Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 18 août 2022
Antananarivo | 00h15
 

Economie

Bougies

6% de hausse à cause du délestage

jeudi 8 mai 2008 | Joh

Ces deux dernières années, le prix des lampes traditionnelles a vu une hausse de 3 à 6 %. Cette hausse est consécutive l’existence des délestages dans la capitale, favorisant la vente de bougie. Naturellement, plus la demande est forte, plus le prix augmente. Et même si le délestage commence à cesser dans la capitale, plusieurs foyers restent fidèles aux chandelles. Certaines personnes affirment que « la hausse du prix de l’électricité les oblige à continuer l’utilisation de cette lampe ». « C’est pour limiter les dépenses », explique un père de famille. Actuellement, une tige de bougie coûte entre 100 Ar et 350 Ar. Auparavant, ce coût variait entre 80 Ar et 300 Ar. Pour la vente par paquet, la hausse est moins visible. Si auparavant, le paquet des petits modèles se vend à 800 Ar, après la hausse, il se vend à 850 Ar. En outre, ce sont les paquets des grands modèles qui ont connu une hausse. De 1400 Ar le paquet, il se vend actuellement à 1800 Ar.

  • Bougies chinoises

Pour les grossistes, leur vente n’a pas vu de changement notable malgré cette hausse des prix. Un gérant de grossiste interrogé avance que « la vente de bougies est assez stable, nos clients sont presque des habitués et ils prennent les mêmes commandes et la même quantité ». « On écoule un à trois cartons en deux jours, mais il y a eu des moments où les clients ont réduit leurs commandes », souligne le même gérant. Cette diminution coïncide avec l’augmentation des prix. Par ailleurs, l’existence des bougies chinoises sur le marché a freiné la hausse. Ces produits se vendent moins chers par rapport aux produits locaux. Ainsi, les gens se tournent vers ces produits pour avoir un peu de lumière.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS