Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h41
 

Société

« Affaire Maroantsetra »

Zakahely capitule !

jeudi 12 juillet 2007 | Eugène R.

Pétard mouillé. Contre toute attente, le député Zakahely Boniface n’a pas dénoncé lors du dernier face à face entre l’Assemblée nationale et le Gouvernement, une affaire scandaleuse dite « affaire Maroantsetra », impliquant un membre important de l’actuel gouvernement qu’il accuse d’être l’instigateur de sa dernière condamnation judiciaire.

Une condamnation de six mois d’emprisonnement avec sursis qui a été prononcée par le Tribunal de Première Instance de Maroantsetra. Interrogé par des journalistes sur la raison de ce volte-face, l’élu de Mananara Avaratra a répondu que l’intervention du ministre des Affaires étrangères, Marcel Ranjeva, catholique de confession comme lui, a permis d’éviter un scandale lors de ce face à face de Tsimbazaza. « Le ministre Marcel Ranjeva m’a supplié de ne pas l’attaquer de front devant les députés et ses collègues du gouvernement », a expliqué Zakahely Boniface.

« Son » maire jeté en prison

Lundi dernier, le député de l’opposition Zakahely Boniface était victime d’un énieme coup bas politique car le Tribunal de Maroantsetra vient de jeter en prison « son » maire élu à Mananara-Avaratra. Joint au téléphone avant-hier de son fief, Zakahely Boniface a confirmé cette information. « Il a été convoqué lundi devant le tribunal de Maroantsetra. Jusqu’à maitenant, nous n’avons pas des nouvelles de lui », a-t-il souligné. A l’entendre, le député Zakahely Boniface ne digère pas cet emprisonnement d’un de ses proches.

Interrogé sur les actions qu’il aurait à entreprendre pour défendre la cause de « son » maire, l’élu terrible de Mananara-Avaratra a surpris tout le monde en rétorquant : « Je ne peux rien faire ». Cette réaction du député Zakahely Boniface nous a amené à l’interroger sur l’évolution de l’affaire Maroantsetra, la seule arme de dissuasion qu’il dispose vis à vis du régime.

Là encore, ce farouche opposant au régime de Ravalomanana a étonné plus d’un : « Je n’ai plus intérêt à déterrer cette affaire car X (le ministre impliqué dans l’affaire Maroantsetra) m’a promis son soutien lors de la prochaine élection législative car le régime n’a pas de candidat crédible à Mananara-Avaratra. D’ailleurs, il m’a promis de contribuer financièrement au soin de ma mère qui est atteinte d’une grave maladie », a-t-il laissé entendre.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS