Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 20 septembre 2019
Antananarivo | 23h24
 

Répondre à un commentaire

30 juillet à 16:29 | Turping (#1235)

Le dilemme entre massification et diffusion de la culture marque de son empreinte l’un des domaines essentiels des démocraties : l’éducation .
- Il faut ,dès lors se placer dans un cadre démocratique ,adapter les institutions éducatives à un nombre toujours plus grand de personnes ,car il est clair que l’école est un des lieux privilégiés de la transmission de la culture ,du savoir ,pour que tous les enfants puissent y accéder sans exclusion dès leur jeune âge .La gratuité de l’école pour tous et toutes .Le développement commence par là ,notamment l’IEM (coquille vide ) qu’on clame pour le moment.
- A cet égard ,les politiques d’éducation des démocratie ( si elles existent ??) ne peuvent être qu’ambitieuses .
- Toutefois il ne faut pas se tromper sur cette ambition .A voir la multiplication et le manque de cohérence des politiques scolaires ,la refonte permanente des programmes ,la perte de confiance dans la capacité de l’école républicaine à intégrer également ,à instruire véritablement ,à lutter contre l’échec scolaire ,on pourrait croire que la politique éducative à Madagascar n’est pas à la hauteur de ces ambitions ,voire une dégradation du niveau général depuis quatre décennies .
Remarque : un baccalauréat décroché dans les années 70 a plus de valeur que la Licence actuelle c’est pathétique .Ce qui est dommage ce qu’est beaucoup de nos compatriotes ne savent plus écrire correctement ni leur langue maternelle (malgache ) ,ni le français , sans parler de l’anglais qui devrait être maîtrisé internationalement.Bien sûr ,avec la mondialisation même le mandarin est à l’affût des esprits éveillés comme les autres langues pour communiquer .....
- Enfin ,les salaires très bas des enseignants notamment les FRAM nous laissent présager que l’enseignement a été délaissé depuis des lustres pour convoiter facilement la vie facile ; avoir un 4X4 et tous les moyens sont bons pour se l’approprier même en volant ,tuant ,...
- Pour en finir : l’esprit de la méritocratie n’est pas au rendez-vous pour l’égalité de chance .Ceux qui s’en sortent bien se remplissent les poches pour écraser les plus vulnérables .Dommage car les vraies notions de ; Fihavanana et Soatovina ne sont plus que des notions réservées aux dézingués ....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS