Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 octobre 2019
Antananarivo | 17h35
 

Répondre à un commentaire

7 septembre à 12:57 | Vohitra (#7654)

L’adresse de Ranavalona Iere du 26 février 1835 aux Européens est restée dans les mémoires. Elle dit assez l’habileté de son règne :

« Et je vous dis, à vous, mes amis, en reconnaissance de ce que vous avez fait pour mon pays et mon royaume, en enseignant la sagesse et la connaissance, je vous remercie, car j’aime et j’apprécie cela. J’ai vu ce que vous avez fait pour Radama et à mon avènement, vous n’avez rien changé mais vous avez continué à faire ce qui est bien pour ce pays.
Alors je vous déclare à vous tous Européens, si vous restez encore dans mon pays, vous pouvez suivre toutes vos coutumes et toutes vos habitudes. N’ayez aucune crainte, je ne changerai rien à vos coutumes et à vos habitudes, car vous avez fait du bien à mon royaume ; toutefois, malgré cela, si quelqu’un transgresse les lois de mon pays, je le mettrai à mort, quel qu’il soit, mais ce n’est pas seulement ici que cela se fait, où que ce soit, quiconque transgresse les lois du pays est mis à mort.

En outre, je vous le dis franchement, si ce peuple, qui est mien, veut changer les coutumes de mes ancêtres établies depuis les Douze Rois jusqu’à Andrinampoinimerina et Ilehidama, s’il ose changer cela, je m’y opposerai, car ce que m’ont laissé mes ancêtres, je ne le laisserai pas transformer par un homme. De mes coutumes, je n’ai aucune honte ni aucune crainte. Toute sagesse et toute connaissance pouvant faire le bien de ce pays, je les accepte, mais toucher aux coutumes de mes ancêtres serait du vain travail car je m’y opposerai.

Aussi, en ce qui concerne la religion, le dimanche ou le jour de la semaine, les baptêmes et les associations, j’interdis à mon peuple, à l’intérieur de mon pays d’y prendre part, mais vous, Européens, suivez vos coutumes et vos habitudes. Cependant, si vous avez encore quelques métiers ou de la sagesse à enseigner pour le bien de mon peuple, faites-le, car cela est bien.

Voilà donc le message, je voudrais que vous l’entendiez, vous, mes amis.
Signé : Ranavalonamanjaka » (« Ranavalona régnante » )

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS