Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 22 septembre 2019
Antananarivo | 13h07
 

Politique

Revision de la constitution

Une vague de contestation face au référendum de Andry Rajoelina

mardi 23 avril | Arena R.

L’ancien président Marc Ravalomanana, le KMF/Cnoe, des politiciens et même de simples observateurs politiques montent tous au créneau suite à la convocation des électeurs pour un référendum, décrétée en conseil des ministres le vendredi 19 avril dernier. A l’unanimité, ils appellent au respect de la Constitution. Pour les acteurs de la vie politique nationale, c’est surtout la durée de convocation des électeurs qui est source de polémique. Le référendum serait en effet jumelé aux élections législatives du 27 mai prochain. Or l’article 51 de la loi organique 2010-008, relative au régime général des élections et des référendums indique que « les collèges électoraux sont convoqués quatre-vingt-dix (90) jours au moins avant la date du scrutin ».

Andry Rajoelina qui a prêté serment sur la Constitution trois mois plus tôt est en train de la bafouer, s’insurge l’ancien président Marc Ravalomanana. « J’ai accepté les résultats de l’élection présidentielle prononcée par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) par respect de la loi en vigueur dans le pays, mais on ne peut pas accepter qu’on viole la Constitution », a -t-il déclaré lors d’une conférence de presse tenue à son domicile à Faravohitra, hier en fin de la journée.

Dans une déclaration faite dans hier après-midi, le KMF/Cnoe- Education citoyenne appelle notamment les acteurs politiques à respecter les lois en vigueur, notamment dans le cadre de l’organisation de ce référendum. « Nous voulons mettre en place un État de droit à Madagascar, pour cela, nous estimons que le respect des lois en vigueur serait préférable et permettrait d’organiser les élections législatives qui auront lieu bientôt, et le référendum à une date opportune et conformément aux prescriptions de la loi et suivant la consultation des forces vives du pays ».

En se référant à une décision prise par la HCC en 2007, le porte-parole du gouvernement, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo indique sur une publication sur sa propre page Facebook que « La jurisprudence de la HCC indique clairement qu’il n’y a pas de durée particulière exigée entre la date de prise d’une décision d’organiser un référendum et la date du scrutin. Et que les 90 jours exigés pour les convocations des électeurs dans les élections ne sont pas obligatoires dans les élections référendaires ».

L’article 161 de la Constitution en vigueur dans le pays indique par ailleurs qu’ « Aucune révision de la Constitution ne peut être initiée, sauf en cas de nécessité jugée impérieuse ». L’article suivant (162) ajoute que « L’initiative de la révision, en cas de nécessité jugée impérieuse, appartient soit au Président de la République qui statue en Conseil des Ministres. Le projet ou proposition de révision doit être approuvé(e) par les trois quarts des membres de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Le projet ou la proposition de révision ainsi approuvé(e) est soumis à référendum ».

A cause certainement de la vacation des postes à l’Assemblée nationale, en attendant la tenue des élections législatives, le régime dont le président a déjà reçu les pouvoirs de légiférer, en vertu de l’article 104 de la Constitution, à la place des parlementaires, estime que ces pouvoirs lui permettent de tout faire. Cet article précise toutefois que ce pouvoir de légiférer est pour un temps limité et pour un objet déterminé. Cela autorise uniquement le président de la République à prendre, par ordonnance en conseil des ministres, des mesures de portée générale sur des matières relevant du domaine de la loi.

L’article 163 de la Constitution indique par ailleurs que « Les pouvoirs exceptionnels détenus par le président de la République dans les circonstances exceptionnelles ou de trouble politique ne lui confèrent pas le droit de recourir à une révision constitutionnelle ». Ainsi, le débat s’impose concernant la tenue de ce référendum à cause de nombreux manquements sur les textes en vigueur.

50 commentaires

Vos commentaires

  • 23 avril à 09:11 | jules (#2904)

    Une crapule qui se comporte comme une racaille, quoi de surprenant.
    Alors, toujours tranquille le traffic de BDR ? Ca gonfle bien les comptes offshore
    de ces messieurs ?
    Mada crève, vivement le retour des dinosaures.

    • 23 avril à 11:58 | André (#8563) répond à jules

      Hé ben ... !!! voilà que ravalo ...l’homme a la belle et éternelle cravate rouge se pose des questions sur le respect de la constitution...
      Ce ravalomanette .... a t’il ...lui .....respecté cette constitution .. ???
      oh que non ... il a emprisonné et fait tué des centaines d’hommes et de femmes ...et d’enfants innocents...
      s’il avait le respect de la constitution .... il irait lui même ouvrir la porte de sa prison à tsiafahy... c’est là qu’il devrait être ....
      Quelle honte ... il rage et à la bouche pleine d’écume .. devant son impuissance
      Mais que fait le bianco .... et ben .... rien devant ce criminel ....
      Aux Etats Unis ... il serait électrocuté depuis bien longtemps ....
      Mais avant toute punition ... attention il faudra prendre soin de lui retirer sa belle cravate rouge..
      andré

    • 23 avril à 19:33 | sakalava (#9382) répond à jules

      réponse pour@ André, pourquoi vouloir prendre exemple avec les américains ? vous croyez qu’ils sont mieux que d’autres pays ? en attendant ils se tuent entre eux même là bas car les armes sont libres et autorisées, d’autres part vous pensez que votre poulain a respecté la constitution ? le coup d’état était-t’il constitutionnel ??...Votre TGV a provoqué la mort de plusieurs personnes, il a détruit notre pays, soudoyé les plus pauvres pour mourir à sa place...c’est lui L’ ASSASSIN....aujourd’hui vous le vénérez, vous vous prosternez, mais dans pas très longtemps c’est à genoux et manger de la poussière qu’il vous offrira...DONC NE VOUS EN DÉPLAISE mais s’il a bafoué la constitution...la justice sera juste et indépendante

  • 23 avril à 09:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alakoum

    La balle est dans le cas de la CENI. Quid des financements éventuels sans oublier l’organisation matérielle du vote ?
    Le plus approprié c’est de le tenir avec l’élection des maires et des conseillers municipaux pour que toutes les conditions soient réunies.
    En ce sens qu’on doit considérer cette déclaration comme un ballon de sonde.

  • 23 avril à 09:37 | Jipo (#4988)

    Bonjour .
    Ou comment instaurer une dictature et assurer ses arrières, c ’est qu’ il a de la suite dans les idées , notre nouveau calife ...
    Je peux vous dire que le sortir ne pourra se faire que dans le sang !

    • 23 avril à 17:12 | Anton (#8594) répond à Jipo

      Pauvre pomme,
      Combien de fois ais-je lu que le sénat ne servait à rien et qu’il faudrait le supprimer, peut-être étais-tu toi-même à faire ce constat...
      D’ailleurs cette proposition faisait partie des déclarations de Rajoelina lors de la campagne présidentielle et présente lors du débat ; à l’époque Ravalomanana n’a pipé mot ni trouvé à redire ; voilà que maintenant le battu -pour des raisons de politique politicienne- s’insurge et toi évidemment tu singes ...alors que tu aurais applaudit des deux mains si la mesure émanait de Marco. Au lieu de t’énerver’ pour rien et nous servir un concept à la noix d’instauration d’une dictature et d’assurer ses arrières (faisant montre d’une insigne bêtise) ; au demeurant il n’impose pas et le dernier mot restera au peuple de rejeter ou d’approuver cette suppression !

  • 23 avril à 09:43 | kartell (#8302)

    Rajoelina fort de son retour gagnant entend mettre le pays à sa botte en mettant la constitution à sa mesure pour renforcer son autorité de plus en plus affichée...
    En fait, il fait de cette « réforme « sa priorité absolue, les autres luttes engagées n’étant que prétextes et manières détournées pour avaler la pilule constitutionnelle plus purgative que véritablement vitale pour le pays ....
    Surtout qu’en profitant des législatives pour enfoncer son clou constitutionnel, il tente de détourner l’essentiel en joignant l’utile au désagréable, ce sentiment montant d’une manipulation présidentielle au service d’un pouvoir délibérément absolutiste...
    En s’attaquant avec un tel empressement à la constitution qui vaut ce qu’elle vaut, Rajoelina espère devenir ce grand réformateur d’une nation aux prises aujourd’hui avec ses vieux démons de ceux qui après avoir dépecé la bête tente de lui faire changer de peau.....
    Serait-ce la décision de trop qui risque de fédérer une opposition jusqu’ici divisée et somnolente dans une prise de conscience salutaire pour tenter de s’opposer à une forme déguisée d’autoritarisme naissant ?..
    Aujourd’hui, il est trop tôt pour savoir jusqu’où les choses iront mais cet épisode marque la fin de l’état de grâce d’un président dont l’appétit politique commence par inquiéter en confirmant sa volonté de mettre les institutions dans sa poche en attendant de la remplir.....

  • 23 avril à 09:54 | elena (#3066)

    Quel cafouillis ! A l’image des embouteillages monstres de Tana.
    On veut aller vite, mais ce n’est que de la précipitation, de la gesticulation : on rajoute un zeste de référendum (de quoi d’ailleurs ?), les électeurs ne vont pas savoir où donner de la tête. Chacun va rester chez soi le jour du vote, mais n’est-ce pas le but recherché ?
    Allez un bon petit coup d’ordonnance, ce sera plus honnête, la démocratie ne sera pas encore prête pour le rendez vous.
    On secoue bien la sobika, et on sort .....un lapin de Pâques, bien entendu !
    Et nous, pauvres cloches !!!!!

  • 23 avril à 10:45 | Isandra (#7070)

    Un extrait de l’arret n°1-HCC/AR du 27 avril 2007, lequel est devenu une jurisprudence applicable pour le référendum :

    Sur la convocation des électeurs :

    Considérant que l’objet du décret n°2007-150 du 19 février 2007 pris en Conseil des Ministres, en application de l’article 140 de la Constitution ainsi que de l’article 29 du code électoral, est bien de convoquer les électeurs en vue d’une consultation référendaire, aux fins de se prononcer sur un projet de révision de la Constitution et une question importante à caractère national ;

    Considérant que ni la Constitution ni le code électoral ni d’autres textes spécifiques n’ont fixé un délai précis entre la date de la prise de décision de révision de la Constitution et le jour du scrutin ;

    Considérant en effet que tel que prescrit par l’article 29 du code électoral, un délai de quatre vingt-dix jours au moins doit être respecté avant la date du scrutin pour la convocation des électeurs mais que ce délai n’est pas exigé en matière de consultation référendaire ;

    Considérant que l’article 29, en son alinéa 2, du code électoral a seulement énoncé : « En matière de consultation référendaire, le collège électoral convoqué par décret du Président de la République pris en Conseil des Ministres est appelé à se prononcer sur un projet de révision de la Constitution ou une question importante à caractère national » ;

    Considérant que le décret n°2007-150 du 19 février 2007 portant convocation des électeurs pour le référendum du 4 avril 2007 ne rentre pas en violation des dispositions constitutionnelles et légales ;

    • 23 avril à 11:10 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Objection votre honneur car le problème est ailleurs notamment sur les tenants et les aboutissants des modifications à apporter sans oublier les délais nécessaires quant à leurs explications éventuelles auprès des électeurs en particulier et de la population en générale.
      Il y va également des autres dispositions constitutionnelles qui nécessitent également des modifications mais qui n’ont pas été prises en compte dans le cadre du présent (précipitation) donc les gouvernants se doivent d’ouvrir le débat avant d’aller au référendum.

    • 23 avril à 13:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      PQMD,

      Détrompez-vous, le Président n’a pas l’intention de modifier les principes fondamentaux de cette constitution : les libertés, l’équilibre de pouvoir et la décentralisation,...il veut juste ajuster certaines chose pour lui permettre de réaliser son programme qui a été déjà débattu pendant les campagnes électorales.

    • 23 avril à 14:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      Isandra, l’intention du PRM est louable (la réalisation d’une promesse de campagne) mais quid de leurs conséquences éventuelles sur l’équilibre du pouvoir, si l’on ne s’en tient qu’uniquement au rôle du président du sénat en tant que remplaçant d’un PRM empêché-incapable-décédé- etc...
      Au nom de l’équilibre que vous voulez garder à tout prix : Si on veut donne plus de pouvoir à X cela veut dire qu’un pouvoir équivalent sera à enlever à Y pour maintenir l’équilibre.
      Si l’on supprime le sénat, ses pouvoirs vont vers quelle institution pour maintenir l’équilibre ? En toute logique et en toute honnêteté ils ne pouvaient pas être attribuer à l’exécutif. Dans une administration, l’ambiguïté serait lourde de conséquence pour son bon fonctionnement.
      Tout cela nécessite des débats en long et large pour éviter de confondre vitesse et précipitation.
      Que l’on veuille ou non, dans un régime semi-présidentiel ou semi-parlementaire, modifier la constitution n’est pas facile à faire.

    • 23 avril à 14:53 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Isandra

      De toute façon, le référendum ne doit être utilisé qu’en dernier recours car d’autres voies de modification sont possibles (vote de la majorité des élus selon les dispositions constitutionnelles).

    • 23 avril à 16:42 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      PQMD,

      Pour moi, dans ce stade, le plus important est que le Président réalise sa promesse sur ce point, après chacun a son opinion sur l’opportunité et l’utilité de cette modification. C’est pourquoi, le président la soumet auprès du peuple souverain au lieu de la procéder autrement, afin que tout le monde puisse exprimer son choix.

      Nous allons entrer en détail pendant la propagande.

    • 23 avril à 21:25 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Tsara aloha rehefa mahatsapa fa misy tsy mety ilay constitution, tsy moramora ny mitondra firenena, tsy boite de nuit io ka vitan ny miogaoga, ny manova constitution isaky ny mahazo fahefana dia mariky ny tsy fananana fahaizana, tsy fahaizana mandinika alavitra , lasa voatery mitsapatsapa , tsy mahagaga raha folo taona aorian ny 2009 mbola mandany andro mamorona ity rediredy isan karazany ity : IEM eh, building mora, puce, hélicoptère , 4x4 mihanika tendrombohitra ...sns...Constitution orange version 2019 eh...ny fanambakana ny vendrana sy ny sanandra aloha dia tena grande vitesse , ny sécurité sy ny economie dia fahaefatra any @ farany, dia takoanana propagandy, vokisana volomboasary ny olona dia lasa tsy mahalala menatra, manonofy miravaka volamena hotrandrahan ny vahiny, fa mitohy iny lalana iny, eto sika mahita izy

    • 26 avril à 15:12 | Jo Brandon (#9919) répond à Isandra

      Isandra ......
      Hihihihihi !!! Ces décrets s’appellent la mise de la charrue avant les zébus !! Quelle honte !!
      C’est propre aux Isandra et Cie, qui n’ont même pas pu anticiper la décision normale et logique de la HCC.

  • 23 avril à 11:02 | Behantra (#9165)

    E VIVA LA DIKTATURA !!

    Fa ny tenako , bôka , dia tsy afapo tanmin’lay référandomina 2010 , dia manapaka na faly ianao na tsy faly ny anovako ny ’konstitutiona’

    Ary ankehitriny dia bôka voalohany noho iantsonareo ahy

    Ho ela velona i bôka 1er ... ho ela velona i bôka 1er

    • 23 avril à 15:52 | Jipo (#4988) répond à Behantra

      YES Tompoko !
      Le nouveau vizir vaovao est arrivé, un millésime 2019 des plus prometteur, qui ne restera pas inscrit dans les annales mais gravé !

  • 23 avril à 12:33 | Ibalitakely (#9342)

    Asa nanomboka oviana moa no natambatra ny fifidianana ben’ny tanàna & ny mpanolontsaina ↣ nanahoana ny vokany toa lasa gidragidra @ kaomina etsy & eroa ; ny 2013 teo natambatra ny élect° présidentielle & législative : mpamadika palitao izao ka mpamadika palitao no betsaka lany dia lasa nisy mapar 1- mapar 2- mapar 3, ny sasany mbetika volomboasary mbetika karavato manga tsy hay intsony ny tao Tsimbazaza. Izao indray hifangaro ny ondry & ny osy ka ho betsaka ny hiteraka fosa !!

  • 23 avril à 12:36 | vorona (#8254)

    Pendant ce temps le paroxysme de la honte est atteint par des personnes (dont un sénateur) qui détournent les fonds (620 millions Ar) de l’Alliance Gavi qui gère la vaccination, et ainsi faire mourir des enfants et des nourrissons malgaches car non vaccinés ! Ce sont des assassins et ils devront être jugé comme criminels !

  • 23 avril à 14:04 | ratiarison (#10248)

    Salama jiaby e ! io ary no efa nambarako teto fontaona vitsivitsy izay : fa nisy nandova i BOKASSA 1er ? hihhhhhhiiiiiii !! hipoitra tsy ho ela i radama 3 malagasy !! ho hitanareo eo ??? qui vivra ..verra ?? samy tsara

    • 23 avril à 14:56 | tsimbamarina (#9480) répond à ratiarison

      BOKASSA sa BOKAKA ??

  • 23 avril à 14:23 | rakoto-neutre (#8588)

    Manomboka ny DIDY JADONA E !
    Ahilika reo senatera fa maimbomaimbo HVM ny ankamaroany.
    Zaho manokana dia TSY HIFIDY.
    Firy @ malagasy moa no mba mahazo an’io Lalampanorenana vita frantsay io ?

  • 23 avril à 14:54 | tsimbamarina (#9480)

    Comme vous le dites tous on glisse lentement mais surement vers la dictature :
    - origine des fonds du vary mora ?
    - quid des armes de guerres qui on été importés avant que le président ne soit officiellement mis à sa place
    - le LFR n’est même pas adopté et on lance des projets...
    - un conseiller spécial du PRM entre au Palais avec escortes, garde du corps,... avec acceuil semblable que le PRM
    - tous les PCA, DG doivent aval de ce conseiller spécial pour être nommé
    - des affaires pendantes sur les hommes du pouvoir sont en cours et sans suite

    - voir cet adresse
    https://blogs.mediapart.fr/la-voix-du-sud/blog/170419/madagascar-les-pinces-sentremelent?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

  • 23 avril à 14:58 | Turping (#1235)

    En singeant ce qui se passe à l’étranger n’est pas forcément la solution immédiate ni celle attendue par les populations malgaches .
    - Faire un référendum après avoir décroché la palme sans respecter la constitution .Pourtant les articles : 161 et 162 sont clairs .Le projet ou proposition de révision doit-être approuvé(e) par les trois quarts des membres de l’assemblée nationale et du sénat .
    La charrue avant le boeuf .N’est-il pas mieux d’en finir d’abord avec les législatives avant d’embrouiller les malgaches dans les dépenses inutiles ?
    - Déjà ,les élections coûtent très chères pour assouvir les bisbilles des députés ,budgétivores où l’objectif à atteindre est loin d’être honoré .
    Pourtant les priorités sont nombreuses : résoudre la paupérisation généralisée ,l’insécurité ,.....la baisse du pouvoir d’achat ,le chômage ,l’illettrisme ,l’absence de la compétitivité , l’insuffisance alimentaire , l’absence des entretiens des infrastructures ,etc.....la liste n’est pas exhaustive .
    - Remarque : Que demande les populations malgaches ???
    Ce n’est pas aussi compliqué même si c’est très difficile de l’appréhender : améliorer leur quotidien !
    - L’inflation ne cesse de grimper en dépassant le taux de la croissance .Pouvoir d’achat en berne car le salaire n’est pas suffisant pour subvenir au besoin familial. Radomelina a t-il compris cela en parlant de l’émergence et le smic à 200000 ariary (très bas) !?

    • 23 avril à 16:44 | kartell (#8302) répond à Turping

      Faut-il le rappeler une nouvelle fois, ces idées de réformes ne sont pas le fruit d’un seul homme mais celui d’un montage issu d’un aréopage de « spécialistes sans frontières « qui traînent dans les coursives des anti-chambres du Paris politicien à l’écoute d’hypothétiques futurs hommes forts en vue de distiller leurs potions magiques dont on peut mesurer leurs efficacités toutes relatives sur le terrain africain...
      La réunion de préparation électorale annoncée à grand frais de com par Rajoelina avait de la sorte finalisé la copie prête à l’emploi en cas de victoire, il ne suffisait plus qu’à suivre les directives préconisées aussi simple qu’un bonjour !....
      Aujourd’hui, nous en sommes arrivés à la phase pratique de ce scénario qui commence à interroger sur les réelles priorités du pouvoir d’autant qu’en mettant en chantier une série de mesures sécuritaires et anti-corruptions balbutiantes , le pouvoir tente de profiter de l’aubaine pour accroître son autorité en proposant cette modification constitutionnelle comme partie-prenante de ses réformes à l’état d’embryonnaire....
      Autant dire que si les premières ont peu de chance d’aboutir, la seconde constitutionnelle semble être acquise à priori au pouvoir, étant par la même, son seul objectif véritable ....
      En croyant surfer sur sa victoire électorale, le pouvoir a imaginé un scénario gagnant sur tous les tableaux sauf que l’adhésion nationale est loin d’être acquise ce qui constituerait un premier coup de semonce à un pouvoir trop sûr de lui et de ses capacités à réformer....
      À vouloir forcer les choses en allant plus vite que la musique, le pouvoir dévoile sa vraie faiblesse celle de croire et d’imaginer que tout lui serait acquis, même l’opposition !....

  • 23 avril à 15:02 | Turping (#1235)

    Lire :Que demande le peuple malgache ?

  • 23 avril à 15:52 | tsimbamarina (#9480)

    Comme vous le dites tous on glisse lentement mais surement vers la dictature :
    - origine des fonds du vary mora ?
    - quid des armes de guerres qui on été importés avant que le président ne soit officiellement mis à sa place
    - le LFR n’est même pas adopté et on lance des projets...
    - un conseiller spécial du PRM entre au Palais avec escortes, garde du corps,... avec acceuil semblable que le PRM
    - tous les PCA, DG doivent aval de ce conseiller spécial pour être nommé
    - des affaires pendantes sur les hommes du pouvoir sont en cours et sans suite

    - voir cet adresse
    https://blogs.mediapart.fr/la-voix-du-sud/blog/170419/madagascar-les-pinces-sentremelent?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

    • 23 avril à 16:29 | Isandra (#7070) répond à tsimbamarina

      Tant mieux si c’est le cas, vues les attitudes de certains ZD avec lesquelles on ne peut pas avancer, il nous faut un bon dictateur pour les calmer un peu.

    • 23 avril à 16:58 | Jipo (#4988) répond à tsimbamarina

      Voilà que notre isandra a trouvé son messie dictateur, Oh ouiii fééé mmmoooaaa Mâââleeeuuu .
      Vous n’ auriez pas une légère addiction au sadômasö 😬 ?

    • 23 avril à 18:09 | Isandra (#7070) répond à tsimbamarina

      Jipo,

      Mieux vaut prévenir que guérir, nous ne voulons pas avoir des gilets jaunes qui ne savent faire d’autre que casser et insulter leur forces de l’ordre.

    • 23 avril à 19:22 | Isandra (#7070) répond à tsimbamarina

      Tsimbamarina,

      Les ZD sont forts pour faire des imaginations, ils devraient écrire de roman politique,...Qu’est ce qu’ils n’ont pas prédit pour la transition et Rajoelina, mais, tout cela a été faussé...

      En politique comme dans la guerre, vous faire apparaître ce que vous voulez que vos adversaires sachent,...leur fassent croire, afin que leur stratégie soit complètement faussée, mais, la réalité pourrait se présenter autrement.

  • 23 avril à 16:01 | Turping (#1235)

    Hors sujet :
    Vaccination : Une somme colossale détournée (618 Millions d’ariary ). .
    http://www.moov.mg/actualites/nationale/detail/vaccination-une-somme-colossale-d%C3%A9tourn%C3%A9e

    • 23 avril à 16:53 | tsimbamarina (#9480) répond à Turping

    • 23 avril à 17:18 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Une bande de bandits de haut vol a fait main basse sur Madagascar, et le petit play-boy de ces dames en fait partie , le reste n’ est que poussière pour bals .
      Quand on voit que le FMI la CI la SADC dealer avec des crapules pareilles, je vous dirai juste qui se ressemble s’ assemble .
      Tu m’ étonnes qu’ ils ne se bousculent pas pour déclarer leur patrimoine, et ça va t’ enfumer en parlant d’ assainissement, de lutte contre le blanchiment, au nom de la sacro sainte lutte contre la corruption et développement ...
      Ne vous occupez de rien , on s’ occupe de tout : juge & partie, elle est pas belle la vie ...

  • 23 avril à 16:18 | diego (#531)

    Bonjour,

    Révision de la Constitution ?

    Rajoelina n’aime donc plus « sa IVe République » ?

    Il faut prendre un moment d’expliquer aux gens :

    - un, une révision de la Constitution sur quoi exactement ?

    - et deux, la moindre de politesse, c’est d’expliquer aux Malgaches, aux électrices et électeurs, pourquoi faut-il réviser la Constitution et pour quels objectifs exactement ;

    - et trois, très important, les processus électoraux ne sont pas encore terminés.

    Il y a donc un très grand risque de débordement. Les partisans et alliés de Rajoelina veulent suivre leur leader mais je me permets de challenger l’intelligence politique, la connaissance, les expériences Constitutionnelles et administratives de ces gens :

    - ils conduisent leur président dans une précipice politique.

    La crise politique et la crise la plus grave, la crise Constitutionnelle, ne sont pas encore derrière nous.

    Justement, il reste les élections législatives pour que les pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire puissent être fonctionnels. Autrement dit, accomplir leurs obligations Constitutionnelles, qui ne sont en fait que leurs prérogatives Constitutionnelles.

    Le moment propice Constitutionnellement pour gouverner raisonnablement le pays serait quand les trois pouvoirs, Exécutif, Législatif et Judiciaire sont en place et travaillent en faisant usage respectivement de leurs prérogatives Constitutionnelles !

    Pour être poli, jumeler les élections législatives avec un référendum est au mieux, une folie. Il y a-t-il des constitutionnalistes qui entourent le président ?

    Économiquement, les Bailleurs des Fonds traditionnels manifestent une volonté politique d’aider l’Etat et les Institutions malgaches pour enclencher le développement du pays et la lutte contre la pauvreté, la corruption et l’insécurité.

    Mais Rajoelina ne semble pas être content. Il veut plus ?

    Mais quoi exactement ? Qu’il explique aux Malgaches ce qu’il veut de plus que ce qu’il a obtenu des Malgaches et de ce que les Bailleurs des Fonds lui promettent ?

    Madagascar est un pays en faillite politique et économique :

    - ce ne sont pas les élections et les référendums qui vont permettre au pays de sortir de la faillite.

  • 23 avril à 17:50 | Jacques (#434)

    Voilà ce qu’on récolte quand on a un cancre ou un imbécile au faîte d’un pays. Quoique, cancre...il l’est moins, du moins se convainc-t-il, par rapport à son peuple composé de 80% de babakoto (https://www.youtube.com/watch?v=byBcIoldhj0). Comme partout en Afrique d’ailleurs où ces soi-disant (la plupart) chefs d’état qui sont élus sous le sceau de la triche ou de la fraude n’ont que peu d’estime pour leur peuple.

    Ainsi le bac-3 (il n’a pas usurpé son sobriquet, merci Oncle Georges) profite de cette énorme lacune de son peuple pour mettre en œuvre ses basses manœuvres. Coupler un référendum inopportun avec des législatives qui, déjà, étaient difficiles à réaliser, ne pouvait qu’être le fruit d’une odieuse machination et quelles que soient les questions qui allaient être posées aux babakoto le verdict sera, de toute façon, celui qu’il a souhaité. Je vois d’ici la grosse ficelle sur une modification du mandat présidentiel allant lui permettre de rester au pouvoir éternellement, ficelle que les babakoto auront évidemment zappé puisqu’ils étaient partis pour élire leurs députés.

    Très fort le bac-3 lorsqu’il s’agit d’ourdir des manigances. Il est destiné pour tricher, et ce n’est sans doute pas fini, il en fera voir de toutes les couleurs à ses concitoyens.

    • 23 avril à 18:33 | Isandra (#7070) répond à Jacques

      Jacques,

      Quand la haine nous tiens !

      Président, il aurait pu utilisé le pouvoir de légiférer que les parlementaires lui ont conféré, pour modifier ces articles, mais, il n’a pas fait, parce que nous avons affaire un démocrate, il préfère consulter le peuple souverain. Si Ravalo était à sa place, il aurait passé par décret. Le dernier référendum qu’il a organisé, c’est juste pour empêcher son futur adversaire sérieux Jacques Sylla de se mesurer à lui.

  • 23 avril à 18:26 | betoko (#413)

    Dire qu’Andry Rajoelina est un dictateur , cela me fait bcp rire , Isandra a raison en publiant des projets de loi dantant de Ra8 le quel à son époque avait gouverné par ordonnance si non Ra8
    Jacques , est ce qu’avoir un bac + 10,20ou 100 ferait un bon président de la république et dites moi , il a un bac + combien Ra8 ?
    En tout cas je ne vois pas l’utilité d’un sénat si non c’est un budgétivore , et la président du Sénégal a raison car au Sénégal , il n’y a plus de sénateur

  • 23 avril à 18:51 | ratiarison (#10248)

    O ry ISANDRA : io faona no lazaiko hoe : mba FAKAFAKAO tsara aloha IZAY SORATAN’NY SASANY ? fa aza ny FILELAFANAO ny FITOMBENA’NY I BITRO no mahalefaka ANAO na aza SORENA @ny izay soratan’ny Z D " rehefa tsy mety ny hataon’i" " CANCRE **** hoy i JACQUES !! io fijerinareo FOZA io no ampinan’ny AMAN***ny MALAGASY ho hitantsika eo anie ..........qui vivra .........verra...! hoy ny fiteniny ny TSOTSOKA MAZAVA ve Rtoa BE ISANDRA ***** !! na inona lazainao rto @ny FORUM raha i ANR dia CANCRE Amiko ! samy tsara

  • 23 avril à 19:13 | diego (#531)

    Bonjour,

    Je pense sincèrement que la majorité des Malgaches veut participer dans les discussions touchant le développement du pays, de facto, la lutte contre la corruption et la pauvreté qui touche nous dit-on les 3/4 de la population.

    Le président malgache doit être le locomotive, le leader naturel qui doit animer ces discussions.

    Mais visiblement, ce n’est pas une prioritaire pour lui et son équipe et peut-être ses partisans ? Une étrange attitude quand on sait que le pays occupe la 4e place des pays les plus pauvres au monde, dont Rajoelina en est aujourd’hui la responsabilité de gouverner et d’en assurer le développement, et la stabilité politique et constitutionnelle.

    Mais essayons de comprendre la nécessité d’organiser un référendum et de plus, le jumeler avec les élections législatives ?

    Quel serait l’intérêt pour le pays et aussi pour Rajoelina, politiquement et Constitutionnellement, d’organiser un référendum aujourd’hui, avant même que les processus électoraux ne sont même pas encore connus une fin, c’est à dire d’avoir une majorité à l’Assemblée, permettant ainsi d’avoir une bonne équilibre dans les exercices de pouvoir des trois Constitutionnels dans le pays ?

    C’est d’autant plus étrange que Rajoelina, un, n’a pas l’adhésion massif des électrices et électeurs à l’élection présidentielle, et deux, cela n’a pas été me semble-t-il une prioritaire pour lui, et trois, plus grave, Rajoelina n’a pas un schéma politique pour sortir son pays d’une crise Constitutionnelle dans laquelle :

    - Ravalomanana, R. Hery et lui même ont plongé le pays depuis 16 ans.

    Le PM n’a-t-il pas dit que l’Etat Malgache n’a pas fait un seul grand Investissement depuis 15 ans ?

    Le pays est en grand danger quand on sait que Rajoelina n’a pas au minimum, suffisamment des expériences pour gérer les affaires de l’Etat.....et n’a pas fait une grande École pour acquerir une grande connaissance Administrative pour conduire sereinement les affaires du pays, et empêcher ainsi le pays de se plonger dans une crise que plus une Institution serait en mesure de résoudre.

    Rajoelina n’a pas une seule proposition crédible pour réformer politiquement, économiquement et juridiquement son pays. Et pourtant, il avance vouloir sortir son pays de la pauvreté et lutter contre la corruption :

    - il ne faut pas se raconter d’histoire, pour y arriver, il faut conduire deux réformes, l’une à court terme, une réforme conjoncturelle ; l’autre, une réforme à long terme, une réforme structurelles !

    C’est à partir de ce constat que chaque homme politique malgache peut être différent, en définissant ce qu’il pense de ce qui serait urgent pour le pays. Et même, ce serait difficile car les problèmes du pays sont bien connus, les manières d’aborder les difficultés ne seront pas si différentes d’un homme à l’autre ou encore d’un parti à l’autre.

    Face aux problèmes d’un pays classé au 4e rang des pays les plus pauvres de la planète, les différends et les différences entre les politiciens et leurs partis politiques ne sont en fait si grands pour justifier une crise politique.

    Dans un tel pays, l’exercice de pouvoir doit être collégiale sinon, le pays ne sortira pas d’une crise.

    Et voilà qu’une autre crise est enclenchée par Rajoelina, c’est étrange tout de même......

  • 23 avril à 19:42 | red neck (#10627)

    Azo natao tsara ny tsy nanambatra an’io. Fa natao ihany !

  • 23 avril à 19:46 | diego (#531)

    Bonjour,

    Toutes et tous les citoyens malgaches ont le droit d’espérer des grands travaux étatiques dans tout le pays, notamment dans la Capitale et les grandes villes provinciales.

    Autrement dit, les primordiaux pour Madagascar est d’avoir un État et des Institutions solides et fonctionnels et non un référendum pour tripatouiller la Constitution Malgache.

    Il va de soi, même si on n’a pas fait des grandes études, que seul l’Etat qui est capable de conduire et accomplir les grands travaux pour transformer, développer le pays, et à terme, aider les élus et les politiciens à réformer la société.

  • 23 avril à 21:13 | Dapaoly (#8315)

    Hiverina ve ny tantara ? Nisy Pdt lany volana janvier 19...tany aloha tany kinanjo volana vitsy taty aoriana dia nirodana ho azy.izay no naha 13 mai an13 mai an" io toeranana io !!!!

  • 23 avril à 21:59 | rayyol (#110)

    Quelle cacaphonie C est incroyable ce site est tout simplement incroyable Vous voulez savoir pourquoi sa ne marchera jamais comme pays Juste vous ecouter et l on comprend immédiatement Il a dit qu il ferait et a été elu sur cela Et maintenant qu il dit qu il va le faire Les trompettes de jericho clament dans la plus indecible cacaphonie Vous etes malade ou quoi

  • 23 avril à 22:52 | Albatros (#234)

    Rappelez moi qui a établi la constitution actuelle ?!.

  • 24 avril à 07:39 | LAZALAZAO (#7189)

    Ces éléctions organisées à la rajoeilina et compagnie est un moyen d’asseoir son pouvoir, déjà pris par fraude massive.
    La françafrique active systématique cette manette pour rester au pouvoir. Mettre ensemble ces deux votent brouille les malgaches et de toute façon, pour la législative, ce seront les amis du ex-putschiste qui vont gagner et pour le réferendum, ce sera le OUI. La constitution contestée en question est bel et bien ce que rajoelina a installé pendant son coup d’état.
    Que le peuple se réveille contre ces dirigeants marionnettes d ela françafrique à Madagascar.

    • 24 avril à 09:43 | Jipo (#4988) répond à LAZALAZAO

      Bonjour , j’ abonde entièrement dans votre sens, la main mise de Renimalala sur ce coup pour ne pas dire la quenelle, est édifiante !
      Mais n’ est-on pas à la mode du mariage pour tous , au point que certains en redemandent ...

  • 24 avril à 09:50 | lysnorine (#9752)

    Mety angamba raha velarina tsara aloha ireto andininy amin’ny Lalàm-panorenana voatonina matetika eto ireto :

    [1] LOHATENY VI : NY AMIN’NY FANITSIANA NY LALÀMPANORENANA

    Andininy 161.- Tsy misy fanitsiana azo atao amin’ny lalampanorenana na dia iray aza RAHA TSY HITA FA TENA ILAINA.

    Andininy 162.- Raha toa ka hita fa tena ilaina ny fanitsiana dia anjaran’ny Filohan’ny Repoblika no manapaka eo amin’ny Filankevitry ny Minisitra, na ny Antenimiera amin’ny alalan’ny latsabato misaraka izay nolanian’ny roa ampahatelon’ny mpikambana no manao izany.
    Ny volavola na tolokevitra fanitsiana dia TSY MAINTSY ANKATOAVIN’NY TELO AMPAHAEFATRY NY MPIKAMBANA ao amin’ny Antenimierampirenena sy ny Antenimierandoholona.

    Ny volavola na tolokevitra IZAY NANKATOAVINA dia AROSO amin’ny FITSAPAN-KEVI-BAHOAKA.

    Andininy 163.- [...]
    ny FAHARETANA sy ny ISAN’NY FEPOTOANA IASAN’ ny Filohan’ny Repoblika, dia TSY AZO ANAOVANA FANITSIANA .
    Ny FAHEFANA MANOKANA ananan’ny Filohan’ny Repoblika ao anatin’ny fisehoan-javatra mampihotakotaka na savorovoro politika dia TSY MANOME AZY NY ZO HANAO FANITSIANA NY LALÀMPANORENANA.

    TITRE VI : DE LA REVISION DE LA CONSTITUTION
    Article 161. - Aucune révision de la Constitution ne peut être initiée, sauf en cas de nécessité jugée impérieuse.

    Article 162. – L’initiative de la révision, en cas de nécessité jugée impérieuse, appartient soit au Président de la République qui statue en Conseil des Ministres, soit aux Assemblées parlementaires statuant par un vote séparé à la majorité des deux tiers des membres.
    Le projet ou proposition de révision doit être approuvé(e) par les trois quarts des membres de l’Assemblée Nationale et du Sénat.
    Le projet ou la proposition de révision ainsi approuvé(e) est soumis à référendum.

    Article 163. – […] la durée et le nombre du mandat du Président de la République, ne peuvent faire l’objet de révision.
    Les pouvoirs exceptionnels détenus par le Président de la République dans les circonstances exceptionnelles ou de trouble politique ne lui confèrent pas le droit de recourir à une révision constitutionnelle.

    Mazava tsara tsy misy iadian-kevitra akory na tapiany aza, araka ity lohateny faha-6 MANOKANA ity momba ny « Fanitsiana ny Lalàmpanorenana », sy ny andininy rehetra fa : TSY AZO AMPIHARINA amin’izany mihitsy ny fahefana anànan’ny Filohan’ny Repoblika manapaka, ny amin’ny hanontaniana mivantana ny hevitry ny vahoaka « momba ny raharaha rehetra mavesan-danja mikasika ny Firenena » amin’ny alàlan’ny fitsapan-kevi-bahoaka voatondro ao amin’ny :

    Andininy 55.- Ny Filohan’ny Repoblika no :
    5° afaka manapaka, eo amin’ny Filankevitry ny Minisitra, momba ny raharaha rehetra mavesan-danja mikasika ny Firenena, ny amin’ny hanontaniana mivantana ny hevitry ny vahoaka amin’ny alàlan’ny fitsapan-kevi-bahoaka.

    Article 55- Le Président de la République :
    5° peut, sur toute question importante à caractère national, décider en Conseil des Ministres, de recourir directement à l’expression de la volonté du peuple par voie de référendum.

    Torak’izany ihany koa, ny fahefany hanefy lalàna natolotry ny Parlemanta ­ ̶ ny Antenimieram-pirenena sy ny Antenimiren-doholona ̶ ny Filohan’ny Repoblika mandritra na fe-potoana voafetra ary momba na toe-javatra voafaritra mahakasika ny sehatry ny LALÀNA tsy manome azy velively fahefana hanova ny Lalàm-panorenana na hampanao referendum momba izany. :

    Andininy 104.- Ny Antenimiera amin’ny alalan’ny latsa-bato ataon’ny antsasa-manilan’ny mpikambana mandrafitra ny Antenimiera tsirairay dia afaka mamindra ny fahefany amin’ny Filohan’ny Repoblika hanao lalàna MANDRITRA NY FOTOANA VOAFETRA sy mikasika TOE-JAVATRA VOAFARITRA.
    Ny fanomezam-pahefana dia manome alàlana ny Filohan’ny Repoblika handray fepetra amin’ny ankapobeny momba ny toe-javatra MAHAKASIKA NY SEHATRY NY LALÀNA , amin’ny alalan’ny hitsivolana raisina eo amin’ny Filankevitry ny Minisitra.

    Article 104.- Le Parlement, par un vote à la majorité absolue des membres composant chaque Assemblée, peut déléguer son pouvoir de légiférer au Président de la République pendant un temps limité et pour un objet déterminé.
    La délégation de pouvoir autorise le Président de la République à prendre, par ordonnance en Conseil des Ministres, des mesures de portée générale sur des matières relevant du domaine de la loi.

    Ny antsoina hoe « SEHATRY NY LALÀNA » dia efa voatanisa mazava tsara ao amin’ny andinin’ny faha-95 amin’ny Lalàm-panorenana.
    Koa MANOSIHOSY ny LALÀM-PANORENANA Ingahy prezidà amin’ny fampanaovana referendum hanitsiana ny Lalàm-panorenana, ary dia mihatra aminy ny andinin’ny faha131 mitarika ny fampakarana azy amin’ny Fitsarana Avo.

    . Ny amin’ny ventin-kevitra mikasika ny fanavaozana ny Lalàm-panorenana sy ny fomba tsotra sady manaja ny fiandrianam-bahoaka hanatontosana izany, dia efa nisy soso-kevitra narosonay teto.
    « lysnorine 16 septembre 2017 à 08:27 ; 09:15 ; 09:33 ; 09:55 & 17 septembre 2017 à 23:17, tao amin’ny « Election présidentielle 2018-Tout le monde conscient des enjeux mis à part le régime », jeudi 14 septembre 2017, http://www.madagascar-tribune.com/Tout-le-monde-conscient-des-enjeux,23267.html

    Ny hany hiverenanay dia ny fanakianan-drakoto-neutre 14 septembre 2017 à 13:07 répond à LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR
    « Beaucoup de nos députés ne savent pas bien lire et écrire le français [...] notre constitution a été rédigée en français. Et pour une retouche de cette constitution, bon nombre de gens ne connaissent même pas un seul article de celle-ci. On vote = OUI ou NON=, sans rien savoir la suite. Pauvre de nous, enfermés dans l’ignorance. »
    Ary mbola antitranteriny eto :
    rakoto-neutre 23 avril 2019 à 14:23
    « Firy @ malagasy moa no mba mahazo an’io Lalampanorenana vita frantsay io ? »

  • 24 avril à 18:32 | ratiarison (#10248)

    Hamboariny @ny izay MAHASOA an’i BITRO io lalam-panorenana io ( NA RY ZAREO FOZA IHANY no nanambotra azy io après ny FANONONGANA MPANJAKANA t@ny 2009**) dia amboariny indray mba HAFAHANY manambara fa IZY NO MPAJAKAN’I MADAGASCAR**** HO HITANARTEO EO ANIE E ,,,, ???? QUI VIVRA ...........VERRA !!! samy tsara !

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS