Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 janvier 2022
Antananarivo | 13h12
 

Enseignement

Etudes supérieures

Université publique ou Instituts privés ?

jeudi 17 janvier 2008 | Herimanda R.

Des étudiants s’inquiètent. A moins deux mois de la rentrée universitaire, des jeunes bacheliers ne connaissent pas encore les établissement qui vont les accueillir. Nantenaina Henintsoa, nouvelle bachelière n’a pas caché son inquiétude. « Jusqu’à présent, les résultats du concours d’entrée à la filière Droit de la Faculté de Droit, d’Economie, de Gestion et de Sociologie à l’Université d’Antananarivo ne sont pas encore sortis. Cela me pose un problème. Où vais-je m’inscrire en cas d’échec ? Je suis déjà reçue dans la filière « Anglais » de la Faculté des Lettres et Sciences humaines à l’issue du concours. Mais, je préfère toujours les études juridiques ». D’autres bacheliers que nous avons rencontrés se trouvent dans la même situation. Prisca Rafitoson et Prisca Ranarimanana sont dans l’impasse.

Elles se sont présentées au concours d’entrée à Ambohitsaina. La première dans la filière « Sociologie », la seconde en filière « Droit ».

Mais, elles ne connaissent pas encore leur sort. Ces futures étudiantes se préparent à toute éventualité. En cas d’échec au concours, elles se tourneront vers les instituts supérieurs privés.

Pourtant, les filières qu’elles choisiront en ce cas n’ont rien à voir avec celles qu’elles ont optées lors du concours d’entrée à Ambohitsaina. Qu’importe la filière, l’essentiel pour elles, c’est de poursuivre leurs études supérieures.

Salon de l’étudiant

C’est donc pour répondre à leurs besoins que l’Association Mada Jeune organise depuis hier dans les locaux du CITE (Centre d’Information technique et économique) un Salon de l’Etudiant. « Notre objectif est de faire connaître au public, en particulier les jeunes bacheliers 2007, les gammes de formations et de produits de chaque établissement, mais aussi de les orienter sur les opportunités qui s’ouvrent devant eux », a affirmé Lahatra Andriamahatsangy, promoteur de la manifestation. Ce Salon regroupe 12 établissements participants. Il ne prendra fin que vendredi prochain.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS