Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 12h06
 

Société

Une trentaine d’Indonésiennes à l’origine du peuplement de Madagascar ?

vendredi 22 février 2013 | Jean-Pierre Domenichini

Question récurrente depuis la fin du 19e siècle avec toutes ses implications politiques, l’origine – ou les origines – des Malgaches continue à nous préoccuper, comme elle intéresse les milieux scientifiques. Les méthodes ont changé. Pendant longtemps, l’anthropologie physique de grand-papa collectionnait les crânes et les squelettes, mesurait les indices crâniens et les différentes proportions des corps, décrivait la couleur de la peau et la texture des cheveux.

Elle voulait définir les « races », hésitant encore dans les années 60 entre une vingtaine ou une trentaine de « races ». Elle a encombré les réserves des musées de plusieurs dizaines de milliers de crânes et de je ne sais combien de milliers de squelettes. Ce fut le type même d’une fausse science engagée dans des recherches qui ne pouvaient finalement qu’être abandonnées.

Aujourd’hui, tout honnête homme ne devrait ignorer qu’il n’existe qu’une seule race humaine, celle des Homo sapiens, l’espèce des mammifères la plus évoluée qui a mis, depuis le Purgatorius de la taille d’un gros rat, quelque 70 millions d’années pour se parfaire.

La nouvelle anthropologie physique étudiant la génétique semble bien une vraie science dont certaines découvertes peuvent aider à soigner ou à détecter d’éventuelles maladies héréditaires. Analysant le génome humain, elle y décèle des éléments qui peuvent subir des variations ou évolutions et peut en tirer des conclusions sur les origines et les mouvements de population. Elle permet de corriger les opinions qui ne satisfaisaient que ceux qui les avaient exprimées. C’est ainsi que, alors que les Européens étonnés de la blancheur des populations océaniennes leur attribuaient une ancestralité partiellement européenne, les recherches de génétique humaine sur l’ADN mitochondrial ont prouvé il y a dix ans l’origine austronésienne des populations du Pacifique dont les ethnologues, eux aussi européens ou américains, n’avaient jamais douté.

Pour Madagascar, les recherches d’Harilanto Razafindrazaka ont révélé que le génome mitochondrial des Mikea, des Vezo et des Merina d’Ambohimalaza était une variante du motif polynésien. Cette forme d’unité génétique ne pourra étonner que ceux qui restent persuadés que
la première population de la Grande Ile était d’origine bantoue.

L’on ne peut donc qu’accorder beaucoup d’attention à une recherche dont, me dit-on, Paris-Match a récemment rendu compte et que les auteurs résument ainsi :

« The settlement of Madagascar is one of the most unusual, and least understood, episodes in human prehistory. Madagascar was one of the last landmasses to be reached by people, and
despite the island’s location just off the east coast of Africa, evidence from genetics, language
and culture all attests that it was settled jointly by Africans, and more surprisingly, Indonesians.
Nevertheless, extremely little is known about the settlement process itself. Here, we report broad
geographical screening of Malagasy and Indonesian genetic variation, from which we infer
a statistically robust coalescent model of the island’s initial settlement. Maximum-likelihood
estimates favour a scenario in which Madagascar was settled approximately 1200 years ago by
a very small group of women (approx. 30), most of Indonesian descent (approx. 93%). This
highly restricted founding population raises the possibility that Madagascar was settled not as a
large-scale planned colonization event from Indonesia, but rather through a small, perhaps even
unintended, transoceanic crossing ».

L’on ne s’étonnera pas qu’il n’y soit question que de femmes, car l’ADN mitochondrial
humain permet de retracer les relations généalogiques entre les individus seulement selon
la lignée maternelle. L’on ne s’étonnera pas non plus que, dans nos ancêtres, il y ait eu des
femmes ayant les mêmes origines que les femmes « indonésiennes ». Quant à moi, je ne dirais
pas « indonésiennes », car l’Indonésie n’a commencé à exister qu’au 19e siècle. C’est une
dénomination politique, qui a d’abord servi à regrouper les colonies hollandaises et qui fut
conservée au moment de l’indépendance. Ce ne serait qu’un petit anachronisme, s’il ne nous
signalait pas le peu de culture historique des auteurs, qui restent prisonniers d’un discours
colonial.

Constatant le caractère tardif du peuplement du Petit Continent qu’est Madagascar – relativement tardif, dirais-je –, ils en tirent la conclusion génétique qu’il proviendrait de l’arrivée sur l’île d’une trentaine de femmes « indonésiennes » que, par le recours à un modèle informatique, ils datent d’il y a environ 1200 ans, c’est-à-dire au 9e siècle de l’ère chrétienne. Ils en tirent une conclusion historique que le très petit nombre d’individus constituant la population fondatrice rend évidente qu’une colonisation à large échelle et sur un temps long ne fut pas organisée, mais qu’elle aurait peut-être été le résultat d’une traversée involontaire de l’océan.

Ce sont des conclusions à recevoir avec précaution. D’abord parce que tout modèle informatique, aujourd’hui deus ex machina de certaines sciences qui se voudraient exactes, n’est qu’une construction humaine, qu’il n’est pas omniscient et qu’il sera vite remplacé par un autre modèle informatique. Mais aussi parce qu’elles reprennent cette histoire qu’avait inventée la science coloniale et qu’elles évitent de prendre en compte des nouvelles données fournies par l’archéologie et l’anthropologie.

Les données de la génétique, de la langue et de la culture attestent, écrivent-ils, que ce peuplement fut fait « conjointement par des Africains et, de façon surprenante, par des Indonésiens ». Langue et culture malgaches ne le prouvent pas. Le lexique malgache ne comporte que très peu de mots africains, et pas plus que ce qu’autorise tout contact de langue. Et dans son fond, toute la culture malgache reste austronésienne dans ses institutions et coutumes,
comme pour l’ala volon-jaza et les secondes funérailles. Quant à la génétique, lorsqu’elle en arrivait à déceler des faits « indonésien » dans les régions côtières, elle était aussitôt critiquée et rejetée, parce qu’elle ne validait pas le discours colonial.

Pour les dernières recherches anthropologiques, il faut lire les travaux de Garry Rolett sur la Polynésie. Elles montrent que les Austronésiens furent un grand peuple à la recherche de terres à peupler et à coloniser. Madagascar et, pendant un certain temps, la côte orientale d’Afrique furent à l’ouest l’équivalent des îles Marquises et de l’île de Pâques à l’est de l’aire austronésienne. Bien avant Christophe Colomb, les Polynésiens avaient découvert l’Amérique, en avaient rapporté la patate douce et en avaient diffusé la culture dans le Pacifique. La présence d’Austronésiens à Madagascar ne résulte pas d’une « traversée involontaire de l’océan » ou d’un naufrage. Ni, comme on l’a enseigné, de la fuite à la suite d’une défaite, ni d’avoir fui une région où sévissaient des maladies épidémiques.

L’archéologie avec David Burney a découvert qu’en 380 avant l’ère chrétienne, on cultivait le chanvre (rongony) dans le Moyen-Ouest comme on le faisait dans la Chine ancienne et en Asie du Sud-Est. Et sans doute n’était-ce pas pour le fumer. Du chanvre, on obtenait des tissus pour se vêtir et surtout la matière pour faire les voiles et les cordages indispensables aux voiliers qui voyageaient dans l’Océan Indien.

Avant d’en tirer des conclusions d’ordre historique, les recherches sur l’ADN devraient sans doute tenir compte des résultats obtenus par ailleurs pour programmer leurs modèles informatiques.

105 commentaires

Vos commentaires

  • 22 février 2013 à 08:59 | betoko (#413)

    Une trentaine tout simplement ? Cela m’étonne . Des indonésiens que j’avais croisé en pleine rue d’une façon fortuite dans Paris me disaient qu’ils étaient des centaines . Ils se sont enfoui de leur pays suite aux massacres perpétrés par les islamistes (déjà à cette époque) Ceux qui ne veulent pas se convertir à la religion musulmane étaient massacrés , et d’après ces Indonésiens , notre histoire ils les étudient aussi bien dans leur lycée qu’ à la fac . Il serait très intéressant d’aller les rendre visite afin que vérifier cette thèse

    • 22 février 2013 à 09:10 | gasylahy gasykara (#6978) répond à betoko

      ngah tsy valopolo na valonjato...mino mihitsy aho ry Betoko fa tsy maintsy misy isa valo ilay izy araka ny nolazain’masina !!! hahahah

    • 22 février 2013 à 09:43 | JewLahy (#6066) répond à betoko

      Sur le billet de 50 roupies indonésiennes, il est inscrit en toutes lettres "limi pulu" (dimy_polo) ;
      alors, la couleur de la peau n’a rien à voir sur notre origine certaine austronésienne et mélanésienne !
      Par ailleurs, Madagascar était déjà habité par les Proto-malgaches bien avant les "Révélations" faites au Prophète Muhammad...
      Le débat anthropo-historique est ouvert.

    • 22 février 2013 à 11:07 | Radepy (#7163) répond à betoko

      On ne fabrique pas l’histoire, elle est un fait réel, sinon ce serait de l’imposture, du mensonge ! N’inversons pas la situation.

      Les Indonésiens étaient des musulmans, bien avant l’arrivée des Hollandais et Anglais au pays de nos ancêtres. Vous comme moi-même, nous étions musulmans avant d’être convertis en chrétiens (Protestants d’abord et puis ensuite Catholiques, les opprimés et esclaves). Dites-moi betoko, vous êtes protestant ou catholique ? et je vous dirai dans quel rang social vous êtiez. Le traditionnel "malabary" est une preuve et héritage de notre ancienne culture de l’Islam. Quant au lamba que nous portons fièrement sur l’épaule est aussi une tradition vestimentaire qui recouvrait notre bassin et nos membres inférieurs. La culture chrétienne nous a imposé de porter un pantalon ... le lamba nous l’avions mis sur l’épaule, en guise de notre fierté et indépendance ...

      Mais enfin mon cher betoko, il faut connaître notre histoire !

    • 22 février 2013 à 14:06 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à betoko

      Je ne sais pas si betoko a bien lu entièrement les propos de monsieur Domenichini ou uniquement le titre ?

    • 22 février 2013 à 14:15 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Radepy

      Y a-t- lieu de confondre arabe et musulman ?

    • 22 février 2013 à 17:07 | gasypetaka (#7214) répond à betoko

      Hello everyone,

      I was indeed in South Kalimantan, Indonesia to find out on my own ! The Dayak Maanyans people I met there ALSO have confirmed in the "unintended, transoceanic crossing" of Madagascar by a few people from Indonesia possibly victims of a tsunami ...? As for the language, please google their language and you can see the striking similarities of the numbers from 1 - 50 with Malagasy Nothing scientific, just a personal experience !

    • 22 février 2013 à 21:38 | LAZALAZAO (#7189) répond à gasypetaka

      Gasypetaka,
      Je confirme ce que vous dites, la ressemblance n’est pas un ou deux ou dix ou cent points. C’est presque tout. La langue est exactement la même , et avec les règles que nous application, le Merina avec les dialectes malgaches. C’ est aussi valable pour comprendre l’indonésien, pour un malgache. Par exemple le KA/TRA/NA tombe à l’ouest . Idem en Indonésien, ULU en malgache OLO, avec le NA non prononcé dans le dialecte de l’ouest Malgache. Apparaît à l’est. La prononciation de U en indonésien c’est O en malgache, (OU en français ) le NG prononcé N, le W—V, le B en V (diphtongue) etc...
      Les chiffres ce ne sont pas seulement jusqu’ à 50 mais tout. Exemple ZATO c’est RATUS, ROAN-JANTO, DUA RATUS,EFA-jato, EMPAT-RATUS. ARIVO, SERIBU etc.. Et je répète, ce n’est pas seulement la langue qui se ressemble. C’est tout ou presque.

    • 24 février 2013 à 14:19 | el che (#344) répond à LAZALAZAO

      ravi de vous revoir ici, Lazalao, votre grande culture et votre objectivité nous éclaire beaucoup. Je me souviens des intéréssantes echanges que nous avons eu à propos de la constitution (je suis CQFD)
      A mitiés.

    • 24 février 2013 à 14:20 | el che (#344) répond à el che

      errata : lazalazao

    • 26 février 2013 à 12:57 | LAZALAZAO (#7189) répond à el che

      Message reçu , pour moi de même. J’espère qu’au delà de l’origine , la question " NUSANTAR " revienne dans nos préoccupations. Nous en avons beaucoup à apprendre. Regardons, par exemple, le développement économique en Malaisie..... C’est un bon modèle à prendre pour les MALAis de MadaGASIkara.

  • 22 février 2013 à 09:46 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    Merci pour la reference.
    Ne s’agit-il pas de Barry Rolett et non pas de Barry Rolett ?

    http://www.anthropology.hawaii.edu/people/faculty/Rolett/index.html

    Bien sûr, il y a aussi Ra-Barry White

  • 22 février 2013 à 09:46 | Radepy (#7163)

    En fait, le commerce de l’esclavage au 18ème siècle a beaucoup influencé le déplacement des peuples asiatiques vers l’Afrique dont Madagascar. Les hollandais et les anglais avaient le quasi monopole dans ce commerce qui faisaient déplacer des peuplades de leurs colonies (Indonésiennes) pour la collecte des nègres sur le continent africain et Madagascar. L’existence du mot "vasimba" sur notre territoire est indiscutablement une preuve dont la provenance est de l’Indonésie. Le Hova en arrivant sur le continent a vu des Vasimba c-à-d des "tompon’ny tany". L’arrivée des Hovas à Madagascar est assez récente, vers le début du 18ème siècle. Le Merina est un ensemble de population d’esclaves et métisses libérés.

    • 22 février 2013 à 10:13 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331) répond à Radepy

      Il y a les scientifiques et il y a aussi des scientistes. Je prefere les premiers

      A mediter : de la part d’un homo sapiens du 18eme siècle, Montesquieu - L’esprit des lois - 1748

      - "L’amour de la démocratie est celui de l’égalité."

      - "Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie. Le suffrage par le choix est de celle de l’aristocratie. Le sort est une façon d’élire qui n’afflige personne ; il laisse à chaque citoyen une espérance raisonnable de servir sa patrie."

      - "Un empire fondé par les armes a besoin de se soutenir par les armes."
      Considération sur les causes de la grandeur des Romains de leur décadence

    • 22 février 2013 à 14:29 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      Après les Hollandais, toujours au 18ème, vers la fin de ce siècle, ce sont les Anglais pour marquer leur puissance coloniale et leur hégémonie dans l’océan indien, en conflit, notamment avec la France, ont ramené et installé au centre du pays mille hommes convertis en protestant et leur épouse (une trentaine) dont l’épouse du Chef militaire. Ces hommes étaient lourdement armés par les Britanniques dont l’objectif étaient de continuer illégalement le commerce de l’esclavage, de s’approprier du territoire et en faire une colonie. Les Hollandais, bien avant les Anglais, ont utilisé la même méthode au Surinam et bien d’autres territoires. Voir les archives.

    • 22 février 2013 à 14:47 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      Finalement, la France, une autre puissance colonniale pour reprendre tout le territoire et en faire sa colonie à part entière, a trouvé un alibi pour combattre et chasser les Anglais afin de libérer les esclaves et neutraliser les Hovas. La pacification et l’unification du pays a ainsi commencé en 1895, à ce jour.
      Nous voyons les mêmes évènements aujourd’hui comme en Afghanistans, Mali, ...

    • 22 février 2013 à 15:01 | gasylahy gasykara (#6978) répond à Radepy

      je lis : "la plastification et l’uciferisation du pays..." ou dois-je quadrupler mes vues ???

    • 22 février 2013 à 22:00 | LAZALAZAO (#7189) répond à Radepy

      Radepy,

      Je suis désolé de vous contrarier car

      1) les premières colonies indonésiennes à Madagascar c’était dans le premier millénaire .
      2) L es Hova, n’apparaît pas au 18eme siècle . C’est un sous-groupe du peuple Merina, présent à Madagascar , bien longtemps avant le 18eme . Le roi Rafandrana par exemple au 13eme siècle , vers 1420 était un Roi Merina.
      Dans un sens plus générique, Hova désigne l’ensemble des Merina. C’est la raison pour laquelle le Royaume d’Émyrne était,aussi appelle « royaume hova » dans l’usage colonial du XIXe siècle.
      À l’extérieur de l’Imerina, le terme "hova" servait également à désigner les nobles chez les Betsileo, les Bara, les Tanala et d’autres peuples du sud-est de l’île. Or "noble" veut dire Andriana.

      3) Le mot VAZIMBA, un terme issus de Sud-Est BARITO, vient de "vayimba" et signifie « ceux de la forêt » (du préfixe *va- + *yimba – « forêt », aujourd’hui barimba en malais) En malgache, on désigne peuple des forêts les Antanala, ou couramment appelé TanAla.

    • 22 février 2013 à 22:13 | LAZALAZAO (#7189) répond à Radepy

      Radepy,
      La France n’a pas chassé les Anglais. C’est la conférence de Berlin, en 1883 qui a permis à la France de prendre possession de Madagascar, jusque-là en bonne coopération avec les Anglais. Le deal était qu’on laisse La France coloniser Madagascar et en contre-partie, elle laissera l’Egypte et Zanzibar à l’Angleterre.
      En 1942, alors que la France vichyste régnait en maître à Madagascar . Elle voulait, effectivement laisser les allemands se servir de notre Îles comme base arrière . Pour cette raison, les Anglais ont attaqué et battu la France à Diego Suarez. Le bruit courait, comme quoi, les Malgaches vont être libres, malheureusement, le pire est à venir... On parle alors de VAZAHA MODY MIADY.

    • 22 février 2013 à 22:52 | Radepy (#7163) répond à LAZALAZAO

      LAZALAZAO,

      Je vous remercie de m’éclairer sur des points que je ne maîtrise peut-être pas mais le mot "vazimba" est bel et bien d’origine indonésienne que j’ai connu à Jakarta et qui veut tout simplement dire "tompon’ny tany".

      J’en suis moi-même désolé de vous contrarier.

    • 22 février 2013 à 23:12 | Radepy (#7163) répond à LAZALAZAO

      LAZALAZAO,

      Marina izany kanefa mba marina koa ny lazalazako !

    • 23 février 2013 à 06:50 | LAZALAZAO (#7189) répond à Radepy

      Radepy,
      Toute vérité mérite contradiction.
      Jakarta est la capitale de l’actuelle Indonésie, on y parle le malais. En malais, "propriété" se dit "milik" et "propriétaire" pemilik (on en utilise pour les maisons) et la "terre" c’est TANAH
      Quand au VAZIMBA. C’étaient les premiers hommes ou habitants de Madagascar. En malais, les "premiers hommes" se dit ORANG ASLI. Mais en proto-malayo-polynésien, les "premiers hommes" ou "les anciens" se dit TAU-ULU devenu en malgache NTAOLO.*ULU - c’est la"tête" ou "amont" .
      En swahili (africain) VAZIMBA se dit BAZIMU ou "les esprits".

      Sinon, "Vaγimba"- "ceux de la forêt" en proto-Barito du Sud-Est, est la plus convaincante hypothèse.

      On parle de VAZIMBA à Madagascar pour désigner les populations de l’époque féodale. Le plus connu étant Andriamanelo, roi d’Alasora de 1540-1575.

      Quoi qu’il en soit, les VAZIMBA à Madagascar sont les vrais "tompon’tany". Et si on vous l’a dit à Jakarta c’est un bon signe. Car c’est la preuve qu’il y a des Indonésiens qui parlent de leurs frères malgaches, en connaissance de cause. D’ailleurs, le sens est très proche.

    • 24 février 2013 à 14:28 | el che (#344) répond à LAZALAZAO

      Bonjour,
      Il faut ajouter qu’il y eu une incursion des francais vers la moitié du 17è siècle. Un ouvrage de Mme de Maintenon (env. en 1690-95), maîtresse du roi Soleil (L’Allée du roi), nous relatait déjà la présence à la cour de Louis XIV de 2 jeunes princes noirs de "Madecasse" Probablement fils d’un roi Sakalava.

      Cordialement

    • 26 février 2013 à 13:32 | LAZALAZAO (#7189) répond à el che

      Flacourt en 1643, avait déjà fait une première incursion, avec la société de l’orient et laissé une histoire folle qui divise les chercheurs.

      Notons quand même que Flacourt, Étienne de son prénom , était a fort Dauphin avec une certaine base de mot ou de conversation malgache, pour désigner Tolanaro par exemple il dit ou écrit THOLONGAR.

      En fait, il était en contact d’une population dont il ne connaissait pas l’appellation, il aurait demandé :
      - Isha yanareou ?
      Le clan qui l’avait reçu aurait répondu
      - izahay manakasy
      Ce clan se désignait comme le peuple qui a ou qui respecte le sacré, en malgache MANAKASINA. Mais dans le dialecte de l’ouest (et donc du sud-ouest) le KA/TRA/NA tombent dans la prononciation, comme, je l’avais signalé plus haut. En fait,ici le " MANAKASY" c’est " MANAKASINA" cela veut dire MANANA HASINA, ce qui se traduit en " ceux qui possèdent ou respectent le sacré".
      Mais Étienne de Flacourt avec son malgache à la française a compris et écrit "Malagasy" en entendant le "manakasy"...

      Cette petite histoire est source de confusion et conflit entre les chercheurs. En revanche, elle peut toujours satisfaire notre "petite" curiosité .

  • 22 février 2013 à 10:06 | poiuyt (#584)

    il est vrai : on a bcp de ressemblances pour le moins surprenantes, bluffantes dirait le franco, on en reste bouche bée ! Il en est parfois de même avec certaines gens de Tahiti

    Pour ce qui est des indonésiens, ils avaient du être relativement jeunes, incultes, bacc-3 comme dirait l’autre. En effet il y a très peu de lova-tsofina, qui aurait pu transférer une grande partie, sinon la totalité des us et coutumes indonésiens, dont la langue. Ils avaient du être femelles aussi, comme vous le dites, à juger par l’influence sur la société de leur apports ; les cultures de leurs "maris" on pris le pas ! Les bibliothèques vivantes avaient péri probable pendant la traversée, ou n’avaient pas osé prendre la ’ chaloupe ’. D’où on a comme qui dirait une "jeune" civilisation. Puis est venue l’acculturation des colonisateurs, puis le bombardement d’internet, puis la casse du peu qui restait de valeurs et d’originalités : humanisme, religion, respect mutuel, . . . , par la bêtise des putschistes ; qui sans état d’âmes, contre bois de rose, ont exécuté la civilisation

    aujourd’hui, c’est vols, viols, un peu partout, à qui mieux mieux, sous couvert de gens co ns minoritaires

  • 22 février 2013 à 11:55 | leclercq (#4410)

    bonjour

    Et oui , comme dans bcp de pays , le peuple Malgache
    est issu d’un mélange de races (Africaine ,Malaisienne , Indonnésienne , Arabe etc, ect ) avec des cheveux crépus ou raides , peau mate ou noire au final nous arrivons souvent à nous reconnaitre nous " les petakorona " sauf évidemment ceux qui se croient sortir de la cuisse de Jupiter et enfin est ce si important que ça de savoir de qui et d’où l’on descend ? aujourd’hui nous sommes tous dans la même galére et la vraie question est :comment s’en sortir ???
    Bonne journée à tous
    Bakoly

    • 22 février 2013 à 13:22 | Rivohanitra (#142) répond à leclercq

      Voilà une intervention qui est d’une logique pratique intéressante, à quoi sert toute cette excitation intellectuelle qui va jusqu’à compter le nombre d’indonésiens rencontrés dans les ruelles de Paris ?
      Le honohono est une source très peu sûre pour s’informer, sauf pour un concierge, mais c’est du Betoko comme toujours. Monsieur Le Professeur bénévole ne fait pas mieux, en mélangeant ses réflexions de comptoir avec des études historiques peu fiables. L’histoire semble totalement dépendre des méthodes techniques, peu fiables et en évolution constante, mais cela ne fait rien, Monsieur Le professeur bénévole choisit ses résultats et les impose comme vérité. Et, la pédagogie dans l’affaire ?
      Et celui qui dit que notre religion définit la classe sociale de nos ancêtres, c’est à mourir de rire, mais dans ma famille proche on est protestant ou catholique...sans compter la révolution de 1972 qui a accouché d’un nombre important d’athées. Je ne peux pas nier le fait que l’entourage royal était protestant, mais après...que dire des Ramahatra ? des Ranjeva...?
      D’un ridicule je dirais, et je rejoins totalement Mme Leclercq dans sa conclusion. Occupons nous des choses sérieuses...Mais c’est peut-être mon avis de femme, et, je ne suis pas historienne bien que la matière me passionne.

      Petite intervention de Rivohanitra.
      Une négresse-greco-indonésienne.

    • 22 février 2013 à 14:12 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Rivohanitra

      Pour vous Rivohanitra , une étude historique fiable : c’est quoi ???

    • 22 février 2013 à 14:21 | gasylahy gasykara (#6978) répond à leclercq

      Slt lulu !
      L’ unité oblige Mme Bakoly...peut-être qu’on peut bien nous diviser mais Gasikara reste un seul et unique pays !!!

    • 22 février 2013 à 17:24 | Rivohanitra (#142) répond à Rakotoasitera Fidy

      Bonjour Rafidy !

      Tout écrit historique est une hypothèse. Il n’y a donc aucune fiabilité dans les études. Nombreuses hypothèses peuvent enrichir la compréhension du passé d’un pays mais aussi l’appauvrir. Ce qui est écrit n’est pas obligatoirement plus pertinent que ce que le angano et le tatara véhiculent. Dans nos proverbes, il y a aussi une partie de notre histoire. On a découvert en Gouadeloupe un groupe de personnes qui chantaient en congolais, sans comprendre les paroles. Donc dans nos hirahira, il y a encore beaucoup de découvertes à faire.
      Disons, dans la situation difficile où se trouve Madagascar, il faut surtout se tourner vers l’avenir, même si j’admets que la compréhension de certains éléments du passé de l’île donnerait un éclaircissement sur la démarche à suivre. Par contre notre origine..., pour moi c’est peu important.
      Rafidy, disons que je ne suis pas spécialiste en la matière, je donne juste mon avis pour causer avec les amis du forum.

      Bien à vous.
      Je suis quand même sidérée par la mauvaise éducation de certains forumistes, est-ce que vous avez vu qu’un peu plus bas, il y a un Monsieur, contrarié par mon intervention, qui se permet de m’insulter.

    • 22 février 2013 à 22:36 | LAZALAZAO (#7189) répond à leclercq

      Bakoly ou Leclerc ,

      La population malgache n’est pas une population métissée, comme vous l’affirmez. Bien sûr, il y a des métis à Madagascar, mais numériquement parlant, il ne représenta pas le peuple. Le fait que beaucoup pensent à Madagascar que les Indonésiens sont UNIQUEMENT des claires de peaux aux cheveux lisses. Faux, c’est faux et archi-faux. Il y a aussi des noirs, bien foncés . Il y a le noir indonésien et le noir africain, il suffit de voir les coupes d’Afrique pour faire la différence , le malgache est plus petit . L’Africain a une allure des statues grecques, plutôt mieux "constitué", musclé etc... Le malgache est petit mais plutôt rapide et "tsifetsife" (me comprenez-vous ?)

      Evidemment, Il y a une population africaine à Madagascar, par exemple, et pas seulement, ceux que les colons ont apporté pour torturer les malgaches. C’était des machines à terroriser appelé communément SONEBAIKO MAHAZO GALY. (Me suivez-vous ?)
      Enfin, Madagascar est un carrefour Afrique-Asie. En réalité , les 18 ethnies étaient une armes des colons pour mieux diviser les Malgaches, mais en réalités , la très grande majorité malgaches se divise en deux : Asiatiques et Africains. Et nous ne sommes pas la seule île au monde ou deux populations différente vivent sur la même terre. Par contre nous sommes l’une des plus nuls qui acceptent la divisions et le coup d’état du colonisateur.

    • 23 février 2013 à 00:08 | dispe (#7215) répond à LAZALAZAO

      Salut Lazalazao,

      Ny comentaire nao kosa aloha no tsara indrindra e. Iny indray no tsy hitako ilay hoe ny Gasy tsifetsife !!!!!!!!!!!

  • 22 février 2013 à 13:16 | fika_nofa (#6650)

    En realité, l’article "original" date un peu, et il s’agit de 30 femmes d’origines bah austronésiennes, par contre il reste à prouver COMMENT/POURQUOI 30 femmes ont été emmenés lors du voyage... o_O je veux dire ils ont probablement voyagés en boutre

    http://www.economist.com/node/21550759

    • 22 février 2013 à 13:27 | Rivohanitra (#142) répond à fika_nofa

      Ce sont des femmes qui faisaient commerce de leurs corps, bannies de leur clan d’origine.
      Elles ont trouvé refuge sur une île et sont devenues vos ascendants.
      Une belle ascendance pour les nobles de Madagascar.

    • 22 février 2013 à 13:29 | fika_nofa (#6650) répond à fika_nofa

      Mariho tsara ilay lohateny : "How Africa’s largest island was colonised by Asians"

      Izany akory tsy manakana antsika tsy hanana razam-be avy ao Afrika @ proportion kelikely angaha sy arakaraky ny toerana nipetrahan-dry zareo ireo.

      => Fehiny : tsy "race pure" ny malagasy. Tapitra.

    • 22 février 2013 à 14:07 | gasylahy gasykara (#6978) répond à Rivohanitra

      iangaviana mba ho atao fifaninanana masina ny tsy fitoviana azafady indrindra tompoko raha azo atao anandratana avo ity tanindrazana iombonana, tsy mba menatra ve ianareo am’tsy fananana tambatra sady mbola viravirain’vahiny hanjakàny...

    • 22 février 2013 à 14:12 | gasylahy gasykara (#6978) répond à fika_nofa

      ka ny fananana an’Gasikara iombonana no tokony hampitambatra, ary ny tsy fitoviana ara-poko sy ara-pomba amampanao ho atao harena...MBA HO TARATR’ZAO TONTOLO IZAO NY GASY SY NY KOLONY

    • 22 février 2013 à 14:14 | che taranaka (#99) répond à fika_nofa

      Akory lahaly,

      tsara và tompoko Ny Andriana vazaha Jean Pierre Domenichini ,

      Ingahidriana,

      c’est BETOKO qui vous fait éloigner de vos élèves,lycéens d’Andramasina..il n’est pas gentil car vos élèves ont besoin de savoir où ils vont trouver à manger à midi ..!!aussi j’espère que vous et Mlle RAZAFINDRAZAKA pourront leur donner une REPONSE...c’est EXISTENTIEL...!!!

      pour le reste si tout celà peut remonter un peu le niveau de vie des andramasina ou des ambohimalaziens....ce serait formidable.....!!!

      mais...

      d’où viennent donc ces "indonésiennes"....etc...etc...?????

      et il est midi ..et l’INSECURITE règne à Andramasina comme à Ambohimalaza...et les ventres sont creux...et la défiance ..et le désespoir...!

      et la DEMOCRATIE et la REPUBLIQUE attendent une réponse...

      comme j’ai dit ..vaut mieux que vous leur appreniez..ces concepts ..et comment cultiver le riz et le vomanga...autrement vous n’allez en faire que des hors la loi...!..

      anecdote...j’étais dans un des villages suscités..

      j’ai posé la question à un gamin de 15 ans de conditon très modeste mais que ses parent envoient à l’école..il doit être en classe de 4 ième ou de 3 ième...

      "que feras-tu quand tu seras grand...?"

      réponse : PASITERA...

      ...j’étais un peu éffaré car je m’attendais à ce qu’il me répondait...pompier..policier..médecin..mécanicien...balayeur ..électricien..cantonnier....

      ou au pire FONKSIONERA...

      mais PASITERA....m’avait laissé pantois....

      je n’avais continué l’échange..car j’imagine...que en tant que PASITERA il se voit déjà à la place de MAIHOL...ses affairismes,ses terrorismes et ses 4x4....tout çà en ayant les mains propres...et la "conscience tranquille"..

      au passage permettez moi de vous embrasser amicalement mes chères Andriambavalanitra....HEUREUSEMENT que ma grand -grand-mère..."Purgatorius de la taille d’un gros rat"...était une p.ute....!!!...

      autrement DSK n’était pas là pour nous amuser....!..sans provocation aucune...!!!

    • 22 février 2013 à 14:30 | gasylahy gasykara (#6978) répond à che taranaka

      Aza mba atao mibirioka sahalamin’zao moa izy io ry namana Che taranaka a !
      Ataovy ambony ny tanindrazana iombonana dia afaka ho azy izay ahiahinao fa raha Pasitera tena manampanahy izy mety afaka hananatra ny mpanao paolitikantsika lavarambo dia ho tafita Gasikara...

    • 22 février 2013 à 17:29 | Rivohanitra (#142) répond à che taranaka

      Salut Grand Che !

      Toujours au top et pas encore dans les maquis ?

      Rivohanitra

    • 22 février 2013 à 18:05 | che taranaka (#99) répond à gasylahy gasykara

      RY-GASY ?

      efa niandry i PAOLO...fa tsampany fa i Razampiera no mpanakorotana..sy mpandrangitra e !!!...

      ry Dapasy sy Maihol...no mpanakoratana ary ry ZAMPIERA...no mpandrangitra ireto tsy nahita fianarana sy mialokaloka ao Ampiagonana..

    • 22 février 2013 à 18:09 | che taranaka (#99) répond à Rivohanitra

      Ma chère RIVOHANITRA..RANOMANITRA,

      les maquis...???

      aux lendemains des élections du mois de juillet...s’ils persistent dans leurs konneries...c’est une possibilité....

      vous savez à Tana n’est-ce pas déjà les maquis...????

    • 22 février 2013 à 22:47 | LAZALAZAO (#7189) répond à Rivohanitra

      Rivohanitra,
      Il y a plusieurs hypothèse , mais les chercheurs n’arrivent toujours pas à décider laquelle et la bonne.
      1) Entre le 9 et le 14eme siècle la thalassocratie des Malais était a son apogée

      2) fuite à cause d’une guerre ou des raison économique

      3) Aventure, vu la forte densité de population : La Malaisie, L’Indonesie et les Phillipines étaient ensemble, à l’époque.

      4) Piraterie, fort possible car la mer en était plein.

      5) Par accident par exemple un naufrage, dérive, un Tsunami etc...

      Beaucoup d’autres hypothèse sont évoqués sauf, çelle que vous insinuez.

    • 22 février 2013 à 23:18 | Rivohanitra (#142) répond à LAZALAZAO

      " Il y a plusieurs hypothèse , mais les chercheurs n’arrivent toujours pas à décider laquelle et la bonne."

      La bonne hypothèse c’est celle de Rivohanitra. Mais comme c’est une hypothèse qui peut remettre en cause profondément une situation de domination à laquelle ( malgré une aspiration à la démocratique) beaucoup de nos intellectuels ne souhaitent pas renoncer , il vaut mieux l’écarter.

      Très franchement vous ne pensez pas une seule minute que ces 30 meufs sont des religieuses qui ont échappé à la surveillance de leur mère supérieure pendant la dernière heure de prière de leur couvent ? Que faisaient-elles à bourlinguer dans l’Océan Indien et le Canal de Mozambique à toute heure, jours et nuits ? A l’époque, je suppose, que les océans étaient aussi fréquentés par des pirates à l’affût non pas uniquement de coquillages mais aussi de moules de toute espèce.

      D’ailleurs je ne vois pas en quoi il serait gênant d’avoir comme ancêtres des prostituées aussi courageuses. A l’heure où des gosses sont issues de banques de spermatozoïdes, faut-il encore se référer à ses ascendances lointaines ?

    • 23 février 2013 à 06:13 | LAZALAZAO (#7189) répond à Rivohanitra

      Rivohanitra,
      Votre hypothèse est plus que contestable. L’Indonesie de l’époque était (et toujours ) musulmane , la prostitution y était interdite. De plus, quand on parle ici de 30 femmes.. L’article original parle d’ une trentaine de femme, mais aussi des hommes, ne dépassant pas les trentaines.... En outre, on parle des premiers arrivants et non les seuls ancêtres malgaches.
      Selon toute probabilité , l’immigration indonésienne arrivait par vague.

      Au 16eme siècle,par exemple, lors du royaume de Majapahit (proche de la prononciation malgache "mandrapahita") qui a duré du 9 au 16eme siècle, il y a eu des guerres et répressions. À ce moment-là, il y a eu une fuite massive de la péninsule d’ Asie sud-Est. Cependant, dans notre histoire Andrimanelo avait une femme, probablement Indonésienne et musulmane nommée "Habib" devenue "Rabiby" en malgache.. Tout porte à croire qu’elle faisait partie de ceux qui ont quitté la péninsule sud-est asiatique de Majapahit .

      Notons que Andriamanelo était le fils de RANGITA (1500) et père de Ralambo (1575-1610)

    • 23 février 2013 à 10:58 | gasylahy gasykara (#6978) répond à Rivohanitra

      ianao izany Madama ilay tonga am’fitenenana manao hoe : MITOMPOTENIFATRATRA !!!
      koa raha sanatria ka mibiloka tampoka ilay mahitsy aminao, vonona ifanehatra am’ilay TSITOHA va ianao ???

    • 23 février 2013 à 11:09 | gasylahy gasykara (#6978) répond à che taranaka

      iny indray no tsy hitako hoy ilay jamba !!! hihihi
      mampalahelo tokoa ny olona rehefa mihambahamba am’finoana, na koa antsoina hoe "ireo zaza ao am’Tompo" ;
      nefa kosa aza atao bambaray fa misy ireo manana ny anjely mpiambina na dia mibadabada aza indraindray noho ny maha mitafinofo azy...

    • 23 février 2013 à 12:05 | leclercq (#4410) répond à Rivohanitra

      Bonjour

      Si je comprend bien et suivant votre votre point de vue :NOUS SOMMES TOUS ET TOUTES des"ENFANTS" de
      P....... mais vous semblez oubliez que P.... ou pas la femme est avant tout l’origine du monde entres autres , en ce qui me concerne j’assume pleinement et en plus je repecte ..
      Bon dimanche
      Bakoly

    • 23 février 2013 à 16:39 | Rivohanitra (#142) répond à LAZALAZAO

      LAZALAZAO !

      " Votre hypothèse est plus que contestable. L’Indonésie de l’époque était (et toujours ) musulmane , la prostitution y était interdite."

      L’alcool et la prostitution sont interdits dans les pays musulmans. Raison de plus pour dire que ces femmes ont été bannies de leur clan. Elles ont erré des mois sur l’Océan avant de trouver refuge à Madagascar.
      Demandez donc aux musulmans quelles sont les pratiques illégales en matière de prostitution dans leurs pays. Vous allez retrouver rapidement le décor des "milles et une nuit" .
      En quoi le fait que ces femmes aient exercer le métier de prostituer peut vous déranger à ce point ?
      A l’évidence et pour des raisons de conventions sociales, on va de toute façon écarter cette hypothèse, les sociétés sont ainsi faites.

    • 23 février 2013 à 16:45 | Rivohanitra (#142) répond à leclercq

      Bakoly,

      Ces histoires d’origine n’ont vraiment aucun intérêt.
      Que mon arrière grand-mère soit P... ou esclave de la côte Est africaine, ce n’est pas important. Il n’y a ni fatalité ni déterminisme...

      Bon week-end à vous.

      Rivohanitra

    • 23 février 2013 à 19:24 | LAZALAZAO (#7189) répond à Rivohanitra

      Rivohanitra,

      Ce n’est pas le métier de ces femmes, qui me derange mais la va labilité de votre hypothèse . Supposons que vous avez raison, comment faisaient elles pour monter dans un bateau ? et le piloter ? même sous un tsunami et par hasard, comment débarqueraient-elles a Madagascar ?
      Encore, dans quelle condition au premier millénaire, des femmes montent aux bateaux ? C’était plutôt la place des hommes.
      Et supposons qu’elles ont franchi tous les obstacles : les rugissants, la tempête, la piraterie, la faim, la fatigue, ...car vous supposez "qu’elles ont erré des mois, sur l’océan ?

      Enfin, si vous supposez qu’elles ont pris le départ car la prostitution est interdit par l’Islam 1) quand elles o t alors commencé à être prostitué ar çelle-ci est interdite ? Elles auraient donc commencé leur métier , et au bout d’un moment , ce n’était plus possible il fallait partir.....

      Les premières arrivées indonésiennes à Madagascar était, très très fort probablement avant l’an 1000, c-a-d le premier millénaire . Or l’Indonesie n’est devenue Islamique qu’au 8eme siècle . Il se peut alors que la première immigration soit avant. D’ailleurs, c’est l’impression que donne le texte original en anglais.

      Bref dans vraiment beaucoup de cas, votre "hypothèse " a très très peu de chance d’être possible. Elle bénéfice simplement le fait qu’on a pas encore une décision scientifique commune. En justice, votre bénéfice s’appelle, le bénéfice du doute. Sauf, que le doute en question tend vers l’impossible.

    • 23 février 2013 à 20:27 | leclercq (#4410) répond à Rivohanitra

      Bonsoir
      Pour conclure , je veux juste affirmer que je suis née
      Malgache et resterai jusqu’à mon dernier souffle ,et mes deux filles ainsi que mes 3 pts enfants ont du sang Malgache qui coulent dans leur veine et en sont trés fiers
      Bon dimanche
      Bakoly

    • 24 février 2013 à 14:21 | Radepy (#7163) répond à LAZALAZAO

      Ces trentaines de femmes n’étaient que des épouses et compagnes des hommes parmis les mille soldats ramenés par les Britanniques au 18ème siècle. En réalité, elles ne comptaient pas que trente.

    • 26 février 2013 à 14:04 | LAZALAZAO (#7189) répond à Radepy

      Signalons que le 18eme siècle c’est de 1700 à 1799. Or en 1700 le roi Ralambo à Ambohitrabiby régnait . Portant celui-ci était le fils d’Andriamanelo, fils de RANGITA , fille de Rafohy (1500).
      Bien qu’un résumé rapide, selon vous Rafohy n’est donc pas l’origine car elle était au 16eme siècle ?

      Rappelons toujours, le texte original, en anglais, parle de NOTRE ORIGINE.
      Supposons encore que notre origine commençait au 18eme siècle. Or les "soldat britanniques" étaient présent à Madagascar sous l’invitation de Radama I (1793-1828) Comment ce dernier a construit son royaume en une vitesse éclair ?
      Il y a donc un énigme . Comment est-ce possible que les origines des malgaches (thèse de Radepy) soit au 18eme siècle or avant Andrimasinavalona (18eme) il y a eu une ascendance et des royaumes confirmés. Ne serait-ce que le FANJAKANA ARINDRA de 1500 de Rafohy ?

    • 26 février 2013 à 17:53 | LAZALAZAO (#7189) répond à LAZALAZAO

      Donnons ces précisions sur le 18eme siècle malgache.

      - 1675 -1710 : Andriamasinavalona
      - 1710-1730 : Andriatsimitoviamiandriana
      - 1730 - 1770 : Andriambelomasina
      - 1770 - 1787 : Andrianjafy
      - 1787 - 1810 : Andrianampoinimerina

      Ici, je veux monter que les descendants des indonésiens avait déjà des royaumes confirmés au 18eme siècle. Et non, une arrivée des premiers migrants. Ces rois cités ci-dessus en sont les preuves. Mais on peut donner aussi leurs ascendances jusqu’au 13eme siècle .....si on veut.

    • 27 février 2013 à 18:37 | Emmanuel (#7224) répond à LAZALAZAO

      Bonjour,
      Je suis français. J’ai vécu plusieurs années à Madagascar et je connais assez bien l’Indonésie aussi pour y avoir passé plusieurs mois. Ayant des notions de langue malgache, je n’ai pu m’empêcher d’être stupéfait de toutes les analogies que j’ai découvertes entre ces deux langues en voyageant en Indonésie alors que je n’ai que des notions sommaires de chacune d’elles.
      Vous parlez d’un roi malgache du XVIe siecle qui aurait épousé une musulmane venant de l’Asie du sud est. Etait-ce vraiment une indonésienneou faisait elle partie des arabes ayant échoué au XVIe s vers Vangaindrano ou Mananjara et ayant introduit l’écriture à Mada ? J’aimerais savoir d’où vous tenez cette information. Si elle est exacte, par où, pourquoi, et comment cette personne serait-elle arrivée à Madagascar ?? Avez-vous des infos là-dessus ?
      Autre point, vous affirmez aussi que plein d’autres internautes, qu’au VIII e siecle, à l’époque où seraient arrivées les 30 indonésiennes dont parle l’article, l’Indonésie était musulmane. Ce n’est qu’au XIII e siecle que Sumatra est devenue progressivement musulmane et au XVIe siecle seulement Java … L’idée comme quoi ces personnes fuyaient l’expansion de l’islam est totalement anachronique !!! (et loin de moi l’idée de vouloir défendre l’islam…)
      En revanche, l’idée d’une princesse musulmane du XVI tient mieux la route. Merci de me renseigner sur cette Habib !

    • 27 février 2013 à 22:55 | LAZALAZAO (#7189) répond à Emmanuel

      Emmanuel,

      D’abord à propos de l’Indonesie musulmane et l’immigration à Madagascar. Voilà ce que j’ai dit à Rivohanitra
      "Les premières arrivées indonésiennes à Madagascar était, très très fort probablement avant l’an 1000, c-a-d le premier millénaire . Or l’Indonesie n’est devenue Islamique qu’au 8eme siècle . Il se peut alors que la première immigration soit avant." Il s’agit ici d’avant l’Indonésie musulmane.

      La bourde est le chiffre "8" et vous avez raison de le noter. Mais l’erreur est compréhensible si vous,lisez bien car je dit " il se peut que la 1ère immigration soit avant" C-a-d avant l’Islamisation..donc avant l’an mil. En fait je voulais dire par-là au au 8eme siècle , mais il y a une bourde. Il faut tours relever ces "bourdes" et ne pas laisser l’erreur persister. Il est aussi humain de commettre des erreurs ainsi Confucius a dit, l’erreur la plus grave c’est celle qu’on ne corrige pas. Et là, je corrige.

      C’est à propos e HABIB qu’il faut parler de l’Indonésie musulmane. Je mets en parallèle, les refoulements de l’époque de Majapahit et l’arrivée probable d’une famille indonésienne à Madagascar. Précisons qu’ils connaissaient le chemin au 16eme.
      Habib est avant tout un prénom masculin en arabe mais au féminin, ç’est Habiba qui se prononce "HABIB ou HABIBE en malgache. C’est le nom donc de la femme d’Andriamanelo dont la signification serait "bien-aimé".
      Où demandez- vous trouver des éléments d’information sur HABIB. Tous les bon livre d’histoire Malgache feront l’affaire. Je vous recommande, en particulier, celui de "Histoire de Madagascar" d’Edouard RALAIMIHOATRA. Bien argumenté, et avec des documents (authentiques) à l’appui.

      Enfin, je ne crois pas avoir affirmé que le groupe de trentaine de femme fuyait l’Indonesie a cause de l’islam. En réalité, aucun historien ou chercheurs n’a pu définir la raison pour laquelle ces trentaines de femmes ont quitté l’Indonésie et surtout comment , Piere encore, on ne sait toujours pas quand LE ou LES premiers migrants sont arrivés à Madagascar. On le dit (comme moi). "Avant l’an mil" probablement le 7 et le 8eme siècle car, on en a des taçes archéologiques . Mais ces traces montrent aussi que arrivées des 1ers migrants ne pouvait pas être à ce moment-là. Car ils font déjà du commerce avec les arabes. Cela.veut dire qu’ils était-là bien avant et ont eu le temps de developer leurs activités économiques . Et la on constate que s’ils avaient déjà là, ils ne venaient donc pas d’arriver.
      Personne ne se mouille, pour l’instant pour dire une date précise . Quand je parle, 8eme siècle , c’est parce que nous sommes dans un forum où tout le moindre apprendre de tout le monde, et que le 8eme siècle c’est entre le 7 et le 9ème siècle dates auxquelles les decouvertes archeologique dans la région SAVA nous laissent croire un comptoir de commerce avec les arabes.

    • 28 février 2013 à 11:07 | LAZALAZAO (#7189) répond à LAZALAZAO

      Emmanuel,
      La question de Rabiby est intéressante mais, bien difficile car si vous lisez bien mes sources Habib semblait etre la belle mère, et c’était avec sa fille Randapavola que Ralambo s’est marié , et avait un fils : Ralambo.
      En fait, l’histoire des VAZIMBA, nous n’en avons, que ce que la tradition orale nous a laissé , il y a beaucoup d’informations contradictoires, ainsi pour d’autres personnages, on a les mêmes problèmes :Rafohy était-il (elle) une femme, c’est Rafohy la fille ou c’est RANGITA ? Mais il y a une sorte de "consensus" qui dit que Rafohy était un homme et RANGITA sa fille...

  • 22 février 2013 à 15:20 | Rediredy (#6537)

    La valeur de la science (Poincaré), un livre que j’ai affectionné même s’il a pris des rides à certains égards depuis. Il commence par le texte suivant :

    " La recherche de la vérité doit être le but de notre activité ; c’est la seule fin qui soit digne d’elle. Sans doute nous devons d’abord nous efforcer de soulager les souffrances humaines, mais pourquoi ? Ne pas souffrir, c’est un idéal négatif et qui serait seulement atteint par l’anéantissement du monde. Si nous voulons de plus en plus affranchir l’homme des soucis matériels, c’est pour qu’il puisse employer sa liberté reconquise à l’étude et à la contemplation de la vérité".

    (My comment : En d’autres termes, retrouver sa (vraie) dignité humaine).

    Sans m’immiscer dans la discussion pointue sur la véracité des hypothèses scientifiques de cet éditorial ("trente femmes"). Les scientifiques la considéreront comme une étape dans la recherche de la vérité, les scientistes en feront une "vérité immuable". Soit, passons !

    J’aimerais juste exprimer un sentiment ambigu en lisant la plupart des commentaires de cet éditorial (ai-je mal traduit ?), la plupart Malagasy sont en général mal à l’aise dans la "recherche" de leur origine ? Et ce n’est pas nouveau ils esquivent. Les tendances se ramènent souvent à "noyer" le poisson dans une sorte de consensus qui n’offusquera(it) personne. J’ai remarqué depuis presque toujours comme la plupart des lecteurs certainement. C’est quasi-inhérent à la mentalité des Malagasy dans sa majorité, souvent essayer d’esquiver les problèmes de face pour préserver le "fihavanana". Ce "fihavanana" nous a évité (et nous éviterait) bon nombre de guerres civiles probablement, mais ce "fihavanana" ne nous a pas non plus aidé à résoudre de manière permanente les problèmes qui ont jalonné la société malgache ces soixante dernières années (et je ne parle pas des politiciens qui exploitent le "fihavanana" pour encore et encore exploiter le peuple Malagasy, et pas que les politiciens).

    Alors "trente femmes" pourquoi pas (pour ma part c’est même passionnant), la science confirmera ou infirmera selon … Wait and see (comme dirait Mihaino) !

  • 22 février 2013 à 17:16 | Isambilo (#4541)

    Mikea, Vezo, Merina. Très bien. Est-ce un échantillon représentatif de la population féminine malgaches ? Et pourquoi ? D"autres études de génétique ont déjà eu lieu avec les mêmes défauts : quelle qualité attribuer à leurs défauts d’une part. D’autre part, elles portent sur la population actuelle et non sur les origines de cette population. Il est par exemple bizarre que cet échantillon privilégie la côte ouest alors que nous savons que la densité de population la plus forte est sur la côte Est.
    Si l’ultra libéral The Economist se met aussi à publier des textes sur l’anthropologie, c’est que le monde va très très mal. Au lieu d’aller chercher des Néo-zélandais le journaliste aurait mieux fait de s’arrêter en Australie où Blench travaille et où Charles Randriamasimanana travaillait.

    • 22 février 2013 à 18:26 | che taranaka (#99) répond à Isambilo

      "Pour Madagascar, les recherches d’Harilanto Razafindrazaka ont révélé que le génome mitochondrial des Mikea, des Vezo et des Merina d’Ambohimalaza était une variante du motif polynésien"...

      de là à dire que les ambohimalaza sont des vezo..ou des mikea...RAZAMPIERA peut disserter avec Mlle RAZAFINDRAZAKA....

      l’ADN a démontré que tous ces bridés et leurs dérivés sont issus du Sud de la CHINE...point barre..!

      mais RAZAMPIERA et Cie ,avec le FIHAVANANA de Mme Sylla..pour un nouvel ordre ambohimalazien...????...pourquoi faire...???....

      entre temps..les SYLLA..les DOMENECHINI ...il en est où la REPUBLIQUE et la DEMOCRATIE....?....

      Ce pays ne va pas au lava-piringy..par hasard...!

  • 22 février 2013 à 19:14 | Cacatoès (#7049)

    Ny vahoka madinika malagasy hataon’ireo panao politika ireo sy piandany azy dindon de la farce !!

    • 23 février 2013 à 11:20 | gasylahy gasykara (#6978) répond à Cacatoès

      otran’mahita izany ny tenako mpampiarapeo dia misy mpitendry ary etsy andaniny ny mpandrindra miaraka am’lay hazokely roa...dia mihira "frère Jacques, frère Jacques, dormez-vous ?...dig DINDON !!!"

  • 22 février 2013 à 20:10 | Mihaino (#1437)

    Les économistes soutiennent que notre planète terre se partage en Nord et Sud rompant avec la thèse classique qui divisait l’humanité en Est et Ouest. Cette façon de voir les choses est arbitraire et c’est une division subtilement menée par les politiciens en vue d’attirer l’attention sur l’emprise internationale des "Grandes Puissances". En réalité, la division du globe en Nord et Sud s’est avérée précaire sur le plan économique , sur la répartition des richesses , sur la maîtrise des techniques de production etc...puisque l’hémisphère Sud est aussi RICHE que l’hémisphère Nord dans tous ces domaines . (cf Brésil, Inde ... au XXIè siècle).
    Quant au partage de l’humanité en Est et Ouest , il demeure une réalité, une vérité vu que son critère , à savoir LA DIFFERENCE entre DEUX AMES et DEUX CULTURES reste valable jusqu’à nos jours .
    Pour résoudre un problème précis ,l’occidental utilise la plupart du temps des formules types, des théories scientifiques alors que l’oriental raisonne par le coeur , le calme et la patience ?! J’ai tenu à vous partager ces qqs lignes avant de conclure sur notre origine (juste pour sourire pendant ce week-end !).

    Concernant l’origine du Peuplement de Madagascar, tous les élèves malgaches d’un certain âge maintenant ont bel et bien appris à l’école primaire que nos ancêtres sont les Gaulois ? Est-ce vrai Mr le Professeur ?!
    Enfin, compte tenu de la situation de crise chez nous actuellement, j’admets que connaître notre origine c’est bien , trouver une solution de sortie c’est mieux ....
    Wait and see ...

    • 23 février 2013 à 11:31 | gasylahy gasykara (#6978) répond à Mihaino

      tsara ny mitsambikimikipy,
      lafatra ny mandroso tsy miverindàlana,
      nefa mbola mihoatra lavitra noho ireo roa voalohany ary mailo kokoa ny mamantatra ny teo aloha mba ahafahana mahazo traikefa andinganana sy irosoana lavidavitra>>> "soa lavo hahay hamindra"

  • 22 février 2013 à 21:06 | Jipo (#4988)

    Bonsoir .
    Ces propos ne sont que le résultat d’ années de recherches et discutions avec des spécialistes , n’ ont en aucune mesure la prétention d’ etre pure vérité , ni de blesser quiconque .
    Une référence incontournable , concernant le peuplement de Madagascar est bien ce monument d’ anthologie d’ Alfred Grandidier : Souvenir de voyages 4 ( 1865 − 1870 ) d’ après son manuscrit inédit de 1916 .( Présenté par P.Verin directeur du département d’ Archéologie & devenu Anthropologue en Polynésie depuis ) .
    Une autre grande spécialiste dont n’ a pas parlé l’ auteur , ( ne l’ étant pas ) , est Françoise Raison - Jourde , sans compter sur les remarquables travaux du département d’ Antropologie de l’ ORSTOM ( détruits par le tristement célèbre pirate-amiral rouge : d ’eau saumâtre aux alentours de 1970) à savoir : Polian , les Lavandes , Deschamps , Ottino, ou Robineau , pour ne citer qu’ eux & dont " l" auteur " a connu une partie .

    On retrouve au Népal et certaines régions de l’ Inde la même façon de secouer la tete ( qui en Occident est un signe de négation ) et qui en Asie veut dire : oui ...
    A croire que cette manière de ne pouvoir dire non, et qui se traduit par un acquiescement de gauche à droite de la tête , se retrouve également dans le comportement & gestuelle Malgaches :
    " as - tu de l’ argent ? " : oui , je n’ ai pas d’ argent
    " N ’as-tu pas d’ argent ? " : oui je n’ ai pas d’ argent . Ou : va-t-il venir ? oui il ne va pas venir .
    Ne va - t -il pas venir ? oui ...
    Dans les deux cas la négation est niée, comme fady et génétiquement enracinée dans cette " mémoire collective " pour ne pas dire ancestrale .

    Oui Madagascar n’ a pas été peuplée en une seule fois ni par les memes individus , certains ont été déposés ( souvent malades , scorbut ou tuberculose ) par les trafiquants d’ esclaves Arabes , vers le 9 ème siècle, ou pour se constituer des réserves d’ esclaves ( sur & pour la route ) et ont surtout peuplé la cote , quelques siècles plus tard en effet des Individus venant avec la mousson et les alizés , sont arrivés en une dizaine de jours ( le vent dans le dos , voiles carrées , contrairement aux arabes qui remontaient le vent avec leurs voiles triangulaires ) en longeant la cote depuis le Sud de l’ Inde , par la mer d’ Oman , Somalie et Sud Yemen se sont retrouvés dans le Mozambic rencontrant Madagascar / leur route .
    Donc il n’ y a pas une seule version , ni vérité, mais plusieurs ;
    Connaissant , les redoutables navigateurs qui trainent dans la mer de chine, Formose ( Sumatra - Java et les iles avoisinantes ) il est évident qu’ une partie a immigré vers l’ Ouest , alors que l’ autre s’ est dirigées vers l’ Est peuplant les Iles du Pacifique jusqu’ à Hawai et l’ Ile de Pâques .
    ( Pour reference également le superbe exploit de Tahiti Nui Freedom qui a rejoint avec une pirogue traditionnelle Papeete à Shangai en 4 mois , route inverse réalisée par les premiers navigateurs immigrants, Quelques siècles + tôt , vous trouverez + de détail sur ce périple / @ ) .
    Les résultats de mes connaissances dans ce domaine et que je partage volontiers , sont que les Malgaches sont d’ origine Maléo-polynésienne , avec une antériorité aux côtiers amenés par les trafiquants d’ origine Arabe, ( d’ esclaves particulièrement de la région de Zanzibar vers le 9 ème siècle .
    Le peuplement s’ est fait de la même manière qu’ à la Réunion , avec les Cafres ( côtiers ) et les Yab ti- marrons des hauts , d’ ou ce point " d’ honneur " par certains de ne pas avoir les cheveux frisés et se croire , encore de nos jours, sortis de je ne sais quelles cuisses cosmiques , en aucun cas terrestre ...

  • 22 février 2013 à 21:15 | LAZALAZAO (#7189)

    Cet article, en anglais était déjà sorti à la fin de l’année dernière . Il est important à signaler que la prise en compte de notre origine fortifie notre repère .Et bien sûr, renforce notre identité . Les malgaches doivent être conscients qu’ils sont les fils du peuple Malais, de la grande famille NUSANTAR.
    En Indonésie, certains commencent à être conscients que Madagascar c’est aussi l’autre Indonésie . Les petits indonésiens l’apprennent en classe, et les spécialistes en écrivent des livres.

    Physiquement et lingustiquement, la ressemblance entre les Malgaches et les indonésiens sont très très fortes. Comme cités ci-dessus, les ressemblances vont encore plus loin : Culture , biologique, climat etc....

    MALAGASY. C’est pour désigner les MALAY de MADAGASCAR . Ceci, bien sûr, ne cautionne pas la version Malagasy provenant du mot "Manakasina".

    Enfin, soyons solidaires et fière d’être Malagasy. Nous sommes les Malais de Madagasikara.

    • 22 février 2013 à 22:09 | che taranaka (#99) répond à LAZALAZAO

      Akory lahaly,

      ainsi ..nous sommes sur la planète Mars..

      ...malay ou pas ...la race humaine est une pièce ..toute petite pièce de l’UNIVERS....

      en attendant nous avons besoin de SECURITE...de DEMOCRATIE et de REPUBLIQUE...

      j’insiste Mr DOMENCHINI doive éclairer plutôt ses élèves sur ces concepts que sur leur ORIGINE....d’autant que sa science n’est pas encore au point....!

      à moins qu’il a d’autre dessein...

    • 22 février 2013 à 22:57 | LAZALAZAO (#7189) répond à che taranaka

      On peut coopérer plus étroitement avec l’Asie-Sud-Est c’ est une possibilité . Mais avant, il faut faire partir le putschiste et compagnie.

  • 22 février 2013 à 22:59 | Turping (#1235)

    Domenichini,
    Décidément après l’enseignement vous attaquez à la race !
    L’Homo sapiens à l’Homme de Néandertal !
    Le sequençage partiel de l’ADN nucléaire (acide désoxyribonucléique) néandertalien a démontré le rapprochement des êtres humains anatomiquement modernes d’Eurasie ...
    Le dialecte merina est une langue austronésienne faisant partie de la branche Malayo-polynésienne.
    Sur le plan morphologique ,phénotypiquement cette origine sud Est asiatique qui montre la peau claire ,les yeux débridés,les cheveux lisses .Les côtiers appellent les merinas ,les"malamas" ,les tsalo ,les Andriana en particulier.

    Tout en sachant que Madagascar est issu de 18 races ethniques différentes.
    Sur les côtes ,sont d’origine africaine ,indo-arabe,etc,...
    Si on énumère l’aspect phylogénétique de l’origine de chaque race on ne s’en sortira jamais avec un cahier de 200 pages !!!
    Le monde à l’origine était un bloc uni qui s’est séparé au fil du temps ,créant aussi les diversités climatologiques,etc....
    La problématique de Madagascar se repose sur le racisme tribale car les différences de coutumes et de morphologie sont des choses qui divisent.
    Bon week -end

    • 23 février 2013 à 11:49 | gasylahy gasykara (#6978) répond à Turping

      tsy mipetraka izany olana izany raha mampiombonana ny fiarovana ny fananany ny tsirairay dia ny fiarovana ny TANINDRAZANA GASIKARA !!!
      Izany no antsoina hoa FITIAVANTANINDRAZANA fa tsy mifototra am’hoe "La problématique de Madagascar se repose sur le racisme tribale car les différences de coutumes et de morphologie sont des choses qui divisent", indrindra moa ny hoe "Les côtiers appellent les merinas ,les« malamas » ,les tsalo ,les Andriana en particulier", faranako am’hoe "Sur les côtes ,sont d’origine africaine ,indo-arabe,etc,... ".
      N’inon’inona lazaina momba ny maha samy hafa dia tokony ny TENY IRAISANA no banjinina izay mampitambatra an’Gasy.
      TOKANA NY TENY MANOMBOKA AN’AVARATRA KA HATRAN’ATSIMO ARY MIANANDREFANA SY MIANTSINANANA FA NY FANONONANA NO SAMIHAFA.

    • 23 février 2013 à 22:25 | Turping (#1235) répond à gasylahy gasykara

      Gasylahy gasykara,
      Ka ilay zavatra voalazanao io anie efa zavatra fantatra daholo e !,"chose primitive ,basique",jereo ny discussion sy ny forum sasany ,hafa dia hitanao hoe ny tena olana sy ny vaha -olana entina.
      Tsy tezitra aho mamaly anao fa je suis quelqu’un de très cool .
      Justement ,Monsieur Domenichi a parlé des races ,des origines des malgaches ,donc il fallait y répondre .
      Tout en sachant ,que les malgaches se divisent .
      Justement ce problème ethnique dont vous semblez ignorer fait partie du non avancement de ce pays suivi de l’hypocrisie ,de conflits d’intérêt,....

      Seulement je suis quelqu’un instruit( Master 2 Biologie),Licencié en Maths ,13ans dans l’enseignement français et je suis aussi régulièrement la politique à Madagascar à part la politique .
      Voilà ,donc ne soyez pas bloqué par des discussions qui sortent un peu de la normale.
      Efa fantatra anie ny zavtra kitoatoa misy ao @ firenena io .
      Justement io resaka tribalisme sy racisme io raha tsy fantrao zavtra nanjaka to @ io firenena io.
      I Général Ramanatsoa no miaramila haut gradé voalohany indrindra tao Mscar.
      Tsy zakan’ny vavon’i Ratsiraka mihitsy izany satria teo ambany fahefan’i Ramanatsoa izy t@ izany fotoana izany.
      Ny anisan’ny tanjona voalohany nokendren’i Ratsiraka dia ny fankahalana ny Merina .
      Anisan’ny tsy nampandroso io firenana io izany toe-javtra sy fanapotehina izany satria nisy ihany koa ireo merina mpisolelaka tao am-badika.
      Anisan’ny olana tokony vahana voalohany koa ny " problème ethnique".
      L’intelligence appartient à tout le monde.
      Surtout les vraies têtes dans ce pays avant l’ère Ratsiraka,ce sont les Merinas avant qu’ils soient balayés .
      Rajoelina et Ravalomanana ne sont pas les élites Merinas(Ils ont eu l’opportunité d’être au pouvoir).
      Regardez le bilan :En 38ans depuis l’accès de Ratsiraka au pouvoir ,le pays a été ruiné complètement en passant d’un pays le plus envié du monde au pays le plus pauvre.
      Tsoriko @ gasy lahy aloha fa ny tena izay manoratra eto dia Andriana ray sy reny e ! tsy misy mahamentra izany.
      Fa kosa izany tsy manakana ny fitiavan-tanindrazana ;
      Bon week end !

    • 24 février 2013 à 11:49 | tsapiky (#7047) répond à Turping

      « La problématique de Madagascar se repose sur le racisme tribale car les différences de coutumes et de morphologie sont des choses qui divisent. »

      D’autres pays que M/car ont connu une telle situation dans le passé. Ils sont finalement parvenus à transcender les différences qui les opposaient (mosaïques de dialectes, d’origines, d’us et coutumes, de religions, d’éducations etc.) en levier de développement intégré. A partir de ce que nous appellerions des « Dina » chez nous, ils ont pu façonner une « prise de conscience nationale » socialement intégrée. Cette « identité nationale », qui nous fait cruellement défaut à M/car depuis une décennie est à la base d’un concept d’Etat « acceptable pour le plus grand nombre ».

      C’est en ce sens que je comprends les deux éditoriaux de JPD sur la baisse de niveaux de l’éducation et l’origine du peuplement de M/car.

    • 24 février 2013 à 15:13 | Turping (#1235) répond à tsapiky

      Tsapiky,
      Bien sûr que c’est la notion de l’identité nationale qui fait défaut à Madagascar.
      Si vous participez souvent ici au forum et si vous suivez les posts /
      J’utilise la phrase" trouver les valeurs communes pour des intérêts communs" à condition de faire la rupture avec le passé^pour opter à des changements radicaux sur tous les plans.
      Votre post ,par contre cela se voit à travers votre message que vous êtes bien reposé .
      Sachez que la colonisation a duré 76ans en tout .
      Même après l’indépendance depuis 1972 ,nous étions sous la tutelle de la France.
      Le terme de "diviser pour mieux régner " était l’une des armes fatales des colonisateurs pour faire les mains basses et diviser les malgaches.
      Je n’ai pas dit non qu’une race est inférieur à une autre.
      Par contre si on fait le bilan :Les Mérinas ,la région du centre présentait toujours une avance considérables par rapports aux régions des côtes sur tous les plans.
      Un certain Ratsiraka ,voir Zafy arrivés au pouvoir avait fait les règlement de compte en essayant de balayer les avancées Merina pour créer de la médiocratie jusqu’à ce que les autres Merinas salissent les images tant conviées depuis des décennies.
      C’est la raison pour laquelle j’ai dénoncé la dégringolade dans ce pays depuis 38ans ,des politiques vouées à l’échec qui se sont succédées depuis l’ère Ratsiraka car les malgaches n’ont pas su trouver "une identité commune" ,de repère commun pour évoluer et vivre ensemble.
      C’est le style Bokassa !!!
      Je ne suis pas contre du retour au régime monarchique car le regime République banannière ne marche pas.Regardez le Maroc !
      Bon Dimanche !

    • 24 février 2013 à 15:17 | Turping (#1235) répond à Turping

      Je rectifie : jusqu’en 1972

  • 23 février 2013 à 04:32 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Effectivement, la question de l’origine - des origines - des Malagasy est récurrente.
    Qui sommes nous, les Malagasy ?
    D’où venons-nous ?
    Etc ...

    Par son forum, M Domenichini, un vrai et bon "Zanatany", interpelle tout simplement la conscience de tout un chacun sur notre identité à la veille de l’avènement politique qui va orienter, guider notre mode de gouvernance sociétale.

    Cartésien, observateur et intellectuel qu’est Jean Pierre, il met en avance l’assiette de ces futures élections.

    Cette assiette politique et électorale n’est composée que de Malagasy en quête et à la recherche de son bien-être qui dispose de tout pour sortir de ce "merdier".
    De tout ! Evidemment, effectivement et sans aucun doute :
    - de notre insularité, nous sommes préservés de toute invasion et incursion étrangère,
    - de notre insularité, on a une langue commune concrétisée par des us et coutumes respectée, ... que les autres Etats africains, voisins, nous envient.
    Tout simplement les Malagasy ont un territoire, une civilisation, une culture et une identité bien déterminés et "précise" (Je pense à l’île d’Europa, ...).

    Laissons les recherches scientifiques, historiques, ethnologiques, etc ... aux experts en la matière. Cà peut prendre des décennies ...

    En attendant, ce qui urge, ne nous nous contentons pas (si j’ose dire !!!) de notre organisation sociale et politique qui est assez tendue,sélective et surtout procédurière pour le commun des mortels ... Et nous ne sommes pas plus de 20 millions ...

    Quelque part, Jean Pierre Domenichini nous interpelle, sous un autre angle, sur les risques du tribalisme et du fédéralisme.

    Seulement après la détermination d’une assiette sécurisée et stable qu’on peut passer en toute confiance à toute candidature à la présidentielle et aux élections. C’est la moindre des choses.

    Voilà !

    Misaotra tompoko !

    • 23 février 2013 à 11:55 | gasylahy gasykara (#6978) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      tokony ho ajanona ihany koa ny fametrahana takila eo am’andrina ilazàna fa ny mainty tsy maintsy kosehana am’fotsy, ny avaratra dia tsy maintsy totofana atsimo, ny mpino tsy mahazo vatonasondrotrinitany...

    • 23 février 2013 à 15:35 | Jipo (#4988) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      Bonjour Domenichini n ’est pas un zanatany mais vazaha, marié à une Andria , pure souche comme aiment à le préciser certains .

    • 23 février 2013 à 19:39 | Stomato (#3476) répond à NY OMALY NO MIVERINA

      >>Effectivement, la question de l’origine - des origines - des Malagasy est récurrente.
      Qui sommes nous, les Malagasy ?
      D’où venons-nous ? <<

      Ces questions sont considérablement plus importantes que celle de savoir où nous allons, où nous voulons aller.

    • 23 février 2013 à 20:09 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Quel humour , vous allez faire de l’ ombre à notre " ami " flamby et se priorités ( stratégiques ) ...

    • 24 février 2013 à 12:44 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Je ne vais pas dire que c’est de l’humour noir, cela risquerait d’être mal interprété !!!!

      Mais manifestement une majorité de Malgaches sont plus préoccupés par leur passé que par leur avenir.
      Et je trouve assez triste que ce soit des vazaha qui prennent en charge des recherches historiques concernant Madagascar.
      Je sais qu’il y a de nombreuses raisons à cela, mais quand même...

    • 24 février 2013 à 16:58 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Ne sachant pas ce qu’ ils vont bouffer demain, comment voudriez-vous qu’ ils se préoccupent de ce quoi leurs ancêtres se sont nourris pour arriver jusque là .
      Le fait de vivre avec le passé est une forme de
      sauvegarde du peu d’ identité à laquelle se raccrocher .
      je connais des Anthropologues Malgaches , plus que compétents en la matière, mais accaparés par l’ appel d’ autres taches de par leur fonction et lieux ou ils peuvent etre rémunérés à la hauteur des sacrifices entrepris , hélas la majorité des Malgaches ne s ’en préoccupe pas, ( devant la problématique de remplir la gamelle au quotidien ) en plus de ne pas avoir les moyens, pour garder ces " élites " qui leur manquent tant .

  • 23 février 2013 à 20:40 | leclercq (#4410)

    Bonjour

    Je voudrais comprendre , les Martiniquais et les Goudeloupéens sont-ils des Français" noirs" , attention loin de moi l’idée critiquer ni de faire allusion à quoique ce se soit ? et en aucun cas je ne voudrais blesser personne d’autant que ces deux peuples revendiquent à corps et à cri le fait d’être Français.
    Merci de tenir compte de mon interrogation .
    Bon dimanche
    Bakoly

    • 23 février 2013 à 23:12 | Turping (#1235) répond à leclercq

      Mme Leclercq,
      Oui,les Martiniquais et les Guadeloupéens sont des français d’origine noire.
      Le Guadeloupe,la Martinique ,la Réunion ,le Tahiti ,la Mayotte ,l Guyane...sont des départements d’Outre mer DOM-TOM rattaché à l’hexagone,la France.
      Ils ont accepté d’être les territoires français.
      Pour ce faire ,ils ont eu la nationalité française car les lois ,la façon dont le pays est géré est sous la tutelle de la France.
      A part leur origine ,ils sont français et ont le droit français .
      Par ailleurs si vous discutez avec les martiniquais ou les guadeloupéens ,ils n’acceptent pas d’être africains car ils ont adopté et ont intégré le mode de vie occidental .
      Par contre chez nous ,ce n’est pas pareil.
      Nous avons choisi l’indépendance ,ayant rejeté la colonisation tout en s’entre tuant pour la France ne nous a pas lâché pour autant avec les liens qui nous ont tissé depuis 1896 jusqu’en 1972.
      Je respecte aussi votre choix ,si je ne me suis pas trompé d’être mariée à un français.
      Le sentiment n’a pas de limite .Il y a des qualités que vous trouvez chez les étrangers que vous ne trouvez pas chez les malgaches....
      Personnellement,j’étais dégoûté de la politique menée dans ce pays depuis l’ère Ratsiraka et c’était la raison pour laquelle j’avais choisi de partir en France pour trouver les issues.
      En restant malgache ,j’avais demandé aussi la nationalité française que j’avais obtenu il y a 9ans déjà.
      Quand vous réussissez ayant de la famille ,la France est assez généreuse mais très ferme.
      En quelque sorte je n’ai pas perdu la nationalité malgache tout en ayant obtenu aussi la nationalité française ,de jouir les droits en tant que citoyen français comme malgache.La double nationalité.
      Récemment ,je suis retourné à Madagascar pour renouveler ma carte nationale d’identité malgache sans difficulté en tant que malgache aussi.
      Le droit n’a pas de frontière une fois vous êtes accepté dans un pays d’accueil.
      Pour les malgaches qui veulent devenir français c’est très difficile d’obtenir même le visa pour sortir de la frontière actuellement sans parler du titre de séjour temporaire car j’étais passé par là quand j’étais étudiant.
      Se marier avec un français ou une française à Madagascar est une des possibilités pour l’octroi de la nationalité française si le désir se manifeste réellement avec des intérêts réels mais non pas pour fuir les misères à Madagascar .
      Après , le Ministre de la justice française Taubira est une française d’origine guadeloupéenne.
      Elle a les qualités requises pour arriver au pouvoir.
      Vous le savez bien que la France est un pays cosmopolite où il faudrait réussir pour trouver sa place après le reste va de soi quelque soit son origine malgré les racismes primitifs et les difficultés que rencontrent aussi la France (ce n’est pas le paradis non plus dans tous les sens) .
      Il fallait se battre puis après c’est à chacun de faire son choix.
      Les avantages acquis restent acquis (droit à la retraite si vous avez travaillé etc,...) même si vous retournerez à Madagascar plus tard,etc....
      Bien à vous.

    • 23 février 2013 à 23:13 | Turping (#1235) répond à Turping

      ...mode de vie occidentale...

    • 23 février 2013 à 23:59 | Turping (#1235) répond à Turping

      Leclercq,
      Quand j’étais étudiant j’étais à Paris ,puis j’avais choisi le Sud de la France.
      Puis j’ai acheté une grande maison de 280m2 que j’ai retapée une partie par moi -même puis je l’ai revendue .Mes enfants sont grandes( 2filles),l’une qui va à l’Université puis l’autre au Lycée .
      Je m’intéresse aussi à Madagascar car j’ai déjà acheté un grand terrain,puis je l’ai clôturé lors de mon dernier passage .Cette fois-ci ,au prochain voyage ,je souhaiterais terminer la fondation puis le premier étage en 1mois ,puis petit à petit....L’oiseau fait son nid petit à petit.
      Dans le Sud,c’est facile à vivre concernant le logement car même avec une petite villa ,vous avez un garage de 60m2 contrairement à Paris.
      Voilà ,veuillez m’excuser du fait que je raconte un peu ma vie.
      Madagascar,je compterai y retourner mais non pas avec les mains vides puis s’assurer que ce n’est pas le fait d’arriver au gouvernement qu’il faudrait réussir ,voler au dos des malgaches....
      Il faudrait plutôt amener du savoir ,aider les autres ,....et c’était la raison pour laquelle créer une association ,inciter les autres à faire pareil ,etc...pourra donner des actes positifs . Chacun apporte son "anjara-biriky".

    • 24 février 2013 à 06:48 | LAZALAZAO (#7189) répond à Turping

      Turping,
      Vous dites beaucoup de choses, souvent pas trop en rapport avec le sujet. Cependant, des phrases me font tic, et sans vouloir m’enfoncer dans la digression. Juste une petite flexion.
      Les DOM—TOM étaient des colonies devenues DOM-TOM la colonisation est pronfonde au point même qu’ils ne sentent plus noirs (ou africain comme vous le dites) . C’est aussi leur choix et leur droit . Il faut, quand même, dire que certains d’entre eux sont devenus plus blancs que blancs, avec leur racisme et leurs mépris du noirs. En malgache, on appelle ça "Rajakobazaha". À Madagascar, c’était d’abord des sénégalais qui exécutaient férocement et bêtement un ordre, puis d’autres malgaches ont suivi....en ft ,un Rajakombazaha est celui qui se prend pour un blanc pour rabaisser ou mépriser ses origines. Et non celui qui s’est intégré.

      Madagascar, répétons le, est un carrefour Afrique-Asie. Chose que la France ne veut jamais admettre, dans le fait. Car cette idée, rependue dans les DOM-TOM que l’africain ou le noir est inférieur, est exploitée à fond .Ainsi, on crée la scission entre un asiatique, plus claire de peau et un africain ..

      Disons aussi que le France n’a jamais voulu que les Merina montent au pouvoir, car ces "ces africains" le contrarient plus que les autres.
      Le putschiste-menteur Andry Rajoelina est devenu un poulain de la France par hasard , par la circonstance...bientôt elle va le jeter comme il le mérite .

      Enfin, On est pas obligé d’être né à Madagascar pour qu’on soit malgache , mais que ce ce pays soit né en vous... Et pour toujours vous êtes Malagasy.

    • 24 février 2013 à 12:38 | Stomato (#3476) répond à Turping

      Vous dites beaucoup de choses, dont certaines méritent commentaires.

      >>le Ministre de la justice française Taubira est une française d’origine guadeloupéenne.<<

      Non, elle est de la Guyane, née à Cayenne.

      >>En restant malgache ,j’avais demandé aussi la nationalité française que j’avais obtenu il y a 9ans déjà.<<

      Ma femme a obtenu la nationalité Française et abandonné la nationalité Malgache. Elle tenait à respecter son éthique personnelle et la loi Malgache qui ne reconnait pas la double nationalité.
      C’est une des stupidité de la loi française qui n’applique pas la réciprocité.

      >>la France (ce n’est pas le paradis non plus dans tous les sens)<<

      C’est une chose que ne comprennent pas beaucoup de gens qui cherchent à venir en France après avoir fait la conversion du montant du SMIC en Ariary !!!
      Et quand ils y arrivent ils sont les plus virulents à rouspéter au prétexte que le montant est trop faible.

      >>Vous le savez bien que la France est un pays cosmopolite où il faudrait réussir pour trouver sa place après le reste va de soi quelque soit son origine malgré les racismes primitifs<<<

      Ne confondez pas racisme et xénophobie ! La France n’est pas raciste, les grande majorité des français de sont pas racistes.
      Par contre ils sont sensibles au respect de leurs coutumes, et de leurs valeurs. Les malgaches sont bien considérés car aucun n’a demandé de pouvoir faire un famadihana pour un des leur enterré en France.
      Par contre les prières dans les rues, les horaires de piscine réservés, l’obligation de soigner une femme par une femme dans un hôpital public sont des choses très mal acceptées.

      >>Les avantages acquis restent acquis (droit à la retraite si vous avez travaillé etc,...) même si vous retournerez à Madagascar plus tard<<

      C’est une autre stupidité de la loi Française !
      La position des USA est plus correcte, celui qui quitte les territoire US touche le capital acquis pour sa retraite, et ne part pas avec une rente à vie.
      Remarquez cependant que bon nombre de travailleurs algériens restent en France après leur retraite, car ils se feraient amputer d’une part importante le montant de leur retraite par les autorités algériennes.
      Cela risque de vous arriver !

      >>la France est assez généreuse mais très ferme.<<

      Je ne suis pas d’accord avec vous. Elle est dans bien des domaines beaucoup trop laxiste. Vous avez signalé, à juste titre, la difficulté pour un citoyen malgache d’obtenir un visa d’entrée en France. Savez vous que c’est considérablement plus facile pour un algérien ? Et l’Algérie demande que ce soit encore plus facile pour eux !!! Et Flamby est près d’accepter.
      Ou est la fermeté ?

      Et puis ou est la fermeté de la France (ou de français) quand il est accepté que des diatribes insultantes soient proférées par des malgaches, bi ou mono nationaux, depuis leur domicile en France ?
      Il est vrai que le France ne peut être mise à genou par des roquets !

      Vous comme tant d’autres citoyens d’origine malgaches sont en France. C’est tant mieux pour tout le monde.

      Si Madagascar est un carrefour entre l’Afrique et l’Asie, (ce dont je doute car ce carrefour est plutôt la péninsule Arabique), la France aune position géographique telle que les mouvements de populations sont forcément passé par elle.
      Et les voyages en avion n’ont pas changé grand chose dans la mesure où, malgré tous les défauts que l’on lui prête, la France reste encore la première destination touristique.
      Et les métissages quelle a subi dans le passé récent et lointain y est pour beaucoup.

    • 24 février 2013 à 15:45 | Turping (#1235) répond à LAZALAZAO

      Lazalazao,
      Ce que vous dîtes ,les pays DOM-TOM sont des pays ex-colonies francaises est juste à juste titre.
      Sachez que l’octroi de l’indépendance des pays africains par le Général de Gaule a fait des remous et contrariétés car beaucoup se sont opposés pour annexer et sauvegarder ces pays.
      C’était le cas du Général Salan en Algérie qui était l’un des acteurs en voulant se rallier avec les intégristes .Ce dernier était condamné afin d’être disgracié.
      Les intérêts à travers le monde , dans les pays africains et de garder les zones stratégiques sont toujours d’actualité.
      Par exemple le cas du Mali pour sécuriser la zone sahalienne. Le Niger est un grand producteur d’uranium où la société AREVA détient un profit énorme par milliards d’euros.
      La production d’électricité européenne est assurée par l’Uranium qui a substitué l’énergie fossile en train de s’épuiser d’ici 40 à 50 ans .En plus la Chine est un grand pays consommateur .
      La demande ne satisfait plus aux offres à part l’Arabie Saoudite,l’Irak et les pays Arabe comme la Lybie entraînant la chute et l’assassinat de Kaddhafi qui voulait signer un contrat avec la Chine....
      Que ce soit l’Europe ou les USA ,ils ont un intérêt commun pour préserver le monde .
      Rappel : La chute de Saddam Hussein en voulant envahir le Koweit ,un grand pays reproducteur de pétrole en est un exemple fait de la part des américains.
      Bientôt la Bolivie, le premier grand pays producteur de Lithium pour les voitures électriques ,un avenir d’ici 50 ans par-là.
      Rajoelina est un putschiste comme vous dîtes ,un guignol qui est arrivé au pouvoir à l’aide de la politique de la France en Afrique quand Chataignier était Ambassadeur.
      Bilan : On essaie par tous les moyens pour pousser à la guerre fratricide et de créer la médiocratie dans les pays où il manque de la solidarité nationale avec les dirigeants peu regardant qui ne font que satisfaire à leur besogne .
      C’est le combat à mener cher ami ,car sinon on tourne en rond pour trouver les dirigeants capables de défendre les intérêts malgaches ,du peuple tout en continuant à travailler avec les étrangers pour assurer le développent durable.
      Merci

    • 24 février 2013 à 16:29 | Turping (#1235) répond à Stomato

      A Stomato,
      Concernant l’origine de Christine Taubira, oui elle est une française d’origine guynéenne ,d’accord une petite confusion de ma part .
      Concernant l’Algérie qui a demandé son indépendance ,contrairement à Madagascar ,ce pays a signé une charte ,de convention à ce que l’entrée et la sortie pour obtenir les visas soient facilités.
      Beaucoup d’Algérien vivant en France ,la première génération après l’indépendance hormis la participation dans les guerres des algériens ,les Harkis ont beaucoup contribué aussi au développement de la France .

      Par dans les constructions des autouroutes afin qu’on leur donne un droit assez particulier contrairement aux autres pays africains ,les ex-colonies.
      De même si vous voyez les HLM (habitat à loyer modéré) comme les trano-mora manara-penitra étaient réservés au pied noir algérien.

      Comme j’ai dit ,la France est un pays cosmopolite de tolérance veut dire :
      Le respect de la laÏcité et la loi française s’appliquent pour tout le monde.
      C’est ça la fermeté dont je voulais parler,n’empêche que les racismes primitifs existent par l’aspect extérieur avant qu’on vous connaisse.
      On vous juge plutôt par vos capacités ,vos intégrités dans la société afin de vous considérer.
      La xénophobie existe aussi à 10% au moins sinon l’extrême droite n’existe pas.(Marine le Pen).

      Vu que presque 8millions de français vivent dans une situation précaire,on cherche toujours les boucs émissaires ,le laxisme de l’état afin de trouver les causes.
      La polygamie ,faire des enfants pour toucher les allocations familiales ,etc....,les arnaques alors que certains cotisent à juste titre pour payer les autres sont des choses à dénoncer.
      Récemment ,on cherche à légaliser le mariage pour tous ,les homosexuels pour reconnaître leur droit ,une société qui va à contre sens pour essayer de résoudre les maux et de l’impasse.
      Donner par exemple des allocations dérisoires à ceux qui ne travaillent pas alors que gagner par exemple 200euros en travaillant un peu leur supprime le droit d’assistanat
      . Ces deniers préfèrent le boulot au noir en complémentarité.
      En fin du compte ils gagnent un peu plus en gardant leur statut de condamné dans le système laxiste à moyen ou long terme.
      Dans un monde où la mondialisation est d’actualité ,un pays comme la France devrait jouer la compétitivité pour dépasser aussi le passé ,de changer car la politique d’il y a 30ans ne marche plus que ce soit de gauche ou de droite au pouvoir .Ce serait mieux d’adopter la politique d’austérité et d’empêcher les délocalisations qui mettent des gens sur les carreaux.
      Nous ne sommes plus dans la période des 30 glorieuses.
      Concernant Madagascar,c’est à chacun de juger ,de contribuer comment participer en tant que citoyen pour s’en sortir .
      Dans l’état actuel des choses et cela depuis 38ans maintenant ,c’est la dégringolade.
      Les malgaches vivant à l’étranger sont aussi des acteurs potentiels s’ils jugent que leur contribution est nécessaire et qu’un jour ils ne restent pas vivre éternellement à l’étranger ou apatride.
      Madagascar est pays souverain .
      Il faudrait que les malgaches trouvent entre eux un compromis ,d’entraide que de vociférer à travers les posts ,de rester des acteurs impuissants.
      Bien à vous !

    • 24 février 2013 à 16:56 | Turping (#1235) répond à Turping

      ...le développement durable...

    • 24 février 2013 à 17:02 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Bonsoir ,
      Tahiti est un POM et plus un TOM, la différence : ils peuvent avoir en tant que : Pays des représentants consulaires et accords tant économiques que commerciaux sans avoir à passer par la France, comme c’est le cas à la Réunion par exemple .

    • 24 février 2013 à 17:13 | Stomato (#3476) répond à Turping

      Re Bonjour,

      Je suis navré de devoir encore apporter quelques corrections à votre réponse... Azafady !

      Les HLM n’ont pas été créées pour les travailleurs immigrés algériens, mais ont été créées en 1894... Sous le nom initial de HBM (Source Wikipédia).

      Permettez moi de ne pas discuter des problèmes de "racisme" primitif ou évolué. La plupart du temps c’est la fait de gens ignorants ou qui veulent le faire croire. L’ignorance est la cause de la peur de l’inconnu.
      Et si l’inconnu ne fait rien ou pas grand chose pour se faire connaitre, alors il est en butte aux affres du racisme.
      La laïcité est une bonne chose, mais pas la meilleure. Depuis quelques temps elle sert d’excuse, ou de justification, à des dérives exagérées.

      Vous parlez du mariage pour tous mis en avant avec la justification de l’égalité. C’est une monstrueuse ânerie de la part de gens qui ont un diplôme supérieur, mais des connaissances étriquées. L’égalité n’existe pas, l’équité oui. L’égalité est mise en avant alors que l’équité est foulée aux pieds. Aucun de mes enfants ou petits enfants n’est égal à l’autre, car ils sont tous différents, uniques. Mais je me fait un devoir de les traiter avec équité.
      Comment imaginer que je doive donner du "madame" à mes petites filles de 7 et 8 ans ??? au lieu de leur dire Mademoiselle !
      Malgaches et Français ne sont pas égaux, mais méritent d’être traités avec équité. Un homme et une femme ne sont pas égaux, il existe entre eux des différences qu’il faut admettre et dont il faut connaitre l’existence. Mais des traitements inéquitables sont a combattre.
      Ignorer la signification du mot mariage est digne d’une personne qui affirme que cette loi ne fera pas l’objet d’un référendum au prétexte qu’il a déjà eu lieu en mai 2012, montre bien la limite des connaissances de cette personne qui confond référendum et élection présidentielle !!!

      >>Nous ne sommes plus dans la période des 30 glorieuses.<<

      Vous avez raison, mais il est illusoire de vouloir changer de politique.
      La lente descente aux enfers de la France et de ses politiques en général, date de l’avènement de VGE. Avec lui ce sont les énarques qui sont arrivés au pouvoir. Ces gens sont lobotomisés par leur passage dans cette école. Ils sont incapables de comprendre qu’administrer un pays ce n’est pas le diriger. Un pays a besoin d’être dirigé afin d’avoir quelque chose à administrer. Et le seul non énarque élu président, s’est attiré les foudres des énarques qui gangrènent le pays.
      VGE a fait la transition entre une société de Polytechnicien et d’énarque puisqu’il a fait les deux écoles. Après une "civilisation" d’énarques, la France entre doucement dans une "civilisation" d’avocats". Le président actuel n’est pas vraiment représentatif, il est mené par un orgueil auprès duquel celui de Ratsiraka est de la petite bière...

      Mais cela n’est pas vraiment plaisant comme avenir.

      Passez une bonne fin de dimanche.

    • 24 février 2013 à 18:11 | leclercq (#4410) répond à Turping

      Turping

      J’adore les Martiniquais et les Goudeloupéens sont des Français d’origine noire c’est assez drôle , quand à moi de part mon arriére arriére grand’mére du sang malaisien ou peut être chinois coule dans mes veines ,resultat on me prend souvent pour une eurasienne d’autant que j’ai des cheveux lisses et une peau mate ce qui souvent me fait bondir car je revendique haut et fort mon origine Malgache , mes deux parents pour moi ont tout de vrais Malgaches avec des petits nez et pas trés grands mais ni eux ni moi ne sont responsables des écarts de nos aïeux moi je sais que je suis de Madagascar et porte un nom bien Malgache(Razafindrasoa Bao Bakoly )dont j ’en suis fiére .
      Bon dimanche
      Bakoly

    • 24 février 2013 à 20:30 | LAZALAZAO (#7189) répond à Turping

      Turping,

      L’indépendance de Madagascar en 1960 était une comédie a ne plus en finir,car l’indépendance, jusqu’à maintenant , on en voit pas la couleur. Beaucoup de malgache voulaient l’indépendance. Mais pas celle que la France a donné en 1960 , mais celle qu’on a lutte pour , en 1947. La France a répondu avec un génocide . Le général de Gaule était le premier responsable . Car c’était lui le responsable français de l’époque . Il dénonçait les barbaries des allemands en Europe, mais les appliquait à Madagascar. Et quand la comédie a été mise en route, Ils ont choisi un une marionnette bien huilée par les idées de race et de supériorité, pour mieux travailler avec BOWANAH. La France a choisi Philibert Tsiranana, un colonisé à 100%, pour être président. 54 ans plus tard, la France est toujours-là.
      Seul en 2002, une tentative d’indépendance Malgache apparaissait à l’horizon. Mais le président de l’époque n’est pas un colonisé, la France a trouvé un moyen de l’abattre en 2009.

      Enfin, beaucoup de français ne savent même pas que les misères en Afrique, et en particulier à Madagascar est intimement liée aux hommes politiques qu’eux ils choisissent. Il faut que le monde sache que la moitié du problème ou la crise malgache est due a la France. La France, pas celui du peuple ni de la liberté, mais la France toujours coloniale et Francafricaine .
      En ce moment, la France cultive la crise malgache qui dure depuis 4ans. Il y aura certainement un retour de manivelle...car apparemment la mort des malgaches n’est pas si important que les intérêts des colons.

    • 24 février 2013 à 21:56 | Turping (#1235) répond à LAZALAZAO

      Lazalazao,
      Je sais et je connais de qui vous voulez parler !
      Ravalomanana était un francophobe pourtant Jipo l’adorait plus que Rajoelina.
      C’est vrai que bien d’après les dires il y a eu des choses concrètes en son temps même si les autres le considèrent comme le voleur qui s’est réfugié en RSA comme Vuze et ses cliques.
      Je n’étais pas à Madagascar pendant qu’il était au pouvoir.
      Ra-8 ’était un autodidacte .Même s’il a fait des bonnes choses ,il était aussi maladroit car il n’était pas à l’écoute des autres même ses conseillers (tsy refesi-mandidy).
      Sans vous décevoir quand je regarde le bilan depuis Ratsiraka ,dans l’ensemble c’est calamiteux.
      C’est vrai que Madagascar devrait retrouver sa vraie indépendance sans aucune emprise de la part des autres pays mais il faudrait aussi être à la hauteur ,avoir la souplesse ,de diplomatie avec les autres pays ,bien évidemment la France qui joue un rôle important en Afrique .Il ne fallait pas le sous estimer .
      Le renversement de Ra-8 a été bien organisé bien avant sa chute seulement il fallait attendre le moment venu pour qu’il soit largué définitivement (un coup déjà perpétré çà l’avance).Fa niandry kendry tohina fotsiny ny frantsay sy ny mpanongana !
      Ben ! ça faisait partie de l’histoire tout cela , d’autres hommes capables devraient exister !
      Je suis pour la refondation totale de ce pays en repartant sur des nouvelles bases ,des compromis entre malgacho-malgache tsy misy voavidim-bola.
      A+

    • 25 février 2013 à 06:02 | LAZALAZAO (#7189) répond à Turping

      Je remarque que vous ne connaissez pas bien le président Ravalomanana. Il a ses défauts et à plusieurs reprises il s’en est excusé et promis de changer. Mais seul sous Ravalomanana qu’il y a eu un vrai progrès en espace de temps si court. Des hôpitaux et des écoles ont été construit un peu partout. La vie des paysans connaissait des progrès respectable. La fierté d’être malgache s’érigeait , le vita gasy est devenu de plus en plus synonyme de bonne qualité .....
      Ravalomanana n’est pas un francophobe, il a encore laissé une part du marché au français, mais ce dernier voulait TOUTE les parts, et non une partie. Or le président, convaincu de la nécessité de la mondialisation a permi a d’autre pays d’entrer sur le marche malgache...
      Marc Ravalomanana est le seul dirigeant malgache que la majorité de peuple à vraiment soutenu. Parce qu’il n’avait pas une mentalité de "OUI BOWANA". Il a donné la fierté aux malgaches.

      Et maintenant, la majorité des malgaches ne veut que Marc Ravalomanana, ce qui est aux antipodes du désir ardent de la France . Cette dernière,colonialiste jusqu’au bout. C’est aussi un extrémiste tout comme le djihadisme et compagnie. Donc NO FRANCAFRIQUE.

    • 25 février 2013 à 06:27 | LAZALAZAO (#7189) répond à Stomato

      Stomato,
      Je trouve que vous avez beaucoup de préjugés sur les étrangers en France, en particuliers les malgaches. Ce dernier ne calculent pas, forcement, la somme du RMI en ariary, et les malgaches en n’en recevant pas tous.
      D’abord, Savez-vous que le nombre de Malgache ou Bi-nationaux, malgo-français ne sont à peine 1% de la population total. Et si je compte ceux que vous soupçonnez de compter le RMI en ariary sont encore en dessous de ce chiffre.
      Puis, les intérêts français à Madagascar sont à des lumières de votre RMI, la France a la main-mise sur l’économie malgache, les malgaches n’ont que l’économie de rente. Et quand TIKO brisait ce tabou, les putschistes, avec les français crient au monopole. Savez-vous que la France a le monopole sur les marchés de banques et finances, boisson alcoolique, automobile, Pétrole , et transport maritime à Madagascar . Sans parler de la domination politique, les militaires français sont à Madagascar pour empêcher un mouvement populaire anti-putschiste et le retour du Pesident Marc Ravalomanana .

      Ensuite,je signale que la loi malgache n’empêche pas du tout la Bi-nationalité comme vous l’affirmez. En revanche, beaucoup de malgaches espèrent que le président malgache n’a que la nationalité malgache. Je précise bien "ESPÈRENT". Car il n’y a pas de loi qui empêche cela jusqu’à maintenant.

      Enfin, si la France arrête de "fourrer" sa main dans les affaires malgaches, de retirer ses soutiens militaires, financiers,et politiques aux putschistes Andry Rajoelina..il y aura moins de compteurs de RMI en ariary en France.

  • 24 février 2013 à 16:46 | Turping (#1235)

    Stomato,
    Je rectifie et complète mes phrases :Beaucoup d’Algériens ,....à part les
    constructions d’autoroute ....
    Et je rajoute :La politique du néocolonialisme et de l’impérialisme Stomato à travers le monde existent bien toujours .
    Et c’est la raison pour laquelle ,beaucoup de gens cherchent les issues pour exister vers une situation meilleur.
    L’exode vers un autre pays ,le massacre.

    Si le continent africain n’est pas manipulé ni géré à ce que les pays puissants veulent qu’ils soient et de contribuer à juste titre à son développement ,le putsch soutenu par la politique française en Afrique n’existe pas ou peu...
    Avez-vous vu ,des Lybiens qui cherchent des petits boulots en Europe au temps de Kaddhafi ?
    Nous ne sommes plus à l’ère Jacques Foccard mais à l’ère Robert Bougri qui continue la même politique sous une autre forme....pour déstabilisation à cause des intérêts alors qu’on se plaint derrière de l’immigration massive !
    La preuve est-là ! Le PHAT Rajoelina !

    • 24 février 2013 à 17:39 | Turping (#1235) répond à Turping

      Stomato,
      J’ai oublié d’aborder le sujet sur la retraite.
      Je connais bien la France en tant que résident depuis 27 ans.
      La retraite se fait par répartition.
      Les travailleurs actifs contribuent à la caisse retraite de ceux ou celles qui ont atteint l’âge de partir .
      41ans1/2 de cotisation pour ceux qui ont commencé à travailler très tôt dès l’âge de 16ans .
      Il y a eu aménagement de la durée de cotisation en la diminuant pour les militaires ou ceux ou celles qui connaissent une pénibilité durant leur travail, ainsi que pour les handicapés ,etc....
      Si vous partez avant l’âge légal requis pour avoir la retraite à plein pot après 166 trimestres cotisés ,il y a décote en fonction du nombre de trimestres cotisés.
      Normalement l’âge légal pour partir à la retraite est 62ans actuellement sauf les fonctionnaires à 60ans . Pour ceux qui n’ont pas assez cotisé c’est repoussé à 67ans car les conditions actuelles et l’avancée de la technologie,la médecine donne en moyenne une espérance de vie meilleur.
      C’est le système français mais non pas américain !
      Par contre si vous avez cotisé pendant un certain moment ,votre droit n’est pas perdu même si vous vivez à l’étranger en complémentarité de ce que vous touchez dans ce pays.
      Il existe aussi les organismes qui sollicitent les expatriés à racheter les mensualités manques à vos trimestres ,etc....
      Ce n’est pas du laxisme tout cela Stomate mais il s’agissait du droit.
      Si vous partez aux USA ou à Mscar et que vous avez déjà cotisé 25ans en France ,ils prennent la moyenne des 25 meilleurs années de vos cotisations avec les décotes pour vous payer si vous ne mourez pas avant l’âge requis du départ à la retraite.
      Vaut mieux bien finir sa vie ou de mourir en devenant 4Mi ?
      Après ça dépend de ce que vous touchez !
      Un éboueur ou balayeur de la rue ne va pas gagner autant qu’un fonctionnaire cadre A,un médecin ou un enseignant certifié ou agrégé !
      Ce que gagne un cadre A en 20 ans équivaut à ce que gagne celui qui a connu un travail pénible en 40ans (c’est une information approximative) !
      C’est pour cela que les Vazahas ,les français préfèrent vivre dans les pays moramora comme Madagascar car avec une somme modique de 1000euros/mois après la retraite ,ils vivent comme des rois alors qu’en France ,ils risquent de ne pas pouvoir survivre ou finir leur vie dans une maison de retraite !
      .

    • 24 février 2013 à 21:28 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Bonsoir Turping .
      Avez-vous une idée du prix mensuel dans une maison de retraite , mais le mouroir le + exécrable ? ...
      Meme un fonctionnaire de l’ enseignement ou de la police ne peuvent se la payer .

    • 24 février 2013 à 21:29 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      lire " même " & non mais .

    • 24 février 2013 à 22:06 | Turping (#1235) répond à Jipo

      Jpo,
      Exactement même le mouroir de la maison de la retraite coûte très cher en France.

  • 25 février 2013 à 16:47 | Isambilo (#4541)

    Tant d’ignorance aussi bien sur l’histoire de madagascar que sur l’histoire de France !!!
    Andriamanelo a créé la dynastie des andriana qui a régné jusqu’à Ranavalona III. Il a mis fin au Manjakahova en adoptant les conceptions politiques zafiraminia de son père Andriamanalimbe. Les Zafiraminya et les Andriana merina sont parmi les derniers migrants à Madagascar à la fin du 13e - début du 14e siècle.
    De Gaule n’était pas au pouvoir en 1947, c’est la SFIO qui gouvernait avec ses alliés du PCF.
    Les plus anciennes preuves archéologiques d’une sédentarisation à Madagascar sont du 8 e siècle.
    La puissance maritime entre le 7e et le 11e siècle n’est pas Majapahit mais Srivijaya.

    L’histoire de Madagascar n’est pas fait uniquement par des Vazaha. Raombana et Ravalarivo étaient du XIX e siècle. Rakotoarisoa et Radimilahy sont toujours dynamiques, Mangalaza est incontournable comme Fanony pour la côte Est. Et pour la période contemporaine Randrianja est là. Ce sont des chercheurs ayant une réputation internationale.
    Profitez d’internet pour apprendre votre histoire, vous éviterez le ridicule.

    • 26 février 2013 à 19:21 | LAZALAZAO (#7189) répond à Isambilo

      Isambilo,
      Effectivement, lors de ma conversation avec Turping j’ai dit :
      " en1947. La France a répondu avec un génocide . Le général de Gaule était le premier responsable . Car c’était lui le responsable français de l’époque ."

      Il est vrai que le GVT transitoire s’est arrêté en 1946 et dès janvier 1947 , René Coty est élu Pdt par l’assemblée . Mais De Gaulle ne peut, cependant pas prétendre sans rien savoir. La formation du MDRM à Paris, les militaires malgaches pendant la 2ème guerre et surtout l’idée d’autodétermination que lui-même réclamait avait atteint les malgaches..

      Vous dites :
      "Andriamanelo a créé la dynastie des andriana qui a régné jusqu’à Ranavalona III..... Les Zafiraminya et les Andriana merina sont parmi les derniers migrants à Madagascar à la fin du 13e - début du 14e siècle. "

      Quant à moi, j’ai affirmé que les Hova ou Andriana Merina n’arrivaient pas au 18eme siècle comme, l’un des forumiste suggère . Et J’avais dit que Andriamanelo (1540-1575) avait une femme originaire du sud-est asiatique, nommée HABIB et devenue Rabiby en malgache..

      Est-ce qu’il y a une contradiction à ce que vous dites ? Si oui, laquelle ?

      Vous dites :
      "Les plus anciennes preuves archéologiques d’une sédentarisation à Madagascar sont du 8 e siècle."

      Je suppose que vous faites allusion aux morceaux de poterie découvert à Andapa, prouvant les comptoirs pour les commerces avec les arabes.
      Je n’ai pas dit autre chose, au contraire, j’avais dit à Rivohanitra, qu’il se peut que les premiers arrivants étaient avant l’an mil, voire avant l’arrivée de l’Islam en Indonésie.
      Par contre, je vous dit maintenant qu’on ne connait pas encore quand exactement et pourquoi, ils sont venus (c’est le débat avec Rivohanitra) Mais on sait que c’était les VAZIMBA les premiers.

      Vous dites toujours :
      "La puissance maritime entre le 7e et le 11e siècle n’est pas Majapahit mais Srivijaya."

      J’avais cité une période qui correspondait à la génération de HABIB la femme d’Andriamanelo. C’est la raison pour laquelle je parle de Majapahit . Et ma supposition était de dire, il se peut qu’elle fasse partie des immigrants de l’époque .

      L’époque Majapahit est de fin 13eme siècle jusqu’au 15eme siècle, il est possible que HABIB soit une fille des migrants et non une migrante, elle-même . Si c’était votre critique, elle tombe bien dans le débat des historiens. Mais vous pensiez que je l’avais avancé à l’époque de Srivijaya. Donc, ce n’était pas pertinent.

      Et ici, parce que vous parlez de Srivijaya, donc, j’avance quelques précisions. Il est fort probable qu’à leur époque , la migration vers Madagascar était plus fréquente, du moins, le plus plausible, car au VIIe siecle etait le point fort de leur thalassocratie. De plus, ils travaillaient avec les Orang Laut, c’est-à-dire « gens de la mer ». En malgache les ANTALAOTRA. Et parce que c’était des nomades, qui vivaient encore sur des bateaux, et donc, une forte chance de parvenir jusqu’à chez nous.

      Sur De Gaulle, je l’ai épinglé injustement. Je le reconnais, mais, je vous prie de prendre note mes précisions. Car vous aviez du lire en diagonale mes phrases.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS