Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 21 novembre 2017
Antananarivo | 10h37
 

Santé

Epidémie de peste

La compétence du ministre de la Santé mise en cause ?

lundi 30 octobre | Ny Aina Rahaga, Yvan Andriamanga

Une chaine de télévision privée de la capitale a organisé hier un débat sur la décision de certains établissements catholiques de passer outre la note du ministère de l’Education nationale (MEN) de reculer au 6 novembre la rentrée scolaire. Cette décision a été prise dans le contexte de la propagation de l’épidémie de peste qui sévit actuellement dans plusieurs régions de la Grande île. Elle fait partie des mesures prises afin de maitriser l’épidémie mais aussi afin que les écoles ne soient pas touché, a expliqué le ministre de l’Education nationale, Paul Rabary, durant le débat.

Toutefois, la Direction diocésaine de l’enseignement catholique (DIDEC) a décidé de mettre la rentrée scolaire pour les écoles catholiques le 25 octobre dernier. Une décision qui a divisé les établissements scolaires de confession catholique car certains ne s’y sont pas conformés pour suivre les indications du ministère. Un report qui d’autre part résulte de l’étude de l’évolution de l’épidémie selon le ministre Paul Rabary.

Lors de ce débat, le report de date effectué par le ministère de l’Education nationale (MEN) n’était donc pas sérieusement contesté même si elle n’a pas fait l’unanimité au niveau des établissements scolaires. La plus grande interrogation qui a été soulevé concernait plutôt la prise de responsabilité du ministre de la Santé publique, le professeur Lalatiana Andriamanarivo, dans la lutte contre cette épidémie. Mis à part le ministre Paul Rabary qui a dû défendre son collègue au sein du gouvernement par solidarité gouvernementale, les participants ont souligné le fait que le professeur Lalatiana Andriamanarivo ait pris à la légère le début de l’épidémie. Selon les participants à ce débat, l’alerte n’a été donnée par le ministre que lorsqu’un étranger a perdu la vie pour cas de peste et cela deux mois après le premier cas signalé. On rappelle en effet les déclarations de ce ministre devant les journalistes que la peste était maitrisée et qu’il n’y avait pas de quoi s’affoler étant donné que l’on se trouve dans la « saison pesteuse ».

La peste a également chamboulé la vie socio-économique dans le pays, c’est le moins qu’on puisse dire. Chaos, confusion, désarroi, catastrophes…aucun vocabulaire ne peut exprimer la vie et le sentiment provoqués par l’épidémie de la peste ces dernières semaines à Madagascar. La vie socio-économique de toutes les zones concernées dont la capitale est complètement sens dessus dessous depuis l’annonce de l’épidémie.

D’autant que la gestion de l’épidémie est plus que lamentable. La stratégie change à tout bout de champ. Espérons que la dernière qui consiste à envoyer l’ambulance récupérer le malade est la plus efficace. Néanmoins, à entendre les informations et les réflexions des citoyens ici et là, il est fort possible que la psychose et l’ignorance ont tué plus que l’épidémie de la peste elle-même. Certains malades ou leurs proches n’osent pas consulter un médecin de peur que ce dernier ne leur annonce la peste. D’autant que l’histoire de corps du défunt de la peste enterré par les autorités fait toujours débat. D’autres avancent aussi que seuls les corps des « pauvres » sont enterrés par les autorités, les « nantis » sont autorisés à enterrer leurs proches. D’autres encore osent affirment que ce n’est pas la saleté qui amènent la peste sinon les habitants des bidonvilles comme « la Réunion kely » seraient décimés… La défiance envers l’Etat en général n’arrange pas la situation.

71 commentaires

Vos commentaires

  • 30 octobre à 11:02 | punchline (#9673)

    c’est le microcosme politique Tananariviste qui est à la fois coupable et responsable (mais pas les tananariviens entendons-nous bien )

    dans l’article, les conferenciers (et pas que les ministres) à ce debat semblent dire que le 1er cas a été signalé 2 mois avant la mort de cet étranger, donc juillet 2017 : or c’est faux , car , en 2016 , on a alerté maintes fois sur le cas de befotaka :
    http://www.madagascar-tribune.com/La-peste-sevit-a-Befotaka-Sud,22737.html

    je reitere l’OMS, la presidence, le microcosme politique antananariviste ont failli à leurs missions

    d’ailleurs qu’en est il actuellement de befotaka ? et les autres regions limitrophes ?

    il faut du federalisme pour solutionner tout cela

    • 30 octobre à 11:41 | poiuyt (#584) répond à punchline

      Monsieur,
      ce n ’est pas l’OMS, ni la présidence, qui ne fait pas son boulot. L’un est éloigné, l’autre n’est qu’un organe à gérer. C’est le président qui est le premier responsable. S’il n’en est pas capable, qu’il s’en aille. Qu’il ne fasse pas son timide après peste, ce n’est pas suffisant. Ce n’est pas une honte de ne pas pouvoir, il faut le reconnaître pour les autres, et s’en aller.
      Est-il capable de penser à la Nation, en plus de penser à lui et à sa famille, via Razay Claudique ? Si non, qu’il détalle, vite fait ; qu’il dise qu’il est incapable, mais qu’il ne fasse pas son président inutile, nous perdons du temps, nous mourrons.
      S’il insiste, et rempile en 2018, nous aurons le choléra, en plus de la peste. Aussi, empêchons-le, s’il est est fou pour ne pas se voir dans un miroir. Le pôvre.

  • 30 octobre à 11:09 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Le fait d’accuser une seule personne de la prolifération de la maladie de la peste relève d’un non sens car le mal est partout à commencer par la pratique du régime de changer tous les hauts fonctionnaires des départements ministériels qui avait ouvert la voie à l’amateurisme et au tâtonnement d’où l’échec généralisé constaté dans tous les domaines de la vie publique.

    • 30 octobre à 11:15 | Stomato (#3476) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Je suis navré de reconnaitre que vous avez raison ! :-)
      Il n’y a jamais une cause seule et unique à une situation quelle qu’elle soit.
      Mais la paresse incite à négliger de trop nombreux facteurs de causalité, et en ouvrant grand un parapluie (pas un Golaz qui n’existe plus) n’accuser qu’un bouc émissaire.

    • 30 octobre à 11:22 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMQD,...

      Vous avez tout à fait raison, la faute est à tout le régime en tête Hery qui a comme méthode de travail la tergiversation, et est spécialiste de renvoi aux calendes grecques..., mais hâte de inaugurer les réalisations des autres,...

      Là, il entend le deuxième mandat pour écrire son programme,...et on verra après sa réalisation,...

  • 30 octobre à 11:25 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    La compétence de ce ministre ?
    Non ce n’est pas que lui le responsable !
    Tous vous l’êtes et surtout les membres de la caste dirigeante qui ne font rien que profiter des seza à leurs dispositions .
    Quand ces gens là se mettront à vraiment travailler à leurs postes ,ce pays changera .
    Vu la mentalité ,il faudra encore beaucoup d’épidémies et de catastrophes pour que les choses changent .
    Pourquoi pas une tutelle chinoise pendant 70 ans ?

    • 30 octobre à 11:43 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Dites Bonjour à Atavisme premium,...

    • 30 octobre à 11:53 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Isandra,
      Que pensez vous de cette idée .
      Le gouvernement chinois gère déja 1.4 milliard d’individus !
      25 millions de plus ,c’est une broutille pour eux !

    • 30 octobre à 12:04 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      AT,

      Ne prenez pas les chinois comme les occidentaux qui considèrent le partenariat avec un pma comme annexion,...pour ne pas dire, néo-colonialisme,...dominant-dominé,...

      Ils ont leur propre notion de partenariat différent de le vôtre,...partenariat sans se mêler dans les affaires des autres, même la France et les Allemands raffolent,...

    • 30 octobre à 12:15 | vatomena (#8391) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Partenariat Chinois ,Dame Isandra , c’est : Tant pis si tu crèves ,ce n’est pas à moi de m’en préoccuper .
      Ils ne sont pas des Colon français ; Ils sont de vrais hommes d’affaires .

    • 30 octobre à 12:31 | vatomena (#8391) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Dame Isandra —Aujourd’hui les chinois sont pres de 100 000 installés chez nous. Au plus fort de la Colonisation ,Français et malgaches devenus français ont fait pour Madagascar 100 fois ,1000 fois plus que les chinois d’aujourd’hui .,ils se comptaient à moins de 30 000. Et pourtant ces français venus chez nous n’étaient pas l’élite de leur pays .Ils étaient au contraire et le plus souvent sans réussite chez eux mais ils avaient quand meme qqs qualités .Aujourd’hui encore nous vivons sur leur héritage . Et vous en profitez . Grace à eux et ,depuis longtemps ,la variole et la fièvre jaune ont été éradiqués du pays ; Grace à Eux nous sommes les premiers au monde pour la vanille de qualité ..ect ..ect..

    • 30 octobre à 12:36 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Vatomena,

      Ben oui, ce que nous attendons de nos partenaires, c’est de nous fournir des filets pour que nous puissions à notre tour pêcher,...mais, ne pas de se contenter de nous habituer des poissons,...parfois, les restes de leur repas.

      Nous voulons aussi grandir, nous comporter comme les grands,...marcher tout seul, mais pas tous les temps avec le bras de Maman,...ou ses cousines,...

    • 30 octobre à 12:58 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Vatomena,

      Les colons ne sont pas élite,...mais, cet écrit de J.Piolet dit le contraire

      "Aujourd’hui même, malgré les déboires d’une
      campagne extraordinairement pénible, Madagascar
      est très populaire en France, et les compagnies
      qui se forment pour son exploitation, les
      colons qui veulent aller s’y établir, les capitaux
      qui sont prêts à s’y aventurer, en sont une preuve
      éclatante. (…)
      Oui, il y a de la place à Madagascar pour nos
      colons et notre argent, pour nos ingénieurs et nos
      pionniers, dans les mines, dans l’industrie et le
      commerce, dansl’agriculture. (…)
      Pourvu que nos émigrants et nos capitaux soient
      sagement employés et que ceux-là soient des
      hommes sérieux, travailleurs et suffisamment
      instruits…"

      J.Piolet De la colonisation à Madagascar.

      De ce fait, les gens se bousculaient pour s’y installer,...

      Je ne parle pas des krigas de Sakay qui avaient été bien soutenus financièrement avec des équipements,...

    • 30 octobre à 13:03 | vatomena (#8391) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Dame Isandra - Hé Hé , Cela fait 60 ans que nous sommes sortis des bras de maman et nous voilà retombés en enfance ,à chercher un autre biberon ... Qui cherche ..trouve ,dit on . On a trouvé le sein de mère Chine ..

    • 30 octobre à 13:10 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Vatomena,

      Maman a lâché ses bras pour les remplacer par le laisse,...Le Général de Gaule n’a pas dit que « L’indépendance oui, mais liberté non »,...

    • 30 octobre à 13:11 | vatomena (#8391) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Certes ,ils n’étaient pas des élites en France mais face à la médiocrité indigène ,ils sont devenus des élites chez nous et qui ont tout construit ,tout amélioré .Deo gtatias !

    • 30 octobre à 13:13 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Vatomena,

      Parce que vous pensez que J.Piolet était un indigène...?

    • 30 octobre à 13:27 | Isandra (#7070) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Vatomena,

      Et le diplôme de ces ingénieurs ont été délivré à Madagascar par les indigènes,...?

    • 30 octobre à 14:51 | vatomena (#8391) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Isandra - Je ne vais pas nier que sous la houlette des colons Madagascar ait eu d’excellents élèves .Mais le professeur malgache d’aujourd’hui s’adressant à des élèves authentiquement malgaches n’a pas le meme succés .Quelle élite nous préparent les maitres Fram ?

    • 30 octobre à 15:07 | vatomena (#8391) répond à ALIBABA SANS LES 40

      Isandra - Le général De Gaulle était un naif . Il a cru que le malgache était devenu majeur . Nous avons vite fait de lui démontrer le contraire .Une fois que les cadres formés par la colonisation sont paris à la retraite ,le pays a plongé dans les Abysses. Nous aurons quand meme connu 10 années de bonheur et d’espoirs . La Suite nous appartient ,vous appartient
      Vous avez prévu quel rendement du riz à l’hectare de rizière pour nous faire tous manger ?.

  • 30 octobre à 11:45 | manga (#6995)

    Je n’en disconviens point ;
    Sauf que ce ministre professeur de mes cou ouilles ne peut nier qu’il doit des comptes à rendre à l’OMS sur la façon dont il a géré les fonds qui lui sont octroyés en tant que premier responsable de la santé.
    - Plus de 80% des budgets dépensés ont été constatés fictifs ; et pour réparer les « erreurs », ce cher enkilé avait empoisonné des enfants avec des vermifuges qui ne font même pas partie de l’un des programmes de l’OMS, et comme alibi : l’EPP de Betioky-Atsimo.
    - Ces derniers temps ce pauvre imbesh se met à côté des étrangers pour nous apprendre comment enterrer nos défunts victimes de Peste et,
    - A maintes reprises, ce prétentieux n’a cessé de vociférer en prétextant que la situation est maîtrisée.
    La météo prévoit de la pluie sur tout le territoire excepté le Sud.
    Puisque rien qu’en pensant à cet axe où les canaux nauséabonds vont certainement déborder, ainsi que les ras-le-bol des habitants d’Andohatapenaka où se déversent les salopery de toutes les communes environnantes, je ne puis que lui décerner un autre honoris causa.
    Toutefois, quand un régime ose vendre un terrain présentement occupé par un ancien président élu démocratiquement ainsi que sa famille, je ne vois en quoi on peut encore s’attendre à part la guillotine, la peine de mort doit impérativement faire partie des textes en vigueur de la constitution si on a tendance à reformer certaines lignes.

    • 30 octobre à 14:30 | akam (#7944) répond à manga

      - Houlala ! c’est que t’en as vraiment...pour que tu vides ton scrotum de cette facon.
      - Analyses pertinentes, bien entendu qu’un chrirurgien n’est pas un epidemiologiste. S’il est incompetent, gerer c’est aussi deleguer ! mais comme il gere son ministere comme fait le premier d’entre eux. Aucune surprise.
      - He dis donc t’as une sacree memoire pour lever le lievre des vermifuges. Et oui il n’y aucune compromission pour enterrer un pestifere. De facon generale, une tombe malgache n’a aucune comparaison avec une tombe senegalaise (dont la majorite est musulmane : un defunt=une tombe). - C’est pourquoi je reitere pour les gasy qui « comprennent mal le francais » que je n’ai rien contre les retournements de morts mais un pestifere enterre dans un caveau familial n’est qu’une nouvelle source de bacteries de la peste. Ces bacteries se multiplient encore chez le defunt. Ces observations morbides n’ont pas ete faites sur l’homme mais sur un rat, le mammifere reservoir qui, comme l’etre humain, se decompose de facon similaire.
      - Bref enterrer un pestifere dans un caveau familial n’est qu’une autre source de peste. En outre il ne faut pas etre stupide pour penser que tous les malgaches enterres dans un caveau familial sont pestiferes et qu’en consequence, ces pratiques sont sources de risques. He oui ce PRM qui chante tous les dimanches que les incompetents doivent degager sait ce que c’est « acta non verba ». Quant a l’histoire de la Villa « Elisabeth », c’est rocambolesque. J’espere que le peuple s’en souviendra aux elections de 2018.

    • 30 octobre à 15:10 | Behantra (#9165) répond à manga

      Vous avez amplement raison manga

      Andry Rajoelina dans ses délires paranoiaques , approuvés et co signés par un certain Rajao , son ’argentier’ , avaient ’asséchés’ les budget et de la santé et de l’agriculture pour réaliser la construction ’
      de l’hotel de ville d’Antananarivo

      Rappelez vous quand Andry était venu à Paris sur invitation de Sarkozy il a déclaré qu’ils ont parlé de la francophonie qui se déroulera à Madagasikara

      Je ne vais pas ressasser tous les cinémas entre ces deux là mais voilà : ils ont tout misé sur cette francophonie .. surtout pour le budget 2017

      Seulement voilà : des dix milliards , souhaités jusqu’à présent aucun centime n’a été décaissé et à par la présidence et la primature , pratiquement TOUS les ministères tournent avec un budget minimum

      Cette situation TOUS les acteurs politiques malagasy le savent et c’est dans cet échiquier des plus sombres que cette ’idée’ de la peste a été lancée , comme si cette peste n’existait pas chez nous depuis la nuit des temps : la mort de l’entraineur a été du pain béni pour Rajao et sa clique qui n’ont pas hésité une seconde à sauter sur l’occasion pour amplifier la psychose

      Avec des conséquences tragiques car la décision de fermer les écoles frappent en premier les écoles privées de la capitale : les enseignants et les employés sont pratiquement en chômage technique car
      ne vivant que des ’écolages’ : ils n’ont rien pour survivre

      Et regardez ce k.onnard de Rajao qui se pavane à coté de la famille Fraise : véritable insulte envers ces familles qui sont obligés de MENDIER pour manger

      J’invite tous les malagasy dignes de ce nom à manifester leur indignation et à chasser ce macaque
      qui se dit président de la république malagasy

    • 30 octobre à 16:02 | Isandra (#7070) répond à manga

      A Behantra,...

      Vous avez de mémoire sélective,...

      Ce n’est pas à l’époque de Ravalo, plus précisément en 2006 que la surveillance de cette maladie peste a été arrêtée, on avait dit faute d’argent, pourtant, le Président s’est permis d’acheter un avion de 60 Millions de $ pour son tour du monde(World raid,...),...et transporter je ne sais quoi, la mauvaise langue disait de l’or,...sans enregistrement, ni contrôle, ni vu, ni connu,,...

      La francophonie : Ravalo avait rêvé aussi de l’organiser,...mais, c’est sa turpitude qui l’en a empêché,...

    • 30 octobre à 16:20 | manga (#6995) répond à manga

      Akam,
      Antananarivo est la capitale où siègent tous les ministères, y compris celui de la santé publique. Et le ministre en question en est originaire à ce qu’il me semble : il aurait du agir en conséquence sans même le soutien de la représentante de l’OMS, et surtout de prendre la parole à la place de cette dernière. Pour moi c’est tout simplement c’est ce que je résume comme : HUMILIATION.
      Tous les originaires de cette capitale ne pratiquent systématiquement pas le « retournement » et surtout quand au moins 70% de sa population ne disposent même pas de caveau dit familial.
      Là question n’est pas là :
      Celles ou ceux qui ont eu gratuitement ce billet « aller simple » ne demandent qu’une seule chose : être enterré(s) comme il se doit et quels qu’ils soient, que tout soit clair, net et bref...
      Contrairement à cette histoire de fosse isolée, improvisée à la hâte où même les proches ne peuvent pas se recueillir.
      A comparer avec un condamné à perpétuité décédé, je ne vois pas la différence entre un chien enragé et une victime d’une maladie que le sujet n’a même pas pu éviter à temps lors de ses dernières heures.
      Et il a été bien convenu, et je cite : « que d’autres mesures sont possibles pour que la famille fasse le deuil de manière à ce que les précautions soient prises avant inhumation, et ce, pour éviter la multiplication des bactéries ».
      On ne devient pas professeur et ministre à la fois sans avoir aucune maîtrise sur des domaines qui lui sont proposés.
      Épidémiologiste ou chirurgien, Neurologue ou ORL, qu’importe ... Ce ministre n’a aucunement le droit de déléguer ce volet à d’autres ministères (et s’il en existe...)
      Et surtout quand il essaie de mettre le problème de Toamasina comme une de ces récupérations médiatiques (encore de la polémique que d’une recherche de solution adéquate).
      Qu’il commence à fermer sa grande gue.ule ; et de ne se concentrer sérieusement que sur ce qui le concerne.

    • 30 octobre à 18:52 | akam (#7944) répond à manga

      Quelles que soient ses origines, il n’a pas le droit de laisser mourir ses compatriotes de cette facon. Comme il a tarde a reagir, qu’il ne fasse pas de la figuration, mais qu’il sauve le maximum de vie. S’il a failli a sa mission, les logiques ne sont pas plurielles, il n’y en a qu’une, que le PRM le degage. Il y a beaucoup de medecins dans ce pays.

  • 30 octobre à 12:01 | Turping (#1235)

    Bien sûr que oui ,la compétence du Ministre de la santé est mise en cause « l’incompétence » .
    Sur place ,avec un frère médecin ,la peste n’est pas une rumeur mais vraiment une « réalité ».
    - Ce ne sont pas forcément les gens du bas quartiers qui ont contracté la peste mais aussi ce qui se pavanent avec leurs 4X4 .A souligner ,je suis à Madagascar pour 1 mois encore à peu près .
    Quelles sont les problématiques flagrantes ?
    - L’absence de mesures concrètes ,disons une campagne de sensibilisation pour mettre en garde les populations faces à cette épidémies foudroyantes ,pire que l’Ebola ( la peste pulmonaire peut tuer dans les 24heures suivant son contraction ,avec un temps d’incubation très courte ).
    - L’absence des mesures gouvernementales à faire face à cette épidémie ( port systématique des masques dans les zones sensibles ) ,distribution des médicaments prophylacticques comme mesure de protection .Puis , l’absence d’isolement réel afin de stopper la propagation de la maladie en commençant par le ramassage des ordures qui s’amoncellent partout .
    - Cette épidémie ,les gouvernants se servent comme moyen,fonds de commerce pour obtenir de l’argent provenant des organismes extérieurs ,l’OMS sans rien faire ,argent pouvant financer la réélection de RAJAO alors que de l’autre côté on essaie de minimiser la gravité de la situation .
    C’est pathétique !

    • 30 octobre à 12:03 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lire : mais ceux qui se pavanent , ....des « bas quartiers »

    • 30 octobre à 12:04 | Turping (#1235) répond à Turping

      « cette épidémie foudroyante »----) un post de plus ,hi, hi

    • 30 octobre à 12:26 | che taranaka (#99) répond à Turping

      AKORY LAHALY,

      J’ai dénoncé l’INCOMPETENCE de ce ministre....

      Mais comme le Prézidà avait déjà dénoncé les INCOMPETENTS de son Gouvernement qui ne veulent pas se démettre . Et en fait le message présidentiel n’indique pas précisément lesquels d’entre eux sont incompétents j’avais donc profité de ce cas du Ministre de la santé publique qui ne maîtrise pas du tout son sujet ......pour lui dire sur ce forum de démissionner ...pour cause d’incompétence....bref....

      Isandra a raison c’est RAJAONARIMIHEBOTRA ,l’éternel indécis,qui est RESPONSABLE.....il gère sa carrière polifika....dans la médiocratie...et ce pays s’enfonce plus que jamais et les compradors s’en mettent s’en mettent plein les poches

    • 30 octobre à 14:34 | akam (#7944) répond à Turping

      - Bienvenue en Afrique ! tu vois bien qu un etat mal gere ne fonctionne que par opportunites, n’ayons pas peur de dire les choses comme elles sont. Actuellement c’est une epidemie de peste !
      - Considerer la peste comme une catastrophe, c’est comme si t’attends qu’une tragedie s’installe avant d’intervenir ! Desole, c’est du theatre ! je comprends pourquoi le BNGRC est implique dans cette lutte funeste ! Comme c’est une epidemie connue depuis des millenaires, n’inventons rien car il n’y a que les medecins qui peuvent efficacement intervenir. Mais comme le premier d’entre eux, un chrirugien qui n’a fait que bachoter les epidemies ou/et la microbiologie, lors de ces etudes, s’est mue dans le silence. En effet la fatalite est devenue galopante car, sans aucune reaction initiatique, le desastre a pris place etant donne que les bacteries ont ete disseminees sur plus d’un millier de malades.
      - Ce fleau aurait pu etre evite, car d’un l’inscrire dans un programme de lutte « integree dans le developpement durable » on aurait pu sauver des vies par la prevention, de l’autre, si le fameux ministre a rapidement reagi et en harmonie avec la CI (Pasteur, OMS, croix rouge, ambassades…) le nombre de malades et les pertes en vie humaine auraient pu etre immediatement reduits. Encore une fois plus tot c’est detecte, plus de vies seront sauvees. La preuve est l’occurrence actuellement d’ un nombre eleve de malades qui ont recupere.
      - Aucune surprise si le contexte socio-economique d’un pays qui n’a ni connu une rebellion ni une guerre civile, lors de ces derniers mois, se trouve menacee par cette maladie millenaire. Je vais dans les recoins de ma logique que ce pouvoir ne peut etre innocente de ces pertes en vie humaine.

    • 30 octobre à 14:34 | akam (#7944) répond à Turping

      - Bienvenue en Afrique ! tu vois bien qu un etat mal gere ne fonctionne que par opportunites, n’ayons pas peur de dire les choses comme elles sont. Actuellement c’est une epidemie de peste ! -Considerer la peste comme une catastrophe, c’est comme si t’attends qu’une tragedie s’installe avant d’intervenir ! Desole, c’est du theatre ! je comprends pourquoi le BNGRC est implique dans cette lutte funeste ! Comme c’est une epidemie connue depuis des millenaires, n’inventons rien car il n’y a que les medecins qui peuvent efficacement intervenir. Mais comme le premier d’entre eux, un chrirugien qui n’a fait que bachoter les epidemies ou/et la microbiologie, lors de ces etudes, s’est mue dans le silence. En effet la fatalite est devenue galopante car, sans aucune reaction initiatique, le desastre a pris place etant donne que les bacteries ont ete disseminees sur plus d’un millier de malades.
      - Ce fleau aurait pu etre evite, car d’un l’inscrire dans un programme de lutte « integree dans le developpement durable » on aurait pu sauver des vies par la prevention, de l’autre, si le fameux ministre a rapidement reagi et en harmonie avec la CI (Pasteur, OMS, croix rouge, ambassades…) le nombre de malades et les pertes en vie humaine auraient pu etre immediatement reduits. Encore une fois plus tot c’est detecte, plus de vies seront sauvees. La preuve est l’occurrence actuellement d’ un nombre eleve de malades qui ont recupere.
      - Aucune surprise si le contexte socio-economique d’un pays qui n’a ni connu une rebellion ni une guerre civile, lors de ces derniers mois, se trouve menacee par cette maladie millenaire. Je vais dans les recoins de ma logique que ce pouvoir ne peut etre innocente de ces pertes en vie humaine.

  • 30 octobre à 12:05 | Mihaino (#1437)

    J’ai suivi comme tous les dimanches cette émission-phare Don-dresaka de TvPlus hier où le ministre de l’éducation nationale a été seul contre tous durant le débat ! Normal car le sujet du jour concernait l’enseignement et la peste ! Il n’a pas été convaincant dans ses explications et il a essayé aussi de défendre becs et ongles les actions et les tergiversations de son collègue professeur , ministre de la santé !Ses explications sur l’utilisation de tous les dons financiers et/matériels octroyés par les organismes nationaux (OMS , UNICEF ...)restent floues et incompréhensibles ! Tous ses contradicteurs ont demandé à son gouvernement l’assurance ferme et sérieuse sur la fin de la propagation de l’épidémie de la peste ! Le ministre ne fait étalage que de sa courbe de décroissance représentant les chiffres des morts et des guéris de la peste !! Statistiques obligent !Que chacun prenne ses responsabilités et que la lutte contre la peste exige l’implication de tous les citoyens me semblent être la conclusion de ce débat !

    • 30 octobre à 12:38 | che taranaka (#99) répond à Mihaino

      AKORY LAHALY,

      Organismes INTERNATIONAUX....je veux le préciser car les organismes nationaux n’auront jamais les moyens pour endiguer la PESTE.....

      c’est l’affaire de tout le monde...?....Oui et non...

      Oui car les gestes les plus élémentaires ne demandent que le CIVISME de tous....la PROPRETE.....

      Non car la SANTE PUBLIQUE est une politique de long terme or nos DIRIGEANTS SUCCESSIFS de leur incompétence,de leur cupidité etc ...n’ont jamais su et n’ont jamais pu ERIGER cette stratégie du long terme....la petite politique à la semaine.....et la valse des chaises ministérielles pour des causes polifika .....ceci le vahaoka ne peut le faire ;le vahoaka en est la victime.....

    • 30 octobre à 15:26 | vatomena (#8391) répond à Mihaino

      Isandra __
      L’afrique anté coloniale était surtout connu comme ’’mangeuse d’hommes ’’ .Les mères françaises craignaient plus que tout si leurs enfants étaient assignés à la Colonie
      Exemple : en 1857 , sur les 50 européens que comptaient les postes en Cote d’Ivoire 30 moururent de la fièvre jaune . et 10 furent évacués sur l’ile de Gorée . En 1878 ,la meme maladie emportait 600 blancs sur 1300 à Saint Louis du Sénégal. C’est la Révolution Pastorienne ,les progrés de la Parasitologie ,la DDT enfin qui allaient rendre moins funeste enfin le séjour des Blancs en Afrique et sauver des races indigènes menacées autant par la maladie ,les guerres et la chasse faite aux esclaves .
      On sut enfin se prémunir du Paludisme en 1880 ,du Cholèra en 1883, de la Peste en 1894 , de la maladie du sommeil en 1901 .Les populations furent systématiquement vaccinées et en 1934 ,le danger de la fièvre jaune était conjuré . La variole était totalement éradiquée de Madagascar .
      Comment allez vous ?

  • 30 octobre à 13:08 | Randrianando (#7463)

    La part de responsabilité du Ministère de la Population mise en doute

    Le Ministre de la Santé n’est pas le seul responsable de cette misère. S’il y a aussi une grande absente c’est bien la Ministre de la Population. On se demande si elle a bien lu les « Missions et Attributions » indiquées sur « http://www.population.gov.mg/?cat=140 » que son Ministère devrait assurer notamment : -La lutte contre la vulnérabilité de la population,
    - La réduction de la progression des causes de vulnérabilité de la population,
    Le déploiement d’un dispositif national de prévoyance, de protection et de recours pour rétablir la dignité humaine,
    - La vulgarisation des instruments nationaux et internationaux destinés à la protection des personnes vulnérables et la promotion d’une meilleure compréhension des implications pratiques des différentes obligations que comportent ces instruments,
    - L’effectivité des actions synergiques garantissant la protection des droits des personnes vulnérables,

  • 30 octobre à 13:10 | kartell (#8302)

    Nous sommes en train de tenter de récurer les écuries d’Augias, conséquences de tant de laisser-aller, ou plutôt, de laisser-faire depuis son origine tandis que le pouvoir avait tout faire pour qu’elle reste confidentielle !…
    Une maladie dite de pauvres ne pouvait aucunement venir troubler l’immobiliste tranquille d’un pouvoir, plus occupé à voyager qu’à surveiller le « laid » sur le feu !…..
    Effectivement, tout avait été fait pour que cette épidémie soit passée sous silence, ce pouvoir avait tant à faire qu’il n’envisageait pareille issue !….
    Au fort de cette crise, nous avons constaté avec quelle vigueur et rigueur, la lutte a été entreprise par des services sanitaires débordés qui n’ont du leur salut et celui de notre société, prise en otage de l’incompétence, qu’à l’aide internationale, plus inquiète de l’ampleur de l’épidémie que le pouvoir, lui-même !…
    Aujourd’hui que le quotidien redevient vivable, les questions, restées dans les tiroirs de l’urgence ressortent pour tenter de pointer d’un doigt dénonciateur, les coupables !….
    Le temps béni des fusibles semble arrivé, mais cela ne solutionnera en rien ce règlement de compte d’autant qu’en haut lieu, on fera tout pour appuyer cette vindicte médiatique en sachant qu’elle lui servira de bouclier et de pare-feu, salutaires !….
    Les élections approchant, il faudrait tout faire pour montrer que les responsabilités incombent qu’à des seconds couteaux à qui, on avait, abusivement, fait confiance !…
    Inutile de croire que de telles querelles puissent aboutir à quoi que ce soient, bien au contraire, elles vont permettre aux vrais responsables de rester tapis dans l’ombre du pouvoir sans que rien ne change car l’irresponsabilité et le je m’en-foutisme d’états ne permettent plus aucune réforme, ils ne font que perdurer des pratiques d’un autre siècle, celui d’un entre-soi, inquiétant !…..

  • 30 octobre à 13:24 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Ministre de la santé à l’ image de ses confrères, pourquoi voudriez-vous que des gens compétents travaillent avec des incompétents ???
    Qui se ressemble s’ assemble, hery n’ est entouré que d’ individus de son acabit , l’ honoris causa de l’ incompétence mention very tsara ou ratsy bé ...

  • 30 octobre à 13:31 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra.
    Je Cite :
    « Nous voulons aussi grandir, nous comporter comme les grands,...marcher tout seul, mais pas tous les temps avec le bras de Maman,...ou ses cousines,... »
    ++++++++++++++++++
    Isandra ;
    Je tiens tout de même à te rappeler, si tu as la mémoire défaillante, ou si tu n’étais pas encore né, mais en 1972 les Malgaches ont manifesté leur capacité de pouvoir subvenir à leurs besoins me semble t-il.
    Les Malgaches estimaient qu’ils savaient pêcher, et refusaient que l’on leur donne du poisson.

    Et à ce jour, tu te contredis en nous disant que les Malgaches veulent Grandir, veulent être adulte, alors dis moi en 1972 vous n’étiez pas si adultes que ça alors.
    Je confirme, le Peuple Malgache n’a jamais été Adulte, car tous les biens que les Colons que tu détestes ont laissé au Pays, vous n’étiez pas capable de les entretenir. Il n’y a que les enfants qui ne prennent pas soins de leur jouets, car les enfants vivent dans l’inconscience, mais ce n’est pas le cas quand on est adulte. Dit Adulte dit responsable. Mais c’est loin d’être le cas à Madagascar.Les Européen se donnent à coeur joie d’aller filmer ce qu’il titre ici Le Train de l’impossible. Aussi bien Fianarantsoa - Manakara, que Tana -Tamatave.
    Quand on veut être autosuffisant, on produit soit même, au lieu de Quémander, et d’importer du riz pourri Chinois pour se nourrir, Madagascar a toujours été en autosuffisance. Et depuis les années 80, le Pays Producteur de riz n’en produit plus assez. Oui les Vazaha Producteurs de Maroantsetra et ceux d’ Ambatondrazaka sont partis avec un Grand coup de pied au Q et les Malgaches étaient incapables de rentabiliser les rizières. Sur Ambatondrazaka je connaissais très bien une des familles c’était la Famille Erast.

    Et une remarque au passage, le FIHAVANANA que vous clamez haut et fort ici tous les jours n’a plus le même sens si je comprends bien. Car le Fihavanana est avant tout l’entre aide. Il est tout de même navrant de constater le contraire, que même les Familles explosent, s’entretuent pour un héritage, ou par Jalousie.
    En conclusion, vous êtes rentré dans une phase d’auto-destruction, et de suicide collectif.

    • 30 octobre à 14:03 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      FINENGO,

      Pour vous répondre je vous invite à lire cet extrait d’un article de Jean-Pierre Domenichini à propos de Ratsiraka,formé, modelé par la France, pro-paradis socialistes comme tous les dictateurs chouchous de Maman,…

      « (...) Il est un autre fait qui est intéressant. En 1951, François Mitterrand alors ministre de la France d’Outre-Mer eut à Ambohitsorohitra une séance de travail avec Bargues, Haut-Commissaire de la République – c’est-à-dire le Gouverneur Général de Madagascar. « Nous avons gagné, dit-il [il s’agissait de 1947], il nous faut récompenser nos fidèles ». La liste fut assez longue. Dans celle-ci, se trouvaient Albert Ratsiraka, Pascal Velonjara, Raveloson- Mahasampo, Laingo Ralijaona. Mitterrand décida d’allouer, d’une part, 2.500.000 Francs CFA aux fonctionnaires (ce qui permettait de construire cinq grandes villas de standing européen dans un quartier résidentiel) et des promotions dans la fonction publique, et, d’autre part, 3.000.000 de Francs CFA aux non-fonctionnaires et des charges électives de députés, de sénateurs et de conseillers de toutes sortes... Pour tous, il fut prévu des bourses pour les études des enfants. Gilles Andriamahazo, officier d’ordonnance de Bargues, assista à la séance de travail et fit ensuite le billettage. Ancien chef d’État, le général Gilles Andriamahazo me l’a raconté une fois à Mandrosoa et une autre fois – j’étais avec Bakoly Ramiaramanana – un 14 Juillet à l’ambassade de France. Derrière Gilles Andriamahazo, un groupe de ministres de Ratsiraka avec l’Ambassadeur de France fit silence et écouta le récit qui nous était fait. »
      On peut alors se demander ce qu’il en fut réellement de cet emprunt de « 75 000 francs CFA de l’époque, à un boucher merina des hauts-plateaux » (p. 28). Se demander aussi pourquoi avoir quitté le Collège Saint-Michel en cours d’année scolaire, quitté une classe qui conduisait à l’examen de la première partie du baccalauréat. J’ai entendu, dans une grande famille de la haute aristocratie merina qui le recevait à Antananarivo, une autre explication que celle qui parlait d’un désir personnel et de la réussite de la télépathie avec son père (p. 28).

      (…)J’ajouterai toutefois, pour terminer, que dans l’implicite du discours de l’ancien chef d’état, le chercheur pourra arriver à mieux comprendre tout ce qui l’a relié à François Mitterrand et en quoi, comme son père et ses alliés par les mariages, il fut lui aussi l’un de « nos fidèles », un ami de la France de gauche, tout comme ses amis, autres « nos fidèles », qui gouvernèrent la IIe République. Il faut toutefois que, pour arriver à comprendre l’implicite dans le discours qui nous est tenu, le chercheur doive se souvenir qu’il gardait bonne mémoire de ce qu’il avait lu pour en tirer ce qui lui apparaissait comme la substantifique moelle. »

      http://www.madagascar-tribune.com/Moi-Didier-Ratsiraka,21633.html

  • 30 octobre à 13:38 | Isandra (#7070)

    Hors sujet,

    A la une de Midi aujourd’hui : « Dans la dernière lettre envoyée à la société Tiko, la direction générale de la JIRAMA réclame le paiement de la totalité de ses créances qui s’élèveraient à 1 241 338 915 Ar. »

    Comment voulez vous que cette société d’Etat ne soit pas en faillite...,à part des créances auprès des ministères, et des vols à tout va, voilà, une société privé qui n’a pas payé ses dettes en milliards,...Tout cela entraîne le problème de trésorerie, comme pas d’argent, pas d’action, et bonjour, le délestage,...Vous avez compris l’origine du délestage,...

    • 30 octobre à 13:59 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Isandra

      Une économie en croissance est capable de s’autofinancer à terme.

      Une des raisons de la faillite économique du pays actuelle trouve 2009 fois hélas ses sources dans la pseudo révolution intergalactique orange de 2009 sans compter les incompétence et inconséquence de nos dirigeants actuels !

    • 30 octobre à 14:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR

      En effet, vous avez raison,...mais, ce que vous avez omis, ce qui a provoqué la crise 200-2009, c’est la façon de Ravalo dont il dirigeait le pays, sans laquelle cette crise n’aurait jamais existé,...

  • 30 octobre à 13:52 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    « Gerer c’est prevoir »

    A forcer de « communiquer sans agir » en conséquence, bref « à la sauce HVM » c’est tout un mode de gouvernance qui est en cause.

    Vouloir « le pouvoir pour le pouvoir », sans se soucier des actions qui servent réellement l’intérêt général, ne mène qu’à la déchéance généralisée. STOP

    ALERTE

    - Compétence et Sagesse où êtes-vous ?

  • 30 octobre à 14:28 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra (#7070)

    Isandra tu pourras raconter tout ce que tu voudras, ça ne changera rien de ta vie, ni de celle des Malgaches.
    Pleurnicher sur le Passé, ne vous emmène nul part.
    Dans le Monde pas un Pays, ne peut dire qu’il n’a jamais été annexé.
    Mais la différence avec Madagascar, c’est vous vous contentez à vivre de votre passé, en vous lamentant, au lieu de construire pour votre avenir et celui de vos progénitures.
    Prenez exemple sur le Japon, le Vietnam, le Cambodge. Ces Pays viennent de très loin dans leur Histoire et à ce jour ils avancent tous vers des avenirs Meilleurs et certains sont bien au-dessus de la Moyen.
    Je me répète au lieu de vous lamenter sans cesse, bougez vous le Q pour que changement puisse avoir le jour. En 1972 vous vous êtes soulevé, Mais en 2017 soulevez vous au-delà de ce qui s’est fait en 1972, vous avez doublé de Nombre de 13 Millions vous êtes passé à 25 Millions. Oui mais comme d’habitude il est plus facile de râler que de se faire tuer. Oui c’est vrai, mais vous n’êtes même pas capable de vous sacrifier pour l’avenir de vos enfants et petits enfants.
    Alors de quoi êtes-vous capable ?????
    A râler toute votre vie ???

    • 30 octobre à 15:36 | Behantra (#9165) répond à FINENGO

      Isandra qui râle : ce n’est point une nouveauté ... mais isandrakiral remplacerait la nandra ralalimanga

    • 30 octobre à 16:07 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à FINENGO

      Finengo,
      Isandra, l’expliquait il y a quelques jours ,pour la caste dirigeante (pas toute entière mais celle qui a le véritable pouvoir) le but n’est pas de développer ce pays .
      La volonté est de controler le peuple par l’armée afin qu’une infime minorité puisses s’enrichir et profiter de toutes les richesses que Madagascar possède .
      Voila donc vos suppliques et remontrances ne les intéressent pas du tout .
      Joli programme et ce n’est pas un Rajoel ou un autre qui changera cela ,ce n’est absolument pas a l’ordre du jour !

  • 30 octobre à 15:43 | FINENGO (#7901)

    @ Behantra (#9165)
    Mahagaga sy mahalasan’eritreritra ny fomba iry Isandra.
    Eh oui nandra ralalimanga lui va très bien.
    Ce Terme m’a échappé. Xmdr

  • 30 octobre à 16:51 | diego (#531)

    Bonjour,

    Voilà, la Peste a fini par étaler sur la place public le désordre à Madagascar et l’etat de pauvreté dans lequel le pays se trouve.

    Le désordre à la tête du gouvernement un des multiples caractéristiques d’un pays dans lequel l’État et les Institutions sont complètement déstructurés.

    Les crises, qu’elles soient humanitaires, politiques, catastrophes naturelles ou encore économiques, testent l’ordre, la logique, la compétence, la résistance et la solidité de l’État et mettent en lumière la bonne gestion, la cohésion, ou le contraire, au sein de pouvoir Executif, Mahazoarivo et Iavoloha et au sein de toutes les Institutions du pays. Et bien évidemment, ces crises testent aussi bien la fiabilité de la Societé Civile et d’une manière générale, les Élites.

    Madagascar n’est pas solide !

    Quand on est Président, ou Premier ministre ou encore ministre et élus de la République, on doit, à mon sens, connaître sa fonction et ses rôles politiques. C’est la moindre des choses, me semble-t-il !

    Et il est très important que le monde politique connaisse le Droit dans son pays. Pourquoi ? Pour l’ordre publique !

    Voir l’Eglise, ou une autre institution, contestant ouvertement une décision ministérielle est assez symptomatique de la déliquescence de l’état et l’entendu du faiblesse et de dégénérescence du pouvoir de l’Exécutif.

    Il est très sain pour la vie politique du pays de pouvoir argumenter et discuter, c’est un droit fondamental et on peut encore le faire aujourd’hui. On a encore le droit de ne pas être d’accord.

    Mais en suite, il faut savoir s’arreter. Après les argumentations et discussions, c’est le temps de prendre des décisions. Et c’est ce que Mr R. Hery n’a jamais su faire ou tout simplement, il n’a pas la capacité, politique ou intellectuelle de le faire.

    En tant que Président, Chef d’État et le seul garant des Institutions et de la Constitution, Mr R. Hery a aussi et certainement le devoir d’organiser la vie politique du pays. Le système politique à Madagascar ressemble au système politique occidental, dans lequel on voit clairement et distinctement les rôles des Institutions et des pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire.

    Que chacun fasse son travail !

    Mr R. Hery doit mettre de l’ordre dans la vie politique malgache, surtout il a tout intérêt que ses opposants sont bien ordonnés. Pour se faire, il doit mettre en place, avec ses opposants et tous les partis politiques majeurs, des processus électoraux.

    Et enfin, normalement, le ministre de la santé doit écouter attentivement les recommandations des femmes et des hommes du milieu médical. Il est inimaginable que deux médecins, s’ils ne s’amusent pas à faire de la politique sur la santé des gens, puissent avoir deux diagnostics différents pour faire face à une épidémie.

    Faut-il rappeler que si la Peste continue d’exister à Madagascar en 2017, c’est bien parce que le pays continue de s’appauvrir.

    Et tant que les dirigeants et les élus ne réussissent pas à mettre en place des projets bien pensés et bien financés sur l’Éducation, la Santé, l’Énergie, les Infrastructures, la Justice et comment optimiser un capital nature que la terre, Madagascar ne sortirait pas de la pauvreé :

    - le pays ne connaîtra pas une croissance économique stable ! Il suffit de prendre connaissance du PIB du pays pour se rendre compte que l’économie pays est tout simplement asphyxiée....

  • 30 octobre à 17:13 | FINENGO (#7901)

    @ ALIBABA SANS LES 40

    Bonjour..
    D’ailleurs le problème avec une grande majorité d’intervenants sur ce Forum, quand on les lit on se rend bien compte, il n’est nullement pas question de Madagascar et de son Peuple, mais plus à accuser tel Parti pour en défendre un autre, défendre un autre Parti, pour en accuser un autre.

    A plus de 90% des intervenants sur ce forum ne sont que des déchus d’un ancien Régime, qui veut reconquérir le Pouvoir. Il y a très peu de critiques impartiales qui montrerait du doigt tout ce qui ne va pas, aussi bien du passé, que du moment Présent. Aucune critique constructive, que des critiques partisanes.
    Je me pose la question, comment ce Pays pourrait-il sortir du labyrinthe, en ayant une guerre que l’on pourrait qualifier de Tribale ou fratricide.

    Et quand je lis Isandra et quelques autres, qui s’essoufflent à mettre sur le dos de la colonisation la Misère régnante à Madagascar. A croire que ce Pays a été le seul colonisé, ou que toutes les colonies sont au même niveau de Madagascar, je n’ose pas croire qu’ils ne savent pas la vérité, mais c’est plus pour se donner le Moyen de dire ce n’est pas à cause de nous ,mais d’eux. Pour ainsi dire pour prendre la Majorité des Malgaches pour des Imbéciles.
    J’appelle ces gens là les fossoyeurs de leur Patrie.
    Sans honte ni fierté, ils ont moins de considérations pour leurs compatriotes, que les Colons qu’ils accusent par tous les mots et de tous les Maux..
    En voilà une Belle revanche sur la Colonisation, la Période du Temps des Rois Malgaches revoit le jour et l’ Esclavage avec. Bravo, bravo, on revient à la source. C’est ça le Progrès ???? Eh ben ..!!!!!

    • 30 octobre à 18:13 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à FINENGO

      Finengo,
      C’est le stade ultime de la saloperie humaine .
      Le pire c’est de se servir de l’éducation de haut niveau qu’ils reçoivent pour asservir encore et encore le petit peuple.
      Du gibier de potence !!

    • 31 octobre à 08:26 | lebrech (#9029) répond à FINENGO

      Alibaba ! cent les 40 !

  • 30 octobre à 18:51 | Isandra (#7070)

    Vatomena,

    Isandra - Le général De Gaulle était un naïf . Il a cru que le malgache était devenu majeur .

    Le général n’était pas naïf, mais, il était obligé d’accorder l’indépendance à ses colonies sous pression de l’ONU,...,sans laquelle, Madagascar n’aurait pas eu l’indépendance sous l’initiative de Maman,...Ils avaient compté le transformé en Dom-Tom,...si ce n’était pas le cas, ils auraient préparé(moralement, formés les futurs vrais dirigeants, les relèves ...etc)cette indépendance comme il faut,...

    En partant, en quelque sorte, ils ont fait de la politique des terres brûlées,...après nous, ce sera le déluge.

    • 30 octobre à 19:04 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à Isandra

      Isandra,
      Le principal était que le colon s’en aille et il l’a fait.
      Les restes ne sont que prétextes a dissimuler vos insuffisances, incompétences et autres saloperies en tous genres.
      Tous le monde sur la planète a compris cela depuis très longtemps et c’est pourquoi la confiance n’existe plus .
      Ce pays ne se développera jamais (c’est ce que veux votre classe dirigeante) ,le mieux encore serait qu’il devienne une colonie chinoise

    • 30 octobre à 20:03 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      "la politique de la terre brulée ’’ osez vous dire ,Isandra , Mais d’où sortez vous , ? Quel aveuglement ?Les colons ne pratiquaient pas les feux de tavy .C’est vous qui avez brulé le Rova et l’hotel de ville !!!! et la radio de Rajoel .A quand le feu à l’Université ou à la Bibliothèque nationale ?

  • 30 octobre à 19:36 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra.
    Tu n’as répondu à mon Post dont référence suit :
    30 octobre à 14:28 | FINENGO (#7901)
    Comme d’habitude tu aboies, sans savoir pourquoi tu aboies.
    Tu de dis d’une Famille Nationaliste ???
    Vous êtes loin de l’être, plutôt nationaliste de mon Q Oui..!!!!
    Et je réitère mes deux interrogations :
    Alors de quoi êtes-vous capable ?????
    A râler toute votre vie ???

    • 30 octobre à 19:54 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Finengo,,,,

      Vous commencez à remplir un descendant de colons,...qui ont tendance à obliger les autres, sutout, les gens de leur anciennes colonies à se soumettre leur exigence, vous n’avez rien de votre mère,...

      Ce n’est pas parce qu’un vazaha safoitra me pose de question que je suis dans la contrainte de la répondre,...

      Nous sommes capables de tous quand on ne nous fait pas de l’ombre comme la CI a fait en 2013,...et la France depuis plusieurs années,...

    • 30 octobre à 19:57 | Isandra (#7070) répond à FINENGO

      Finengo,,,,

      Vous commencez à remplir le critère pour être un descendant de colons,....

  • 30 octobre à 20:20 | vatomena (#8391)

    Qui donc aujourd’hui vit des malheurs du peuple ;Isandra .? Ce ne sont certainement pas les colons. Ils ont laissé des souvenirs tangibles .des routes ,une voirie que nous avons vite mises à mal . Nous avons fait savoir notre indépendance au monde en cassant tout . mais sans construire . C’est une caste qui engendre et se nourrit des malheurs du peuple tout en se proclamant patriotes ,nationalistes ,anti colonialistes !!!

    • 30 octobre à 20:40 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à vatomena

      Des hypocrites de première .
      Ils se cachent derriere la misère du peuple pour faire les pauvres et quémander comme des mendiants

  • 30 octobre à 21:12 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra

    30 octobre à 19:57 | Isandra (#7070) répond à FINENGO ^

    Finengo,,,,

    Vous commencez à remplir le critère pour être un descendant de colons,....
    ++++++++++++++++++++++++++++++++++
    En ce qui me concerne, ça ne m’a jamais dérangé pour peu soit-il que l’on me traite de descendant de Colon. D’ailleurs c’est pour cette Raison que Votre Père de la Nation Ratsiraka persécutait tout ce qui avait attrait au Vazaha, et j’en ai payé le Prix, pour avoir quitté Madagascar.

    Depuis 1972 les Malgaches ne voulait plus entendre parler des relations Franco-Malgache pourquoi avoir renoué. Puisque L’ Etat Malgache avec l’approbation du peuple a foutu les Vazaha dehors en 1975. Par décret Présidentiel signé Ratsiraka. En démantelant le 2ème RPIMa d’Ivato, qui partait rejoindre la Réunion, où il est basé depuis à Pierrefond (Saint Pierre).

    Comme dirait le Proverbe de la Côte Est.. Mandrora Miantsilany . C’est le cas de Madagascar. Je vais le traduire pour ceux qui ne parlent pas le Malgache.
    Cracher, en étant allongé sur le dos. Résultat : On se crache dessus.
    Isandra tu Pourras même m’appeler Colon, car tu les considères comme des dominants Et ça me va très bien, ne serait ce vis à vis de toi.. Tiens pour terminer, essaies toujours de crier Rano, rano , rano contrairement aux balles qui se transforment en gouttes d’eau, certainement ça transformera les tonnes de détritus que vous aviez en magasiné en Tonne d’or. Qui sais ? Avec les Malgaches on peut s’attendre à tout avec le sikidy, et le ombiasa. N’est ce pas Isandra.....

  • 30 octobre à 21:59 | FINENGO (#7901)

    @ Isandra.
    Je cite :
    Ce n’est pas parce qu’un vazaha safoitra me pose de question que je suis dans la contrainte de la répondre,...

    Nous sommes capables de tous quand on ne nous fait pas de l’ombre comme la CI a fait en 2013,...et la France depuis plusieurs années,...
    ++++++++++++++++++++++++++++++++

    Primo : Comme tu le dis si bien, comme toutes personnes qui n’ont rien à dire, vaut mieux fermer sa GU.EU.LE la-dessus on est d’accord.

    Non la CI ne te fait pas de l’ombre. Pas du tout du tout.
    Mais la CI n’est pas non plus la Vache à Lait. Mais ça tu as du mal à comprendre.
    La CI aide ceux qui se donnent de la Peine pour avancer, mais la CI n’est pas la Pour enrichir, des Gouvernants d’un Etat Mafieux.

    Le Sénégal et Madagascar ont eu leur indépendance la même année.
    Sénégal 4 Avril 1960......Madagascar 26 Juin 1960.
    Ces deux pays étaient Colonies Françaises.
    Consultes les données concernant ces deux Pays, et sur le rang Mondial où en est Madagascar, et où en est Le Sénégal. Le Sénégalais de base a 50 fois plus de pouvoir d’achat que le fonctionnaire de base non corrompu à Madagascar. Malgré ceci rien ne t’interpelle, et tu accuses, encore et encore sans que tu puisses te remettre en cause, et d’ailleurs comme la Majorité des Malgaches. Je ne vous souhaite pas Malheur, mais je crains fort que vous auriez encore plusieurs décennies à patauger dans le Purin. Vu la Mentalité qui y règne ce n’est pas demain la veille que ça va changer.

    • 30 octobre à 22:28 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      Question : Le malgache a-t-il besoin d’un Visa pour s’installer au Sénégal , Qui veut du malgache sans le sou et pesteux chez lui ? Le mora mora est il une bonne recommandation pour obtenir un Visa .?

      Quand donc génération Isandra montrera ce qu"elle sait faire ? Le pays a besoin de fierté .

    • 30 octobre à 22:53 | vatomena (#8391) répond à FINENGO

      ou Comment apprendre à Madame Isandra que le savoir faire acquis durant la période coloniale n’est pas héréditaire ?
      Chaque génération doit apprendre sans renier son maitre . C’est le dépassement qu’il faut avoir comme ambition et non la recherche d’excuses .

  • 30 octobre à 22:48 | FINENGO (#7901)

    @ vatomena (#8391)

    Bonsoir Vatomena !!
    Ca y est on a changer d’heure GMT +2..lol
    Oui le Malgache a besoin d’un Visa pour rentrer au Sénégal.
    https://www.aeroport-dakar.com/visa_senegal.php
    http://www.au-senegal.com/les-infrastructures-de-communication-du-senegal,10433.html
    Mon cher Vatomena c’est le jour et la nuit entre Madagascar et le Sénégal.
    Pas de comparaisons possibles J’y ai Vécu 2 ans 1985 -1987 à Dakar avec des Parties de Chasse aux Phacochères, vers Kaolak, Saint-louis et campement de chasse de Richard toll.
    Bonne Soirée !!!

  • 30 octobre à 23:10 | FINENGO (#7901)

    Erratum
    GMT -2

    • 30 octobre à 23:15 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      Décidément Erratun une fois de plus GMT +1.....Mdr

  • 30 octobre à 23:21 | FINENGO (#7901)

    @ vatomena (#8391)

    Je ne vous apprends rien en vous le disant.
    Mais il est plus facile d’accuser, que d’assumer ses responsabilités.
    C’est le cas de beaucoup de personnes sur ce Forum.
    Et le comble, c’est qu’ils vous exigent du respect.
    Ce qu’ils ne savent pas c’est que le respect se mérite avant tout, mais ça ne se décrète pas.

  • 31 octobre à 09:02 | lysnorine (#9752)

    @ Isandra-30 octobre à 14:03-répond à FINENGO

    Re : « article de Jean-Pierre Domenichini à propos de Ratsiraka,formé, modelé par la France »

    « En 1951, François Mitterrand..“Nous avons gagné, dit-il [il s’agissait de 1947], il nous faut récompenser nos fidèles”. La liste fut assez longue. Dans celle-ci, se trouvaient Albert Ratsiraka, Pascal Velonjara, Raveloson- Mahasampo, Laingo Ralijaona

    Ny fifidianana « conseillers de la République » (senatera) tamin’ny 19 desambra 1948 angamba no notondroin’i Mitterrand tamin’io hoe « nous avons gagné » io, ka naha-voafidy ny kandidàn’ny lisitra PADESM : Totolehibe Félix, Zafimahova Norbert ary Randria Michel. Efa nogadraina tamin’io fotoana io ny « conseillers de la République » M.D.R.M. voafidy tamin’ny 30 Martsa 1947 : Bezara Justin, Dr Raherivelo ary Ranaivo Jules, mbany ny « conseillers provinciaux M.D.R.M. » be an’isa, mpifidy ny « conseillers de la République ». Ny « conseillers provinciaux » novotsorana taorian’ny didim-pitsarana ny M.D.R.M. tamin’ny 4 ôktôbra 1948 moa dia nanaovan’ny Bureau des Affaires politiques Ramatahora mba hametraka fialana.

    Ny PADESM, Velonjara Pascal sy Raveloson-Mahasampo kosa tsy voafidy depiote raha tsy tamin’ny fifidianana tamin’ny 17 Jona 1951, izany hoe TAORIAN’ny nandalovan’i Mitterrand teto Madagasikara, tamin’ny fiandohan’ny taona 1951. Ny depiote M.D.R.M. telo mianaka : Dr Ravoahangy, Dr Raseta, ary Itpkl. Rabemananjara Jacques na dia voaheloka aza, dia TSY NETY NANDINIKA NY FANESORANA ny naha DEPIOTE azy ireo, izay tokony handeha ho azy fotsiny, ny depiote be an’isa tao amin’ny Assemblée nationale. Nahatsiaro tena ireo depiote ireo nony hitany niharihary ny maha TEFY BE MIVAONA manala baraka an’i Frantsa ny fitsarana frantsay nanameloka ny depiote M.D.R.M. sy ny faneren’ny governemanta an-kolaka ny « Cour de Cassation » tsy handrava ilay didim-pitsarana tamin’ny 4 ôktôbra 1948, araka ny tokony ho izy. Noho izany dia nijanona ho depiote foana ireo M.D.R.M. ireo mandra-paha-tapitry ny fe-potoana naha-voafidy azy (1951), na dia tany am-ponja aza ! Izany no tsy nahafahan’ny governemanta frantsay sy ny kôlônialista teto Madagasikara, araka ny tetiny, nampakatra avy hatrany ny PADESM hisolo ny depiote MDRM raha tsy tamin’ny fifidianana tamin’ny 17 Jona 1951.Toy izao no vokatr’io fifidianana taorian’ny « fikomiana » tamin’ny 1947 :

    (2e circonscription, morontsiraka atsinanana)-Collège des citoyens de statut personnel :
    Électeurs Inscrits : 260.633. ’
    Nombre de votants : 231.782.
    Bulletins blancs ou nuls à déduire : 1381.
    Suffrages valablement exprimés : 230.401.
    Ont obtenu :
    M. Velonjara 230.380 votes [Izy irery no kandidà fa tsy nisy nirotsaka nifaninana taminy ary 99.99 %-n’ny vato nanan-kery-no azony]

    Miteny ho azy ny vokatry ny fifidianana nanaraka, tamin’ny 2 Janoary 1956, tamin’io FARI-PIFIDIANANA io ihany. Ny Frantsay - Roger DUVEAU- nirotsaka hofidin’ny tompon-tany « indigène » no lany fa notsipahany ny kandidà hafa rehetra, PADESM, nifaninana taminy :
    Deuxième circonscription :
    Inscrits : 309.840
    Votants : 273.769
    Blancs ou nuls :1.454
    Suffrages exprimés : 272.315
    MM. Duveau : 238.474 voix (Elu)
    Laingo - Ralijaona 18.745
    Rakoto Sihanaka 6.622
    Japhet Siméon.. 6.142
    Ramanankavana 2.261
    Pascal Velonjara 71

    Toy izao kosa no voka-pifidianana naha-voafidy ny PADESM Raveloson-Mahasampo tamin’ny fari-pifidianana faha-3 (morontsiraka andrefana) , tamin’ny 17 Jona 1951 :
    Les élections du 17 juin 1051 ont donné les résultats suivants :
    Electeurs Inscrits : 316.213.
    Nombre de votants : 235 793.
    Bulletins blanc » ou nuls à déduire : 1.918.
    Suffrages valablement exprimés : 233.873.
    Ont obtenu :
    MM. Raveloson Mahasampo : 229.107 voix.
    Jérémie (Ernest) 4.803
    M. Raveloson a été proclamé élu comme ayant réuni le plus grand nombre de suffrages.[97.96 % n’ny vato nanan-kery-no azony]
    Tsy lany intsony koa izy tamin’ny fifidianana nanaraka tamin’ny 2 Janoary 1956 fa resin’Itpkl. Tsiranana. Raha nitentina 330. 915 ny isan’ny vato nanan-kery, dia 17.496 no latsa-bato azony na 5.28 % izany.

    Tamin’ny fifidianana tamin’ny 18 mai 1952 no lasa « conseiller de la République » ny PADESM LAINGO RALIJAONA sy RAMAMPY Pierre, izany hoe efa tsy ministre de la France d’outre-mer intsony i Mitterrand.

    Toy izao kosa no mombamomba an’Itpk Ratsiraka Albert tamin’ireny « fikomiana » tamin’ny 1947-1948 ireny, sy taorianany :

    - Par arrêtés du 28 juin 1947 :
    « Ratsiraka Albert, écrivain-interprète principal de 3e classe, est nommé provisoirement GREFFIER EN CHEF de la justice de paix à compétence étendue d’Ambatondrazaka, pendant la durée de l’absence de M. Raphel d’Angest, greffier en chef titulaire.
    Il remplira également les fonctions de NOTAIRE et de COMMISSAIRE PRISEUR »
    [JOMD, 5 juillet 1947, p.679] ;

    - Par arrêtés du 20 avril 1948 :
    M. Ratsiraka Albert, GOUVERNEUR de 4e classe, est chargé provisoirement des fonctions de SECRÉTAIRE-RÉDACTEUR DE PARQUET, pour servir comme commis greffier au tribunal de première instance à Tamatave ; [JOMD, 1 mai 1948, p.546]

    - Isan’ny traboina tamin’ny fikomiana izy ka nomena onitra :
    « 19e décision du 28 août 1948, JOMD, 11 septembre1948, p.1042 :
    « Avances accordées »
    « 1.763. M. Ratsiraka Albert, tribunal première instance, Tamatave, écrivain-interprète, biens familiaux à Moramanga : 12.000 francs CFA/ 20.400 francs métro.

    - Mari-boninahitra :
    Par décret du 28 février 1951 sont promus et nommés dans l’Ordre de l’Étoile d’Anjouan au grade de chevalier : M. Ratsiraka Albert, gouverneur de 4e classe du cadre spécial à Tamatave.(JOMD, de juin 1951, p. 918)

  • 31 octobre à 09:55 | lysnorine (#9752)

    @ che taranaka - 30 octobre à 12:38-répond à Mihaino

    « la SANTE PUBLIQUE est une politique de long terme or nos DIRIGEANTS SUCCESSIFS..n’ont jamais SU et n’ont jamais PU ERIGER cette stratégie du long terme....la petite politique à la semaine »

    Anisan’ny tena mahavoa ny mpanoratra maro amin’itony forum itony, dia ny tsi-fihezahana mamantatra tsara ny TANTARA ny ZAVA-NISY, fa avy hatrany dia dedadedaka fotsiny ny manaraby ny teo aloha - ny hany fitondran’Itpkt TSIRANANA ihany aloha izany no tondroinay amin’izany hoe teo aloha izany ! - izay sady tsi-niainany no tsi-fantany fa homana am-bolony sy manao rapa-dango, tsy misy fisainana, ny fasitara fanely ny mpanao pôlitika be fialonana satria TSY NAHAVITA na inona na inona akory NA TAPINY AZA izy ireo teo amin’ny fampandrosoana ny valala be mandry : ny FAMPANDROSOANA NY FAHANTRANA OMBIENY OMBIENY kosa no hita maso sy azo tsapain-tanana hatrany hatrany fa NATERAKY NY PÔLITIKANY sy ny FITONDRANY.

    Tsy asian-teny akory ny fanaovana varo-boba ny harem-pirenena, izay tsy inona fa fivarotan-tanindrazana an-kitsirano izao.

    Momba ny pôlitika taloha mikasika ny FAHASALAMAM-BAHOAKA, ireto misy andalan-tsoratra vitsvitsy mamelatra ny amin’izany, notsoahana avy amin’ny « Rapport sur l’activité du Gouvernement du 1er juillet 1963 au 30 juin 1964 », Imprimerie Nationale, Tananarive, 1964, [ pp. 29...40 ].
    Tsara ho marihina eto fa TOA TSY NISY INTSONY ny famoahana rapaoro tahaka itony taorian’ny 1972 !

    « Ministère de la Santé Publique et de la Population »

    « Le Département de la Santé Publique est de ceux QUI NE SAURAIENT RENOUVELER, D’UNE ANNÉE À L’AUTRE, LEURS OBJECTIFS.

    « La PERMANENCE de sa mission, soigner les malades ET SURTOUT PRÉVENIR LES MALADIES — est en rapport avec les DIFFICULTÉS qu’il peut y avoir à l’accomplir et qui se renouvellent sans cesse en dépit des moyens que la science met à notre disposition pour y pourvoir [...]

    « Nous ne reviendrons pas sur les BUTS DEPUIS LONGTEMPS DÉFINIS et vers lesquels nous avons DÉJÀ tourné nos efforts.

    « Tout en accordant à la médecine de SOINS les moyens qui lui sont nécessaires pour MAINTENIR SON EFFICACITÉ, nous avons CHOISI de DÉVELOPPER LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE ET LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE LA MÉDECINE DE PROPHYLAXIE ET L’ÉDUCATION SANITAIRE.

    « En PROTÉGEANT, contre la maladie, le plus grand nombre de nos concitoyens, en leur APPRENANT À S’EN DÉFENDRE, à en défendre LEURS ENFANTS, nous pensons trouver là, dans un proche avenir, le moyen de DIMINUER le nombre des malades et d’ALLÉGER en conséquence les LOURDES CHARGES que leur entretien et leur traitement dans nos formations sanitaires font peser sur notre budget.

    « C’est parce que l’amélioration des conditions de vie des Malgaches tient AUSSI, pour une LARGE PART, au développement de l’action sanitaire PRÉVENTIVE et ÉDUCATRICE que nos services ont entrepris d’y apporter le maximum de soins.

    « Mais, d’autre part, le nombre des Malgaches AUGMENTE tous les jours.

    « Il est incontestable, et cela reste dans le cadre de la politique sanitaire de notre Gouvernement, que nous avons besoin de poursuivre les réalisations matérielles tant en constructions qu’en équipements — qui répondent aux besoins accrus d’une population qui dépasse maintenant 5.800.000 habitants et qui réclame, d’autre part, l’aide d"un personnel MÉDICAL et PARAMÉDICAL chaque jour PLUS NOMBREUX et TECHNIQUEMENT MIEUX INSTRUIT.[...]

    « I. DISPOSITIF SANITAIRE
    [...]
    B. Formations sanitaires
    [...]
    142 hôpitaux de préfectures et de sous-préfectures ;
    [...]
    217 infirmeries avec POSTES D’ACCOUCHEMENT.
    59 POSTES D’ACCOUCHEMENT ISOLÉS
    97 dispensaires.
    [...]

    C. GROUPES MOBILES D’HYGIÈNE
    Le Département dispose de 11 groupes mobiles d"hygiène, dont l’un, doté de MOYENS de LABORATOIRES et radiologiques, est plus spécialement affecté aux campagnes de lutte contre la TUBERCULOSE.

    (Hofaranana)

    • 31 octobre à 10:05 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ che taranaka - 30 octobre à 12:38-répond à Mihaino
      « la SANTE PUBLIQUE est une politique de long terme ... »

      (Tohiny sady farany)

      « II. LA MÉDECINE DE SOINS

      [...] Chaque préfecture dans CINQ ans, ou chaque sous-préfecture dans DIX ans, sera dotée d’un CENTRE HOSPITALIER RÉNOVÉ et dont les moyens modernisés répondront au besoin d’un périmètre bien déterminé

      Les RÉGIONS ISOLÉES recevront la PRIORITÉ afin de diminuer les ÉVACUATIONS toujours coûteuses et, en même temps, contribuer à la DÉCONGESTION des hôpitaux des grandes villes. [...]

      « III. MÉDECINE PRÉVENTIVE

      A. LUTTE CONTRE LES GRANDES ENDÉMIES
      [...]
      Statistiques concernant les maladies endémiques
      PESTE
      1961 : 21 cas, 11 décès
      1962 : 28 cas, 2 décès
      1963 : 10 cas, 5 décès

      PALUDISME
      1961 : 78.337 cas, 105 décès
      1962 : 117.019 cas, 156 décès
      1963 : 100.197 cas, 82 décès
      [...]

      LA PESTE
      Si la peste, qui a entraîné autrefois, une forte mortalité dans notre pays, en particulier dans la région des Hauts-Plateaux, est aujourd’hui RÉDUITE dans ses manifestations, c’est que les moyens PROPHYLACTIQUES et les moyens thérapeuthiques dont nous disposons nous permettent de traiter RAPIDEMENT SUR PLACE les cas isolés, et d’EMPÊCHER ainsi la formation des FOYERS ENDÉMIQUES, en particulier lorsqu’il s’agit de la peste pulmonaire, forme particulièrement dangereuse.
      Nous NE DEVONS PAS, cependant, OUBLIER que la MENACE subsiste et qu’une STRICTE SURVEILLANCE demeure TOUJOURS NÉCESSAIRE.

      LE PALUDISME
      Le paludisme était, dans notre pays, jusqu’à une époque récente, la PRINCIPALE CAUSE de morbidité et de mortalité.

      La lutte entreprise depuis plusieurs années en utilisant les pulvérisations d’INSECTICIDES à EFFET PERMANENT qui visent à détruire l’ANOPHÈLE facteur du paludisme, et la CHIMIOPROPHYLAXIE par les médicaments antipaludiques modernes qui protègent le sujet sain et stérilisent le porteur d’hématozoaires, nous cpoûte, chaque année, 100 millions de francs malgaches [US$ 400 000 de l’époque soit l"équivalent économique de U$11,700,000.00 actuels pour une population de 5 800 000 habitants, soit un peu plus d’1/5 de la population actuelle].
      [...]

      1.350.000 enfants sont ainsi protégés par l’ABSORPTION HEBDOMADAIRE d’une dose de NIVAQUINE, qu’ils reçoivent dans l’un des 11.300 CENTRES DE CHIMIOPROHYLAXIE disséminés dans l’ensemble du pays. [...]

      Dans la région des Hauts-Plateaux, considérée actuellement sur la VOIE DE L’ÉRADICATION, on trouve moins de 2 cas de paludisme confirmé pour 10.000 habitants et la mortalité pour cette maladie y est à peu près NULLE.

      En 1948, on comptait 770.966 CAS DE PALUDISME avec 2.855 DÉCÈS.
      En 1963, 50.600 cas connus et diagnostiqués bactériologiquement n’ont fourni que 47 décès identifiés.
      Nous pouvons donc prétendre que le PALUDISME, s’il n’a pas encore pu être totalement éradiqué sur l’ensemble de la grande île, est EN VOIE D’Y ÊTRE MAÎTRISÉ.
      [...]
      LÈPRE
      [...]
      TUBERCULOSE
      [...]

      B. MÉDECINE SOCIALE ET ÉDUCATION SANITAIRE

      Le domaine de la MÉDECINE DE PROPHYLAXIE s’étend bien au-delà de la lutte contre les maladies endémiques :

      Il ouvre le vaste champ de la médecine sociale aux activités de PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE, d’ÉDUCATION SANITAIRE, d’HYGIÈNE SCOLAIRE, de la NUTRITION et, très prochainement, nous l’espérons aux activités d’un service d’ASSAINISSEMENT.

      La médecine sociale, qu’anime aujourd’hui un esprit nouveau, s’est particulièrement engagée, depuis un an, dans une action EDUCATRICE qui est enfin sortie des grands centres et a été portée en ZONE RURALE, grâce àla bonne volonté du personnel technique et à la parfaite COORDINATION RÉALISÉE SUR LE TERRAIN par différents services des Départements de l’Agriculture, de l’Éducation Nationale et de la Santé Publique.

      Les CENTRES DE PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE ont depuis longtemps du point de vue de leurs activités purement médicales — VISITES PRÉ- ET POST-NATALES et SURVEILLANCE SANITAIRE DE LA PREMIÈRE ENFANCE — fourni un rendement qui témoigne d’une efficacité largement reconnue. [...]

      Sur notre PLAN DÉCENNAL, de 1963 à 1973, prévoit un ACCROISSEMENT IMPORTANT de nos centres de protection maternelle et infantile — surtout des CENTRE RURAUX qui devront être portés de 26 à 200 [...]

      Fehin-teny : Ampy tsara angamba izay fampahatsiahivina izay, hitarafana ny NANAPOTEHAN’ ny mpitondra taty aoriana ny zava-bitan’ny teo aloha mikasika ny Fahasalamam-bahoaka, ny tsy mba nahaizany nanolokolo azy ireo na NANABE-VOHO ny pôlitika nahomby, izay mitory ny tsi-fahaiza-mitantana fanjakana. Vavolombelona velona nampiharihary izany ny fitomboan’ny voan’ny aretina PESTA hatrany hatrany oharina amin’ny FIHENANY nandritra ny taona 1961-1963 !

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 376