Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 septembre 2019
Antananarivo | 13h01
 

Répondre à un commentaire

10 août à 10:49 | Vohitra (#7654)

Bonjour à tous,

Quelle belle photo livrée au public un samedi matin !

Un homme corpulent d’apparence ferme et rigide entouré d’un groupe formé d’hommes et femmes en uniforme, tête et épaule bardées de grade donnant l’impression qu’on est en face d’une corporation où règne l’ordre et la discipline, nourrie de la conviction d’un engagement pour une cause…

Parlons de l’apparence d’abord. Pourquoi cette tendance à se parer d’uniforme pour des corporations qui d’habitude ne sont responsables ni du maintien ni de la restauration de l’ordre public ni de la défense du territoire ni de la lutte anti-terrorisme ni de la poursuite et chasse aux délinquants ? A la rigueur, ces gens là dans l’exercice de leurs fonctions devraient s’habiller en civil lorsqu’ils sont en contact avec le public, le port de badge suffit amplement et peut indiquer clairement l’identité et fonction de celui ou celle qui en dispose, c’est peu mais au moins l’Etat pourra économiser un tant soit peu et soulager les finances publiques de telles inutilités pour ne pas dire futilités. A moins que quelques parts, on veut montrer au public une volonté de militarisation de la vie civile ou un embrigadement en faveur d’une cause servant le régime politique…Les Douanes, les Eaux et forêts, les administrateurs civils et adjoints d’administration…sans parler des agents pénitenciers circulant en dehors du cadre d’exercice de leurs missions et portant des tenues de combat…tout ça ne fait que terroriser encore plus l’âme et conscience des valeureux paysans et autres habitants qui vivent en dehors des villes et ceux qui sont peu instruits…

Par ailleurs, annoncer à tout bout de champs la nécessité de réformes et autres mesures prises ne mène à rien tant que la culture d’impunité reste encore la réalité, rien que sur le cas de Mbola Rajaonah, qui sont les douaniers en collusion avec lui étant donné que les charges annoncées pour la poursuite sont liées à des complicités de blanchiment de fraudes douanières ? Bien sûr, on veut ,en tant que contribuable, des résultats concrets dans les actions menées par le gouvernement mais on veut AUSSI que les coupables et autre corrompus au sein du service public soit traduits devant la justice, que leurs pratiques et modalités opératoires soient mises à la connaissance du public, que leurs noms et mesures prises à leur encontre soient connus, il est impératif que les loups soient extirpés de leur tanière et livrés à la colère du public…par la voie légale et la justice…

Tant qu’on y est, durant le précédent quinquennat, il parait qu’il y a des sociétés, connues et renommées, de transit dont les propriétaires ou actionnaires ne sont autres que des inspecteurs en douanes, et que les affaires de fraudes et autres trafic passent à travers l’intermédiation de ces sociétés, en somme des inspecteurs devenus juge et partie, au détriment de l’Etat. Que les présumés coupables soient traduits en justice…

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS