Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 septembre 2020
Antananarivo | 19h23
 

Développement

Région Boeny

43 millions de fmg pour la « Vitrine »

vendredi 1er juin 2007 | Alphonse M.

Apparemment, la « Vitrine d’Iavoloha » se décentralise. Toutes les 22 régions de l’île seront dotées d’une « Vitrine » afin d’accompagner la population dans ses activités. La région de Boeny n’a pas tardé d’appliquer la vulgarisation de cette politique de développement du chef de l’Etat.

La région de Boeny aura bientôt sa « Vitrine ». A l’image de la « Vitrine de Madagascar » dans l’enceinte du palais d’Iavoloha, celle de Boeny, sise à Amborovy, sera réservée pour montrer à la population, notamment les paysans, les technologies modernes appliquées à l’agriculture, l’élevage et la pêche. En un mot, un modèle de développement pour pouvoir améliorer la production. Non loin du lycée agricole, le site sera également réservé pour les travaux pratiques des élèves. Selon l’ex-chef de région de Boeny et non moins l’initiateur de ce projet, Max Olivier Rakotomalala, une enveloppe budgetaire d’un montant de 43 millions d’ariary sera allouée aux travaux de démarrage et d’aménagement du site.

Avec l’appui des techniciens d’Iavoloha et des opérateurs locaux, la « Vitrine de Boeny » apparaît comme un véritable défi des responsables locaux. En dehors du riz qui pourrait produire jusqu’à 8 tonnes à l’hectare, de nouvelles variétés de mangues (valencia, irving, rubey, kent, keitt...), d’anacarde... sont déjà visibles à Amborovy. Concernant le volet élevage, l’objectif est d’améliorer la race en vue de l’exportation. Faut-il signaler que Mayotte s’est déjà manifesté, non seulement pour épauler ce projet, mais surtout pour acheter des produits en provenance de Boeny. Des bâtiments, tombés en ruine seront également réhabilités.

Approche sociale

Contrairement aux rumeurs véhiculées par des personnes malintentionnées, l’ancien chef de région de Boeny a affirmé que le terrain appartient à l’Etat malgache et reste toujours à l’Etat. Il s’agit du terrain de l’ancien Centre pépinière de reproduction de la société Sogea, d’une superficie de 25 ha. Laissé à l’abandon pendant plusieurs années, ce terrain a été déjà squatterisé par la population riveraine.

Toutefois, partant d’une approche sociale, les responsables ont conclu un accord à l’amiable avec les occupants. Ils seront recasés sur une partie de ce terrain et leurs cultures seront préservées jusqu’au moment de la récolte. Par ailleurs, en partenariat avec l’ONN-Seecaline, une partie des travaux d’aménagement est confiée à la population locale contre 7 500 fmg par jour. Le colonel Seta Ramanoelina et l’homme d’affaires Claude Rajaonson sont nommés comme coordonnateur de la « Vitrine » de Boeny.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS