Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 30 octobre 2020
Antananarivo | 01h18
 

Société

Corps de la paix

54 volontaires au total à Madagascar

jeudi 28 janvier 2010 | Ra Bens (Photos), Rakotoarilala Ninaivo

Avec l’arrivée du dernier groupe, on compte désormais 54 volontaires du corps de la paix dans tout Madagascar. 36 nouveaux volontaires du corps de la paix ont prêté serment devant l’ambassadeur des Etats Unis Niels Marquardt, dans sa résidence à Ambaranjana Antananarivo, dans la matinée de ce mardi 26 janvier 2010. 6 des 36 volontaires vont occuper le poste d’enseignants d’anglais, 9 dans le développement des petites entreprises, 9 autres dans le domaine de la santé en milieu rural, tandis que les 12 restants vont travailler comme volontaires pour l’environnement.
Le Corps de la Paix intervient à Madagascar dans quatre programmes : éducation, environnement et développement, santé et développement des petites entreprises. Pour le secteur éducation, des volontaires travaillent comme enseignants et formateurs dans des collèges et lycées pour aider à répondre au besoin en enseignants de la langue anglaise à Madagascar. Le programme introduit de nouvelles méthodologies d’enseignement et des matériels pédagogiques à bas coût destinés à améliorer les capacités des étudiants en langue anglaise.

Communautés rurales

Dans le secteur environnement et développement rural, des volontaires assistent des communautés rurales pour améliorer les conduites de vie des gens à l’aide de pratiques agricoles améliorées et durables, des techniques de conservation et un meilleur usage des ressources naturelles (terre, eau et forêts).

Dans le secteur santé, des volontaires travaillent comme éducateurs en vue d’améliorer le statut de la santé publique en favorisant la connaissance sur la nutrition, l’hygiène, l’eau et assainissement, les immunisations, le planning familial ainsi que la prévention du paludisme, des infections sexuellement transmissibles et du VIH/SIDA.

Dans le secteur développement des petites entreprises (SED), des volontaires aident à renforcer la capacité des entrepreneurs, des groupes et organisations afin de promouvoir les activités génératrices de revenue, favoriser la croissance économique et améliorer le niveau de vue, surtout au sein des communautés rurales.

Formateurs

Le corps de la paix a établi le programme à Madagascar en 1993 avec 8 volontaires pour l’éducation travaillant comme formateurs d’enseignants. En 1994, on a ajouté un programme environnement, suivi par un volet santé en 1995 et celui du développement des petites entreprises en 2008. Actuellement, 18 volontaires vivent et travaillent dans différents sites dans le pays.

Depuis la création du corps de la paix en 1961, plus de 190 000 volontaires ont servi dans 139 pays partout dans le monde. A la différence des autres organisations de développement qui accordent un financement, des prêts ou qui font des dons de biens, le corps de la paix donne assistance à des pays en mettant à leur disposition des volontaires américains possédant les capacités linguistiques, techniques et les aptitudes cross-culturelles requises pour être choisi pour servir dan cette entité.

Les volontaires vivent et travaillent dans leurs communautés pendant une période de deux ans ou plus. Les trois principaux objectifs du corps de la paix consistent à aider les gens dans les pays qui manifestent leur intérêt à répondre à leurs besoins en personnel qualifié ; aider à promouvoir une meilleure compréhension du peuple américain parmi le peuple bénéficiaire du service fourni et aider en retour le peuple américain à mieux comprendre le peuple des autres pays.

12 commentaires

Vos commentaires

  • 28 janvier 2010 à 09:39 | rabri (#2507)

    " ....aider à promouvoir une meilleure compréhension du peuple américain parmi le peuple bénéficiaire du service fourni et aider en retour le peuple américain à mieux comprendre le peuple des autres pays."

    C’est encore du cinéma à l’Américain !! volontaires de la paix, du développement, ....! (valables aussi pour les français et pour tous ceux qui oeuvrent dans l’humanitaire )

    Ce message s’adresse à EUX et n’a aucune consonnance NATIONALISTE mais plutôt REALISTE !!!

    Madagascar mérite mieux que de recevoir

    * ces gens dont la plupart sont des CHOMEURS dans leurs pays respectifs

    * de l’ASSISTANAT pour devenir un SIMPLE TERRAIN DE SPECTACLE POUR LES AUTRES

    A un moment ou à un autre de l’histoire de ce pays, vous étiez TOUS RESPONSABLES DE SON ULTRA DEPENDANCE envers vous.

    Laissez TRANQUILLEMENT les malgaches FIXER eux mêmes LES OBJECTIFS DE LEUR DEVELOPPEMENT ET LES MOYENS D’ Y PARVENIR.

    Si vous êtes vraiment des humanistes ( = aider pour faire développer les autres et non pour les rendre dépendants ou pour imposer vos cultures), vos rôles doivent être réduits à des rôles de SIMPLES CATALYSEURS et non D’IMPOSEURS ( = mentalité à la "NIELS", Ambassadeur américain)comme ç’a toujours été le cas jusqu’ici

    J’attends surtout la réaction du forumiste Albatros (pour qui j’ai un profond respect) qui est français et qui aide indirectement Madagascar par l’intermédiaire d’ONG

    • 28 janvier 2010 à 15:32 | Mandimbisoa (#2104) répond à rabri

      l’ASSISTANAT = omena vary sy laoka dia mangina !

      Tsy izany anefa no ataony fa MAMPIANATRA ny teknika tsy hain’ny tantsaha amin’ny fambolena,fiopiana,ny fahasalamana sns...

      Hono oa ,inona no manakana anao tsy ho avy aty mampianatra izay fahaizanao amin’ny mpiray tanindrazana ,afaka manao izany daholo anie ; ary aleoko mahita olona toy ireo tanora ireo toa izay mahita vazaha,na karana na sinoa hangorona ny haren’ny Malagasy fotsiny !

  • 28 janvier 2010 à 10:21 | da fily (#2745)

    Pour Rabri, si ce n’est malgacho-gasy ou à la rigueur franco-malagasy, c’est automatiquement une arnaque, du nombrilisme, du néo-colonialisme ou que sais-je.

    Je vous savais extrémiste, engagé, mais aussi réducteur systématiquement, passez la seconde et soufflez quoi. Aussi manichéen, c’est supportable ?

    Est-ce que nous en sommes encore à la coopération US du temps de Reagan ou Bush ? Si les ricains veulent partager et coopérer par l’intermédiaire de leurs jeunes (ils ont l’air bien portant pour des chômeurs), qu’ils viennent. J’en connais qui se calent au fin fond d’une brousse que vous ne connaissez même pas, qui parlent la langue au bout de 4 mois, qui ont zappé les fastes et leurres de la vie pépère à l’occidentale, que nous avons TOUS adopté, certains parmi eux peuvent en tirer du mérite.

    Bien d’entre nous n’avons ce luxe, il est vrai que nous sommes animés par d’autres préoccupations, n’est-il pas ?

    • 28 janvier 2010 à 15:00 | rabri (#2507) répond à da fily

      Pour da fily

      > " Pour Rabri, si ce n’est malgacho-gasy ou à la rigueur franco-malagasy,.....".

      Lisez bien mon post, j’ai mis tout le monde, toute nationalités confondues, dans le même panier

      > " ...c’est automatiquement une arnaque, du nombrilisme, du néo-colonialisme ou que sais-je"

      J’ai déjà oeuvré dans la cooopération, moi du côté occidental, et j’ai compris comment çà se passe. Oui (je persiste et je signe) on nous envoie des chômeurs pour résorber le chômage chez eux. Ce qui les intéresse est l’amélioration de LEUR STATISTIQUE. Donc ces "volontaires" sont là PAR INTERET et NON PAR VOCATION HUMANISTE !!!

      * « J’en connais qui se calent au fin fond d’une brousse que vous ne connaissez même pas… »

      Je ne prétends pas connaître toute la brousse malgache mais NOTRE GRANDE DIFFERENCE certainement, si je prône en priorité la solution malgacho-malgache sur TOUS LES PLANS, c’est que JE CROIS AU POTENTIEL HUMAIN DES MALGACHES et ma PRINCIPALE MISSION, quand je vais en brousse pour rencontrer ces populations, c’est de ne pas leur IMPOSER MA VISION (qui ne tranquilliserait que ma conscience) mais de leur faire comprendre que ce sont LEURS EXPERIENCES VECUES LOCALEMENT qui sont importantes à valoriser ; les apports extérieurs ne sont destinés qu’à y être intégrés ou à être confrontés à ces EXPERIENCES, fruit de véritables OBSERVATIONS.

      Ce constat de non prise en compte des EXPERIENCES DES LOCAUX est souvent flagrant dans la plupart des actions allant vers ces populations, que ce soit de la part des étrangers que des malgaches eux-mêmes

    • 28 janvier 2010 à 16:45 | da fily (#2745) répond à rabri

      okay mister, mais les contre-exemples existent bel et bien, même si il n’y a pas de tapages autour.

      La vocation existe autant que l’intérêt Rabri, Il y a tout un tas de jeunes motivés et partageurs dont la mentalité n’a pas encore été contaminée par ce que vous mettez en avant.

      J’ai eu plusieurs rencontres ailleurs, là-bas, ici qui peuvent encore mettre du baume au coeur de part l’engagement constaté.

      Mais bon, je vous rends tel à César la conclusion quant à ces "volontaires ricains de la paix". Je ne cherchais pas a avoir raison de toutes façons.

  • 28 janvier 2010 à 10:48 | rakoto09 (#1735)

    Salut Rabri..Vous avez tout à fait raison de se méfier de ses ricains. Dans leur zone d’action respective, je préfère que ces volontaires soient encadrés par des malgaches. Qu’ils ne s’emmènent pas à Madagascar avec la condescendance habituelle à l’américaine et qu’ils ne méprisent pas la culture malgache.

  • 28 janvier 2010 à 11:34 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    rakoto09 vs rabri

    Allez , encore plus fort , encore plus haut ... j’exhorte tous les malagasy à suivre les conseils de nos deux ’savants’

    Vous allez voir , ils vont taper dans leurs mains et ils vont transformer
    toutes les herbes sèches de l’Androy en ’vola be da be’

    Dehors les américains , nos deux champions vont faire de Madagasikara un paradis pour les extra lucides

    • 28 janvier 2010 à 20:22 | rabri (#2507) répond à Rakotoasitera Fidy

      " Vous allez voir , ils vont taper dans leurs mains et ils vont transformer toutes les herbes sèches de l’Androy en ’vola be da be’"

      Mr Rakotoasitera ,

      Connaissez-vous BIEN votre pays ou l’ambiance de votre nid bien douillé parisien vous empêche-t-elle d’approfondir sa connaissance ????

      Pour passer vos longues nuits d’hiver du moment, je vous fais cadeau d’une TRES BONNE LECTURE http://www.phbm.mg/index.htm. C’est un projet initié depuis 1996 concernant le HAUT BASSIN DU MANDRARE ; celle-ci est une zone géographique située à l’extrême Sud de Madagascar , régions Anosy et Androy, là où il y a des herbes sèches comme vous avez dit mais aussi DES GRANDS PERIMETRES DEJA VALORISES

      Conclusions :

      1) tout projet de développement au pays devrait passer d’abord par la recherche des REFERENCES LOCALES DEJA EXISTANTES. La multiplication de ces références sert à bâtir des TYPOLOGIES par zone géographique qui sont des véritables exemples à reproduire ( = NY SOA FIANATRA, disaient bien nos ancêtres depuis la nuit des temps !!!!!!!!!!!!!!!)

      2) arrêtons de croire que nous ne nous en sortirons jamais tant que les étrangers ne sont pas là pour nous aider. NE COMPTONS D’ABORD QUE SUR NOS PROPRES FORCES !!!!!

  • 28 janvier 2010 à 12:27 | Basile RAMAHEFARISOA (#417)

    Quel rôle jouent-ils ces volontaires du corps de la paix dans tous Madagascar ???

    Jusqu’à la mise au point d’un "NOUVEAU REGIME" à MADAGASCAR,il serait préférable de suspendre et/ou surveiller scrupuleusement "TOUS" les organismes non- étatiques.

    Basile RAMAHEFARISOA

    • 28 janvier 2010 à 13:30 | dieg (#2041) répond à Basile RAMAHEFARISOA

      une ONG suisse à Mada avec un budjet de 12million d’euro par an,et la responsable sur place est une malgache de Tana,elle possède en dizaine de 4x4 ,grande villa avec piscine,c’est du grand luxe.

      quand on leur demande de visité leur site,et faire une enquette sur leur activité,on reçoit des ménaces.

      il fond quelque chose au pays,mais ça me fait penser à une grande organisation de blanchiment d’argent sale.

      un etudiant suisse qui venu faire une thèse un peu fuineur,on lui fait comprendre qu’il peu facillement perdre sa vie,et des site lui été interdit.

      je ne dit pas que tout les ONG sont pareil,mais il y a du gros bisness derière tout ça.

    • 28 janvier 2010 à 15:50 | Mandimbisoa (#2104) répond à dieg

      vakio :
      LES BENEFICIAIRES DE LA TRANSITIONS HAT/TGV :
      AfricaNews-Lettre de l’Ocean Indien

    • 28 janvier 2010 à 18:33 | Basile RAMAHEFARISOA (#417) répond à dieg

      dieg

      elle ne doit pas être la seule dans cette position.

      A+ diég

      Basile RAMAHEFARISOA

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS