Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 22 septembre 2021
Antananarivo | 13h06
 

Société

Lutte contre la Covid-19

Une foule immense pour la retransmission du match des Barea

mercredi 18 novembre 2020 | Fano Rasolo

Malgré l’épidémie de coronavirus qui continue de sévir et faire des victimes dans le pays, la diffusion sur écran géant du match entre les Barea et les Éléphants ivoiriens dans le cadre des phases éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) a réuni une foule immense un peu partout dans le pays. Le match s’étant déroulé à huis clos au stade de Barikadimy, à Toamasina,

Des milliers de personnes ont bravé la peur de l’épidémie et se sont attroupés sur le parvis de l’Hôtel de ville à Toamasina. Le même scénario s’est déroulé à Analakely où la Commune urbaine d’Antananarivo a installé un écran géant sur le Parvis de l’Hôtel de ville. Le relâchement était partout flagrant, la distanciation physique était quasiment impossible, le port de masque souvent délaissé, les consignes sanitaires complétement oubliés.

On retrouve le même relâchement dans la plupart des évènements sportifs, culturels, religieux, voire même politique de ces dernières semaines. A l’arrivée de la chanteuse sud-africaine Nomcebo Zikode à Nosy-Be (célèbre pour son titre Jerusalem), une foule immense l’a accueilli à l’aéroport. A Toamasina, dimanche dernier, son concert a drainé des milliers de personnes, tout comme l’accueil des Barea dans cette ville samedi dernier. À Antsirabe, des centaines de personnes sont descendus dans les rues pour répondre à l’appel des partis de l’opposition qui ont tenu une manifestation politique dans la Ville d’Eaux.

Crainte d’une deuxième vague

Un épidémiologiste met en garde contre ces grands rassemblements. « Le rassemblement d’un grand nombre de personnes fait craindre l’apparition d’une nouvelle vague de contamination dans le pays. Les consignes sanitaires ne sont plus respectées or le coronavirus existe toujours bel et bien dans le pays et sa vitesse de propagation est très rapide », prévient cet épidémiologiste. La dernier bilan du Covid-19 fait état d’une hausse des contaminations la semaine dernière, notamment à Analamanga.

Les professionnels de santé craignent à leur tour un retour en force du virus. Un médecin à Toamasina anticipe même déjà l’arrivée d’une deuxième vague. « Nous nous tenons prêts en cas d’une deuxième vague au vu des différents évènements qui se sont déroulés dans notre ville depuis la fin de la semaine dernière », affirme ce médecin.

Même si la menace d’une seconde vague semble réelle, aucune autorité à part le ministère de la santé, qui ne cesse de rappeler l’importance des gestes barrières ne semble se soucier des rassemblements crées autour des ces évènements.

17 commentaires

Vos commentaires

  • 18 novembre 2020 à 09:45 | zorey974 (#7033)

    Stade à huis clos et fan zone pour des milliers de personnes !
    A Mada on invente des concepts ! Mesures barrières vita gasy mdr

    • 20 novembre 2020 à 11:01 | Ibalitakely (#9342) répond à zorey974

      Les Députés TIM & les gens du RMDM auraient dû faire leurs rapports à la populat° au même moment dans ces endroits.

  • 18 novembre 2020 à 09:52 | Isandra (#7070)

    Vous commencez à comprendre maintenant les détracteurs, pourquoi le Président a insisté qu’on réhabilite le Stade Barea pour qu’il soit aux normes internationales.

    Pour satisfaire les besoins de toutes ces foules immenses dans tout le coin de Mada.

    • 18 novembre 2020 à 09:58 | elena (#3066) répond à Isandra

      À Madagascar, le Covid est manarapenitra, il est même aux normes internationales 🤣

    • 18 novembre 2020 à 10:01 | elena (#3066) répond à Isandra

      Toujours pas compris le mode de contamination du covid ?

    • 18 novembre 2020 à 14:12 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Elena,

      Soyez indulgente chère Elena. C’est plus fort qu’eux,...!

    • 18 novembre 2020 à 14:35 | elena (#3066) répond à Isandra

      Mais c’est à vous que je m’adresse. Vos commentaires sont toujours à côté de la plaque et font toujours rire.
      Revenez dans la réalité.!

    • 18 novembre 2020 à 14:42 | elena (#3066) répond à Isandra

      Peut-être faut il expliquer pour le groupe Isandra:que la foule soit à l’extérieur ou à l’intérieur d’un stade, fût il aux normes internationales, le risque de contamination est le même !
      T’as capté ?
      Un jour tu comprendras,... Peut être..

    • 18 novembre 2020 à 16:26 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Vous avez toujours des réponses toutes faites ! Vous êtes un vrai robot.. ’
      Lors des affichages du résultats du bac vous avez dit pareil qu’ils étaient impatients...
      Mais quand il s’agit des députés qui font des tatitra les forces de l’ordre sont rapidement mobilisées et présentes.
      Rajoelina n’ est pas sensé sans le savoir que installer un écran géant provoque des déplacements de foule mais il l’a fait quand même pour montrer que mahavita zavatra izy. Nous verrons dans quelques jours si cet événement est l’élément déclencheur de la deuxième vague à Toamasina et on en reparlera.

      Conclusion, vous vous foutez de ce qui peut arriver à ces pauvres gens mais vous vous défendez bec et ongles kalach à la main lorsqu’il s’agit de défendre vos seza.

  • 18 novembre 2020 à 11:01 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Sakodiavatra sy zendana tokoa ny tena rehefa mahita izao tangorona sy famoriambahoaka toy izao, ary misarika any amin’ny hoe « aiza ho aiza ny fizakana ny andraikitra manoloana ny zavamisy toy izao… »

    Na aiza na aiza eto amin’izao tontolo izao, ny Firenena iray matoa misy fivoarana sy fandrosoana, dia noho ny fihezahana mampanjary ny tany ho tandalàna sy mametraka ho ezaka andavanandro ny fampitoviana ny olona manoloana ny lalàna velona.

    Raha ny torapo sy ny fietanampo no antoky ny fahombiazana sy fivoarana, dia efa ela tokoa i Madagasikara no lasa Firenena mandroso sy misitraka ny dingana lehibe niteraka fiadanana ho an’ny vahoaka, saingy tsy izany no zavamisy hatramin’izao…

    Mahantra sy fadiranovana ny sarambabembahoaka, ka dia mora lalaovina ny fientanampony sy ny fihetsehampony, ary ny filalaovana sy fanodinana izany ho any amin’ny tombontsoa sy tanjona politika hatrany no imasoan’ireo izay rehetra mikasa hamitaka sy hisoloky fahefana, ary hijirika sy hanao ampihimamba ny harena iombonana misy eto amin’ny Firenena.

    Ianao no tokony ho fitaratra sy ampinga miantoka ny fanajana ny lalàna, nefa dia ankehitriny, ianao mihintsy indray no lasa raindahiny sy ivo ary foibe mitarika ny fanitsahana ny lalàna izay ianao ihany no nametraka azy tamin’ny alalan’ny fahefana izay iantsorohanao…

    Dia lasa ny saina hametraka ny fanontaniana hoe :

    1. « avela hiparitaka sy hifamindra aretina ve ny vahoaka amin’izay voatery manome vola indray rahampitso ireo rafitra mpampindrana vola iraisampirenena, na koa voatery manome fanampiana ? »

    2. « atao fitaovana politika ve ny fanabadoana vahoaka sy ny filalaovana ny fientanampony mba tsy hieritreretan’izy ireo ny fandehan’ny raharaham-panjakana ? »

    • 18 novembre 2020 à 11:15 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Vohitra

      Salama NAMA

      tsotra ny resaka :
      - Atao izay hampisy sy hampirongatra indray ny aretina satria tsy mety lafo ilay cvoplosy vao noforonina.
      - Atao izay hampirongatra ny aretina mba hamitahana sy hakana vola @ ireo mpamatsy vola vendrana sy mora ambakaina reo.
      - Atao izay hampirongatra ny aretina mba ahafahana mangeja ny olona sy ireo mitady hitroatra nohon’ny fihantsiana atao aminy marain-tsy hariva @ alalan’ny fé-petra manokana ara-pahasalamana.

      Samia velonaina.

  • 18 novembre 2020 à 12:02 | dominique (#9242)

    les malades mentaux sont lâchés en liberté ; beaucoup d’entre eux sont moins pressés d’aller chercher du boulot croyez moi bien ..

    • 18 novembre 2020 à 13:54 | betoko (#413) répond à dominique

      Que c’est très méchante et très petite comme réaction

  • 18 novembre 2020 à 14:03 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    A qui la faute et à qui profite ce relâchement ?
    Avec plus de malade on atteindra plus vite le point d’achèvement donc l’effacement de la dette défendu bec et ongle par nos dirigeants n’est-ce pas ?

    • 18 novembre 2020 à 16:54 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu’hier et moins que demain

      Le problème c’est l’interdiction formulée à l’endroit de certaines professions génératrices de revenu ou non (Discothèque -Spectacle - Prière etc...) de s’exercer afin de lutter contre le covid-19 alors que certains en font pire n’est-ce pas ? Les deux poids et deux mesures affichés font mal à la bonne gouvernance et à l’état de droit n’est-ce pas ?

  • 19 novembre 2020 à 09:07 | vohitsara (#8896)

    Tena kitoatoa tsy roa aman-tany ny famoriana vahoaka toa ireny amin’ izao ady amin’ ny Corona mbola holana be izao.

  • 19 novembre 2020 à 09:59 | tsimanaikiresy (#10580)

    "C’est la curiosité qui tue les chats(curiosity killed the cat)"....comme on ne voit des elephants qu’à l’écran (hélas Tsimbazaza ne peut pas s’offrir ce luxe !) alors on sort de sa cage de confinement et on s’agglutine devant des écrans géants pour voir des elephants et des omby s’affronter. Covid ou pas covid prendre du plaisir est un droit humain.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS