Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h41
 

Culturel

« Sambatra » 2007 à Mananjary

Vers la commercialisation de la valeur culturelle malgache ?

samedi 25 août 2007 | Daddy R.

C’est la première fois dans l’annale de l’organisation d’un « rite traditionnel » à Madagascar qu’ on annonce une couverture médiatique « payante ». Un procédé qui signifie la grande importance de l’évènement et une autre manière de vendre la
« valeur culturelle malgache ». Jusque là, tout semble normal. Mais est -ce que le système a déjà fonctionné comme tel depuis ?

Quand tout va mal, on a besoin des médias pour faire de la publicité ou la promotion d’un produit (si on peut le dire ainsi). On organise la soi disante « conférence de presse » et on remue ciel et terre pour avoir la présence d’un maximum d’organes. Mais quand tout va bien, les médias sont le dernier des soucis des gens. Pas trop d’importance, on fait avec… Mais quand le journaliste dit haut ce que les autres pensent bas , on fait vite appel au « professionnalisme » pour juger le niveau ou pour insulter, tout simplement,afin de couper court à l’idéologie des gens de ce métier. Un système qui est courant et qu’on vit tous les jours à Madagascar. Et les médias restent encore un « outil » qu’on peut manipuler pour certains.

Miracle, mon ami ?

Les festivals se suivent et ne se ressemblent pas à Madagascar.Beaucoup a été dit concernant l’organisation qui tend souvent vers le « commerce ». Chaque région a ses spécificités et essaient de promouvoir leur potentialité.

Un festival qui a pour objectif de faire connaître la région hôte, de valoriser sa « valeur culturelle » et de promouvoir une destination touristique, donc, « vendre ».Mais surprise fut, quand on annonce une participation pour les médias qui veulent couvrir ce « sambatra 2007 » à Mananjary. Qu ‘est ce que cet évènement a de particulier pour que les organisateurs prennent le culot de faire payer leurs « partenaires ». En plus, quand on sait que l’association des journalistes de cette région y sont pour quelque chose. Si au moins, ils ont fait la part des choses en mentionnant que ceux qui veulent faire de cet évènement un produit à vendre,doivent payer, et que ceux qui veulent y assister sont les bienvenus, il serait compréhensible. Mais par quels moyens la population malgache va -t-elle faire connaissanec avec sa « culture » si même les médias qui sont les premiers concernés en matière d’éducation, sont privés d’information ?

Pire, cette « fameuse » participation n’est pas juste à titre symbolique mais vraiment une somme exorbitante qui a été déjà préétablie. Si c’était pour une raison de fierté, on pourrait bien comprendre mais là , il est question de sensibilisation afin que tout le monde puisse faire connaissance avec le « Sambatra », l’on se demande pourquoi avoir procédé ainsi ? Ou y a t-il quelque chose à cacher et qu’on ne veut pas dévoiler ? Et l’on s’étonne quand on dit que la culture est un blocage du développement. Il y a de quoi car on est encore loin de l’ouverture. Les journalistes étrangers sont sûrement interessés car leur système fonctionne déjà ainsi. Ils peuvent en faire un dossier ou une production et le vendre à qui vouloir, mais les journalistes sur place, on leur prive juste les informations pour que le peuple ne soit pas au courant de rien. Quelle idée !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS