Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 11 juillet 2020
Antananarivo | 08h49
 

Société

Préfecture d’Antananarivo

1 200 demandes de port et de détention d’armes chaque année

mercredi 26 février | Mandimbisoa R.

La préfecture d’Antananarivo affirme avoir reçu environ 1 200 demandes de port d’armes et de détention d’armes confondues chaque année. Si la première consiste à emporter avec soi l’arme pour se défendre, la deuxième consiste à la détenir à son domicile. L’objectif en est normalement de pourvoir se défendre en cas d’attaque. En général, ce sont des politiciens, des entreprises ou des gardes du corps des personnalités politiques qui font les demandes.

Le général Angelo Ravelonarivo, préfet de police de la capitale, estime en effet que nombreux sont les simples citoyens qui détiennent ou qui portent des armes illégalement dans la capitale. La complexité et la longue procédure relative à l’enquête de moralité, nécessaire pour pouvoir délivrer une autorisation en sont en cause. En effet, « il faut procéder à des enquêtes concernant entre autres les antécédents judiciaires du demandeur et de ses rapports avec sa famille », a-t-il indiqué.

La circulation des armes et le foisonnement des attaques à main armée ces derniers temps dans le pays, et particulièrement dans la capitale, pousse les uns et les autres à s’interroger sur la provenance de ces armes. Les rapports des forces de l’ordre révèlent qu’en 2019, 110 armes à feu et plus de 450 balles ont été saisies. Outre les armes de fabrication industrielle, souvent importées, il y a également les armes de fabrication artisanale qui circulent dans le pays.

Vendredi dernier, lors de la mise en place de la Brigade anti-kidnapping (BAK), la gendarmerie nationale révèle que des éléments des forces de l’ordre, des hauts responsables et des fonctionnaires de la justice sont impliqués dans les actes d’enlèvement qui se sont produits dans le pays. Ils approvisionneraient en armes les malfaiteurs et les font sortir en cas d’arrestation.

9 commentaires

Vos commentaires

  • 26 février à 09:22 | vatomena (#8391)

    C’est 1947 partout dans les villes et les campagnes.. Le peuple se soulève,se venge .Tout le monde malgache en souffre.Il n’y a plus de colonisation, il n’y a plus d’état malgache .Il reste l’anarchie ,la peur de chacun... 60 ans d’indépendance !!

    • 26 février à 11:11 | Turping (#1235) répond à vatomena

      Vatomena ,
      Même bien après la colonisation ,au début des années 70 on n’avait même pas besoin de fermer la porte la nuit avant de dormir ,actuellement il faut même une deuxième porte blindée pour protéger sa vie ,.....c’est ça le pays barofo ,où en est très pauvre ou très riche ,la classe moyenne n’existe presque plus sinon vandalisée .

    • 26 février à 11:47 | betoko (#413) répond à vatomena

      Et pourquoi le peuple s’est soulevé et s’est vengé ? Isandra vous a donné la réponse hier c’était pareil au Viet Nam en Algérie aussi

    • 27 février à 14:55 | Ibalitakely (#9342) répond à vatomena

      "Vendredi dernier, lors de la mise en place de la Brigade anti-kidnapping (BAK), la gendarmerie nationale révèle que des éléments des forces de l’ordre, des hauts responsables et des fonctionnaires de la justice sont impliqués dans les actes d’enlèvement qui se sont produits dans le pays. Ils approvisionneraient en armes les malfaiteurs et les font sortir en cas d’arrestation."
      1)- durant le mandat de Lejao les responsables de la sécurité ont demandé à touts les porteurs/détenteurs d’armes illégaux de leur rendre ces armes que tout le monde a vu la destruct° de ces armes devant l’Hotel de ville d’Antananarivo. Y a t-il continuité de l’Etat ??
      2)- BIANCO & Co, qu’est ce que vous attendez pour lancer les enquêtes & arrestat°, est ce que ce n’est plus important/urgent que les affaires du P.FMF & de RAFALIMANANA Ny Rado ??

  • 26 février à 11:07 | Turping (#1235)

    Face à la recrudescence de l’insécurité ,les braquages ,les vols à main armée ,les armes pullulent dans un pays où beaucoup de zones sont de non droit .
    - Les bandits utilisent les armes pour pratiquer leur méfait ,terroriser la population .
    Dans un pays pauvre comme Madagascar ,logiquement le port d’arme ne devrait pas être faire l’objet d’une demande exponentielle à part les gardes du corps des personnalités ,hommes d’affaires riches etc.....
    - Pourtant paradoxalement ,on se pose la question où est -il le mal si même les citoyens simples qui ont besoin de se protéger pour la légitime défense qui en font la demande ?
    - Souvent les bandits débarquent dans un endroit pour cambrioler où même les policiers n’arrivent que 2 heures après les méfaits pour constater les dégâts .
    Ce n’est pas la solution ultime à prioriser mais je pense que même les familles issues de la classe moyenne ne représentant que 5 à 10 pour cent de la population doivent posséder au moins une arme pour se protéger ou dissuader les voleurs même si les USA ne sont pas forcément les références à suivre . Armes pour se protéger mais non pas pour cambrioler .

  • 26 février à 11:43 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy mila managataka ampiasa fitaovam-piadiana zany fa izay manam-bola tonga dia mividiana satria ny ohatra dia avy any ambony.

    nahoana no olona manao fampielezan-kevitra no efa afaka nanafatra fitaovam-piadiana mahery vaika sy tena lafo vidy ???!!!

    NAHOANA ??? NAHOANA ???
    Eken’reo mpitandro ny filamainana miaina anaty tany repoblikana ve izany toetra tsy vanona izany ???!!!

    Rah zah manam-bola tonga de vidiako izay fitaovam-piadiana mety amiko iarovako ny tenako sy ny fananako ary ny ankohonako fa tsy hangataka zany aho.

  • 26 février à 14:20 | Hadonai (#10870)

    Raha tianareo ho Maro ny olo-maty eto Mada dia avelao ho malalaka ny fampiasana ny basy. Vao tezitra na tsy faly na mifamaly kely fotsiny ny sasany , Tonga dia basy mitodika eny amin’ao.
    - Aza manantena olo-panjakana aloha , indrindra ny polisy tokony hiaro anao, Raha olo-maventy ny miketrika ny ratsy. Misy an’izany hoe : izay tsy misy carburant nefa toa hitanao mitsangatsangana ry zalahy, izay tsy misy tomobile, izay zao mbola tavela alavitra aty. Na dia izany ataovy foana ny fitarainana.

    • 26 février à 18:43 | Turping (#1235) répond à Hadonai

      Hadonai ,
      Ka raha ny lalàna raha ampiharina sy mihatra tsara ,ny fampiasana basy tsy tokony atao amin’ny zavatra tsy ara-drariny .Ny ady voalohany atao dia ny fametrahana tany tan-dalàna ,miady amin’ny fahantrana sy ny fanovana ny toe-tsaina izay tena latsaka an-kady .Tsy ny fahaizana ,na ny fahalalana no rafitra mipetraka ho sehatra mipetraka ho an’ny fampandrosoana fa ny didy jadona ,jiolahim-boto....Indrisy ry SOATOAVINA !
      Jereo anie ny pasteure Heléne Ralivao ,mpitandrina ao @ fiangonana FLM Ambohibao Antehiroka nisy namono tamin’ny Alahady teo .
      Araky ny voalazanao ,ny mpitandro filaminana tsy tonga satria mila iantohana lasantsy ny tambiny ,...moa raha tonga adin’ny roa avy eo ,tsy misy n’inona n’inona azo atao intsony .

    • 27 février à 08:42 | vatomena (#8391) répond à Hadonai

      Betoko — C’est Senghor lui meme qui l’a dit : "" Vous etes colonisé parceque vous etes colonisable ’’ Imaginez ce qu’était Madagascar en 1895- : pas de vanille ,de manioc,d’arbre à pain ,de tilapia,de routes ,de barrages,de soins ,--- partout des porteurs sur la tete,,des filanzana, des esclaves ,des luttes tribales

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS