Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 août 2019
Antananarivo | 08h58
 

Divers

Consommation

1200 à 1500 têtes de bovidés tuées quotidiennement

mercredi 17 septembre 2014 | Léa Ratsiazo

1200 à 1500 têtes de bovidés sont tuées par jour à Madagascar pour la consommation, d’après le ministre de l’Élevage Randriamampionona Joseph Martin. Le ministère tente actuellement de mettre un peu d’ordre dans les abattoirs hors normes, c’est-à-dire quasiment tous les abattoirs fonctionnels. Certains ont reçu des avertissements de la part du ministère pour non respect de l’hygiène et de l’environnement mais aucune décision de fermeture officielle n’a été prise jusqu’ici.

D’un autre côté, la polémique entre le ministère et les députés du Sud enfle : ils ne s’entendent pas sur l’origine de ces bovidés. Les élus du Sud informent que les 2 nouveaux abattoirs tenus par des Chinois à Antananarivo et à Toliary se fourniraient surtout en bovidés volés et seraient à l’origine des vols de bovidés et de l’insécurité grandissante qui vont avec dans cette partie de l’île. Le ministre rétorque que ce sont des accusations gratuites sans fondement et sans preuve. L’abattoir de Toliary ouvert fin 2013 et celui d’Antananarivo fonctionnel en 2014 ont reçu l’agrément avant sa prise de fonction, précise le ministre ; néanmoins il affirme que les pièces de bétail tuées dans ces bâtiments sont d’origine parfaitement légale. D’ailleurs, le ministère n’a pas la compétence pour vérifier l’origine des bovidés car il ne délivre pas le « bokin’omby » (permis de circulation des bovidés), les agents du ministère de l’élevage qui sont les vétérinaires ont vocation à s’assurer de la bonne santé des animaux à abattre. Ceux qui sortent de ces abattoirs chinois sont essentiellement exportés, une partie alimente le marché interne.

Quoi qu’il en soit, ces bétails volés alimentent un marché quel qu’il soit. Les responsables : ministère de l’Élevage, forces de l’ordre, élus, autorités locales, autorités centrales se rejettent mutuellement la responsabilité sur la non résolution de la question des vols de bovidés qui ne cessent de s’accentuer dans le Sud et de la violence qui va avec.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 17 septembre 2014 à 08:44 | Saint-Jo (#8511)

    Cette façon d’exploiter sans mesure nos zébus est une autre catastrophe nationale. On se demande quel pays laisserons-nous à nos enfants. Toutes nos richesses naturelles sont dilapidées, et les profits générés expédiés sans vergogne à l’Etranger, pour y épaissir les comptes bancaires d’une infime minorité de personnes. Et cela semble ne point s’arrêter.

    • 17 septembre 2014 à 09:26 | Bena (#2721) répond à Saint-Jo

      s’il n’y a pas exportation, cela fait 35 g de viande par tête de pipe par jour. voila un régime qui s’occupe des 22 millions de gasy (tellement affaibli que n’importe quel étranger essaie d’en tuer un par jour).

      et où ce gugusse de ministre trouve-t-il un abattoir dans les normes, quelles normes ?

    • 17 septembre 2014 à 10:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Bena

      Chaque tête de "PIPE" Malgache mange t-elle de la viande tous les jours ?
      Bien sûr,quelques têtes de "PIPE" mangent pour 50 Personnes c’est vue par l’embonpoint.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 17 septembre 2014 à 11:21 | Eloim (#8244) répond à Saint-Jo

      vous m’interdisez de ne pas manger de la viande boeuf ? Insensé non ! 1200 à 1500 têtes de boeuf sont vraiment insignifiants quant à la consommation des viandes. Si vous êtes végétariens, vous devrez vous enterrer chez vous, avec votre morale de faisant semblant gardien de patrimoine ou de ressources naturelles malgaches. Sans rancune !

    • 17 septembre 2014 à 14:53 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous parlez de vous, naturellement

    • 17 septembre 2014 à 15:50 | Bena (#2721) répond à bbernard

      et c’est d’ailleurs pour cette raison que basile supporte ce régime corrompu.
      bdr, affaire de blanchiment d’argent (sans peine), affaire de l’or à ivato, que des affaires et de la triche. le pays n’avancera jamais.

  • 17 septembre 2014 à 08:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - "Quoi qu’il en soit, ces (-les-) bétails volés alimentent=="un marché"==quel qu’il soit" ?
    C’est la question du "JOUR".
    Bonne continuation Léa
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 17 septembre 2014 à 11:10 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      les dirigeants que vous soutenez mordicus continuent à dilapider le patrimoine national sans vergogne honte à eux et ceux qui les soutiennent . /
      Quant à konfier à des cinoix des abattoirs à part des pots de vins : je ne vois pas : des pourris comme on en fait peu , des nationalistes quoi ...

    • 17 septembre 2014 à 11:31 | Eloim (#8244) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Pourquoi nos Dirigeants condamnent le Grand Tana de consommer des viandes des Boeufs en provenance des dahalo ? C’est comme si l’Etat concocte l’interdiction pour la population de Tana de ne pas consommer des viandes de boeuf ou du moins réduire la quantité à consommer. c’est le REGIME qu’apporte le régime actuel. Rigolo, non ! Le malgache est par naissance sous alimenté ; et l’on incite ainsi à réduire la consommation ... Quel malheur !

    • 18 septembre 2014 à 19:54 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Parce que vous pensiez que les zébus volés c’était juste pour les empailler ?

  • 17 septembre 2014 à 12:53 | valoha (#7124)

    Be loatra sy mila / tokony hanangana politika fitantanana ny Aomby Malagasy isika.
    Tsy tokony ho faly ny hanondrana, homana aomby fotsiny isika Malagasy.
    Ny aomby dia manome zezika ho an’ny fambolena Malagasy ; manome ronono sy ny avy amin’izany rehetra, izay mahasalama kokoa ny kilonga sy ny reny ; mitana mafy ny fomba amam-panao Malagasy ny aomby manerana ny Nosy.
    Mila harovana fatratra mba tsy ho lany tamingana.
    Noho izany - politika vao hitantanana ny aomby eto Gasikara no hilaina hajoro malaky dia ny izao hiarovana azy ireny, indrindra moa fa ny vaviny !
    Raha ny vola vahiny dia misy fomba maro samy hafa azo hitrandrahana tsara izany eto. Tsy Ny Malagasy no ampifamonoana sy zaraina noho ny aomby ! Tokony ho tafiditra @ ny FADY Malagasy ny fifamonoana noho ny halatr’omby ! Sady manimba Fihavanana no hampizara antsika raha mitohy izao !

  • 17 septembre 2014 à 22:08 | Radepy (#7163)

    Autoriser des étrangers, plus particulièrement des chinois riches et sans scrupules, à l’abattage de nos zébus est un acte criminel ... D’ici quelques années seulement, nous ne mangerons plus de viandes !

    • 18 septembre 2014 à 10:39 | Stomato (#3476) répond à Radepy

      Ce ne sont pas ces quelques abattages plus ou moins clandestins qui feront disparaitre la viande...
      C’est plutôt l’insécurité vécue par les éleveurs qui limitent volontairement la taille de leur élevage pour moins attirer l’attention des dahalo !!!
      En ce qui concerne les règles sanitaires, ce pourrait être un bien. Cependant je n’ai jamais eu de problèmes d’ordre gastrique ou intestinal à Madagascar. A condition de ne pas vouloir manger du steak tartare ou du porc mal cuit.
      Par contre je n’en dirai pas autant de l’eau en bouteille livrée par un serveur habile qui fait semblant de dépuceler une bouteille re-remplie au fut extérieur.
      Que vos décideurs se renseignent sur les dégâts causés en Europe avec des produits alimentaires produits dans de trop strictes conditions d’hygiène. Sans aucun germe bénin dans un produit, le moindre germe pathogène opportuniste peut se développer sans aucune concurrence, donc très vite.
      Les règles d’hygiène doivent exister tout au long de la chaine, depuis abattoir jusqu’au réfrigérateur de la ménagère... Au fait en a-t-elle un de frigo ?
      Il est vrai qu’obliger les abattoirs à respecter des règles créé du boulot pour les contrôleurs... mais je n’en dirai pas plus !

  • 18 septembre 2014 à 19:06 | Turping (#1235)

    - Le chiffre du jour : 1200 à 1500 têtes de bovidés tuées quotidiennement ,soit 20 g à 30 de ration par personne /jour , à raison de 140 à 210 g de viande /semaine/personne , ce n’est pas du tout exagéré si à côté ,il faut favoriser les produits de la mer ,fruits et légumes en grandes quantités .

    - Madagascar n’est pas un grand pays consommateur de viande ,loin de là.
    - Ce qui est très inquiétant se repose sur le côté reproductif où les trafics mafieux qui prennent le dessus jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien .

    - C’est la politique gouvernementale face au manquement de rigueur à mettre toute les chances en oeuvre dans le cadre d’ améliorer les rendements ,les productions qui est regrettable !

    - Il y a 50 encore ,Madgascar comptait autant de nombre de zébus que de malgaches .Maintenant ,il y a plus de dahalos "de voleurs de zébus" que de "zébus " ,espèces endémiques en voie de disparition,.....

    - Sachez que les zébus volés ,changent de propriétaires tout simplement avec la complicité des gendarmes ,des forces de l’ordre ,et les hauts responsables administratifs....pour rendre légal les vols au niveau des "papiers" .Puis ,ces zébus volés sont destinés à la consommation des malgaches ou exportés aux Comores ,ailleurs ,etc...

  • 18 septembre 2014 à 19:37 | Radepy (#7163)

    Des individus qui ne savent pas gouverner ne sauront jamais organiser la filière. Le ministère de l’élevage est ainsi incapable de trouver la bonne solution pour développer ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS