Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 28 mai 2022
Antananarivo | 02h33
 

Coopération

Coopération allemande au développement

Vers la reprise formelle du dialogue

samedi 9 août 2014

Le nouvel ambassadeur d’Allemagne, Harald Gehrig, est arrivé à Antananarivo le lundi 4 août 2014 et a pris ses fonctions le jour même. Parallèlement, une importante délégation allemande du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement, de la KfW et de la GIZ, a séjourné à Madagascar du 28 juillet au 05 août 2014 pour s’entretenir de la reprise du dialogue sur la politique de développement qui avait été interrompu ces cinq dernières années.

L’envoi d’un nouvel ambassadeur en même temps que la visite de cette délégation de la Coopération allemande au développement montrent un signal fort de la volonté de la partie allemande de la relance d’une coopération intensive avec Madagascar, indique un communiqué de l’ambassade d’Allemagne. La présence d’un ambassadeur sur place reflète également l’engagement du côté allemand pour la reprise formelle du dialogue politique fortement restreint depuis 2009.
La délégation a pu s’entretenir avec Jean Razafindravonona et Solonandrasana Olivier Mahafaly, respectivement ministre des Finances et du Budget et ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, ainsi qu’avec la Primature.

Par ailleurs, des entretiens ont eu lieu au niveau des secrétaires généraux et directeurs généraux des ministères de l’Environnement, de l’Écologie et des Forêts, de l’Agriculture, des Infrastructures, de l’Équipement et de l’Aménagement du Territoire, de l’Energie et du ministère des Affaires étrangères, de même qu’auprès des organismes d’exécution tels que Madagascar National Parks, le Fonds de Développement Local, l’Agence pour le Développement de l’Electrification Rurale (ADER) et de la société civile.

Dans la deuxième partie de son séjour, la délégation allemande a visité des projets sélectionnés de la GIZ dans le nord-ouest de Madagascar. Partout, le besoin pressant d’un soutien de personnel qualifié s’est fait sentir. Après plus de cinq ans d’interruption du dialogue politique ainsi que de celui de la politique de développement, non seulement avec l’Allemagne, mais aussi avec plusieurs autres bailleurs, Madagascar se présente comme un pays ayant rétabli les structures démocratiques au terme des présidentielles et des législatives en décembre 2013. L’Allemagne tient à soutenir énergiquement ce processus démocratique, aussi bien sur le plan politique que sur le plan de la politique de développement. Les visites sur terrain de cette délégation ainsi que ses entretiens avec le chef de Région du Boeny, Said Ahamad Jaffar, de même qu’avec divers autres représentants de communes et de la société civile, ont jeté les bases d’une relance efficace de la coopération dans ladite région et dans tout Madagascar.

Recueilli par Valis

26 commentaires

Vos commentaires

  • 9 août 2014 à 09:06 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    ="La coopération va se développer largement".
    QUI VA GAGNER DANS CETTE NOUVELLE GUERRE FROIDE DE COOPERATION ==ENTRE==les pseudo-puissants et les nouveaux pauvres de la Planète ?
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 9 août 2014 à 18:17 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Une coopération n’ est pas une guerre , ni froide ni chaude roséfarisou, de plus c ’est comme pour échanger : comme dans les clubs : il faut etre 2 ./
      Personne ne vous force à coopérer !
      A part votre fierté déplacée, vous avez encore quelquechose à perdre ???

    • 9 août 2014 à 18:35 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bonjour
      Basile retournez donc au carrefour faire la circulation et n’oubliez pas votre sifflet , c’est encore le seul endroit où vous êtes susceptible d’être utile .

    • 10 août 2014 à 11:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à leclercq

      Bonjour razana...et Bon Dimanche.

    • 10 août 2014 à 19:30 | pierre68480 (#7309) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      un pays de lèche-cul pour quelques euros !!

    • 11 août 2014 à 09:16 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à pierre68480

      Merci de votre réflexion un peu désabusée.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 9 août 2014 à 10:11 | jansi (#6474)

    En matière de coopération avec les puissants, l’essentiel est d’abord de bien définir puis de défendre nos interets.
    Malheureusement, j’ai rarement entendu des diplomates, hauts fonctionnaires et même des politiques défendre vraiment les interets de Mada bases sur un programme et des projets bien établis.
    Si nos programmes de développement sont valides par des lois, décrets ou arrêtés, les partenaires étrangers les respecteront en respect du DROIT.
    Malheureusement, nos dirigeants sont bien incapables de commencer par le début : établir formellement les Programmes sectoriels et les projets de développement. Le discours du PM a l’assemblée nationale n’est pas un programme. C’est juste un discours d’intention pour faire bonne figure devant les députés . D’ailleurs, on pourrait se demander si l’orateur et l’auditoire ont compris ce qu’ils ont entendu.

    • 9 août 2014 à 14:06 | el che (#344) répond à jansi

      Bonjour jansi

      Mais toute ceci est conditionné par les intérêts personnels des contractants. Il n’y a de transparence que si les dirigeants ont la volonté de défendre en priorité la nation, et non des bénéfices personnels qu’ils pourraient soutirer au passage. Toute coopération est un contrat synallagmatique : chaque partie au contrat essaie de tirer les contrats plutôt à son avantage.

      Il serait intéressant que ces coopérations ne se déroulent pas à huis clos, mais en présence de journalistes, surtout ceux spécialisés en affaires, droit international. Il appartiendrait ainsi à ces journalistes de rapporter fidèlement le contenu de ces négociations, et de les expliquer au citoyens profanes.

    • 9 août 2014 à 16:32 | jansi (#6474) répond à el che

      Vous avez raison, il y a début pour tout . Tous ces prétendants aux postes d’ambassadeurs de Mada ou de conseillers d’ambassade doivent plutôt éviter de croire que parce qu’ils ont fait l’Enam ou CEDS, ou parce qu’ils ont travaillé en ambassade depuis longtemps, alors les postes convoites leur seront attribués automatiquement. Fini la diplomatie de salon. Il faudrait surtout savoir si ceux la sont capables de défendre âprement un programme ou un projet établi, objet de la négociation de financement.

      Normalement, les dossiers de négociation ne devraient pas être tenus au secret, sauf spécification particulière liée a la défense nationale ou a des questions de souveraineté nationale.
      Les journalistes peuvent donc être mis au courant des dossiers. Mais a une condition : des journalistes vraiment pro , compétents et capables de dépasser les simples faits divers et capables d’apporter des analyses et des commentaires appropries.

    • 10 août 2014 à 09:31 | Isandra (#7070) répond à jansi

      Vous avez raison,.,.fini le diplomate de salon,...comme le politicien de salon,...qui n’a comme public quseles étudiants de la fac et les habitues de salon de the,...il faut descendre sur terrain,...

    • 10 août 2014 à 11:17 | jansi (#6474) répond à Isandra

      Chercheriez vous a présenter un cv pour devenir ambassadeur ou conseiller ? Pas facile, mais au moment ou des Dadafara, Ahmad, ou Jao Jean caracolent dans les hauts sphères de l’état, vous avez peut être votre chance. Un spécialiste, vice président de AN, vous apprendra comment siroter le Toaka gasy au pied d’un baobab ou d’un manguier. Lambahoany offert.

    • 10 août 2014 à 11:31 | jansi (#6474) répond à jansi

      Pour votre info, un certain Nandra ou Inandra pour les intimes a déjà procédé a la même démarche. Y a t il double emploi ?

    • 10 août 2014 à 12:37 | Isandra (#7070) répond à jansi

      Vous êtes trop obsédé de cet idée d’élitisme,...sortez un peu dans votre univers de l’AMPHI, pour découvrir autre monde, autre réalité,...

      Comment ça se fait que Dadafara a osé affronter les élections,...alors que l’expert en science-po Ranjeva, non...? Ce sont le courage, l’audace et la volonté qui les différencient...! Il ne suffit pas d’avoir plein de diplôme dans votre valise pour réussir dans la politique,...il vous faut le courage et l’audace pour affronter le peuple,...sinon, ni Valls, ni Benoit Hamon n’ y auraient eu aucune chance,...

    • 10 août 2014 à 15:11 | jansi (#6474) répond à Isandra

      Vous en êtes aux confidences ? Ou mieux aux aveux ?
      Avoir été viré de la fac. Votre coming out ne vous sauve malheureusement pas. Vous êtes repéré. Lol

    • 10 août 2014 à 16:14 | Isandra (#7070) répond à jansi

      Vous me faites rire,...vous essayez de me piéger a faire comme vous,... étaler ses diplômes, ses connaissances,...ici, pour faire bonne figure,...pourtant ce n’est ni l’endroit, ni le moment pour ce genre de chose,... Ce qui est pathétique, leur comportement ne correspondent guère au métier qu’ils prétendent l’être,...

      .

    • 10 août 2014 à 18:12 | jansi (#6474) répond à Isandra

      Un éclaircissement s’impose. Isandra, Nandra et Inandra, c’est bien le même individu non ?? A partir de la, tout s’expliquera.

    • 10 août 2014 à 18:52 | Isandra (#7070) répond à jansi

      Si j’étais a votre place,...je chercherais plutôt l’eclaircissement sur les affaires Louis et BANI,...au lieu de vous acharner sur la personne d’Isandra,...

    • 10 août 2014 à 23:39 | el che (#344) répond à jansi

      les diplomates ont un rôle surtout politique, dont le but est de défendre les intérêts du pays que l’on représente. L’ambassadeur annonce surtout des principes généraux. Les vrais acteurs sont les opérateurs économiques et autres organisations privées. Ces derniers sont les vrais parties au contrat, et défendent à leur tour leurs propres sociétés, ou leur centre d’intérêts au pays d’accueil. De façon quasi-systématique, la concrétisation des contrats se déroule à huis clos. Les contrats revêtent souvent le caractère de seings privés.

      Pour ma part, la compétence des acteurs malgaches est moins préoccupante que leur intégrité. C’est ce que je déplore par dessus tout.

    • 11 août 2014 à 09:33 | jansi (#6474) répond à Isandra

      MR Nandra
      Le Toaka gasy vous inspire vraiment. Car au pied du baobab avec vos amis adeptes du terrain, voilà que vous faites une trouvaille digne du moyen âge : la justice populaire.
      Être Nandra est il aussi un délit ? Sûrement non. C’est plutôt une tare incurable.

  • 9 août 2014 à 10:14 | alamady (#6775)

    Herzlich willkommen, Herr Botschafter !

    Ankommen und gleich loslegen.

    Das ist zunaechst einmal ein typischer Ausdruck des deutschen Pflichtgefuehls, das auf der anderen Seite (ich will kein Land und schon gar nicht Personen nennen, denn es koennte ja als Beleidigung aufgefasst werden - siehe neues Gesetz !) leider Mangelware ist.

    Das ist aber auch nur moeglich, weil vorher in Deutschland eine intensive, professionelle Vorbereitung stattgefunden hat.

    Und was ist mit der anderen Seite ? Es werden nach Berlin Personen geschickt, die nach dem Prinzip der Vetternwirtschaft ausgewaehlt worden sind. Sogenannte Ambassadeure, die der deutschen Sprache nicht maechtig sind, sogenannte Wirtschaftsattachés, die von Wirtschaft so viel verstehen, wie ein toter Hund vom Beissen.....

    Aber warum will ich mich aergern ?!

    Ich freue mich zunaechst einmal sehr darueber, dass die Bundesrepublik Deutschland wieder mit einem Botschafter vertreten ist.

    Glueck auf !

    alamady

    • 10 août 2014 à 21:26 | Turping (#1235) répond à alamady

      Willkommen die deutsche- französische-amerikanische Zusammenarbeit !

  • 10 août 2014 à 11:54 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Déclaration universelle des Droits de l’Homme.

    Article 22
    Toute personne,en tant que membre de la Société,a droit à la sécurité sociale :
    - elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques ,sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de ==sa personnalité==,grâce à l’effort national et à la coopération internationale,compte tenu de l’organisation et des ressources de ==chaque==Pays.

    TOUTE COOPERATION INTERNATIONALE,sans l’effort national//ETAT Malgache,EST UN PIEGE à C..OM"(-contrôle de l’Etat-)
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

  • 10 août 2014 à 13:11 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Le Père Tsiranana a misé sur la coopération avec l’Allemagne de l’Ouest.
    Par nostalgie,je vais en parler un peu de ce bon moment à Madagascar.
    Le premier Gouvernement constitutionnel entre en fonction :
    le 14 mai 1959,
    mais l’indépendance n’est proclamée que le 26 juin 1960,après la négociation d’accords bilatéraux de "COOPERATION TECHNIQUE et CULTURELLE"==avec la France....
    SEM Philibert Tsiranana,Premier Président de la République Malgache le 1er Mai 1959,adopte une politique decontinuité avec la FRANCE et développe des liens diplomatiques ==avec des Pays non communistes== comme :
    - l’Afrique du Sud,
    Tawaĩn,
    - l’Allemagne de l’Ouest ==avec six rizeries pour Madagascar==,
    - les U.S.A.
    Madagascar est un Pays fondateur de l’OUA ,mais reproché par les autres membres fondateurs== d’avoir des liaisons diplomatiques==avec l’Afrique du Sud (-apartheid—).
    Dans le domaine économique,le Père Ph Tsiranana choisit :
    - le néo-libéralisme qui,à la fois,encourage l’initiative privée nationale et internationale,
    - le développement économique,grâce à des actions communautaires
    - et la mise en valeur de ==FOKONOLONA== et se caractérise par un ==INTERVENTIONNISME==étatique,dans les secteurs clefs.
    Madagagascar connaît une certaine stabilité durant cette première décennie==après==l’indépendance....mais...des indicent alarmants s’accumulent :
    - faiblesse de l’indistrialisation,
    - croissance de chômage,
    - étroitesse du marché intérieur ==due==au faible pouvoir d’achat des "PAYSANS" et dérive ==autocratique==du Régime.
    - "La maladie et le vide politique liés ==à la maladie==du Père Tsiranana ainsi que ==la rivalité des deux prétendants :
    - NATTAĨ ,
    - André Resampa,Ministre de l’Intérieur (-soupçonné d’être soutenu par l’ Amérique USA.-)

    LA FIN DE LA DOUCE VIE à Madagascar..la suite ,c’est de l’étranger que je l’observe==SANS CRITIQUER==Point barre !
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 10 août 2014 à 19:36 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Avant c’ était la " douce vie ", mais vous avez également dit qu’ à présent " c ’est le paradis ", qu’ attendez-vous pour y retourner dans votre paradis, puisque contrairement à vos compatriotes, vous le savez, si eux pas !

    • 10 août 2014 à 23:57 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      basile, vous êtes en retard de 50 ans.

    • 11 août 2014 à 09:20 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à el che

      OUI,j’aimerais retourner==à l’environnement==des années 60.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS