Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 30 juin 2022
Antananarivo | 02h44
 

Santé

UNICEF

6% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe à Madagascar

mercredi 18 mai | Mandimbisoa R.

A Madagascar, « 6% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe, la forme de malnutrition la plus menaçante pour la survie des enfants » selon l’UNICEF dans un communiqué révélant une « explosion catastrophique des taux de malnutrition sévère chez les enfants » dans le monde.

Cet organisme des Nations Unies chargé des enfants indique qu’ « En 2020, 42 000 enfants ont été traités » dans la Grande île. Ils sont plus de 60 000 en 2021. Ces marmailles sont principalement victimes du kere qui sévit dans le Sud de Madagascar. Grâce au traitement offert dans les centres de santé, plus de 90% ont quand même pu récupérer. Le pays dispose à ce jour de 1 304 centres de santé offrant ce traitement.

Le plan national de prévention et de traitement de la malnutrition aigüe estime les besoins pour prévenir et traiter la malnutrition à 489 millions de dollars pour les 4 prochaines années, 25% du budget nécessaire est actuellement disponible.

« Chaque année, la vie de millions d’enfants dépend de cette préparation thérapeutique en sachet. Si les marchés alimentaires mondiaux semblent capables d’absorber un surcoût de 16 %, c’est la vie d’un enfant gravement sous-alimenté qui, au bout de la chaîne d’approvisionnement, est mise en péril par une telle hausse. Or, pour cet enfant, les enjeux sont inacceptables », a ajouté Catherine Russell, directrice générale de l’UNICEF.

24 commentaires

Vos commentaires

  • 18 mai à 09:11 | tsimahafotsy (#6734)

    A Madagascar,
    « 6% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe, la forme de malnutrition la plus menaçante pour la survie des enfants »
    L’UNICEF ne comprend vraiment rien à la vie à Madagascar ;
    Le leader sucré du peuple a dit " que " la malnutrition est un droit fondamental et non un privilège"
    Où est le problème ? Ce sont des enfants privilégiés !

    • 18 mai à 09:36 | Shalom (#2831) répond à tsimahafotsy

      La lutte contre la malnutrition n’est pas une priorité, ni la sécurité, ni l’éducation, ni l’emploi ...
      La priorité pour ce pouvoir :
      - inaugurations
      - téléphérique
      - stade baréa
      - miami
      - tanamasoandro ...
      j’en passe mais surtout : 2023

  • 18 mai à 09:58 | arsonist (#10169)

    " 6% seulement des enfants de moins de 5 ans souffiraient de malnutrition à Madagougou" ???

    Et qui croirait cela ?

    Peut-être 6% des enfants de moins de 5 ans connus des services officiels , oui !

    Mais les autres qui sont en-dessous des radars des organismes officiels , quel est leur sort ?

    • 18 mai à 14:40 | bekily (#9403) répond à arsonist

      et les MORTS de DENUTRITION ??????????????????

  • 18 mai à 10:07 | Besorongola (#10635)

    Promesse présidentielle : Prendre les Malgaches pour des ânes

    Publié le 16 mai 2022 LGI.

    Bon nombre de promesses ont été émises par le leader bien-aimé lors des campagnes électorales des élections présidentielles de 2018 dans le but de se faire élire. L’atteinte de l’autosuffisance alimentaire figure parmi les promesses émises, mais hélas, on est encore loin du compte. On a pourtant eu droit à un renouvellement de ladite promesse à l’inauguration d’un nouveau laboratoire au Centre national de recherche appliquée au développement rurale à Ambatobe, le 11 mai dernier. Le petit timonier a parlé de l’autosuffisance alimentaire comme si c’était une nouvelle promesse alors qu’il figure à la neuvième place parmi les treize velirano de ce régime. C’est vraiment prendre les Malgaches pour des ânes de laisser passer des anciennes promesses pour de nouvelles. Il est tout à fait normal que le Chef d’Etat parle de l’autosuffisance alimentaire comme si c’était quelque chose de nouveau étant donné que l’Etat n’a pas vraiment pensé à aller dans ce sens. On peut même dire que l’Etat va dans le sens contraire avec l’importation massive de riz qu’il opère continuellement. Il n’y a rien d’étonnant à ce que la production agricole ne fasse que s’amoindrir à Madagascar, surtout que les dirigeants n’y accordent pas trop d’importance. Avec la situation actuelle, il paraît difficile de croire que la Grande Ile atteigne un jour cet objectif. Par ailleurs, le velirano neuf s’est vu attribuer la plus mauvaise note dans le rapport provisoire du baromètre citoyen effectué par l’organisation non gouvernementale Ivorary avec une note de -0,88. Si l’Etat veut réellement aller vers le développement, l’autosuffisance alimentaire ne devrait pas être négligée. Il est évident qu’on ne peut pas dire qu’un pays est développé s’il n’est même pas capable de se nourrir. Madagascar devrait un peu plus se tourner vers la mécanisation agricole s’il compte améliorer ses rendements. Il est clair qu’on n’arrivera à rien avec les pratiques agricoles qui prévalent dans le pays à l’heure actuelle et qui comme on le sait, datent du moyen âge.
    Jean Riana

  • 18 mai à 10:16 | dupenard (#11227)

    je suis étonné ! pourtant le consortium "Isandra" raconte a longueur de post que tout va très bien, mais que viennent faire toutes ces organisations internationales ? et puis les personnes ne demandent pas continuellement de la nourriture, mais des spectacles preuve de l’affluence (5000 personnes -sic- sur 25 millions).
    Ah, la médiocratie malgache, c’est tout un poeme.

  • 18 mai à 10:29 | arsonist (#10169)

    Hier à Alhambra-Grenada ,
    à un copain non Gasy qui me demandait pourquoi ça va si mal à Mada ,
    j’ai répondu que le pays est dirigé par des
    malhonnêtes à la tête desquels se trouve un ignare de DJ qui avait déclaré publiquement que "la malnutrition est un droit pour tous les citoyens et non un privilège" ! Ceux qui m’avaient entendu n’en croyaient pas leurs oreilles .

    Pour achever les foza , j’avais ajouté que des jeunes étudiants à l’université Gasy qui réclamaient le versement de leurs bourses d’études bloquées depuis trois ou quatre mois avaient fait face aux forces de répression du DJ .
    Les gendarmes de ce c.on de DJ avaient tiré en l’air . Ils avaient blessé mortellement un jeune étudiant à la cuisse . Et le pouvoir du DJ croit que tout le monde avait gobé cette explication .

    La ville andalouse de Grenada est une ville universitaire .

    • 18 mai à 10:37 | Observateurlucide (#11307) répond à arsonist

      Arsonist,
      petites et gentilles critiques du pouvoir mérina !
      Comme dab pas de vague avec les frères de castes !
      Avec des opposants comme arsonist le pouvoir n’a pas d’ennemis véritables !
      Tout ce beau monde est copain comme cochon et cela depuis les années 70 !
      Voila a a quoi sert l’éducation qu’on reçu tous ces gens sans foi ,ni loi !
      Faudra bien que cela change ou le peuple va crever !
      Le front Ukrainien passe bien par Tana !

    • 18 mai à 13:34 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      ’Ty mihambo ny tenany ho mena sofina ’ty dia tsy mahita atao hafa tsy ny manoratsoratra zavatra tsy misy mikasika azy eto amin’ito serasera ito isan’andro izao !
      Tsy mahita fomba hafa andaniana andro angaha lery !

      Sady izay , tsy izay lazainy ihany no tsy misy azo raisina , fa ny fomba filazany sy fanoratany azy koa dia tsy alehany mihitsy !

      Ilery anefa , tsy tahotra , tsy henatra , fa mamerimberina eto foana io resaka poak’atiny rehetra io isan’andro .

      Na dia ny teny frantsain’i lery aza ange dia mbola ambany kokoa noho ny teny frantsain’ilay besileo foza femelle couillue isandra e !

      Ity besileo foza femelle couillue isandra ity anefa tsy mihambo akory fa langue maternelle azy ny teny frantsay .
      Milaza tena fa Gasy tsy mitapoka izy !

      Ity mitomany ho raisina fa mena sofina ’ty anefa dia matin-kambo ery fa langue maternelle azy hono ny teny frantsay !

      Tsss ! Mba vendrana izany raha olona an !

  • 18 mai à 10:30 | kartell (#8302)

    Ce chiffre de 6% porte à contestation dans la mesure où l’UNICEF est une organisation internationale plutôt tournée vers un sensationnel, s’adjoignant des ambassadrices people et donateurs aisés, alors qu’elle ne fait que dénoncer la réalité d’un quotidien d’une société, rompue aux contacts quotidiens de la misère et de l’inacceptable : choc des cultures, quand tu nous tiens !..
    Elle pratique un urgentisme du coup par coup, avec une com affûtée,que même l’émergence rêverait d’en atteindre son excellence, plutôt que d’un contact permanent avec des populations pointées du doigt, particulièrement en phase critique d’enfants, martyrs ..
    On ne parlera pas de son adaptation sur le terrain qui mériterait quelques commentaires, tant sa logistique utilisée interpelle dès lors où on les a vus intervenir sur le terrain..
    D’autant qu’au delà de ce chiffre tragique, combien de milliers d’autres enfants, malheureux sont nourris avec une alimentation qui n’est pas adaptée avec leurs âges et leurs croissances mais qui aura des conséquences indélébiles pour leur futur d’adulte ?…
    Ce message d’alerte est visiblement plus adressé à une audience internationale qu’à une celle d’un auditoire local où les centres d’intérêts sont ailleurs ..
    Le pouvoir, lui, laisse faire, toujours désireux de voir ces aboyeurs faire le job à sa place, d’autant que son urgence est loin d’être celle de l’UNICEF !..
    Reste qu’un pays qui n’assume pas ses devoirs élémentaires est loin de pouvoir prétendre à être en mesure de donner des leçons aux autres, en faisant mine de se cantonner dans une neutralité de voyous…
    Pire, il étale au grand jour, son immaturité, certes, pointée du doigt par un organisme des nations unies, seul à pouvoir dénoncer et accuser un pays de non assistance à personne en danger, sans s’attirer ses foudres, en étant taxé de néocolonialisme primaire ou d’ingérence inacceptable, mais, tout de même !…
    L’UNICEF rappelle à l’ordre les mauvais élèves, mais l’habitude étant tellement ancrée dans l’esprit du pouvoir, qu’aujourd’hui, sa dénonciation, même, publique se perd dans un dédale de silence et de laisser-faire, notoires et répétitifs !..

  • 18 mai à 10:33 | MALIBUC (#9345)

    Même si le chiffre de 6% est sous-estimé, il appartient au gouvernement de prendre soin des administrés.
    Quand on voit tout cet argent dépensé pour des futilités, quand on ne sait pas ce que sont devenus les 850 millions d’euros du covid, on comprend vraiment ce qui se passe au pays.

  • 18 mai à 10:40 | citoyendumonde (#4292)

    Ahoana moa hoy ny sasany : la malnutrition est un un droit fondamental et non un privilège
    https://www.facebook.com/search/top/?q=la%20malnutrition%20est%20un%20droit%20fondamental

  • 18 mai à 10:44 | vorona (#8254)

    "......l’UNICEF dans le sensationnel..............."
    Sans l’UNICEF les 6% d’enfants serait morts de malnutrition ! Merci d’arrêter vos critiques stériles dérisoires et insultantes vis à vis d’organisations motivées avant tout par le bien être des faibles !

  • 18 mai à 11:35 | Observateurlucide (#11307)

    Arsonist,
    "à un copain non Gasy qui me demandait pourquoi ça va si mal à Mada ,
    j’ai répondu que le pays est dirigé par des
    malhonnêtes à la tête desquels se trouve un ignare de DJ "

    Et tu lui a expliqué que tu faisais partie de ces gens malhonnêtes ?
    Cela m’étonnerais beaucoup, le bouc émissaire Rajoel est très utile pour dissimuler la vérité !
    C’est une guerre ethnique qui se prépare , cause a l’utilisation de wagner !
    Vous etes tous (les mrn de la haute) responsables par votre rapacité de ce futur conflit !

    • 18 mai à 13:40 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Amin’ity mitomany ho raisina fa mena sofina ity , andaniny ,
      sy ny "Wagner" , ankilany ...

      dia aiza ary no ho alehan’izay safidiko ?

      Tsy ho any amin’ity mitomany ho atao hoe mena sofina ity mihitsy akory !

      Mazava , sa ilaina ampiana sary ?

    • 18 mai à 14:53 | Shalom (#2831) répond à Observateurlucide

      Efa tena mivadik’ondana misy fahavoazana ara-tsaina mihitsy angamba ireo tary ireo ry arsonist.
      Resaka resaka ihany, ka nahita corrida ianareo sa tsia ?
      Ahy manokana dia tsy mirevy ireny lanonana ireny aho, kanefa tsy manakana izany ny fankasitrahako sy ny fahitako fa tena tsara sy mahafinaritra iny faritra atsimon’i Espana iny.
      Hitanao ireny lapa rehetra mameno ny tanàna ireny, aiza ny fitiavan’ny hafa ny vakoka sy ny tahirin’ny tantarany, ary mba manao ahoana isika miohatra amin’ireny ? Colisée hono !

    • 18 mai à 16:08 | arsonist (#10169) répond à Observateurlucide

      Ce c.on d’autoproclamé Français souchien Blanc n’a toujours pas compris que
      entre lui d’un côté
      et un "Wagner" de l’autre ,
      mon choix perso n’irait pas à lui !

      Je ne suis pas intéressé par la corrida .
      Je visite les lieux historiques de l’ Andalousie : Cordoba , Séville , Grenade , Gibraltar ...

  • 19 mai à 11:00 | Albatros (#234)

    Question suite à l’article :

    - Avec quel pays les "petites mains" du (#XXXX), vont-elles pouvoir comparer aujourd’hui pour prouver que c’est"plus-moins-pire" à Madagascar ?.

    • 19 mai à 11:24 | kartell (#8302) répond à Albatros

      @ Albatros,
      Ne remuez pas le couteau dans la plaie, surtout lorsqu’on est déjà en « soins palliatifs » !..
      Cordialement.

  • 19 mai à 22:09 | Albatros (#234)

    @ Kartell
    En réponse au post de 11:24

    Bonsoir Kartell.
    Désolé, mais pour la 2ème fois aujourd’hui, je ne suis pas d’accord avec vous.
    En ce qui concerne les "soins palliatifs", des ’"petites mains" et de leur "révolutionnaire Orange", je pense que rien n’est encore joué !.
    Je crains (pour Madagascar !), qu’en 2023, le scénario ne soit qu’une suite des épisodes qui se succèdent depuis l’indépendance !.

    Pour ma part je pense que le successeur de Gabriel Ramanantsoa n’est pas encore sur la liste des candidats !.

    • 19 mai à 22:59 | kartell (#8302) répond à Albatros

      @ Albatros,

      Il n’y a pas de souci d’être en désaccord ou pas ..
      Mais , j’entendais par l’utilisation du mot palliatif par un moyen provisoire, uniquement, de détourner un danger, expédient pour écarter un obstacle : de simples palliatifs à la crise économique.
      Cordialement.

  • 21 mai à 06:03 | umberto (#10893)

    Et Isandra est ou ? Disparue !!
    Tout va bien ou ira bien très bientôt sermonait il y a quelques semaines pourtant je constate un augmentation de pauvres dans les rues et les coues devant les magasins les vendredis : comment ça ?
    Ja vais leur dire que bientôt tout ira bien il suffit qu’ils survivent encore quelques années !!!

  • 24 mai à 12:43 | Kamilla (#11339)

    Pas de commentaire... Tant que la situation dans le pays reste la même, il est préférable de ne pas attendre des médicaments bon marché pour la population.
    https://fr-pharma24.com/traitement-du-diabete-type-2-avec-glucophage/

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS