Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 25 septembre 2020
Antananarivo | 19h57
 

Santé

Anosy Avaratra

Une jeune femme enceinte âgée de 20 ans a succombé au Covid-19

vendredi 5 juin | Fano Rasolo

Triste bilan. Un septième décès lié au Coronavirus a été rapporté hier par le CCO-Covid-19. Une jeune femme a succombé après son accouchement à l’hôpital d’Anosy Avaratra, district d’Antananarivo Avaradrano. Elle a été confirmée positive au coronavirus, après une analyse post-portem.

« C’était une jeune femme enceinte âgée de 20 ans en provenance d’Anjozorobe qui est arrivée à l’hôpital d’Anosy Avaratra jeudi dernier à minuit, suite à une complication d’accouchement qui nécessitait une césarienne. L’opération, terminée le lendemain vers 4 heures du matin, était réussie, et elle a accouché de son bébé, qui était son premier enfant. Le bébé est sain et sauf et en excellente forme après la césarienne. Puis, soudainement, à 8 heures, la mère commença à souffrir d’une difficulté respiratoire dans la salle de réanimation. Cela s’est aggravé avec de la fièvre vers midi, puis la difficulté respiratoire s’est muée en sévère détresse respiratoire. Elle a été placée sous oxygène. Devant ces symptômes, les médecins ont suspectés une contamination au coronavirus et décidèrent de faire lui passer un test. La jeune femme décéda par la suite. Le résultat du test est arrivé le mardi, et elle a été déclarée officiellement positive, le mercredi », a raconté une source auprès du ministère de la Santé publique.

Le bébé sous surveillance

Une source auprès de l’hôpital d’Anosy Avaratra a indiqué que la dépouille de la défunte fut emmenée à pied vers son village d’Anjozorobe. Suite à la suspicion du coronavirus, l’hôpital aurait enjoint sa famille de ne plus ouvrir le cercueil et de l’enterrer immédiatement dès l’arrivée à destination. Dès constat de la cause du décès de la défunte, l’hôpital a été totalement désinfecté. « Ce décès a engendré une panique au sein de la population d’Anosy Avaratra. De nombreux habitants craignent d’entrer en contact avec le personnel de l’hôpital, c’est pourquoi nous avons décidé de suspendre temporairement jusqu’à lundi prochain les services maternité et chirurgie de l’hôpital », confie notre source.

A Anjorozorobe, une équipe a été dépêchée par le ministère de la santé pour assurer la traçabilité des cas communautaires au sein de ce district. Une recherche active des personnes en contact avec la jeune femme décédé est en cours. Celles qui sont entrées en contact avec elle devront subir des tests.

Selon le rapport recueilli auprès de l’hôpital d’Anosy Avaratra, le petit orphelin est en bonne santé. Il est étroitement surveillé pour déterminer s’il a contracté ou non le virus. Une équipe spéciale se charge de la surveillance de l’état de santé du bébé.

4 commentaires

Vos commentaires

  • 5 juin à 17:52 | Turping (#1235)

    Le pire reste à venir même si on le souhaite pas .
    - Beaucoup de régions à Madagascar rentrent dans la période hivernale ,situation qui ne fait qu’aggraver malheureusement les propagations virales ;notamment le covid-19 même si les études scientifiques approfondies ne le démontrent .
    Il y a un mois ,on n’a recensé aucun mort avec une centaine de cas contaminés .Actuellement 7 morts et les barres de 1000 cas bientôt franchis . Cette augmentation exponentielle des chiffres démontre que la situation est loin d’être maîtrisée pour stopper le covid 19.Madagascar ne fait pas d’exceptions même avec la potion magique .

    • 6 juin à 09:41 | Albatros (#234) répond à Turping

      Un drame qui devrait inciter les politiciens à plus de modestie et de retenue dans leur « certitude médicale » !.

  • 6 juin à 12:43 | Il’zéparse (#10988)

    Triste nouvelle ... ce pauvre petit nouveau-né n’est malheureusement pas au bout de ses peines dans ce pays de m...de !

  • 11 juin à 12:54 | bekily (#9403)

    HEUUUUUU
    vraiment morte du covid 19 à cet age ?
    ou césarienne mal traitée ???
    sachant que dans les hopitaux malgaches on meurt très facilement du manque de moyens, de l’absence d’hygiène, de l’anesthésie branlante ...
    absence de sécurité sanitaire me semble plus probable ............
    Le covid pouvait être un simple état SUPPLEMENTAIRE de faiblesse physique , sans constituer la cause première
    Le covid a des degrés virulence qui n’entraine en priorité que le décès de personnes affaiblies déjà ex HYPERTENTION (les Malgaches aiment manger très salé , tia sira) ou diabète ou obésité....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS