Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 14 août 2020
Antananarivo | 05h25
 

Environnement

Mahajanga

Une société chinoise d’exploitation de crabes pointée du doigt

jeudi 18 juin | Mandimbisoa R.

Alors que le retrait des licences d’exploitation de crabes de cinq entrepreneurs chinois a été réclamée par les plateformes nationales des acteurs non étatiques œuvrant pour la pêche et l’aquaculture, le ministère de l’Environnement et du Développement durable révèle des manquements aux normes sanitaires d’une autre société chinoise évoluant dans cette filière à Betaimanga, Mahajanga. Les activités d’exploitation de la société génèreraient des nuisances olfactives auprès de la population environnante. Cette dernière a ainsi déposé une plainte auprès des autorités pour faire cesser le problème.

À la suite d’une descente effectuée sur les lieux, les responsables de la Direction du ministère dans la région Boeny-Betsiboka auraient constaté des odeurs nauséabondes émanant de la société. Le non-respect des normes d’évacuations d’eau serait entre autres à l’origine de la situation. Des directives auraient été données à cette société chinoise pour qu’elle se conforme aux normes environnementales requises afin de veiller à la santé de la population aux alentours et éviter les troubles de voisinage.

Le communiqué du ministère de l’Environnement relatif à cette situation à Betamanga révèle par ailleurs que des sociétés qui se livrent dans l’exploitation de crabes dans cette région « ne disposent pas encore de permis environnementaux ». La filière crabe constitue une ressource de revenu non négligeable pour la population locale. Il faudrait néanmoins que la bonne gouvernance dans l’exploitation durable de cette ressource soit de rigueur « afin de veiller à l’équilibre de l’écosystème , affirme le communiqué.

Pour pallier cette situation et apporter éventuellement des solutions aux problématiques liées à cette filière, une rencontre entre les responsables de la direction du ministère de l’Environnement dans la région Boeny-Betsiboka, la direction régionale de la Pêche et le BMH de Mahajanga est envisagée. Cette rencontre aura pour objectif de trouver «  des solutions durables pour le développement de la filière crabe conformément aux normes environnementales » que les exploitants doivent suivre.

Pour le ministère de l’Environnement, la participation de ces exploitants au « développement durable et à la préservation de l’environnement devrait être mise en avant à travers les Responsabilités sociétales des entreprises » (RSE). Le ministère fait également savoir qu’il reste « ouvert  » à considérer les plaintes et les dénonciations sur toutes les formes de pollution et d’infractions environnementales et encourage «  le partage d’information et de suggestions de tous les citoyens afin de renforcer la protection de l’environnement ».

4 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juin à 08:21 | manga (#6995)

    Toa rehefa an’ny vahiny dia jerena toy ny ishin’anaka fa raha ny an’ny tena dia akatona avy hatrany tsy misy hatak’andro.
    Fa mankaiza ihany ity firenena ity ?
    Sa kosa miova ny lalana rehefa miova ny mpitondra ?

    • 19 juin à 10:19 | Ibalitakely (#9342) répond à manga

      Ka mbola andrasana "ametraka kely" aloha, tahaka ireny pôlisy mody milaolao ttsy ny fiara sakanany, misy raha tavandrainy ao.

  • 18 juin à 10:35 | lemama (#5841)

    ’’ ... cette filière à Betaimanga, Mahajanga. ... ’’ ?

  • 18 juin à 16:23 | saint-augustin (#9524)

    Bonjour,les chinois sont sales et corrompt les gens :Exemple :
    1/Dans les DOM,vous êtes encore dans les magasins, ils éteignent les congélateurs
    2/les restaurants chinois en France :les contrôles des restaurants chinois que ce soit à Paris ou à Montpellier(vous pouvez vérifier)l’insalubrité est totale.
    Madagascar aura du mal à faire respecter la propriété,les normes environnementales :la solution :retrait de permis d’Exploitation:ils ne connaissent que le rapport de Force.

Annonces

Filazana manjo

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS