Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 9 juillet 2020
Antananarivo | 12h19
 

Scanner

« Wait and see »

samedi 6 décembre 2008 | RaJean

Comme le phénix, la politique est en train de renaître de ses cendres. En effet, depuis l’annonce présidentielle d’un projet de loi sur les partis, ces derniers sont en train de se mobiliser actuellement.

Une fleur pour l’Exécutif qui n’a pas mis longtemps, à peine une semaine, pour soumettre le projet au chef de l’Etat…

Et la polémique commence déjà, des rapprochements se dessinent pour ne parler que de la réunion de plusieurs partis et particules par ci et par là. Les communiqués fusent. Certains sont pour, d’autres n’y croient pas à cette « ouverture » tant convoitée mais qui semble leur faire peur actuellement. Les Saint-Thomas sont légion. Les Albert Zafy, Didier Ratsiraka, Pierrot Rajaonarivelo et Lahiniriko multiplient leurs interventions médiatiquement, pour sous-entendre qu’ils sont toujours là et qu’on devrait compter aussi sur eux ?

Mais seront-ils concernés ? Il est vrai qu’avec quelque 180 « partis » politiques dont la plupart n’ont pas de structures, à part leurs têtes pensantes, l’on se demande si les « oubliés » ne vont pas brandir le droit d’ériger un parti, signe fort de démocratie (?) pour augmenter encore ce nombre, ne serait-ce que pour avoir un « petit » financement.

Pour le moment, le projet n’est pas entre les mains des partis mais chacun défend déjà sa paroisse et augmente les polémiques (…)

Quoi qu’il en soit, le pouvoir a pris ses responsabilités, la balle est entre les mains des politiques « du dehors », un terme utilisé par le Premier ministre…
Autre réunion, et non la moindre, c’est le 31e comité central du FFKM à Ambatondrazaka du 10 au 14 décembre prochains.

La plupart des citoyens attendent les résolutions prises par cette entité qui a son poids dans la vie de la nation. En effet, en plus de son rôle religieux, politiquement, le FFKM est impliqué et ces hommes d’église sont plus écoutés par leurs ouailles que nos politiques. Attendre et voir, disent-ils.

Mais une question taraude le citoyen lambda : si toutes ces réunions, conclaves et rapprochements n’apportent que scission, division ou schisme ?

« Wait and see ! »

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS