Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 5 juillet 2020
Antananarivo | 00h50
 

Scanner

Vendredi magnifique

samedi 10 janvier 2009 | RaJean

Une cérémonie de présentation de vœux est toujours un bon moment à passer, surtout avec la profusion de cadeaux pour le « raiamandreny » en guise de « solom-bodiakoho », signe de respect et de fihavanana. Le corps constitué malgache n’a pas failli à cette tradition et devoir, hier vendredi. Après le culte dirigé par les quatre chefs d’église du FFKM, les vœux ont été échangés. De la représentante des maires aux trois chefs d’institution, aucun n’a été avare d’éloges à l’endroit du couple présidentiel, sans oublier les multitudes de cadeaux souvenirs offerts à la famille Ravalomanana. En tout cas, on peut dire que le président a été content, très content. Il s’est confondu en remerciements pour tous ses milliers de fidèles présents, lors de son allocution, tout en leur promettant comme d’habitude son soutien à mieux faire encore cette année, pour le développement de Madagascar. Bref, une cérémonie comme une autre, dirait un blasé.

Toutefois, l’ absence de taille à Iavoloha du maire de la Capitale, Andry Rajoelina, parmi ses pairs aurait été remarquée si tout le monde ne savait pas d’avance qu’il est fâché avec le pouvoir central. En effet, en plus du ferme ultimatum qu’il a brandi, il y a ce culte prévu demain à Ambohijatovo que l’Etat n’a pas autorisé pour des raisons sécuritaires, alors que les partisans du maire auraient voulu baptiser religieusement ce lieu « place de la démocratie ». De quoi en vouloir davantage à ceux qui nous gouvernent… Bref, il n’a pas honoré l’invitation du « grand raiamandreny ».

Et mimétisme ou non, il a choisi lui aussi, le même jour pour s’échanger des vœux avec tous les membres du personnel de la commune urbaine de Tana en tant que leur « petit raiamandreny » et recevoir son « solom-bodiakoho » de la part de ses protégés. Un vendredi magnifique aussi donc pour le maire au Gymnase couvert de Mahamasina, en attendant le culte qui s’y tiendra finalement, demain à 14h. Malgré les fâcheries entre le maire et le président, d’aucuns pensent quand même qu’en se soumettant à la loi en sacrifiant le culte à Ambohijatovo, le maire entend marquer ainsi son respect pour l’Etat raiamandreny malgré tout. Ce qui ne serait pas certainement du goût de ses faucons d’alliés…

Quoi qu’il en soit, il reste encore trois jours avant l’expiration de l’ultimatum du 13 janvier. Attendre et voir.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS