Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 25 mai 2020
Antananarivo | 10h37
 

Société

Jirama

Week-end sans électricité pour 20 000 foyers de la capitale

lundi 6 janvier | Fano Rasolo

Les vents violents de samedi dernier ont engendré de nombreux dégâts sur le réseau électrique de la Jirama. Des dégâts qui ont causé des perturbations en approvisionnement électrique dans plusieurs quartiers de la capitale.

Un grand pylône de haute tension de 180 000 volts à Behintsy et deux autres de 63 000 volts à Alasora qui apportent l’électricité d’Alasora vers Antsirabe sont tombés suite aux vents violents. Ainsi, environ quarante-trois poteaux en bois de basse tension qui approvisionnent les foyers en courant domestique, et six autres de moyenne tension se sont effondrés, a indiqué la Jirama.

Environ 20 000 foyers étaient victimes de la coupure causée par l’effondrement du pylône de Behintsy, selon le bilan communiqué sur la page facebook officielle de la Jirama. Plusieurs quartiers situés dans le sud, le nord, le nord-Est de la Capitale dont Ambatobe, Analamahitsy, Mahazo, Ilafy, Nanisana – Ankadindramamy, Mahazo, Ambatomaro, Antsobolo, Ambohitrarahaba, Andranobevava, Amboditsiry, Ambodivona, Ambatomainty, Manjakaray, Anjanahary et bien d’autres ont ainsi été privés d’électricité durant le week-end. Une coupure qui a duré 29 heures, ayant débuté le samedi à 13 heures dans l’après-midi. L’électricité n’a été rétablie que le dimanche vers 17 heures.

De nombreux usagers de la Jirama se sont plaints de cette longue coupure de courant : « Toutes nos provisions dans le frigo sont pourries à cause de la coupure qui dure trop longtemps. Et toutes mes activités en tant que pâtissière ont été arrêtées du même coup. D’autre part, nous craignons pour notre sécurité à cause de cette obscurité permanente. Nos téléphones portables sont déchargés alors que nous en avons besoin pour contacter la police ou des proches en cas d’alerte », selon Tatiana Rakoto, une pâtissière à Analamahitsy.

Selon un responsable de la Jirama, «  Un des facteurs de la chute des pylônes est le vol de leurs pièces (telles que les boulons…) par les habitants des lieux où ces infrastructures électriques sont implantées. Ainsi, le choc produit par les vents les fait tomber rapidement  ». En attendant la réparation définitive du grand pylône de Behintsy, des poteaux en bois et en béton ont été implantés dans ce secteur.

En tout cas, le remplacement des infrastructures vétustes de la Jirama devra certainement être une priorité pour cette compagnie asphyxiée par les dettes.

35 commentaires

Vos commentaires

  • 6 janvier à 09:24 | Sabrina (#4247)

    Bah alors ...?
    Y a un nouveau directeur fraîchement nommé pourtant...
    Rajoelina ça va pas du tout hein !
    Démissionne si t’y arrives pas.

    • 6 janvier à 10:13 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716) répond à Sabrina

      Inona moa no idiran’ny Filoha Andry Rajoelina @ izany ? Sa ve ny Filoha Andry Rajoelina no nibaiko sy naniraka ireo rivotra nifofo VOAJANAHARY nampianjera ireo Pylônes lehibe ireo ??
      Vantany vao nazeran’ny rivotra mahery nifofo mantsy ireo Pylônes ireo avy dia nidina ifotony teny an-toerana ny Tompon’andraikitra eo anivon’ny Jirama izay tarihin’Atoa Tale Jeneralin’ny Jirama Vonjy Andriamanga sy ireo teknisianin’ny Jirama namaha ny olana sy nanamboatra avy hatrany ny simba izay tsy vitan’ny Magie ka indray nipimaso dia hoe vita sahady.
      Misia saina dia mandiniha fa aza faly manome tsiny nohon’ny fankahalana.

    • 6 janvier à 10:21 | benantsa (#10178) répond à Sabrina

      Rarement lu une réaction aussi stupide ! Les caprices de la météo d’une part et des poteaux en bois pas toujours en bon état cela dépend du PRM ? Et si c’est un essai d’humour, c’est loupé.
      Pas très fut fut tout cela. Mais rassurez-vous, la bêtise c’est très "tendance".

  • 6 janvier à 09:43 | Mike Andriantsoa Mic Mec (#10716)

    Tena mafibe aloha iny rivotra iny ka tsy hifanomezantsiny !
    Nahafinaritra ny fandraisan’ny Jirama andraikitra avy hatrany nanarina sy nanamboatra ireo simba vokatr’iny rivotra mahery nanimba zavatra iny. Izany no atao hoe tena tompon’andraikitra satria tsy niandry ela ireo tompon’andraikitra ao @ Jirama tarihin’ Atoa Tale Jeneralin’ny Jirama Vonjy Andriamanga fa vantany vao niseho ny fahasimbana avy dia nandray ny andraikitra nanamboatra izy ireo.
    Misaotra Jirama.

    • 6 janvier à 16:16 | Ilaimena (#7897) répond à Mike Andriantsoa Mic Mec

      Bjr MC Izaho vao saika hamaly hay ny anao no tonga aloha. Hay ve ka efa baikon Rajoelina koa ny rivotra e dia ny orana koa izy koa no nametraka poteaux hazo. Amin izay ilay Mpiasa ny jirama ilaozany manao fb sy Manakiana ato amin MT dia manao bala rora avy anyFrance. HAFA IHANY Hoy aho tamin andron i dd e 4l iray isan tokantrano ny ankizy amin io vao avy mirava mianatra dia creme fraiche de fromazy biba no vataniny. Dada mitaingina 737 customised and baptized Air force 1. Tsy nisy fantofana tanimbary izany. Nanao bizina trondro maina avy any maevatanana sisa no tsy nataon idadanay izy moa dia lehilahy be heripo nitsinjo ny ankohonany nilamina be koa ny fiainanay tamin I dadanay tany andafy iny satria ilay tonton Rajao no teto nitsinjo ny ankohonany sy ny fianakams moa io dadatoanay io an sady fatra panaja vady ka tsy manao zavatra mety hanafitohana azy izy. Misy cousin nay izay aza saofera taxi nitadiavana katana ka lasa diplomat fa ianao angaha nahoana a ?

  • 6 janvier à 10:44 | Isandra (#7070)

    Si seulement, les régimes précédents les avaient entretenu, remplacé ce qui sont vétustes, on aurait pu éviter ce genre de problème.

    Certain même croyait que la Jirama est une société aninyme côté en bourse, qui doit faire beaucoup de profit pour réjouir les actionnaires, au grand dame de grandes réparations et grands entretiens et de la population. Et ces les tratra farany qui encaissent tout.

    • 6 janvier à 13:59 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Je suis tout à fait d’accord avec vous !
      Rajao aussi a tout encaissé les vary mangatsiaka de la Transition en 2014 .

    • 6 janvier à 14:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Mis, malheureusement, il brillait par sa tergiversation,...et laissait les choses s’empirer avant de prendre les décisions,...et aux dernières minutes. C’est cette attitude qui lui a fait payer chère.

      C’est pourquoi, il a laissé beaucoup de vary mangatsiaka à Rajoelina,...y compris quelques projets.

  • 6 janvier à 10:48 | kartell (#8302)

    Une fois de plus, la responsabilité n’incomberait pas au pouvoir mais au vol des boulons assurant la rigidité des lignes à « haute inattention « ...
    La combinaison vol/vent aurait fait ainsi le travail privant ces 20 000 usagers d’un bien public pourtant payé grassement au vu des manquements répétés de la Jirama ...
    Dans une pareille mésaventure, on mesure combien l’essentiel est laissé de côté pour privilégier le sensationnel qui n’est plus rien sans courant visiblement aux abonnés absents !...
    Trop occupé à faire briller l’inaccessible, le pouvoir en oublie d’assurer le minimum dans ce qui pourrait encore faire partie du domaine publique : les boulons des pylônes devenus la convoitise de tous les chapardeurs et autres receleurs de ce qui pourrait encore être récupéré sans se faire prendre la main dans le sac !..
    L’excuse est mince même si elle semble correspondre à une réalité d’une société où « chacun fait ce qu’il lui plait »sans être trop inquiété dans « un pas vu, pas pris » dont l’apothéose est à chercher au sommet même du pouvoir !...
    Délicat, dans ces conditions détestables de jeter l’anathème sur des voleurs à la petite semaine sans incriminer les échelons supérieurs chargés de veiller à la sauvegarde des derniers biens publiques encore existants !...
    Nous sommes arrivés au stade où le serpent se mord la queue qui demanderait de s’interroger davantage et surtout de réagir sur un changement urgentissime des mentalités au lieu de chercher dans le trop beau pour toi ! une manière d’esquiver ce débat de fond qui pèse de plus en plus lourd sur un quotidien devenu un véritable chemin de croix , éclairé à la bougie !...

    • 6 janvier à 11:43 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      C’est facile de critiquer devant son PC, et n’importe quoi, quand on n’est pas sur place.

      La coupure de courant, ça arrive même aux pays développés : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/vastes-coupures-de-courant-a-paris-et-en-ile-de-france-20191127.

      Surtout en cas d’intempéries : https://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/intemperies-panne-d-electricite-geante_3704415.html

      Pourtant, ils sont bien plus lotis que nous,...!

    • 6 janvier à 12:21 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra

      J’attendais votre réaction aussi faiblarde que ces pylônes de la Jirama qui se sont affaissés comme des châteaux de cartes ..
      Car si ces vents sont un facteur déterminant dans cette affaire, la cause essentielle est le vol de certains éléments primordiaux à la rigidité de ces structures métalliques ...
      Nullement trace dans votre copié/cafté de mention de vol !...
      Et c’est bien cela qui vous gêne de présenter une société où le seul but est l’enrichissement personnel à n’importe quel prix, certains le font en détournant des aides ou subventions, d’autres à leur tout petit niveau, le pratiquent en chapardant des boulons, des ampoules de lampadaires publiques, voir des panneaux solaires, à chacun son domaine !.....
      Vous défendez mal la cause que vous cherchez à minimiser en trompetant qu’ailleurs, c’est pareil alors qu’il n’y a pas photo mais trompe-couillon !...
      Et bien non, la société que vous défendez est devenue invivable par ses dérives, par ses manquements que l’on rencontre uniquement dans des répoubliques où l’on fait croire que l’essentiel, c’est le bling-bling dans l’émergence !..
      Le réchauffement climatique considéré comme une obsession vahaza vient de nous donner une belle leçon qui ne sera pas la dernière, loin s’en faut !...
      Combien de mois aussi vers un rétablissement de la normale pour quelques heures de courant par jour  ?..

    • 6 janvier à 12:51 | rayyol (#110) répond à kartell

      un soir je suis parti chercher quelqu un a Ivato vers 10 hrs du soir il y avait du Jirama Je suis revenu a 2hrs du matin plus de Jirama Le lendemain Samedi avons attendu toute la journee esperant le retablissement mais rien Finalement le lendemain verifions avec Jirama Les fils avait été voler entre 10.00pm et la nuit comme 1000 metres et plus de fil vole

    • 6 janvier à 14:22 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Ce n’est pas plutôt vous qui critiquez n’importe quoi ? Votre attitude est loin d’être objective, on tape quand on peut, pourtant, auparavant, vous se montriez ouvert et ayant de largesse d’esprit.

      Jusqu’à ce jour, ce phénomène est toujours d’actualité, face à la puissance de la nature, les dégâts sont toujours inévitables,...même les biens lotis s’y plient.

      Quant à la dégradation de notre société actuelle, chacun sa propre opinion en fonction de sa conviction. Par ex : certaines religions disent que c’est le signe qui nous montre que la fin du monde est proche, tandis que les ZD disent que c’est à cause de Rajoelina, etc,...

      En tout cas, notre cas est loin d’être isolé, sinon, certains français ne déclaraient pas qu’ils ne connaissent plus leur pays,...

      Cependant, le plus important, c’est de trouver les moyens pour le faire face.

    • 6 janvier à 14:47 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra
      Votre conclusion est excellente mais où trouver ces moyens ?....
      Mais, laissez de grâce votre croyance religieuse aux prédicateurs et aux sectes car eux aussi ont prévu une émergence depuis plus de 2000 ans, mais sans plus de succès, non plus !....
      Porterait- elle la poisse éternelle ?.....

  • 6 janvier à 12:44 | vatomena (#8391)

    isandra=== un week end dans le noir ! voilà de quoi retenir chez nous les touristes tant espérés.Jour apres jour,malgré notre Rajoelina au pouvoir, le fier pays malgache revient à la préhistoire:plus de lumière,plus d’eau courante,plus de routes mais la peste qui couve en brousse.Pour les futurs touristes Madagascar sera comme un musée de la préhistoire

    • 6 janvier à 13:36 | kartell (#8302) répond à vatomena

      Vous savez, vatomena, les touristes de 2020 sont en quête de ce qu’ils ne trouvent plus chez eux et avec un pareil bilan, ils ne peuvent que trouver leur graal !....

    • 6 janvier à 13:41 | ANTICASTE (#10704) répond à vatomena

      Vatomena ,
      Vous ne croyez pas si bien dire !
      Il en a fallut des années et des années de retour en arrière,au départ pour complaire a la grande caste pourrie des hauts plateaux ,pour arriver a faire de ce pays le pays le plus pauvre du monde et donc le plus arriéré !
      A tel point que les amateurs d’exotisme et de rêve de vie pastorale et écologique ,vont en faire une destination de rêve !
      Bon faut pas qu’ils oublient la déforestation ,l’insécurité ,le manque cruel d’infrastructures et de système de santé !
      Mais a toute chose malheur est bon,les fils et les filles de la caste dirigeante pourront trouver des postes d’"animateurs " de ce beau monde !
      Habillés de vêtements en feuilles de bananier avec quelques plumes d’oiseaux dans le c.l ,ils pourront vanter à ces nouveaux touristes la suprématie du grand peuple des hauts plateaux !
      Parait qu’ils allaient perdre leur culture en suivant la voie ouverte par les colons ,ce serait pour cela qu’ils ont tout saboter des apports de la civilisation Européenne !
      Doutons de ce "choix" stratégique ,qui à mener a la situation catastrophique actuelle

    • 6 janvier à 15:50 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Dites-moi, à l’époque de colons, combien des foyers étaient- ils branchés de l’électricité et de l’eau ?

    • 6 janvier à 16:16 | ANTICASTE (#10704) répond à vatomena

      Isandra,
      L’électrification massive des pays en Europe ,notamment , s’est fait à partir des années 1955 /1960 !
      Les Français n’allaient pas investir dans un pays qu’ils allaient quittés en 1960 !
      Aujourd’hui le taux d’équipements des familles et des entreprises en Europe est de 100 %
      A Madagascar ce taux est à 6% !
      Sachant que Madagascar a été laissé dans de très bonnes conditions économiques ,au moins jusqu’aux années 1970 /75 ,qu’est ce qui fait que ce taux d’équipements soit aussi faible aujourd’hui !
      La race supérieure des hauts plateaux Malgache ,comme pour le reste , a t-elle été incapable de suivre le mouvement pourtant enclenché par la colonisation !
      Merci pour votre réponse !

    • 6 janvier à 16:40 | ANTICASTE (#10704) répond à vatomena

      Isandra,
      Au sujet de l’électrification !
      Croyez bien que si le colon était resté à Madagascar que le taux d’équipements serait de 100% !
      Mais pas que ,il y aurait aussi des autoroutes reliant les plus grandes villes et notamment un axe central ,de Diégo qui passerait à Tana et continuerais jusqu’à Fianarantsoa et qui se diviserait ensuite pour desservir Fort Dauphin et Tuléar !
      L’ensemble du réseau routier serait entretenu et on pourrait ,comme en Europe, faire des centaines de KM sans rencontrer de trous dans la chaussée !
      Le chemin de fer également desservirait aussi les principales villes !
      Tana serait une grande ville Universitaire et médicale ,des milliers d’étudiants étrangers viendrait s’y former !Elle se serait aussi agrandie et modernisée comme les grandes métropoles mondiales
      L’agriculture et la pêche serait des industries les plus performantes d’Afrique ,voir du monde !
      Ce pays serait un des plus grand exportateur de ces produits !
      Les mines seraient exploitées et les matières premières transformées sur place procurant des millions d’emplois à la population !
      Oui ce pays serait encore la perle de l’océan indien ,mais c’est de la fiction ,c’est a votre réalité que nous devons cela !
      Ce à quoi nous avons affaire aujourd’hui pour le malheur des 80 % de la population, c’est ce fiasco total !
      Quel gâchis considérable pour l’amour propre de quelques milliers d’individus cyniques ,surtout que le transfert de pouvoir ,comme en Afrique du sud ,aurait pu se faire de manière pacifique !
      Mais bon continuez ainsi ,c’est ce que vous voulez puisque vous n’écoutez pas la voie de la raison !

    • 6 janvier à 18:37 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Anticaste,

      Les Guyanais et les Mahorais voulaient bien vous croire, mais, mais,...

      De toutes façons, les colons ne faisaient pas les choses, sans contrepartie,...!

    • 6 janvier à 19:06 | vatomena (#8391) répond à vatomena

      Isandra’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’La contrepartie pour les colons était surtout l’isolement,le paludisme,l"empoisonnement,une vie en brousse à la malgache.
      Colons et bi nationaux se comptaient à un peu plus de 20 000 individus.Les malgaches résidant Andafy sont certainement plus de cent miille aujourd’hui.Personne ne les a appelés..Ils ont fui le pays que nous avons construit durant les 60 ans d’indépendance. A plus de cent mille ils ne pourront jamais en
      France construire et batir comme tous ces 20 000 colons ont pu le faire à Madagascar Chaque fois que vous allumez une ampoule pensez à l’argent du ministère des colonies et au colon qui ont permis ce petit miracle ....Surtout quand la lumière s"éteint brusquement dans votre foyer

    • 6 janvier à 19:15 | Isandra (#7070) répond à vatomena

      Vatomena,

      Ils étaient fous les colons.

      Bien sur, c’est pour l’amour du peuple Malagasy qu’ils avaient envahi notre pays.

      Ils avaient tout cela et ne vivaient que dans la misère pour ne pas dire dans l’enfer, pourtant, ils restaient plus de presque 70 ans à Madagascar,...il fallait les pressions de l’ONU, pour qu’ils décident enfin de partir.

    • 6 janvier à 20:30 | ANTICASTE (#10704) répond à vatomena

      Isandra,

      Les Guyanais et les Mahorais voulaient bien vous croire, mais, mais,...

      De toutes façons, les colons ne faisaient pas les choses, sans contrepartie,...!

      Mais quoi ?
      Ces territoires sont parfaitement modernisés ,la preuve les comoriens s’y réfugient par milliers chaque année !
      Mais les Malgaches aussi tentent d’y aller !
      En Guyane ce sont les brésiliens et les Surinamiens qui débarquent en force !
      Ce serait pas bien ,comme chez vous ,personne n’y viendrait !
      Vous devriez vous informez !
      Imaginé Tana avec de grandes avenue bordées de Bulding ,avec un ou plusieurs périphérique pour faire le tour de la ville rapidement !Des autoroutes parfaitement entretenues ,des équipements sportifs derniers cris ! Des vacances ou des week ends en bord de mer atteint en 4 ou 5 heures !
      La contrepartie ,bien sur ,faut bosser ,c’est tout ! le smotig moderne quoi !
      La rente qui tombe sans rien faire a la tropicale ,non c’est pas comme cela que ça marche !

  • 6 janvier à 14:12 | Besorongola (#10635)

    En ce moment l’Australie est en proie de feux de brousse sans précédent . Beaucoup de perte à déplorer et le monde entier se mobilise pour aider ce pays qui a réuni près de 23 000 000 d’euros en 4 jours… La cause c’est le réchauffement de la planète tout comme ce qui se passe à Madagascar en ce moment avec les inondations et les intempéries mais rares sont les médias qui en parlent . Où est l’erreur ?
    Toy ny tain’alika ka ny ambony ihany no tovonana hoy isika Gasy .

    Please help anyway you can. This is terrifying.
    Collecte de fonds pour The Trustee for NSW Rural Fire Service & Brigades Donations Fund par Celeste Barber · In Australia...
    Faire un don
    InviterPartager Plus
    22 955 599 € recueillis sur un total de 24 910 564 €
    info-solid
    Récoltés par 919 779 personnes en 4 jours

    • 6 janvier à 14:14 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Lire ne proie aux feux de brousses ...pardon !

    • 6 janvier à 20:15 | vatomena (#8391) répond à Besorongola

      Isandra___Pauvre colon ,pauvre misère__Ils aimaient la mer ,ils aimaient la découverte ,ils aimaient l’aventure. Beaucoup ont été abusés par une publicité mensongère. La france ne trouvait personne pour peupler ses colonies. Alors ,ce fut la propagande mensongère .Dans les bistrots du port ,il était affiché que Madagascar était un pays riche : : quand il pleuvait fort des pépites d’or roulaient sur les sentiers De meme aujourd’hui les migrants africains sont abusés. On leur fait croire que l’Europe sera pour eux comme un Eldorado. La différence est que ces africains arrivent par avion ,par bateau ,par autoroute et par milliers à la rencontre de toutes les aides sociales. C’est à croire que le Colon n’a pas assez fait pour eux en Afrique et à Madagascar.Ils sont désespérés .Ils risquent leur vie. Le colonisateur a encore du bien chez lui .Alors c’est la ruée...

      Les colons avaient découvert une afrique sauvage avec des mangeurs d’hommes ,des hommes et des femmes vivant à demi nus, des sorciers omni présents, des esclaves soumis. Il laissera derrière lui des peuples civilisés avec une religion universelle une administration héritière, des universités......

  • 6 janvier à 16:19 | Ibalitakely (#9342)

    Fa ny mahagaga amin’ity indray mandeha ity, dia efa maro ihany ny rivo-doza nandalo teto Madagasikara, nefa mbola tsy nisy hoe piloana roa na telo na miohatra no indray midaraboka ?????????????????
    * sa zara aza misy izany mba ahafahana milaza hoe panne technique io fa tsy délestage. Na izany na tsy izany dia misaotra ilay ministra nitsingidina ho dg aloha e !!

    • 6 janvier à 21:53 | vatomena (#8391) répond à Ibalitakely

      isandra__les comoriens s’infiltrent chaque jour à Mayotte fuyant une misère pourtant moindre que celle du malgache abruti de souffrances et de malheurs.Les mahorais ne supportent plus cette misère étrangère et vont chercher un mieux etre à la Réunion ou à Marseille .Ils ont une carte d"identité française.

    • 6 janvier à 22:43 | Ibalitakely (#9342) répond à Ibalitakely

      Marina hoe natao anisan’ny départements frantsay Mayotte, fa amin’izao fotoana dia diso fanantenana tanteraka ny Maholrais raha nieritreritra fa ho lasa La Réunion bis [nanantena ny mba isian’ny tahaka "la plus belle route du monde St Pierre-St Denis" angamba]. Tanàna maloto ny ao Mayotte izao, maloto ny tontolo iainana & maloto ny fisainana ao. Dia lazaina fa ny vahiny no mandoto hono.

  • 6 janvier à 23:33 | vatomena (#8391)

    A mayotte ; aujourd"hui 50%de la population est d’origine clandestine.Ce sont des comoriens fuyant leur indépendance et qui se réfugient chez les mahorais.ils apportent la saleté ,la violence<le mal etre de l’indépendance à l’africaine

  • 7 janvier à 13:22 | ravel (#4625)

    Parler de colonisation ,la Fr était obligé de donner l’indépendance à Mada car avec 20 millions de malgaches sous RMI ,le budget de la FR ne suffira jamais .

    • 7 janvier à 13:33 | vatomena (#8391) répond à ravel

      Charles De Gaulle croyait avoir sauvé la France en se débarrassant de cet empire français qui ne lui rapportait rien et lui coutait si cher.Il n’avait pas prévu que la misère,la gabégie et la violence qui s’en suivrait chez les décolonisés provoquerait un exode africain et malgache chez le décolonisateur.Et ce flot humain ne s’arrete pas...

    • 7 janvier à 14:34 | kartell (#8302) répond à ravel

      @ vatomena

      Il faut tout de même mettre les choses dans leurs contextes historiques en disant que c’est la droite française et gaulliste qui ont favorisé sous pression d’un patronat exigeant le recrutement sur les lieux mêmes de la colonisation, les bras nécessaires pour faire tourner Boulogne Billancourt et autre Mecque de l’automobile française des années 60...
      Le regroupement familial étant acté par le gouvernement Chirac en juillet 74 en bon père de famille..
      A cela s’est ajouté la gabegie dès indépendances africaines et des guerres intestines qui ont poussé vers une immigration, cette fois autoritaire et à flot continu qui ont fait de
      cette vieille Europe, colonisatrice historique, une nouvelle colonisée à l’insu de son plein gré....
      Nous verrons où l’avenir de ce continent le mènera, néanmoins tant convoité aussi par nos propres élites qui en ont fait leur refuge d’exil de luxe pour un futur discret mais prometteur de leurs progénitures !...

  • 7 janvier à 15:39 | vatomena (#8391)

    Kartel—Votre analyse a du fonds mais il mérite quelques observations.Pour la reconstruction d’apres guerre et le développement industriel des années Pompidou la France a eu besoin de main d’oeuvre.Pour la reconstruction il a fallu 60 000 maghrebins.Ils sont tous à la retraite aujourd"hui et perçoivent leur retraite.Certains sont peut etre dans la liste des 1600 centenaires en Algérie qui sont encore pensionnés .L’industrie française est actuellement en perdition.Les usines sont délocalisées ailleurs dans le monde.On débauche plutot qu’on embauche.Et pourtant ,chaque jour des milliers d’africains ,clandestins ou pas,débarquent sur le marché du travail.Il n’y a rien à leur offrir sauf des aides sociales.D’où malaise.! Le calcul de De gaulle voulant se débarrasser du fardeau colonial africain a été déjoué.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS