Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 14 décembre 2017
Antananarivo | 04h11
 

Vie d’entreprise

La Chocolaterie Robert

« Chocolat Madagascar 100% », meilleur chocolat 2017

mercredi 26 juillet

Grande fut la surprise de l’équipe de la Chocolaterie Robert conduite par son président directeur général, Marcel Ramanandraibe, lorsque les jurys lui ont décerné le « Gold » pour le Chocolat Madagascar 100 % de cacao consacré « Meilleur chocolat 2017 ». L’Académie des chocolats qui s’est déroulée depuis le mois d’avril en est à sa 10è édition s’est achevée le 19 juillet dernier par l’annonce des résultats du concours et la remise des prix aux gagnants dans le salon du légendaire hôtel CLARIDGE’S à Londres. Le prestigieux prix Gold récompense l’effort déployé par la Chocolaterie Robert tant au niveau de ses plantations de cacao de Brickaville et d’Ambanja que dans son usine de fabrication à Andrefan’Ambohijanahary. En tout cas, c’est toute la chaîne de production qui a été évaluée par des juges de divers horizons, dont des journalistes internationaux, des chefs, des pâtissiers et des experts en chocolat et en nutrition. Les produits sont jugés sous plusieurs aspects tels l’arôme qu’ils dégagent, leur saveur, la complexité du chocolat mais aussi leur présentation, leur apparence.

Ainsi l’attribution de l’ultime Golden Bean Award 2017 à « Chocolat Madagascar 100 % » dans la catégorie « Tree to Bar » est un grand honneur pour l’entreprise toute entière, représentée à l’occasion de la cérémonie de remise des prix par Marcel Ramanandraibe, Stéphanie Ramanandraibe et Neil Kelsll ; mais c’est également un honneur à l’industrie agroalimentaire de Madagascar. Il faut avouer que le Chocolat de Madagascar est une référence et La Chocolaterie Robert n’en est pas à sa première participation à un concours international et encore moins à ses premiers prix (La Chocolaterie Robert : 1ère entreprise malgache récompensée ; Chocolaterie Robert : Top Brand du « Salon du Chocolat Japon 2016 »).

18 commentaires

Vos commentaires

  • 26 juillet à 12:21 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Félicitations à la chocolaterie Robert.

  • 26 juillet à 13:59 | Ibalitakely (#9342)

    TOUT SIMPLEMENT : CHAPEAU !!

    • 26 juillet à 14:35 | zaho (#699) répond à Ibalitakely

      Tout d’abord, je leur dit « BRAVO ». Continuez et ne faîtes pas comme on est en train de faire dans la filière vanille où on est en train de tout casser car il y a des irresponsables qui veulent être riches du jour au lendemain.

  • 26 juillet à 14:41 | punchline (#9673)

    désolé, cela ne me fait ni chaud ni froid, la chocolaterie ROBERT existe depuis plus de 30 ans, 3 questions :
    - qu’est ce que cela a apporté à la ville de BRICKAVILLE
    - comment cela a-t-il amélioré la vie des paysans d’AMBANJA
    - et les petites mains de l’usine d’Andrefan’Ambohijanahary , y avait-il, et y aura-t-il une augmentation sur leurs salaires

    RIEN DE TOUT CELA, et 40 ans que cela dure

    partage equitable de benefice, commerce équitable, sinon FEDERALISME

    • 26 juillet à 16:09 | Stomato (#3476) répond à punchline

      Que de bonnes questions !
      Pour autant que je sache la chocolaterie Robert de travaille pas qu’à Brickaville.
      L’amélioration de la vie des gens d’Ambanja est peut être simplement qu’ils peuvent continuer à vivre avec le travail fourni à Robert...
      Idem pour les petites mains d’Andrefan’Ambohijanahary, elles continuent à pouvoir manger !
      Comment définissez vous un partage équitable de bénéfices ? Avez vous une idée précise e la gestion financière d’une entreprise ? Et de la façon dont sont ventilés les bénéfices ?
      Êtes vous conscient que l’entrepreneur devenu employeur n’a qu’une seule obligation, celle de réussir à faire vivre son entreprise pour le plus grand bien de ses salariés.
      Et il a en plus un devoir, faire en sorte d’assurer la pérennité de son entreprise, d’où par exemple l’utilité d’aller se « payer des vacances » pour se faire connaitre à l’étranger et augmenter la taille du marché d’acheteurs potentiels, Madagascar étant décidément trop petit avec des clients trop pauvres pour acheter les produits de la Chocolaterie Robert.

      Revoyez enfin ce qu’est réellement le commerce dit équitable, analysez son fonctionnement dans le détail et vous serez surpris si vous le faites honnêtement.
      Sinon fédéralisme ou pas le régime équitable restera sans vaseline.

    • 26 juillet à 17:42 | papangue (#9623) répond à punchline

      @punch laine

      Qu’est ce que le féralisme à avoir avec le réchauffement climatique ? la couche d’ozone ?

      Bon dieu, pour une fois qu’un etreprise gasy fonctionne bien ,fait vivre des salariés ...

      http://www.chocolaterierobert.com/un-peu-dhistoire/

      Pour la petite hsitoire, Ratsy iraka a nationalisé , le groupe a été démantelé.

      @vatomena :
      non Ra8 n’ a pas fait de nationalisation ! au contraire avec l’AGOA
      Attention aux termes, mais bon, venant de vous ...

    • 26 juillet à 17:53 | vatomena (#8391) répond à punchline

      Vous avez raison de me corriger ,Papangue .RA 8 n’a pas fait de nationalisation .Il préférait ’’ L Apropriation ’ .

    • 26 juillet à 20:16 | isoarha (#8297) répond à punchline

      Salut,
      Le chocolat Robert est exquis, puis c autre chose que le made in Côte d’ Ivoire qi fait de l’ intensive mais à oublié la qualité. Il n’ y a pas beaucoup de chocolat aussi surprenant que fin que celui de Madagascar, la preuve, il est primé, réjouis- toi🎻, va croquer du chocolat au lait du pays, ça te fera une bonne madeleine de Proust.

  • 26 juillet à 16:00 | ETHAN (#9769)

    Juste pour un petit point de vue … …

    Je ne connais pas Mr Ramandraibe Marcel, mais c’est une bonne voie, car un Malagasy qui ose investir dans son Pays, qui plus est, il transforme localement les Matières 1ères.
    D’autre part, sa démarche est en cohérence dans une bonne vision structurelle de ce que devait être l’industrialisation de Madagasikara, afin que ce Pays n’exporte pas ses matières 1ères à très bas prix. Le Pays a le devoir structurel d’industrialiser et de moderniser les productions et les transformations locales de ses matières 1ères.
    ** TRES IMPORTANT : J’invite Mr Ramanandraibe Marcel à éviter l’économie de Comptoir.
    Car l’enrichissement doit s’opérer également aux travailleurs et à la Région où il transforme les matières 1ères. Car non seulement les ouvriers Agricoles travaillent très dur pour gagner très peu, mais aussi ceux qui transforment les matières en chocolat sont souvent mal payés !!

    ### Il ne faut pas oublier mais le Pays qui aura la meilleur Governance de ses matières 1ères réussira mieux et rapidement pour son émergence dans ce monde globalisé.
    Les Pays africains ont un grand commun intérêt à s’industrialiser dans ce domaine pour mieux coopérer mutuellement entre eux.
    = > Et je ne cesse de le dire ici : que macro économiquement, une restructuration fondamentale de l’Education et de l’Enseignement en général pour les Ressources Humaines comme Acteurs économiques ou comme Facteurs de production d’une possible Croissance endogène est l’axe majeur d’un tel modèle économique.
    = > Une des pistes pour y arriver à mon sens, c’est :
    ‘’Comment transformer les Compétences (diplômes) en un Emplois Productif ’’ ?
    = > C’est le Modèle Economique qui doit conduire les Facteurs et les Ressources de productions, au lieu former des milliers de Jeunes diplômés à ne RIEN FAIRE !!

    ### Je prends l’exemple flagrant du Cacao en Afrique, où Madagasikara en produit un peu moins de 5000 Tonnes par an.
    Malgré les 70% de la production mondiale de Cacao principalement réalisée en CÔTE d’IVOIRE plus celle du Ghana, cette matière 1ère ne rapporte à l’Afrique que $14 billion/an donc 3% seulement de part du marché mondial dans ce secteur...
    = > Alors que la SEULE transformation du Cacao en Produit Fini rapporte aux Industriels des Pays avancés et émergents près de $120 billion/an.
    = > Cela doit donc faire réfléchir à tout Government soucieux des réformes structurelles obligatoires pour les prochaines décennies, surtout face aux 11 millions de Malagasy qui n’ont pas 20ans en 2015 !

    • 26 juillet à 16:37 | vatomena (#8391) répond à ETHAN

      La famille Ramanandraibe n’est pas couillon . Elle sait saisir les opportunités . Les fondateurs de l’entreprise ’ chocolat Robert ’’ sont bien des Robert venus de la Réunion .Ils ont lancé leur entreprise depuis Tamatave au temps où il y avait encore Colonisation ..Plutot que de se faire détruire par une confiscation ou une nationalisation par un Ratsiraka ou un Ravalomanana , l’entreprise a préféré se vendre au groupe Ramanandraibe . Et depuis l’entreprise n’a fait que prospérer tout en gardant son nom . Un bel exemple de ce qui aurait pu advenir au pays tout entier si on avait su préserver et développer l’héritage colonial au lieu de le détruire tout en maudissant le Colon créateur de Richesses ,Madame Isandra .

  • 26 juillet à 18:23 | betoko (#413)

    J’ai eu le privilège d’avoir connu le grand père Ramanandraibe fondateur de cette entreprise qui porte toujours son nom jusqu’ à maintenant depuis les années 50 . J’ai été encore gosse comme 3 pommes à Ambatomanga dont son épouse Félicie fut originaire ,
    Elle racontait à ma famille que son mari avait commencé à faire fortune en collectant chez les paysans des chiffons et des œufs qu’il vendait à Tana . Selon toujours la grand mère Félicie , ils se sont privés de beaucoup de chose pour en arriver là et surtout le grand père fut autodidacte , il n’a pas fait des grandes études , il n’avait même pas le bac
    Comme disait Vatomena , c’est une des rares entreprises familiales dont Didier Ratsiraka n’avait pas osé nationaliser et que Marckiavel n’a jamais arrivé à piquer contrairement à ses habitudes
    C’est connu depuis des années que le chocolat malgache est très côté dans le monde entier . Il fut un temps où la marque LINDT précisait dans sa publicité que leur chocolat vient directement de Madagascar
    Punchline
    Avant de raconter des konneries comme d’habitude sur votre idée de fédéralisme , faites une enquête chez les producteurs de CACAO , s’ils se font exploiter par la famille Ramanandraibe

  • 26 juillet à 18:28 | betoko (#413)

    Une petite histoire
    A chaque fois que je vienne en vacances , ma famille me demande de la ramener du chocolat , ce que je n’ai jamais fait car je leur avais dit que le chocolat qu’on trouve aussi en France , en Belgique qu’en Suisse vient de la Côte d’Ivoire et de Madagascar . Ma famille croyait que le cacao pousse en Europe .

    • 26 juillet à 19:26 | hafatse (#9818) répond à betoko

      @bekoto ,
      c ’est enseigné en histo-geo en CM2 a mada.
      Jusqu’a quel niveau votre famille...

    • 26 juillet à 20:54 | punchline (#9673) répond à betoko

      Le dualisme social et économique sont très fort à Madagascar.
      les élites économico-politique sont très très riches, et les pauvres sont très très miséreux

      en Europe , il y aussi de la pauvreté, mais pas à ce niveau de gravité là

      ajouté à cela le dualisme régional, je ne vous dirai même pas....

      pouvez-vous m’expliquer , pourquoi ce dualisme , betoko et Stomato ???

      quant à NIcole et Madeleine, tu nous apprends des choses BETOKO,

      d’ailleurs depuis Tsiranana , ça étais toujours le cas, quelques grandes familles d’industriels d’origine politique gravitaient autour du pouvoir. alors .... comprenne qui pourra

  • 26 juillet à 18:56 | betoko (#413)

    Une petite histoire Bis
    Une des membres du GEN ( Groupement des Experts Nationaux ) Mme Madeleine Ramaholimiaso est une des filles de Ramanandraibe et maître Nicole conseillère de Hery Rajaonarimampianina est sa petite fille . Je vois d’ici l’ambiance chez cette famille à chaque fois qu’elle de réunisse

  • 27 juillet à 15:54 | ETHAN (#9769)

    @ Vatomena

    Vatomena, si j’ai bien compris de tout ce qui se dit ici : Mr Ramanandraibe Marcel est donc un bon exemple d’investisseur. J’espère qu’il y en aura d’autres comme lui.

    Vous avez raison en disant ‘’’’ si Madagasikara avait su préserver et développer l’héritage de ce qui avait été bâti avant son indépendance’’’’, les Malagasy n’en seront pas à son stade actuel !
    Ce constat est malheureusement vrai pour presque toutes les ex-colonies.
    Mais je remarque tout de même que ceci est beaucoup moins vrai pour certains Pays d’Afrique du ‘’Commonwealth of Nations’’ ! Et ce n’est pas parce que je suis aussi britannique que je dis cela !!
    Vous savez Vatomena, pour ce qui est de Madagasikara et pour d’autres Pays similaires, c’est le Paradigme qui doit fondamentalement ment évoluer voire à modifier en profondeur, si l’on veut le Changement !
    Mais comment cela serait-t-il possible ? J’espère un jour ! Peut-être !

    • 27 juillet à 16:54 | vatomena (#8391) répond à ETHAN

      All right ,Ethan ---
      Mais remarquons que le Zimbabwé est aussi écroulé que Madagascar .BoKassa a eu son équivalent avec Idi Amine Dada. L’Afrique sans ses colons ,ça sent pas bon !! Hélas
      Mieux vaut il etre sous la coupe d’une nation impériale ou étre livré aux ogres de la Finance internationale ,des multinationales ???

  • 1er août à 14:05 | M.Brillant (#9963)

    Bravo à la Chocolaterie Robert et bravo à Mr et Mme Ramanandraibe. Etant malagasy, je m’en réjouis et en suis fier. Etant Betsimisaraka, je dirai stop au tribalisme et au fédéralisme. Notre force et notre gloire c’est notre unité nationale. Réjouissons-nous de notre diversité, c’est notre richesse. C’est comparable à notre Biodiversité.Nous avons le FIHAVANANA comme ADN commun. C’est certainement cela qui sera le moteur de notre synergie pour espérer briller et non rester à la traîne parmi les pays les plus pauvres de la planète. Nous ne méritons pas cela. Nous méritons d’apporter notre gloire aussi parmi les nations non pour s’enorgueillir mais pour bénir. Nous y arriverons ensemble. Nous pouvons le commencer dans nos échanges et dans notre quotidien.

Publicité

Vols, Hôtels, Séjours

Les meilleurs prix


Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 109