Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 22 septembre 2019
Antananarivo | 22h17
 

Société

Insécurité

326 zébus récupérés et 5 dahalo tués à Betroka

samedi 29 juin | Arena R.

329 zébus, tous volés, ont été récupérés hier matin par les forces de l’ordre dans un lieu dit Soahazo, fokontany de Mangalahy, commune rurale d’Ivaho, district de Betroka. Ayant reçu des informations et de nombreuses plaintes comme quoi les bovidés volés sont rassemblés dans cet endroit, le commandant de la compagnie de Betroka a fait appel à des renforts de deux unités de l’Unité spéciale anti-dahalo (USAD) de Mahabo.

« Nous avons beaucoup entendu parler de cet endroit par le passé. Il est réputé impénétrable parce que des bandits lourdement armés protégeraient le site. C’est la raison pour laquelle nous avons fait appel à ces renforts pour avoir un effectif plus important et pour pouvoir faire face à ces bandits en cas de résistance », explique le gendarme responsable de la compagnie de Betroka.

Arrivées sur les lieux vers 6h du matin dans l’espoir de surprendre les malfaiteurs, les forces de l’ordre ont été reçues par des coups de feu des bandits, n’ayant pas eu le temps de mettre en place des dispositifs. A l’issue des échanges de tirs, cinq (05) dahalo sont tombés sous les balles des forces de l’ordre. Trois habitations ont également pris feu à cause de l’utilisation des balles incendiaires par les gendarmes.

En plus des zébus, les forces de l’ordre ont également récupéré sept (07) armes dont quatre (04) fusils de chasse et trois (03) pistolets automatiques de fabrication artisanale, ainsi que de nombreuses balles différentes. Une source auprès de la gendarmerie nationale confirme que des hauts responsables civils sont cités comme étant derrière les bandits de grand chemin de cette commune d’Ivaho. Pour rétablir la sécurité et la paix dans le district, les forces de l’ordre annoncent en effet l’ouverture d’une enquête profonde dans cette affaire.

De leur côté, les victimes de vols de zébus dans le district de Betroka se sont précipitées dans la ville où les bovidés ont été rassemblés, pour y identifier leur bétail. Parmi eux, il y a ceux qui ont perdu leurs animaux plus d’un an plus tôt et qui ont pu y récupérer plus d’une dizaine de têtes, effectivement sur présentation de dossiers attestant qu’ils sont réellement propriétaires et qu’ils ont été victimes des attaques de dahalo autrefois.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 29 juin à 10:42 | Vohitra (#7654)

    Il n y a que les morts qui ne parlent plus, et c est tellement difficile de capturer vivant les bandits de grand chemin.

    Et c est encore difficile de denicher les sites de fabrication artisanale d armes dans les zones a haut risques.

    Et on venait de constater l existence averee de complicite dans ce cas isole.

    Une annee apres, les zebus voles sont regroupes par hasard dans un lieu determine.

    La lutte contre l insecurite avance lentement mais surement a pas de...crabe

    • 29 juin à 11:24 | Behantra (#9165) répond à Vohitra

      Ataovy teny gasy vohitra a !

      Tena mahafinaritra ny mamaky ny teny gasinao

      Ary inona koa ny dikany zany hoe : ’lourdement armé ... 4 fusils et 3 pistolets de fabrication artisanale !!!

      Ny tenako moa dia avy any atsimo

      Atramin’izao anefa dia mbola tsy fantatro laotra izany antsoina hoe dahalo izany

      Telo taona lasa izay , nanao ’vakansy’ tany Diego , nipetraka tamin’i ’hotely’ mihaza

      Sakafo ariva : tampoka teo dia novonoina ny ziro , ny antony hisy dahalo hono ivaoka ny trano ka tsy tiana ho hita ny tarehany

      Ka inona marina izany atao hoe dahalo zany e ????

    • 29 juin à 11:47 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Miarahaba Behantra,

      Amiko, antsoiko hoe dahalo daholo izay tsy tompony nefa maka ny tsy azy.

      Na omby io, na fiara io, na trano io, na vola io, na harena ankibontany io, rehefa tsy anao sy tsy hatsembohanao madio sy mangarahara no nihary azy nefa nalainao sy hita eo aminao, dahalo ianao amiko.

      Ilay tondroiko hoe ianao io dia tsy i Behantra tsy akory.

      Ka iza ary ireto hoe dahalo eto amin ny Firenena ireto ?

      Rehefa tsy afaka manaporofo ho fantatry ny vahoaka ny fototra nihavian ny harenany ny olona iray amiko, DAHALO izy amiko.

      Hambarao ampahibemaso aminay ary aloha ny loharano sy fototr io harena miavosa ao aminao io mba tsy hisokajinay anao ho dahalo.

      Tsy izay ve ry Behantra no hiandrasana ho fanta-bahoaka ireny fanambaram-pananana ireny ?

  • 29 juin à 14:37 | Behantra (#9165)

    Zao vao afaka mamaly

    Ny tena moa zoky olona ka voatery manefa adidy

    ’Fanambaram-panana’

    Tamin’i andron’ny Zafy dia nisy gazety namaoka anaran’olona maro

    Raha tadidiko tsara dia izao ny fandehan’i tantara

    Isa taona dia maro dia maro ireo gasy mipetraka ao Antananarivo no mangataka ’crédit’ any amin’i banky , ireo malagasy ireo dia ’mpanao aféra’ daholo

    Ary maro amin’izy reo no tsy mandoha ny ’mensualités’

    Dia navaoka gazety ny anarany ... kanefa , ny tenako izay nanaraka tsara ny fandehan’io tantara io , dia gaga fotsiny fa tsy nisy naha iray aza tamin’izireo noho nahiditra antranomaizina

    Faharoa manarakarakizany

    Betsaka eto noho mahafantatra any ingahy Rabetsitonta izay nohedrikendrehana faha hoe namono
    olona é ! nangalatra ary koa nanodokodina vola mpanjakana

    Dia mametraka fanambaram-panana izy , tao amin’y banky iray teto Antananarivo

    Navaoka gazety io , ary ilay ’dossier’ dia nataony hoe : dossier public , koa naha iza naha iza dia mahazo mijery an’io dossier io

    Inona anefany hoy ianao : efa bolana taty aoriana tsy nisy gasy naha iray aza tonga namaky an’ilay ’dossier’

    Ka tsotra ny fanontaniako Vohitra a

    Mino va ianao faha ankotrio dia isy vokany izany fanambaram-panana izany ??

    • 29 juin à 15:33 | Vohitra (#7654) répond à Behantra

      Amiko manokana, azo antenaina tokoa fa hisy fivoarana any amin ny tsara kokoa ny ady amin ny kolikoly raha atao fanta-bahoaka ny fanambarana fananana ataon ny mpitondra sy ny olomboafidy.

      Afaka manao fanadihadiana ny maha-marimpototra na tsia ny fanambarana ny rehetra .

      Azo fantarina ihany koa na olona nahavita ny adidiny amin ny Firenena amin ny fandoavan-ketra ny mpitondra na tsia.

      Azo fantarina ihany koa na manana harena miafina na tsia tsy nandoavana hetra ny mpitondra.

      Azo tarafina amin ny fanambarana fananana ihany koa ny ezaka nataon ny mpitondra teo amin ny fihariana nataony.

      Ny fanambarana fananana atao dia tokony hampiseho ny :
      - sokajin ny harena sy fananana
      - ny toerana misy ireo fananana
      - ny fotoana nahazoana azy sy ny fomba nahazoana azy
      - ny tombambidin ireo fananana tsirairay
      - ny fitrosana sy trosa mbola tokony alohan ilay mpanao fanambarana
      - ny fanamarinana ny fandoavanketra avy amin ny fanjakana

      Ho fantatra miharihary ary hoe IZA no manana INONA ary AIZA ary tamin ny FOMBA AHOANA.

      Mipetraka tsara ny fifampatokisana eo amin ny mpitondra sy ny entina manomboka eo rehefa mazava ireo.

      Alohan ny handraisana ny fahefana sy andraikitra, ary alohan ny handaozana izany no hanaovana ny fanambarana.

      Hatrahatra avy hatrany amin ny andraikiny ireo izay hita sy voaporofo fa nanao fanambarana misy hosoka sy misy fisandohana.

      Azo atao ho fanta-bahoaka amin ny tranonkala misokatra ho an ny rehetra izay eo amban ny fitantanan ny Fitsarana avo ny fanambarana natao.

      Azo atao ihany koa hoe ny Mediature de la Republique no misahana izany.

  • 29 juin à 18:10 | Behantra (#9165)

    Mahafinaritra ny miresaka aminao

    Misy feo eno hoe , isy ’remaniement’ hono

    Ny tenako dia manolotra anao ho ’Directeur de projet’ amin’io fanambaranam-pananana io

    Misaotra Vohitra a !

    Ho ela velona e !

  • 1er juillet à 14:56 | Milaza (#10526)

    Vokatrin’ny ezaka ifandrombonan’ny filoha Andry RAJOELINA sy ny mpitandro filaminana @ fanamafisana hatrany ny ady @ tsy fandriampahalemana iarahana @ fanampian’ny vahoaka Malagasy dia tafaverina ny omby fananan’ny vahoaka ary voasambotra ny olon-dratsy

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS