::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 18h19  :  27°C  :  Soleil et nuages épars
mercredi 22 octobre 2014
 

 > Editorial

Attention à l’électionnisme mora

lundi 16 janvier 2012, par Ndimby A.

Que ce soit pour les apparatchiks du régime hâtif ou pour les soi-disant Excellences diplomatiques, les élections ont été présentées la semaine dernière comme la porte de sortie de la crise. Sur le principe, tout le monde est d’accord. Toutefois, il serait utile de ne pas se verser dans un « électionnisme mora ». Appeler à faire des élections pour le plaisir de faire des élections, sans se soucier si le contexte est suffisamment apaisé pour les permettre, ne peut être que dangereux. Dès le 28 juillet 2009, votre serviteur titrait un article ainsi : « Les bonnes questions font les bonnes réponses ». Et il me semble qu’à présent, la question fondamentale sur laquelle il faut se pencher est celle-ci : dans la configuration politique actuelle, le régime hâtif est-il capable d’organiser lesdites élections de façon propre, fiable, et afin qu’elles donnent des résultats qui s’imposent à tous ?

Le passé ne plaide pas en faveur de Rajoelina et de sa clique, arrivés au pouvoir par la force, et qui s’y maintiennent par la violence de la répression et de l’intimidation. De plus, de façon très concrète, le référendum du 17 novembre 2010 a été qualifié par la très respectable Commission nationale pour l’observation des élections (CNOE) comme étant « la pire élection qu’elle ait eu à observer ». La mise en place de la fameuse Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’a donc rien apporté : normal, vu sa composition très discutable de vieilles planches prétendant constituer de nouveaux meubles. Aucune crédibilité donc pour la fanfaronnade de Rajoelina qui a publiquement et sans rire dit que le référendum de 2010 était le scrutin le mieux organisé de l’Histoire de la République à Madagascar. Avec ce pedigree peu flatteur, comment ce régime né d’un putsch militaro-civil pourrait-il prétendre à la moindre crédibilité en matière électorale ?

« Il est temps de redonner la parole au peuple » aime pérorer Andry Rajoelina. Mais diantre, pourquoi s’est-il alors permis de la lui enlever ? J’aimerai bien qu’il nous explique d’où vient son soudain respect du principe de scrutin au suffrage universel, alors qu’il n’a pas hésité à la fouler aux pieds il y a trois ans (remarque déjà effectuée le 9 juin 2011). Les gna gna de la Place de la démocratie et de la place du 13 mai n’étaient pas des élections. La foule de badauds qui s’y trouvaient n’était ni quantitativement ni qualitativement représentative des citoyens malgaches.

Par conséquent, si d’une part les élections sont nécessaires, alors que d’autre part, le régime de transition n’a ni la capacité ni la volonté de les organiser suivant les règles de l’art, quelle est la solution ? Sans doute il n’y a que deux réponses possibles. Primo, mettre l’organisation des élections hors de la portée des auteurs du coup d’État, car ceux-ci n’auront que deux idées en tête : se mettre en pole-position, et écarter tous les adversaires dangereux. Avec une telle mentalité, comment envisager qu’ils aient envie d’élections équitables ? Secundo, créer un cadre normatif pour que ce régime hâtif sans foi ni loi cesse d’adopter un comportement à mi-chemin entre le Chicago des années 30 et l’Afghanistan des Talibans. Cela implique le reformatage de la CENI (que nous demandons depuis sa création) ainsi que celui de la Haute cour constitutionnelle (HCC) : ces structures doivent être réellement indépendantes et neutres pour que la confiance s’instaure. Une HCC dont le passé se caractérise par des jugements en faveur de celui qui distribue les prébendes ne saurait être respectable.

Si pour les vrais démocrates, qualificatif que nous refusons d’emblée à tout putschiste, les élections au suffrage universel sont une condition nécessaire, il ne faut pas oublier qu’elles ne pourraient être une condition suffisante. En effet, il y a d’autres conditions telles que l’équité, l’inclusivité et la compétition. Une élection sans réelle compétition ne pourra être qu’une farce. Une élection qui écarte ceux qui veulent se présenter ne pourra être qu’une bouffonnerie. Si le candidat d’État s’arrange pour écarter au nom de prétextes fallacieux les adversaires dangereux, afin de ne se retrouver que face à des comparses ou des tocards, il ne peut y avoir compétition.

Le dossier Ravalomanana.

Parler de sortie de crise implique de parler d’élections équitables, et parler d’élections équitables ne pourra se faire en éludant le sujet de la candidature de Marc Ravalomanana. Revendiquer cela ne signifie aucunement être pro-Ravalomanana et encore moins avoir la volonté de voter pour lui. Autoriser la présence du Chef d’État déchu aux élections est une condition sine qua non de l’apaisement, mais le régime hâtif n’y souscrira jamais, car les coûts seraient trop élevés pour lui.

Il y a sur ce sujet quatre points essentiels qu’il faut considérer par rapport à la résolution de la crise. Primo, le procès du 7 février qui sert de prétexte pour écarter le Président Ravalomanana n’était pas équitable : il n’a pas cité à comparaître les initiateurs de cette marche sur Ambohitsorohitra (MM. Rajoelina et Monja) ; et il n’a pas fait d’enquête sérieuse sur certains éléments, y compris balistiques, qui pourraient laisser penser qu’il y avait des armes du côté de la foule ; il n’a pas considéré les responsabilités des leaders qui ont amené la foule sur une zone rouge. Secundo, il y a des gens qui sont sous le coup d’une condamnation judiciaire, mais qui ont pourtant été autorisés à revenir au pays. Certains sont mêmes membres du gouvernement hâtif, avec une volonté affirmée de se présenter aux prochaines élections. Comment expliquer ce “deux poids deux mesures” ? Tertio, un Chef d’État écarté par la voie de la foule devrait avoir l’opportunité de se présenter devant les électeurs, afin que ceux-ci puissent réellement exprimer leur opinion sur le renversement dont il a fait l’objet. Quarto, il y a des citoyens, normaux, honorables et qui payent leurs impôts, et qui ont envie de voter pour Marc Ravalomanana. Au nom de quoi les gros bras, les grandes gueules et les petites cervelles qui pullulent dans le régime actuel pourraient-ils ôter leur droit à ces citoyens, au nom d’une certaine pensée unique ?

Les manœuvres dilatoires pour écarter Marc Ravalomanana des élections ne montrent donc finalement que la crainte hâtive de deux choses. Primo, la crainte de l’envergure d’un candidat potentiellement dangereux, qui a encore des réseaux, qui possède des moyens, qui est encore présent dans l’imagerie populaire, et surtout qui peut capitaliser la grogne et le ressentiment croissant actuel. Secundo, la crainte du camouflet si jamais il faisait un score honorable, faisant ainsi voler en éclats et au grand jour le mythe du soutien populaire intégral à la Révolution orange, ainsi que le mythe « du rejet de Ravalomanana par toute la population malgache », selon l’argumentaire pour justifier le coup d’État.

Mais quel que soit le cas de figure, le dossier Ravalomanana s’annonce épineux pour le régime hâtif. Option 1 : l’autoriser à revenir et à se présenter. Option 2 : ne l’autoriser ni à revenir ni à se présenter. Option 3 : l’autoriser à revenir à condition de ne pas se présenter. La première option est problématique, pour les raisons abordées précédemment. Les deux autres options sont également problématiques, car elles vont renforcer la fracture au sein de la société malgache, et développer la frustration : celle-ci sera un ferment pour la future crise, autant que la frustration des pro-Ratsiraka en 2002, et qui se sont empressés de manœuvrer pour soutenir un coup d’État dès qu’il y a eu une opportunité. Les frères Rapetou qui pensent donc que le dossier Ravalomanana est insignifiant par rapport à la sortie de crise font donc montre de légèreté [1].

La communauté internationale comme balise ?

Dans les évocations de solutions possibles pour tenter de rendre un peu moins sales des élections qui ne pourront que l’ être a priori si elles sont sous influence hâtive, beaucoup de monde pense que la solution viendra de l’étranger. Les uns parlent d’élections organisées par l’ONU ; d’autres demandent une observation internationale pour valider les résultats ; et d’autres encore demandent à ce que la communauté internationale fasse pression de manière plus forte pour obliger le pouvoir actuel à revenir à une pratique plus orthodoxe en matière de respect de la démocratie et des droits de l’homme. Foutaises, comme disait dans un temps pas si ancien mon ami Basile Ramahefarisoa.

Sur le premier point (élections organisées par l’ONU), je pense que ce serait dommage de ne pas chercher à mettre en valeur l’expertise de techniciens malgaches pour organiser des élections propres dans leur propre pays. Il y a eu quelques rares expériences positives qui ont été moins pires que les autres (par ex. 1996/1997). La clé a été un contexte institutionnel qui a permis une relative neutralité de l’organisation et du juge électoral. Par conséquent, tant que cette neutralité n’est pas garantie dans les faits, on pourra appeler l’ONU autant que l’on voudra, ce ne sera que du temps perdu.

Sur le deuxième point, je ne crois aucunement en la capacité des observateurs internationaux à assurer une observation correcte des élections à Madagascar. La plupart du temps, il y a des équipes de quelques observateurs, qui vont faire semblant de visiter quelques bureaux de vote, de préférence dans des villes et à leur proximité. L’avis de ces observateurs internationaux, tout vazaha qu’ils sont, n’est donc qu’un parfum très très lointain de la réalité. Par conséquent, la seule solution est de renforcer les capacités des observateurs nationaux, qui sont les seuls capables de couvrir efficacement près de 18.000 bureaux de vote répartis sur tout le territoire.

Sur le troisième et dernier point, je ne crois pas à la capacité de la communauté internationale à faire pression. On a vu depuis trois ans son inefficacité à faire plier des dirigeants autocratiques pour leur faire adopter un comportement plus honorable. Puis, au mois de juin 2011, la Banque mondiale avait accordé un prêt dans le domaine de l’environnement, en agitant l’épouvantail de suspension en cas de non-amélioration de la situation dans le domaine des trafics de bois précieux. La communauté internationale a-t-elle encore la bêtise de se nourrir d’illusion sur sa capacité de pression, alors que les réseaux qui phagocytent la vie du pays sont de plus en plus étendus, et uniquement motivés par l’Intérêt supérieur de leur ration, au détriment de toute autre considération ?

J’ai longuement discuté sur Skype avec un diplomate il y a quelques jours. Face à mes critiques sur l’empressement de la communauté internationale à reconnaître le régime hâtif, alors que tant de sujets dans le débat de fond ne sont pas encore résolus, ce diplomate m’a en substance dit ceci : « vous avez tort de croire que nous sommes aveugles. Nous sommes conscients de tous les dérapages de ce Gouvernement, et de ses tentatives pour nous faire avaler des couleuvres. Mais nous sommes également convaincus que le seul moyen de limiter les dégâts est de dialoguer avec les autorités de transition. Les sanctions ont échoué. On ne peut pas espérer des avancées en matière de médiation tout en pratiquant une politique de la chaise vide. En revenant à un dialogue politique de haut niveau, on se donne la possibilité d’avoir une voix au chapitre (a seat at the table), et de pouvoir influer un minimum sur la suite des événements ».

La reconnaissance mora qui se profile est donc motivée par le prétexte « d’empêcher de ». Dernière (bonne) question : qu’est-ce qui garantit à la communauté internationale que ça ne va pas plutôt « encourager à » ?

P.-S.

Il me semble que le problème peut se résumer en une phrase. Si Rajoelina se présente alors que Ravalomanana est empêché de le faire, l’élection aura toujours une image d’inéquité et ses résultats seront contestés. Si les deux se présentent, le perdant refusera toujours les résultats, appellera à la fraude et et ses résultats seront contestés. La seule solution pour des élections apaisées est donc qu’aucun des deux ne se présente.

Le Grand Hâtif avait déjà annoncé publiquement son intention de ne pas se présenter. Mais actuellement, ses “stratèges” (lol) se creusent les méninges (re-lol) pour faire admettre sa candidature malgré cette promesse. Au hit-parade des idées foireuses : il n’est plus tenu par cet engagement car la communauté internationale ne l’avait pas reconnu à l’époque, comme c’était prévu en contrepartie. Qu’on se le dise : son engagement en public était clair (y compris devant les caméras de France 24), et à aucun moment ne faisait état de conditionnalités.

Notes

[1] Il faudra s’attendre à entendre certains braire de bon coeur et de bon matin qu’aborder la question de la candidature de Marc Ravalomanana comme mesure d’apaisement incontournable et condition de la réconciliation signifie le soutenir, ou être téléguidé par lui.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager
 71 réactions Lire les commentaires
  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 08:12, par râleur (#3702)

    Comme d’hab, j’aime bien la clarté et la logique du raisonnement.

    Autres hypothèses :
    - Rajoelina panique à l’idée de ne plus être au pouvoir et de répondre de ces actes et des résultats de ceux-ci

    - Indéniablement, après avoir caché Rajoelina et proposé à Ravalomanana de l’amener en exil au moment du Coup d’Etat, la France officielle a beaucoup à perdre dans une issue sans Rajoelina, à moins d’un repenti plus rapide après ses graves erreurs au Rwanda, seulement reconnues 17 ans plus tard

    En attendant, c’est le pays tout entier qui est perdant et s’enfonce dans la misère.

    Comme dit Ndimby : il y en a qui vont braire en disant que de toute façon,le pays a toujours été dans la misère,donc il n’y pas de quoi s’en faire.

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 08:19, par râleur (#3702)

    Il a raison Ndimby de dire :

    Il faudra s’attendre à entendre certains braire de bon cœur et de bon matin qu’aborder la question de la candidature de Marc Ravalomanana comme mesure d’apaisement incontournable et condition de la réconciliation signifie le soutenir, ou être téléguidé par lui.

    Eh oui, il y a des gens dont le fonctionnement du cerveau reste primitivement binaire : oui ou non, noir ou blanc,...

    Critiquer ouvertement les âneries de Rajoelina et sa clique c’est être pro Ravalo.

    Penser comme cela évite de réfléchir et se poser des questions plus pertinentes. C’est sûr que se poser des questions avec un cerveau primitif doit être compliqué

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 12:45, Ramora (#146) répond à râleur (#3702)

      Le régime Transitoire se dit issu du peuple, sa constitution adoptée à plus de 70% du suffrage, se maintient au pouvoir au nom du peuple ; mais alors pourquoi ce pays est toujours en crise 3 ans après le « soulèvement populaire » ? Pourquoi la C.I. traîne tant les pieds pour octroyer cette reconnaissance tant attendue ?
      Faut-il être diplômé de Science Pô pour trouver la réponse à ces questions ?

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 08:29, par saina (#1582)

    Tout à fait d’accord : la meilleure des solutions est que les deux ne se présentent pas. Ravalomanana doit rester en SUDAF pour éviter les troubles et pour préparer le mandat suivant et Rajoelina pourra aussi se préparer pour le prochain mais non pour l’immédiat. Ils pourront continuer à séduire les malagasy par des actions de développement même s’ils ne sont pas au pouvoir. A partir de ces actions que le peuple va choisir en 2018.
    Il faut vraiment conjuguer l’AMOUR mis dans la constitution au lieu d’en parler, ceci est valable pour les deux.

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 09:17, RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à saina (#1582)

      Saina,

      Pourquoi le Président Marc RAVALOMANANA devrait-il rester en Afrique du Sud ?
      De quoi avez-vous peur de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA ?
      En admettant que les deux -Marc RAVALOMANANA et Andry RAJOELINA- ne se présentent pas à l’élection présidentielle 2012,rien ne les empêche de participer à la vie politique locale Malgache pour redresser ensemble NOTRE PAYS.
      Cas impossible à envisager,il faut qu’ils s’affrontent par les urnes.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa gmail.com

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 10:09, saina (#1582) répond à RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

        Il y a un temps pour tout : un temps pour aimer, un temps pour réfléchir, un temps pour préparer l’avenir, un temps pour la guerre et un temps pour diriger.

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 11:23, debile profond (#6180) répond à RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

        Basile

        « rien ne les empêche de participer à la vie politique locale Malgache pour redresser ensemble NOTRE PAYS »

        c’est encore un « vœu pieu donc irréalisable ! »

        l’un a l’expérience et l’autiste ( l’autre) non !

        Les nouveaux T-shirt pour le retour de Dada sont prêts !!!

        avec une innovation technique ils ne sont plus en coton mais en mylar-carbone ( T-shirt pare balle)

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 09:08, par RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Pour le cas de Monsieur le Président Marc RAVALOMANANA :
    « Peut-on parler d’un Président de la République déchu » ?

    Pour Moi,Basile RAMAHEFARISOA,b.ramahefarisoa gmail.com,je dis NON.
    Marc RAVALOMANANA n’est pas un Président déchu !Il a évité des affrontements inutiles.L’avenir nous le dira.

    C’est un Président de la République qui a confié le POUVOIR à un DIRECTOIRE MILITAIRE qui se fait piéger par les « extra-constitutionnalistes » chevronnés doublés des mutins de l’Armée.

    Monsieur Marc RAVALOMANANA déclare :« Nous nous devons de redresser ensemble notre Nation.C’est pourquoi je me décide de rentrer ».

    - « Avec la réunion au sommet des »Quatre" + les autres et la volonté politique des politiciens Malgaches,NOUS,Malgaches,nous nous parviendrons à une entente qui aura raison de la crise tout en aboutissant à une stabilité politique durable.

    Avec un programme commun minimum,nous allons vers l’élection des députés de Madagascar-des représentants du Peuple et NON des « représentants-désignés-repêchés »-,puis vers l’élection d’un Président arbitre,Président de tous les Malgaches.
    Basile RAMAHEFARISOA
    b.ramahefarisoa gmail.com

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 12:20, manantena fa niova (#4971) répond à RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

      Whaouh !

      Bravo M. Ramahefarisoa !
      « ... Marc RAVALOMANANA n’est pas un Président déchu !Il a évité des affrontements inutiles.L’avenir nous le dira. C’est un Président de la République qui a confié le POUVOIR à un DIRECTOIRE MILITAIRE qui se fait piéger par les « extra-constitutionnalistes » chevronnés doublés des mutins de l’Armée... »

      Il n’y a vraiment que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, et je constate que seuls ceux qui n’ont que la haine et la frousse pour ce PRM qui persiste à « résonner » pour la défense de leur président « élu »...

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 09:12, par rasoulou (#4222)

    Je suis d’accord pour les élections mais je ne suis d’accord pour diviser les malgaches :
    1) Je ne suis pas pour le va- t’en- guerre par un autre coup d’état qui soigne le mal par le mal.
    2) Ravalomanana, Ratsiraka ont fait du mal au pays, mais il ne faut pas oublier qu’ils ont été investis d’une mission par le truchement des élections càd missionnés par le Peuple, ils ont eu les pleins pouvoirs.
    Donc, il n’y a que les élections qui peuvent résoudre la question.
    3) Il faut rassembler les malgache au lieu de les diviser, Ratsiraka : il a ses partisans, de même que Ra8 et Rajoelina.
    4) Eliminer Ratsiraka, et Ra8 favorise Rajoelina et qui ne favorise pas la démocratie, le pluralisme politique, et d’asseoir une légitimité au futur président élu démocratiquement.
    Toutes les forces politiques devraient se présenter aux élections, laissons le Peuple, seul juge (non pas Christinne RAZANAMAHASOA ni Richard Ravalomanana). Aux citoyens malgaches, seuls, de choisir qui il veut comme Président, toute élimination précoce de telle ou telle personne n’est que spéculations et anti-démocratique, et petit calcul politique de mégalomane.
    5) Ce que devrait faire le Gouvernement d’ Omer BERIZIKY, c’est de laisser se présenter toutes les forces politiques : Ratsiraka, Ravalomanana, Rajoelina, Rajoelina,Ranjeva, Zafy, .....je suis contre toute justice de winners contre losers, de vengeance politique, de rancunes pour éliminer qui que ce soit, laissons le Peuple JUGE ET ARBITRE.

    EN RESUME UNISSONS NOS FORCES POUR COMBATTRE LA PAUVRETE, ET
    N’ATTENDON PAS LES EUROPEENS, AMERICAINS, CHINOIS.... pour nous sortir de de là il n’y a que les malgaches qui réussiraient à nous sortir de ce pétrin, nous avons la m...de jusqu’au cou.
    et je crois en l’intelligences des malgaches.
    Pour l’instant, le mot d’ordre est : Reconciliation, Apaisement, Pardon, UNION, ELECTIONS..........

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 09:13, rasoulou (#4222) répond à rasoulou (#4222)

      Ce commentaire est le copié-collé de mon post du 07/01/2012

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 12:10, rasoulou (#4222) répond à rasoulou (#4222)

      Plutôt « les mots d’ordre » au pluriel, désolé pour cette faute de grammaire, mais c’est L’UNION SACREE contre qui, contre un ennemi qui se nomme PAUVRETE.

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 09:14, par Tojo (#6209)

    Ah Ah Ah, je m’en doutais. Enfin, Ndimby assume (pas encore courageusement, une teinte de lâcheté y subsiste toujours sauf qu’il commence à assumer davantage son penchant camouflé pour l’ancien président déchu).

    Donc, pour Ndimby, toute élection - sans Ravalomanana - ne serait que « électionnisme Mora ». Ah Bon ?

    Enfin il a osé, et cela, le voici : « Parler de sortie de crise implique de parler d’élections équitables, et parler d’élections équitables ne pourra se faire en éludant le sujet de la candidature de Marc Ravalomanana. Revendiquer cela ne signifie aucunement être pro-Ravalomanana et encore moins avoir la volonté de voter pour lui. Autoriser la présence du Chef d’État déchu aux élections est une condition sine qua non de l’apaisement, mais le régime hâtif n’y souscrira jamais, car les coûts seraient trop élevés pour lui. »

    Plusieurs questions s’imposent dès lors pour enlever à ce soutient à peine voilé à Ravalomanana, toute sa crédibilité :

    1. Pourquoi une élection organisée par la HAT avec l’opposition dirigée - aux seins des institutions transitoires - par Mamy Rakotoarivelo, serait-elle de « l’électionnisme Mora » ? Ceci donc voudrait dire que l’opposition, et tous ceux qui soutiennent, accompagnent et conduisent le processus électoral - dont la communauté internationale - ne sont que des idiots ? Il n’y a que « Ravalomanana » (on ne sait pas à quel niveau, et pour quelle raison) qui donnerait à une élection son « authentique qualité d’élection démocratique ». Sic.

    2. On connait bien « l’élection à la sauce Ravalomanana ». Notamment celle qui l’a conduit en exil. On voudrait donc (enfin Ndimby) nous faire croire aujourd’hui que c’est cette méthode là qui donnerait - et grâce à elle seule - du crédit aux élections ? Quel mépris pour le peuple malgache et quelle bassesse d’esprit, nom de Dieu ?

    3. Enfin, selon Ndimby, il faudrait « attendre le bon vouloir » de l’ancien dictateur déchu -et cela en dépit de tout le reste et au mépris de tout le monde - pour que Madagascar SACHE ORGANISER une élection. Allons ! Allons ! Un peu de modestie ne ferait pas de mal, Monsieur Ndimby.

    Enfin, même le diplomate (Ah Ah Ah, donc on discutaille avec les diplomates - et on en fait bien une publicité, hein ? - et pour dire quoi au juste ? Pour justifier quoi ? En quoi le fait de discutailler avec un diplomate pourrait donner crédit à l’argument à tirer par les cheveux ?) a été donc contacté par Monsieur Ndimby pour...le convaincre que la communauté internationale est dans le tort d’organiser des élections...sans le maître à penser, Ravalomanana.

    Un simple conseil, Monsieur Ndimby : Cessez de nous prendre pour des idiots. Marc Ravalomanana n’a pas inventé la roue....Le peuple malgache ne va pas l’attendre pour savoir organiser des élections. Quelle ânerie !

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 10:51, debile profond (#6180) répond à Tojo (#6209)

      Maitre TOJO, vous n’êtes jamais qu’une poignée de FOZA !

      Même si 5 millions de Gasy serais contre RA8 il reste encore 15 millions pour lui ( suis de bonne humeur ce jour donc je vous accorde aussi la déduction des 15 millions de votre poignée de foza ! CQFD 15 millions - la poignée = RA8 élu !!!

      Simply the best ....

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 11:41, HINDY (#1781) répond à Tojo (#6209)

      Tojo,
      Vous raisonnez exactement comme Ra8 en 2002, contre Ratsiraka et en 2007 contre Pierrot Rajaonarivelo. On pourrait vous mettre dans un même panier à crabes. Ce n’est pas parce que Ra8 est un crapule que vous devez être plus crapule que lui. Avec un raisonnement pareil il ne faut pas espérer avoir une fin de crise cyclique à Mcar.
      Ensuite vous raisonnez à la place des malgaches qui sont d’autres sensibilités. D’après vous, on dirait que ce qui est bon pour vous est bon pour tous les malgaches et tant pis pour ceux qui ne sont pas d’accord avec vous.
      La Démocratie n’est vraiment pas faite pour les lâches.

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 12:43, Tojo (#6209) répond à HINDY (#1781)

        Hindy,

        Absolument pas ! Au contraire, Ravalomanana raisonne comme il a toujours raisonné : Il n’y a rien d’autre qui vaille en dehors de lui. Car même dans la mer.de, il chante sa suffisance, crache son arrogance.
        Et c’est ce qui est grave.

        Marc Ravalomanana a été invité à la table de Maputo (je ne sais pas si vous vous en souvenez - par le temps qui court, on voit souvent la mémoire des uns flancher). Qu’est ce qu’il en a fait ? Et cela, contrairement avec Ratsiraka en 2002.

        Les partisans de Ravalomanana ont été « amnistiés » de fait puisqu’ils ont été invités à intégrer les institutions de la Transition. Ce qui n’a jamais été le cas avec les partisans de Ratsiraka. Au contraire, même avec la désignation de Rajemison à la tête du Sénat - dans l’objectif d’apaisé la tension politique - n’a pas suffit à Ravalomanana pour considérer les membres « désignés » comme des Ratsirakistes.
        Mais que fait Ravalomanana ? FIGN, BANI, destabilisation par-ci et par-là. Ok !

        Mais s’il choisi ce genre d’action, qu’il en assume les conséquences. Mais que le peuple ne soit pas tenu en otage par ce genre d’irresponsabilités.

        Actuellement, Mamy Rakotoarivelo a été même nommé chef d’institution, des membres de l’opposition ont intégré le gouvernement. ( Ce qui était impossible à l’époque de Ra8 avec les membres de Ratsiraka). En somme, l’équipe de Ravalomananana « possède » les moyens de « la puissance publique » qui leur sont indispensables pour empêcher TGV de nuire, tout au moins de limiter sa capacité de nuisance, MAIS SURTOUT des moyens qui leur permettraient, à eux même, de se renforcer (Même Ravalomanana est entrain de s’en servir pour préparer son retour - personne n’est dupe, et c’est normal)...Mais malgré cela, malgré tout cela, Marc Ravalomanana fredonne le discours « vexatoire », « provocateur », « insultant »envers TGV. Oui, cela soulage la conscience, donne le sentiment de « puissance », mais qu’il ne s’étonne pas que son adversaire se raidit, que le Notam pleuve, que l’armé gronde...A moins que (et c’est ce que je soupçonne) c’est le but inavoué de Ravalomanana, conscient qu’il est de la difficulté sinon de l’impossibilité de sa démarche alors qu’il devrait entretenir l’espoir de ses partisans pour son retour, et sans lequel il serait mort politiquement. Que sais-je ?

        Donc, on ne demande pas à ce que Ravalomanana subit le sort dramatique qu’il avait fait subir aux partisans de Ratsiraka, on lui demande juste qu’il fasse passer l’intérêt de la population au dessus des siens. On lui demande juste à ce qu’il comprenne "pourquoi il est dans cette situation, et qu’il étudie les fautes qu’il avait commises pour l’envoyer en exil, et tout cela implique un minimum de modestie et beaucoup moins d’arrogance de sa part ;

        On lui demande juste qu’il sache qu’il a des partisans au seins des institutions qui - s’il est aussi fort et légitime qu’il prétend être - sont capables d’amender le code électoral, voter les lois d’amnisties, de négocier son retour, dans la paix, au lieu de continuer à agir comme un enfant gâté, un irresponsable teigneux, un revanchard déboussolé.

        Est-ce trop lui demander ? Est-ce lui en vouloir que de lui dire cela ?

        Tout ce que je dis n’est pas ce que « je veux » mais ce que je considère comme ce qui sert le mieux l’intérêt de la population. Si ce n’est pas le cas et que si vous ne seriez pas d’accord - ce qui est légitime - avancez donc des arguments contraire pour que nous en fassions notre opinion. Je ne suis pas là pour vous convaincre, ni vous ni qui que ce soit. C’est cela la démocratie. Enfin, la conception que j’en fais.

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 12:19, racynt (#1557) répond à Tojo (#6209)

      Merci à Ndimby pour cet édito et je dois dire que s’il fût un certain temps j’étais moi même assez réticente à l’idée du retour de Ra8 (non pas par intérêt comme la HAT) mais parce que j’estimais que la crise devait se terminait le plus rapidement possible pour mettre fin aux souffrances des malagasy, je suis désormais convaincus et cela plus que jamais que le retour de Ravalomanana devient incontournable car étant donné que cette transition a durée trop longtemps, pour que ces trois années ne soient pas perdues pour rien, il est impératif de saisir cette opportunité pour résoudre tous les divers problèmes politiques du pays , il est plus que jamais important que tous les acteurs politiques se réunissent pour crever l’abcès, dire leur quatre vérité et montrer aux yeux du monde entier et de la communauté internationale les vrais valeurs de notre pays telle que le« fihavanana » et le « firaisan-kina » et que l’on fasse cette fameuse conférence au sommet des anciens présidents ainsi que le Radondrombelina.

      A Tojo, ce n’est pas la participation de Ravalomanana en soit qui garantirait une élection transparente et crédible, relisez les textes de Ndimby au lieu d’interpréter ce qu’il a dit d’une façon biaisé , par ailleurs , l’origine de cette crise est le conflit entre Ravalomanana et Rajoelina alors bon nombres de malagasy comme moi aimeraient plus que jamais savoir , combien d’électeurs voteront encore pour Ravalomanana et combien voteront Rajoelina ou autres candidats de la HAT. Histoire d’être sûre et certain que le peuple a vraiment voulu rejeter Ravalomanana comme le prétendent la HAT et que la HAT a vraiment conquis ou non l’opinion public

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 13:12, Tojo (#6209) répond à racynt (#1557)

        Il ne faut pas se leurrer....alors, récapitulons :

        1. Le retour de Ravalomanana devient incontournable. Peut-être. Mais si on fait de ce retour une condition sine qua non pour garantir une élection dont les résultats ne seront plus contestés ni contestables, c’est se moquer du peuple malgache. L’incompétence de TGV ne devrait pas tout justifier jusqu’à nier la présumée compétence de son propre camp. Cela voudrait-il donc dire que l’équipe de Ravalomanana n’est composé que des incompétents ? Si c’est le cas, l’argument de Ndimby peut tenir.

        2. Une période de transition n’est jamais une période propice pour régler « tout » le problème d’une société. Au contraire, cette période est juste utile pour « débuter » le règlement. Et celui-ci ne pourrait se faire que par ceux qui en ont la volonté de le faire, et surtout pas ceux qui ne voient et ne défendent que leurs propres intérêts.

        3. Enfin, avec le discours de Ravalomanana, et son attitude, il faut être naïf pour croire à une résolution de la crise. Ne dit-il d’ailleurs pas, hier encore, que les présidents africains ne savaient pas qu’il était encore en exil ? Cela signifie que (1) soit ces présidents africains sont les plus bêtes et ignorants du monde, (2) soit Ravalomanana reste le fieffé menteur que l’on connait. Et si le 2è cas prévaut, comment croire à une élection « sans contestation » et crédible organisée avec une telle personne ?

        Sérieux !

        • Attention à l’électionnisme mora
          16 janvier 2012 14:29, racynt (#1557) répond à Tojo (#6209)

          Et pourquoi une periods de transition ne serait pas propice pour resoudre les crises ? Au contraire, c’est le moment de se poser les bonnes questions sur le comment et pourquoi de ces crises pour que chacun tire les leçons. C est le moment de fonder les bases de la resolution de cette crise pour que comme le disait Ndimby, ce ne soit pas baclee pour etre la source de future crise. Et petite rectification, le retour de Ra8 ne signifie pas que que ce sera lui l organisateur de la future election.

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 12:41, manantena fa niova (#4971) répond à Tojo (#6209)

      Oh le Tojo !
      Comme tous les « dingues », je voulais dire « dignes » foza de ce forum, vous tirez plus vite que votre ombre contre notre éditorialiste préféré.

      Vous n’avez même pas lu le PS de Ndimby qui, en fait, est sa conclusion pour que ce soit une élection avec un résultat sans contestation ; conclusion n’ayant pas l’adhésion de tous ici, dont bibi. On peut être pro-/anti-untel sans pour autant verser dans l’aveuglement, malheureusement les dingues confondent toujours « résonner » et « raisonner ».

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 12:52, Tojo (#6209) répond à manantena fa niova (#4971)

        Donc, on va attendre Ravalomanana pour avoir des élections dont les résultats ne seront plus contestables. Chiche ! Et cela valide tout ce que j’ai dit : Il n’y a donc que Marc Ravalomanana qui sait organiser une élection dont les résultats ne seront plus jamais contestés.

        C’est ce que j’appelle« Réflexion MORA »... Lol !

        • Avoir raison n’est pas une question de décibels
          16 janvier 2012 15:46, Ndimby A. (#444) répond à Tojo (#6209)

          Réponse irritée de l’honorable et placide Patrick A. au sieur Tojo le (10 décembre 2011). Ce forumiste est un extraordinaire pour réussir à énerver un Zen Attitude Master comme mon collègue : Apparemment, armé de son assurance d’être plus intelligent que le reste de l’humanité et assuré de mettre à jour des complots partout où il met le nez, Tojo réagit aux articles sans les lire.

          Tout est dit. Quand quelqu’un se permet de faire le donneurs de leçons et le professeur de journalisme, alors qu’il n’arrive même pas à faire la différence entre « autoriser à se présenter aux élections »(ce que l’article dit) et « autoriser à organiser les élections » (ce que le sieur Tojo comprend), il n’y a pas grand chose à faire. Trop pressé à critiquer, il n’a pas eu le temps de lire au-delà du titre, de la signature et du mot « Ravalomanana » : un triptyque qui ne peut que provoquer de l’urticaire chez ce griot hâtif qui se déguise pour tenter de tromper ... personne.

          Je reconnais toutefois que l’édito d’aujourd’hui était long, et même s’il était écrit en « français facile », il fallait quand même une forte dose de capacité de concentration pour l’assimiler dans son intégralité. La prochaine fois, j’essaierai de faire des éditos de 3 paragraphes pour les mettre à la portée du sieur Tojo.

          Je ne vais donc pas re-expliquer la ligne de l’édito, de crainte de saouler tous ceux qui l’ont compris à la première lecture, et surtout de crainte d’éduquer le sieur Tojo.

          Le problème avec le sieur Tojo, c’est qu’en fait il aime s’écouter parler, et saute sur la moindre occasion pour s’étaler en long, en large et surtout en travers dans les forums. Est-ce pour montrer qu’il est sorti major des cours Daktigrafz ?

          Ses longs et nombreux posts se basent sur un postulat faux. Je n’ai jamais prétendu qu’il fallait demander à Ravalomanana d’organiser les élections. Mais n’est-ce pas le premier principe du fozisme : faire croire que ceux qui parlent fort (mitabataba) sur les places publiques sont ceux qui ont raison. Mais avoir raison est-il une question de décibels ?

          Qui peut me rappeler ce proverbe chinois qui décrit ce qui se passe quand quelqu’un essaie de montrer la lune ?

          • Avoir raison n’est pas une question de décibels
            16 janvier 2012 19:01, rabri (#2507) répond à Ndimby A. (#444)

            Bonjour Ndimby et bonne année !
            Le gabarit intellectuel de Ndimby, expression du forumiste Tojo plus bas, que tout le monde reconnait, mérite d’être canalisé pour proposer des choses réellement positives pour le pays. Même les « ennemis » d’hier ont fait un grand pas pour être ensemble dans ce gouvernement issu de la feuille de route.
            Ecouter Mme Ramalason Olga n’a jamais été ma tasse de thé avant mais quand je constate ce qu’elle a fait depuis sa nomination au Ministère du Commerce et certainement ce dont elle est encore capable de faire pour le pays à l’avenir, je me dis : chacun doit mettre de côté son orgueil mal placé pour ne penser qu’au bien du pays.

            • Avoir raison n’est pas une question de décibels
              16 janvier 2012 23:45, Ndimby A. (#444) répond à rabri (#2507)

              Salut à vous Rabri, et meilleurs voeux à vous.

              Pourriez-vous m’expliquer ce que vous entendez par « mérite d’être canalisé pour proposer des choses réellement positives pour le pays » ?

              S’agit-il alors, pour que ce soit positif, de faire l’aveugle ou le muet devant tout ce qui se passe, les conséquences du coup d’État, les trafics actuels impliquant le pouvoir, l’amateurisme dans la gestion des affaires de l’État ?

              Démontrez-moi que Rajoelina est de bonne volonté, de bonne foi et capable d’inverser la spirale infernale qu’il a lui-même enclenchée, et je signe tout de suite votre proposition. Mais il vous faudra vous lever très tôt....

          • Fuyez le déni, soyez dans le vrai
            16 janvier 2012 20:17, Tojo (#6209) répond à Ndimby A. (#444)

            Oui, j’avoue que la hauteur de votre intelligence (celle qui vous a fait enflé les chevilles grâce au Clap Clap quotidien de la basse-cour), et celle de toute l’équipe de MT m’est inaccessible tout simplement parce que cela n’a jamais excité mes neurones ni flatté mes ambitions. Tant pis pour moi.

            Toutefois, je m’interroge de votre réaction (ainsi que celle de patrick.A) qui ne supporte pas qu’on vous critique, qu’on démonte vos arguments , qu’on les réduit en pièce et qu’on les aligne devant votre porte, vous qui êtes si prompt à en faire subir la même chose aux autres, notamment ceux qui n’ont pas la même vision que vous. Qu’est-ce à dire donc ? Que le Temple autoproclamé de la bienpensance n’a de leçon à recevoir de personne même s’il en cultive dans chaque cerveau qu’il rencontre ? Souffrez que ce n’est pas assez correct et très en deçà de la rigueur intellectuel sur lequel pourtant vous prétendez bâtir votre réputation.

            Soit ! Je suis nul selon le domaine de définition de MT. Voilà encore un beau compliment que je ne tarderai pas de coller sur mon mur.

            Je n’arrive donc pas à faire la différence entre « autoriser à se présenter aux élections » et « autoriser à organiser des élections »...Sic. Un problème assez complexe, je l’avoue, car si ceux qui organisent des élections ne sont pas forcément partant pour y participer, je n’ai pas encore vu ceux qui « participent » aux élections qui ne s’associent pas à son « organisation ». j’ai du sauté une marche. Ou est-ce c’est pour cela qu’ils viennent toujours contester les résultats après, ou que les autres finissent toujours par voler la victoire qui ne leur appartienne pas. Que sais-je.

            Pire, tout cela confirme ce que j’ai dit puisque dans sa quête à vouloir « participer aux élections », Ra8 prétend (en tout cas ce que laisse supposer Ndimby) qu’il ne cherche pas s’immiscer dans le processus d’organisation, c-a-d que pour lui, son équipe, celle qui a intégré les institutions de la Transition, et à qui reviendrait le devoir d’appliquer ledit processus, est « différent » de lui, Ravalomanana pour qu’il n’y aura aucune interconnexion entre eux ni dans les idées, ni dans les organisations, ni même dans quoi que ce soit. Eux, c’est eux, moi, c’est moi. La bonne blague, donc !

            Et si jusqu’ici rien de tout cela ne vous a interpellé, vous avez raison de vous entêter à ne pas reproduire ici vos explications de textes car elles risquent d’ennuyer les sots comme je suis. Mais ce serait avec plaisir que si la prochaine fois l’édito sera plus court et bien à ma portée (sic), parce que cela m’épargnerait la peine pour vous corriger. Et vous ne vous énervez plus pour si peu. Trois paragraphes, eh ben, intrus sera content puisqu’on sera deux à comprendre.
            Surtout qu’il faut une journée entière pour comprendre le texte de Ndimby. C’est dire !

            Lorsque je parlais avoir décelé quelques signe d’intelligence dans les écrits des journalistes de MT (par rapport à d’autres sites) - peut-être que j’ai tort -, ce n’était pas trop pour « frapper les tambours » en votre gloire - comme font déjà bien les suppôts de Ra8 ici - mais d’abord pour vous rappeler l’exigence qu’un tel niveau impose à vous mêmes et à ceux qui vous lisent, et donc (et aussi) à tester votre capacité à supporter les critiques qui, toujours à ce niveau, sont légitimement sévères. Car sinon, vos écrits sont inutiles ; vos messages fades et bon pour la poubelle. Et ne croyez surtout pas que nous allons attendre votre autorisation pour le faire.

            Vous n’avez donc pas à vous lamenter, et il ne fallait pas prendre ces critiques comme des salves mortelles. Soyez dans le vrai, fuyez le déni. Vous dites que vous n’êtes pas pro-Ra8, ben on va essayer de vous croire puisque vous le dites, mais ce genre de chose ne se déclare pas, mais se démontre.

            Donc il n’y a pas de honte à assumer sa conviction, car...je disais toujours, nous sommes là, et on veille ! Car Au royaume des aveugles les borgnes n’accepteront plus d’être pendus...

            • Fuyez le déni, soyez dans le vrai
              16 janvier 2012 22:35, elena (#3066) répond à Tojo (#6209)

              WWouahhhh !vous êtes le roi du brassage de l’air.Vos idées sont certainement intéressantes.Mais 2 ou 3 phrases percutantes auraient fait l’affaire.
              Belle logorrhée quand même !mais moi je vais aller me coucher,je baille à m’en décrocher la mâchoire.

              • Fuyez le déni, soyez dans le vrai
                16 janvier 2012 23:51, Tojo (#6209) répond à elena (#3066)

                Ha Ha Ha, la pauvre !
                C’est comme çà : Il faut toujours donné du foin et beaucoup de foin aux ânes. Voyez comment l’effet que cela a fait sur vous : Vous êtes tellement contente que votre mâchoire a fini par se décrocher. Doucement quand même !
                L’autre a fini par s’asseoir, car rassasié, les chevilles enflées, la tête quadruplée. C’est comme çà. demain ce sera le bâton, et puis le foin ou carotte. Ainsi de suite...

    • Foza manao hi han hi han
      16 janvier 2012 16:12, Rakitoza (#689) répond à Tojo (#6209)

      Inona ’ty dialogue ’ty ry zalahy ?

      Dimby - « Il faudra s’attendre à entendre certains braire de bon coeur et de bon matin qu’aborder la question de la candidature de Marc Ravalomanana comme mesure d’apaisement incontournable et condition de la réconciliation signifie le soutenir, ou être téléguidé par lui ».

      Tojo - « Enfin, Ndimby assume (pas encore courageusement, une teinte de lâcheté y subsiste toujours sauf qu’il commence à assumer davantage son penchant camouflé pour l’ancien président déchu) ».

      Ela ny niainako, fa izay aho vao nahita foza manao hi han hi han....

      • Foza manao hi han hi han
        16 janvier 2012 23:47, sevane (#2781) répond à Rakitoza (#689)

        hé hé, cette vidéo va sûrement vous plaire Rakitoza. A ce que je vois, Tojo est déjà très connu sur le web :

        http://www.youtube.com/watch?v=lOIC...

        C’est qu’il en a des choses à dire le bougre :D
        Hi han !!!

  • Marc Ravalomanana « YES YOU CAN ! »
    16 janvier 2012 10:26, par debile profond (#6180)

    Marc Ravalomanana, est précédé par son gendre

    À Tsiroanomandidy comme à Behoririka, Marc Ravalomanana a annoncé à ses partisans son retour imminent à travers une intervention téléphonique. Plus déterminé que jamais, le dernier PRM en exil est vraisemblablement prêt à toute éventualité, même à une arrestation.

    « D’ici la fin du mois » à Tsiroanomandidy, « avant mercredi prochain » au Magro Behororika, les dates annoncées par l’ancien locataire d’Ambohitsorohitra demeurent pour le moment divergentes. Quoi qu’il en soit, Marc Ravalomanana a précisé que les manœuvres d’intimidation exercées par le régime de Transition ne sauront plus l’empêcher de « prendre ses responsabilités vis-à-vis de la Nation malgache ». De leur côté, Andry Rajoelina et Omer Beriziky ont déjà été informés de la date exacte de ce retour. Les éléments des forces de l’ordre quant à eux se mettent aux préparatifs de l’accueil de l’exilé d’Afrique du Sud. En ce sens, plusieurs réunions des grosses pontes de l’armée se sont tenues au cours de la fin de la semaine passée.

    Malgré tout, Marc Ravalomanana n’a pas l’intention de faire machine arrière, d’autant plus qu’une éventuelle candidature aux prochaines présidentielles lui oblige à résider au pays au mois pour 6 mois consécutifs précédant le scrutin. L’exilé d’Afrique du Sud a souligné qu’il embarquera à bord du même vol qu’une délégation de la SADC qui se rendra dans la Grande-Île. Et contrairement à ce que d’autres auraient pu escompter, l’ancien locataire d’Ambohitsorohitra n’aura pas de militaire comme boucliers, mais plutôt des … journalistes internationaux. « Je serai accompagné d’un grand nombre de journalistes qui démontreront au monde entier le non-respect de la Feuille de route et de l’État de droit dans le cas où le régime de Transition tenterait de m’arrêter », a-t-il lancé.

    Les autorités procèderont-elles à l’arrestation de l’exilé d’Afrique du Sud ? En tout cas, la famille du fondateur de l’empire Tiko a peu à peu commencé à regagner le pays. Après son Fils Tojo Ravalomanana l’année dernière, c’est David Ralf, époux de Sarah Ravalomanana qui a débarqué à Ivato samedi dernier. D’autres membres de la famille et proches collaborateurs de Marc Ravalomanana sont d’ailleurs prévus emboîter le pas dans le courant de cette semaine.

    source : http://www.tananews.com/2012/01/ret...

    • Marc Ravalomanana « YES YOU CAN ! »
      16 janvier 2012 10:31, debile profond (#6180) répond à debile profond (#6180)

      Le nouveau slogan pour le PHAT, HAT, FOZA !

      « NO you can not do anything !!! »

    • Marc Ravalomanana « YES YOU CAN ! »
      16 janvier 2012 11:09, debile profond (#6180) répond à debile profond (#6180)

      Et aussi :

      Marc Ravalomanana annoncera d’ici mercredi prochain sur la place du Magro, Behoririka, la date de son retour à Madagascar.

      Samedi dernier, devant ses partisans rassemblés en masse au même endroit, il a déclaré qu’il est temps qu’il prenne ses responsabilités. Il a tenu à souligner qu’il rentrera à Madagascar accompagné d’un groupe d’une dizaine de journalistes internationaux.
      « Pour lui servir de bouclier et de témoins dans la mesure où son arrestation sera effective dès qu’il débarque à l’aéroport d’Ivato ?… », se demandent les observateurs.
      En tout cas, Marc Ravalomanana, lui, a mentionné que ces journalistes se rendront dans notre pays pour voir de près, et pour faire connaître, la situation générale à Madagascar. Selon ses propos lors de son intervention téléphonique de samedi dernier au Magro : « Madagascar est le 3ème pays le plus pauvre du monde. C’est honteux ! Nous nous devons de redresser ensemble notre nation. C’est pourquoi je me décide à rentrer ».
      Il a rapporté qu’il s’est entretenu, à l’occasion de la cérémonie de célébration du centenaire de l’ANC en Afrique du Sud, avec plusieurs chefs d’Etat africains. « Ils étaient surpris d’apprendre que je suis toujours en exil en Afrique du Sud, au vu de la signature de la feuille de route le 17 septembre dernier », a-t-il ajouté.
      Dans cette même optique, il a particulièrement mis en relief son entretien avec le Président burundais. Selon ses précisions : « le Président du Burundi m’a confié que la crise qui secouait autrefois son pays était bien plus grave que celle qui mine le nôtre. Mais il a avoué qu’à force de dialogues et de volonté politique des politiciens burundais, ces derniers sont parvenus à une entente qui avait eu raison de la crise tout en aboutissant à une stabilité politique durable ».
      Le retour à Madagascar de tous les exilés politiques, y compris Marc Ravalomanana, est prescrit par l’article 20 de la feuille de route. Mamy Rakotoarivelo, chef de délégation de la mouvance Ravalomanana, a annoncé dans son discours à Iavoloha que son mentor arrivera bientôt à Madagascar. Il aurait même confié au Président et au Premier ministre de la transition la date probable du retour de Marc Ravalomanana.
      La grande masse, quant à elle, devra se contenter, pour le moment, d’attendre la visite de Marius Fransman, prévue pour ce mercredi prochain.
      D’ailleurs, ce chef de délégation de la troïka de la SADC pour Madagascar aurait également été avisé de la date d’arrivée de Marc Ravalomanana dans le pays. Faut-il rappeler que plus aucun Notam n’est prononcé à l’endroit de Marc Ravalomanana et susceptible de compromettre son retour au pays.

      Lova E.

      source : http://www.matv.mg/

    • Marc Ravalomanana « YES YOU CAN ! »
      16 janvier 2012 12:50, manantena fa niova (#4971) répond à debile profond (#6180)

      Je viens de lire, sur un quotidien en ligne, que le couple Rad... ne s’est pas présenté à l’embarcation bien que qu’il y ait bien eu réservation.

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 11:51, par gasy_kely (#439)

    Rien à dire sur l’article, de l’analyse à l’état pure.

    Je tiens juste à faire remarquer qu’on ne peut pas se focaliser juste sur 3 figures sur le dossier Ravalomanana. Certes les 3 figures représentées sont les plus évidentes, mais on peut en considérer d’autres. Une autre par exemple pourquoi pas : Mr Ravalomamana rentre et se présente, et Mr Rajoelina ne se présente pas. A première vue, ma proposition est tordue, mais en réfléchissant un peu cela peut marcher, et ça arrange la cause de tout le monde. Pour Ra8, cela permet de réclamer ce qu’il voulait, et pour TGV ça lui permet montrer qu’il est un bon « démocrate » comme il prétendait à l’ONU, mais en plus de mettre en place des élections digne de ce nom. Pour les penseurs (lol) du pouvoir, ça leur permet de lancer un autre poulain. Bien entendu, personne n’est poursuivie, même si moi aussi je suis contre l’impunité, il faut être réaliste, on ne peut pas tout avoir du moins pour l’instant.

    C’est juste une formule mais d’autres solutions peuvent se faire en considérant l’intérêt de chacun. Car tout le monde s’accorde à dire qu’on ne perle plus de gestion du pays mais d’intérêt.

    Gasy kely tsy mahay !!

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 12:11, par Tojo (#6209)

    Restons sérieux, sinon, tout ce qu’on dira ne serait que des bla bla bla inutiles, stériles...des grains de maïs à engraisser des canards.

    Je peux très bien concevoir que Monsieur Ndimby est « pour » et « suppôt de » Ravalamonana. Il n’y a aucun mal à cela (sauf peut-être le fait de ne pas vouloir l’assumer. Mais, même, le mal ici n’est que d’ordre moral, donc éthique, et non politique). Mieux, c’est son droit strict qui implique respect et compréhension de notre part. Ce n’est qu’une question de choix.

    Toutefois, son édito d’aujourd’hui est au mieux « une Réflexion MORA », au pire « Une insulte » envers le peuple malgache. Voilà ce qui est inadmissible et qui doit susciter critique légitime et exiger des répliques fermes.

    - Comment admettre qu’aucune élection ne pourrait être tenue « sans Ravalomanana » ? C’est une provocation dont Ndimby est devenu maître dans l’art. C’est insulter carrément le peuple malgache qui croupit dans la crise et qui n’a qu’une seule obsession : s’en sortir.

    - Lorsque TGV dit « qu’il faut redonner la voix au peuple »’, n’a-t-il pas justement doublement raison (et n’est-ce pas cela que nous avons toujours demandé ?) puisque cela voudrait dire d’une part que « cette voix » est actuellement confisquée par TGV lui même (l’intégration de l’opposition dans le processus de sortie de crise s’inscrit justement dans sa logique à vouloir libérer cette « voix confisquée », source de la crise actuelle), et d’autre part, que cette voix - que TGV usurpe depuis 3ans - n’est rien d’autre que celle « usurpée » par Marc Ravalomanana depuis 2002, car sinon rien ne pourrait expliquer la facilité avec laquelle TGV l’avait repris en 2009, avec seulement une poignée de soldat. Car si Ravalomanana avait la légitimité réelle de bénéficier de cette « voix » du peuple - l’essence d’une souveraineté populaire acquise dans et par les urnes - , TGV n’aurait jamais pu le lui voler et s’en emparer si facilement. Au contraire, ce « peuple » là aurait défendu bec et ongle son digne représentant (en l’occurrence ici, cela aurait dû être Ravalomanana), et l’ensemble des forces armées (loin des soldatesques du CAPSAT) aurait pesé de tout son poids pour servir de rempart à cette violation flagrante.

    Mais cela n’a pas été le cas, non pas que le peuple malgache a été fainéant, ni que l’armée était incompétente, mais simplement parce que Marc Ravalomanana n’avait jamais été oint par le peuple, que celui-ci ne lui a jamais confié le droit et le devoir de représenter sa « voix ». Mais qu’il l’a, lui aussi, confisqué grâce à une pratique dictatoriale, une manipulation des lois et à une tricherie électorale de grande envergure. Raisons de sa chute brutale.

    Donc, si TGV dit qu’il faut « rendre » cette voix au peuple, à l’opposition sinon à tout le monde de faire en sorte à ce que cette parole là l’enchaîne jusqu’à ce qu’il quitte le pouvoir, par les urnes...car il faut coûte que coûte laisser « exprimer » le peuple.

    Mais Ndimby voudrait conditionner et lier cela « à l’intérêt du seul Ravalomanana » et au détriment du peuple. Nous voudrions bien, mais malheureusement pour Ndimby, le peuple malgache ne sont pas des gens qui n’ont comme unique ambition que de becter dans la main de Ravalomanana.

    - Monsieur Ndimby insinue-t-il donc que Marc Ravalomanana compterait se présenter aux élections législatives pour que « sa présence dans sa terre natale » constitue à ce point le « deus-ex-machina » électoral ? Donc, sans laquelle le peuple malgache ne mérite rien de bon, rien de mieux, incapable comme ils sont d’organiser une moindre élection ; et donc - pour cela - il ne mérite que le malheur, le chaos, le sort des cocus et l’avenir des bagnards ?

    Autrement dit, ni les Mamy Rakotoarivelo, les membres de l’opposition ayant intégré le processus, pas plus que la communauté internationale, la SADC en premier, ni personne n’est crédible...seul, Ravalomanana, sait faire, « tout faire », est crédible (et en « Tout »). Son intérêt singulier vaut absolument plus que les intérêts du peuple malgache, du pays, de la Nation, et de tout le reste - en dehors de lui seul - .

    Comment voulez-vous qu’avec un tel argument on serait « crédible » ? Comme voulez vous que je ne crie pas : « Ô scandale ! Non à la réflexion MORA » de Ndimby (il faut dormir beaucoup et non de veiller si longtemps comme çà, car cela affaiblit le cerveau) ?

    Mais en disant cela, on me taxe de « Foza » à 200%. Franchement, quel beau compliment !

    • Attention aux foza !
      16 janvier 2012 12:18, debile profond (#6180) répond à Tojo (#6209)

      Je n’aime pas me répéter, mais il le faut ...

      Maitre TOJO, vous n’êtes jamais qu’une poignée de FOZA !

      Même si 5 millions de Gasy serais contre RA8 il reste encore 15 millions pour lui ( suis de bonne humeur ce jour donc je vous accorde aussi la déduction des 15 millions de votre poignée de foza ! CQFD 15 millions - la poignée = RA8 élu !!!

      Simply the best ....

      • Attention aux foza !
        16 janvier 2012 18:46, rabri (#2507) répond à debile profond (#6180)

        Absent sur ce forum depuis un moment, je ne savais pas que MT ait fait un recrutement de taille ( à la quatarienne lol !) en la personne de ce « debile profond » ..... désolé de ne pas pouvoir continuer mais même juste écrire le pseudo pousse mes doigts à ne plus retrouver les bons alphabets, tellement la puissance de mon ricanement fait tout vibrer lol et relol à l’infini !
        A bientôt de vous lire Monsieur ou Madame « debile profond » :-)

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 12:21, debile profond (#6180) répond à Tojo (#6209)

      pour toi TOJO et autes FOZA :

      une chanson de Dalida revisitée pour vous !

      Baomba, Baomba ne pleure pas, Baombaino

      Les yeux battus
      La mine triste et les joues blêmes
      Tu ne dors plus
      Tu n’es plus que l’ombre de toi-même
      Seul dans la rue
      Tu rôdes comme une âme en peine
      Et tous les soirs
      Sous sa fenêtre on peut te voir

      Je sais bien que tu l’adores - Baomba, Baomba
      Et qu’elle a de jolis yeux - Baomba, Baomba
      Mais tu es trop jeune encore - Baomba, Baomba
      Pour jouer les amoureux - Baomba, Baomba

      Et gratte, gratte sur ta mitraillette
      Mon petit Baombaino
      Ta musique est plus jolie
      Que tout le ciel de Madagascar
      Et canta, canta de ta voix câline
      Mon petit Baombaino
      Tu peux chanter tant que tu veux
      Elle ne te prend pas au sérieux

      Avec tes cheveux si lisse
      Tu as l’air d’un crétin
      Va plutôt jouer au ballon
      Comme font tous les gamins

      Tu peux fumer (du Zamal)
      Comme un Monsieur des cigarettes
      Te déhancher
      Sur le trottoir quand tu la guettes
      Tu peux pencher
      Sur ton oreille, ta casquette
      Ce n’est pas ça
      Qui dans son cœur, te vieillira

      L’amour et la jalousie - Baomba, Baomba
      Ne sont pas des jeux d’enfant - Baomba, Baomba
      Et tu as toute la vie - Baomba, Baomba
      Pour souffrir comme les grands - Baomba, Baomba
      Et gratte, gratte sur ta mitraillette
      Mon petit Baombaino
      Ta musique est plus jolie
      Que tout le ciel de Madagsacrar l
      Et canta, canta de ta voix câline
      Mon petit Baombaino
      Tu peux chanter tant que tu veux
      Elle ne te prend pas au sérieux

      Si tu as trop de tourments
      Ne les garde pas pour toi
      Va le dire à ta maman
      Les mamans c’est fait pour ça
      Et là, blotti dans l’ombre douce de ses bras
      Pleure un bon coup et ton chagrin s’envolera

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 13:20, poiuyt (#584) répond à debile profond (#6180)

        Vraiment agréable de lire le vaillant débile : un plaisir !

        ra8 est encore le seul qui aura une haie d’honneur, bénévole et diurne, d’ Ivato à Analakely, quand le joel fait arriver son avion la nuit, et paie l’acheminement et la présence de son petit « peuple »

        il n’y a qu’ à voir et écouter les gens de Tana et d’ailleurs : pauvreté, insécurité, chômage, gangstérisme, passe-droit, contraste matérielle flagrant, . . . le joel ne fait pas le poids devant Ra8 dans le coeur des gens ; si le contraire eut été vrai, ses gourous barbus ordonneraient illico à joel d’inviter Ra8 à se ridiculiser dans les élections

        mettre Ra8 et joel sur la même ligne de départ est suicidaire pour joel l’ imposteur, le répéteur de ces barbus ; Ndimby a raison : jamais ; mais pourtant Omer semble bien se comporter ; attendre et voir , disait l’autre

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 14:48, Tojo (#6209) répond à debile profond (#6180)

        Ndimby pose la bonne question mais apporte - volontairement (?)des réponses inappropriées et hors contextes :
        Il dit :
        « Et il me semble qu’à présent, la question fondamentale sur laquelle il faut se pencher est celle-ci : dans la configuration politique actuelle, le régime hâtif est-il capable d’organiser lesdites élections de façon propre, fiable, et afin qu’elles donnent des résultats qui s’imposent à tous ? »...

        La réponse est NON si les organisateurs et les acteurs de ce processus sont exclusivement issus du régime qualifié de hâtif.

        La réponse est OUI (1) si les 10 formations politiques signataires de la FDR travaillent dans ce sens et s’y impliquent entièrement et avec bonne foi ; (2) si les opposants - notamment ceux qui ont intégré les institutions de la Transition, s’y impliquent également (et) honnêtement, soucieux qu’ils sont de la préservation de l’intérêt national et de la primauté de celui-ci sur tout le reste, (3) si la communauté internationale apporte les soutiens qu’elle s’est engagée d’apporter (logistique, financier et humain), et (4) si la société civile malgache se cantonne au rôle que la feuille de route l’a assigné - à savoir en tant que mécanisme de contrôle de la FDR - et ne s’improvise pas en « politiciens » de dimanche.

        La réponse est donc claire. La présence du seul Ravalomanana est ici inutile, absolument inutile parce qu’il n’apporte rien de plus. Au contraire, il risque de tout chambouler en mentant à tout le monde.

        Toutefois, s’il veut rentrer au pays, je l’invite à le faire. Mais de là à dire que sans lui il n’y aura aucune élection de fiable ni de crédible, allons, là on lui donne la sainteté qu’il n’a pas et qu’il ne mérite (surtout) pas. On le « canonise » tout simplement. Ce qui est ridicule.

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 12:50, par RABERENE (#3227)

    Ndimby A : SEM Andry RAJOELINA oa PRESIDENT efa lazaina foana !!!!

  • LA ROSE DE LA DEMOCRATIE
    16 janvier 2012 13:00, par rasoulou (#4222)

    On a volé la rose, la rose de Démocratie
    La fleur de Madagascar, la rose de la légende
    On a volé la rose, notre meilleure amie.

    Elle était là dans le jardin, au coeur du tumulte de temps
    S’offrant sur le bord du chemin à la caresse du passant
    Elle était symbole et beauté, on s’inclinait devants sa grâce
    L’aimait-il trop ou pas assez, ceux qui sur elle ont fait main basse

    On a volé la rose, la rose de Démocratie
    La fleur de Madagascar, La rose de la légende
    On a volé la rose, notre meilleure amie.

    Qui peut s’approprier le ciel, qui a des droit sur sa couleur
    Qui prétend mieux que le soleil, régler la destiné des fleurs
    La rose n’appartient à personne, pas plus que la lumière du jour
    On ne prend pas ce qui ce donne, c’était ainsi jusqu’à ce jour

    On a volé la rose, la rose de Démocratie
    La fleur de Madagascar, La rose de la légende
    On a volé la rose, notre meilleure amie.

    • LA ROSE DE LA DEMOCRATIE
      16 janvier 2012 13:03, rasoulou (#4222) répond à rasoulou (#4222)

      Paroles de Gérard Lenorman

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 13:53, par vuze (#918)

    J’ai discuté sur Skype avec le pape et il m’a dit :

    "Si le voleur/menteur/spoliateur rentre à Madagascar, le pays va subir un autre choc mental. Les asiles seront pleins...

    Ensuite, il m’a dit également :

    "Le seul journal digne de confiance à Madagascar est TNN qui ne fait que rapporter les faits et rien que les faits... L’objectivité de ce journal est reconnue internationalement !!

    Il est vraiment bizarre ce pape...

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 14:34, Tojo (#6209) répond à vuze (#918)

      Selon TNN - justement -, Marc Ravalomanana aurait dit hier à ses partisans à Magro, que « les présidents africains - présents à la célébration du centenaire de l’ANC - étaient étonnés de le voir encore en exil ». PTDR. Quelles bandes de rigolos ces présidents africains, semble-t-il membres de la SADC - pour qu’ils ignorent à ce point la situation à Madagascar. Ou sinon (ce qui me semble le plus probable) on a affaire à un vrai menteur avec lequel il n’y a plus rien à attendre de sérieux.

      Mais, c’est un homme comme çà que Ndimby veuille confier l’organisation des élections à Madagascar, car sinon - d’après toujours Ndimby - les résultats seront de toute façon contestés et contestables. Je suis estomaqué d’une telle « réflexion MORA ». Trop MORA.

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 15:19, Ikelimalaza (#5896) répond à Tojo (#6209)

        il y a toujours quelques foza survivants sur MT à J-2 de l’annonce officielle du retour de Dada par lui-même.
        Bon, il est grand temps d’aller acheter des couches mora. BB en a déjà pris pour quelques mois, il est très proche de Rajolena et donc il est surement au courant du retour imminent de Dada.
        Je n’aimerais pas être à votre place les fozas. D’ailleurs, pourquoi vous êtes foza, je n’ai jamais compris pourquoi les gens deviennent foza et pour toujours, c’est irréversible. Les malheureux !

        • Attention à l’électionnisme mora
          16 janvier 2012 15:38, Tojo (#6209) répond à Ikelimalaza (#5896)

          Donc, c’est maintenant « officielle » (les autres et précédentes annonces ne l’étaient pas, Ok !) : Dans 2 jours, nous verrons le retour de l’ancien président déchu, Marc Ravalomanana, à Madagascar (et au pouvoir ? Ou pas encore ?). A la bonheur ! Ainsi soit-il !
          J’espère qu’il n’y en aura plus d’autres de « date de retour » car, sérieusement, nous sommes fatigués des fausses annonces....

          Vous n’aimez pas être à la place des « fozas ». Peut-être que vous avez raison. Désolé, mais je ne peux pas bien juger la hauteur de ladite place, donc je ne serai, pour vous, d’aucune aide ne serait-ce que pour apprécier de ce que c’est : être Foza.

          Et, si j’ai bien compris, « être pro-Ra8 » est une position plus enviable, c’est même la meilleure, et MT en regorge, dites vous...Bon, ben, Puisque vous le dites, et par politesse, on va faire semblant de vous croire. Vous, le bienheureux...!

          • Attention à l’électionnisme mora
            16 janvier 2012 16:06, Ikelimalaza (#5896) répond à Tojo (#6209)

            pour l’instant, c’est ce qui est officiel c’est le fozattitude en vous, Tojo. Le retour de notre président Ravalomanana Marc sera officiel à partir de Mercredi, c’est lui-même qui va l’annoncer. Il n’y a jamais eu de fausses annonces jusqu’à maintenant. Mais de toutes façon, quand un foza dit (à haute voix avec un AK47 à dans les 2 mains) que c’en est un, ben il ne faut plus discuter.
            Quand un foza dit que ra8 est un voleur, ça ne se discute plus sinon gare à vous.
            Quand un foza dit « MIALA IALAHY FA SAO HANEFA NY HAIN’IALAHY », il faut partir, ce n’est plus la peine de rester. J’ai bien dit « partir » et non « démissionner ».
            Voilà mon problème avec vous les foza, une dialogue est impossible parce que vous avez un art spécial de déformer et d’imposer vos idées par n’importe quels moyens. Mais bon nous sommes tous sur une île, nous sommes obligés de vivre avec vous et de vous supporter vous et votre manière. 3 ans déjà ...
            Vous n’êtes pas obligés de lire jusqu’au bout parce qu’un foza l’est pour toujours et donc toutes tentatives de corrections sont vouées à l’échec.

    • un pape est ......
      16 janvier 2012 21:46, debile profond (#6180) répond à vuze (#918)

      Il est vraiment bizarre ce pape...

      ben oui !

      Sachez cher foza que le cardinal « débile profond » sévit aussi sur TNN !

      Chers amis/ennemis (rayez la mention inutile de votre choix) foza allez donc su Tnn et voyez mon « avatar » très biblique !

      mdr !!!!

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 14:49, par Jipo (#4988)

    Bonjour .Que le retour de Ravalomanana soit , et qu ’un REFERENDUM : Egalement , pour que le PEUPLE CHOISISSE DEMOCRATIQUEMENT comme dans toute République qui se respecte aussi bananière soit-elle , le RESPONSABLE « chauffeur » qui prenne la RESPONSABILITE de diriger le Pays vers la sortie de ces ténèbres et que le SOLAIRE : SOIT !!!
    Que les observateurs soient mutés par tirage au sort pour aller dans les districts reculés . /
    Dimby Merci pour cette logique et subtile analyse .

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 15:45, par Mihaino (#1437)

    Cher compatriote TOJO ?
    Vous avez passé toute la matinée à critiquer cet edito de Ndimby et vous vous répetez souvent en martélant un de ses arguments comme quoi sans la présence de Ra8 dans le pays, aucune éléction n’est crédible à Mcar ! Par ailleurs, votre affirmation (très gratuite et subjective à mon avis) taxant Ndimby d’être pro-Ra8 m’a bcp surpris et dépasse mon entendement car depuis 3 ans tous ses articles n’ont épargné personne ! Mea culpa si je me trompe !!
    Ne voulant pas polémiquer avec vous Tojo, je peux vous dire que « NOUS AVONS DEUX LECTURES DIFFERENTES DE CET EDITO DE NDIMBY relatif à l’ELECTIONNISME MORA »Ce n’est qu’une mise en garde de sa part car un homme prévenu en vaut deux !!!
    Wait and see ....

    • Ne vous préoccupez pas de Tojo,,,
      16 janvier 2012 16:04, zaka (#1418) répond à Mihaino (#1437)

      Que Ndimby exprimme de façon claire, ou implicitement sa sympathie pour Ravalomanana, c’est son droit, je ne vois pas où est son tort et à fortiori où est la lacheté. Que vous Tojo, vous exprimmez de façon véhemente et aggressive votre répulsion à l’égard de Ravalomanana, c’est également votre droit . Quand à la participation de Ravalomanana aux prochaines élections, il n’y a pas que Ndimby qui le souhaite, beaucoup de malgaches le souhaitent et en particulier les dizaine de milliers de personne qui étaient venus l’accueillir à Ivato, au moment où il a subi les tracasseries du fameux notam.
      Pour l’instant, les faits parlent pour Ravalomanana, il a fait en sept ans plus que les autres présidents avant lui en plusieurs dizaines d’années et que Rajoelina a détruit en quelques mois. Beaucoup d’étrangers qui ont connu_ et cotoyé Ravalomanana ont été stupéfaits des dégats incommensurables causés par l’équipe de Rajoelina sur l’infrastructure économique de notre pays. Alors Monsieur Tojo,,, vos propos désobligeants à l’égard de Ravalomanana ne réhaussent en aucun cas les valeurs réelles des apprentis sorciers qui sont actuellement au commande de notre pays et qui sont entrain de le détruire.

      • Ne vous préoccupez pas de Tojo,,,
        16 janvier 2012 18:25, Tojo (#6209) répond à zaka (#1418)

        Mes propos sont véhéments, probablement, mais ...en quoi ai-je tort dans tout ce que je dis par rapport à Ra8, et surtout n’est-il pas plus honnête que de le dire même si cela vexe ses suppôts (ils en font autant -et moi même d’ailleurs - pour les Foza, Non ?
        Si vous avez lu mon post par ailleurs, je n’ai jamais reproché à Ndimby d’être pro-Ra8. Au contraire, étant conscient que c’est son droit le plus respectable - ce que j’ai toujours respecté - je l’ai plutôt reproché de ne pas oser l’assumer.

        Si le sujet avancé concerne le « retour de Ravalomanana » parce que c’est son droit en tant que citoyen de retourner dans son pays (j’y adhère), et que la recherche de l’apaisement nécessiterait ce retour (pourquoi pas), je n’ai pas réagis autant. Mais là n’est point la question : Ndimby dit que les « élections sans Ravalomanana seraient de l’electionnisme Mora ». Et çà, désolé, Monsieur Zaka, mais avec la trempe de Ndimby, cela ne pourra pas passer, par respect pour lui, je ne le lui pardonne pas (demain, je vais probablement l’oublier).

        Bien sur (et je n’en disconviens pas) que beaucoup de personne souhaiterait la candidature de Ravalomanana. Au risque de vous étonner (enfin, Intrus en a eu mal au ventre lorsqu’il en a eu connaissance), moi, aussi, cela ne me dérange pas. J’aurai souhaité juste que le temps de l’exil l’aurait rendu plus « sage », « plus soucieux de l’intérêt national » - qu’il n’était pas. Or, je constate avec effarement que l’homme est resté tel qu’il est, quelques cheveux blancs en plus. Et je me pose la question : Mince, ce mec là compte se présenter aux élections non dans le souci de s’occuper du sort de la population mais uniquement pour assouvir ses pulsions revanchardes ? D’où mon inquiétude, et mon refus de lui donner le moindre crédit. Et la raison pour laquelle je dis que Ra8 voudrait donc aller aux élections uniquement pour sa tête - et pour se payer celles des autres - et non pour servir le pays comme l’essence même de toute élection -démocratique s’entend - l’exige.

        ....Mais, je réitère encore, je ne m’oppose pas à ce retour (je ne ferai rien pour l’aider, certes), et nous mènerons une campagne acharnée pour qu’il sera battu à plate couture aux élections. Mais faut-il encore qu’il y arrive. Et çà, je laisse à la bande d’intrus de s’en occuper si elle en sera capable (On verra mercredi...).

        Mais juste une remarque sur le Notam : A ma connaissance, c’est l’ancien chef d’Etat déchu Ravalomanana qui l’avait inventé - en tout cas pour ce genre d’usage -. Au delà du fait que nous trouvions cette pratique ignoble et inadmissible(il faudrait que nous soyons tous d’accord là dessus), serait-il trop compliqué, trop gênant pour Ravalomanana de « regretter » ce « frankeinstein » qui est entrain de lui bouffer les entrailles, et de s’excuser auprès de sa victime d’antan, ne serait-ce que pour qu’on sache réellement - la logique oblige - que celui que le TGV lui balance sur la figure est tout autant inadmissible ?

        Car chrétien comme nous sommes quasiment tous, expier son péché demande au préalable le devoir de reconnaitre ses propres fautes. Sans lequel le fils de Dieu n’écoutera aucune de vos prières car, selon lui, celles-ci n’émaneraient que d’un cœur impur et fourbe. Donc dangereux !

        Alors, je ne me préoccupes nullement du sort de Ravalomanana, c’est celui du peuple malgache qui m’importe et qui dicte tout ce que je viens de dire.

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 16:17, Tojo (#6209) répond à Mihaino (#1437)

      Bonjour Mihaino,

      Je respecte votre lecture comme je le suis avec celle de tous les autres ici. Oui, j’admets, j’ai été très critique par rapport à l’édito, mais vous convenez que c’est un peu mon rôle sur ce site : Remuer la mer... tout simplement pour que le débat ne tombe dans la pensée unique qui est très préjudiciable pour la démocratie, aveuglant pour les « déchus » et les « casés ». Ce qui ne m’empêche point de souligner les points que je trouve instructif et positif pour le débat, lorsqu’ils sont avérés. Bref, telle est mon opinion.

      Mais, il est vrai aussi que je ne fais aucun cadeau aux personnes de gabarit intellectuel de Ndimby et autre (ici sur MT) lorsqu’ils « dé.co.nnent sérieusement » (volontairement ou pas).L’édito de Ndimby aujourdh’hui est d’une ânerie crasse. J’ai du mal à imaginer qu’il arrive à produire ce genre d’article en toute objectivité et honnêteté. Il y a non seulement d’incohérence, mais surtout - et encore de déni : ce refus obtus de regarder les choses en face et d’admettre l’évidence.

      Oui, on peut dire que les « meilleurs » font aussi des erreurs, mais là, ce n’est plus une erreur : C’est une faute. Et une fauite grave car l’intention de Ndimby est ici est trop flagrante : Soutenir Ravalo.
      Il n’y a rien de mal à cela si tel est sa conviction. Sauf qu’il est de mon devoir de prendre le risque de le corriger avec une sévérité qui n’aura d’égale que la hauteur de sa capacité à raisonner objectivement.

      D’où la « réflexion Mora ». Car cette fois-ci, Ndimby s’est laissé aller dans la facilité. Impardonable pour les journalistes de MT, de son espèce.

      Mais bien sur, tout cela ne reste que mon opinion.

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 16:53, da fily (#2745) répond à Tojo (#6209)

        reflexion mora vous dites ?

        Et quid des journalistes de M-T qui n’auraient donc pas droit à l’erreur ? J’en doute, et au moins ils font preuve d’une certaine honnêteté sur ce point, la trame de nos nouvelles locales leur donnent à moudre ? Est-ce leur faute de rechercher la faute de ceux qui se disent incontournables et dont il faut actuellement se contenter ? Non.

        Je ne vois pas d’élections sincères sans en effet la participation de tous, et surtout des anciens en sus des nouveaux, celà ira dans le sens du départ d’une réelle feuille blanche, ensuite on efface tout et on reconstruit, une espèce de grande lessive qui verra enfin le nouveau départ...Je peux rêver, mais c’est la seule condition qui ait un visage « open », en éliminant ou empêchant quelqu’un, on tombera inévitablement dans ce fameux « électionnisme mora ».

        • Attention à l’électionnisme mora
          16 janvier 2012 19:13, Tojo (#6209) répond à da fily (#2745)

          Monsieur Da Fily,

          Il ne faut pas trouver dans mes propos des attaques contre Ndimby, en tant que Ndimby mais - je l’avoue - une critique en règle contre ses « arguments » que je trouve inappropriés. Ce n’est pas à vous - sûrement pas - que je vais apprendre l’art de débattre. Le ton, souvent, gronde, les mots, parfois, venimeux, les pics très souvent vexatoires...mais ce sont toujours les idées qui s’affrontent (Ce que Ra8 n’a jamais admis ni toléré...). Ne dit-on pas que la dictature, avant de tuer quelqu’un, assassine toujours et d’abord les idées ? Bon, nous n’en sommes pas là.

          Intrus nous chante que mercredi sera la bonne date. Alors attendons. Marc Ravalomanana a gâché d’énormes « cartouche » dans sa lutte contre TGV. Et maintenant, il joue sa dernière (son retour), ce qui est politiquement correct - mais que je ne soutiens pas (çà tout le monde le sait).
          Et dire qu’une élection fiable ne pourrait être tenue qu’avec la participation de tout le monde - je n’en disconviens pas car c’est ce que nous avons toujours dit et pensé depuis l’époque de la naissance du Notam -, sauf que vous semblez avoir oublié une chose de taille : Faut-il d’abord « vouloir » rendre cette élection là crédible (Cette crédibilité tient du fait que c’est vraiment l’expression de la population qui sera à matérialiser dans les urnes). Ce qui, cette fois-ci implique la bonne foi des participants.

          « Bonne foi », donc. Quel gros mot. TGV - indiscutablement - n’en a pas (on le sait). On a fait appel aux opposants pour le contraindre à en avoir même au minima. Les Mamy ont répondu présents...mais là vous dites, c’est insuffisant (peut-être) et qu’il fallait la présence de Ra8. Pourquoi pas.
          Mais, celui-ci a-t-il fait preuve - une seule fois dans sa vie - de bonne foi ? (Peut-être que mes propos sont forts, mais je voudrais savoir et en avoir la preuve). Tout le problème est là.

          Ce qui nous renvoie à d’autres questions : En quoi, quelle garantie Ra8 nous a donné pour nous convaincre que son retour serait « électoralement » utile (pas pour ses partisans mais) pour le pays, pour la paix, pour la stabilité ?

          Qu’est ce qu’il a fait, qu’est ce qu’il a dit et qui nous prouvent, du moins nous laisse un tout petit peu croire qu’il dit « vrai » et qu’il est sincère ?

          Qu’est ce que Ravalomanana - en matière électorale, en idée pour la consolidation de la stabilité politique et de la concorde civile - a dit, et a fait jusqu’ici qui nous montre que l’homme adhère à ces principes, et que ses équipes ne sont pas capables de faire ?

          Franchement, je n’ai vu et entendu que des provocations, des menaces, des mensonges...des « choses » qui sont, tous, sauf utiles et indispensables à un processus électoral qui se veut crédible, pacifique, démocratique.

          Hier encore, il venait de mentir en nous disant que « Les présidents africains sont étonnés de le voir encore en exil ». Hier, encore. Quel mensonge encore demain. Quelle roublardise encore après demain ?
          Quand va-t-il enfin être sincère ?

          Bref, qu’est ce qu’il pourra rapporter « de plus » que ses partisans n’ont pas déjà apportés ? A mon humble avis : RIEN ! Strictement rien.

          Pourtant quelques phrases auraient suffit pourtant, celles-ci (ou de cette nature) :

          « Je retourne prochainement à Madagascar, dans mon pays, et je sollicite la sagesse du président de la Transition, Andry Rajoelina, de respecter ma liberté d’exercer mon droit civique comme le prévoit la feuille de route - ce cadre référentiel - qui régit la période de transition pour que nous puissions organiser, ensemble, de façon consensuelle, inclusive et dans la paix les élections, cela afin de mettre définitivement fin à la situation peu enviable que subit la population malgache. Nous avons jusqu’ici, tous, failli à notre devoir et à notre responsabilité - cette crise en témoigne -, mais l’occasion nous est donnée - à travers l’application sincère de la FDR - pour nous racheter auprès du peuple nos erreurs. Saisissons là, j’invite le président de la Transition, Andry Rajoelina ainsi que tous les chefs de partis signataires de la feuille de route à la saisir ensemble, en faisant taire nos divergences, en ne gardant rien d’autre que tout ce qui nous unis, nous fils et filles de Madagascar, car l’intérêt national doit primer sur tout ».

          C’est ce genre de message qu’on voudrait entendre de la bouche de Ravalomanana. Mais...il en est absolument incapable. Il va nous citer la force militaire de la SADC, narrer les sanctions frappant les putschistes au pouvoir à Madagascar etc...

          Bon bref, encore une fois, on peut continuer à disserter, c’est le rapport de force sur le terrain qui, seul, restera déterminant.

          Intrus nous le démontrera mercredi.

          • Attention à l’électionnisme mora
            16 janvier 2012 19:46, da fily (#2745) répond à Tojo (#6209)

            yes mister Tojo,

            yes je réitère que malgré son caractère de cochon et sa raideur de comportement, ce gougnafier (d’après vous) de Ravalomanana doit revenir et participer au scrutin pour au moins une raison : il a été ELU, et représente encore une partie de notre électorat.

            On saura, avec les autres en lice, où se situe encore sa viabilité électorale, et tout de même en regard de sa mandature, il y en a qui pense qu’il peut encore faire affaire...Laissons pleinement les urnes s’exprimer.

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 17:12, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Tojo (#6209)

        TOJO ......

        NDIMBY A. alias NUL .A est passé maitre sur le Journalisme MORA auquel la « reflexion MORA » est de regle....fanatisme à Ravalovomanga oblige !! et c’est toujours ainsi depuis 17 Mars 2009 , il a ecrit 15 000 fois le meme article depuis 3 Années pour descendre Rajoelina en changeant seulement le Titre .....

        NUL A.affectionne bcp ce terme de MORA et ça ne m’etonne pas de de lui ......NDIMBY A.illustre bien la C.OOOONNERIE de l’opposition à Rajoelina, cette opposition naive et la plus bete du monde comme Ravalo et Zafy mitambatra ( ceux qui ressembles se rensemblent) .

        Ravalovomanga et NDIMBY (pardon NUL A ) pensent que MENTIR envers soit-meme est la base de toute la strategie politique.....en croyant qu’on peut tout vendre aux malgaches meme les MENSONGES MORA.......

        Reduire la POLITIQUE à un ENFANTILLAGE est de regle depuis l’avenement de Ravalo.....au pouvoir......et ils appellent ça INTELLIGENCE..qu’ils confondent avec le hafetsifetsena-pr.....

        Avec cette METHODE Ndimby A ne fait qu’enterrer politiquement RavaloMora....

        Eo isika mahita izy...tsy havelantsika hipoipoitra eo izany iny RavaloNDOZA iny.....

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 16:44, vuze (#918) répond à Mihaino (#1437)

      Ndimby pro-voleur ? Mais arrêtez de raconter n’importe quoi !

      Défendre un voleur AVÉRÉ parce qu’il a été élu « soi-disant » DÉMOCRATIQUEMENT ne veut absolument pas dire qu’il est pro-voleur... Voyons, un peu de décence svp.

      Il n’a épargné personne ?? Ah bon ? Ce n’est pas parce qu’il critique de temps en temps une opposition flasque qu’on peut dire qu’il n’épargne personne... Décidément, on ne lit pas la même chose...

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 19:23, Mihaino (#1437) répond à vuze (#918)

        Je serai clair et précis Tojo, Vuze & consorts....
        Mieux vaut que nous nous respections ! Entre forumistes, entre malgaches évidemment car nos anciens nous ont bien enseigné que « Ny hevitra no miady fa tsy isika . Ny hevitry ny maro mahataka-davitra ».
        Le monde entier nous observe et nos enfants suivent nos discussions/échanges/débats (c’est selon leur milieu et leur éducation !?.
        Arrêtons SVP de poursuivre qui que ce soit car étant tous chrétiens (si j’ai bien compris ?!), le Christ nous a appris dans sa prière :Mamelà ny helokay tahaky ny namelanay izay meloka taminay ( Pardonnez-nous nos offenses comme nous avons pardonné à ceux qui nous ont offensés).
        Cordialement,

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 16:36, par kakilay (#2022)

    Doit-on commencer par la fin ?

    « La reconnaissance mora qui se profile est donc motivée par le prétexte « d’empêcher de ». Dernière (bonne) question : qu’est-ce qui garantit à la communauté internationale que ça ne va pas plutôt « encourager à » ? »

    Tout dialogue avec les actionnaires du coup d’état et ceux qui en touchent des dividendes doit être exigeant. Ne pas donc brader le contenu de la feuille de route : on ne signe pas pour ensuite n’en faire qu’à ce qui m’avantage. Le comportement du moment nous donne déjà un avant-goût du futur comportement de ce pouvoir si liberté lui était donnée d’organiser les élections. La CENI, doit être un pouvoir au-dessus de l’exécutif en matière d’élection. Il ne reçoit d’ordre de l’éxécutif dans le genre : faire du karnepokotany un document pour les élections quand les électeurs ne se bousculent pas pour voter. C’est ce que nous voulons entendre quand on dit Indépendance : ny ahiahy tsy ihavanana.

    Si nous voulons des élections acceptées par tous : il nous appartient à tous de faire que cette CENI soit au-dessus de la mêlée. Sans jamais oublier : tsy misy mangidy ohatran’ny sakay, fa rehefa ifanarahana lany foana. Ceci pour rabatrre le caquet à ceux qui vont faire valoir l’argumentation : l’idéal n’étant pas sur terre, contentons-nous de la médiocrité.

    Car si la médiocrité était la réponse, foza depuis longtemps nous serions tous.

    Deuxièmement : quel crédit donner à la parole de père foza ?

    Depuis le temps qu’on nous a annoncé un gouvernement d’union nationale, au jour d’aujourd’hui, nous sommes toujours sur notre faim. L’opposition est méchante : et alors ? vous voulez construire ce pays avec l’opposition de votre cru ? Vous attendez une opposition foza ? Vous voulez une opposition made in/by françafrique ? Madagascar se fera avec tous ses enfants, et pas seulement avec les enfants de la place du 13 Mai 2009. L’acte de naissance de la nouvelle république sera signée par tous les enfants de ce pays, y compris les vaincus des élections.

    De Ra8 : prétendre que Ra8 est un épiphénoméne c’est se raconter des histoires. Et même si cela était, que perd le pays s’il doit gagner la fin de la crise, quelle perte ce serait de faire participer un figurant à une élection : au contraire on en sortirait grandi pour un moindre coût. La seule question qui persiste est : pourquoi s’acharner sur un cadavre, un moins-que-rien, un fétu de paille. La sagesse commencent toujours par le discernement entre le futile et l’essentiel : pourquoi se priver du plaisir de le voir battu à plate couture par le champion des champions, l’indiscutable, le vénéré d’entre tous : j’ai dit le dj rajoelina.

    Se donner donc la haute occasion de fermer une fois pour toute ; contre tous ces rêveurs, ces fanatiques, ces in-objectifs ; le bec à ces ennemis de la nation... qu’on ne peut finalement et raisonnablement envoyés en exil !

    Faisons une élection entre nous pro-hat : si l’unilatéralisme était la solution, ce serait depuis longtemps qu’on serait sorti de l’auberge !

    On arrive donc à cette conclusion que bien des personnes ne veulent pas encore admettre que le pays est en crise : que la situation actuelle n’est pas une situation de paix ou de trêve comme pourrait l’entendre Machiavel, que même la constitution entre en contradiction avec la feuille de route, que l’armée est divisée, que la police de même...
    que même les rayamandreny sont à genoux !

    On peut ne pas admettre l’hypothèse et déclarer que rajoelina et sa clique régnent et gouvernent : les différents locuteurs lors de la présentation des voeux nous disent le contraire : que ce soit le président du CT, le doyen des diplomates, comme les opérateurs économiques. Dire que nous sommes en situation normale, dans une république normale, avec un prezidà normal, des assemblées normales... : c’est encore se raconter des histoires.

    Que compterez-vous faire donc de tout ceux qui sont pour le retour de Ra8 : les ignorer ?

    PS : et qui n’a rien à voir avec ce qui s’est dit depuis toujours !

    Si être en désaccord avec la fermeture de ViVA fait de moi un anti-Ra8, qu’il en soit ainsi.

    Quand j’ai rendu mon ticket ; pour ne pas être complice de la suite quand un certain maire de Tana a déclaré « qu’il est prêt à être le chef de la transition » ; le même jour, pour la simple et bonne raison qu’il n’a ni l’étoffe ni l’intelligence pour cela, et que que tout cela annonçait un coup d’état qui ne dit pas son nom :

    alors je suis un anti-rajoelina !

    Le « tout sauf »... ne me convient pas :
    voninahitse, pety... ou mailhol ou richard ravalomanana, et autres... comme futur président !

    Oui,
    je suis pour le retour du laitier et sa candidature à la présidence :
    et que les élections départagent les concurrents en toute loyauté !

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 18:28, lalatiana (#1016) répond à kakilay (#2022)

      Pour aller dans votre sens :

      http://madagoravox.wordpress.com/20...

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 19:09, kakilay (#2022) répond à lalatiana (#1016)

        Et c’était écrit en Juin 2011... !

        Salut à toi lalatiana...

        • Attention à l’électionnisme mora
          16 janvier 2012 20:00, Jipo (#4988) répond à kakilay (#2022)

          Bonsoir et merci à tous deux pour vos analyses, ce qui devrait mettre la puce à l ’ oreille des Observateurs internationaux , c ’est depuis le temps rajoelina a eu tout le « temps » d ’ organiser la « sécurité » de Ravalomanana, il a préféré endosser l ’ accoutrement , du « prince futur roi », du vizir / tapis rouge , que de mettre à profit ce temps précieux à peaufiner et affuter ses armes, en vue d ’ affronter son adversaire à la loyale .
          Les vacances chez les voisins Mauriciens devaient lui paraitre = plus constructives et utiles , pour le Pays .
          Ce qui est important c’est que le Peuple Malgache dans sa plus grande majorité
          se reconnaisse en Ravalomanana comme représentant , et non en son prétendant rival, ce que celui - ci, sait pertinemment , car en effet comment refuser d ’ humilier un adversaire aussi indésirable que de laisser au peuple que l ’on « prétend représenter » le soin de le faire !
          Le refuser , pour ne pas dire l ’ en priver , est un aveu magistral d ’ impuissance , mieux d ’ infériorité .
          L ’issue étant connue d’ avance
          Ravalomanana a « choisi » la fuite , c ’est une interprétation , on pourrait dire qu ’il a refusé la violence , comme « Gandhi » ( une des idoles du vizir ) l ’ aurait fait .
          Contrairement à prendre un pouvoir par la force, s ’ y maintenir par la force , et refuser de le quitter toujours pas la force .
          Joker pour Ravalo, s ’il peut recuperer sa position par le contraire , en ce sens rajoelina devrait tirer son chapeau , saluer & RESPECT , mais là ce sera un autre épisode qui devrait éviter à ce dernier la « Case » départ et direct ou vous devinez et sans tapis rouge .

    • Attention à l’électionnisme mora
      16 janvier 2012 19:17, HINDY (#1781) répond à kakilay (#2022)

      Le « tout sauf » ne me convient non plus.
      Tojo, vous avez dit :
      « Car si Ravalomanana avait la légitimité réelle de bénéficier de cette « voix » du peuple - l’essence d’une souveraineté populaire acquise dans et par les urnes - , TGV n’aurait jamais pu le lui voler et s’en emparer si facilement. Au contraire, ce « peuple » là aurait défendu bec et ongle son digne représentant (en l’occurrence ici, cela aurait dû être Ravalomanana), et l’ensemble des forces armées (loin des soldatesques du CAPSAT) aurait pesé de tout son poids pour servir de rempart à cette violation flagrante. »
      Justement c’est parce que je suis entièrement d’accord avec vous que je voudrais que Ra8 participe à l’élection présidentielle pour le voir essuier une écrasante défaite par les urnes, donc par le Peuple et ainsi clouer définitivement son caquet et de tous ses soi-disant très nombreux partisans ?
      Ou … peut être que… nous ne sommes pas sûrs de le battre ? Ce qui expliquerait toutes ces manœuvres dilatoires ?

      • Attention à l’électionnisme mora
        16 janvier 2012 23:22, Tojo (#6209) répond à HINDY (#1781)

        Vous dites : « Ou … peut être que… nous ne sommes pas sûrs de le battre ? Ce qui expliquerait toutes ces manœuvres dilatoires ? »


        Peut-être que Oui, peut-être que Non. La force de l’argent de Ra8 (ce qui est pour moi un simple mythe) pourrait faire tourner certains nombres de têtes. En tout cas, Il risque surtout de casser « l’électorat » du TGV à Tanà. Or, sans Tanà, TGV ne sera plus que l’ombre de lui même. Ra8, toujours grâce à la force de l’argent, pourrait également corrompre la conscience des électorat des régions - en jouant toujours sur le mythe - , SI et SEULEMENT SI il n’y aura aucun candidat côtier de valable qui s’érige face à lui. Ce que je crois moins. Déjà, TGV recrute pour aligner des myriades de candidats côtiers pour faire barrage - semble-t-il à Pierrot Rajaonarivelo. Ra8 pourrait - en toute logique tenté par la même démarche (une alliance avec Tantely semble même avoir été déjà entamée...mais on verra).

        C’est pour cela que l’élection présidentielle prochaine est très excitante. Le retour de de Ra8 (oui, de bonne guerre) est plus défavorable à TGV qu’à d’autres personnes. Et ce retour n’a de justification qui tienne que pour satisfaire l’intérêt singulier de Ra8 (s’il réussit, tant mieux pour lui, sinon, tant pis, je ne verserai aucune larme, dans les deux cas).

        Ce en quoi je soupçonne le jeu de ...ZAFY.

        J’ai une forte impression que ZAFY fait un jeu politique très fin, dans le but probablement d’éliminer aussi bien Ra8 que TGV, pour laisser passer qui ? On verra...

        Ra8 se croit malin (roublard, Oui, on le sait), mais cette fois-ci, on verra bien de quoi il pèse.

        On attend que les stratégies de suppôt de Ra8 « Intrus » réussissent pour mercredi (Lol), sinon, ben, il attendra.

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 19:37, par debile profond (#6180)

    très cher Ndimby A

    Rien qu’’a voir la foza attitude sur le retour proche de DADA des foza sur se forum en dit long !

    Nous somment en période cyclonique avec touts les risques afférents mais les foza n’ont peur que d’un homme qui d’après eux est synonyme de « cataclysme » à lui seul !

    Dans un post j’ai lu « comment devient t’on foza » je peut pas y répondre, mais si le SIDA se soigne et certains guérissent par un traitement efficace grâce a « la tri thérapie », malheureusement le syndrome de « foza attitude » étant une maladie génétique rare, endémique et bientôt orpheline aucun laboratoire pharmaceutique ne dépensera ne fusse qu’un Ariary dans une recherche vouée à l’échec !

    Nous somment tous débile dans la famille , histoire vraie !

    Mon grand père, plus athée que lui c’est impossible mais plus humain que lui tu meurt, le jour de sa mort il a demandé que l’on fasse venir le curé , le curé est venu car il connaissait bien mon grand père.
    Le curé demande à mon grand père tu ma demandé parce que tu veut te confesser ?
    Non répondit mon grand père , curé je t’ai demandé de venir aujourd’hui pour te dire que je suis arrivé sur la dernière marche !
    Le curé lui demande Ernest ( mon grand père s’appelait Ernest ) de quelle marche parle tu ?
    il répondit je suis sur la marche funèbre curé !
    il est mort juste après cette dernière vanne !

    Amicalement débile profond.

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 21:10, par debile profond (#6180)

    Rien a voie avec l’article, juste pour le plaisir ...

    L’Amiral ( l’ami râle) Didier Ratsiraka empêche la sonde spatiale russe de tomber à Madagascar et dans ses environs. Selon l’Amiral, il a demandé aux autorités américaines afin que des mesures soient prises pour que les débris de la sonde spatiale russe ne tombent pas à Madagascar ou à ses alentours. Finalement, les débris du Phobos-Grunt sont tombés dans le Pacifique sans qu’il y ait eu besoin d’intervention. source : http://www.tananews.com/asides/lami...

    La vision d’un presque aveugle guetté par la maladie d’Alzheimer !

    Y en as pas mal de foza qui « braillent » sur ce forum, mais Déba lui devrais rapidement apprendre le « braille »

    Le braille est un système d’écriture tactile à points saillants, à l’usage des personnes aveugles ou fortement malvoyantes, valable aussi pour le PHAT vu son aveuglement viscéral envers DADA ....

    points saillants pour le lapinou ? non je préconise « les POINGS saillants » pour lui and HAT , FOZA , ...

  • Attention à l’électionnisme mora
    16 janvier 2012 21:16, par debile profond (#6180)

    RETOUR DE MARC RAVALOMANANA : « ce n’est pas la première fois qu’on a entendu ce genre de chose. On l’a entendu depuis 2009. Maintenant, nous sommes en 2012. Ainsi, je reviens sur l’histoire du vent, est-ce un vent qui soufflera la déstabilisation, un nouveau carnage ou la paix. Personnellement, je préviens que si cela provoquera une nouvelle déstabilisation de la vie quotidienne des Malgaches, je n’ accepterai pas », a annoncé Andry Rajoelina.

    source : http://www.orange.mg/index.php?opti...

    mdr !

Vols, Hôtels, Séjours :
Les meilleurs prix

Un Top des prix tous les jours


La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 379  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360