Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 18 février 2019
Antananarivo | 21h54
 

Politique

Débat du 16 décembre 2018

Une meilleure organisation

samedi 15 décembre 2018

Après évaluation du premier débat radio-télévisé de la semaine dernière entre les candidats n°13 et n°25, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana , les organisateurs ont pris note des carences et défaillances et ont décidé des mesures pour le bon déroulement d’un ultime face-à-face entre les deux candidats ce dimanche 16 décembre 2018. Il a été alors convenu entre les représentants de Andry Rajoelina et de Marc Ravalomanana, les organisations de sociétés civiles dans le projet FANDIO, les membres de la CENI et les représentants de l’Office de la Radio et Télévision Malgache accompagnés par les deux journalistes en charge d’animer le débat, ce qui suit :

- dans la forme, le débat commence à 20h et les deux candidats s’y présenteront mains et pattes blanches. Aucun document, aucun appareil électronique n’est autorisé. Les deux candidats à la demande peuvent disposer d’un stylo et d’une feuille blanche ; c’est le candidat n°13 qui ouvre le débat et c’est le candidat n°25 qui le clôt ;
- le nombre d’invités respectifs autorisés dans l’assistance est de 27 ;
- dans le fond, les candidats auront à débattre sur leur vision et leur projet de société :
a) politique : composition du gouvernement, mode de gouvernance, îles éparses, lutte contre la pauvreté, contre la corruption, réconciliation nationale, laïcité de l’Etat ;
b) économie : politique budgétaire et financière, question foncière, agriculture et élevage et emploi ;
c) social : éducation et enseignement, genre, mariage gay, assistance sociale, santé et eau ;
d) culture et sport ;
e) communication et média.

Recueilli par Fanambinantsoa

18 commentaires

Vos commentaires

  • 15 décembre 2018 à 10:34 | Eloim (#8244)

    La première édition de ce débat en direct était marquée par la mauvaise gestion du débat proprement dit qui est due à l’incompréhension voire même à l’incompétence des deux journalistes comment animer et s’y prendre un tel ?
    Une chose est sûre que ce qui va se passer demain sera encore plus pire car l’on a constaté ces derniers jours le courant de la campagne de part et d’autre des allégations qui viennent d’atteindre à la vie humaine, l’utilisation des outils tendant à dénigrer et l’un et l’autre, etc. On verra !

  • 15 décembre 2018 à 11:26 | Jipo (#4988)

    Bonjour.
    Voilà que l’ on s’ organise, un aveu à peine voilé d’ un coup d’ essai avant le coup de maitre ?
    Le programme des prétendants leur est apporté / un plateau, ya + K ...
    Par contre pour le mariage gay, sujet et point pour le moins capital pour une société en pleine décadence qui se dit évoluée, l’ exemple à ne pas suivre dont certains excellent au Pays des lémures, on ne change pas une équipe de looser, persiste & signe, en attendant une gay pride / l’ avenue de la souveraineté et l’ ouverture de bains mousse au Colbert...👨‍❤️‍👨
    A inscrire dans la constitution , en attendant que ce devienne obligatoire pour postuler , tant dans les ministères qu’ à la magistrature suprême, après le concombre masqué, le black blanc ❤️ à imiter sans tarder ...
    Et l’ incontournable quota d’ immigration, particulièrement muze, cela va de soi , pour assurer en attendant le taux de croissance celui de : fécondité !

  • 15 décembre 2018 à 11:41 | Nambininjanahary R.Gabriel (#10190)

    Ho eny Iavoloha : mendrika hoan’Atoa Andry RAJOELINA . Ravalomanana efa teny no nitsaoka , tsara raha ho izy roalahy mpifaninana irery ihany no eo : tsy misy mpanotrona fa ireo mpanotrona TIM tsy mahazaka ny fahavoazana sy ny tsy fananan’ity Ngahy be antitra hevitra manoloana ny tanora tompon’ny fandresena .

    • 15 décembre 2018 à 12:14 | rakoto-neutre (#8588) répond à Nambininjanahary R.Gabriel

      Tanora manonofy manao revin-gadra.
      Zany ve no demokrasia, ny mpanotrona an’i lay boay kely ihany ve no avela satria tsy mbola mahaleo tena lay tanora fa mila atrehana sy otronina vao afa- maneho hevitra.

    • 16 décembre 2018 à 12:59 | LAZALAZAO (#7189) répond à Nambininjanahary R.Gabriel

      Nitsoaka, fa naninona ry Nambininjanahary R.Gabriel ? sao dia mba nisy fanoganam-panjakana teny, ka nakeny ny miaramila nanao habibiana rehefa avy nanejika ny pastera n’ny FJKM sy namono ny olona marobe nanihitra ilay fanoganam-panjakana. Ianareo itony izany dia tena tsy mahatsiaro ny zava-nitranga nandritra ny 5 taoana 2009-2013 ? Fa taiza ianareo. Vao t@ volana jona i rajoelina namitaka olona teny @ kianjan’ny 13 mai. Di atsy mbas hitanareo mihitsy ve izany ? i Ravalo anie ka nohrnjrhina sy noharstsiana nanomboka t@ fanoganam-panjakana t@ 2009 e. Nafafy daholo sy matetika ny lainga hoe naloam-bahoaka, ary mbola naverin’i rajoelina koa izany farany teo. Naloham-bahoaka koa tafiditra fiodianana faharoa ? toa tsy nandaitra t@ ankamaroan’ny olona ilay fanaratsiana nandritra ny 10 taona.
      rajoelina hatreeto aloha dia ny lainga no tena haainy manodikodina. ireo mpanohana azy @ ankamaroany dia voavarotra saka beloha .
      Mba jereo kely hoe ilay TGV Paul Tody..... ho lava ny resaka.

  • 15 décembre 2018 à 12:09 | rakoto-neutre (#8588)

    Tsy moramora ny manomana ireny fandaharana ireny ka tsy hanome tsiny an’i Johary sy Tsitohaina mihitsy aho fa meteza ianao @ toerana. Nahavita izy roalahy fa aza dia manakiana be fahatany.
    Raha mba azo natao aza dia tokony mba hisy fanontaniana mivantana vitsivitsy (ohatra:folo) avy @ vahoaka atao an-telefaona.

  • 15 décembre 2018 à 15:35 | betoko (#413)

    Pourquoi leurs interdire d’apporter des documents lors des débats Cela se fait dans tous les pays démocratiques et ces documents. peuvent servir de preuve en cas de contestation de la part au cas où l’adversaire conteste
    On dirait que la CENI a peur que Ra8 perde la face et sera déstabilisé par Andry Rajoelina

    • 15 décembre 2018 à 16:21 | Maestro (#7313) répond à betoko

      Macron avait des documents ?

    • 15 décembre 2018 à 16:37 | DadatoaDany (#10284) répond à betoko

      Le betoko est d’une niaiserie doublée d’une malhonnèteté qu’on ne lui connaissait pas,
      cela ressemble assez à l’emportement d’un fanatique : on se déforme la réalité pour qu’elle soit conforme à ses rêves ; on concède en fait à la tricherie inconsciemment ;
      attention : compromission

    • 16 décembre 2018 à 17:05 | Jipo (#4988) répond à betoko

      @ kelytouko !
      A votre question, pour le moins stupide, quand on a rien dans la tete comme le bac - 10 que vous soutenez, sans document on verra bien ce qu’ il est capable de pondre !
      Un opportuniste qui n’ a rien et pas que dans la tete, , qui plus est incapable de relever et tenir un dialogue, argumenter et démontrer son QI , prétendre diriger un Pays comme Madagascar , relève tout simplement d’ une supercherie sans nom !
      Un KON qui va expliquer à ceux qui ne le sont pas , comment le devenir ???
      Non seulement il prétend faire un discours à des étudiants de HEC, mieux oser se présenter à la magistrature suprême !,
      C ’st vrai que nous sommes dans la course à l’ obscurantisme et médiocrité les plus complets, mais quand meme, et vous etes beaucoup dans votre cas ?
      Pauvre Madagascar, mais des individus comme vous, Ravalomanana aurait du vous gazer , dans l’ intérêt supérieur de la Nation !

  • 15 décembre 2018 à 16:58 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Quelles retrouvailles pour la CENI et l’ORTM qui voulaient traiter encore et toujours des faux problèmes ?
    Comment voulez-vous que le débat se porte sur le programme lorsque Johary et Tsitohaina l’encadreur ne maîtrisent même pas l’IEM et le MAP2 (peut-être qu’ils ne l’ont même pas lu) ?
    Comment notre futur PRM pouvait-il négocier et convaincre s’il ne maîtrise pas ses sujets à travers les données que les documents et la NTIC lui donnent la facilité d’ exploiter ?
    Quelle infantilisation de trop de la part de la CENI et de l’ORTM ! C’est la honte.
    Voulez-vous un PRM superman ou un PRM compétent et en phase avec son temps ?
    On n’est tout de même pas à l’oral du baccalauréat ( supprimé depuis longtemps pour des raisons justifiées) ou à un entretien d’embauche avec la DRH d’une société voir d’un cabinet de recrutement (normalement le recruteur qui évalue le candidat apte à occuper le poste).
    Le débat est organisé pour aider les indécis éventuels à faire leurs choix et à les inciter à venir voter le jour du scrutin : Est-ce que les mesures prises par les organisateurs vont dans ce sens ?
    L’art de compliquer les choses et de traiter les faux problèmes sont génétique chez nous.
    La solution est simple :
    Épauler les 2 journalistes de l’ORTM par deux journalistes féminines émanant des deux candidats qui maîtrisent les points forts et les points faibles de l’IEM et du MAP2 afin de mettre en relief les points saillants et les lacunes sur ces deux programmes ( les moyens les plus appropriés pour aider les indécis et afin d’éviter le saut dans le vide pour la gouvernance du pays).
    Faire participer les électeurs à travers les auditeurs et les téléspectateurs qui posent des questions aux candidats sur les sujets qui les préoccupent par SMS ou sur les réseaux sociaux que les organisateurs mettent à leurs dispositions ( num phone pour SMS , compte face book ou autres choses pour quoi pas un courrier postal ou une lettre recommandée à l’allure où le débat est organisé ? Un médecin après la mort comme on a souvent l’habitude dans notre pays) : 30mn pour les deux candidats pour répondre à certaines questions tirées au sort qui leurs sont destinées.
    On refait avec les mêmes incompétences et on espère un résultat différent.

    • 15 décembre 2018 à 21:06 | akam (#7944) répond à plus qu'hier et moins que demain

      - Vu que t’evoques la meme conclusion que je fais (medecin apres la mort) quand il s’agit d’entreprendre une demarche serieuse dans les affaires de ce pays. J’enfonce quand meme les clous que t’as plantes car sinon les planches assemblees genereront plutot des degats.
      - Un PRM superman ou un PRM compétent et en phase avec son temps ?
      On n’est tout de même pas à l’oral du baccalauréat ...
      - Je pense qu’il n’est jamais trop tard que ces deux postulants passent a la casserole. La mention ? on s’en fout ? mais 2 candidats qui pointeront les mains dans les poches sans pompes cette fois-ci ! ca parait quand meme honnete. Ainsi le lapereau sera sevre de la lapine et le laitier prive des rots que le jeune favori emettait après avoir suce les mamelles de son coach.
      - Cette fois ci, il n’ y aura que l eloquence des 2 pretendants. Y aura-t-il une difference ? Car fondamentalement les 2 candidats sont opposes non seulement par leurs origines ou le jeune, fils d un officier de l’ armee et Dj sin qualidad est d origine urbaine, tandis que l’autre , plus age fut un laitier de métier, d origine paysanne, devenu par la suite un agri-businessman africain.
      - En tous cas, rien de neuf car Moliere a deja prevu cela en opposant les rats des villes et les rat des champs.
      - Sans plus revenir a leurs experiences respectives a Iavoulou, les electeurs pourront distinguer leur maniere de persuader les gasy a voter l’un ou l’autre. Devant donc parler directement, le public saura differencier qui maitrise bien sans inepties ses programmes ?
      - Tu suggeres l’addition de « deux journalistes féminines émanant des deux candidats qui maîtrisent les points forts et les points faibles de l’IEM et du MAP2 afin de mettre en relief les points saillants et les lacunes sur ces deux programmes ( les moyens les plus appropriés pour aider les indécis et afin d’éviter le saut dans le vide pour la gouvernance du pays) ».
      - Bonhomme, ce n’est pas le « jardin d’enfants » comme quoi sont-ils propres ou pas car il faudra les accompagner aux pauses « Pi et K » ? Non ! cette fois-ci le peuple aura besoin d’ identifier intellectuellement qui possede ce capital ? Car ce ne sera pas seulement une joute oratoire mais surtout des echanges verbales ou celui qui maitrise non seulement ses emotions et domine les differents sujets pre-annonces... C’est a celui qui fait des promesses ou qui clame la confiance de convaincre.
      - Ce pays est tres... tres pauvre, 92% ont moins de 2USD/jour dont les 80% vivent de l’ agriculture. Et pas mal de ceux-la vivent dans les campagnes rurales. Ces gasy sont des travailleurs laborieux qui quittent leur foyer a la lueur du jour et rejoignent leurs maisons a la tombee de la nuit. Ce sont les vrais decideurs de cette election. Ils ne demandent qu’ a ameliorer leur quotidien, ce ne sont pas des mendiants.
      - Le kere dans le sud n’est toujours pas resolu ! qu’est ce qu’il faudra faire ? ces gasy ont besoin d’aide et d’encadrement allant depuis la mise a disposition des terres arables et pas que des ariary mendies de ci de la !
      - Les paysans gasy notamment regionaux ont besoin de developper aussi bien leurs cultures vivrieres (pour leur bouche) et commerciales (pour alimenter l’exportation de facon rationnelle:vers les pays soeurs, OI et SADC, dans un premier temps et Asie, Europe et reste du monde dans un deuxieme temps) : pas de baguette magique car la rationnalite est imperative
      - Avec une demographie croissante, ce pays reclame une education de base exigeante ou la perseverance est requise afin d amener les jeunes a posseder des niveaux de connaissances necessaries pour atteindre les hautes etudes universairaires ou se rattraper dans des instituts universitaires technologiques pour ne pas delaisser ceux qui formeront la classe universitaire de deuxieme chance.
      - Ces programmes d’ education reposent sur des echelles de valeurs d echanges entre regions devrant permettre aux jeunes issus des differents regions de s’ echanger ( meme si au depart une echelle insulaire : ce sera calque sur le type Erasmus europeen).
      - « Iles éparses et mariage gay » : C’ est une bonne tentative des moderateurs .
      Mais est ce l’ urgence ? C est une maladresse des moderateurs d adresser ces questions qui sont loin d etre celles d’actualites. Savoir prioriser constitue aussi l’une des qualites d un PRM . Les iles eparses (TAAF) seront loin d’etre resolues en une mandature.
      - Couples gay ou lesbiennes : c’est maladroit de pietiner ou de mepriser les choix de societe qui ne sont pas derangeants. Il faudra par prudence proteger le droit des minorites.

    • 16 décembre 2018 à 00:05 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Akam, connaissez-vous le proverbe malgache qui préfère avoir à faire à un sorcier qu’à un menteur avec sa belle parole.
      Sans oublier la chanteuse Dalida avec ses refrains : Paroles paroles ce n’est que des paroles et notre vaiavy Chila avec ses douzes langues et 24 paroles.
      Il en est de même de l’expression la promesse électorale n’engage que ceux qui y croient ( NY toky fitaka fa ny atao no hita)
      Le débat actuel est entre un paysan de 69ans et un animateur de spectacle voire un DJ de 43ans concernant les affaires de l’État pour les cinq prochaines années : Croyez- vous que leurs débats vont apporter la lumière ou les ténèbres chez les indécis ? C’est mal connaître Ra8 et ses raisonnements de gourou qui demandent simplement qu’on croit en lui avec son incapacité à aligner des phrases cohérentes ( à son âge et de par son éducation, je pense que vous l’emmener sur un terrain glissant en oubliant l’essentiel c’est-à-dire la présidence d’un pays n’est pas l’affaire d’une seule personne qui qu’elle soit mais c’est celle d’une équipe soudée et compétente).
      Le deuxième débat aurait dû être ceux des techniciens avec des documents à l’appui pour savoir où sommes-nous et où allons-nous ? Chronogramme à l’appui pour plus de visibilité car pour la population c’est tout tout de suite et le caïman affamé du pouvoir va s’y engouffrer avec ces deux pas et trois mouvements pour résoudre l’insécurité ( le fameux 100j en copier coller cher à la démocratie des pays développés mais pas au pays du moramora). Sans oublier la constitution et son article 54 pour la formation du gouvernement jusqu’à la tenue de la prochaine élection législative qui se fera au plutôt dans six mois ( deux fois 100j) donc avec un avantage certain à un président élu issu du MAPAR qui pourra travailler sans cohabitation par respect de la constitution. Alors que le TIM ne pourra pas le faire, rien qu’ au moment de l’investure le serment à prononcer est le respect de la constitution ( le futur PRM Ra8 aura la parole, les mains et les pieds liés par l’article 54). Quid des prochaines élections législatives ? Aura-t-il la majorité ou non ? La période transitoire de six mois lui apportera-t-elle une plus-value ou une moins-value pour l’élection législative ( une présidence renforcée ou affaiblie par la cohabitation jusqu’à la fin de son mandat).
      N’est-ce pas un cruel dilemme pour Ra8 ? Son sort dépend de ses paroles lors du débat de demain car comme expliqué ci-dessus, il n’ a pas un boulevard devant lui et son chemin est encore parsemé d’embûches.
      Ses soutiens sur ce faux-rhum comme vous et lui-même sont-ils conscients de ce contexte ? Donc le débat de demain ne serait jamais une victoire pour Ra8 ni une défaite pour ANR quelque soit son issu. L’apparence est parfois trompeuse.

  • 15 décembre 2018 à 18:08 | kartell (#8302)

    J’ai le sentiment que ce débat se résumera, davantage, à un survol de ces sujets, plutôt, qu’à une analyse fine des différents points, évoqués ..
    Il est clair, aussi, que, ce ne seront pas les arguments, de l’un, et, l’autre, qui pèseront, mais, leur aptitude, à mettre en difficulté leur adversaire...
    Un duel télévisuel n’est pas un lieu pour apprendre un programme, mais, un endroit pour séduire, un peu plus, les convaincus, d’avoir fait le bon choix, en renforçant le clan, adverse, dans sa détermination à faire chuter le beau parleur...
    Il est étonnant qu’un débat, de quelques heures, puisse, ainsi, imposer, ensuite, à tous, un président pour cinq ans !...
    On touche, ici, la légèreté du système démocratique qui permet à l’immédiat de déboucher, ensuite, sur la dictature de la durée, il y a parfois, des petits moments d’égarement qui sont payés, très chers, en politique, aussi !....
    D’autant, qu’on peut se demander, si, ce débat sera accessible à tous, et, dans quelles conditions ?...
    Donc, beaucoup de questions restées, sans réponse, en dehors, du fait, que l’on va assister à un show entre deux candidats, que l’on imaginait pas arriver à ce stade, voici, quelques temps...
    Reste que la réalité vient de nous plonger dans une situation, inédite, où, aujourd’hui, le sort du pays va se jouer entre deux programmes, qui sont, davantage, un prétexte pour accéder au pouvoir, qu’une ligne de conduite, future, qui sera suivie....
    Mais, l’essentiel, étant de départager deux idéologies, reposant sur des bases, d’aides internationales, soit, en, d’autres termes, un pouvoir « béquillé », très loin de l’image que voudrait en donner nos deux ex, pourtant, très couleur populiste..
    Le temps n’est pas, aujourd’hui, celui de la contradiction, mais, de la séduction et du maquillage, à tout prix !...

  • 16 décembre 2018 à 08:28 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Pour éviter au pays de perdre encore cinq ans en imbroglio juiridico-politique, votons le numéro 13 ANR : Le vote utile de ce deuxième tour pour les électeurs intelligents.

    • 16 décembre 2018 à 10:54 | Jipo (#4988) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Objection votre honneur, un électeur « intelligent » ne vote pas pour un inculte !
      sauf peut etre chez les muzes , on voit le result ...

  • 16 décembre 2018 à 12:08 | kartell (#8302)

    Le vote utile est la pire des situations, que le système démocratique offre à ses ouilles !...
    Au contraire, il ne devrait offrir que des choix diversifiés, crédibles et aux promesses d’avenir !..
    Oups !, on est, aujourd’hui, loin du compte, avec un contexte faisandé, qui n’offre qu’une alternative, d’un copié-collé, où, l’impression du déjà, vu, et, surtout, subi, semble, encore, faire recette !..
    Ce manque flagrant de renouvellement de la tête, hydrocéphale, de nos élites consanguines, est un phénomène international, nous ne sommes pas un cas unique, mais, un cas d’école, parmi les états, en recherche, désespérée, de développement ...
    Aujourd’hui, nous, voici, devant un choix qui n’en est pas un, réellement, et, c’est là, que cette démocratie, référence, montre ses grandes faiblesses avec son incapacité, à donner aux électeurs, la moindre faculté d’un renouvellement, salutaire, de ses politiciens, indétrônables.
    Le vote utile est en passe à devenir le tranquillisant de l’électeur, en le persuadant, que, si la qualité est absente, elle sera compensée par le choix « du moins pire », dont on sait, pourtant, comment cela va finir....
    Il serait temps d’en prendre conscience, en évitant de s’enthousiasmer, pour des solutions rustines, dont l’obsolescence est programmée, mais, il est vrai, que, nous en avons une, très solide expérience !...

  • 16 décembre 2018 à 17:27 | benantsa (#10178)

    Il est clair que ce débat n’aura qu’une influence marginale voire une influence nulle sur les intentions de vote de tout un chacun. Les convaincus et les fanatiques de chaque camp n’y verront que la confirmation de ce qu’ils croient et défendent déjà. Quant aux indécis ils risquent d’être encore plus indécis.
    Ce genre de débat n’est que du show médiatique qui ne sert qu’à flatter ou confirmer les opinions pseudo-intellectuelles de la plupart des téléspectateurs. Un peu masturbatoire comme divertissement mais un divertissement quand-même où chacun cherchera à se faire plaisir de manière facile et puérile en se croyant devenu tout d’un coup politologue et économiste averti et renommé.
    Quoi qu’il en soit les tenants de chaque camp n’écouteront pas le bien fondé des arguments ou démonstrations du candidat adverse à moins qu’ils n’en profitent pour les comprendre « de travers » ou en faire des interprétations sauvages et fantaisistes au profit de leur idole.
    En ce qui concerne le contenu réel ou l’apport effectif des 2 larrons il ne sera que très peu représentatif de leur programme concret et encore moins de leur réelles capacités à mener le pays vers un développement durable pour tous. On ne juge pas du potentiel d’un futur président au travers d’un show... poudre aux yeux.
    Amusez-vous bien quand-même ! Les choses sérieuses c’est pour après...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS