitations et les approximations.
      Les autorités doivent savoir qu’il y a des procédures techniques à respecter avant de planter .

      Remarquons que les trous faits pour les plantations sont si ridiculement petits qu’on se demande si les enracinements se feront ou non. Il faudrait pour chaque trou des dimensions de 1m3. De plus on aimerait bien savoir quelle est la suite des événements après les moments d’autosatisfaction.

    • 20 janvier à 12:53 | lancaster (#10636) répond à Vohitra

      Bref, une fois de plus les pressions de là-haut pour que la journée de dimanche se réalise, n’ont fait que favoriser les précipitations et les approximations.
      Les autorités doivent savoir qu’il y a des procédures techniques à respecter avant de planter .

      Remarquons que les trous faits pour les plantations sont si ridiculement petits qu’on se demande si les enracinements se feront ou non. Il faudrait pour chaque trou des dimensions de 1m3. De plus on aimerait bien savoir quelle est la suite des événements après les moments d’autosatisfaction.

    • 20 janvier à 13:25 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Lancaster,

      Le problème de ce régime est réel : le pouvoir croit encore qu’il est encore en cours de campagne électorale de façon discontinue…

      De plus, le paranoïa ne fait que l’aveugler : Ravalomanana n’est plus son adversaire dans le contexte du moment, c’est plutôt ses promesses électorales et ses manières et approches…

      C’est un pouvoir truffé de ramassis de forbans et de gueux, avec des fonctionnaires corrompus et paresseux…

      En plus, le calife n’ a pas de chasseurs de têtes expérimentées et intègres adaptées au contexte de la relance qu’il veut initier , il se complait dans l’entourage de ces révolutionnaires aguerris aux activismes politiques, abus de biens sociaux, et autres méfaits, mais non pas dans la réalisation de sa PGE…c’est comme avec les menamaso d’antan…

  • 20 janvier à 13:24 | kartell (#8302)

    Nous sommes une nouvelle fois dans des faits d’annonces, faire le buzz pour montrer surtout urbi et orbi que la reforestation c’est tout de suite !...
    Sauf que la carbonisation des forêts existantes se poursuit de plus belle sans que les autorités y mettent un terme ....
    Sauf que planter à la va-vite n’est pas une solution pérenne parce que la reprise des plants est aléatoire sans un suivi constant de ces plantations d’autant qu’un bétail affamé pour tout remettre en cause comme les brûlis futurs, inévitables ..
    Planter oui, mais avec quelles espèces durables en insistant sur le cas de l’eucalyptus n’apporte aucune diversité pour la faune et la flore en stérilisant les sols ...
    La méthode à la chinoise semble avoir séduit un président pressé ce qui laisse à penser que demain, la voie de la facilité est inscrite à son programme !.....

    • 20 janvier à 13:44 | Vohitra (#7654) répond à kartell

      Kartell,

      Je ne sais pas si vous avez lu mon post d’hier soir tard dans la soirée, mais je vais le recopier ici car à mon avis, c’est le plus inquiétant et le plus alarmant dans le contexte actuel : le dépérissement progressif et dangereux du capital humain dans le pays…

      C’est le processus même de reproduction sociale qui est devenu de fait la bombe explosive, non pas de révolte vers un changement significatif, mais une déflagration qui répand la pauvreté.

      Le processus est comme suit :

      - Les parents pauvres d’ hier vont laisser une descendance plus pauvre et plus indigents qu’eux

      - Les parents éduqués d’hier vont laisser une descendance moins éduquée et peu instruite mais de plus en plus cupide et désorientée culturellement

      - Les diplômés d’hier vont laisser une descendance diplômée mais dénuée de patriotisme et qui n’a aucun souci et sens de justice sociale

      Bref, quelle reproduction sociale pourrait on attendre des enfants déjà atteints de malnutrition aiguë dès leur jeune âge alors qu’il n’y a pas de mesure rapide de récupération adéquate ?

      A ce rythme, les pauvres ne peuvent que laisser des descendances soit dingues avec des séquelles, soit sélectionnées par le milieu pour évoluer dans la délinquance et la violence pour survivre...

    • 20 janvier à 15:26 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Vohitra

      Effectivement, je n’ai pas fait allusion à votre post d’hier soir que j’avais lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt...
      C’est fort juste de dire que la vraie richesse et l’authentique pauvreté d’une nation, c’est à trouver dans son capital humain non en terme de nombre mais en potentiel de savoirs et d’accessions en matière éducative de sa population...
      Affirmer cela pour le bilan actuel, c’est tirer la sonnette d’alarme dans une assemblée de sourds que compose la cour et ses ayants tous les droits....
      Aujourd’hui, la délinquance c’est la seule issue des classes pauvres mais qui pénalise en priorité leurs propres rangs plutôt qu’un sommet de la pyramide qui a les moyens de se sécuriser, de se soigner, de changer d’air et de banque...
      Le populisme nationaliste s’ouvre sur une peopolisation orchestrée par le pouvoir lui-même en mettant en scène jusqu’à sa progéniture en confiant le volet social à une conjointe ravie d’être prise pour autre chose qu’une potiche ...
      Parler de moi, il n’y a que cela qui m’intéresse  ! résume le discours officiel, on est très loin d’un élu aux services d’une majorité mais d’un système politique qui donne au pouvoir le droit de prioriser ses fantasmes et ses convictions infatués d’un ego jamais atteint jusqu’ici !....

  • 20 janvier à 15:54 | Kotoala (#10838)

    Tsara dia tsara ny vina izay napetraky ny Filoha ary azo tanterahina tsara , fa ny fomba fanatanterahana azy no misy indro kely. Ny fambolen-kazo dia hoatry ny fambolena rehetra, mila fianarana indrindra fa iarahana amin’olona maro toa io, tokony atao manaraka ny fenitra fa tsy ambolimbolena fahatany. Variana aho sady manontany tena hoe : Mbola misy ve ny Ingénieur des Eaux et Forets no dia tsy andrenesam-peo mikasika ity reboisement tsy mandeha amin’izay laoniny ity ??? Fa maninona ianareo no tsy MITENY fa dia manaiky fahatany zavatra izay hita fa tsy handeha amin’ny tokony ho izy io ?? Tsy mamitaka ny Filoham-pirenena ve ianareo ???
    Ho antsika rehetra mba nandia fianarana, mba ataovy ny kajy tsotsotra fa tsy mitombina ireo tarehimarika lazaina etsy sy eroa ireo. (olona iray : 3-5 minitra no mamboly hazo iray, dia ataovy ny kajy)
    Hevitra tsara amin’io dia tsy ny fanjakana no mamboly hazo fa omeo izay olona na orin’asa manana fahefa-manao dia ny fepetra no atao matanjaka tsara.

    • 20 janvier à 18:06 | Zanabahoaka (#8890) répond à Kotoala

      Namboly zana-kazo 100 isan’olona rizareo teny fa ianao nga ahoana.

      Isandra izao namboly 130. Ilay 30 mihoatra manatavy ny moyenne ny an’izay kamokamo.
      I Hery Rak namboly 160, dia i Mic Mec 300 be izao. I Vohitsara nahavita 200 fa sady nanao rattrapage ny anjaran’ny Président fa reraka be hono izy avy nikabary. I Mialy namboly 400 (record) dia Mr le Ministre tsy nahavita afatsy 20 fa sady mi-superviser sao dia tsy tratra ny objectifs dia mamay eo amin’ny entretien annuel.

    • 21 janvier à 13:20 | Isandra (#7070) répond à Kotoala

      Zanabahoaka,

      Izay no anaovako hoe efa zatra mandika vilana ny vaovao miely ianareo sy izay lazaina ianareo, ny loza dia heverin’ny sasany marina ilay izy :

      Izao no fanambarana mivoaka amin’ny page présidence :

      "Olona maherin’ny 12000 no nifamotoana teny amin’ny fokontany Firarazana, distrikan’Ankazobe, nanokatra amin’ny fomba ofisialy ny taom-pambolen-kazo ho an’ny taona 2020. Ho an’ny faritra Analamanga dia zanan-kazo miisa 1.200.000 no hovolena amin’ny velaran-tany 500Ha. Ny tanjona amin’ity taona ity, izay taona hankalazana ny faha enimpolo taona niverenan’ny fahaleovantena, dia ny hambolena hazo 60 tapitrisa amina velaran-tany 40.000 Ha manerana ny nosy."

      Tsy nisy mihintsy nilaza, fa nahavita 1.200.000 ny olona 12.000 tonga tamin’ny alahady teo.

      Mba vakio tsara ny tatitra amin’ny manaraka, fa lasa mifamahana zava-diso ianareo, ka lasa mivaobaona tanteraka.

  • 20 janvier à 20:49 | Behantra (#9165)

    Transformer cette île rouge en île verte !!

    Diantre !!!

    Et si je comprends bien : Madagasikara sera dévasté par un gigantesque feu de forêt !!!

    A t’on compris pourquoi nos forêts ont ’disparu’ ?

    A t’on ’trouvé’ les solutions adéquates pour éradiquer ces incendies ?

    Moi , je veux bien :

    Les singes , les serpents , les oiseaux vont se ’multiplier’ dans cette -ile verte paradisiaque

    Mais pour ces pauvres malagasy qui ne connaissent que la pratique du ’tavy’ et autres brulis pour survivre , va t’on les exterminer ??

    • 20 janvier à 21:16 | Zanabahoaka (#8890) répond à Behantra

      Behantra,

      Ne vous en faites pas, le PEM est bien ficelé : Avec les émiratis, on atteindra l’autosuffisance alimentaire en un rien de temps, du coup plus besoin de faire du "tavy". Ensuite concernant le bois utilisé comme charbon ou kitay, pas de panique non plus, l’Association Fitia nous fournira d’ici peu de l’éthanol comme combustible pour chaque foyer. Et enfin, 60 millions d’arbres plantés d’ici 4 ans : 1,2 millions ont déjà été plantés hier, il ne reste plus que 58,8 millions à planter. C’est du pipi de chat pour les drones et les avions qui vont bombarder les terrains arides avec des millions de graines à l’heure.

      Concernant les feux de brousse pour les pâturages par contre, ce sera un peu galère car il faudrait encore voir avec les cerveaux à recruter comment nourrir les 9 millions de tête de bovidés sans rien cramer. Mais au moins, d’ici là, les puces traçables permettront d’identifier le troupeau qui profiterait des jeunes pousses issus des feux-brousses après quelques semaines et ils pourront taxer les proprios d’une amende environnementale qui financerait la reforestation de l’île rouge.

  • 21 janvier à 13:04 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Mankasitraka an’Atoa Filoham-pirenena Andry Rajoelina nitarika sy nanokatra izao taompambolenkazo izao satria dia ho soa hoan’ny taranaka sy ny Tanindrazana izany.

    • 22 janvier à 15:14 | Kotoala (#10838) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      Raha ny marina dia tsy dia mitombina loatra ny tarehi-marika avoaka avy ao amin’ny Minisitera iray ity, betsaka ny manonontonona chiffres fahatany ka lasa mandiso zavatra betsaka. Raha voly hazo atao iray andro dia tsy mitombina velively ny tarehimarika avoaka isam-paritra (tsara raha arahana maso izy ireny : dia faizina mafy izay mamahan-dalitra), ka tokony hiteny ireo manampahaizana mikasika ity ala ity fa tsy mangina fotsiny ao. Ekena fa maro ny zavatra atahoranareo mikasika ny asanareo , saingy tanindrazana ity fa tsy andrakandrana no atao nefa ny Filoha no antsoina hanokatra azy. Mba sarotiny ihany kosa aho amin’izany hoe : Filoha izany é, tsy tokony ampitenenitenenina fahatany izy satria tsy dia fantany loatra izany hoe ala izany fa anjaranao nianatra no manoro azy ny marina.
      Porofoy ara-teknika amin’n,y Filoha fa tsy mety iny fambolena natao iny satria tsy manaraka normes ilay izy. Tsara tsy asiana resaka politika ny voly hazo ka atao ho fitazomana seza fa rehefa tsy mety dia tsy mety, satria be loatra ny andrakandrana ao anatin’io Minisitera io hatramin’izay dia lasa mamorona tarehimarika tsy mitombina ny ankabeazany. Marina ihany ilay fitenenana hoe : "Raha marina daholo ny tarehi-marika naroso hatramin’izay , na hatramin’ny ranomasina aza efa tsy homby hazo nolazaina fa voavoly"

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS