Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 janvier 2021
Antananarivo | 22h10
 

Environnement

Environnement

129 infractions liées aux feux de brousse dans les régions de Boeny et Betsiboka

mardi 12 janvier | Mandimbisoa R.

Dans les régions Boeny et Betsiboka, 129 infractions liées aux feux de brousse ont été signalées l’année dernière. 94 personnes ont été placés sous mandat de dépôt pour cause d’incendie. Les villageois pratiquent notamment la culture sur brulis dans certaines régions d’où la propagation démesurée des feux de brousse.

Aucune campagne ne devrait avoir lieu si aucune mesure n’est prise pour tenter de limiter les feux de brousse, a indiqué Hiando Andrianjavy, directeur régional de l’Environnement et du développement durable de la région Boeny, qui, avec les autres directeurs régionaux du ministère de tutelle, ont effectué un bilan sur leurs activités de l’année précédente. Ce responsable indique en effet que le nombre de cas de feux de brousse dans le pays est encore très élevé.

Plus de 70 millions de jeunes plants seraient déjà prêts pour la campagne de reboisement pour cette année qui devrait avoir lieu à partir du 22 janvier. L’objectif pour cette année est de couvrir plus de 75 000 Ha de superficie à travers le pays, afin d’atteindre la vision présidentielle de reverdir le pays. Cette surface a connu une importante augmentation par rapport à l’objectif fixé l’année dernière, 40 000 Ha pour environ 60 millions de jeunes plants.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 12 janvier à 09:57 | Isandra (#7070)

    « L’objectif pour cette année est de couvrir plus de 75 000 Ha de superficie à travers le pays, afin d’atteindre la vision présidentielle de reverdir le pays. »

    Ce n’est pas sérieux ça ? Hier, on a parlé des parcs forestiers 5*120 ha.

    Cela nous montre que l’IEM ne se limite pas seulement sur les bétons et les goudrons, les industries, etc mais aussi les verdures, etc.

    Répondre

    • 13 janvier à 08:40 | ravalitera (#10915) répond à Isandra

      "l’objectif fixé l’année dernière, 40 000 Ha pour environ 60 millions de jeunes plants."
      => si l’objectif a été atteint on serait au courant car bemolotra l’aurait crié sur tous les toits
      => alors cette année 75000 Ha ? l’année prochaine 1 milliard, soyons fous.
      => tramway, téléphérique, flyover, tanamasoandro ... etc ... on y croit fort

  • 12 janvier à 10:30 | Vohitra (#7654)

    Entre annoncer des objectifs et la réalisation effective sur terrain, il y a des pas à franchir et des efforts énormes à mettre en oeuvre...

    Pour l’objectif de l’année dernière de plantation d’arbres sur 40.000 hectares, combien avez-vous pu réaliser au juste, en spécifiant l’aforestation, la reforestation, en en précisant les jeunes plants mis en terre entretenus et en stade de croissance végétative ?

    Il n’y a plus de mystère pour personne que ce régime est passé maître dans l’art des annonces tonitruantes sans qu’il y ait des actions réelles sur le terrain du développement socio-économique et environnemental et entraînant des retombées sur la population...et là, comme si de rien n’était, une nouvelle annonce de 75.000 hectares...

    Rien que de la verve jusqu’à maintenant, en malagasy, on dit " Ny tranom-pody no vitan’ny vava "

    Répondre

    • 12 janvier à 11:04 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Vous pouvez réclamer à la manière d’un rafozan-doza les réalisations sur une année blanche comme vous semble, mais, cela ne change pas l’indulgence qui est innée chez les Malagasy, dans leur culture Malagasy, "ny fotoam-bita tsy mahaleo ny sampona".

    • 12 janvier à 11:15 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      ...Tsy ny sampona akory no sakana...fa ny sembana (handicapé mental) toa anao io...

      Ny zanakazo nambolena amin’ny taona fambolena 2020 dia efa tsy maintsy novokarina ny taona 2019 raha tsy fantatrao, izany no tekinika sy fomba fanao, koa angamba mbola tsy nisy sampona tamin’izany taona 2019 izany an !

      Fa matoa tsy tanteraka ny tanjona 2020...dia izay tomponandraikitra no zefa, tsy mahay raha, votsa, tsy misy traikefa...

      Mazava ve ?

    • 12 janvier à 13:26 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Izany no fomba fisainana rehefa miaina ao amin’ny "tontolon’ny nofy" (monde imaginaire).

      Ny hoatranay itony izany mifendraka maneran-tany nahatonga ny projet maro voatery tsy vita sy ny nahatonga fiemorana ara-toekarena amin’ireo firenena be dia be ireo nohon’ny sampona Covid.

    • 12 janvier à 13:28 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Manomboka izao dia antsointsika hoe "Vohitrin’ny Nofy", "Hameau imaginaire".

    • 12 janvier à 13:41 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Indrisy ry ilay sagnana isandra...

      Mbola averiko ihany hoe tena donendrina loatra sy mikatso tsy mihodina ny sainao ka lasa miteniteny foana fotsiny ianao...

      Ny taona 2019, ny enimbolana faharoa, dia efa vonona ny zanakazo raha ohatra ka hanao fambolenkazo ianao ny taona 2020...

      Ary ny vanimpotoana fambolenkazo dia voafetra ara-potoana : alohan’ny nidiran’ny valanaretina teto ny taona 2020, mars sy avril, ka nahatonga ny Firenena nihiboka, dia efa nikatona ny vanimpotoana fambolenkazo 2020...

      Noho izany, ny tsy fahatratrarana sy tsy fahatanterahana ny tanjona ho fambolenkazo 2020 dia tsy misy fifandraisany mihintsy amin’ny fihanahan’ny valanaretina teto amin’ny Firenena...

      Fa matoa tsy tratra ny tanjona 2020, dia ny tomponandraikitra no tsy mahay, sady zefa no votsa, no mihanahana no sady mivanavana...

      Mazava ve ry sagnana a ?

  • 12 janvier à 11:52 | vatomena (#8391)

    Quand on a planté il faut arroser ensuite .Avec quelle eau ? Au pays malgache il y a des robinets mais l’eau ne coule pas Que promet le Velirano à ce sujet

    Répondre

    • 12 janvier à 12:40 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Les pépiniéristes vous le diront, planter des arbres n’est qu’une première étape mais le plus important reste l’entretien des plants sur plusieurs années : leur arrosage correct et continu et surtout le remplacement des arbres qui n’auront pas résisté au stress de leur mise en terre ...
      La culture du reboisement ne s’improvise pas même à coups répétés d’une com orchestrée, le respect du végétal n’est pas dans l’ADN des planteurs, bien au contraire !...
      Le plus important n’est pas dans le reboisement médiatisé mais dans l’arrêt définitif des brûlis et autres incendies que subissent les dernières forêts en état de désertification prononcée..
      Sauver ce qui reste de là diversité arbustive est une urgence absolue au lieu de se lancer dans une monoculture à croissance rapide : une horreur environnementale !..
      Aujourd’hui, on noie la triste réalité à coups d’opérations gadgets qui donnent bonne conscience et qui donne au « wait and see « endémique toutes ses lettres de noblesse....
      Désormais, il faut prendre le zébu par les cornes et non, lui administrer des tapes sur les flancs en guise de seules directives pour qu’il prenne enfin la bonne piste !...

    • 12 janvier à 13:15 | Shalom (#2831) répond à vatomena

      Nous sommes en pleine saison de pluie, est-ce que vous vous étiez promenés du côté de la route Digue vers Ambohitrimanjaka ?
      Vous constaterez qu’on peut traverser l’Ikopa à pied en imitant le "Manaingazipo".
      Ne parlons pas des rizières ...
      Kere, sécheresse, feu de brousse, dahalo ...
      Nous entamons la 3ème année : Vive le PEM ! (Politika Entina Misehoseho)

    • 22 janvier à 13:58 | bekily (#9403) répond à vatomena

      planter juste avant la saison des pluies ???
      Mais avec le minimum d’engrais au départ....

      En tout cas cette mentalité de culture sur brulis est meurtrière pour l’avenir : appauvrissement assuré du sol....

      Sans compter que :
      1) pour la cuisson on utilise du charbon de bois d’eucalyptus qui en soit APPAUVRIT LE SOL
      2) après avoir brulé on plante maintenant du GINGEMBRE POUR LES CHINOIS !!! gingembre qui rend aussi le sol STERILE APRES !!!

      Chez nous non seulement on fait des enfants sans compter ....
      mais on les prive d’avenir comme héritage....

  • 12 janvier à 21:13 | RAJEMISA (#10819)

    Pour résoudre un problème, il faut s’ attaquer à la cause. C’ est bien de reboiser à tout va, mais si on ne se pose pas la question, pourquoi les gens défrichent et brulent la forêts, les efforts risquent d’ être anéantis.

    Répondre

    • 12 janvier à 22:37 | Shalom (#2831) répond à RAJEMISA

      Vous avez raison.
      Le problème est que le pouvoir confond communication et réalité et quand on a l’habitude de raisonner de cette façon, on oublie l’essentiel, on ne pense qu’au "paraître".
      C’est souvent le sens de l’événementiel, la spécialité de ce président.

    • 22 janvier à 14:07 | bekily (#9403) répond à RAJEMISA

      les paysans ne reçoivent pas beaucoup d’aide
      Physiquement très dur de travailler le sol seulement avec une bêche , rarement aidé d’un zébu ou d’une charrue...
      pourquoi pas programmer des sortes de Kibboutz ? kholkoze ? ou coopérative agricole MAIS SANS NOMENKLATURA LOCAL CORROMPU !!!
      Le monde ne manque pas d’exemple
      Voir le gain de terrais des Africains sur le désert...au Mali malgré daesh

      c’est surement prioritaire par rapport à des "Miami beach" à Tamatave et "colysée" à Tana...

Réagir à l'article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, merci de vous connecter avec l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS