Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2022
Antananarivo | 21h35
 

Coopération

Coopération USA-Madagascar contre la piraterie maritime

Vers l’établissement d’une stratégie de sécurité

mardi 19 août 2014

Une délégation du Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) rattaché au Département d’État est dans nos murs ; elle a effectué des visites de courtoisie auprès de quelques membres du gouvernement ce lundi 18 août 2014. Avec ses partenaires malgaches, le CESA organise ce mardi 19 août au cercle mess de Soanierana une journée consacrée à la sécurité maritime. Ce colloque portera principalement sur l’intérêt crucial d’élaborer une stratégie nationale de sécurité maritime ; les Américains et les Malgaches apporteront les réponses stratégiques aux menaces émanant du domaine maritime et à la pêche illégale, non-déclarée et non-réglementée. Les présentations seront faites par le Dr Assis Malaquias et Kirsty McLean, chargés des programmes à la US Navy Africa, et d’autres experts locaux et internationaux.

Outre ce symposium, cette délégation du CESA poursuivra les visites de courtoisie aux autorités gouvernementales. Une rencontre avec le personnel de l’ambassade américaine et une réunion avec tous les anciens auditeurs du CEDS figurent aussi à son agenda. La délégation du CESA a déjà été reçue par le ministre des Transports, Ulrich Andriatiana, et le ministre des ressources halieutiques, Ahmad.

D’après le ministre Ulrich Andriatiana, il ne s’agit pour l’instant que d’un premier pas dans le partenariat pour renforcer les capacités locales et de faire l’inventaire des moyens à disposition. La sécurité maritime est à beaucoup d’égards le garant de la sécurité intérieure et de la lutte pour la protection des ressources aussi bien marines que continentales. Dans la même perspective, il faut noter que Madagascar est en train d’entretenir des relations de coopération maritime avec les Seychelles qui dispose d’une flotte assez conséquente en mesure de surveiller la circulation marine. Les grands investissements pétroliers et gaziers off-shore et la circulation dans le canal de Mozambique et dans la Corne de l’Afrique nécessitent une sécurité maximale. Les compagnies d’assurance sont très exigeantes à ce propos selon des spécialistes du domaine et des proches des chantiers d’exploration dans cette partie occidentale de l’océan indien.

Cette visite du CESA intervient après le séjour exceptionnel de la délégation malgache du Centre d’études diplomatiques et stratégiques (CEDS) aux États-Unis, dont une partie non négligeable a été composée d’officiers supérieurs et d’officiers généraux des différentes promotions du CEDS.

La Chine elle aussi veut apporter sa contribution dans la lutte contre les prédateurs des ressources du littoral marin malgache et contre les trafiquants de bois de rose ; c’est l’essentiel des propos de l’ambassadeur chinois avec le ministre de la Pêche, Ahmad.

Recueilli par Raw

11 commentaires

Vos commentaires

  • 19 août 2014 à 10:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalamo alaikoum

    On va encore se faire entretenir avec comme conséquence l’argent du beurre et le beurre pour eux et rien pour nous.

    • 19 août 2014 à 18:01 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Toujours pessimiste à ce que je vois ...

      Juste un petit rappel

      Du temps ou Monsieur Zafy était au perchoir , le chef du gouvernement de l’époque , feu Ravony , s’était déplacé en Israel pour négocier l’achat de quelques vedettes rapides

      Normalement ce devait ètre ultrat secret , malheureusement ou heureusement
      Zafy ne l’entendait pas de cette oreille : il a fustigé ce pauvre Ravony pendant une heure à la radio nationale en le traitant d’ètre le chef des ’brigands’ mafieux qui dépouillaient Madagasikara

      Pourquoi ce rappel

      Le PRM Hery aprés le nettoyage de l’écurie Rajoelina poursuit toujours avec assiduité ses ’sary-mihetsika’ visant à rassurer les bailleurs de sa volonté d’éradiquer tous les trafics illicites

      Seulement il n’est jamais arrivé à enlever cette IMAGE que les malagasy ont de lui

      C’est à dire un des valets majeurs d’Andry Rajoelina pendant cette fameuse transition

      Vous vous souvenez de
      son discours ou il voulait en finir avec ces trafiquants de bois de rose

      En ce temps là LE responsable de ce trafic se trouvait à Madagasikara

      Rien n’a été fait et ce monsieur a pu quitter Madagasikara tranquillement

      Et on nous montre actuellement ces valses à trois temps d’un je t’aime moi non plus avec la Chine et ... les USA

      Est ce que le grand Ko()lo oserait faire comme Zafy : aller à la radio nationale et fustiger Hery d’ètre à a solde des mafieux ????

  • 19 août 2014 à 11:09 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    ="Madagascar,le centre du Monde, en effervescence"=
    Aux Malgaches d’en profiter au maximum.
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 19 août 2014 à 11:34 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Avant d’ en profiter un "maximum", si vous vous contentiez " déjà ", d’ en profiter un minimum, ce serait un premier pas roséfarisou.
      Quant aux cinois qui se proposent d’ approcher les leaders "élus " pour lutter contre les trafics polymorphes, elle est trop bonne , et les " profiteurs " d’ en "PROFITER" ...
      Quand la naiveté s’ estompe c ’est pour lasser place à la konnerie, qui est manifestement beaucoup plus récurrente .

    • 19 août 2014 à 13:04 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      - "Circulez povr ..Co...M".

    • 19 août 2014 à 14:03 | Be-Tsikera (#8458) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Mr Ramahefarisoa,
      Bien sûr, Dago est maintenant le centre du monde. En effervescence, dites-vous ? On était choqué de la parole du PM Kolo, un médecin de "renom" à la tête du gouvernement non moins Min Santé qui n’a même pas souci sur l’avènement du virus d’Ebola. Aucunes mesures draconiennes n’ont pas été prises pour "affronter" la venue très récente de tel virus dans nos murs. Pourquoi le Kenya a déjà fermée ses portes pour toute provenance des pays touchés par ces virus ? Pareil cas, la Côte d’Ivoire ? Des mesures très strictes et très restreintes ont été déjà prises dans n’importe quel pays d’Europe. Nous devrons tout de même renforcer cette initiative si nous voulons vraiment protéger le peuple malgache du ravage de ce virus.

    • 19 août 2014 à 15:00 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C ’est VRAI que question " PROFITER " difficile de vous apprendre quelquechose : depuis 5O ans que vous vous entrainez ...

    • 21 août 2014 à 12:20 | bbernard (#6880) répond à Be-Tsikera

      Le virus Ebola de Madagascar, c’est sa classe politique. C’est un virus hautement contagieux et il n’existe pas de médecin assez courageux pour l’éradiquer.

  • 19 août 2014 à 15:04 | DIPLOMAT (#846)

    Pardon, mais M/car a des liaisons aériennes avec l’Afrique, mais aucun de ces pays , Afrique du Sud et Kenya en particulier n’ont été encore frappé par le Virus.
    La difficulté de juguler la propagation de ce virus, vient surtout de la porosité des frontières terrestres. Hors il y a 4000 Km entre la Guinée et ce pays.
    En ce qui nous concerne, la priorité serait d’abord de lutter contre la piraterie... non pas maritime, mais interne.

    Seulement les structures , tel quelles sont actuellement (gendarmerie sous équipée, armée paralysée par le manque de moyen et l’incurie , police ...mal renseignée , sous équipée, corrompue et insuffisante, justice trop lente, mal équipée, corrompue avec des prisons en manque de gardiens et de places) , ne permettront pas d’inverser le cour des choses dans les années à venir.

    Quant aux Chinois dans la lutte contre le trafic de bois, c’est bien l’hopital qui se fou de la charité.

    • 19 août 2014 à 18:38 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à DIPLOMAT

      Piraterie interne

      Comme c’est bien dit

      Vous savez des gens bien intentionnés se demandent pourquoi monsieur Hery
      hésite à déclarer qui sont les plus gros clients de son cabinet d’expertise comptable

      Comme déclaration de patrimoine ce serait sympa non ??

      Un opérateur malagasy qui paye régulièrement des milliards d’impots chaque année s’étonne d’étre controlé à longueur de temps

      En interrogeant un inspecteur il a eu cette réponse

      Monsieur nous vous soupçonnons de mensonge (son expert comptable ne fait pas partie du cabinet de Hery) car il n’est pas possible , vu les conditions actuelles , de pouvoir payer autant (sic)

      piraterie interne ... hein DIPLOMAT ??

    • 21 août 2014 à 17:08 | liliquilit (#7755) répond à DIPLOMAT

      Désolée de vous contredire, DIPLOMAT, mais M/car a des liaisons aériennes avec l’Afrique de l’Ouest via Nairobi et Paris. Tous les jours, des personnels de l’ONU, hommes d’affaires, touristes, humanitaires, partent ou arrivent d’Afrique de l’ouest, moi-même je m’y rends régulièrement via Nairobi ou Paris. Le risque 0 n’existe pas à Madagascar. Pas plus tard qu’il y a 4 jours, je rencontrais à Tana une personne originaire d’un pays fortement infecté par Ebola, et dimanche, j’ai une amie qui arrive de ce même pays. On ne peut isoler Madagascar du reste du monde, par contre, ce qui est très inquiétant, c’est qu’aucune disposition n’a été prise par les autorités gasy pour détecter et mettre à l’isolement les personnes infectées par Ebola, et compte-tenu de la situation sanitaire du pays, une épidémie ferait des ravages ici, ce que je ne souhaite pas évidemment....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS