Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 27 mai 2020
Antananarivo | 15h59
 

Santé

Coronavirus

Une jeune interne au CHU d’Anosiala, positive au Covid-19

samedi 11 avril | Fano Rasolo

Une jeune femme de 26 ans, interne au Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala, a été confirmée positive au Covid-19 jeudi dernier, selon notre source auprès de cet hôpital. Hier, une information à ce propos circulait déjà dans le réseau social Facebook. « La jeune interne contaminée est parmi les professionnels très actifs dans la prise en charge des malades du Covid-19 dans notre établissement. Elle a eu une crise de toux sévère, et nous avons dû la dépister. L’analyse de ses prélèvements s’est avérée positive à l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM). D’après nos observations, elle présente une situation stable, mais nous surveillons de près l’évolution de son état », a expliqué notre source.

Elle est ainsi le premier agent de santé contaminé par le coronavirus à Madagascar. « Il y a toujours des risques de contamination des agents de santé même si nous sommes pourvus d’équipements de protection individuelle », a poursuivi notre source.

Préavis de grève

Le CHU d’Anosiala, première centre de référence du Covid-19 dans le pays, dispose d’environ cent soixante-dix (170) agents de santé qui assurent la prise en charge des malades. Tous les autres services ont déjà été supprimés au sein de ce CHU, depuis la prise en charge du Coronavirus, en mars dernier.

Notre source dénonce également l’attitude de certains patients traités dans cet hôpital et qui a engendré une tension parmi les agents de santé de cet établissement.
«  Si on considère les peines endurées par les agents de santé et les efforts qu’ils prodiguent dans la prise en charge de leurs patients, on peut dire qu’en retour, ils ne jouissent pas de la moindre expression de reconnaissance de la part de certains d’entre eux. Certains malades, frustrés de leur confinement obligatoire, déversent leurs colères sur les agents de santé et leur lancent des invectives. Raison pour laquelle presque le personnel a décidé d’interrompre leurs activités hier. Heureusement suite à des négociations internes, ils ont décidé de reprendre le travail  », selon toujours notre source auprès de cet hôpital.

Les agents de santé de cet établissement se plaindraient également du nombre limité des équipements individuels de protection qui les fait craindre constamment une éventuelle contamination.

10 commentaires

Vos commentaires

  • 11 avril à 11:27 | Tsisdinika (#3548)

    Mes remerciements et mes encouragements vont à ces agents qui sont en première ligne dans ce combat. Tous me voeux de prompt rétablissement également à cette courageuse interne. Vous n’êtes pas des héros, vous êtes bien plus que ça. Surtout, personne ne peut éclipser vos vraies mérites ou dire qu’ils ont fait ou donné plus que vous. En effet, comme il est risqué pour les responsables de se mettre en scène et de prendre un selfie, on ne les voit pas sur le théâtre des opérations...La victoire sera ainsi votre victoire.

    La nation vous en sera éternellement reconnaissante.

    En parlant des malades soi-disant frustrés, la plupart sont ces gens rentrés de voyage d’andafy et comme tel, ils croient être des privilégiés qui méritent un traitement spécial. Certains, d’après le témoignage d’un médecin à l’aéroport avait refusé d’être admis à l’hôpital dès leur arrivée en menaçant d’appeler un tel au téléphone pour une "intervention".

  • 11 avril à 11:43 | lancaster (#10636)

    La France est un grand pays démocratique. Leurs députés, leurs sénateurs et leurs édiles municipaux ont tous été élus dans les règles de façon transparente et honnête. Le vaccin contre le COVID19 doit être testés sur ces élus. Ils représentent le peuple..

    # 10 avril à 20:35 | ANTICASTE (#10704) répond à lancaster ^
    Lancaster,
    C’est à toi de tester ce nouveau vaccin avec une forme d’injection directe dans le fondement !

    Cette réponse est la preuve que ce vaccin pourrait être une saleté qu’un professeur français avait proposé publiquement sur Cnews de tester sur les Africains. Pourquoi pas sur lui même et Anticaste ?

    • 11 avril à 19:37 | LeFou (#10163) répond à lancaster

      "Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt".

      Des observations semblent indiquer que le BCG a une action protectrice conte le codiv-19. Un infectiologue, constatant le manque de lits de réanimation, a proposé de revacciner en BCG en Afrique pour tenter diminuer le nombre de cas graves. C’est lui que vous nommez une "saleté de professeur français".
      Continuez à regarder le doigt.

    • 11 avril à 20:26 | Shalom (#2831) répond à lancaster

      @ 11 avril à 19:37 | LeFou (#10163) répond à lancaster

      Que les professeurs soient des fous, aucune importance.
      La question qui se pose est : où est-ce qu’il y a actuellement dans le monde le plus de mort ? En Afrique ?
      Si vos sages pointent réellement la lune, pourquoi ne fassent-ils pas les essais de ce vaccin tout de suite en Europe ou aux USA ? Ce sont ces peuples qui en ont besoin vu les milliers de mort qu’ils ont sur leur continent.
      Je pense que vous êtes quelqu’un de logique et factuel et que vous comprenez ces explications.

    • 12 avril à 01:20 | LeFou (#10163) répond à lancaster

      @ Shalom : la revaccination BCG est déjà en cours de test parmi le personnel hospitalier en Occident. La vague épidémique n’en est qu’à ses débuts en Afrique avec une progression des cas détectés de 15% par jour. Pour l’instant les chiffres absolus sont modestes, en mai ce sera par contre douloureux, en juin catastrophique...

    • 12 avril à 19:13 | Shalom (#2831) répond à lancaster

      @ LeFou

      Où est-ce que vous avez vu que le vaccin est en essai chez des soignants en occident ?
      Je connais bien la recherche dans les pays comme La Suède, La Suisse, L’Allemagne, je n’ai pas entendu parler de ces essais

    • 13 avril à 16:09 | LeFou (#10163) répond à lancaster

      @ Shalom : les premiers essais ( mars 2020) ont concerné 4000 personnels soignants en Australie et 1000 aux Pays Bas. En UK, France, Espagne ... d’autres essais sont en cours ( avril) ou vont démarrer.

  • 11 avril à 16:51 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    Bon courage et bon rétablissement étant en première ligne dans la lutte contre ce covid-19 : on ne doit jamais le prendre à la légère car en côtoyant les malades on sera évidemment contaminé.

    • 13 avril à 04:12 | Shalom (#2831) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Plutôt : " ... risque d’être contaminé".

  • 13 avril à 15:23 | jennie valenty (#10928)

    Le risque de contamination est toujours élevé même en étant très prudent.
    https://www.clinique-chirurgie-esthetique.com/

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS