::::  Site web indépendant, sans attache avec le journal papier  ::::  Les dernières actualités  Actus Générales    Annonces personnelles  Annonces    ::::    Facebook    Twitter    Google+ Google+   ::::
Antananarivo | 00h09  :  18°C  :  Clair de lune très nuageux
vendredi 18 avril 2014
 

 > Editorial

À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)

lundi 21 mars 2011, par sevane

17 mars 2009, Ravalomanana « confiait » le pouvoir à un Directoire militaire. C’était, sans doute, sans connaître réellement les intentions de ses successeurs. Depuis, le gouvernement qui s’en est suivi accumule lamentablement les erreurs grossières. Dans le fond : il n’est jamais parvenu à tenir une seule de ses promesses ni même à faire autant que son prédécesseur. Dans la forme, c’est encore pire, avec les arrestations arbitraires, les interminables séries de pétard mouillé et le recours à des méthodes d’enquêtes dignes de la Chine populaire ou des SS de Hitler pour éliminer les opposants encombrants. Nous sommes en Mars 2011 et, comme son nom ne l’indique pas, le transitoire n’en finit pas de s’étirer car, contrairement à l’adage, au « Fozaland » on ne change pas une équipe qui perd. Et tant pis si elle n’est ni consensuelle ni inclusive puisque, visiblement, Camille est vital.

Dans ce contexte délétère, le pays s’enfonce dans une crise politique et économique sans précédent. Crise devenue cyclique depuis l’Indépendance, marquée surtout par l’adoption récurrente de voies anticonstitutionnelles pour l’alternance du pouvoir. Sans doute parce que les gouvernants qui se sont succédé n’ont pas su apporter à la population la réponse concrète à ses attentes.

Nous avons chacun notre point de vue quant aux origines de cette dernière crise. Sans être forcément des « Zanak’i Dada », beaucoup accordent à l’actif de celui-ci, entre autres, la construction et la réfection des infrastructures routières et la lutte contre la corruption. À l’inverse, beaucoup lui reprochent aussi (sans être nécessairement des crustacés de mauvaise qualité) la baisse du pouvoir d’achat malgré la croissance économique, la hausse des prix, sa mainmise sur l’économie tout en étant le patron d’un puissant groupe agro-alimentaire, d’avoir tenté de monopoliser tous les secteurs rentables de l’économie, d’avoir voulu s’enrichir sur le dos des Malgaches, de n’avoir pas su entendre l’exaspération de son peuple et d’en prendre les mesures nécessaires. Il a suffi donc d’une goutte d’eau, la fermeture de la chaîne de radio Viva, pour transformer ce malaise latent en putsch.

Malgré cette divergence de points de vue, pourtant, aucun de nous ne pourrait nier que franchir le pas et passer d’une « simple » contestation populaire à un renversement du régime ne pouvait qu’engendrer des conséquences socio-économiques dévastatrices. Soulignons, au passage que, contrairement aux cas de la Tunisie, de l’Egypte ou de la Lybie, il ne s’agissait pas, du moins à la base, d’un soulèvement populaire mais de mouvements initiés par des politiciens voulant capitaliser les failles du pouvoir en place pour régler leurs comptes (Cf, les deux papiers édifiants de Ndimby A. et de Patrick A.)

Zombies !

Premier trimestre 2009 : la Une des journaux faisait état de pillages, de commerces vandalisés, d’entrepôts saccagés, de marchandises volées pour être ensuite échangées au marché noir… Certains osaient parler, la mine réjouie, de « revanche du peuple » et même de « démocratie ». Oubliant que dans un pays démocratique, le vrai citoyen est un acteur du développement. Et qu’il ne peut y avoir de citoyenneté sans respect de la loi. À travers ces actes d’incivisme barbares, il semble qu’une partie de la population soit convaincue que la violence est le mode privilégié d’intervention sociale, à tel point qu’on se demande si elle a une notion de ses droits et devoirs. « Le citoyen, ce n’est pas l’individu avec ses faiblesses, son égoïsme, son aveuglement et ses enthousiasmes. C’est l’homme éclairé par la raison, parlant selon les impératifs de cette raison commune à tous, et (…) capable d’opiner sur la chose publique sans être dominé par son intérêt personnel » (Burdeau).

JPEG - 16.2 ko

« What’s in your head ? »

La tuerie du 7 février est encore bien vive dans les mémoires. Pour servir une cause, le moyen le plus expéditif est encore de faire des martyrs. Des politiciens qui savaient ce qu’ils voulaient, ont sciemment conduit une foule naïve et totalement inconsciente à l’abattoir, en l’incitant à franchir un espace pourtant classé zone rouge, comme l’est par définition tout palais présidentiel. Pendant ce temps, celui qui était à l’origine de ce mouvement, et qui a bien compris que cela ne pouvait que tourner mal, a préféré, lui, y assister de loin, depuis son salon douillet. Mais le plus étonnant c’est que les familles des victimes n’aient pas envisagé cette éventualité. Pensaient-elles que la garde présidentielle allait leur ouvrir la porte du palais, les inviter dans le grand salon et leur servir l’apéritif pour fêter ensemble l’arrivée de ce nouveau Premier ministre tant attendu ? Oubliant cette responsabilité, elles osent ensuite réclamer justice, comme si leurs proches s’étaient fait tuer en allant à la messe du dimanche. Le citoyen est responsable de ses choix et de ses actes. Il ne peut pas se contenter de suivre les ordres des meneurs de foules tel un zombie, tout comme il ne peut pas non plus se contenter de jouer à la victime quand la situation tourne mal.

Education : une réponse possible à la crise politique

Au vu de ces signes, du comportement des citoyens et surtout des politiciens, résoudre la crise politique à Madagascar s’avère une œuvre de longue haleine, qui exige un détour par des efforts d’éducation. Pour en finir avec cette instabilité politique, l’éducation au civisme et à la citoyenneté doit donc être une priorité. Il s’agit d’une responsabilité à l’égard du futur, au nom de cette démocratie que l’on clame parfois à tort et à travers, mais qui exige de maîtriser ses passions. Et ce, plus encore que dans tout autre système, car le citoyen est à la base même des décisions et des choix importants et participe à l’évolution du pays par ses votes.

JPEG - 13.1 ko

« La démocratie est la forme suprême de gouvernement, parce qu’elle repose sur le respect de l’homme en tant qu’être raisonnable » (Kennedy)

Dans la Grèce antique, initiatrice de ce mode de gouvernement qu’est la République, des philosophes comme Socrate, Platon ou Aristote pensaient qu’un peuple ignorant et dépourvu de discernement était indigne de cette responsabilité, qui exige une véritable autonomie.

   Imprimer cet article    Enregistrer au format PDF    Partager

 85 réactions Lire les commentaires

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 08:41, par Boris BEKAMISY (#4822)

    Je cite Sevane<<
    Certains osaient parler, la mine réjouie, de « revanche du peuple » et même de « démocratie ». Oubliant que dans un pays démocratique, le vrai citoyen est un acteur du développement. Et qu’il ne peut y avoir de citoyenneté sans respect de la loi. À travers ces actes d’incivisme barbares, il semble qu’une partie de la population soit convaincue que la violence est le mode privilégié d’intervention sociale, à tel point qu’on se demande si elle a une notion de ses droits et devoirs<<<

    IL y a une part de verité dans cette reflexion de SEVANE mais cette VERITE là est très très secouée par la situation qui prevaut dans les pays arabe : la TUNUSIE ,L’EGYPTE, LA LYBIE et ECT où la population a abondé dans le NON RESPECT DE LA LOI pour venir à bout des DICTACTEURS ....Sevane se permet -il traiter les maghrebins d’INCIVISME BARBARE à l’heure actuelle....

    En plus SEVANE est en train d’oublier grossierement que ce sont actuellement les Pays dites DEMOCRATIQUES qui passent outre les lois lybiens en decidant de PILONNER avec VIOLENCE la Lybie et ils font ça au nom de la democratie .......

    C’est bien beau de rappeller ici toute les belles theories de la democratie( bien rangées et poussieureuses dans le placcard des facultés)quand ça arrange une analyse partisane

    Mais il serait plus pertinent aussi, SEVANE , de pousser l’analyse sur la grille des realités vecues au quotidien du contexte mondial....

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 08:52, niry (#210) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

      Il faut comparer ce qui est comparable M.Boris :
      Je vous cite : « la TUNUSIE ,L’EGYPTE, LA LYBIE et ECT où la population a abondé dans le NON RESPECT DE LA LOI pour venir à bout des DICTACTEURS ».. Ravalo était-il un dictateur ? avait-il + de 20ans de règne sans partage ?

      Et encore : pourquoi ni les Tunisiens, ni les libyens, ni les Egyptiens n’ont-ils saccagé leur Histoire ? Leur archives nationales ? Il y a un minimum de civisme dans chaque population. Pas chez une minorité téléguidée pour détruire.

      Votre « vindicte populaire » ne se résume qu’à un milliers de personnes bien encadrée par une centaine, c’est tout.

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 09:13, betoko (#413) répond à niry (#210)

        NIRY , pas besoin d’attendre + de 20 ans de règne sans partage pour devenir un dictateur , Ravalomanana en a fait l’expérience, il ne lui a fallu que 7 ans . Et sans vouloir faire un procés d’intention , je dirai que si Ravalomanana était encore au pouvoir, il serait pire que Ben Ali ou Moubarack, je ne dirai pas idém comme Kahdafy . N’est il (Ravalomanana ) pas dit plus d’une fois qu’il a commis des erreurs ? Dire que Andry Rajoelina se comporte comme Hitler , c’est une insulte trés grave , si j’ai étè à sa place, je porterais plainte contre l’auteur dà savoir NIRY . Mais je ne dis pas non plus que tout va pour le mieux dans le meilleur du monde depuis le début de la crise, je reproche surtout la corruption à tous les étages concerant les proches de la HAT , et surtout sur le projet de cette passerelle unique de la communication . J’espére que cela ne va pas se faire du tout, même si Cammille Vital a retrouvé son poste , car il est écrit sur la feuille de route, que le gouvernement de transition n’a pas le doit de signer de contract de quelle qu’elle soit . En tout cas nombreux sont ceux qui n’ont pas perdu leur citoyenneté NIRY

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 09:36, maminah (#2788) répond à betoko (#413)

          A la vitesse où Rajoelina a renoncé à tout sens de l’honneur, et à voir son appétit aveugle pour le pouvoir, l’émule ne s’embarrasse pas d’emboîter le pas de son maître, avec des procédés aussi fascistes. C’est là une insulte dangereuse contre le peuple malgache.

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 13:21, rabri (#2507) répond à maminah (#2788)

            « Pour en finir avec cette instabilité politique, l’éducation au civisme et à la citoyenneté doit donc être une priorité »

            A Sévane,
            J’aime bien le long développement pour critiquer ce qui ne l’allait pas ou ne va pas actuellement, mais quant à (ou aux) solution(s) que les critiqueurs proposent, je reste toujours à ma faim. Education au civisme et à la citoyenneté dites-vous :
            * POUR QUI ?? Pour les papooses depuis la classe de 12° ou pour les adultes membres des différents partis politiques existans ??
            * COMMENT ? sous forme de leçons à apprendre par cœur comme çà a toujours été le cas depuis que notre école est soumise à la sauce « francophone » ou sous forme réellemnt vivable dans la vie quotidienne ??

            J’espère peut être trouver des réponses à mes interrogations demain à la 2° partie. Dans le cas contraire, il faut savoir que les 80% de la population qui vivent dans le pays Madagascar sont traditionnellement des gens confrontés au quotidien aux observations réelles et concrètes de leur proche environnement socio-économico-culturel. Donc faites gaffe à ne pas leur baratiner des théories !!

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 10:25, Rakitoza (#689) répond à betoko (#413)

          « Dire que Andry Rajoelina se comporte comme Hitler , c’est une insulte trés grave »

          Tsy azoko mihintsy itony olona jamba itony, izay mivohy sy mivoavoa lalandava fa anjely latsak’an-tany ilay DJ, ka tsy azo kianina fa tsy misy petina0.

          Samy nanongam-panjakana. Samy tsy manaiky ny mpanohitra. Samy manageja ny fanaovan-gazety. Samy mamtraka ny hery ho ambony lavitra noho ny fanahy. Samy tsy nianatra firy. Samy tia rendrarendra.

          Ny tsy hitoviana fotsiny hatramin’izao aloha dia ny mbola tsy fisian’ny camp de concentration, na dia hoe i Antanimora sy Ambatolampy aza dia efa tahak’izay ho an’ireo mpanohitra. Fa ny tantara koa mbola mitohy, izao aza i takaka hilatsaka, ka ny diavolan-kolava, ny lalao mbola ho ela.

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 13:48, mpitily (#1212) répond à Rakitoza (#689)

            Misaotra anao mampatsiahy @ rehetra eto fa Ravalomanana = Rajoelina (samy ... samy ...). Ianareo Ravaloistes mantsy tsy mety manaiky an’izany fa falin’ny mankahala an-dRajoelina fotsiny.

            Ny mahasamihafa azy ireo fotsiny dia ny iray efa lany « délai de grâce » ary ny iray mbola vao haingana no teo.

            Tsy mbola nisy mpomba ny tolona nataon-dRajoelina nilaza kosa agamba teto hoe anjely latsaka an-tany izy, na tsy azo kianina, fa aza mandainga. Maro fotsiny ny mihevitra fa raha tsy izy tsy nahaongana an-dRavalomanana ka aleo aloha izy no hitondra ny tetezamita. Ny olana ara-toekarena resahinareo eto indray dia fanta-pirenena fa tsy noho ny tsy fahaizany loatra fa noho ny fehirano nataon’ny CI sy ny fingapingana nataon’ny 3 mouvances indrindra indrindra. Izaho manokana dia manome bon point azy noho ny nahavitany nitazona ny lanjan’ny Ariary tao anatin’izany rehetra izany.

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              21 mars 2011 14:24, Boris BEKAMISY (#4822) répond à mpitily (#1212)

              Mpitily,

              Bienvenu ,à nouveau ,sur le terre de la PERTINENCE , du REALISME , du RAISONNABLE , du CREDIBLE ...et de l’ESPOIR...après votre meconnaissable glissement ( nisolifatra) dans le royaume de LEUR ABSURDITE , un jour de la reconduction de VITAL qui semblait vous traverser la gorge preferant un critère plus basés sur les diplomes ou la technicité d’un certain..... ex_vice premier ministre

              • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
                21 mars 2011 16:23, mpitily (#1212) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

                Boris,

                vous avez mal interprété mon post de l’autre jour. C’étaient les encenseurs de CV qui vantaient sa technicité et je n’ai fait que relever que sur ce point il n’était pas le meilleur. On ne peut pas non plus dire qu’il a été nommé parce qu’il est un militaire alors que les militaires ne l’ont point proposé à ce poste. Enfin, l’accord d’Ivato stipulait bien que le PM ne devait pas provenir de la plate-forme soutenant Rajoelina alors que CV était son PM donc provient du gouvernement qui le soutenait depuis toujours, c pour celà que j’ai dit que Rajoelina s’est moqué de la gueule de tout le monde en le renommant, ce n’était pas fair-play du tout de sa part.

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              21 mars 2011 14:44, Rakitoza (#689) répond à mpitily (#1212)

              Mpitily

              Fa i Rajoelina kosa angaha (na ianareo manohana azy) dia nihevitra fa rehefa voarobanareo ny fitondràna, dia tokony hipetraka sy hamitsaka ireo « resy ». Ary na dia hita mibaribary aza fa tsy manaraka ny fitsipika apetraky ny CI ny fomba nandraisan’i Rajoelina ny fitondràna, dia tokony hoe naniky ve ny CI ? Noho izany, dia mihevitra aho fa tsy mitombona loatra ilay tsikera ataonao momba ny « fairano » sy ny « fingampingana », satria izay mamafy rivotra dia tsy mijinja tadio. Mahatatesa valin-kitsaka hoy ny fiteny.

              Am-panajàna tanteraka

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              21 mars 2011 17:07, zandry (#5411) répond à mpitily (#1212)

              miarahaba antsika rehetra !
              ny hany zavata ambarako , raha mamaky ireo post ireo a de fanoontaniana iray.
              taiza ho aiza isika rehetra tamin-dRavalo to amin’ fitondrana ?
              moa tamintsika ve ny niaina sy nitady. ary aiza ho aiza antsika zao ?
              ary raha hamaly ianareo dia ataovy vision globale.
              raha nandroso isika, arahaba soa arahaba tsara, raha niembotra inona no vahaolana.
              ny tsirairay amintsika no tokony hampandroso ny tenany ( ao anatin’ny fanajana ny hafa sy ny lalana,dia mandroso ho azy i Madagasikara
              ny olana manko, ny ankamaroan’ny malagasy dia mievitra fa izao mpitondra izao no itondra ny fandrosoana.
              izay miasa mafy sy miasa tsara ihany no mahazo valisoa tsara sy maharitra.
              tsy nisy olona tonga de nanana fa anjaan’ny tsirairay ny manao izany

              mikasika an’ilay education, dia tena miray hevitra amin’ny mpanoratra ny tenako.
              analyse tssotsotra no ilazako fa io indrindra no tena natao fanahy iniana nahetry mba hahafahana mambotry ny vahoaka maro anisa.
              tsika rehetra isay mifanday eto ngamba azoko lazaina fa nahazo maromaro ihany, fa raha ny ankamaroan’ny malagasy dia samy tratran’izay atao hoe fambotiana fanabeazana izay.
              rehefa io no mbola tsy voavaha moa hoan’za e manambava sy mahay mivaotra anizany ny hanakoontana na hanjaka na amin’ny lafiny inona na lafiny inona.

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 15:58, réveille-toi jeunes Malagasy (#2446) répond à Rakitoza (#689)

            Signe précurseur : la DSTapo...

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 12:43, jack-no (#1477) répond à betoko (#413)

          bonjour,

          betoko, j’irai plus loin, et j’attends de pieds fermes la plainte de rajoelina. j’ai des biscuits pour lui auprès d’une instance judiciaire internationale. de plus, on me donnera d’autres biscuits, surement plus croustillants que les miens.

          en plus d’Itler, il a des gênes de Staline, Raspoutine, Atila, Mobotu, etc, etc ... la liste serait trop longue.

          en 2 ans, le bougre de rajoelina a réussi à mettre Mada plus bas que terre.

          jacques

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 14:39, betoko (#413) répond à jack-no (#1477)

            Et Ravalomanana à comparer à Staline ? n’a t il pas fait emprisonné des députes sans avoir enlevé leur immunité ?Entre 2002 et 2009 , combien de prisonniers politquues Ravalomanana n’a jamais voulu libérer , sans parler des opérateurs économiques qui le génent .
            Nous sommes encore dans une transition , mais dés que commence les propagandes pour les élèctions, j’espére que ceux qui comparent Andry Rajoelina le fassent en directe dans une sation de téléè ou de radio ,nous verrons le suite . Si vous comparez Rajoelina à Moboutou , Hilter au autre , est il un sangunaire, a t il mis les juifs dans des fours crématoires ,ou envoyer tous ses opposants dans des goulagues ? Si c’étéit le cas, depuis trés longtemps la communauté internationale se serait occupé de lui commme de qui se passen en Lybie actuelement . Est ce que la liberté d’expression vous permet d’insulter qui que vous vloulez , et si un jour la justice vous condamne , sûr et certaine que vous allez crier , c’est de la dictature, on nous empeche de s’exprimer etc ...

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              21 mars 2011 17:05, sissi (#3685) répond à betoko (#413)

              Je cite Betoko ;

              "Et Ravalomanana à comparer à Staline ? n’a t il pas fait emprisonné des députes sans avoir enlevé leur immunité ? Mais pourquoi donc de toujours se prévaloir de la turpitude des autres Betoko ? IRRECEVABLE comme plaidoirie de défense.

              Betoko rajoute :

              « Si vous comparez Rajoelina à Moboutou , Hilter au autre , est il un sangunaire, a t il mis les juifs dans des fours crématoires ,ou envoyer tous ses opposants dans des goulagues ? »

              Bien sûr que non Betoko. Andry Rajoelina n’a pas pu faire toutes les horreurs que vous citez... car il fait pire.

              Il est tout simplement en train d’assassiner en silence et à petit feu non pas une race ou une catégorie d’individus mais tout un peuple tout en détruisant un pays tout entier. Et cela, aux yeux de n’importe quel citoyen malagasy ( tout en condamnant bien évidemment les barbaries et les exactions des autres dictateurs dont Hitler ) est autrement aussi criminel sinon plus que tous les actes de tous les dictateurs confondus.
              Sissi

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 13:32, rakoto09 (#1735) répond à betoko (#413)

          Si on parlait de longévité au pouvoir et qu’on peut penser que le maintien à ce pouvoir à plus d’un mandat est contraire à la démocratie et on peut être considéré de dictateur par les occidentaux et ses suppots. Alors que peut-on dire du Royaume Uni ? C’est de la dictature ? Je pose la question.

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 09:15, Boris BEKAMISY (#4822) répond à niry (#210)

        Je ne repond Niry à vos multiples enieme questions sur la pertinenece ou non d’une demarche comparative de la revolution orange malgache et la revolution magrhebine.

        ça a dejà fait suffisamment l’objet de debat ici....

        Je vous rapelle seulement que toute revolution dans l’Histoire du monde comporte à chaque fois et systematiquement des DOMAGES COLLATERAUX.....

        C’est bien beau de regreter les dommages collateraux mais c’est ainsi , Ny vy tsy mikitrana irery , une injustice se corrige dès fois par une part d’injustice , le monde est ainsi......

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 10:50, Rakitoza (#689) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

          « Je vous rapelle seulement que toute revolution dans l’Histoire du monde comporte à chaque fois et systematiquement des DOMAGES COLLATERAUX »

          O Rabri a ! Aok’izay io théorie io fa hita fa ny dommage collatéraux no betsaka amin’ity fitondranareo ity, fa tsy mba misy mazava na ny kely aza. Sa mba omeo kely hoe inona ny zava-bita ? Sa hamaly indray hoe indrisy fa na dia te hanao be aza ilaikely, dia tsy afa-nanaotra fa sady nogafian’ny 3 mouvances no voa ny sakatsakana avy amin’ny communauté internationale ?

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 13:25, rabri (#2507) répond à Rakitoza (#689)

            Rakitoza,
            C’est BORIS BEKAMISY qui a écrit ce post mais pas rabri malgré que nous sommes tous deux du même bord !!

            NItobaka be ve ny THB sy masikita sy KITOZA hatramin’ny « vendredi manifika » no toa voan’ny sangodim-panina be ny alatsinainy maraina e !!

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 13:55, mpitily (#1212) répond à Rakitoza (#689)

            mazava ho azy Rakitoza a ! kay ianao miaiky fa nisy ireo olana tsy maintsy natrehana ireo koa ?

            Fa angaha koa moa Ravalo nahavita inona t@ krizy 2002 ? Raha te hampitaha ianao dia ny zava-nisy nandritra ny krizy 2002 ampitahaina @ izao iainantsika izao. Raha tsy nahazo reconnaissance Ravalo tsy nahavita an’ireo tanisainareo ho zava-bitany ireo.

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              21 mars 2011 14:52, Rakitoza (#689) répond à mpitily (#1212)

              Mpitily

              Raha toa ka nisy ireo olana ireo, dia olana notadiavin’i Rajoelina. Raha tsy nisy coup d Etat tsy nofoanan’i US ny AGOA sns

              Kitoatoa be ny hilaza ohatra hoe ny 3 mouvances no nahavery ny AGOA, na nampihatona ny fanampian’ny UE. Ny 3 mouvances angaha no nitny hoe manaova zavatra mandika ny fepetra takiana amin’ireo ?

              Vokany : betsaka amin’ireo very asa manao mpivarotra an-dalambe, na manao mpivaro-tena, na miasa amin’ny salon de massage mba tsy hankanesana eny Tsaralàlana. Izany tompoko ny zava-misy, vokadehibe avy amin’i Rajoelina, ary tsy misy hidiran’ny CI na ny mpanohitra.

              • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
                21 mars 2011 16:32, mpitily (#1212) répond à Rakitoza (#689)

                Rakitoza,

                ny US tsy tonga dia nanapaka ny AGOA fa nanome fe-potoana nantanterahana ny fifidanana saingy ny 3 mouvances no nanararaotra ny fahadisoan’ny CI mba nisakanana ny fifidianana t@ 2009 sy nitadiavana toerana mihaom-pampana dia fantatsika ny tohiny.

                Ny 3 mouvances mihitsy no nangataka ny famaizan’ny CI ary nitehaka mihitsy teny @ Magro rhf nahazo valiny nahafa-po nefa dia zava-doza ho an’ny mpiara-belona aminy izany. Izy ireo mihitsy ilay mpanao hoe « raha maty aho matesa rahavana » ! mampalaelo an ! Nihevitra izy ireo fa handeha hanatevin-daharana azy ireo ireo vahoaka voaroaka t@ izany kinanjo nangaina foana teo ry zareo.

                Ilay fihatsaram-belatsihy no tena tsy mendrika e ! Mody malaelo ny vahoaka nefa namporisika ny CI nampijaly ny vahoaka @ resaka sanction économique nefa ny olana politique.

                • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
                  21 mars 2011 17:50, Rakitoza (#689) répond à mpitily (#1212)

                  Mpitily

                  Argument irrecevable.

                  Pas de coup d Etat, pas de suspension d’AGOA.

                  Tsy misy idiran’ny 3 mouvances zany, fa ny nombrilisme ny HAT no nahatonga an io. Nanatena fa tsy maintsy hanaiky ny herin’ny basy daholo. Kinanjo tsy tonga tany Washington na i Bruxelles ny BRDM sy ny kalaky ary ireo desperados (Lylson, Rasarla, Alain sy ny forongony), fa teo @ Episcopat sy Ambohitsorohitra dia vita ny tanjany.

                  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
                    22 mars 2011 09:23, mpitily (#1212) répond à Rakitoza (#689)

                    Rakitoza,

                    ka naninona àry no t@ 2010 vao tapaka ny AGOA fa tsy t@ mars 2009 ?

                    Nisy fitavozavozana koa aloha nataon’ny HAT fa raha nanao an’iny fifidianana t@ 2010 iny ihany izy dia naninona no tsy natao t@ 2009 ? sahala @ izay tsy tapaka ny AGOA !

                    Ny ambasadora US nilaza fa tsy novozonana Ravalo nametra-pialana ary efa nampitandremany hoe ça va foutre la pagaille raha io directoire io no omenao ny pouvoir fa ny navaliny dia ny je m’en fous ! Nilaza mazava io ambasadora io hoe valider-o @ alalan’ny fifidianana alohan’ny faran’ny taona izao changement de régime izao dia tsy ho tapaka ny AGOA. Tantara mipetraka izany Rakitoza a !

                  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
                    22 mars 2011 10:10, mpitily (#1212) répond à Rakitoza (#689)

                    Rakitoza,

                    ka naninona àry no t@ 2010 vao tapaka ny AGOA fa tsy t@ mars 2009 ?

                    Nisy fitavozavozana koa aloha nataon’ny HAT fa raha nanao an’iny fifidianana t@ 2010 iny ihany izy dia naninona no tsy natao t@ 2009 ? sahala @ izay tsy tapaka ny AGOA !

                    Ny ambasadora US nilaza fa tsy novozonana Ravalo nametra-pialana ary efa nampitandremany hoe ça va foutre la pagaille raha io directoire io no omenao ny pouvoir fa ny navaliny dia ny je m’en fous ! Nilaza mazava io ambasadora io hoe valider-o @ alalan’ny fifidianana alohan’ny faran’ny taona izao changement de régime izao dia tsy ho tapaka ny AGOA. Tantara mipetraka izany Rakitoza a !

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 09:22, maminah (#2788) répond à niry (#210)

        Et je paraphraserais même Boris Bekamisy.

        « Boris Bekamisy y va gaillardement pour faire les amalgames les plus courts entre soulèvement populaire et putsch programmé, quand ça arrange une analyse partisane ».

        Quant à l’intervention de la communauté internationale, il fait semblant d’oublier que la notion de devoir d’ingérence existe, pour arrêter un fou furieux dans le massacre de son propre peuple. Le « crime contre l’humanité » est un délit inscrit dans les lois internationales depuis la IIè Guerre mondiale, il fait semblant de l’ignorer aussi...

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 09:38, Boris BEKAMISY (#4822) répond à maminah (#2788)

          Maminah ! bonjour ....

          Je me rejouis de vous avoir un vis à vis car vous avez une certain poids ( j’avoue que ....j’en ai marre des fois d’etre obliger de debattre avec des.... pailles )

          Juste pour vous rapeller Mamminah que vous ne faites là que reprendre les termes fetiches de BEN ALI , KADAFOU ect ....que ce qui se passe actuellement chez eux n’est qu’un PUSTCH PROGRAMME

          Quand au devoir d’ingerence , je suis d’accord avec vous , mais je regrete que SEVANE a omis d’enrichir son analyse en les emaillant d’un regard sur le contexte mondial ,il s’est laissé aller dans une analyse très etriquée, nombrilistique et partisane de la situation à Madagascar

          Comme il/elle nous promet une SUITE , j’espere qu’il/elle va se ressaisir....

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 11:55, ericraza (#4709) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

            Aza miteniteny fôna enao rangahy BB fa i KADAFOU lazainao io ani MENTOR n’i LAPINOU é !! Arakara-tarehy voa-javatra !!! Qui se ressemblent s’assemblent !! VLAN

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              21 mars 2011 12:01, Boris BEKAMISY (#4822) répond à ericraza (#4709)

              Ericraza
              I KADAFOU koa sao... adinonao dia MENTOR n’ilay nomeny Chameau telo (suivez mon regard) fa saingy nanangatra moa le chameau telo .....kade fantatrao ny tohiny.....

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 13:34, DIPLOMAT (#846) répond à maminah (#2788)

          Ravalaomanana et Khadafi, ne sont pas comparables.
          De même que comparer Rajoelina et Hitler est une inepsie.

          Rajoelina peut porter plainte en effet, mais Ravalomanana également ....

          Epiloguer sur celà est donc sans aucun intérêt.
          Khadafi est il besoin de le rappeler n’avait pas hésiter à faire exploser un 747 de la compagnie Américaine de PANAM (compagnie US) sur l’écosse, et un DC 10 d’UTA (compagnie Française) sur le NIGER ? 700 morts au moins sur la conscience.
          Il a instauré une Dynastie où ses fils (sans aucune éducation à la différence de leur père) sont prêts à reprendre le pouvoir.
          Tous sont des violeurs (Khadafi père avait tenté de violer une Journaliste Française en 1982 et les fils Khadafi sont sous le coup d’une instruction en Suisse pour viols et coups et blessures) ...

          L’intervention de le CU , à l’initiative de la France, est JUSTE pour une fois, bien qu’il y ait certainement des intérêts économiques derrières.

          Mais aujourd’hui, en dehors de Chavez , le monde entier n’aspire qu’enfin, la chasse d’eau soit tiré ;
          Que cette famille de dechets de chameaux galeux, comprenne enfin qu’une justice existe et que pour eux... il est temps de rendre des comptes !

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 14:11, rakoto09 (#1735) répond à DIPLOMAT (#846)

            DIPLOMAT,
            On dirait que tu t’acharnes sur Kadhafi comme le font les occidentaux. Personne ne doit se permettre de s’inserrer dans les affaires intérieures d’un pays et l’acharnement antiKadhafi actuel s’apparente à un retour de la colonisation.

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 16:21, randria (#5203) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

      Pourquoi Mister Becham ne s’est pas présenté à DJ pour être son PM comme ça on n’a pas à l’heure actuelle ni Camille ni Vital ?

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 18:13, Boris BEKAMISY (#4822) répond à randria (#5203)

        Randria

        Merçi de trouver à Bekamisy un Premierministrable tout de meme ( oh que ça flate mon ego !!) mais actuellement en 2011 c’est encore Mr VITAL qui est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut....

        Fa rehefa antsoin’ny vahoaka toy izao ataonao izao aho dans 10 -15 ans de aza taitra fa Bekamisy va faire parler de lui en appui au President Rajoelina, je suis jeune AMBITIEUX et j’ai l’avenir devant moi.

        Pour le moment je reste observateur averti du processus politique de notre Pays pour mieux affiner ma strategie.......

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 08:41, par niry (#210)

    Vous retournez le couteau dans la plaie encore vive, Sevane, mais c’est bénéfique car face au déni systématique, il n’y a que ça qui marche. Les crustacés n’ont pas de mémoire, ca se saurait. Enfoncez, enfoncez le clou, encore et encore, pour que même l’image de ce cadavre du policier crucifié sur un panneau hante encore les esprits. Il sera mort en vain, comme tant d’autres braves gens, manipulés et utilisés pour une cause.. la bétise malgache à l’état pur..

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 08:53, par maminah (#2788)

    Au vu des carences civiques criantes à Madagascar, le premier réflexe est toujours d’invoquer les manquements de notre système éducatif, ou tout au moins ses faiblesses. Sans savoir en définir exactement l’articulation, ni le contenu à mettre en oeuvre pour changer les choses.

    C’est dire la pertinence de cette thématique, que Sevane a su aborder avec beaucoup de naturel, sans s’enferrer dans le dogmatisme.

    Un premier postulat donc : on ne naît pas citoyen, on le devient. Mais pas à la manière dont la loi le stipule, en atteignant seulement la majorité. C’est davantage le produit de la conjonction d’efforts personnels et sociaux complexes. Un être responsable, investi de droits et devoirs qu’il est censé incarner dans sa vie quotidienne.

    Reste à savoir comment s’y prendre pour que ces droits et devoirs habitent définitivement le citoyen malgache en devenir. On est évidemment curieux de lire la suite...

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 09:03, par namanatol (#5321)

    Juste quelques précisions à apporter dans cette analyse de sevane :
    - l’ histoire de la station viva n’était qu’un leurre ;ils (les larbins de la France) étaient déjà à pied d’ oeuvre pour le renversement du régime car « le petit laitier »ne marchera jamais avec eux, pour le renouvellement de l’accord franco-malgache dans sa forme des 50 ans passés ;d’ autre part,les revanchards politiques guettaient leur jour et enfin les repentants qui ont compris qu’il fallait y aller avec la vraie démocratie attendaient le moment propice.Est-ce que les deux dernières catégories ont murement réfléchi avant de s’acoquiner avec la première citée ? je ne sais pas ;toujours est-il que le président Ratsiraka et le président Zafy se sont rangés du coté du président Ravalomanana lorsqu’ils ont vu où allait le TGV avec son chargement de malades de tous genres ! et que les Gasy qui disent que l’amiral et le prof sont vieux et devraient se tenir à l’écart,réfléchissent deux secondes:en tant qu’anciens présidents malgré leurs erreurs car nul n’est parfait, qui mieux qu’eux connaitrait les malgaches avec les vicissitudes du passé ? et c’est justement pour cela qu’il est essentiel de procéder à la réconciliation nationale dans ses vraies valeurs,permettant par la suite d’éviter les crises cycliques .
    - de quoi s’étonner avec les monstruosités de ceux qui sont au pouvoir actuellement ? ils y sont par les forces du mal, que peuvent-ils faire de bien ?
    - le peuple malgache n’a plus sa culture,voire son identité, alors éducation ? je suis sceptique.
    Depuis le 21 mars 2009 où la H.C.C. a procédé à l’investiture d’un putschiste, le pays est maudit !!! tout ceci prendra fin quand LE BON DIEU DECIDERA QUE LE MOMENT EST VENU.

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 09:53, par Jipo (#4988)

    Bien ressenti et vu, le problème est avant tout educatif .
    Il faut , responsabiliser le citoyen, et faire priorité l’éducation à Madagascar ; budget dont le ministère devrait etre le plus doté, et ce qui n’est hélas pas le cas, nous en avons déjà parlé, tant que la priorité ira aux bidasses pour la sécurité des crapules en place, ce sera le « why » si les gouvernants étaient « clean » ils n’auraient pas besoin de cette armée pour les proteger, c’est le signe pour savoir si le prétendant est nationaliste, ou arriviste, sincère ou usurpateur, pour le bien de son pays ou pour le sien .
    Tant que l’on cautionera, des truands pareils, ce sera la misère et le serpent qui se mord la queue.
    A present le peuple comme le citoyen, a toujours ses faiblesses,ses qualités et ses points forts, personne n’est jamais au « top » du civisme, de l’éducation et de la responsabilité, les brebis galeuses existent dans tous pays .

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 10:23, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Jipo (#4988)

      Pour une citoyenneté plus responsable....

      L’EDUCATION est important certe, mais il n’y a pas que l’Education.....

      IL y a aussi :

      1 Une nouvelle conception de l’Etat et de l’Admnistration ,de la politique et la mise en oeuvre d’une culture institutionnelle à ce niveau par les acteurs (à ce niveau là ) y seront pour beaucoup pour enterrer definitivement la perception d’un Etat/Admnistration comme une VASTE BANQUISE donc objet d’une energique prise de bec permanent ( la situation actuelle)

      2 Une politique volontariste d’amenagement de territoire ( URBAIN et RURAL ) pour creer de nouveau cadre de vie et/ou des moyens d’existences plus evolués pour ne pas dire moderne

      Consacrer en effet un budget pharaonique pour l’education dans un bled où la population n’a d’autres reperes que le meme cadre de vie de leur arriere et arriere grand_parent ne sera jamais efficace.

      La permeabilité de la population aux objets de l’education restera aléatoire si son cadre de vie ne lui offre pas un sens pour cette education. Ils vont dire comme toujours que ces informations nouvelles qu’on agitent sur leur nez ne sont pas faites pour eux mais peut-etre pour Ramose qui est un betsileo ou merina , ou pour l’epicier chinois d’à coté ou le karana d’en face....

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 11:52, ZOZORO (#5338) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        Une revanche populaire....?
        Et je me rappelle une phrase entendu à la Radio Don BOSCO ce 26/01 : « c’est normal, car le peuple a faim ». Et puis j’ai vu le Baron de cette religion à l’investiture du Putschiste et j’avais enfin compris.

        En fait, « la religion n’est pas seulement l’opium du peuple », elle est aussi un virus qui peut vous ronger de l’intérieur et surtout, sans oublier que le catholicisme a tué, en son nom, bien plus de monde que le choléra. Et je m’arrête pour éviter un débat théologique qui est ennuyeux bien plus qu’inutile.

        SEVANE, en mettant les partisans du régime, telle une Victoria BECKHAM, au rang de « ZOMBIE CRUSTACÉ DE MAUVAISE QUALITÉ », vous riquez de recevoir la foudre sur la tête bien que ce que vous dites n’est que la réalité.

        Mais le réalisme aujourd’hui, il ne vaut plus grand chose.
        - Le coup d’état est une réalité.
        - Le cout exorbitante des PPN malgré l’apparition flash du pain à 200AR est une réalité.
        - L’unilatéralisme est une réalité.
        - Et le calvaire du peuple Malgache est plus qu’une réalité.

        Vu qu’on a un Président Factice, un GVT d’avantage d’illusion que de consensus, c’est trop normale que la réalité est, dans notre pays, classée de métalloïde plutôt que de vrai métal.

        Vive le PM CAV et ses Zombies crustacés de mauvaise qualité, et tant pis pour le peuple Malgache.......!

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 12:15, Boris BEKAMISY (#4822) répond à ZOZORO (#5338)

          Zozoro,
          en vous lisant je suis PTDR

          Mais bref , deplacer le combat sur le terrain de la guerre de religion a ete fatale pour vous Zozoro mais il semble que vous n’avez pas l’intelligence de capitaliser vos erreurs...

          Je vous rapelle que l’Eglise de Jean Paul II a toujours fini par vaincre le puissant Communisme/Bolchevisme et son Mur de Berlin.....vous n’etes meme pas comparable au force du sovkozisme donc je vous conseille de ne pas trop s’enventurer sur ce chantier....

          Je n’ai rien contre SEVANE , je ne fais là que lui donner certains matrices ou outils methodologiques de plus pour aller plus en profondeur dans son analyse ......son initiative quoique balbitiante ou bancale reste louable pour le CAPITAL CONNAISSANCE de l’HUMANITE

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 14:04, ZOZORO (#5338) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

            Peut être mais ça me plait de titiller le grand monstre. Et n’oubliez pas le pouvoir de la suggestion vous qui avez lu Goleman :

            La FRANCE, le catholicisme et le TGV : une trinité morbide pour Madagascar.

            En parlant d’éducation. c’est vrai c’est ce qui vous manques à vous les crabes. Votre DJ illustre ce que vous êtes et par sentiment d’appartenance à un groupe plus que médiocre, vous Madame BEKAMISY et les crabes, vous soutenez inconditionnellement un DJ ignorant sanguinaire digne d’un nouveau HITLER de ce millénaire.

            Et vous vous permettez de conseiller l’éditorialiste, vous avec vos mots SANS POINT DE CHUTE. Vous divaguez.....chère Madame.

            Le thème : citoyenneté perdue ; Je me demande quand est-ce que nous l’avons perdu ? le 26/01.....Et c’est la France qui l’a caché comme il a caché le DJ alors que les autorités légales de Madagascar le cherchaient.

            Citoyenneté perdue car une partie du peuple aveuglée par la haine et manipulée par la HAT ne pense plus à ses devoirs et se met volontairement en position de complice de la transition qui ne fait que ruiner MADAGASCAR.

            L’éducation pour tous : c’est le rêve de ra8. par contre un nouveau far WEST c’est le rêve du DJ. Pensez à ses enfant qui ne vont plus à l’école. STUPIDITÉ et CUPIDITÉ sont les maitres mots de la HAT et des zombies crustacés de mauvaise qualité.

            Bien à vous.

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 11:44, par Rainivoanjo (#1030)

    « le recours à des méthodes d’enquêtes dignes de la Chine populaire ou des SS de Hitler pour éliminer les opposants encombrants. Nous sommes en Mars 2011 » : effectivement, on est en Mars 2011 et l’auteur est encore en train de délirer dans cet éditorial ! C’est dommage que l’auteur n’ait pu subir personnellement les méthodes d’enquête des SS de Hitler pour que ses comparaisons aient une quelconque crédibilité. Quant aux vieilles rengaines -construction et réfection des routes et autres luttes contre la corruption, on connait déjà. Concernant la lutte contre la corruption, combien d’hommes politiques, dont le premier d’entre eux, qui auraient du faire une déclaration de patrimoine lors de leur prise de fonction, l’ont fait par respect à la loi de 2004 ?

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 11:53, Rakitoza (#689) répond à Rainivoanjo (#1030)

      Rainivoanjo

      « Concernant la lutte contre la corruption, combien d’hommes politiques, dont le premier d’entre eux, qui auraient du faire une déclaration de patrimoine lors de leur prise de fonction, l’ont fait par respect à la loi de 2004 ? »

      Tsy azoko ny resakao.

      Fa satria ve nanao adalàna ny taloha dia mahazo manao adalàna ny ankehitriny ?

      Fa satria ve tsy nisy nitsikera ny taloha dia tsy mahazo tsikeraina ny ankehitriny ?

      Dia aiza ilay fanovàna dradradradrainareo ? Sa ve ilay izy dia miafara fotsiny amin’ny fiteny ataon’ny jiolahimboto hoe « pousse-toi de là que je m’y mette » ?

      Dia ny taloha ihany no miverina, fa fampandrian’adrisa sy resak’e fotsiny ny sisa...

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 14:05, da fily (#2745) répond à Rakitoza (#689)

        Maminah, Rakitoza, sy ireo namana eto @ sera...

        les idées, et encore des idées pour faire réfléchir car c’est dans les idées qu’on cherche la vérité et ou du moins ce qui s’en rapproche. C’est tout simplement ce que propose sevane dans son article.

        Article tout simplement reflet d’une réalité qui ne plait pas à tout le monde, mais pour des raisons diamétralement opposées :

        - il y a ceux qui reconnaissent ce qu’est devenu le quotidien des malagasys depuis qu’on nous a dit un jour qu’il y aurait un paradis socialiste. Nous avons un peuple qui est devenu livré à lui-même d’année en année. Tout un pan de valeurs, de principes d’éducation ont été supplantés par le démerde-toi, par l’ingéniosité à s’en sortir, pour aboutir (dans bien des cas) à la malhonnêteté décomplexée. Voilà où nous en sommes. Une douleur partagée, mais pas soignée de la même manière.

        - Et il y a les autres que l’on voit ici, en train de souffrir derrière leur écran en lisant ces lignes de sevane, qui ont un hoquet et poussent le cri d’orffraie prévisible des défenseurs de l’indéfendable, dont les arguments-bateau s’agrippent misérablement aux lianes vénéneuses de la jungle-HAT devenue référence. L’enthousiaste Rakitoza en énumère assez bien le phénomène. Tant d’aigreurs latentes pour essayer de combler tout ce vide d’ineptie, de mensonges, de forfaitures, de crimes, il n’y a que les fans qui réagissent de la sorte. Il faut croire que le fan n’est là que pour défendre, un hooligan en fait.

        Oui, nous avons perdu une bonne partie de notre citoyenneté, d’ailleurs que mettront derrière ce mot nos quidams moyens, grugés par Le bobard intégral du 01/2009, les autres faire-valoirs des échassiers en place, les porte-étendards de l’alliance orange dirigés pour mettre à feu et à sac une ville qui est la leur ? Que cela veut-il dire à Mada en 2011 ? Par quelle éducation devrait-on redonner ses vraies lettres de noblesse à ce mot qui est lourd de sens, ou du moins son utilité concrète ? Etre citoyen à Antsapanimahazo se vit-il de la même manière qu’à Betioky ? Ou devrait l’être en tout cas. Si le fokonolona dans sa philosophie en donne une idée certaine, il est étonnant que le simple fait de dire fiarahamonina, redonne de la valeur à ce qui est le bien commun, mais de là à le respecter et à le défendre...il y a encore du chemin.

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 12:20, maminah (#2788) répond à Rainivoanjo (#1030)

      Si vous ne portez pas bien le pseudo que vous vous êtes librement choisi !

      « C’est dommage que l’auteur n’ait pu subir personnellement les méthodes d’enquête des SS de Hitler pour que ses comparaisons aient une quelconque crédibilité ». Jusqu’où peuvent aller les fantasmes de certains, qui nous offrent un modèle décomplexé de la société idéale... Quand on entend les tortures pour arracher des aveux dans les geôles du nouveau pouvoir, comme envoyer du courant électrique dans les parties génitales, je ne vois pas comment qualifier autrement ces méthodes. Mieux : avec des inconditionnels qui n’y voient aucun mal, ces méthodes sont assurées d’un bel avenir ! Bravo et merci !

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 14:19, ZOZORO (#5338) répond à maminah (#2788)

        Et vous ? vous savez ce que c’est la méthode d’enquête Nazie. Vous parlez juste pour parlez mais on voit bien que vous êtes trop nul. Vous cachez mal votre ignorance. Une torture reste une torture avec ou sans électricité dans les parties génitales. C’est le principe même qui est punissable.

        Et en parlant de crédibilité, un état crédible obtiendrait de la CI, mais surtout de son peuple en premier. La HAT est-elle crédible ? Bien sur que oui pour vous et ceux qui n’ont pas de cellules grises. Espèce de zombie crustacé que vous êtes, réveillez vous, Madagascar a besoin de tout son peuple....

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 12:13, par GasyRay Gasy Reny (#2021)

    Je m’etonne qu’on affirme gratuitement que les réhabilitations d’infrastructures routières faites sont des atouts de Ra8. Le 9ème FED pour la réhabiliataion de ces infrastructures a été signé en 1999 et c’est la signature de Tsaranazy J E en tant que Ministre des TP du Gouvenenment de Tantely A qui y figure. La suite n’est que continuité de l’Etat. Se dire être journaliste même free lance et desinformer le public de telle sorte cache une apparenance leche bottisme à Ra8.
    Lutte contre la corruption dites vous ! Quelle lutte a été menée sauf que quelques Mpangalatra akoho (voleurs de poules) ont été trainés en justice alors que les gros bonnets à commencer par Ra8 ont éte laissés tranquille pour leurs détournement. Alors mon oeil à votre article

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 12:27, Vary-Manta (#2623) répond à GasyRay Gasy Reny (#2021)

      Bravo bravo et Merci.
      Vous dites toute simplement la vérité et rien que la vérité !
      VM

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 19:52, namanatol (#5321) répond à GasyRay Gasy Reny (#2021)

      gasy ray gasy reny (comme moi ! ) ;je ne sais pas si c’est votre haine qui vous égare ou vous vous voulez très intelligent mais en tout cas, quelle mauvaise foi !si je peux me permettre un conseil d’ami : arretez sinon vous finirez par etre un boris bekamisy ! ce n’est surement pas de cette manière que nous retrouverons la citoyenneté au pays !

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 12:20, par vuze (#918)

    Tiens, on a trouvé un remplaçant à Ndimby en la personne de Sevane...

    Franchement, vous en avez pas assez de ressasser tout cela... Le débat est maintenant loin.. Vous n’avancerez jamais...

    Je ne répondrai qu’une chose à votre papier rempli de haine :

    Source Sobika :

    « 9h51 - 21/03/2011 : La Banque Mondiale s’est déclarée satisfaite de la gestion fiscale et macro-économique du pouvoir de transition »

    Toute votre théorie tombe à l’eau, c’est dommage. Allez donc retrouver votre gourou en AS...

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 12:48, maminah (#2788) répond à vuze (#918)

      Si manger dispense de penser, ça se défend. Reste à savoir si le Malgache lambda mange à sa faim. Si oui, votre triomphalisme est tellement légitime.

      Pour ce qui est de l’expression de la haine, la vôtre manque particulièrement de retenue.

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 14:22, par Rabila (#1379)

    On ne peut perdre que quelque chose qu’on a vraiment (ou totalement) possédé...

    membre d’un tribu jusqu’à la fin du 18 siècle,
    sujet d’un royaume éphémère pendant le 19ème,
    indigène pendant plus de la moitié du 20ème,
    apprenti-citoyen pendant 50 ans

    le malgache n’est jamais entré dans l’histoire (du citoyen ou de la république)...

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 14:24, par Madagascan (#1869)

    A quoi bon ressasser encore et encore la même rengaine depuis plus de deux ans ?

    Andry Rajoelina a le pouvoir effectif, l’administration fonctionne et l’armée est à peu près aux ordres. Le pays subit certes une grave crise économique, dont les causes sont à la fois exogènes (la fameuse « crise mondiale ») et endogènes (une prise de pouvoir illégale et l’arrêt des financements étrangers) , ce qui génère une insécurité plus importante, mais globalement, Rajoelina « maîtrise » l’appareil d’État.

    Un peu moins de théorie et un peu plus de sens pratique, bon sang !

    Puisque la feuille de route est sur le point d’être entérinée par la SADEC (une affaire de jours), puisqu’un processus électoral est lancé, quelle est l’attitude la plus pragmatique ?
    - Acter que la transition soit menée par Rajoelina et se mettre en position de remporter les élections ?
    - Continuer à nier l’évidence, s’exclure du processus, et donc logiquement ne pas participer aux élections, et crier encore pendant 5 ans au scandale ?

    Les idées pour les idées, ou les idées au service d’une action ?

    Réveillez-vous, votre secret espoir d’un renversement de l’opinion publique, et de l’opinion internationale, a fait long feu. Il est temps de passer à autre chose.

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 14:52, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Madagascan (#1869)

      Madagascan

      Vous risquez de prêcher dans le desert devant ce paquet des..... fanatiques aveugles qui refusent de voir la terre preferant scruter la planete Mars pour y voir les moindres signes qui pouraient leur< predire< le soi_disant debut de la fin de Rajoelina.....

      Ils ne font que ça depuis 2 ans ....meme Bingiza etait vu comme porteur d’espoir pour eux voyant à ce cyclone une dimension politique qui va balailler Rajoelina.....

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 16:06, réveille-toi jeunes Malagasy (#2446) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        Quand on compte les intervenants qui sont de votre bord, on croirait que vous êtes tous en retraite, ou rmistes, ou faisant partie de la HAT et vous vociférez des conneries... dans le désert...
        à Madagascan
        La SADC va entériner la feuille de déroute ???? Plus que quelque jours ? Vous avez raison de vous encourager....

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 17:27, Madagascan (#1869) répond à réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

          Cher jeune malagasy éveillé, loin de moi l’idée de minimiser le pouvoir de nuisance de Ravalomanana en matière de non signature de la feuille de route.
          Malgré tout, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que Zuma doit en avoir un peu assez que Ravalomanana vienne lui reparler de ses problèmes de notam et de répartition des seza tous les deux jours, alors qu’il est en pleine négociation pour la Côte d’Ivoire dans le cadre de l’UA.
          Nous verrons bien comment les choses vont tourner.
          Pour info, je suis en pré-retraite, rmiste, et j’ai dégoté un petit boulot au club TGV Europe de ma commune. Cela explique ma grande disponibilité. Oserai-je également relever votre grande disponibilité à nous lire et même à nous répondre ?

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 17:08, Madagascan (#1869) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        Boris,
        Je vais vous livrer un secret. Au fond, ce qui m’agace profondément chez les pro-Ravalomanana, c’est leur coté « croisés ». Persuadés d’être porteurs d’une volonté divine (celle de Ravalomanana), ils sont partis en croisade, avec St Marc comme côte de maille, et l’État de Droit comme glaive.
        Cela doit être un vieux fond républicain que je ne peux, en tant que bon frantsay, réprimer.
        Certains pourraient penser qu’en tant que vazaha, je prêche pour ma paroisse catholique. Même pas. Je suis baptisé protestant réformé.

        Je trouve cette guerre politico-cultuelle extrêmement perverse, et surtout, extrêmement dommageable pour l’unité d’une nation, qui a déjà bien du mal à trouver ce qui peut unir ses 18 ethnies.

        Et enfin je suis désolé de voir que des croyants soient manipulés au nom d’une église pour servir les intérêts personnels d’une personne en particulier.

        A les écouter, Ravalomanana n’a aucun défaut.

        Ils manifestent contre les détenus politiques. A partir de 2002, Ravalomanana a fait enfermer de nombreux opposants politiques, une génération entière de politiciens de l’ère Ratsiraka sont passés par la case prison, y compris des personnes très modérées et très compétentes. Sans parler d’artistes qui ont eu le malheur d’un peu trop s’afficher avec Ratsiraka, et qui ont été déclarées persona non grata, Rossy et Ninie Doniah en tête.

        Il crient au scandale du bois de rose. Malheureusement pour la forêt malgache, ce n’est pas un phénomène nouveau, articles de presse d’époque à l’appui.

        Ils parlent de spoliation économique (Tiko et Magro détruits). C’est un outil industriel de qualité que Madagascar a perdu et c’est une véritable catastrophe économique. Mais demandez aux acteurs de la filière vanille comment Ravalomanana a fait main basse sur le secteur. Idem pour le letchi. Que dire du scandale Kobama ? J’en passe et des meilleures.

        Ils se marrent sur le retournement de veste de Monja Roindefo. Mais n’ayons pas la mémoire trop courte ! Un seul Nom : Pety Rakotoniaina. C’est le Roindefo de Ravalomanana.

        Tout cela pour dire que St Marc n’a rien d’un saint. C’est un homme d’entreprise, qui a eu la volonté de gérer le pays comme il gère ses affaires : En autocrate, au mépris de la démocratie, qu’il voyait comme un frein au développement du pays. Mais surtout, c’est un homme qui, à force de considérer le pays comme son entreprise, a complètement piétiné la notion de conflits d’intérêts. Faire fi des règles démocratiques au nom du développement du pays, c’est encore louable, c’est ce que l’on appelle un dictateur éclairé. Mais détourner la démocratie pour son profit personnel, ce n’est plus un dictateur éclairé, c’est un dictateur illuminé.

        C’est un constat que j’ai fait depuis longtemps. En mars 2007, je prévoyais déjà la chute de Ravalomanana à cause de son appétit économique dévorant. Plus de deux ans avant sa chute.
        http://madagascan.over-blog.com/art...

        Et oui, il y en a qui après deux ans, ne voient toujours pas la réalité, et il y a ceux qui voyaient déjà les choses deux ans à l’avance. Chacun pourra en tirer ses propres conclusions.

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 18:19, vuze (#918) répond à Madagascan (#1869)

          Votre blog a l’air très intéressant.

          J’ai juste lu l’article de septembre 2010. Votre lucidité et votre capacité d’analyse vous honorent...

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 18:57, Boris BEKAMISY (#4822) répond à Madagascan (#1869)

          Madagascan,

          C’est agréable de lire vos verités , on dirait que vous avez une ample connaissance du dossier Madagascar et comme vous vous montrez prolifique ( en terme de post) à l’heure qu’il est nous nous sommes bien regalés.

          Le Pro_Ravalomanana croit encore dure comme fer qu’il encore possible pour leur Messie de refaire le forcing comme en 2002 pour se retrouver à la tete du Pays.Ils oublient superbement ou feignent d’oublier que les elements du contexte et les paramettres politiques qui on rendu possible ce forcing ne sont pas reunis en 2011.

          Et ils n’hesitent pas à se verser dans le jihadisme en mettant en avant une strategie basée sur le coktail politico-ethno_religieuse pour esperer de parvenir à leur fin

          Leur strategie alimente bien sur le sentiment va-t-en guerre du cercle restreint de leur partisan naturelle circonscrite dans le cercle d’une des eglises protestantes à Madagascar mais ce qu’ils oublient ce que leur methode les decredibilise de plus en plus dans l’opnion publique en general à Madagascar, car les malgaches ,par nature,n’ont pas la culture de l’extremisme ni de l’excès de violence , un nouveau phenomene qui marque de plus en plus , HELAS ,le paysage politique et que l’opnion general leur attribue la paternité à Madagascar.

          le comble c’est qu’ils s’enfoncent de plus en plus dans une erreur politique sans precedent en prennant une à une tous les acteurs politiques et les forces vives de la Nation ainsi que les partenaires economiques internationaux comme leur Ennemi à savoir : les Entreprenneurs donc la Bourgoisie tananarivienne ,les cotiers , le catholicisme, l’Armée, la classe moyenne tananarievienne qui veut vivre tout simplement en paix, la classe politique de tous bords et les operateurs economiques etrangers qui aspirent à un envirronnement sans monopole.....

          La question est donc de savoir si on parviendrai un jour à retrouver le sommet du pouvoir d’un Pays en mettant au dos tout une grande partie des acteurs politiques et socio-economiques.ou tout simplement l’opnion general de ce Pays

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 19:39, Madagascan (#1869) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

            « ... et comme vous vous montrez prolifique ( en terme de post) à l’heure qu’il est nous nous sommes bien regalés. »

            Je le confesse, ma productivité aujourd’hui navrerait mon employeur s’il venait à vérifier mon activité de près. Est-ce l’arrivée du printemps, ce beau soleil qui illumine Paris aujourd’hui ? Je ne sais.

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 16:26, da fily (#2745) répond à Madagascan (#1869)

      And what else please ?

      Et apposer sa paraphe sous une énumération de duperies, de fausseté où transpire la plus profonde malhonnêteté intellectuelle ?

      Non, très peu pour moi. Je ne cautionne pas et tant qu’à ramener tout à zéro, refaisons l’ouvrage jusqu’à ce qu’il soit acceptable par TOUS. Ne reproduisez pas les errements du passé qui vous ont poussé à soutenir l’improbable commission dont nous sommes témoin.

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 20:24, namanatol (#5321) répond à Madagascan (#1869)

      en réponse à madagascan ;
      votre exposé est très adroit et on s’y laisserait prendre !vous oubliez ,je dirais ,l’ essentiel : le sens du patriotisme ! à vous lire,on dirait que la patrie est juste une petite société à la recherche d’un chef ! désolée, compatriote mais nos ancetres n’ont pas donné leur sang pour rien en 1947 ( sans parler de la honte de se laisser gouverner par des putschistes en plein 3ème millénaire ) ; après avoir eu toutes les preuves que c’ était pour une re-colonisation de la France que tout ça a été fait, vous voulez qu’on reste les bras croisés ? et pour ne pas etre traités de tous les noms par les« intelligents », il faudrait avaliser ce pouvoir en place ?non,merci.

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 20:52, Madagascan (#1869) répond à namanatol (#5321)

        Cher namanatol,

        Ne voyez aucune malice dans mes propos.
        Je ne suis d’aucun camp, je ne milite pour personne, tout au plus ai-je une opinion.
        Egalement, je voudrais préciser que je ne suis pas malgache, mais français.
        Non pas que j’en tire quelque fierté particulière, mais il me semble que pour l’échange, il pouvait être utilise que vous le sachiez.
        Vous dites que j’ai oublié l’essentiel, le sens du patriotisme. Valeur O combien noble.
        Vous me dites que vous avez reçu toutes les preuves que la prise de pouvoir de Rajoelina vise ou visait une re-colonisation par la France, et qu’à ce titre, votre fibre patriotique vous ordonne de vous opposer à cette situation.

        Je me permettrai trois commentaires à cela, cher namanatol.
        - D’une part, je vous serai extrêmement reconnaissant de livrer toutes vos preuves ici même. Car enfin, jusqu’à aujourd’hui, à part des imprécations incantatoires « celafotealafrance celafotealafrance » répétées ad-libidum, je ne vois aucun fait concret que puisse étayer votre théorie. Je suis tout ouïe.

        - D’autre part, lorsque Ravalomanana cède des millions d’hectares de terres à Daewoo (Coréen), où est le patriotisme ? Quand il confie à des allemands la gestion de deux fleurons de l’économie malgache (Jirama et Air Madagascar), où est le patriotisme ? Quand il impose la langue anglaise sur les emballages des produits Tiko alors que l’anglais n’était même pas encore une des langues officielles, où est le patriotisme ? Lorsqu’il confie a des groupes chinois la construction d’hôtels et villas de luxe au détriment des opérateurs du BTP locaux, où est le patriotisme ?

        - Enfin, en quoi accepter qu’une transition s’opère vers des élections démocratiques relèverai d’une faute de patriotisme ? Le patriotisme, c’est l’amour de sa patrie, pas une notion politique. A la question « préférez vous régler rapidement la transition afin qu’un gouvernement élu émerge rapidement, ou bien préférez vous maintenir le plus longtemps possible des personnes non élues à la tête de l’Etat », que répondrait un véritable patriote ? Réfléchissez à cette question. Sans fanatisme.

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          22 mars 2011 09:59, namanatol (#5321) répond à Madagascan (#1869)

          a madagascan :
          - tout comme vous, je ne milite pour personne.
          - je me bats pour un état de droit dans mon pays, la souveraineté de ma patrie,une république démocratique.
          - je ne vous citerai qu’une seule preuve de la visée non avouée du putsch : l’accord de coopération franco-malgache prend fin en 2010 , le pétrole malgache va etre exploité et d’aucun n’ignore que le président en exercice a mis la France(dans son volet france-afrique)sur la touche pour, tout simplement, son offre inacceptable.
          - de tout ce que vous dites sur le président RA8 : il a été démontré que DEAWOO était un bail emphytéotique !pour votre gouverne, l’anglais est une langue officielle,dans notre constitution(c’est peut etre une des raisons pour lesquelles vous vouliez la changer à tout prix) mais je ne vais pas m’étaler sur ce point vu que vous venez de prouver par vos propos votre manque de sincérité en prétendant émettre une simple opinion dans votre exposé !
          - si vous suivez le cours des évènements, vous saurez que tout le monde souhaite la tenue des élections,seulement,soyons honnetes : quelle élection crédible peut etre faite dans les conditions politico-sociales actuelles ?
          pour en terminer,vous savez quoi ? LA METHODE DE SATAN EST D’INVERSER LES CHOSES et un esprit non avisé se laisse facilement prendre.A bon entendeur,salut.

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            22 mars 2011 22:18, Madagascan (#1869) répond à namanatol (#5321)

            Cher ami, pour rappel, c’est sous Ravalomanana que Total a obtenu des parcelles d’exploitation du pétrole à Belomanga. Je pense que vous avez un peu mélangé les dates.
            Pour les produits Tiko, je réitère, les étiquettes étaient en anglais avant que l’anglais ne soit langue officielle. Bon, en toute franchise, une étiquette en français ou en anglais, de toutes façons le peuple ne saura pas la lire. Il faudrait que la loi soit appliquée et que les étiquettes soient systématiquement en langue malgache.
            Pour revenir sur l’anglais langue officielle, pourquoi pas hein. Et puis vu l’impact réel sur la vie quotidienne, voilà au moins une loi qui fera de mal à personne.

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 16:20, par réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    à Bekamisy, Rabri, Vuze et consorts...
    - Etes-vous d’accord pour consulter le peuple en live (un référendum en live si vous voulez) s’il veut oui ou non du DJ à la tête de la transition. Que ceux qui ne veulent pas du DJ comme président de la transition se rassemblent une seule journée à un endroit et à une date (un samedi) donnée dans chaque province...Ce qu’on attend de votre côté ce jour là : rentrer les milices, les lylison, les organès, les risara baomba dans les casernes et payer les gros bras à rester chez eux ...et on sera fixé !

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 17:01, Boris BEKAMISY (#4822) répond à réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

      Reveille toi jeune rêveur,

      BoBekmas est d’accord sous reserve d’une faisabilité confirmée de la demarche....

      Je fais seulement remarquer que le monde politique universel est finalement BETE ( pas du tout intelligent) d’avoir IGNORER durant 21 Siecles de civilisation cette modalité de referendum que le ....jeune malgache reveillé propose à la Nation...peuplé de 20 000 000 d’habitants.....

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 17:17, Madagascan (#1869) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        Il faudra quand même que quelques uns se dévouent pour effectuer le comptage.
        A moins que l’on fasse cela à l’applaudimètre, comme au temps des radios-crochets ?

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        21 mars 2011 20:01, réveille-toi jeunes Malagasy (#2446) répond à Boris BEKAMISY (#4822)

        - Laissez le peuple manifester une seule journée si oui ou non ils veulent de votre DJ à la tête de la transition, c’est tout ! Rentrez vos DSTapo, vos bidasses, vos gros bras et vos milices dans leur antre. De quoi avez-vous peur ?
        - Vous ne voulez pas le retour de Ravalomanana au pays pour être candidat aux présidentielles, de quoi avez-vous peur ? De sa réélection ? Pourquoi vous ne l’avez pas laisser prendre l’avion et l’arrêter à Ivato ?
        - Ce peuple est muselé, vous les empêchez de manifester pacifiquement !
        C’est vous qui rêvez d’avoir le peuple derrière vous !
        - et à madagascan : vous avez vos intérêts à défendre dans mon pays et nous, nous défendons notre pays de votre françafrique. Et allez faire en France ce que vous faites à Madagascar : faire tuer des hommes, femmes et enfants pour salir les mains d’un président élu démocratiquement 2 fois pour le destituer.
        - On peut tout faire avec une baïonnette sauf s’asseoir dessus !
        - Et les Bbekamisy qui se prosternent devant le madagascan, oui m’sié je baisse mon froc !

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          21 mars 2011 20:14, Madagascan (#1869) répond à réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

          « - et à madagascan : vous avez vos intérêts à défendre dans mon pays et nous, nous défendons notre pays de votre françafrique. Et allez faire en France ce que vous faites à Madagascar : faire tuer des hommes, femmes et enfants pour salir les mains d’un président élu démocratiquement 2 fois pour le destituer. »

          Cher malagasy éveillé, je n’ai rien à défendre à Madagascar, ni des intérêts personnels, ni l’intérêt de la France en général.
          Lancer des affirmations gratuites est une chose, mais cela reste de la conversation de comptoir.
          De ce que nous savons, les seuls hommes étrangers sur place étaient des « instructeurs » Sud Africains et Israéliens payés par Ravalomanana pour « former » les policiers malgaches au maintien de l’ordre.
          S’il vous plait, n’inversons pas les faits.

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            21 mars 2011 20:52, réveille-toi jeunes Malagasy (#2446) répond à Madagascan (#1869)

            à madagascan

            « ...je n’ai rien à défendre à Madagascar, ni des intérêts personnels, ni l’intérêt de la France en général... »

            Votre pseudo madagascan, vous n’avez rien à défendre à Madagascar et vous ne voyez que des sud’af comme étrangers à Madagascar payés par Ra8, et puis quoi encore ! Que font les 650 entreprises françaises à Madagascar ? Ah ce sont des entreprises françaises détenues par des sud’af...je ne le savais pas. Et la DSTapo créée par le DJ formée par les sud’af payée par Ra8.

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              22 mars 2011 12:10, Madagascan (#1869) répond à réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

              Cher malagasy éveillé, ne mélangez pas tout, nous parlons du 7 février.
              Vous avez vu des patrons vazaha en armes vous ? Moi j’ai vu des malgaches tuer des malgaches, et quelques « instructeurs » Sud Af et Israeliens.

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      21 mars 2011 17:14, Madagascan (#1869) répond à réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

      Un DJ ou un laitier ?? Un bacc-3 ou un bacc-5 ??
      Vouloir rabaisser les uns et les autres en ressassant leur CV est d’un ridicule fini.

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 17:31, par Madagascan (#1869)

    Au fait, avez vous noté le « 1ère partie ».
    Une seconde partie nous attend donc. Je suis impatient.

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    21 mars 2011 21:22, par réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    Rien à voir avec le sujet, pour info sur la création de la DST !
    A noter que les journalistes n’ont pas pu voir Misa et Tsimba que la DSTapo a arrêté et torturé pour les forcer à donner le nom de Mamy Rakotoarivelo comme commanditaire du pseudo-attentat contre le dj...
    Cette HAT s’entoure de milices, de mutins, de la FIS et mainteanant de la DST...apo
    source : Midi Madagascar

    La Direction de la Sécurité du Territoire (DST) est un organe mis en place par la HAT puisque son décret de création remonte au 24 février 2010. Rattachée directement à la Présidence de la HAT, elle est soumise à la subordination hiérarchique du SGP. Son siège provisoire se trouve d’ailleurs dans le bâtiment abritant le Secrétariat Général de la Présidence de la HAT.

    Ayant qualité de police judiciaire, la DST est chargée de mener des enquêtes sur les faits susceptibles de porter atteinte à la sécurité, à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat ainsi qu’aux intérêts vitaux de la République. Elle est également chargée des activités de contre-espionnage.

    Code de procédure pénale. Le communiqué de la Présidence de la HAT de préciser que « la DST n’est pas régie par un texte spécifique car elle se plie aux dispositions du Code de Procédure Pénale » (CPP).

    Un code qui prévoit des sanctions contre les violations du secret de l’information, selon les avocats des familles concernées. Ces dernières se réservant le droit de se prévaloir également des dispositions du CPP après les aveux rendus publics parce que radio-télévisés de Misa et Tsimba.

    Et ce, tout en se demandant s’il s’agit d’« incompétence ou de violation délibérée du CPP de la part de la DST ».

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    22 mars 2011 00:33, par Lefona (#4584)

    OU la là, Sevane, ca sent le « je vais mettre le paquet » ta tribune ! Dommage que son contenu soit...aussi leger et manify que le contenant.
    Gôka b !

    Dans tous cà, personne n’est dupe de la victimisation à outrance que vous faites ici de VOS fetison et rakotarivelo....et de la soi-disante « opposition » qui ne l’est même pas, car rien que le fait d’être « opposant » = reconnaissance DE VOTRE PART de l’exécutif...que je trouve encore, très, très...gentil !

    Que faire dites vous ? Ce que vous faites actuellement : surtout ne pas dévoiler que avez zéro comme VISION, et palabrer en criant au loup (heu au foza, si voulez)..Moi, je plains (sans plus) ceux qui sont allergiques aux crustacés et qui ne peuvent gôber que des produits laitiers périmés ou alors des fruits ramolis et pourris..des détritus en faites . De vrai kankana.

    Par ici les fozas, les patsa maina, les crevettes et camarons, les amalona, les saumons, les langoustes, ah oui...quel délice ! Mets interdits aux allergiques pour risque de mangididy et de boutons irritants, mais qui sont bien adaptés au reste de la population de l’île ! Bonne appetit toujours, vos allergiques seigneuries !

  • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
    22 mars 2011 01:14, par el che (#344)

    Bonjour Sévane,

    C’est un vrai plaisir que de vous lire !!!!

    La démocratie pour le peuple s’exerce par le droit de vote. Toutefois, déposer un bulletin dans une urne ne suffit pas, car cela ne garantit en rien le respect du gouvernant des engagements qu’il a pris. En l’espèce, le peuple se contente de signer un « chèque en blanc ». Les citoyens n’ont plus qu’à prier pour que ce le président de la république soit le bon dirigeant. L’expérience nous a montré que le fait d’être élu n’empêche pas le chef d’état d’exercer une dictature.

    La logique voudrait que l’on installe un mandat impératif, et que si les promesses faites à la nation ne sont pas tenues, le président de la république a l’obligation de démissionner (mandat impératif). Aujourd’hui, nous sommes loin de ce système.

    Concernant M/car, je suis consterné de constater que des forumistes font preuve de mauvaise foi, et s’évertuent à défendre un régime autoproclamé, l’antithèse absolu de la notion de démocratie. Bien sûr, c’est le devoir du peuple de prendre le pouvoir par la force, même par la force si elle est opprimée (Lybie). Mais chez nous, tel n’était pas le cas : des crapules ont entraînés des innocents dans une immonde boucherie, afin de prendre le pouvoir, et y installer une autre dictature encore plus vile........
    El che

    • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
      22 mars 2011 01:29, Lefona (#4584) répond à el che (#344)

      Comment donner du crédit à un leader d’opinion qui ne dit que son opinion... basé sur l’ignorance de l’histoire, elle même causée par une interprètation partisane des faits (revisioniste carrément !) ? hein che ?

      • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
        22 mars 2011 18:00, el che (#344) répond à Lefona (#4584)

        Cher Lefona,

        Lefona,En choisissant le crocodile au lieu du caïman, vous faîtes fausse route, et perpétuez les crises chroniques de M/car.

        Il faut une 3ème voix pour le pays. Oui, je suis un révisionniste, car l’espoir n’est pas dans l’adoration sine qua non d’un énième gourou. Les idées doivent primer sur les personnes, et les dépasser dans le temps.

        A méditer !!!

        • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
          22 mars 2011 22:25, Lefona (#4584) répond à el che (#344)

          Che, personnellement j’ai rien contre vous, vous êtes un idéaliste de plus, comme beaucoup ici, mais si vous continuez à croire qu’être pro-transition = pro-TGV les yeux fermés, c’est que de votre part vous n’avez pas encore fait le deuil de ce qui s’est passé en 30 voir 50 ans ! Vous serez plutôt à plaindre !

          Je suis parmi ceux qui pensent, que depuis 2009, on a eu une chance, QU’ON A EU UN COUP DE POUCE DE LA CHANCE, quand l’autre zigoto a pris la poudre d’escampette suite à une certaine pression (ben oui, la force opposante !!). Un coup d’état dites-vous ? NON, un coup de trouille quand LE soutien adoré (ne comprendront que ceux qui savent) et attendu par ce dernier a été,..malmené je vais dire, et heureusement. L’intéressé a manifesté les plus grandes couillardises, et a..démissionné hoe ?..ce qui est rigolo c’est que ce n’était pas prévisible !

          Alors ne me parlez pas d’adoration car je ne suis pas comme vous et les autres 80 % de MT-istes :

          - Je n’adore personne, ni TGV, cependant je soutiens carrément ces actions AUJOURD’HUI.

          - les zanak’i dada, de deba et de papaille (chapeau), ne cultivent que la personnalité de leurs gourous respectifs ! ils en ont le droit comme on a le droit de choisir l’anti-patriotisme !

          - les sceptiques comme vous, n’adorent que le déni sur ce qui c’est passé...SANS VOUS !..tsy hay loatra ts’inona ka !

          Je retiens désormais que vous clamez être un révisionniste, surtout que ce qui motive votre état...vous ne le savez même pas ! C’est pas bon ca El che ! vous me décevez beaucoup !

          Quand aux idées et méditations, CHE, qui peut être traduit par « rien », ou « insignifiant »..parfois..., elle ne servent à rien, si elles vous bouffent trop de temps et vous annihile du coup ! Pendant ce temps,...ca bouge, évolue...et mince...toujours SANS VOUS ! Malgré vous...et de Bon gré !!

          • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
            23 mars 2011 00:57, el che (#344) répond à Lefona (#4584)

            Eh oui, mon cher Lefona, çà bouge depuis 50 ans. Nous, nous faisons du surplace ! La manière dont TGV a pris le pouvoir n’est qu’une variante de celle de ra8, et ainsi de suite. Vous prenez donc le risque de réitérer les errements du passé. L’état doit être au service de tous les citoyens, et non être une association de malfrats qui piétinent la souveraineté populaire.

            Croyez bien que la méthode utilisée par TGV pour accéder au pouvoir se retournera un jour contre lui (pour mémoire : Ra8, Ratsiraka). « Quiconque se sert de l’épée périra par l’épée » dit l’adage.
            Pour ma part, je ne souhaite pas la pérennité de ces crises qui sont néfastes pour M/car.
            L’éducation citoyenne urgente reste le respect de la Constitution, comme règle d’accession au pouvoir. Et pour moi, c’est le minimum que devrait respecter un état de droit.

            La seule dérogation possible, c’est une révolution initiée par le peuple dans sa grande majorité, et non un attentat fomenté par une poignée d’hommes, des militaires et la France coloniale !!!
            Je suis peut-être un idéaliste, mais c’est encore plus utopique de soutenir ce régime qui ne fait qu’accroitre la précarité du pays, en nous discréditant auprès de la scène internationale !
            El Che

            • À la recherche d’une citoyenneté perdue (1ère partie)
              23 mars 2011 01:08, el che (#344) répond à el che (#344)

              Cher Lefona,

              Ma formation de juriste me permet de savoir ce que signifie le révisionnisme
              C’est un courant de pensée tendant à remettre en cause et modifier un système idéologique ou politique établi.

              Peut- être pour davantage de claté, auriez-vous pu utiliser le terme « négationisme » ; et là, je vous dirais que je ne le suis pas.

              Cordialement

La météo à Madagascar

 

Nous suivre

     
Publicité sur Madagascar-Tribune.com

 

mars 2014   avril 2014
L Ma Me J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
 
Le Petit Futé

 

  • Version pour Smartphone
  • m.madagascar-tribune.com

  • Version pour IPhone
  • iphone.madagascar-tribune.com

    Visiteurs connectés : 168  



    Mettre en page d'Accueil | Ajouter á mes Favoris | Newsletter | © Madagascar-Tribune.Com | Propulsé par Vahiny |  Motorisé par SPIP

    Découvrez aussi : Xbox 360