Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 octobre 2017
Antananarivo | 12h27
 

Economie

Fmi - Madagascar

Taux de croissance de 4,1%, un des plus élevé de l’Afrique subsaharienne

vendredi 22 septembre | Yvan Andriamanga

« La croissance économique devrait atteindre 4,1 % en 2017. Bien que ce taux soit un des plus élevés en Afrique subsaharienne, il est en deçà des attentes, notamment en raison des effets du cyclone et de la sécheresse sur les secteurs agricoles et la production hydroélectrique. La croissance est prévue s’accélérer à 5,1 % en 2018, portée par la hausse de l’investissement public et un rebond dans le secteur agricole. L’inflation, qui a connu une légère accélération au premier semestre de cette année en raison des chocs climatiques, devrait redescendre aux alentours de 8% d’ici à la fin de l’année et poursuivre sa baisse progressive en 2018. » Telle est la conclusion de la mission du FMI (fonds monétaire international) qui vient de séjourner à Madagascar. La délégation de la mission du FMI estime que « la situation économique de Madagascar a continué à évoluer positivement en 2017, avec le maintien de la stabilité macroéconomique en dépit des chocs. »

La flambée du prix de la vanille sur le marché international a été jugée bénéfique pour la trésorerie nationale qui a vu les réserves augmentées et le taux de change s’apprécier.

Le FMI recommande aux autorités financières nationales de limiter les transferts vers la Jirama et vers la compagnie aérienne Air Madagascar notamment. La nécessité de maîtriser la masse salariale est également évoquée. Rappelons que l’Etat vient d’engager 10 000 autres fonctionnaires dans l’Education nationale et il prévoit d’augmenter l’effectif des forces armées. Enfin et non des moindres, la population elle se débat pour survivre dans le désarroi de l’insécurité et des menaces d’épidémies de toutes sortes - réelles ou supposées.

Le FMI informe que le déblocage d’une tranche du FEC (facilité élargie de crédit) de 45 millions US$ sera effectif d’ici la fin de cette année.

129 commentaires

Vos commentaires

  • 22 septembre à 09:58 | manga (#6995)

    Encore une de ces « zava-bita » qui demeurent toutefois trompeuses dans le sens propre que figuré du terme.
    J’aurais préféré mieux l’archipel des Comores à une région aussi désertique comme le Sahara, victime naturelle que de guerre en tout genre (boko, conflit d’intérêt interne, areva, etc...)
    Est-ce vraiment une référence à laquelle on devrait s’y tenir faute de repère ?

    • 22 septembre à 10:29 | vatomena (#8391) répond à manga

      Evidemment, faire mieux que le Sahara ce n’est pas un exploit !

    • 22 septembre à 11:21 | Gérard (#7761) répond à manga

      pff...

      encore un bon coup des petites masseuses du Colbert, qui n’ont pas leurs pareilles pour faire tourner la tête à de bien braves experts financiers.....

  • 22 septembre à 09:59 | TRICE (#10015)

    Je me demande si la mission du FMI qui vient de séjourner ici à Madagascar a bien fait sa mission. En effet, la réalité sur terrain est tout à fait le contraire. Le prix des PPN ne cesse d’augmenter ainsi que celui du carburant et peut-être qu’il y aura un taux de croissance économique de 5,1% l’année prochaine sur le papier mais cela aura un impact minimal sur chaque foyer, sans parler de la mauvaise gestion du gouvernement..

    • 22 septembre à 12:54 | Behantra (#9165) répond à TRICE

      il s’agit de croissance économique et non de réalité sur le terrain TRICE !

      Vous pouvez nous donner la définition d’une croissance économique et les modalités de calcul qui s’y rattachent ??

    • 22 septembre à 12:55 | Behantra (#9165) répond à TRICE

      il s’agit de croissance économique et non de réalité sur le terrain TRICE !

      Vous pouvez nous donner la définition d’une croissance économique et les modalités de calcul qui s’y rattachent ??

  • 22 septembre à 10:04 | betoko (#413)

    4,1% comme taux de croissance , on veut bien vous croire , mais cela n’a aucun impacte sur la vie journalière des malgaches . En ce moment 1Euros= 18 000 fmg , du jamais vu

    • 22 septembre à 11:59 | dominique (#9242) répond à betoko

      demeuré arriéré parle pas de ce que tu ne connais pas et écrit en Ary : 10 ans de retard celui la !!
      TES 18.000fmg ça correspond a 3600Ary ; rigolo ; en juin 2017 et Decembre 2016 = 1Euro =3680Ary ;je voie que tu as l’habitude des transaction financières ; quand on y connais rien on la Fer........

    • 22 septembre à 12:52 | takaka (#8449) répond à betoko

      Betoko, veuillez suivre au moins le MID.

    • 22 septembre à 13:34 | elena (#3066) répond à betoko

      15 Octobre 2015 = 3742 ar
      Qui dit mieux ?

    • 22 septembre à 22:57 | kunto (#7668) répond à betoko

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO

      Mr Dominique 18000 fmg ou 3600 Ariary c’est la même chose ne titille pas « en bas la terre » seul les 4.1 % de croissance est SUJET à débat ..... ( pour info : avec un super Président la croissance c’est 10 % voir plus ,car on commence à zéro vous comprenez ... )

  • 22 septembre à 10:23 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    La statistique et ses interprétations sont des gros mensonges.

    • 22 septembre à 13:02 | Behantra (#9165) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Impact ou non sur le ’quotidien des malagasy’ , il serait beaucoup plus instructif de savoir quels sont les critères utilisés dans le PIB ou le PNB malagasy qui ont conduit à ce taux de 4%

  • 22 septembre à 10:23 | reviv (#9830)

    punaise, encore des effets d’annonce de ces véreux corrompus comme le malagasy a l’habitude d’entendre.
    par quel mécanisme cette fictive croissance pourrait atteindre le malagasy ?
    alors que le chiffre de 92 % reste invariable après presque 4 années d’exercice de pouvoir stérile, improductif....
    croissance sans retombées positives chez le malagasy est une manière de l’endormir dans le fossé abyssal de la pauvreté
    croissance mais quel indice ? avec quel indicateur de bien être ?

  • 22 septembre à 10:26 | Isambilo (#4541)

    Tout va très bien madame la marquise. Reste un détail : à qui profite cette croissance ? Et qui supporte cette inflation ?

  • 22 septembre à 10:32 | mikas (#10014)

    détrompons nous car nous faisons encore partie des pays les plus pauvre du monde(PIB par habitant de 391 USD. bilan du 13-07-2017)... l’insécurité règne , nous manquant lourdement d’infrastructure, même une maladie presque inéxistante depuis le moyen age refait surface a madagascar... il est difficile de croire que notre economie se relève. même si la FMI estime un bilan positif du régime actuel, il suffit de vivre à madagascar pour se persuadé du contraire... la transition, même sans bailleur a fait 1000 fois mieux

    • 22 septembre à 12:03 | Tsisdinika (#3548) répond à mikas

      « La transition, même sans bailleur a fait 1000 fois mieux ».

      Voilà ce qui arrive quand on abuse du vary mora.

      Taux de croissance de - 4% en 2009 (gouvernement unilatéral) pour arriver péniblement à 2,3% en 2013 (gouvernement iombonana), la transition a fait 1000 fois mieux c’est sûr. La dégringolade de Madagascar dans les bas-fonds du classement mondial du développement a été amorçé par la soi-disant transition de la Hat. Idem pour les problèmes de la Jirama et Air Mad, les vaches à lait devenues faméliques à cause des réquisitions déstinées à payer les fonctionnaires et les militaires, les suppôts de Zitoire, alias Dj...

    • 22 septembre à 12:07 | dominique (#9242) répond à mikas

      excuse moi de te contrarier :: Madagascar n’est pas un pays pauvre comme vous écrivez ; regarde bien autour de toi dans cette grande ile ; il y a de tout ; mer , forêts , plaines ,G rivières , sous sol riche ETC , ETC le tout très mal exploité moi je dit : Madagascar est un pays normal même bien MAIS le G problème Mada est peuplé de PAUVRES Cons a 80% voila la vérité ...point .

    • 22 septembre à 12:14 | Isandra (#7070) répond à mikas

      Tsisdinika,...

      Petit rappel d’histoire économique,

      Effort de Ravalo & cie en 2002 : -13% de croissance,...destruction massive de notre économie,...le début de notre entrée à la deuxième porte de l’enfer, après la deuxième république,...

    • 22 septembre à 14:06 | Tsisdinika (#3548) répond à mikas

      Isandra,

      Vous êtes je le crains irrécupérable, tellement le fanatisme vous aveugle. En plus, vous ne semblez comprendre rien à rien à l’économie.

      Ce que vous dites à propos de 2002 est malheureusement vrai : - 12,7% de taux de croissance. Mais une année après seulement, elle est montée à 9,8% !! Les années qui suivront sera à l’avenant avec 6% en moyenne, la plus haute jamais atteinte par aucun président avant et après Ravalo. Si vous voulez des preuves, ne soyez pas fainéante comme atavizaka et tapez "taux de croissance Madagascar 2002 et vous verrez un graphe qui remonte à 1961jusqu’en 2016.

      Après, libre à vous de dire qu’il n’y avait pas de eu financement sous la transition et patati et patata, comme si on confierait ses économies au Jack Ma des tropiques.

    • 22 septembre à 14:38 | atavisme premium (#9437) répond à mikas

      Tsisdinikaka,
      Les fainéants ,vu l’état de Madagascar,je pense qu’il se situe dans votre camp .
      Mais suis je bête, le monsieur est un andafy qui est venu se réfugier dans les jupes de Rénimalala .
      Aprés que leurs parents et grand parents aient cirer les pompes (et pas que) des Français pendant la colonisation ,ils les ont suivis comme de bon toutou !
      Quels patriotes

    • 22 septembre à 15:18 | Isandra (#7070) répond à mikas

      Tsisdinika,...

      En effet, « une reprise de la croissance économique a été remarquée dès 2003, avec un taux de croissance de 9,8%, sans atteindre le niveau de 2001 ».

      Cette reprise économique a profité surtout au secteur Bâtiment et Travaux Publics (BTP), vous savez comme moi, que Ravalo obtenait de grande part de Marché à travers de ses sociétés,...

      N’importe qui à la place de Ravalo, aurait pu atteindre ce chiffre avec les milliards de financements qu’il bénéficiait,...C’est la période la plus bénie de financement,...que Madagascar n’a jamais connu,...

    • 22 septembre à 16:34 | Tsisdinika (#3548) répond à mikas

      Atavix (ça le fait plus en gaulois, trouvez pas ?),

      Vous avez tout faux. Je n’ai jamais été et ne sera jamais un gasy d’andafy. Mes parents et grands-parents n’ont jamais servi votre renimalala et ils n’ont jamais demandé ou obtenu contre un quelconque service rendu la nationalité française. Moi et la France, ça fait deux, mais alors je vous raconte pas à quel point. La France ne m’a jamais attiré ou fait rêvé. Je n’ai foulé le sol français que par la nécessité d’une escale en avion, si on exclut l’ambassade et la résidence bien évidemment. C’est assez clair pour vous maintenant ?

      Donc, si je suis fainéant, c’est mon problème. Si je suis pauvre, je ne vous jamais tendu une gamelle pour quémander à manger. Mêlez-vous de vos oignons si vous vous rappelez encore à quoi ça ressemble et restez là où vous êtes parce qu’avec toutes les insultes que vous avez proférées contre ce pays et ses habitants, je suis sûr que vous n’y remettrez plus les pieds.

    • 22 septembre à 17:07 | Tsisdinika (#3548) répond à mikas

      Isandra,

      Vous dites que n’importe qui aurait réussi avec les financements obtenus par Ravalo, mais n’importe qui n’aurait pas pu obtenir de tels financements, vous me suivez ? Rajao s’est fait promettre 10 milliards, la somme la plus fabuleuse jamais agitée devant le nez du gasy kely, mais il a eu combien jusqu’ici ? On peut tout promettre n’importe quoi à n’importe qui mais on ne confie pas son argent à n’importe qui.

      Ravalo n’était pas parfait, loin s’en faut, et exil ou pas, il n’est pas près de changer mais les bailleurs et les investisseurs ont vu qu’il présentait certaines garanties qu’ils ne trouvent guère chez Rajao et encore moins chez Karysymatikambo...

    • 22 septembre à 17:39 | Isandra (#7070) répond à mikas

      Tsisdinika,...

      Il faut regarder aussi la circonstance,...laquelle était en défaveur de Andry quand il était au pouvoir,...sur laquelle, nous ne pouvons pas déduire s’il est crédible vis à vis de bailleurs ou pas,...

      Ce qu’on a pu noter qu’Andry était dans le camps d’un pays en perte de vitesse d’influence au niveau international,...La France a énormément perdu ses influences d’Antan, elle ne faisait que suivre ce que Stats lui dictent,...

    • 22 septembre à 17:42 | Isandra (#7070) répond à mikas

      Tsisdinika,...

      Depuis l’arrivée de Lalao à la mairie, nous avons impatiemment entendu les financements mitobaka des Allemands, mais, any ambato be voka, jusqu’à maintenant. Ravalo n’est il plus crédible...?

    • 22 septembre à 23:06 | kunto (#7668) répond à mikas

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO
      Mr Dominique partout dans le monde quand on parle de pays pauvre : on parle du niveau de vie des habitants pas de la richesse du sous sol , mais on voit le HVM 100 % en vous !!!! mais moi je regarde les 80 % de Gasy qui vivent dans la pauvreté tout les jours ...

      QUE DIEU GUIDE les ignorants ... AMEN

  • 22 septembre à 10:50 | reviv (#9830)

    le vocable croissance utilisé à tort ici n’a pas la même connotation et même signification selon le pays concerné, pays développés et pays sous-développés.

    on parlera de croissance lorsque :
    l’insécurité galopante est atténuée, maîtrisée,
    le malagasy
    ne meurt plus de peste,
    mange à leur faim,
    puisse boire de l’eau potable,
    puisse s’ éclairer et vivre avec de l’énergie sans coupure,
    puisse envoyer leur progéniture gratuitement à l’école,
    puisse se soigner à l’hôpital public,
    puisse circuler sur les routes dignes de ce nom.
    plus de travail pour des jeunes..........

    est-ce le cas ?

  • 22 septembre à 10:51 | rakoto-neutre (#8588)

    Le FMI semble être aveugle, ou on essaie de le berner. La réalité c’est tout à fait autre chose. Le cours de l’€ ne cesse de grimper. Par chance le prix de la vanille nous a bien sauvé. Investir dans la JIRAMA, AIR MAD, sûrement UN VOL AUTORISE dans la caisse de l’état.

  • 22 septembre à 11:08 | sarah (#4600)

    concrètement, mais où est-ce que l’on peut voir ce taux de croissance ? qu’est ce qu’ils utilisent comme critères ? c’est que nous vivons c’est du « fahantrana faobe », de l’insécurité partout, de la corruption à tous les échelons.

  • 22 septembre à 11:17 | dafily (#9983)

    Faudrait avoir un peu plus de lucidité les mecs ! c’est le FMI qui donne les chiffres après SON analyse...

    Les chiffres annoncés par le FMI prennent en compte des indicateurs qui n’ont jamais rien eu à voir avec le niveau de vie d’une population (la dissection entière des indicateurs pourraient édulcoré ce chiffre, mais sa norme à elle se limite à quelques résultats qui positivent la lecture), faut le comprendre ça. Et qu’il y ait une empreinte notable de l’exportation, est toujours un critère qui induira un positif dans le chiffre annoncé, dont acte.

    Cela n’occulte en rien la réalité des malagasys, ni son seuil endémiquement pauvre, on pourra toujours disserter sur les chiffres, ils ne sont pas des indicateurs infaillibles, mais sont des ... indicateurs.

    Maintenant, comme tout bon president au coucher de son mandat, Hery ne manquera pas de s’en servir et d’en abuser, il s’appuiera dessus ce rapport pour faire le pendant au panier de critiques qui on jalonnées son mandat. Attendons de toutes façons à ça, c’est la règle. Mais comme je le le dis : « la sincérité de ces chiffres ne peut cacher la forêt car l’arbre est bien trop chétif »... et savoir que le pouvoir fera feu de tous bois pour essayé de rallumé la mèche !

    • 22 septembre à 11:59 | akam (#7944) répond à dafily

      @rakotoneutre, sarah, dafily
      - Houlala ! ce pays est encore loin… et tres loin de quitter le bas-fond des pays les plus pauvres. Pobre chroniqueur, t’es en train de niquer les naifs du faux-rhum…jouis pas trop car les finances publiques representent un outil tranchant au service du gouvernement. Il y a quelques jours, c’etait annonce 6% de croissance, aujourd’hui c’est retombee a 4%. Sais-tu que la 5eme puissance du monde est deja aux anges lorsqu’elle affiche une croissance de 1.5% ?
      –primo, depouille et explique de facon pedagogique pourquoi, deja en une semaine, il y a cette variation ?
      – secundo, abaisser la croissance de 2% en quelques jours signifie quoi ?
      –tertio, est ce que le FMI a choisi son candidat en 2018 en admonestant a voie basse le renflouement de la jirama et airmad qui ne sont que des entreprises budgetivores ?
      Quoiqu’on dise de ce taux de croissance, les finances publiques de ce pays iront fondre comme neige si tout gouvernement en place n’ira pas mettre en place un « vrai » cadre budgetaire. Pour ceux qui ont un cerveau peu developpe, l’allocation des depenses devra etre conforme a la reduction de la pauvrete. T’as actuellement 92% de pobres, ce curseur ne devra pas augmenter si tu mets en execution une vraie politique transparente d’efficacite et de contrôle et t’’evites ces bevues organisees a la clodette. Non seulement en punissant severement les fraudeurs mais aussi en reclamant de facon stricte la restitution des biens publics (argent ou biens mal acquis). Promouvoir les instruments (appuyer Bianco, Samifin…bien recompenser les fonctionnaires impliques polices juidiciaires et magistrats) qui stimulent la rentree des recettes publiques. Il est evident que « toute administration » qui ne se plie pas aux imperatifs des recettes fiscales n’a aucune viabilite dans ce pays pauvre. Y compris la presidence, que ce soient ministeres, regions, mairies…(bref ts services de l’etat) qui ne se soucient pas de son budget tout en structurant son administration et rentrant les recettes publiques qui leur sont dues sont qualifies d’incapables.
      - De visu, les projections du PRM d’aller modifier, sans compter, la constitution revetent une operation calculee, budgetivore… dont l’issue, evoquee comme un chantage (si je me retire ce sera le deluge), est plutot incertaine ! C’est surprenant que la CI, bailleur de fonds du gouvernement, se mure dans le silence.

    • 22 septembre à 15:56 | NTMO (#10005) répond à dafily

      En effet, cet indicateur ne devrait pas être utilisé seul. C’est ridicule.
      Si on le place à côté de la croissance démographique annoncé à 2,7%, ces 4,1% de croissance semblent alors bien minces... Très minces.
      C’est bien pour cela qu’il n’y a aucun ressenti de croissance par la population.
      Le prix très élevé de la vanille, qui participe probablement fortement à cette amélioration du PIB, n’a d’effet que sur une toute petite partie de la population. Les planteurs en profitent parfaitement mais ils ne sont même pas un demi million.

  • 22 septembre à 11:27 | Isandra (#7070)

    Hihihihi ! C’est une blague,...

    Dans ce cas là, nous sommes plus fort que la France, Madagascar, taux de croissance : 4.1%, alors que la France à peine 1.6%,...

    Avec un Président qui n’a pas ambition, travaille avec son équipe à la marche de Tanalahy,...nous devons nous contenter de petit 4%,...

    C’est très lent,...un président ambitieux charismatique aurait pu fixer le deux chiffres, plus de dix,...c’est possible avec le retour des financements, car sans financement, on a pu atteindre 3%...

    • 22 septembre à 11:49 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra ,
      petit détail .
      Pib Malgache 2016 =8.60 milliards d’euros

      Pib Francais 2016 =2220 milliard d’euros
      Comme le taux de croissance exprime l’augmentation du PIB nous pouvons faire cette simple multiplication .

      Madagascar 8.60*4.1 = 0.35 milliards d’euros

      France 2220 x 1.6 = 35 milliard d’euros

      Donc l’augmentation du PIB en volume est 100 fois plus importante en France !
      Ramener par tète d’habitant (pour faire simple la France est 3 fois plus peuplée que Madagascar )nous divisons donc 100 par 3 et revenons à une augmentation du Pib 33 fois supérieur en France par rapport à Madagascar
      A noter que l’ile Maurice avec une population de 1.2 millions d’habitants (20 fois moins que Madagascar ) à un pib supérieur à Mada d’un montant de 10 milliard d’Euros !

      C’est qui les nuls ?

    • 22 septembre à 12:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme,...

      Quoi 2222Milliard...?

      En six mois seulement au pouvoir, Macron a pu faire la France une super puissance mondiale,...

    • 22 septembre à 12:17 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Comme indiqué dans mon post ce sont les chiffres de 2016 ,donc c’était Hollande .
      Pour connaitre le montant du PIB 2017 il faut attendre que l’année soit terminée .
      Vous avez attaqué la journée au Toka gasy ou à la THB ?
      Et l’île Maurice sont bien meilleur que vous ,non ?

    • 22 septembre à 12:21 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme,...

      Je sais, je vous ai taquiné,... !???

    • 22 septembre à 12:38 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      J’aimerais comprendre .
      Lorsque des arguments fiables sont utilisés pour démontrés les errements de la classe dirigeante Gasy/mrn pratiquement aucun d’entre vous ne répond ou se pare dans des réponses évasives ou n’ayant aucun rapport avec le sujet traité .
      C’est la culpabilité qui vous mine ou est ce autre chose ?
      Car un pays riche devenu pauvre en si peu de temps démontre bien qu’il n’y a plus de pilote dans l’avion depuis longtemps .
      Épanchez vous sur le divan de papa freund ,euh ,atavique !

    • 22 septembre à 12:57 | takaka (#8449) répond à Isandra

      Atavisme. Vous perdez votre temps avec Isandra. Elle doit lire au moins des livres de classe terminale.

    • 22 septembre à 13:10 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Atavisme,...

      « Lorsque des arguments fiables sont utilisés pour démontrés les errements de la classe dirigeante Gasy/mrn pratiquement aucun d’entre vous ne répond ou se pare dans des réponses évasives ou n’ayant aucun rapport avec le sujet traité . »

      Ce qu’on veut vous faire comprendre, on ne peut pas mettre sur le dos d’un seul clan, l’échec de notre pays après l’indépendance, nous sommes tous responsables,...

      Rappel d’histoire, après presque 70 ans de la colonisation, voici les principaux présidents qui se succèdent au pouvoirs :

      - 1960-2001 : Tsiranana, Ratsiraka, Zafy,...
      - 2002-2017 : Ravalo, Andry, Hery,...

      Il est à noter que la France, la mère patrie, n’a jamais coupé le cordon ombilical, après l’indépendance,...laquelle se comporte toujours comme une vraie mère poule,...

    • 22 septembre à 13:47 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Isandra,
      Passés les velléités de néocolonialisme que certain nomment aussi la Francafique ,il est pour le peuple Français assez affligeant de constater l’état déplorable d’un pays comme Madagascar
      Je parle du peuple et non des milieux d’affaires ou de gouvernement !

    • 22 septembre à 17:36 | Tsisdinika (#3548) répond à Isandra

      Atavix,

      Déplorez, déplorez mon ami.

      Soit dit en passant, vous vous gênez vraiment pas pour nous mettre la honte devant la réussite de Maurice dites donc...mais je me dis quand même que si Maurice y est arrivé, c’est parce qu’elle n’a pas été colonisé par la France !! On peut dire ce qu’on veut mais n’est-il pas bizarre que parmi les pays à émergents, il n’y ait AUCUNE ancienne colonie française ? De deux choses : soit ce sont les élèves qui sont cancres de naissance, soit c’est le maitre qui est archi-nul... Quoi qu’il en soit, la colonisation a été la chance de notre vie, et on l’a lamentablement ratée ! La françafrique a été la boue de sauvetage pour une deuxième chance mais même cette fois, on l’a loupée. La prochaine fois qu’un colonisateur se présentera à nos portes, on ne referra pas les mêmes erreurs, promis, promis, hein vatomena ?

    • 22 septembre à 18:02 | atavisme premium (#9437) répond à Isandra

      Tsidinkakaka,
      Pensez que la colonisation était une école pour qu’ensuite les pays réussissent leurs indépendances est vraiment d’une bêtise sans nom .
      C’est comme pour l’esclavage, si l’esclave affranchis était mauvais, c’était a cause de son ancien maître,absurde !
      Et le vietnam ,alors .
      Les peuples des contrées colonisées (les pays actuels n’existaient pas )par les européens était faibles dans tous les cas !
      On ne transforme pas une 2 cv en Mercédès ,ce n’est pas possible !

    • 22 septembre à 18:48 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Tsisdinika @ Bonsoir .
      Maurice a connu une double colonisation : française et indienne . la population est majoritairement indienne sans etre freinée par des ’fady " indiens .
      Des colonisations peuvent réussir .ex : La gaule romanisée .il y a le Canada ,l’Australie ,les Usa, Israel, Hawai. Inde .Maroc .Elles peuvent échouer .:Zimbabwé ,Madagascar,Somalie ,Soudan

    • 22 septembre à 23:10 | kunto (#7668) répond à Isandra

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO

      oufff , au moins 1 qui a compris , BRAVO Isandra ...

      QUE DIEU NOUS REVEILLE TOUS

    • 24 septembre à 20:51 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Tsisdinika @ Bonsoir .
      que puis je vous répondre : qui a bu boira !

  • 22 septembre à 12:06 | Mihaino (#1437)

    Le discours de Hery à la tribune de l’ONU ne fait que défendre son bilan !!?
    Certes , il y a un représentant de ces organismes financiers à Madagascar mais je doute fort de l’exactitude et de la sincérité de tous ces chiffres statistiques que les fameux experts aiment bien étaler et commenter à leur guise .
    Je suis d’avis qu’en Politique , il n’y a pas d’amitié ni de philanthropie mais tout est question d’intérêt !
    Je ne suis pas convaincu que nos partenaires chinois , japonais, indiens , américains, européens etc, etc, nous aident GRATUITEMENT . J’espère me tromper dans ma vision et ma conviction !
    Enfin, notre mentalité de rester toujours d’éternels assistés dépasse tout entendement et çà depuis belle lurette ! Quand déciderions-nous de nous prendre en mains chers compatriotes à commencer par nos responsables qui sont aux affaires et qui nous gouvernent aujourd’hui et peut-être demain ????

    • 22 septembre à 12:22 | vohitsara (#8896) répond à Mihaino

      Ny fiantombohin’ ny fitiavan-tanindrazana dia ny fampiasana ny teny Malagasy rehefa mifandray amin’ ny mpiray-tanindrazana aminao.

    • 22 septembre à 13:18 | vorona (#8254) répond à Mihaino

      Pour ce qui est des Américains et des Européens ils ont quand même quelques fois effacé des ardoises
      (Entre autres par exemple Air France chez Air MAd !)

    • 22 septembre à 14:06 | Mihaino (#1437) répond à Mihaino

      Misaotra anao ry Vohitsara ary mba hiangavio koa azafady ny MT.com sy ny ny mpiserasera rehetra hiteny malagasy madio sy mazava tsara manomboka androany !
      Amiko manokana aloha dia tsy hitako izay olana rehefa mifanakalo hevitra na miteny gasy , na frantsay na vary amin’anana ê ! Ilaina angé ny mahay teny vahiny mba tsy ambakainy ary minoa ahy ianao fa ny tanora mitady asa ankehitriny dia tsara raha mahay teny vahiny maro : frantsay , anglisy , sinoa mandarin , sns, sns .....Mazotoa Tompoko

  • 22 septembre à 13:04 | Isambilo (#4541)

    Que vaut le FMI ? A quoi sert-il, pour qui, sur quels critères ? Après y avoir réfléchi on peut gloser.

  • 22 septembre à 13:05 | RAMBO (#7290)

    Dernière nouvelle : « Ravalo cherche d’urgence des gens capables de trouver des financiers extérieurs pour travailler avec lui... »
    Ce qui veut dire que les financiers extérieurs sont incontournables quelque soit le Président élu. Madagascar sera et restera tributaire des aides extérieures pour longtemps.
    L’un des intervenants a bien remarqué que les Bailleurs de fonds traditionnels ont déjà fait leur choix pour 2018. Et c’est le meilleur dans tous les cas de figure.

  • 22 septembre à 13:12 | vorona (#8254)

    Sur le fait que le prix exorbitant de la vanille autour de 450 € le kilo (35 il y a 3 ans) ai fait rentrer des devises c’est pas un bon signe. A ce prix là sachant en plus que la qualité s’est fortement dégradée d’autres pays vont s’y mettre et cela risque à moyen terme de réduire la part du « gâteau vanillé ».
    Hormis les problèmes d’insécurité liés à sa culture à l’époque ou elle est verte , certain disent que la flambée de son prix serait beaucoup dû à du blanchiment d’argent ?.

  • 22 septembre à 14:29 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Sans vouloir toujours jouer à l’ oiseau de mauvaise augure, de m’ interroger sur le montant alloué à ce FMI pour sortir de telles aberrations ???
    Il est vrai que nous avons un expert honoris causa mentionné « tabarnacle », mais si Madagascar peut se targuer de revêtir une telle performance : la corruption, l’ incompétence, l’ insécurité & le faux semblant doivent être immédiatement érigés en exemple à suivre, de se demander qu’ attendent les Pays Occidentalisés, pour suivre cet exemple que le FMI met en exergue , à croire qu’ ils sont tous comme ce pourquoi ils nous prennent : Kons ???
    Je ne miserai cependant pas un copek sur ces estimations aussi hasardeuses, que crédibles.
    En gros, hery, avec l’ aval du FMI : surtout ne changez rien , non seulement on va inviter l’ Afrique à suivre votre exemple, et si tout va bien on invitera aussi le reste de la CI à faire de même ...
    De quoi s’ attendre à un tsunami d’ investisseurs, qui permettra aux autochtones de continuer à expatrier leurs capitaux dans des Pays ou la croissance est de 1 à 2 % 😜 .

  • 22 septembre à 14:38 | vatomena (#8391)

    La Vanille ! Encore une culture de rente qui nous a été infligée par le colon créole et qui tourne au bénéfice d’une mafia ?

    • 22 septembre à 16:58 | NTMO (#10005) répond à vatomena

      Heureusement, le petit producteur bénéficie lui aussi de la forte hausse du prix de la vanille à l’export.
      Mais il va tomber de haut quand les cours reviendront à la normale...
      Un seul kg de vanille verte, c’est plus que le salaire minimum mensuel légal...

  • 22 septembre à 14:45 | Ibalitakely (#9342)

    -  Amiko aloha izany fiakaran’ny harin-karena izany dia miankina @ vokatra ka mahatonga indrindra ny fanondranana entana any ivelany na exportart° miatsara noho ny fanafarana na importat° [balance économique], fa tsy hoe satria misy projets de couple présidentiel vita ohatra. Asa ny fanondranana an-tsokosoko andramena & volamena & sokatra & sns ve tafiditra amin’izany ??
    -  Io no mahatonga ny saina ho lasa hoe tena miatsara tokoa ve ny fandrosoana eto Madagasikara sa … izao fitondrana ankehitriny izao dia mahazo tohana avy any ivelany, ka indrindra ireo mpamatsy vola mahazatra efa ela, tsy hay hoe inona ny antony fa dia tato ho ato miseho milaza ry zareo fa miatsara & hiatsara ny ara-toekarena eto. Na dia eo aza ny fitoboan’ny karazan’olona & vodron’olona miteny mazava tsara izao fa tsy misy antenaina intsony ny mpitondra ankehitriny.
    - Sao koa efa hitany fa mitombo hatrany ny fitongilangilan’ny hvm dia alefaso aingana ny fampindramam-bola sitrany mba ho sempotra kokoa io firenena io fa hiavosa ny trosa ao anaty korontana ??

  • 22 septembre à 15:01 | ETHAN (#9769)

    hello,

    J’ai du mal à croire tous ces chiffres sur la croissance et surtout quand ils changent de valeur sans explication. Même si c’était la moyenne d’une certaine période, il fallait préciser.

    Désolé de le dire mais la Croissance est AUSSI une évolution en VOLUME (pib) et non pas seulement en VALEUR, c’est-à-dire en tenant compte de l’inflation. (sans rentrer les détails)

    Une institution internationale de cette envergure qui se permet d’avancer des analyses aussi chiffrées, veut donc dire qu’il maîtrise bien le ‘Malagasy Business Intelligence’ dans ses détails :
    = Malgré le development sauvage des Secteurs informels.
    = Malgré l’inexistence de politique fiscale adéquate à l’éradication de la pauvreté
    = Malgré des bandes de Mafias (entrepreneurs ou non) qui font presque tout pour qu’il n’y ait pas de retour de devise en leur faveur et qui participe largement à la dévaluation de l’ARIARY.
    = Malgré que des données doivent venir des ressources administratives (ici lesquelles si elles existent)
    = Malgré la nécessité des enquêtes conjoncturelles spécifiques (des Entreprises qui ne paient pas leurs impôts ?)
    = … … etc etc …
    Si tout cela a été acquis, alors comment et avec qui l’iMF avait-t-il récolté toutes ces données et au moins sur 2 années durant, pour avoir un peu plus de précisions dans le temps ?

    Pour Madagasikara en général, dans la mesure où les inégalités de patrimoine, l’accès au logement décent des pauvres, les effets sociaux et environnementaux du développement économique (inclusif si possible), ne sont pas pris en compte dans l’évolution du PiB, alors je répèterai toujours ici, que même une croissance à 2 chiffres n’éradiquera jamais la Pauvreté.

    Pourtant les Experts de l’iMF le savaient très bien.
    Alors cette communication servira à QUOI ?
    Le PRM va s’en vanter à tout va (j’imagine) de ces chiffres de croissance qui ne veulent RIEN dire.
    L’iMF (ou plutôt ses Actionnaires) a-t-il déjà ciblé son candidat PRM malagasy pour 2018 ?

    • 22 septembre à 20:18 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à ETHAN

      hi,

      Dans les débilités proférées ici par les habitués, vous essayez au moins de raisonner ... effectivement il y a PIB et PIB, valeur ou volume ,inflation etc ...

      Vous vous dites effectivement , a quoi ils jouent ces experts ? Alors que le pays est dans la mouise totale, 92% des gasy en dessous du seuil de pauvreté etc ...
      Aucun sermon , rien contre ce gvmt un des plus corrompus au monde .

      Tsss !

      Pour les nostalgiques de la colonisation francaise :

      voici les derniers dans le classement IDH des pays africains :

      37-Côte d’Ivoire (171è)
      38-Djibouti (172è)
      39-Gambie (173è)
      40-Ethiopie (174è)
      41-Mali (175è)
      42-RD Congo (176è)
      43-Liberia (177è)
      44-Guinée-Bissau (178è)
      45-Erythrée (179è)
      46-Sierra Leone (179è)
      47-Mozambique (181è)
      48-Soudan du sud (181è)
      49-Guinée (183è)
      50-Burundi (184è)
      51-Burkina Faso (185è)
      52-Tchad (186è)
      53-Niger (187è)
      54-République centrafricaine (188è)

      Notez le tir groupé des francophones !
      Slendide !

    • 22 septembre à 20:19 | Behantra (#9165) répond à ETHAN

      Bien dit ETHAN , très pertinent

    • 22 septembre à 21:42 | vatomena (#8391) répond à ETHAN

      Tout classement des pays africains avant l’épreuve de la colonisation nous est impossible .,La fu ny su Krill. Economiquement ces pays n’existaient pas : et On ignorait les statistiques . Certes le commerce des esclaves faisait vivre les peuples cotiers mais les hommes mis à la vente n’étaient pas comptabilisés et le prix de chacun était tres variable . Il en est bien autrement aujourd’hui .Les ports africains ont une bonne activité .

    • 22 septembre à 21:48 | vatomena (#8391) répond à ETHAN

      @ La fu su ny krill@ N’oublions pas le Viet Nam actuel .Malgré une dure colonisation française ,20 ans de guerre de libération et de guerre civile ,ce pays est en voie d’émergence .Il est vrai qu’il n’est pas situé en Afrique mais en Asie . Noblesse oblige..

  • 22 septembre à 15:57 | Jacques (#434)

    Evidemment, ça n’a pas raté. Certains esprits bornés ne manquent pas de faire ressurgir, comme d’habitude, le ridicule : 4,1% pour Mada et 1,6% pour la France, comme s’il est question d’un score final d’un match entre les 2 pays. Mieux encore : il avait été à la place du PRM actuel, le bac-3 l’aurait portée (la croissance donc) à 2 chiffres. Et oui le bled n’a que des andouilles qu’il mérite.

    Rambo (de retour après avoir esquivé les sujets sur l’insécurité galopante, l’effondrement des ponts et celui de la modification de la constitution), lui, égal à lui-même, trace le raisonnement d’aide extérieure sur le choix de Ra8. Pour Rambo le choix de Ra8 est donc légitime et sensé, le pouvoir ne peut que s’en inspirer. Fort, très fort le Ra8 !

    Pour ma part, question économie n’est pas mon fort quand bien même j’ai une modeste idée sur ce thème de croissance. Je la laisse à notre pilote Diego qui en est friand pour disserter dessus et il n’en nous décevra certainement pas.

    Quant au FMI, organisme prêteur d’oseille, il est on ne peut plus normal qu’il fasse ingurgiter à des babakoto un assortiment de mensonges dont ces derniers n’y comprennent que dalle. Il continuera ainsi à prêter, prêter et encore prêter et le pouvoir boira la coupe jusqu’à la lie.

    • 22 septembre à 16:06 | Jipo (#4988) répond à Jacques

      Vous semblez sous estimer l’ interlocuteur , honoris causa émérite en ékonomie svp, mention : pourrait mieux faire ?
      Bien que ...

  • 22 septembre à 16:01 | Jipo (#4988)

    Apres la langue en BDR, voilà les comptes en bois, pour ne pas dire des comptes flottants, une volatilité à en faire pâlir d’ envie toutes les économies internationales, de s’ interroger sur l’ afflux des investisseurs, qui ne seraient, semble-t-il : pas aussi optimistes, voir irréalistes que : le FMI ?
    Serais bien curieux de connaitre l’ avis de celle qui « s’ en garde » bien : la présidente de cette loge ...
    Sans oublier que ces « experts » font dire ce qu’ ils veulent aux chiffres, les comptes de la Grèce pour adhérer à l’ UE entre autres, les Etats sanctifiés de AAA quand ils payent bien , sans compter ceux qu’ ils « omettent » de nous divulguer ...

    • 22 septembre à 20:37 | zean-ba (#10000) répond à Jipo

      C est pas le fmi qui a determine si la grece entre ou pas dans la CEE.
      C est Goldman Sachs qui a traficote les chiffres,
      Nuance.
      Les notations ZZ+ ou PiPi- c’est Standards &Pour(y).
      Le fmi n’a ruen avoir avec tout ca.
      Mais bon, c’est un complot du grand argentier mondialiste.

    • 22 septembre à 23:23 | kunto (#7668) répond à Jipo

      KUNTO ny PATRIOTE GASY d’ANTANANARIVO
      - Moralité : si on était unis on aurai eu une chance de se défendre , mais on est désunis ; donc on se fais E....é jusqu’à la lie ... ( pardon ) .
      NB : du moment qu’on paye les intérêts de la dette tout va bien pour le FMI - la BM - l’UE et consorts ...

      La prise de conscience viendra de NOUS en premier , en clair : AIDE TOI et le CIEL T’AIDERA ... mais il nous faut 1 bon Président et 1 bon 1er Ministre pour nous mettre sur la bonne ROUTE ...

  • 22 septembre à 23:57 | Jipo (#4988)

    @ 10000.
    Le plaisir de déplaire, voir de contredire est une délicatesse que je vous laisse .
    Pour le moins aussi brillant que vous soyez, au moins faites le bien, car pour le moment , à l’ image des réalisations du président, ça flirte plus avec le médiocre qu’ autre chose .
    Je vous laisse vos lumières , je préfère les miennes .
    https://www.youtube.com/watch?v=0Yc_FdTbUCU&feature=player_embedded

    • 23 septembre à 00:08 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      D’ autres diraient, on ne parle pas aux brouettes, on les pousse ...

    • 23 septembre à 11:39 | zean-ba (#10000) répond à Jipo

      @jipo,
      T aw raison dukhon,
      Moi je parles pas aux khons, sinon tu t’instruits.

  • 23 septembre à 11:32 | punchline (#9673)

    3 aberrations sur le FMI :
    1)une institution purement monétaire dirigée par une femme Juriste

    2)ces fameux experts du FMI a demandé à la chine, il y a 15 ans de procéder à l’appréciation de leur monnaie, la Chine a dit toujours non, resultat : leur prosperité est tangible partoutdans le pays

    3)ces seigneurs-experts de FMI demandent aux autorité Malgache de bloquer le salaire.
    vous vous rendez compte, bloquer le salaire des malgaches, qui n’arrivent déjà pas à se soigner, à se loger, des gens sous-alimentés et qui ne mangent qu’une fois par jour ? des gens qui se nourissent que des feuilles

  • 23 septembre à 12:56 | Jipo (#4988)

    @ 10000 .
    Dont acte ...

    • 24 septembre à 15:31 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à Jipo

      @gaston le gaffeur,
      T ’as pas bien lui le classement de tous les pays francophones la haut.
      Ils sont tous derniers.
      Why ???
      Tu connais la franceafrique ?
      Jamais entendu parlé ?
      Encore ces vieux nostalgique de la coloniale, c’est pas ma faute...
      Pour madagascar, oui les dirigeants gasy sont responsables au moins 85/100.

  • 24 septembre à 10:54 | gaston (#8335)

    @Tsisdinika :
    (mais je me dis quand même que si Maurice y est arrivé, c’est parce qu’elle n’a pas été colonisé par la France !! ) Tu plaisantes j’espère : Ile Maurice appelée Isle de France à partir de 1715 et j’usqu’en 1810, la première langue fut le Français, ça ne te dis rien la compagnie Française des indes orientales. Quand on te rends un bien en bon état, ça ne tient qu’à toi de le garder et de le faire fructifier, la France n’est pas responsable de votre incapacité chronique à ne pas savoir gérer votre pays.

    Dates d’indépendances : Pour info
    1804
    Haïti : Après la capture de Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines obtint l’indépendance de la partie occidentale de l’île d’Hispaniola, découverte en 1492 par Christophe Colomb, en défaisant les armées françaises (la partie orientale devient définitivement indépendante en 1865, sous le nom de Saint Domingue, après le départ des Espagnols).
    1941
    Syrie (départ effectif des Français en 1946)
    1943
    Liban (départ effectif des Français en 1946)
    1953
    Laos
    Cambodge
    Chandernagor « rendue » à l’Inde
    1954
    Nord Vietnam, à la suite des accords de Genève consécutifs à la bataille de Dien-Bien-Phu (l’intervention des États-Unis au sud du 17e parallèle a lieu en 1963 et se poursuit jusqu’en 1975, date de la chute de Saigon, rebaptisée depuis Hô-Chi-Minh-Ville. Le pays est officiellement réunifié en 1976)
    1956
    Maroc
    Tunisie
    Pondichéry, Mahé, Yanaon, Kârikâl « rendues » à l’Inde
    1958
    Guinée : la Guinée est le seul territoire français à rejeter la proposition de « Communauté franco-africaine » lors du référendum
    1960
    Les autres territoires de l’Afrique-Occidentale française : Dahomey (devenu le Bénin), Côte d’Ivoire, Soudan français (sous le nom de Mali), Haute Volta (devenue le Burkina Faso en 1984), Mauritanie, Niger, Sénégal
    Afrique-Équatoriale française : Oubangui-Chari (sous le nom de République centrafricaine), Moyen-Congo (sous le nom de République du Congo), Gabon, Tchad
    Togo
    Cameroun
    Madagascar
    1962
    Algérie
    1975
    Comores (Mayotte reste une collectivité française et devient en 2011 un département d’outre-mer en conséquence du référendum du 29 mars 2009)
    1977
    Djibouti
    1980
    Condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides (sous le nom de Vanuatu)
    Notesmodifier
    Afriquemodifier
    À partir de 1946, le terme d’« empire colonial » est remplacé par celui d’« union française » qui associe la métropole aux territoires outre-mer
    L’indépendance a été précédée d’une autonomie en 1958 (dans le cadre de la « loi cadre » attribuée à Gaston Defferre) pour le Bénin (Dahomey), le Cameroun, le Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, Burkina (Haute-Volta), Madagascar, le Mali (République soudanaise), la Mauritanie, tous ces pays devenant des « Républiques autonomes au sein de la République française »
    1959 : La République soudanaise et le Sénégal forment la Fédération du Mali qui sera dissoute en 1960.
    Par Congo, il faut entendre le Congo-Brazzaville. L’actuelle RDC (anciennement Zaïre ou Congo-Kinshasa) faisait partie de l’empire colonial belge, comme les anciennes colonies allemandes sous mandat le Rwanda et le Burundi (Léopoldville et Élisabethville étaient les noms coloniaux de Kinshasa et Lubumbashi) (à l’origine, le roi des Belges « possédait » le territoire « à titre personnel » avant de le « céder » à l’État belge).
    Le Centrafrique était désigné sous le nom d’Oubangui-Chari, du nom de deux fleuves traversant le territoire .
    Le Togo et le Cameroun n’avaient pas le « statut » de colonie mais étaient « sous mandat français » depuis 1919, après la défaite de l’Allemagne, de même que la Namibie avait été placée sous « mandat » de l’Afrique du Sud.
    En octobre 1958, après la création de la Communauté française, le Conseil de gouvernement du Gabon, s’appuyant sur l’article 76 de la Constitution (version de 1958), demanda alors que la colonie obtienne un statut de département français. Léon Mba, vice-président de ce conseil du gouvernement, chargea Louis Sanmarco, alors gouverneur du territoire, de présenter la demande auprès du gouvernement français, alors sous la présidence de Charles de Gaulle. Celui-ci refusa.
    Hors Afriquemodifier
    1713 : la France cède l’Acadie à l’Angleterre
    1760 : fin de la colonie française du Québec, issue des voyages de Jacques Cartier
    1762 : la France cède la Louisiane à l’Espagne
    1800 : la Louisiane redevient française
    1803 : la Louisiane est vendue aux États-Unis
    Le premier empire colonial français, dont la fin est située par les historiens vers 1811, comportait également les iles de la Dominique, Grenade, Sainte-Lucie et Tobago dans les Antilles, les îles Malouines dans l’Atlantique sud, l’île de Minorque en Europe, les Seychelles et l’île Maurice (« Île de France ») dans l’océan Indien
    À partir de 1842, il y a eu également un certain nombre de concessions et territoires français en Chine : Shanghai, Canton, Nankin, Hankéou, Xiamen, Tien-Tsin, Kouang-Tchéou-Wan, rétrocédés a la République de Chine en 1943.

    • 24 septembre à 13:34 | atavisme premium (#9437) répond à gaston

      Pendant toute ces époques certains agrandissaient la limite de leurs rizières jusqu’à la mer .
      Quels conquérants !!!!!!!!!!

    • 24 septembre à 15:25 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à gaston

      @Ap,
      Et ton QI est celui d’une huitre.
      Ton pays s’est enrichi avec l’esclavagisme pendant longtemps, puis remplacé par le colonialisme, pour aboutir au néocolonialisme.
      La france a fric...
      Tout les francophones connaissent, c’est meme apris a l’ecole en france.
      Tout candidat africain qui ne suit pas le chemin fait pour lui, le systeme france a fric est éliminé d’avance, tout president qui s‘ecarte de ce chemin est éliminé ou subit un french coup.
      C ’est ca la france depuis de Gaulle.

    • 24 septembre à 19:05 | atavisme premium (#9437) répond à gaston

      08h30>INVESTISSEMENTS DIRECTS ETRANGERS : Madagascar figure parmi les 10 pires destinations africaines pour l’IDE avec la Somalie, l’Érythrée, la République centrafricaine, le Soudan du Sud, la Sierra Leone, le Libéria, le Malawi, la Guinée équatoriale et la Gambie selon l’indice Africa Investment Index 2016 qui analyse la situation économique de 54 pays africains.

      Est ce étonnant ?

    • 24 septembre à 19:09 | atavisme premium (#9437) répond à gaston

      Lafu sur le grill,
      « Ton pays s’est enrichi avec l’esclavagisme pendant longtemps, »
      L’esclavagisme ,n’est pas cela que les Français ont interdit en 1896 à Madagascar ?
      A noter que cette esclavagisme mrn se faisait contre ses propres compatriotes

    • 24 septembre à 20:40 | vatomena (#8391) répond à gaston

      Ils étaient fous ces français ! Au plus fort des conquétes coloniales ils se comptaient alors moins de 30 millions d’habitants et ils allaient guerroyer jusqu’au bout de la terre. Et pour quelles fins ? A cette époque ,Ils n’avaient besoin ni de pétrole ,ni de charbon , ni d’uranium ni de riz . Ils n’étaient pas encore industrialisés . Et le commerce pourtant lucratif des esclaves, ils s’étaient dépéchés de l’abolir .

  • 24 septembre à 16:01 | gaston (#8335)

    @ impronoçable Lafu ny et cpnie !! (Ton pays s’est enrichi avec l’esclavagisme), sache pour info que certains de tes compatriotes étaient trés friants de l’esclavagisme et cela partout en Afrique, Arabo musulmane par exemple, la France ne détient pas le haut du palmarés de l’esclavagisme, m^me si elle y a participée.
    Tes arguments reflète une très grande ignorance envers l’histoire de France et surément envers ton pays. Regarde bien ton pays !! N’est ce pas une sorte d’esclavagisme, de servilité des temps moderne qu’il subit chaque jour. Pose toi la question au lieu de toujours trouver un bouc émissaire qui serait la France. Ne t’occupe pas de géopolitique, ton cerveau n’est pas équipé pour.

  • 24 septembre à 20:50 | zean-ba (#10000)

    @gaston,
    Je vous que tu ne sais pas ce qu’est l’Histoire, tu sais pas, comme un grand nombre de compatriotes(francais) ce qu’est un livre , encore moins un livre d’histoire.
    Mais bon, après des etudes sup dont l’Histoire de Mada et de France, tu as ptet des trucs a m’apprendre.
    Tu as fais quoi comme etudes, tu t’es arrêté au CP ?
    Tout le monde sais ce que tu as écrit : slave trader kings a Mada.

    khonnard de raciste,
    Oui la France s‘est enrichie avec l‘esclavage.
    Il faut oser regarder son histoire en face .

    • 24 septembre à 21:03 | vatomena (#8391) répond à zean-ba

      Zean-Ba @

      Il est certain que ce n’est pas la technologie volée à l’Afrique qui a enrichi l’Europe et la France .
      An 1646 : le navire le ’Saint Laurent ’ revient de Fort Dauphin les cales vides . Les actionnaires de la société de l’Orient sont furieux .ils perdent leur argent . Ils veulent traduire Pronis ou Flacourt devant un tribunal .Ils croyent à un vol ,à un détournement de richesses .

    • 24 septembre à 21:53 | atavisme premium (#9437) répond à zean-ba

      Tefu sur le grill,
      « Il faut oser regarder son histoire en face »
      Mais il existe plein de lieu en France ou s’exprime le repentir de ces malheureuses périodes .
      A Madagascar rien de tout cela !
      Cela doit venir de s’auto amnistier à tout bouts de champs .
      Le bouc émissaire , l’amnistie et le déni de tout ce qui gêne, voila comment fonctionne la caste dirigeante gasy/mrn !

    • 25 septembre à 12:32 | vatomena (#8391) répond à zean-ba

      Zean-Ba @ Non ,à Madagascar pas d’acte de repentance pour les razzia d’esclaves et leur vente dans tout les ports de l-Ile . Par contre ,en France ,le jeu de la repentance devient un concours d’édiles . C’est à qui se repentira le mieux tout en oubliant que ce sont les français avec les anglais ,les hollandais qui ont aboli l’esclavage dans toute l’Afrique et à Madagascar .
      Les descendants d’esclaves à la Réunion roulent auto et sont parfois des élus ! Tandis que leurs ancetres vivant toujours dans la grande ile crèvent de misère ,de maladies , d’abandon et s’assassinent .

    • 25 septembre à 12:34 | vatomena (#8391) répond à zean-ba

      Zean-Ba @ Non ,à Madagascar pas d’acte de repentance pour les razzia d’esclaves et leur vente dans tout les ports de l-Ile . Par contre ,en France ,le jeu de la repentance devient un concours d’édiles . C’est à qui se repentira le mieux tout en oubliant que ce sont les français avec les anglais ,les hollandais qui ont aboli l’esclavage dans toute l’Afrique et à Madagascar .
      Les descendants d’esclaves à la Réunion roulent auto et sont parfois des élus ! Tandis que leurs ancetres vivant toujours dans la grande ils crèvent de misère ,de maladies , d’abandon et s’assassinent .

    • 25 septembre à 16:24 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à zean-ba

      @vatomena,

      Il n’y apasde repentance, c’est un mot inventé , pour les historiens ca ne veu rien dire.
      Mais , toi t’es qu’un révisionniste,donc bof, on s’en tape.

      Sinon la France s’st bien enrichie avec l’esclavage

      http://www.caminteresse.fr/histoire/lhistoire-de-la-traite-negriere-en-france-1181977/

      Combien

      Difficile de donner un chiffre global. La seule certitude, c’est que, grâce à ses colonies, le royaume de France devient, au XVIIIe siècle, le premier exportateur mondial de sucre, de café et de coton, les trois « pétroles » de l’époque. Grâce au travail des esclaves, la France s’est insérée dans les circuits économiques mondiaux devenant, jusqu’à nos jours, une puissance commerciale de premier plan. Au quotidien, la traite négrière a fait vivre des centaines de milliers de Français, dans les ports comme dans les villes de l’arrière-pays. Le commerce triangulaire donnait du travail non seulement aux marins et aux ouvriers des chantiers navals, mais aussi aux industries métallurgiques et textiles, aux employés des raffineries de sucre, des forges et des fonderies, aux manufactures d’armes… A noter toutefois que, pour les investisseurs, ce trafic était un coup de poker dont le résultat pouvait offrir de jolis profits (jusqu’à + 57%), mais aussi des pertes (- 42%).

      http://afrique360.com/2015/04/27/le-top-6-des-pays-qui-sont-devenus-extremement-riches-grace-a-lesclavage-des-noirs_32207.html
      3° La France
      Avec plus de 1,6 millions d’esclaves africains transportés vers les Antilles, la France est clairement un acteur majeur dans le commerce d’esclave. Ses ports négriers contribuèrent grandement aux progrès économiques du pays au XVII° siècle. Beaucoup de ses villes de la côte ouest, comme Nantes, Lorient, La Rochelle et Bordeaux, construisirent leur richesse grâce aux principaux bénéfices du commerce triangulaire.
      Entre 1738 et 1745, de Nantes, leader des ports négriers de France, 55 000 esclaves furent embarqué, dans 180 navires, pour le Nouveau Monde. De 1713 à 1775, près de 800 navires négriers partirent de Nantes.
      Le revenu et les taxes de la production de sucre esclavagiste sont devenus une source importante du budget national français. Chaque année, plus de 600 bateaux visitèrent les ports d’Haïti pour transporter son sucre, café, coton, indigo, cacao et consommateurs européens.

      http://la1ere.francetvinfo.fr/2015/04/17/bordeaux-beaucoup-plus-vecu-de-l-esclavage-que-tous-les-autres-ports-selon-le-directeur-du-musee-d-aquitaine-248443.html
      Bordeaux et le commerce en droiture
      La capitale de l’Aquitaine a déporté environ 150 000 Africains et organisé près de 480 expéditions négrières de la fin du 17e au début du 19e siècle, contre 1714 à Nantes. « Nantes a beaucoup plus pratiqué la traite que la capitale de l’Aquitaine, mais Bordeaux a beaucoup plus vécu de l’esclavage que tous les autres ports, explique François Hubert, directeur du musée d’Aquitaine (en photo ci-dessous), car les produits échangés étaient fabriqués par les esclaves. La traite représentait à Bordeaux 5 % des expéditions. La ville s’est en fait spécialisée dans le commerce en droiture (sans transport d’esclaves), jugé moins risqué. »

      http://www.esclavage-memoire.com/lieux-de-memoire/quais-de-la-garonne-a-bordeaux-95.html

      La traite négrière à Bordeaux est à l’origine de la déportation de plus de 130 000 esclaves noirs vers les possessions françaises. Avec 508 expéditions négrières, Bordeaux se place en deuxième position des ports français, derrière Nantes, pour l’ensemble de la période concernée.
      Si la traite négrière contribua à développer la puissance économique de Bordeaux, c’est essentiellement le commerce des denrées coloniales, produites par les esclaves, qui a enrichi la ville.

      hitohy

    • 25 septembre à 16:24 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à zean-ba

      tohiny

      http://www.lisapoyakama.org/lenrichissement-de-leurope-pendant-la-traite-negriere/

      Vu L’aspect militaire de la traite (actions terroristes sur le sol africain et destruction systématique des civilisations africaines, guerre contre les résistants africains, dons d’armes aux africains qui collaboraient, maintien de l‘ordre sur les bateaux), l’industrie de l’armement connu en Europe un essor formidable avec la fabrication de fusils, de canons, d’épées, de poudre.
      Avec les razzias qui nécessitent de financer les investisseurs, les armateurs, les négriers, les soldats et les intermédiaires, le secteur bancaire va connaître un essor sans précédent (Loyds, Barclays Bank, Baring etc…)
      Les dégâts provoqués par les révoltes en mer, les attaques des résistants africains et des esclaves sur les plantations, il faut s’assurer contre les aléas du trafic, d’où l’essor des compagnies d’assurance.
      L’augmentation des commandes de bateaux négriers engendre le développement économique des ports sans oublier les effets de levier sur l’activité économique des villes portuaires (St Malo, Nantes, La Rochelle, Séville, St Nazaire, Liverpool, Bordeaux). Pour La Rochelle entre 1739 et 1793, 349 navires négriers partirent, repartis entre 56 armateurs. L’activité engendra des fortunes colossales.

      L’avocat français Hilliard d’Auberteuil (1751-1789) déclare que les esclaves africains sont la source de la prospérité de l’Europe et Voltaire dit que « les Antilles sont des points sur la carte, mais enfin ces pays, qu’on peut à peine apercevoir sur une mappemonde ont produit à la France une circulation annuelle de 60 millions de marchandise ». 60 millions de marchandise équivaut aujourd’hui à des centaines de milliards d’Euros, et ce pour une seule année.

      On parvint même à affirmer que l’arrêt de la traite entraînerait le chômage de la moitié des ouvriers français. La Banque de France est, dans ses origines, intimement associée à la traite. On a les chiffres d’un négrier qui pour 39 980 $ d’investissements, a fait 41 438 $ de bénéfices, soit plus de 100% pour une seule expédition.

    • 25 septembre à 23:05 | vatomena (#8391) répond à zean-ba

      Zean-Ba
      à propos de l’esclavage ,fléau malgache et africain—Le roitelet africain s’enrichissait à bon compte . Il ne prenait aucun risque , juste la peine de s"emparer d’hommes et de femmes dans les tribus voisines ; Il ne courait aucun risque marchand . Au contraire du blanc .Lui ,il devait armer un bateau ,entretenir un équipage , nourrir et veiller sur la santé de sa cargaison humaine.. Il payait pour chaque esclave qui montait à bord . Avec son voilier il affrontait les tempetes .Un risque fou .! Ces marins avaient la vie dure .La vie était généralement courte pour eux . les risques ,la fatigue ,les fièvres africaines .Les portugais disaient : vie de marin ,vie d’enfer !!
      Heureusement ,un jour les nations occidentales interdirent la traite négrière . Pas les esclavagistes arabes qui écumèrent encore longtemps toute l’Afrique de ’Est .

    • 26 septembre à 09:10 | atavisme premium (#9437) répond à zean-ba

      Tefu sur le grill
      Ok la France s’est enrichie sur le trafic des esclaves !
      Mais les grands propriétaires et vendeurs d’esclaves à Mada aussi .
      Alors tu propose quoi faire des procés aux descendants des marchands européens et américains et aux propriétaires Africains ou seulement a l’une des deux corporation ?
      Les arabes également ont fait des razzias sur les cotes est Africaine pendant des siècles ,pourquoi n’en parles tu pas ?
      L’arabe en France ,le commun des mortels,possède souvent la rhétorique anti esclavagiste contre les européens mais est complètement ignorant du phénomène issu de ses ancêtres .
      Étonnant non ,ciblé sans doute ,un peu comme vous ,qui avez oubliés que ce sont les frenchs qui ont interdit l’esclavage à Madagascar en 1896 .
      Mais de cette histoire ,pas un mot ,personne en parle alors que les mots andevo et mainty reviennent souvent dans la bouche des hautes classes gasy .
      Mais chut pas un mot ,en plus clair vous nous prenez pour des canards sauvages !
      Toujours est-ils que le sujet n’est pas chose de déni dans notre société et que la repentance est là .
      Votre société elle n’en parles jamais ,c’est tabou ,donc facile à régler !
      Un peu trop facile ,non ,
      Les non-dits réapparaissent toujours à un moment ou a un autres !
      C’est un sujet boomerang ,que les idiots comme toi devrait manier avec des pincettes .

    • 26 septembre à 10:20 | vatomena (#8391) répond à zean-ba

      Zean-Ba
      PS : Si des armateurs ont gagné un peu d’argent à Nantes ou à Bordeaux ce n’est pas uniquement en raison du commerce des esclaves vendus par les roitelets africains . Vous n’ ignorez rien sans doute du commerce triangulaire ., On profite de toutes les opportunités . On échange sur les cotes africaines des fusils ,de la poudre ,des tissus ,des miroirs ,des instruments ,des piastres contre des hommes noirs déjà condamnés à l’esclavage . Ils sont transportés malgré tous les périls de la mer jusqu’aux Amériques où ils sont revendus dans les plantations . Pour le retour au port d’attache, on charge le navire de sucre ,d’épices ou d’autres produits tropicaux . et ,c’est dans la revente de ces produits tropicaux que se fait l’essentiel du bénéfice de l’armateur . Le risque était tres grand .

    • 26 septembre à 10:58 | dafily (#9983) répond à zean-ba

      là je te suis complètement Atavisme,

      il n’est nullement question d’occulter quoi que ce soit, l’histoire ne le permet pas. Une meilleure contribution argumentée de la sorte, je m’attendais à ça, comme je te disais : rien n’est jamais blanc ni trop noir ! ... et rien n’est définitif non plus, dont acte... Et j’ai toujours combattu ce postulat qui a catégorisé les malagasys avec ces termes « andevo et autres andriana », toujours considéré que cet héritage des mots n’avait plus lieu d’en être un aujourd’hui, nous ferions mieux de mettre en pratique d’autres bien plus bénéfiques, sages et éclairés qui nous permettraient de construire notre pays. C’est cet archaisme de la pensée qui nous empêche encore d’avancer, l’abolition résultant d’une remise en question porte toujours les fruits d’une avancée et donc d’un futur. Par exemple l’abolition de l’esclavage

      Une chose toutefois : il est vrai que c’est la loi des blancs qui a mis fin à l’esclavagisme, on ne peut le nier, et qu’on ait eu déjà dans cette partie du monde une certaine forme de cette pratique fait partie de l’histoire. En europe de la même manière, le vaincu finissait souvent en esclave ou du moins en divertissement pour le vainqueur : c’est hélas génétiquement humain. Pour le reste, le « blanc » en a tiré bien plus de profit, ce n’est une critique, c’est un constat. Un éveil de la conscience qui fait suite à des siècles de pratiques inqualifiables traduit par l’abolition même de ce qu’il pratiquait résulte d’une évolution mentale, la conscientisation fruit d’une réflexion. Mon propos qui était que nos histoires sont inévitablement liées repose sur ce constat, la lucidité voudrait que dans le continuel réveil de la conscience, il ne faille fermer les yeux sur cet état de fait, et de savoir comment envisager un vivre-ensemble qui semble inéluctable. Pour ce fait, il ne faut pas prendre cette vision comme un problème, mais comme la solution pour la compréhension mutuelle, une chose qui serait enfin, la mieux partagée dans l’élaboration d’un monde meilleur, pour tous. Il est illusoire de perpétrer l’idée qu’une partie de ce même monde travaille à son bien-être et que d’autres n’en aient l’opportunité, surtout si les mieux lotis doivent leurs situations actuelles aux autres restants !

      La mondialisation quoiqu’on dise, est le résultat d’un éclatement de certains principes érigés et assimilés, mais qui restreignaient le résultat fructifié, il fallait abolir les frontières économiques, avec les risques et le collatéral inévitables qui en découlent. Et le déplacement des populations en est un corollaire, et je ne t’apprends rien en disant qu’il revêt un aspect atavique puisqu’on va vers ce qu’on appréhende le mieux, donc aujourd’hui les maliens, malagasys, comoriens ou algériens sont chez vous, c’est quelque part atavique, dans le sens historique du terme. Je ne verse pas dans le propos facile et bobo bien dans l’air du temps qui préconise un métissage des sociétés, mais me pose toujours en observateur des variations humaines et de l’aspect sociétal qui en découle, et mieux se préparer est toujours la meilleure chose pour savoir évoluer. Eriger des murs est vain et inconstructif, il ne fait que cantonner celui qui s’y retranche dans la défensive, état psychologique qui produit plus de pathologies que de positif (j’éxagère mais à peine, lol). D’ailleurs toi dont la compagne est gasy comme tu dis, tu sais de quoi il est question en matière de métissage, non ?

    • 26 septembre à 11:41 | vatomena (#8391) répond à zean-ba

      Le révisionniste n’est pas l’etre stupide qui répète inlassablement le BE à BA qu’’on lui a appris .Il ne ferme pas les yeux ,il ne se bouche pas les oreilles .Il apprend par lui meme
      L’esclavage n’existait plus en Europe depuis des siècles quand les marins l’ont découvert en Afrique .. Ils se sont laissés infecter. Le mal se répand plus facilement que le bien .
      Au 17 éme ,18 ème ,19 ème siècle ,la France avait bien d’autres ressources que l’esclavage des nègres pour vivre . Elle cultivait ;elle fabriquait . Elle construisait déjà ces grands voiliers qui partaient à la découverte des océans et des terres nouvelles . Les négriers africains ne disposaient que de pauvres pirogues .Ils ne pouvaient donc aller vendre aux Amériques et au plus offrant leurs captures .Ils étaient obligés de traiter avec les marins de l’Occident . C’était pour eux un manque à gagner ,j’en conviens .Il y avait là de quoi s’enrager pour Radama ou Behanzin ou Tippo Tiko .

  • 25 septembre à 07:21 | râleur (#3702)

    taux de croissance mesuré avec le doigt mouillé

    shit datas in = shit results out

  • 25 septembre à 08:43 | gaston (#8335)

    @ zen ba, Tu m’as l’air d’être bien prétentieux, comme la majeure partie des gens qui ne sont rien, ou qui prétendent avoir fait des études. J’ai un avantage sur toi, l’histoire de France je la vie tous les jours, comme mes ancêtres depuis et avant 1635. Merci de revoir ta syntaxe, ça laisse vraiment à désirer, je dirai niveau !!!!!!!!!!! intra-primaire. Oui nous avons la plus belle des histoires au monde et nous en sommes fiers. L a prochaine fois essaye de ne pas être vulgaire, c’est de bon ton, je sais bien que ton répertoire de la langue Française est très réduit, à qui la faute ...

    • 25 septembre à 10:17 | zean-ba (#10000) répond à gaston

      @gasckon,
      Je la vis et non je la vie.
      Je vois le niveau, on croit tout savoir en s’arretant au niveau CE1.Mais c’est pas suffisant.
      Oui, aujourd’hui comme depuis toujours des rous noirs etaient mieux éduqués que les blancos.
      T’aimes pas, c ’est la vie.

    • 25 septembre à 10:28 | atavisme premium (#9437) répond à gaston

      Zean ba ,
      Merci à toi de défendre si vigoureusement la langue et l’aurtograf de la langue de tes anciens maîtres.
      Cela me va droit au cœur .
      Sinon t’est toujours comme cela ,aussi kon ?

    • 25 septembre à 11:09 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      Bon je te réponds ici et je te tutoies comme tu m’as tutoyé comme tout bon Français mal élevé.

      D’abord, avant de donner des leçons de syntaxe à quelqu’un, il faut faire attention à ne pas faire de faute soi-même : « l’histoire de France je la vis (au lieu de »vie« ) tous les jours » ; je dirais (conditionnel) au lieu de « je dirai » (futur) ; « langue française » au minuscule au lieu de « Française »...

      Ensuite, sur ton post plus haut à propos de Maurice « appelée Isle de France à partir de 1715 et j’usqu’en 1810, la première langue fut le Français, ça ne te dis rien la compagnie Française des indes orientales. » Non ça me dit rien ta compagnie française des indes...je connais plutôt la British East India Company, plus puissante mais tout aussi nefaste. Quoi qu’il en soit, je laisserais aux Mauriciens eux-mêmes le soin d’apprécier l’apport de cette paranthèse coloniale française d’il y deux siècles sur leur économie actuelle. Moi, je vois pas.

      « Quand on te rends un bien en bon état, ça ne tient qu’à toi de le garder et de le faire fructifier, la France n’est pas responsable de votre incapacité chronique à ne pas savoir gérer votre pays. » On ne vous a d’abord jamais autorisé à prendre notre bien. Le rendre en bon état ou non est hors de propos. Si vous n’aviez pas accepté l’occupation allemande avec tous les bienfaits qui aurait pu en découler pour votre épanouissement (!), n’espère pas nous faire avaler le moindre bienfait qu’on aurait pu obtenir de la colonisation.

      De toute façon, toute cette discussion sur le passé est juste une perte de temps. On ne peut changer le passé. On peut essayer de l’excuser pour se dédouaner comme tu essaies maladroitement de le faire, mais on ne peut le changer. Par contre, on peut changer le présent et le future. La décolonisation continue et moi, c’est sur ce forum que je mène ce combat parce que ce forum a vraiment besoin d’être décolonisé tellement il est pollué par les néo-colons (notre équivalent du néo-nazi).

  • 25 septembre à 11:23 | gaston (#8335)

    @zenba, tes anciens maîtres !!!!! je vois que tu n’as pas à te forcer pour écrire petit nègre, ça revient au galop ... Je connais ton ile depuis une vingtaine d’années, des idiots dans ton genre je l’ai ai vus ergoter dans tous les sens, mais jamais prendre une initiative pertinente pour éssayer de se sortir de la misère ambiante, mais toujours essayer de mimer les Français comme le ferait un perroquet. Alors tu vois le chemin immense que tu as à parcourir !, mais je sais déjà que c’est trop tard pour toi, tu resteras un mendiant ...

    • 25 septembre à 15:31 | zean-ba (#10000) répond à gaston

      @gaston le gaffeur,

      Plus khon que oit-te tu meurs !
      Figure-toi que je suis pas mendiant, j’ai rien demandé à personne, encore moins à toi !

      Toi qui est à MAda depuis 20 ans, écris-tu le malgache ?

      Vieux khon des iles, les temps changent , les vieux reflexes des vieux khons non.
      Tu as de la chance de bien profiter de nos impôts khonnard !

  • 25 septembre à 11:44 | gaston (#8335)

    @Tsisdika l’intello de service qui veut nous faire croire qu’il va changer quoi que ce soit à Madagascar, tu rêves, mais ça je crois que c’est chronique chez vous. Mais je n’éssaye pas de m’excuser sur le passé de mon pays, certainement pas. Les faits sont là pour nous donner raison, vous êtes de grands incapables ( et je reste poli) C’est bizarre, Mayotte a préférée redevenir Française !!! Comme le voudrait les 3/4 de la population Malgache , et dès qu’un Malgache à un peu d’argent c’est pour vite partir à Maurice. Décidement mon pôve tsisdika tu n’as pas les cartes en main !!!!!!!!!!!!!!

    • 25 septembre à 12:01 | atavisme premium (#9437) répond à gaston

      Sur la question Mauricienne !
      Si Maurice est arrivée a un niveau de développement intéressant cela n’a rien a voir avec la ou les puissances qui l’ont occupés dans le passé .
      Sa réussite actuelle est due a la composition de sa population
      La population s’élève à environ 1,2 million d’habitants et comporte plusieurs communautés. La majorité des Mauriciens sont métissés avec des origines indiennes (65,8 %), créole noir/malgache ou métisse (27,7 %)2,3. Il existe aussi une minorité de mulâtres, de « blancs de l’Ile Maurice » (2 %), et de Sino-Mauriciens (3 %)4. Les Mauriciens de confession musulmane (17 %) sont d’origine indienne. Cette île possède une population de moins en moins hétérogène, donc certaines ethnies sont plus difficiles à reconnaître.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Maurice
      Donc cette ile est dominée en nombre et politiquement par la population d’origine indienne !
      Ceci est l’explication de la dynamique Mauricienne .
      Imaginez Madagascar gérée politiquement par les karana et bien tout va changer .
      Ce n’est pas plus compliqué que cela .

    • 25 septembre à 12:43 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      Gaston, t’as pas à t’excuser sur le passé de ton pays, va...on ne peut vous demander ce qui vous est génétiquement impossible, à savoir reconnaitre vos torts et s’excuser pour les souffrances et les sequelles que vous aviez causées en détruisant les valeurs, la culture, la langue, bref l’identité des peuples que vous aviez brutalisés... Si les Malagasy étaient si hereux que ça de vivre dans le paradis colonial, ils n’auraient pas voté pour l’indépendance au référendum de 1958. Comment pouvaient-ils savoir que cette France teigneuse et rancunière n’accepterait pas si facilement cet affront et qu’elle s’emploierait à mettre en place tous les dirigeants fantoches qui ont tour-à-tour tenu les rênes de ce pays, dirigeants formés en France ou soutenus ouvertement par elle comme les Tsiranana, Ratsiraka, Dj, et j’en passe...Non, rien ne changera à Madagascar tant que la France croit y avoir un droit de cité...l’échec voulu de Madagascar, c’est pour faire regretter aux Malagasy le choix de l’indépendance et il n’y a rien de bizarre dans le fait que Mayotte ait choisi de rester une possession française (une colonie quoi) parce qu’ils ont bien intégrés le fait qu’il vaut mieux être des assistés que de prendre son destin en main (s’il y a un référendum en France sur la nécessité de garder ces territoires et départements qui ne vivent que sous perfusion économique permanente, je pense que là 3/4 des Français pour le coup voteraient contre !!!)

  • 25 septembre à 12:17 | vatomena (#8391)

    Pour les mauriciens ,la Colonisation n’a jamais été une excuse .Pour eux ,c’est la marche en avant...
    De la culture de la canne ,ils sont passés à l’industrie textile ,à la banque ,à l’informatique ,au grand tourisme .....

    • 25 septembre à 13:46 | Tsisdinika (#3548) répond à vatomena

      Aucune ancienne colonie britannique n’a besoin de se servir de la colonisation comme excuse pour la bonne raison que leur indépendance à eux n’est pas aussi factice que celle donnée par l’autre...certes, on ne pourra dire que c’est sans arrière-pensée et « without strings attached » que les brits ont consenti à se défaire de leur empire mais ils ont su garder des liens respectueux et forts, mutuellement avantageux et puis ils détestaient tous la France alors...

    • 25 septembre à 20:37 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Hey ,Tsisdinika - Il me semble que le ratsiraka reniant la France coloniale nous avait mis dans les bras de la russie ,de la corée ,de la chine ,de cuba . Nous etions les seuls dans l’océan indien à avoir ouvert notre ciel à des avions de combat Mig ! Au fait ,que sont ils devenus ?

  • 25 septembre à 12:36 | gaston (#8335)

    @ Atavisme, je ne détiens pas la vérité, mais ce qui est sur c’est que Maurice éssaye par tous les moyens de s’en sortir ( avec des dirigeants compétants) c’est une petite ile qui n’est pas autosuffissante pour nourrir sa population (c’est quand même un problème fondamental) alors que Madagascar compte assez de terres et de fermiers pour sbvenir à la population entière, mais avec des résultats plus que décevants. Si je m’en réfère à ce court paragraphe :

    la bienveillance du regard extérieur : de 2006 à 2009, selon les chiffres du ministère des Finances, les dons et prêts en faveur de Maurice, s’élevaient à 27 milliards de Rs, provenant de partenaires de développement dont les principaux sont la Commission Européenne, la Banque Africaine de Développement, la Banque Mondiale, l’Agence Française de Développement et le Programme des Nations Unies pour le Développement. Le 10e FED (2008 à 2013) accorde au pays 39,6 millions d’euros destinés au soutien budgétaire et aux réformes macro-économiques, auxquels s’ajoutent 30 millions d’euros par an destinés à compenser la perte de revenus sucriers ;

    C’est encore L’Europe qui finance sur nos impôts et notre dette, et cela ne me dérange pas, tant qu’il y a des résultats. Pour ce qui est de Madagascar, c’est pas gagné.

    • 25 septembre à 16:27 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à gaston

      @gaston y a le telefon ki son !

      Bon, les dirigeants mauriciens sont « compétants » c’est toit qui le dit !

      C’est sûr tu détiens pas la vérité , vu que tu sait même pas écrire .

    • 25 septembre à 16:28 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à gaston

      Sorry, c’est toi ! en on toit !
      mais bon, tu as au moins suivi ca !
      enfin, j’éspère....

  • 25 septembre à 12:47 | gaston (#8335)

    @Vatomena, je savais bien que certains ici ont depuis longtemps compris, et vous venez en quelques lignes de solutionner un des problèmes recurrents de madagascar, La marche en avant sans jamais se retourner. Bravo !!!

    • 25 septembre à 13:26 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      gaston, mais c’est bien sûr !! La marche en avant sans jamais se retourner, même avec un boulet à la cheville !! On n’y a jamais pensé tiens. Toutefois, une marche en avant, lorsqu’il n’y a qu’une seule route toute traçée dont on ne peut dévier qu’à ses risques et périls, hum, moi je dis pouce. Il y avait bien un laitier self-made predator mal élevé qui s’y est essayé sans suffisamment se préparer mais ça lui a coûté cher, avec la complicité justement des karana français qu’Atavix voit comme les seuls capables de faire de Madagascar un Maurice bis. Encore la politique des races de Galliéni dont Atavix est le chantre. Mais si Atavix lisait un peu l’histoire de Madagascar, il saurait que c’est la France coloniale qui avait justement « introduit » cette variété-là d’indiens au début de la colonisation pour supplanter les merina dans le domaine du commerce afin de leur enlever toute influence politique ou économique. Maintenant que les karana dominent et contrôlent de A à Z les circuits d’importation et de distribution des biens de consommation courante à Madagascar, c’est pas pour autant qu’on se développe !

    • 25 septembre à 14:15 | atavisme premium (#9437) répond à gaston

      Tsisdinikaka,
      Hallucinant et grotesque argumentation .
      Politique raciale :Qui en ce pays aujourd’hui encore en 2017 entretien un systéme de caste moyenageux ?
      Si ce n’est pas vous autres (riche et puissant notamment de Tana)qui serait ce ?
      Si les karana vous gênent pourquoi ne les mettez vous pas dehors ?
      1) Parce que vous êtes incapable de faire ce qu’il font .
      Le karana est riche parce qu’il en commerçant et surtout parce qu’il travaille efficacement chaque jour et surtout fait ce que votre caste ne veux pas faire.
      2) les karana par leur activités sont a l’origine des 80 % des taxes(tva et taxes d’importations entre autres ) qui alimentent la caisse de l’état Malagasy .
      Caisse de l’état qui alimentent ensuite 95 % des revenus de la caste dirigeante prédatrice (militaires en premiers )
      3) meme pour vos trafics les plus honteux vous avez besoins d’eux .
      C’est ainsi parce Rastiraka à fait peur aux Karana en les menaçant d’expulsion dans les années 70.
      Je me répète si les Karana avaient un poid politique, Madagascar se développerait et serait très rapidement au niveau de l’ile Maurice .
      Chose que la bande de Tana ne veux pas, car serait de facto les virer des commandes du pouvoir .
      Donc en résumé ,une minorité empêche sous des prétexte fallacieux le développement de l’iles pour des motifs moyenâgeux d’accès à une rente et surtout pas peur de devoir se mettre a travailler .
      Que cela produise 92 % de pauvres et de nécessiteux, ils s’en foutent et d’après eux (en plus ) c’est la faute du monde entier (enfin des français) mais pas la leur .
      Honte a vous tous

    • 25 septembre à 16:53 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      Atavix,

      Loin de moi l’idée de m’en prendre aux karana parce que si ce n’était pas eux, ç’aurait été les chinois qui auraient occupé ce créneau ; si ce n’était pas les chinois ç’aurait été d’autres migrants...toujours est-il que l’Histoire a retenu que ce sont les envahisseurs français, n’ayons pas peur des mots, qui ont favorisé l’implantation des karana. Ils bénéficiaient de terrains spoliés aux autochtones vaincus, obtenaient facilement des prêts, et à l’indépendance furent gratifiés de la nationalité française. Saviez-vous qu’à l’origine, l’ancêtre de la banque Bfv-Sg actuelle a été créé par les chinois parce, contrairement aux karanas, ils n’arrivaient pas à obtenir de crédits auprès des banques coloniales, un peu comme le Gasy d’aujourd’hui ?

      Le karana n’est ni plus intelligent ni moins intelligent que les Malagasy (dire le contraire c’est épouser les thèses d’Adolf) ; ils ont simplement bénéficié de circonstances très favorables pour bâtir leur patrimoine. Un peu à l’image de l’église catholique à qui le pouvoir colonial a octroyé des domaines gigantesques et qui reste l’un des plus grands propriétaires terriens à Mada...Bref, sans une connaissance suffisante de l’Histoire de Madagascar, il facile de tirer des conclusions comme les vôtres. Pas votre faute va !!

  • 25 septembre à 13:05 | gaston (#8335)

    @ tsisdinika, tu devrais lire le dernier post de Vatomena, pas besoin d’en faire des caisses, une phrase suffitpour bien comprendre votre problème.
    s’il y a un référendum en France sur la nécessité de garder ces territoires et départements qui ne vivent que sous perfusion économique permanente, je pense que là 3/4 des Français pour le coup voteraient contre !!!)
    ça n’est pas aussi simple que cela, je pense au contraire, car beaucoup de Français tiennent à leur histoire, et malgré ce que tu peux croire nous avons des liens assez fort avec nos territoires d’outre mer surtout avec les habitants qui font partie intégrante de la France, Et m^me avec Madagascar indépendante et souveraine, à laquelle je tiens beaucoup, pour diverses raisons. Nous n’avons aucune raison d’être rancuniers ( faudrait pas inverser les rôles !!! )

    • 25 septembre à 14:02 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      OK, aucune raison d’être rancuniers. Soit. Disons alors que De Gaulle n’a jamais prononcé le discours de Brazzaville de 1958 et qu’il n’a jamais menacé sous mots à peine couverts que ceux qui veulent s’aventurer loin de la mère poule en paiera le prix :

      « Cette Communauté, je vais la proposer à tous et à toutes ensemble, où qu’ils soient. On dit : »Mais nous avons droit à l’indépendance« Mais certainement oui’, D’ailleurs, l’indépendance, qui conque la voudra pourra la prendre aussitôt La métropole ne s’y opposera pas, Un territoire déterminé pourra la prendre aussitôt, s’il vote NON au référendum du 28 septembre Cela signifiera qu’ il ne veut pas faire partie de la Communauté proposée et qu’il fait, en somme, sécession, Cela signifiera qu’il veut suivre son chemin isolément, à ses risques et périls, La métropole en tirera les conséquences, et je garantis qu’elle ne s’y opposera pas. »

      C’est ça le source de notre problème monsieur et pas une quelconque incapacité à aller de l’avant. Kagame lui y est arrivé mais il a fallu pour ça subir les affres de la génocide, sans quoi « on » ne l’aurait pas laissé faire lui non plus.

    • 25 septembre à 21:16 | vatomena (#8391) répond à gaston

      Tsisdinika @ Il y a eu le discours de brazzaville mais il y a eu aussi le discours de Mahamasina .

      Le général avait découvert un pays en plein essor : ’’Je salue Madagascar en plein essor rempli de ressources qu’à juste titre les hommes d’ici veulent faire jaillir et développer , .Madagascar ,terre avancée dans l’Océan Indien ....’
      Aujourd’hui ,c’est Maurice et la Réunion qui font figure de ’terre avancée ’’
      ’’Pour que vous soyez dignes de la tache que vous voulez assumer il faut que vous soyez des hommes fermes ,droits et loyaux , qui ne se laissent pas emporter par par le tumulte des mots ( les kabary ?). Faute de cela ,à la première occasion ,vous serez balayés ..’’
      Sekoly malagasy,collèges ,lycées ,universités sont ils en train de former ces hommes droits et loyaux ?

  • 25 septembre à 15:57 | gaston (#8335)

    @ tsisdinika, Atavisme à répondu en grande partie et cela sans être trop équivoque. Pour ce qui est du discours à Brazzaville de De Gaulle en 58, pour moi tout est limpide et je ne vois pas d’entourloupes.
    puis finir ton paragraphe :
    Le général de Gaulle prévient que chaque territoire pourra prendre son indépendance en votant non au référendum du 28 septembre 1958 sur la Constitution. « L’indépendance, quiconque la voudra, pourra la prendre aussitôt. La métropole ne s’y opposera pas », ajoute-t-il en donnant le choix entre la « Communauté avec la France et l’indépendance dans la sécession ».

    De fait, le 28 septembre 1958, les électeurs de métropole et des territoires d’ outre-mer se prononcent massivement en faveur de la nouvelle Constitution. Seule la Guinée de Sékou Touré se prononce contre, optant pour son indépendance le 2 octobre.

    La Communauté est née et à l’automne, les anciens territoires de l’Afrique occidentale française (AOF) et de l’AEF accèdent au statut de Républiques membres de la Communauté.

    Mais moins de deux ans plus tard, en 1960, en pleine crise algérienne, les Etats africains francophones vont accéder à l’indépendance. Entre le 1er janvier et le 28 novembre, quatorze nouveaux drapeaux et autant de sièges vont faire leur apparition à l’ONU : Cameroun, Sénégal, Togo, Madagascar, Dahomey (devenu Bénin), Niger, Haute-Volta (actuel Burkina Faso), Côte d’Ivoire, Tchad, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Gabon, Mali et Mauritanie.

    Tu as oublié le discours de De gaulle de la même année depuis le stade de Mahamasina :
    Malgaches, vous n’êtes pas, et vous ne serez plus jamais, nos sujets. Vous êtes, et vous resterez toujours, nos frères. Et demain, vous serez de nouveau un État, comme vous l’étiez du temps où le Palais de vos Rois était habité.

    • 25 septembre à 16:59 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      Savez-vous comment a fini Sékou Touré et tous ceux qui voulaient vraiment une VRAIE indépendance pour leurs pays ? Les réseaux de Foccart, la Françafrique, c’étaient que de la fiction ptêtre ? Bon, inutile de continuer, votre posture est, elle aussi, sans équivoque...

    • 25 septembre à 17:53 | vatomena (#8391) répond à gaston

      an 1960— La Colonie n’est pas encore morte .L’Indépendance promise par De gaulle est inéluctable .
      Dans sa note de stratégie intérimaire pour Madagascar ,la Banque mondiale relève que dans le années 1960 le pays a été parmi les états africains les mieux lotis avec une élite éduquée ,des fortes institutions,de bonnes infrastructures et un revenu par habitant au dessus de la moyenne des pays en développement. Depuis c’est la chute continue dans le gouffre de la pauvreté .Les Institutions sont fortement gangrénées par l’existence de réseaux économiques et politiques qui gobent la totalité des richesses du pays ...
      Un sociologue avait écrit un livre à scandale .« L’afrique est mal partie » .Aujourd’hui il pourrait écrire : « L’afrique s’est perdue ». Les africains sont les premiers à fuir d’Afrique

    • 25 septembre à 19:24 | Tsisdinika (#3548) répond à gaston

      Suis-je frustré ? Bien sûr. Mais pas par le françafrique, cette chose du passé qui ne se relèvera plus de ses cendres, mais plutôt par les conséquences de la colonisation et la politique de la terre brûlée, l’après-moi le déluge de galliéni et de de gaulle (de vrais gallinacés de par leurs noms !). Même avec la pseudo-indépendance, l’héritage empoisonné laissé par la France, fruit de décennies d’acculturation et de lavage de cerveaux sur nos ancêtres les gaulois, a fait que jusqu’aujourd’hui, le pays se pilote en mode administration française des années yéyé. Pourquoi ? Parce que la soi-disant élite au pouvoir, cette caste prédatrice tant décriée par le gaulois Atavix, elle est sortie tout droit du moule français : Mines, Ena, Saint-Cyr et que sais-je. Toute tentative de s’émanciper pour de bon du carcan français comme la révolution culturelle par la malgachisation des années 70 est torpillée de l’intérieur par ces Rasanjy qui ont tellement pris habitude et plaisir à singer les Français tout en y trouvant économiquement leur compte qu’ils rejettent toute idée de se reconstruire une vraie identité. Les gens comme Atavix feignent d’ignorer ce verrouillage du pouvoir et de l’économie par cette caste pro-française dont beaucoup possèdent la double nationalité et dont la progéniture étudient ou vivent en France pour la plupart (pareil à leurs frères karana)...comme si les gens comme Atavix ignoraient que les 92% de pauvres sont pauvres parce qu’ils n’ont pas accès à une éducation de qualité dans leur langue maternelle et que parce qu’ils ne parlent pas français, les emplois valorisants, les opportunités économiques, les prêts bancaires, tout ça leur sont interdits... Votre France, à défaut de se reconnaitre coupable ne pourra nier être responsable devant le tribunal de l’Histoire.

    • 25 septembre à 20:26 | vatomena (#8391) répond à gaston

      Tsisdinika @ - Vous etes frustré ; Mais de quoi ? de la relative aisance de la vie malgache avant 1960 ou de la désespérance générale amenée par 56 ans d’indépendance .
      A ma connaissance ,la troupe de galliéni n’avait pas généralisé le feu de Tavy . Dans les années 50 _ 60 ,le pays était encore couvert de belles forets . C’est aujourd’hui que les fleuves charrient des eaux rouges . La terre s’en va .Les officiers de galliéni se baignaient dans des eaux claires
      .
      Tsidinika _ L’intelligentsia malgache apres l’Indépendance- du moins en grande partie - a pu échapper au carcan de l’enseignement français .Ils ont pu se former ailleurs en Russie ,à Cuba et ils sont revenus au pays .Ils étaient la nouvelle génération ,celle de la liberté ,de l’Indépendance .Et Ratsiraka ,avec sa malgachisation , a poussé à la décolonisation des esprits . Tous ces pionniers ont ils travaillé ensuite pour le bien de Madagascar et avec quels résultats .?
      Sekou touré par son vote négatif a ruiné les espoirs d« une Communauté française , à l’image du Commonwealth britannique . Il a vite tourné à la dictature . Il a écrasé son peuple .Il avait inventé » la diète noire ’ pour faire disparaitre toute opposition dans ses cachots . le quart de la population a du s’enfuir au Mali ,au Sénégal , en Cote d’Ivoire (500 000 sur une populalion de 2 millions )

  • 25 septembre à 17:09 | gaston (#8335)

    @ Tsisdinika, Oui je sais, tu es frustré, c’est la faute à la Françafrique !!!!!!!!!!!

  • 25 septembre à 17:11 | atavisme premium (#9437)

    Tsisdinika ,
    Que vous ayez été spoliés par les Français ,évidement cela va de soit.
    Mais que vous soyez en dessous de tout en matière de gouvernance ne peut être excusé par ce fait .

  • 26 septembre à 09:02 | lysnorine (#9752)

    @ Tsisdinika # 25 septembre à 19:24 |

    « [...] Même avec la pseudo-indépendance, l’HÉRITAGE EMPOISONNÉ LAISSÉ PAR LA FRANCE , fruit de DÉCENNIES D’ACCULTURATION et de LAVAGE DE CERVEAUX sur nos ancêtres les gaulois, a fait que jusqu’aujourd’hui, le pays se pilote en mode administration française des années yéyé. Pourquoi ?

    « Parce que la soi-disant ÉLITE AU POUVOIR , cette CASTE PRÉDATRICE tant décriée par le gaulois Atavix, elle EST SORTIE TOUT DROIT DU MOULE FRANÇAIS : Mines, Ena, Saint-Cyr et que sais-je.

    « Toute tentative de s’émanciper pour de bon du carcan français comme la révolution culturelle par la MALGACHISATION des années 70 est TORPILLÉE DE L’INTÉRIEUR PAR CES RASANJY qui ont tellement pris habitude et plaisir à SINGER les [DÉFAUTS des] Français tout en y trouvant économiquement leur compte qu’ils REJETTENT TOUTE IDÉE de se reconstruire une VRAIE IDENTITÉ .

    « Les gens comme Atavix FEIGNENT D’IGNORER ce VERROUILLAGE du pouvoir et de l’économie PAR CETTE CASTE PRO-FRANÇAISE [DÉFINITIVEMENT ASSERVIE au NÉO-COLONIALISTES français et à la langue française] dont beaucoup possèdent la double nationalité et dont la progéniture étudient ou vivent en France pour la plupart (pareil à leurs frères karana)...comme si les gens comme Atavix ignoraient que les 92% de pauvres sont pauvres parce qu’ils n’ont pas accès à une ÉDUCATION de qualité DANS LEUR LANGUE MATERNELLE et que parce qu’ils ne parlent pas français, les emplois valorisants, les opportunités économiques, les prêts bancaires, tout ça leur sont interdits...]

    Tena voatsiahinao sy voavelatrao tsara ireo KILEMA lehibe mahatonga ny SARAMBABEN’NY VAHOAKA MALAGASY tsy mety ho tafavoaka mihitsy amin’ny FAHANTRANA amin’ny LAFIN-JAVATRA REHETRA, na ara-batana na ara-tsaina, omban’ny fikororosiany ara-panahy niantomboka tamin’ny andron’ny « Boky Mena » sy ny « Tolom-piavotana », dia : ny toe-doha sy toe-tsain’ny BE AN’ISA amin’ny « elitany », tamingan’ny kôlabôs mpanompon’i Frantsa faha-fanjanahan-tany. Tapaky ny fanjanahan’i Frantsa an-keriny an’i Madagasikara ny fandrosoan’ny Malagasy niantomboka tamin’ny andron-dRadama 1. Tsy vitany ny hoe tapaka fotsiny fa naringany ny Malagasy araka ny tarehi-marika efa nasehonay teto ihany
    [28 novembre 2016 à 11:01 | lysnorine (#9752) ao amin’ny « Iles éparses- Interpellation de Hery Rajaonarimampianina », http://www.madagascar-tribune.com/Interpellation-de-Hery,22699.html ] ; sy

    [2 décembre 2016 à 11:52 | lysnorine (#9752) ao amin’ny « Francophonie : plus ou moins un succès. Mais ça dépend pour qui. » http://www.madagascar-tribune.com/Francophonie-succes-oui-Mais,22701.html#comment327310]

    Koa raha tsy fonganana tanteraka izany toe-javatra izany tsy handroso indray andro ny sarambaben’ny Vahoaka Malagasy sy ny Firenena Malagasy.

    • 26 septembre à 15:54 | Tsisdinika (#3548) répond à lysnorine

      Lysnorine,

      Miarahaba anao.

      Mbola ho sarotra ny làlana e !! Na aiza na aiza alehanao, misy olon’i Renimalala foana ao hibahana raha toa misy ezaka kely hanovanana ny rafitra mba tena hampiala ny Malagasy anatin’izao fahantrana mamohehitra izao. Tsy kivy isika na dia izany aza e !

    • 26 septembre à 16:59 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Tsisdinika
      Miarahaba anao koa !
      Aoka hifantohan’ ny saintsika mandrakariva ireto fampianaran’ny Ntaolo Malagasy ireto handresena ny mpanakivy na ny fahakiviana :
      « Tsy misy mafy tsy laitry ny zoto, ary tsy misy sarotra tsy azo resena
      « Tsy misy mangidy toy ny sakay fa rehefa teny ierana lany ihany
      « Mita be tsy lanin’ny mamba, akanga maro tsy vakin’amboa ary ny be no basy »
      ary « tandremo ny FAHAVALO MODY SAKAIZA fa singotry ny aina »

  • 26 septembre à 11:07 | atavisme premium (#9437)

    Dafily,
    N’étant pas borné ,comme certain se plaise à le dire ,je suis entièrement et pratiquement sans réserves avec ce que tu écris ce matin
    Il y a encore beaucoup de retenue sur la question des tabous ,dont votre société est cousue ,mais Rome ne s’est pas fait en un jour !

    • 26 septembre à 11:08 | atavisme premium (#9437) répond à atavisme premium

      « entièrement d’accord » ........

    • 26 septembre à 11:31 | dafily (#9983) répond à atavisme premium

      ben comme tu vois la construction est possible, et pas de projet sans l’autre.

      Si l’homme a évolué, c’est par sa capacité empathique, à chaque fois qu’il y a eu enfermement de l’être dans ses idées, il n’y a jamais eu l’empathie nécessaire à une vision plus éclairée, donc fructifiante.

      Je m’attèle à toujours mettre en pratique cet état d’esprit, et il est vrai que la fréquentation de plusieurs « civilisations » permettent une globalisation plus en phase avec la vision d’un monde meilleur. J’ai compris sous tes propos quelque peu abruptes, voir aigris, qu’ils résultaient d’une expérience qu’on ne te retirera pas, d’un vécu qui te parle encore aujourd’hui, rassure-toi tout homme épris d’ailleurs est voué à des expériences cuisantes et réconfortantes, c’est la loi.Et tout vazaha que je suppose que tu es, a peut-être fait les frais de nos travers que nous-même gasys ici, dénonçons rassure-toi. Mais il ne faut pas croire que nous sommes tous ce que tu as dis, stigmatiser est facile et défoulant, mais cela blesse aussi...

      Le confort d’un immobilisme ne fait pas parti de mes bagages, il faut comprendre le monde dans lequel on vit, et surtout ses hommes et femmes qui y survivent aujourd’hui. Nos propres turpitudes conjuguées à des certitudes, voir des préjugés nous ont formaté pour longtemps, seul l’éveil de la conscience permet d’échapper à ce qu’on croit inéluctable, irréversible. Mada en est encore à la gueule de bois, le réveil est long est pénible, et nous ne prenons pas le problème par le bout qu’il faut, c’est cruel de vérité et ça fait mal.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 529